Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 L'infirmerie, un endroit où se réfugier ? [Ema Mills / Zack Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: L'infirmerie, un endroit où se réfugier ? [Ema Mills / Zack Evans]   Jeu 21 Juil - 22:14

Elle marchait doucement dans les couloirs du manoir. Tout en trainant ses pieds sur le sol, elle regardait son poignet égratigné et foulé. Elle laissa un soupir s’échappait. Ce n’était pas nouveau chez elle, depuis toute petite elle avait toujours été une enfant maladroite qui se blessait. Elle aurait bien voulu d’un pouvoir qui soignait, plutôt que le sien qu’elle trouvait étrange et inutile. La jeune fille avait observé ses camarades, et certains d’entre-eux avaient des capacités surnaturelles très envieuses.

La jeune asiatique continuait son chemin pour finalement arriver à l’infirmerie du refuge. Elle avait toujours été très flemmarde, dans son ancien lycée, elle s’entendait bien avec l’infirmière qui était très gentille, une femme dont les cheveux commençaient à griser. La plupart du temps, quand Ema ne voulait pas aller en cours, elle allait dans la salle où tout le monde allait pour se soigner, contrairement à eux, elle allait là-bas pour se reposer, trainer. La jeune fille au pouvoir surnaturelle se réfugiait souvent à l’endroit où travailler l’infirmière qui se prénommait Jade. Elle ne savait pas si elle aurait droit de faire la même chose ici, elle se demandait si c’était un homme ou une femme, si cette personne serait jeune ou âgée, si elle serait gentille ou méchante. Elle soupira un petit coup, puis finit par poser la paume de sa main sur la clenche de la porte afin de l’ouvrir mais finit par s’abstenir puis toqua à la porte. Elle appréhendait, elle savait que ce qu’elle avait n’était pas si grave, mais elle n’en pouvait vraiment plus, elle voulait se reposer, elle avait alors fait semblant de s’être fait mal. Elle se demandait si la personne qui allait lui ouvrir était une personne maigre avec un visage fermé à toutes émotions, qui n’en aurait rien à faire des élèves, comme l’infirmière de son collège.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: L'infirmerie, un endroit où se réfugier ? [Ema Mills / Zack Evans]   Sam 23 Juil - 14:36

Pour la première fois, et ce depuis maintenant un an qu'il avait récupéré le poste d'infirmier, la matinée avait été calme pour Zack. Habituellement, les élèves étaient plutôt nombreux à passer par l'infirmerie pour de multiples raisons : certains se blessaient en cours de sport, d'autres avaient des nausées ou des maux de tête, certains étaient même venus le voir pour… Savoir s'il avait des préservatifs. En tant qu'infirmier, évidemment qu'il en avait. Malgré le fait que ça arrive plus ou moins rarement, il se sentait toujours un peu réticent quand il s'agissait de donner à des étudiants de quoi se protéger. Oh, évidemment il était heureux que ceux-ci pensent à se protéger, mais dès qu'un visage lui était inconnu il ne pouvait s'empêcher de vouloir limite faire un cours d'éducation sexuelle à la personne, juste pour que celle-ci prenne conscience des dangers et de tout ce qu'elle pouvait encourir. Surtout qu'ils étaient tous des Réfugiés et, à moins de quelques rares exceptions, ils étaient internes à l'établissement donc, malgré qu'il ne soit pas formellement inscrit dans le Règlement Intérieur du Refuge qu'il était interdit aux étudiants d'avoir des rapports intimes, il n'était pas certain que ce soit vraiment autorisé. Il ne voulait même pas penser à ce qu'un étudiant pouvait bien faire maintenant du lit qu'il occupait, à l'époque où il était encore étudiant. Oui, « l'époque » alors que ça date juste d'il y a un an. Enfin, après il faisait juste son boulot et donnait aux étudiants ce dont ils avaient besoin, ce qu'ils faisaient avec ne le regardait pas. Vu la maturité de certains, il était bien possible qu'ils se servent des préservatifs pour faire des ballons ou pour les remplir d'eau et se les lancer les uns sur les autres. C'était encore des enfants pour la plupart, ce ne serait pas plus surprenant que ça.
En tout cas, si la matinée avait été calme aujourd'hui, il mettait ça sur le compte du fait que ce soit les vacances scolaires. Les étudiants devaient sûrement être en train de s'amuser dehors, entre amis, il faisait beau donc autant qu'ils sortent pour aller à la piscine ou même à la plage.

De son côté, malgré que ce soit les vacances, le Vampire restait à son bureau parce que ses périodes de travail n'étaient pas les mêmes que les professeurs. Tout comme les Directeurs, les surveillants, les employés de la restauration et tout ce qui s'en suit dans le Refuge, il ne prenait pas de vacances, parce qu'il fallait rester là pour les étudiants. Le Refuge était une maison pour eux maintenant, alors ils devaient tous rester pour s'occuper d'eux, ils ne pouvaient décemment pas les laisser seuls. Il était parfaitement conscient de ça en signant le contrat de travail, qu'il sacrifierait littéralement ses vacances pour travailler, malgré qu'en conséquence ses jours de congés augmentaient. Étant donné que Mary-Elizabeth avait quitté le travail, sans doute pour aller ailleurs, il ne le savait pas, il s'était retrouvé avec la « garde » totale de l'infirmerie de l'établissement. Jusqu'à temps d'avoir quelqu'un d'autre pour travailler avec lui, il ne pouvait pas poser ses jours de congés car cela signifierait que l'infirmerie se retrouverait sans personne et c'était tout simplement inadmissible. Au fond, ce n'était pas si grave que ça, il n'avait d'engagement auprès de personne donc ça ne dérangeait pas s'il travaillait même pendant l'été, à part SungKyu qui avait emménagé chez lui depuis quelques temps, il ne devait retrouver personne chez lui, surtout que celui-ci rentrait en général bien plus tard que lui donc ça allait. Ce n'était pas comme s'il avait autre chose à faire de ses journées, là au moins il se rendait utile.

Assit derrière son bureau, le brun faisait l'inventaire des stocks afin de savoir quels produits devaient de nouveau être commandés. En fait, c'était surtout du désinfectant et des pansements qu'il lui manquaient, beaucoup de Réfugiés venaient le voir parce qu'ils s'étaient légèrement éraflés quelque part, le bras par exemple, et qu'ils avaient l'impression que celui-ci allait littéralement tomber s'il ne faisait rien pour les soigner. Bien sûr, ça arrive souvent ça, des bras qui tombent.
Dis comme ça, on pourrait croire qu'il n'aimait pas son boulot, mais c'était tout le contraire. Zachary n'était pas quelqu'un de très expressif mais il était très heureux de se lever tous les jours en se disant qu'il allait retourner là où il avait grandi. Pour lui aussi, le Refuge c'était un peu sa maison donc il était heureux d'avoir toujours un lien avec celui-ci. En plus de ça, même si certains n'étaient pas très malins, les Réfugiés avaient le mérite d'être tous très gentils, et il appréciait de parler avec eux lorsque ceux-ci venaient le voir pour un quelconque motif. Il n'était pas très bavard, c'était un fait, mais les écouter lui faisait plaisir. Peut-être parce qu'il avait été à leur place tout juste un an plus tôt, il se sentait proche des élèves, presque comme un ami, certains de ses amis étaient même encore élève au sein de l'établissement, comme Alice par exemple qu'il avait connu un an plus tôt alors qu'il suivait encore les cours du Refuge. C'était d'ailleurs toujours un peu bizarre, de revoir certains de ses camarades et de se dire que maintenant, leurs relations étaient plus professionnelles qu'autre chose, même s'il s'y faisait.

L'infirmier releva la tête de ses papiers en entendant quelqu'un toquer. Il finirait tout ça plus tard et ferait passer tout ce qu'il faut à MyungSoo, le Directeur, vu qu'il était celui qui se chargeait plus du côté administratif du travail tandis que sa compagne se concentrait dans la communication avec les employé et élèves du Refuge. Ils se complétaient plutôt bien.
Il se releva, portant comme à son habitude sa blouse blanche de travail, avant d'aller ouvrir la porte. Une jeune fille se trouvait là, attendant simplement mais il ne savait pas quoi.
Les cheveux de l'étudiante étaient plutôt clairs, sans pour autant tirer sur du blond, sûrement du châtain clair ou au moins quelque chose qui s'en approchait. Elle était visiblement asiatique, comme la plupart des gens qu'il avait rencontré jusqu'à présent, même s'il ne pouvait pas deviner exactement ses origines. Elle avait un joli visage aussi, peu commun, qui était agréable à regarder.

« Bonjour. La salua-t-il simplement avant de se décaler pour lui faire signe d'entrer. Tu as besoin de quelque chose ? »

Malgré qu'il ne soit pas souriant et que son ton de voix soit plutôt neutre -ce qu'il préférait plutôt décrire comme « posé »- il n'en restait pas moins accueillant et loin d'être froid. Il n'était pas une personne très chaleureuse mais il restait sympathique, ou tout du moins il l'espérait…
Le Vampire se tourna vers sa jeune camarade en attendant que celle-ci lui réponde. A moins qu'elle lui demande la lune, si ça restait un minimum dans ses capacités et il pourrait sûrement faire quelque chose pour elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: L'infirmerie, un endroit où se réfugier ? [Ema Mills / Zack Evans]   Dim 25 Sep - 15:14

Sujet clôturé pour suppression d'un personnage.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'infirmerie, un endroit où se réfugier ? [Ema Mills / Zack Evans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Non, pas l'infirmerie ! [PV Lili ^^] [FINI]
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» je connais un endroit sous les fourrés enfoui...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: