Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 La musique n'apporte pas que des frissons, elle transmet l'ensemble des sentiments qui existent. [Edith C. Thompson / Solana Levinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: La musique n'apporte pas que des frissons, elle transmet l'ensemble des sentiments qui existent. [Edith C. Thompson / Solana Levinson]   Lun 27 Juin - 18:28

Je fermais la porte de ma chambre et me mit à trottiner dans le couloir. Je ne savais pas vraiment quoi faire mais j'étais heureuse d'avoir pu m'entraîner à la gymnastique aujourd'hui. Cela faisait quelques jours que je n'avais plus eu l'occasion d'en faire et ça m'avait manqué ! Je m'étais entraînée une heure et demi et j'avais ensuite pris une bonne douche. Par la suite, j'avais décidé de partir me promener dans les couloirs du Refuge après avoir déposé mes affaires dans la chambre. Je trouverai bien une occupation, il y a tant de choses à faire au Refuge que ce ne sera pas très compliqué de trouver !
Je traversais plusieurs couloirs, croisant quelques personnes dont les visages m'étaient inconnus. Je passais par la salle commune, très peu remplie, mais tous semblaient en grande conversation ou merveilleusement bien occupés. Sauf certains qui étaient dans leur coin sur leur téléphone portable. Je retins un soupir tout en roulant des yeux. Je ne comprendrais décidément jamais pourquoi les adolescents ont toujours les yeux rivés sur des écrans. Surtout alors qu'ils pourraient profiter du soleil !
Je ressortais et me dirigeais cette fois vers les salles de classe que je dépassais en trottinant à nouveau. Je finis par me stopper lorsque j'entendis une mélodie. Quelqu'un semblait jouer du piano pas très loin. C'était vraiment joli, la musique me procurait des frissons. Curieuse comme je le suis, j'avais envie de découvrir qui pouvait jouer aussi bien. Je restais donc attentive au son en espérant que la personne ne cesse pas de jouer avant que je n'arrive jusqu'à elle. Je n'eus pas à marcher bien longtemps car j'atteins rapidement la salle de musique. Je ne savais même pas qu'il en existait une. A vrai dire je n'y avais jamais véritablement fait attention. J'ouvris doucement la porte, sans toquer pour ne pas déranger la personne qui jouait. Je restais sur le pas de la porte et observais la jeune fille qui me permettait d'écouter cette magnifique mélodie. Elle avait de jolis cheveux blonds et semblait avoir au moins seize ans. Je restais là à l'écouter encore quelques minutes jusqu'à ce qu'elle s'arrête. J'avançais de deux pas pour qu'elle puisse éventuellement remarquer ma présence puis lâchais :

-C'était magnifique...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: La musique n'apporte pas que des frissons, elle transmet l'ensemble des sentiments qui existent. [Edith C. Thompson / Solana Levinson]   Ven 5 Aoû - 11:49

Le soleil, tant attendu, pointait enfin le bout de son nez. Edith ne s’était jamais sentie aussi contente de le voir. La pluie avait sévi un peu partout pendant la majorité de l’hiver et du printemps. Enfin les parterres pouvaient fleurir et se colorer. La gaieté avait pris le dessus sur la morosité, les gens dans la rue riaient et souriaient. Les femmes et jeunes filles sortaient leurs tenues légères de leurs penderies. La jeune blonde portait une longue robe blanche, légèrement transparente, à fleurs bleues. Elle aimait ce drapé et cette légèreté et elle trouvait que cette tenue lui allait bien. Avec, elle chaussait des sandales compensées en cuir marron qu’elle avait déniché la veille. Ces dernières la grandissaient de sept bons centimètres. Sur ses paupières mobiles était tracé un trait d’eye liner et ses lèvres étaient peintes en rouge. Elle avait assorti ses ongles au bleu de sa robe. Elle n’avait pas vraiment l’habitude de se maquiller. Seulement, quelque part, elle se sentait plus adulte, plus femme, apprêtée ainsi. Du haut de ses dix-sept ans, il arrivait qu’elle paraisse très enfantine et qu’on lui donne moins que son âge. Dans ces moment-là, des envies meurtrières la prenait mais elle ne prouvait pas vraiment leur en vouloir non plus, ces personnes-là avaient raison.

Aujourd’hui, elle souhaitait jouer, laisser courir ses doigts sur un piano. Et rien de mieux que la salle de musique du Refuge pour ça. C’était un lieu que la demoiselle appréciait et qu’elle fréquentait régulièrement. Et Edith respectait ses souhaits. Actuellement, elle était donc devant ce clavier noir et blanc. Ses doigts reposaient sur les touches et ses yeux fixaient la partition face à elle. Chaque note, chaque mesure, chaque repos. Elle connaissait tout. Tout, par cœur. Les portées étaient gravées depuis longtemps dans sa mémoire. Elle avait nulle besoin de ces feuilles, elle connaissait des dizaines de morceaux mais avait peur de douter d’une note : un la à la place d’un ou n’importe quoi d’autre.

Une première touche s’enfonça. Et les autres suivirent. River Flows in You de Yiruma. Un morceau que sa mère lui avait joué quelques fois.  Et Edith l’avait oublié au plus profond de ses souvenirs, comme tant d’autres choses. Mais celui-ci avait ressurgi. Et elle avait ressenti le besoin de l’apprendre. Et quand elle le jouait, toutes ses idées noires s’envolaient. Au plus profond de son être, tout vibrait ; vibrait de plaisir, de bonheur, de joie même. Elle ne faisait pas que jouer de la musique ; elle le ressentait, le vivait. Jamais Edith ne faisait fonctionner son cerveau lorsqu’elle s’asseyait devant un piano ou faisait pleurer son violon, son cœur cœur lui suffisait. Sous ses doigts, chaque note s’enchaînait parfaitement, comme des mots mis à la suite pour former une phrase. Finalement, la musique était un texte de son. Les notes ; noires, blanches, pointées, croches, remplaçaient les lettres et l’on n’écrivait pas avec un stylo mais avec un instrument. Edith préférait ces textes-là, magiques et inoubliables.

Les dernières notes furent jouées. Et silence. La vampire fermait les yeux avant que la voix fluette d’une enfant, sûrement, ne la força à les rouvrir. Elle sourit à la fillette, heureuse de recevoir un compliment tout droit sorti du cœur. Jamais un « C’était magnifique » n’avait aussi juste à ses oreilles. Un simple « merci » franchit les lèvres peintes en rouge. Les doigts de la jeune femme glissèrent dans sa chevelure blonde dont elle remit une mèche en place. Ses yeux, bleus, toujours rivés sur la fillette, la détaillait. Une longue chevelure rousse, de grands yeux verts perçants et des tâches de rousseurs adorables.

« Tu aimes la musique ? » Lâcha-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar
Je suis...
Féminin Messages : 64
Points : 2147483645
Date de naissance : 12/11/1998
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 19


MessageSujet: Re: La musique n'apporte pas que des frissons, elle transmet l'ensemble des sentiments qui existent. [Edith C. Thompson / Solana Levinson]   Sam 1 Oct - 11:14

Sujet clôturé pour inactivité. Si vous souhaitez le rouvrir, veuillez contacter un membre du Staff.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La musique n'apporte pas que des frissons, elle transmet l'ensemble des sentiments qui existent. [Edith C. Thompson / Solana Levinson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique n'apporte pas que des frissons, elle transmet l'ensemble des sentiments qui existent. [Edith C. Thompson / Solana Levinson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La musique de Lavanville de Vert Feuille (l'originale)...
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
» Musique médiévale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: