Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Jeu 5 Mai - 13:37

Pour la énième fois depuis plusieurs minutes, Shin remontait un peu plus haut la couverture au-dessus de sa tête, se cachant sous celle-ci. Il ne percevait plus la lumière des éclairs filtrant à travers les volets mais il devait avouer que même comme ça, juste le bruit du tonnerre le faisait tellement flipper qu'il avait envie de pleurer comme une petite fille. Il n'avait jamais eu peur de l'orage, que ce soit à l'époque où son frère était encore à la maison ou  même après son départ, mais c'était la première fois qu'il en vivait un en Andore et ceux de là-bas c'était pas de la rigolade. La pluie redoublait d'intensité contre les volets alors qu'il plaquait ses mains sur ses oreilles, se faisant violence pour ne plus rien entendre. Il lui semblait que tout son corps tremblait, sursautant à chaque fois que le tonnerre éclatait. Est-ce que les orages d'ici étaient aussi magiques ? Est-ce qu'ils pouvaient tuer des gens ? Il ne comptait pas sortir de la maison mais il aurait tout de même aimé qu'on lui dise qu'il ne craignait absolument rien, que c'était un orage tout ce qu'il y a de plus normal malgré que celui-là soit étonnement violent. Ça arrivait parfois, la météo ne pouvait pas toujours être bonne.
Un nouveau coup de tonnerre, violent, lui arracha un cri de surprise. Mon Dieu, mais c'était quoi ça ?! Comment l'orage pouvait-il encore se rapprocher ? Il avait l'impression qu'il était déjà au-dessus de sa tête. Ne tenant plus en place, il envoya sa couverture à l'autre bout du lit, se levant rapidement pour sortir de sa chambre, refermant la porte derrière-lui. Les fenêtres de l'appartement se retrouvant plus éloignées de lui, l'adolescent se sentit déjà un peu plus rassuré malgré que ce n'était toujours pas suffisant pour lui. Il savait quoi faire.

Vêtu d'un simple t-shirt blanc un peu trop grand pour lui qu'il avait emprunté à son grand frère, il avançait dans les couloirs, les battements de son coeur s'apaisant au fur et à mesure qu'il approchait de la pièce qu'il convoitait tant, s'arrêtant finalement devant la porte. Un soupir de soulagement passa la barrière de ses lèvres lorsqu'il posa sa main sur la poignée, appuyant dessus avant de pousser la porte pour pouvoir entrer et de la refermer derrière-lui.
Son frère était là, allongé dans son lit, profondément endormi. L'orage n'avait pas semblé le perturber plus que ça, peut-être qu'il en avait l'habitude ? Le blond espérait sincèrement que ce n'était pas le cas et que son aîné avait seulement le sommeil lourd, il ne voulait pas que tous les orages soient aussi intenses que celui-là. Il se rapprocha doucement du lit de son aîné sans faire un bruit, se sentant un peu coupable en sachant pertinemment qu'il allait troubler le sommeil si paisible de celui-ci de par sa présence, mais la lumière d'un éclair le força à vite soulever le drap pour venir se glisser en-dessous. Il alla chercher la chaleur de son frère, pour se rassurer, en se blottissant contre lui le corps tremblant. Il souffla doucement en posant sa main sur la nuque du Sorcier, le contact de sa peau froide contre la sienne brûlante suffisant à l'apaiser.

« Eunnie… Souffla-t-il doucement. Je peux rester avec toi, s'il te plaît ? Juste ce soir, il y a de l'orage, je n'aime pas ça… »

L'Élu s'était senti obligé de parler doucement pour ne pas réveiller EunJi brutalement, enfin, en partant du principe que le contact de sa peau froide contre la sienne ou du matelas s'affaissant sous son poids ne l'avait pas fais avant. Il ne voulait pas le réveiller, et de base il serait resté bien sagement dans sa chambre, mais il n'en avait eu ni la force ni le courage au final. Il avait bien trop besoin de son frère en cet instant pour rester loin de lui plus longtemps. Il avait peur, et il était le seul à pouvoir le protéger de la meilleure façon qui soit.


Dernière édition par Shin Hoseok le Mer 22 Juin - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Jeu 5 Mai - 14:33

L’orage était devenu un temps bien trop commun, durant toutes ces années. L’habitude d’une telle violence n’était, alors, plus une fatalité, devant une chose des plus banales, une chose faisant partit du quotidien de n’importe qui vivant en Adore depuis quelques temps. C’était ce qu’était devenu ce temps aux yeux du coréen. Un temps banal tel que la pluie ou le beau temps. Quelque chose qui venait et qui partait, juste pour quelques heures, pour une nuit. Au départ, un grognement s’était échappé de ses lèvres lorsque la pluie avait commencé à claque contre le volet de sa chambre, et qu’elle avait commencé une valse avec ce satané vent. C’était réellement, pour cette nuit-là, un temps et un bruit infernal à s’en boucher les oreilles au point de n’en plus jamais en entendre la moindre parcelle de son. Alors une idée fabuleuse lui avait traversé l’esprit, celle de s’endormir avec la musique qui l’apaiser, n’importe laquelle faisait l’affaire, temps qu’il n’entendait pas ce fichu orage.

Et pour cause, cela avait parfaitement porté ses fruits. Petit à petit, l’orage semblait avoir disparu des pensées du Sorcier, alors que ses yeux se fermaient lentement. Ah la musique, toujours une bonne alliée contre n’importe quel aléa de la vie. Et bien qu’il avait toujours eu ce sommeil assez lourd, celui dont il est incapable de déranger, quelques fois, s’en était pas le cas. Mais cette nuit-là montrait d’être une magnifique nuit, ou du moins c’est ce qu’il espérait.
Un sacré coup de tonnerre le dérangea légèrement dans son sommeil, mais pas assez pour que celui-ci s’interrompe. Le jeune rouge avait juste légèrement bougé, donnant pour effet d’avoir enlevé l’un de ses écouteurs alors que sa musique s’élevait dans la pièce. Ce qui ne lui était pas dérangeant, tant qu’il dormait, rien ne pouvait réellement lui être bien plus désagréable.

Mais alors qu’il commençait, une fois de plus, à se crever de chaud sur la couverture, quelque chose froid vint rafraîchir sa peau. Un léger sourire s’en dessina alors ses lèvres, ceci devenant assez agréable. Mais très vite, la chaleur le frappa de plein fouet. Alors qu’un gémissement de plainte passa la barrière de ses lèvres, ses yeux furent comme obligés de lentement s’ouvrir lorsqu’il entendit une fois familière. Son regard se posa sur une chevelure blonde, et comme automatiquement, il vint ébouriffer celle-ci. C’était, elle aussi, comme une habitude. Et puis, il était son cadet, alors il en avait bien le droit.

« Oui.. Tu peux rester.. Autant de nuit que tu veux.. » Disait-il d’une voix endormie.

Regardant le réveil juste à côté de lui, il souffla à l’heure si tardive qu’il était avant de légèrement se redresser pour serrer son frère contre lui. Caressant alors les cheveux de celui-ci, un souvenir lui monta à l’esprit. Celui de ces deux petits garçons qu’ils étaient, qui construisaient une sorte de tente avec multiples couvertures, qui faisaient des formes avec leurs mains grâce à la lumière d’une lampe torche, qui rigolaient pour faire passer la peur que l’orage leur procurait. C’était toujours une chose qu’il faisait, quand l’orage persistait. Passant alors une main sur son visage, il bailla, avant de reposer son regard sur le cadet de la famille.

« Tu veux refaire la cabane avec les draps, comme avant ? »

Il lui avait demandé cela sur un coup de tête. Il ne savait pas réellement s’il allait accepter. Après tout, Shin était devenu un grand jeune homme, et lui un homme, tout simplement. Mais cela lui était égal d’en être un ou non, car si son jeune frère acceptait, ce serait avec plaisir qu’il le ferait. Parce qu’après tout, les frères Hoseok restaient des enfants dans l’âme.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Sam 7 Mai - 12:23

Le cadet de la famille fut rassuré de voir qu'EunJi n'était pas fâché contre lui de l'avoir réveillé, surtout qu'il avait l'air de plutôt bien dormir jusqu'à présent avec sa musique dans les oreilles, chose dont il ne se rendait compte que maintenant. C'était sans doute égoïste de sa part, de sacrifier le sommeil de son frère pour privilégier le sien, mais ce n'était pas dans ses habitudes. Il avait juste eu besoin de lui, beaucoup trop d'ailleurs. Ses paroles avaient eu le don de le rassurer alors qu'il glissait son bras dans le dos de son aîné afin de se blottir un peu plus contre lui. Mieux valait que celui-ci fasse tout de même attention à ce qu'il lui disait parce que le plus jeune serait bien capable de le prendre au mot et de s'installer tous les soirs dans son lit pour une durée indéterminée.

Juste la seule présence d'EunJi avait suffit à calmer le coeur de battant de l'Élu. Il se sentait en sécurité avec son grand frère, protégé, limite invincible. Dès lors qu'il était à ses côtés, il avait la sensation que jamais rien de mauvais ne pourrait lui arriver, et il y croyait très sincèrement. Sans perdre une seconde il avait déjà refermé les yeux, s'apprêtant à se rendormir comme si rien de tout ça ne s'était jamais passé, mais la voix de son aîné l'en empêcha, ce qui n'était pas forcément pour lui déplaire.
La cabane avec les draps ? Ouah. Il lui semblait que ça remontait à tellement longtemps, comme s'ils étaient deux fantômes visitant le passé. Ils faisaient ce genre de choses avant le départ d'EunJi pour le Refuge, les soirs d'orages où ils n'arrivaient pas à dormir l'un comme l'autre. Il se souvenait même que, parfois, ils riaient tellement fort que leurs parents étaient obligés de venir leur demander de faire un peu moins de bruit, mais jamais ils n'avaient forcés le visiteur à rejoindre sa chambre. Au fond, eux aussi avaient dû le comprendre, qu'ils avaient besoin l'un de l'autre et que cela ne servait à rien de les séparer. Cela ne les surprenait même plus, le matin, de venir toquer à la chambre de l'un des deux frères pour le réveiller et de constater que l'autre s'y trouvait également, profondément endormi dans son lit, cette vision avait même tendance à les attendrir. Ils savaient que la complicité de leurs fils était leur force et que les séparer reviendrait presque à les détruire. L'état du plus jeune en avait d'ailleurs été la preuve lorsque le plus vieux avait disparu, une nuit, pour ne jamais revenir. Une grande partie du temps, il avait dormi dans le lit de son aîné en espérant le voir revenir une nuit, par hasard, et cette vision était à vous en déchirer le coeur.

Shin accepta finalement la proposition du Sorcier, se séparant de son étreinte afin de pouvoir s'asseoir sur le lit. Il regarda autour de lui, malgré qu'il n'y voyait pas grand chose à part lorsque la lumière d'un éclair venait éclairer la pièce.

« Je n'ai pas de lumière. Déclara-t-il doucement. Tu en as, toi ? »

Il n'avait pas prit de lampe torche en partant de sa chambre, pour pouvoir s'éclairer dans les couloirs, il était bien trop pressé pour ça et ce même s'il aurait pu se cogner quelqu'un part en chemin. Ça lui avait été bien égal, tant qu'il arrivait à destination, et de toute façon il n'était même pas sûr d'en avoir une. Il n'avait pas non plus prit son téléphone, dont la lumière du flash aurait pu suffire, le laissant sur la table de chevet à côté de son lit.
Toujours assit, le réfugié se saisit du drap avant de le passer au-dessus de sa tête, se cachant en-dessous comme un enfant. Étant donné sa position, le drap prenait la forme de sa silhouette alors qu'il s'amusait à danser comme un enfant en-dessous, sautillant légèrement sur le matelas. Il leva ses deux bras en l'air afin de soulever le tissu pour que son frère puisse mieux l'entendre lorsqu'il lui parlerait, une idée lui traversant soudainement l'esprit.

« Eunnie… Commença-t-il en prenant grand soin d'éviter de croiser son regard, comme s'il s'apprêtait à dire quelque chose qu'il ne fallait pas. Appelons papa et maman, demain, s'il te plait. »

Malgré qu'il ne s'agissait pas d'une question, l'adolescent savait pertinemment qu'il se plierait à la décision de son aîné, s'il ne le voulait pas alors ils ne le feraient pas, mais il en avait réellement envie. Il fallait avouer que depuis qu'il avait rejoint EunJi, ils avaient souvent parlé d'appeler leurs parents mais n'en avaient jamais vraiment eu l'occasion. L'aîné était souvent en cours, ou avec son petit-ami ou un de ses deux meilleurs amis. Quant au cadet, lui aussi était soit en cours soit en train de sortir avec des amis, ou de se perdre dans les couloirs du Refuge. Ils étaient tous les deux souvent occupés donc ce n'était pas forcément évident de trouver un créneau où ils étaient libres en même temps, mais pour sa part il était prêt à se libérer le lendemain si c'était pour eux.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Dim 15 Mai - 19:37

Le bonheur semblait peu à peu réchauffer le cœur du Sorcier lorsque son jeune frère accepta sa proposition. Rares étaient les fois où les frères Hoseok semblaient en désaccord, ou bien seulement lorsque l’aîné annonça qu’il allait faire quelques âneries avec son meilleur ami. Ce genre de choses n’étaient réellement bien vues, alors le brun avouait qu’il n’en ferait rien, mais se risquait à trouver un moyen de faire la moindre parcelle de ses pensées.
Mais cette nuit-là, il allait passer un moment serein en compagnie du cadet, sans faire de bêtise à variante tantôt drôle, tantôt délinquante. Une simple retombée en enfance, comme s’ils étaient encore là-bas, à Séoul.
D’ailleurs, cette pensée l’amusait. Dans cette vaste maison, où leurs chambres n’étaient séparées que d’un simple couloir, la chambre de leurs parents se trouvant simplement à l’étage d’au-dessus. A quel nombre de reprises leurs rires avaient été aux éclats, et que le Sorcier de feu voyait leur mère à travers le bail de la porte, leur demandant, toujours d’une manière douce et affectueuse, de faire un peu moins de bruits, histoire de ne pas perturber le sommeil du père… Il ne les comptait plus. Les frères étaient ainsi, toujours à se chamailler avec gentillesse.

La lumière ? Non, à son souvenir, il n’en avait pas, enfin du moins, il n’avait pas de lampe torche. Le flash de son téléphone lui servait bien plus qu’une simple lampe. Mais, à son souvenir, il devait il y en avoir quelques-unes dans un de ses vieux sacs rangés dans son armoire. Mettant son téléphone de manière à ce que le flash de celui-ci se répande dans la pièce, il sortit de son lit. Pauvre Shin, il devait, une fois de plus, assister au spectacle de son frère à moitié nu. C’était devenu une réelle habitude. Si certains pouvaient se vanter d’avoir le sang chaud sans avoir de gêne, ce n’était pas le cas du brun. Lui était un véritable four ambulant, ce qui le dérangeait bien plus qu’on ne pourrait le croire. Mais, au moins, certaines personnes pouvaient jouir de ce luxe, si elles étaient frileuses, elles pouvaient venir se réfugier dans les bras du rappeur, telle que son petit-ami ou encore son jeune frère.

Une fois qu’il eût mis la main sur l’un de ses sacs datant du temps où il était encore Réfugié, il le posa sur le lit, posant son regard dedans. Sortant des bombes à tags, ou d’autres conneries de ce genre, son regard dévia vers le jeune blond, alors qu’il se sentait presque obligé à donner une explication à celui-ci.

« J’ai eu une adolescence quelque peu.. Mouvementée. Intéressante, sympathique à vivre, mais mouvementée. Ne suit pas mes traces, pour ce coup-là, avec JiHun, si je me souviens bien. »

Ces paroles, il les avait dites avec son ton habituellement agréable, celui qu’il avait lorsqu’il parlait à n’importe qui. Sa voix avait une tendance à être douce à l’ouïe, se faisant un peu plus rude lorsqu’il rappait, bien qu’elle soit toujours autant agréable à entendre.
Fouillant encore et encore, un léger cri de victoire, restant toujours dans la virilité, se fît entendre dans la chambre. Il avait trouvé deux de ces lampes que désiraient les deux jeunes gens.
Mais son visage devint un peu plus crispé lorsqu’il entendit la proposition de son frère. Appeler leurs parents ? Comme qui dirait un appel par webcam ? Revoir ses parents après ces tant d’années passées à ne pas leur donner de nouvelles ? Il était devenu un beau jeune homme, un bon étudiant, leurs parents seraient sans doute fiers de lui mais.. Il ne savait plus réellement quelle réaction il devait avoir envers eux. « Hey, maman, papa ! C’est moi, votre fils qui vous a abandonné il y a cinq années de cela ! ». Non, vraiment il ne savait pas.

Mais d’un autre côté, cela le soulagerait, d’un certain poids qui lui était resté sur la conscience. Le Sorcier avait beaucoup souffert lorsqu’il avait laissé son cadet seul, là-bas, laissant pour dernière trace un simple baiser sur son front. Combien de fois avait-il pété un câble en criant qu’il était un mauvais frère, quelqu’un d’horrible, manquant de se renfermer sur lui-même ? Ah, heureusement que ses amis étaient là.

« Nous les appellerons. Je n’ai cours que deux heures pendant l’après-midi. Nous ferons cela au matin, comme ça, on les dérangera pas en pleine nuit, d’accord ? »

S’asseyant près de son frère, il vérifia les deux lampes, l’une d’elles ne fonctionnant plus, il mit de nouvelles piles dans l’autre, par chance, celle-ci allait fonctionner. Et ce fût le cas. Mettant la couverture sur leurs têtes, il alluma la lampe, essayant de la poser de manière à ce que la petite cabane soit éclairée.

« Rah.. Shin.. Je t’aime, petit frère. » Avait-il dit plus que sincèrement, ne s’attendant pas réellement à une réponse de son jeune frère.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Sam 21 Mai - 11:22

Lorsqu'EunJi s'était levé, l'Élu n'avait même pas été surprit de voir à quel point il pouvait être peu vêtu, il avait apprit à s'y habituer depuis le temps, ça avait toujours été ainsi. Au moins, il ne coûtait pas cher en pyjama ! Surtout que, s'il n'avait pas voulu le voir ainsi, il n'avait qu'à rester dans son lit au lieu de venir squatter le sien, en plus il n'était pas mieux dans son genre, s'il retirait le haut de son frère qu'il portait ils seraient dans la même tenue donc il pouvait bien parler. Il suivit simplement son aîné du regard, curieux de voir ce qu'il allait faire de ce sac qu'il tenait à présent dans ses mains. Est-ce qu'il avait caché des sucreries dedans ? Il n'avait pas faim, loin de là, mais juste par gourmandise il ne serait pas capable de dire non à quelques friandises. Il le regarda déballer des affaires, surprit de voir tout ce qu'il se trouvait à l'intérieur. Des bombes pour taguer ? Mais qu'est-ce que son aîné pouvait bien faire avec ça ? Lorsqu'ils vivaient encore chez leurs parents, ils n'avaient pas le droit de se servir de ce genre de choses, mais vu qu'il était parti cela avait-il changé ? Pour sa part, il n'osait même pas y toucher de peur de faire une bêtise avec, comme tâcher les draps par exemple, et se contentait donc d'écouter son frère lui parler. Est-ce qu'il avait fait des choses qu'il n'aurait normalement pas dû avec ses amis, avant qu'il n'arrive ? Il ne connaissait que MinJae mais il doutait parfois du fait qu'il soit une bonne fréquentation pour son aîné. Il était gentil, il ne disait pas le contraire, mais il ne semblait pas vraiment se fixer de limites et il préférait ne pas imaginer ce qu'il avait pu faire avec son frère. Il se concentra donc sur le fait qu'il parle de JiHun, heureux de voir qu'il se souvenait de lui même s'il ne manquait jamais une occasion de parler de lui et des gens auxquels il tenait. Le Vampire était bien l'un de ses amis les plus proche et, à l'avenir, il le présenterait à son aîné pour lui montrer quel genre de belle personne il était.

L'espace d'un instant, en voyant sa réaction, Shin s'était senti coupable d'avoir demandé au Sorcier d'appeler leurs parents, il n'était peut-être pas prêt pour ça, c'était égoïste de sa part d'avoir demandé ça, il aurait dû attendre. Pourtant, contre toute attente, le plus grand, enfin seulement en âge, avait accepté sa proposition, proposant même un moment où ils pourraient faire ça tous les deux, moment que le plus jeune s'était empressé d'accepter comme s'il craignait de ne plus jamais revoir une autre occasion se présenter. Tout lui aurait été.
Se glissant de nouveau sous les draps avec le littéraire, il ne pensait même plus à l'orage qui grondait toujours dehors, heureux de partager un moment avec son frère. Il ne pût d'ailleurs réprimer un immense sourire lorsque celui-ci lui dit qu'il l'aimait. C'était tellement spontané qu'il avait senti son coeur s'emballer sur le coup, celui-ci réchauffant sa poitrine alors qu'il se jetait sans plus attendre dans les bras de celui qui avait prononcés ces quelques mots. Il ne pouvait même plus imaginer sa vie sans lui, il ne pourrait sans doute jamais se remettre du fait qu'il puisse le perdre une seconde fois.

Le Réfugié n'y pensait pas souvent mais, lorsqu'il le faisait, il se disait souvent que s'il n'avait pas été dans la même famille que le Sorcier, et qu'il avait été une fille, il serait sûrement tombé sous le charme de son aîné. C'était sûrement un peu étrange à imaginer, après tout il était son cadet, mais c'était plus une constatation qu'autre chose. EunJi était réellement quelqu'un de bien, une personne remplie de bons sentiments et de belles qualités, c'était sans doute un privilège et un honneur que de pouvoir dire qu'on l'aimait et qu'il ressentait également la même chose en retour. Recevoir l'affection du garçon était sans doute l'une des plus belles choses qui soit.

« Je t'aime aussi. Répondit-il alors qu'il se blottissait un peu plus dans ses bras. Très fort. »

A présent, il ne voulait même plus le lâcher, restant fermement contre lui, c'était limite s'il ne fallait pas s'y prendre à deux pour le décrocher de son frère. Il était tellement pressé d'être au lendemain, il avait tellement de choses à dire à leurs parents et trop de personnes à leurs montrer.

« J'ai tellement hâte, ils me manquent trop. Dit-il. Une prochaine fois je veux qu'ils voient Alice et Hunnie, tu voudras bien ? »
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Dim 29 Mai - 16:23

Alors que sa langue passa sur le coin de ses lèvres, le Sorcier de feu ne cessait d’essayer de trouver un moyen pour que cette fichu lampe torche puisse tenir de manière correcte sans rouler sur le drap du matelas. Mais c’était bel et bien peine perdue. Si bien qu’il avait eût l’idée de reprendre son sac à dos et de coincer cette lampe dans cette petite pochette qui pouvait servir à ranger bien des choses. Elle était petite, certes, et pouvait être insignifiante aux yeux de quelques personnes, mais bon sang ce qu’elle pouvait rendre service. Un jour, il irait remercier le créateur de cette petite merveille. Mais pas pour l’instant.
Ecarquillant légèrement les yeux, il regardait son jeune frère blotti contre lui avant de passer un bras autour de lui. Il avait eût cette habitude de, lui-même, être très câlin, aimant la tendresse bien plus que n’importe quoi d’autre. Posant sa tête contre celle du cadet, un léger sourire amusé peignit ses lèvres. Il était amusé car le fait que leurs cheveux se confondaient. Le blond et le rouge, cela leur allait, et ensembles, cela donnait une jolie chose à admirer. Ce qu’il faisait.

Et très vite, ses yeux s’illuminèrent, juste par le fait que son frère lui avait rendu ses paroles. Certains frère se disaient des banalités telles que « Je te déteste. » ou bien encore « Je vais te tuer. ». Et bien après ces paroles riches en amour, cela finissait en bagarre où l’un des deux finissait toujours plus blessé que l’autre. Mais ce n’était pas cela, chez les frères Hoseok. Non, eux préféraient se dire qu’ils s’aimaient, et prendre soin l’un de l’autre après ces mots. Ce qui leur avaient valu un amour parfait venant de leurs parents, car jamais ils ne s’étaient fait disputés pour une simple haine, autrefois.
Et bien des fois, les aînés détestaient leurs cadets parce qu’en naissant, ils avaient ruinés leurs vies. Alors ils leurs faisaient subir milles choses pour punir le plus jeune d’avoir pointé le bout de son nez dans la vie du grand. Mais pour EunJi, Shin avait été le plus beau trésor que leurs parents avaient pu lui offrir. Dès le premier sourire du cadet, l’aîné avait alors compris à quel point il l’aimait, et qu’il l’aimerait.

Alors depuis bien moins d’un an, le rouge avait ce comportement digne d’un grand frère, celui qu’il était autrefois, mais avec un peu plus de maturité. Quelque fois, il se comportait tel que leur père se serait comporté avec eux, on pouvait dire que le Sorcier tenait de ce beau monsieur. Et puis, ce comportement était pris pour le bien du jeune blond. De plus, bientôt, il s’en irait de cet appartement qui était devenu leur maison, et EunJi ne voulait pas cela. Il voulait qu’il reste à la maison, qu’il ne s’en aille pas, parce que celui lui arracherait le cœur. Alors il profitait un maximum de la présence du garçon, préférant penser au présent qu’au futur.

Collant son dos au mur derrière son lit, le rappeur ne lâcha pas pour autant son frère, alors qu’il l’écoutait lui adresser la parole. Un doux sourire étira ses lèvres légèrement roses lorsqu’il entendit le simple prénom « Alice ». Ce qu’il l’aimait, cette petit demoiselle. Elle était toujours comme une petite sœur à ses yeux, bien qu’aux yeux de son frère, elle était bien plus. Cela, il le savait. Jamais avec une autre fille, il avait ce regard doux et ce sourire amoureux sur les lèvres, le rouge le voyait bien. Il se demandait bien si leurs sentiments étaient bien les mêmes qu’avant, à ce jour, et il ne se gênerait sûrement pour le lui demander.

« Un de ces jours, nous les inviteront. Jun et MinJae aussi, ce serait vraiment sympathique. S’arrêtant légèrement, il posa son regard sur le visage du blond, un léger sourire sur les lèvres. Je me suis toujours demandé.. Alice était ton amoureuse autrefois, mais est-ce toujours le cas aujourd’hui ? »

Si c’était le cas, il en serait bien heureux. Ils étaient si beaux ensembles, que les voir un jour ensembles ne serait pas vraiment étonnant. Et puis si cela n’était plus le cas… Eh bien, ce serait bien une chose dommage. Mais le bonheur du cadet Hoseok était bien plus important, alors s’il aimait une autre personne, et que cette personne partageait les mêmes sentiments avec celui-ci, cela convenait parfaitement au littéraire.

Regardant son jeune frère, il eût une idée. Et seul MinJae avait eût le privilège de voir cela. Éteignant la lumière, l’orage ayant cessé de se faire entendre, et bien même voir, il mit correctement la couverture sur eux avant de soupirer légèrement.

« Admire moi cette magie, Shinnie… »

D’un léger coup de main, il fît apparaître une jolie flamme, de ce feu qui ne cessait de brûler en lui. Il aimait faire ce genre de choses, surtout dans le noir complet, cela rendait bien mieux la chose magique. Il voulait faire rêver son frère, alors il lui montrait cela, car lui-même s’étonnait à pouvoir contrôler le feu à sa guise.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Dim 29 Mai - 17:37

Shin approuvait totalement les paroles de son aîné, étant bien d'accord avec le fait qu'ils devraient également inviter les deux jeunes hommes, ils avaient après tout une place bien importante dans la vie du garçon, autant l'un que l'autre même si c'était d'une façon différente. L'un était son meilleure ami, il le savait, celui avec qui il avait fait un bon nombre de choses et pas forcément toutes très réglementaires. Il devait sans doute être celui sur lequel le Sorcier s'était appuyé une fois qu'il avait quitté la maison, il n'était pas du genre à considérer comme son meilleur ami n'importe qui, ils devaient donc se connaître depuis un bon moment. Et l'autre était son petit-ami, ou son amoureux comme Shin aimait l'appeler. Il trouvait le terme de « copain » ou de « petit-ami »  un peu trop strict, alors que dire de lui qu'il était son amoureux donnait un aspect bien plus doux à la relation qu'ils entretenaient ensembles. D'ailleurs, en parlant de relation, le plus jeune n'osa même pas demander à son grand frère la réaction qu'il supposait que leur parents auraient en apprenant que l'un de leur fils avait bel et bien des tendances bisexuelles, et pas forcément celui que l'on croit. Qu'on se l'avoue, si on se réfère aux clichés existants sur les homosexuels, ce n'était certainement pas EunJi qu'on aurait classé dans cette catégorie mais bel et bien son cadet. Il avait juste des manières qui faisaient que son orientation sexuelle pouvait être discutée. Au fond, lui-même n'était pas vraiment certain de savoir ce qu'il était : hétéro, bi ? Il aimait les filles, ça ne faisait aucun doute, mais tout comme son frère il n'était à l'abri de rien, il suffisait qu'il rencontre quelqu'un de spécial pour tout changer en lui. Enfin, pour le moment, la question ne se posait pas.

L'Élu afficha une mine boudeuse tout en secouant la tête, à l'entente de la question du littéraire. Il lui semblait que c'était clair, sa relation avec la jeune fille n'était clairement plus de l'ordre du romantisme, même si leur façon de se comporter l'un avec l'autre était parfois un peu ambigue. Il s'était juste fait une raison, après tout ce temps il ne pouvait qu'en être ainsi, il la portait toujours autant dans son coeur mais plus de la même façon, une autre personne ayant prit sa place depuis quelque temps. Ah, Hana, il n'était même plus certain d'avoir parlé d'elle à son aîné, sans doute que oui mais sûrement très brièvement en rentrant du bal. Il était tellement fatigué ce soir-là, en rentrant, qu'il avait dû parler très rapidement et de façon incompréhensible avant d'aller rapidement se coucher. Ça ne l'étonnerait même pas si EunJi lui disait ne rien avoir comprit à ce qu'il lui avait dit à ce moment-là.

« Non, on ne s'aime plus comme ça. Répondit-il simplement sur un ton doux. Mais c'est mon âme soeur. »

Depuis un certain temps maintenant, ils avaient prit ce rôle l'un pour l'autre, c'était un peu étrange à expliquer. C'est comme s'ils avaient été fais l'un pour l'autre, et en avaient parfaitement conscience, mais avaient renoncés à l'idée que ce soit comme un couple. Ils donnaient juste tout l'amour du monde à l'autre, pour lui prouver à quel point il était important, mais n'allaient jamais plus loin que de l'amitié. Leur relation était tellement fusionnelle qu'ils ne voulaient en rien la changer. Ils étaient vraiment fait l'un pour l'autre, dans le sens psychologique du terme, mais en toute amitié. Le genre de relation qui ne disparaissait pas avec le temps, quelque chose d'indestructible et d'immortel.

Le plus vieux l'interpellant, le blond s'appuya à son tour contre le mur, se tenant près de son frère à ses côtés, l'aidant à replacer correctement la couverture sur eux. Il ne prononça aucun mot lorsqu'il éteignit la lumière, ne redoutant plus l'orage et tout ce qu'il entraînait avec lui étant donné qu'il était avec EunJi. A la suite de ses paroles il resta attentif au moindre de ses mouvements, son souffle se coupant alors que son aîné venait de faire apparaître une flamme dans sa main. Il n'osait même plus respirer tant il était impressionné, lui aussi voulait faire des choses comme ça ! Mais bon, il le savait, il aurait beau faire tout ce qu'il voulait il ne pourrait jamais contrôler le feu comme lui pouvait le faire, c'était un Sorcier après tout, lui n'était qu'un Élu avec un Don assez rebelle, qui ne fonctionnait que quand il voulait, quand il ne faisait pas sa crise d'adolescence. Oui, voilà, Shin avait un Don prépubère qui était en pleine crise et qui n'en faisait qu'à sa tête. Quelle plaie, sérieux.
D'un geste lent, le réfugié avait approché l'une de ses mains de la boule de lumière qui s'échappait de la main du Sorcier, la retirant bien vite lorsqu'il sentit la chaleur commencer à l'atteindre, ne souhaitant pas se brûler avec. A présent la chambre était complètement plongée dans le noir, seul la lumière de la flamme éclairant les visages des deux frères

« Ça ne te brûles pas ? Demanda-t-il. Tu n'as pas mal ? »

C'était du Feu après tout, ça devait bien faire un peu mal, non ? Il n'était pas un Sorcier donc il ne pouvait pas le savoir, mais il ne voulait pas que son frère souffre pour lui montrer ça, même si c'était absolument magnifique.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Dim 5 Juin - 18:01

La moue boudeuse, mais pourtant si incroyablement adorable, de son jeune frère l’avait légèrement surpris. Avait-il avoué une certaine bêtise ? Parce qu’il fallait avouer que les deux jeunes Élus formeraient plutôt bien un joli couple. Ils se complétaient tellement. L’un était d’une énergie à s’en couper le souffle, et l’autre d’un calme à en devenir doux lorsque la colère nous emporte. Alors que son frère lui avouait simplement que lui et Alice ne s’aimait plus de la même manière, le Sorcier s’en voyait légèrement déçu. Mais il s’en était souvenu, de cette fille qui avait charmé son cœur. Malgré qu’il ne se souvenait plus de son prénom, il se souvenait bien des douces paroles du cadet à l’égard de cette inconnue.
Ses yeux s’étant largement écarquillés, il semblait réfléchir au terme d’ « âmes sœurs ». Il n’y avait jamais réellement cru, à ce genre de terme qui désignait deux personnes faites l’une pour l’autre. Deux personnes pouvaient être alors qualifiées comme âme sœur du Sorcier. Son compagnon, ainsi que son meilleur ami. Le premier lui était complémentaire, et le deuxième n’était d’autre que son parfait jumeau. Mais en soit, il était heureux de savoir que son frère entretenait toujours une aussi belle relation avec la jeune japonaise, jamais il ne supporterait de les voir, une fois de plus, loin l’un de l’autre.

Un rire se fît, une fois de plus, entendre dans l’antre du jeune coréen. Le feu, lui faisait-il mal ? Non, jamais, jamais il ne lui avait fait du mal. Il était comme le père de cet élément, et se fichait absolument qu’un, ou même qu’une, autre puisse contrôler à sa guise cet élément. Le littéraire avait toujours été comme celui qui ne pouvait se passer de ce feu, qui aimait le dévoiler à qui le méritait. C’était l’élément qu’il trouvait le plus magique, le plus spectaculaire, car c’était le feu qui amenait cette lumière qui faisait battre les cœurs.
Secouant alors légèrement la tête, ses yeux se mirent à fixer la flamme. Elle était présente, brûlante sous ses yeux, elle était là, contrôlée par son simple et bon esprit. Un léger sourire peignit ses lèvres, alors que la flamme, il la voyait tout autrement.

« Moi, je n’ai jamais eu mal. N’approche pas trop ta main, je ne veux pas que cela t’arrive. Lui chuchota-t-il, comme s’il ne voulait pas la flamme prenne fuite. »

Les sombres yeux du rappeur ne quittaient pas cette luminosité à la chaleur réconfortante du regard, alors que celle-ci semblait redoubler d’effort, comme encouragée par les yeux de son maître. Oui, c’est ce qu’il était, le maitre du feu, l’un de ces maîtres ayant le privilège de contrôler l’un des plus beaux éléments. Mais cette petite boule de chaleur avait fini par prendre la fuite lorsque le Sorcier avait sursauté par l’une de ces violents éclairs. L’orage avait reprît, et bon sang ce qu’il avait eu peur. Il ne s’y était pas attendu, pensant que l’orage avait fini de gronder.

« Je n’ai jamais aimé les orages en Andore. Ils sont toujours bien plus violents qu’à Séoul, à croire que la magie fait son tout. »

Secouant légèrement la main, il se leva pour regarder à l’extérieur. Bougeant alors le rideau sur le côté, la pluie semblait battre contre la vitre parfaitement nettoyée, alors qu’il s’accouda légèrement au rebord de fenêtre glacé. Cette fraicheur lui faisait un bien fou, s’il pouvait, il n’hésiterait pas à sortir, juste pour mieux ressentir la fraîcheur de l’air. Ce qu’il faisait lorsqu’il était jeune, d’ailleurs.
Et lorsqu’un éclair se fît voir dans ce ciel sombre, cet éclair de cette magnifique couleur violette avec cette touche de bleu, la littéraire tendit sa main vers son frère.

« Viens voir, c’est particulièrement magnifique. Se tournant alors vers son frère, il lui offrit l’un de ces magnifiques sourires qui se voyait bien plus rassurant que doux. Tu n’as rien à craindre, je suis à tes côtés. Je te protégerais. »

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Dim 19 Juin - 14:13

La première question qui traversa l'esprit du plus jeune fut de se demander si c'était toujours comme ça. Est-ce que son frère pourrait devenir pompier et se jeter dans un bâtiment en flammes sans rien ressentir, ou est-ce que la douleur ne se ressentait pas juste parce qu'à l'heure actuelle, c'était lui qui avait fait apparaître la flamme, et non autre chose… Ou quelqu'un d'autre. Il ne posa tout de même pas la question, son aîné étant plutôt casse-cou il ne souhaitait pas lui donner l'envie d'essayer, pour voir ce que ça faisait, s'il l'avait retrouvé ce n'était pas pour le revoir plus tard totalement carbonisé, et encore, ça se serait en partant du principe qu'il aurait réussi à ressortir… Il ne voulait même pas penser au pire.
Il écouta l'ordre que son aîné venait de lui donner, n'approchant plus sa main de la boule de flamme qui brûlait dans la main du plus vieux. Rien qu'à la vue de cette flamme dansant sous ses yeux, il se sentait brûler de l'intérieur tant l'instant était magique. Il aurait aimé, aurait rêvé de la toucher sans se faire mal, son créateur était si chanceux d'avoir un tel pouvoir, c'était tout simplement sublime.

Bercé par la respiration du Sorcier à ses côtés, la chaleur de sa flamme le réchauffant, Shin se sentait presque se rendormir, la tête appuyée contre l'épaule du garçon à ses côtés. Enfin, c'est sans doute ce qui serait arrivé si un nouveau tonnerre ne venait pas d'éclater tel une furie, faisant également sursauter le plus jeune de la famille, rompant le calme dont la pièce était plongée. Effectivement, à côté de ça les orages qu'ils avaient connus par le passé, à Séoul, c'était du pipi de chat, comme on dit.
L'Élu ne bougea pas d'un pouce lorsqu'EunJi se leva pour s'approcher de la fenêtre. Il aurait aimé le retenir, le forcer à rester auprès de lui aussi égoïste que ça puisse paraître, mais il avait tellement peur de faire ne serait-ce qu'un mouvement qu'il l'avait laissé faire, le suivant juste du regard pour s'assurer que tout allait bien.

Le plus jeune ne put se résigner à garder les yeux ouverts plus longtemps lorsqu'un éclair traversa le ciel, éclairant la ville de sa lumière, peut-être, chargée de Magie. Pourtant, il les rouvrit en entendant la voix de son frère l'appeler, l'invitant à le rejoindre. Son regard volait entre l'extérieur qui se voyait par la fenêtre, le visage souriant du littéraire et la main qu'il lui tendait. Finalement, prudemment, il se leva du lit pour prendre la main du garçon dans la sienne, allant rapidement se cacher dans son dos. De temps à temps il risquait un regard au-dessus de l'épaule de son aîné afin de regarder dehors, mais avait tendance à vite se raviser pour revenir à sa place initiale. Décidément, il avait vraiment du mal à supporter les orages de la ville, même si la présence du Sorcier suffisait à se rassurer.

« Il est bientôt fini ? Demanda-t-il. »

En toute honnêteté, s'il n'y avait eu que les éclairs, l'Élu aurait sûrement apprécié le spectacle parce que, il fallait l'avouer, cette vision avait vraiment quelque chose de Magique, mais les bruits du tonnerre rompant le ciel avaient tendance à résonner à l'intérieur de sa tête tant ils étaient puissants. C'était effrayant mais, à la fois, incroyable tant c'était impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Mar 21 Juin - 12:35

S’il était bientôt terminé ? Le Sorcier ne l’espérait pas. La beauté de l’orage lui plaisait bien plus qu’à son cadet, qui lui semblait avoir bien plus peur qu’autre chose. Pourtant, l’orage semblait si magnifique que le coréen ne doutait même plus de son art, et depuis toutes ces années, il avait appris à s’y habituer, sauf lorsqu’il s’amusait avec son feu. Il ne voulait pas en venir à brûler son petit chez-lui, parce qu’il y était bien, depuis ces quatre années. Un an au manoir, et quatre ans dans son chez lui, qu’il avait bien fait, qu’il avait décoré de cette manière si classique. Quelques petites choses anciennes se posaient pourtant dans l’appartement, comme ce fameux tourne-disque qu’il avait trouvé dans un magasin d’antiquités, et cette ancienne console de jeux-vidéos venant de cette grande filière Nintendo. Et d’un côté, sa chambre était digne de celle d’un jeune. Devant son lit se trouvait un petit panier de basket accroché au mur, là où il s’amusait à marquer des paniers lorsqu’il s’ennuyait. Et sans oublier la petite bibliothèque remplie de livres en tout genre. Et son bureau où était installée l’anarchie entre la littérature et les cours de sciences noté à l’aide de son compagnon.

Mais pour l’instant, un léger rire passa la barrière de ses lèvres lorsqu’il sentit son jeune frère se cacher derrière lui. L’aîné riait parce que son frère ne pouvait pas se cacher, tout bonnement, parce qu’en taille, il était le plus grand. Pour peu, l’aîné passait pour le plus jeune, mais les traits de son visage parvenaient à avouer qu’il était le plus vieux. Ses traits étaient plus matures, alors que ceux du cadet étaient si doux qu’il paraissait d’un enfant… Un grand enfant avec une forte voix. Non, parce que le littéraire, lui, sa voix n’était ni trop aiguë ni trop grave, mais alors, l’Élu, c’était une tout autre histoire. Peut-être tenait-il cela de leur père, lui aussi avait une voix assez portante. Et pour preuve, le rouge sursautait toujours lorsque l’homme de la famille venait à crier son prénom dans les escaliers, ne serait-ce que pour l’aider à mettre la table avant de dîner, par exemple. Leur père était un homme adorable, plein de bon sens et de bonté, mais sa voix était celle qui ruinait un peu cet idéal.

« L’orage ne se fait plus entendre, il n’y a que la pluie qui veut encore bien nous faire entendre sa mélodie. Disait-il en se tournant vers son jeune frère. Je pense que nous pouvons retourner dormir. »

Ce n’était pas pour autant qu’il lâcha la main du jeune blond. Ils allaient retourner dormi, oui, mais ensembles. L’orage avait beau être terminé, l’aîné ne voulait pas se séparer de son frère. Il profitait de chaque instant passé avec lui, alors il ne laisserait sûrement pas passer celui-là. Et puis, il le lui avait demandé, il avait demandé pour dormir avec lui, le jeune garçon, alors l’aîné ne pouvait s’en refuser une telle proposition.
Rangeant alors les lampes torches dans le tiroir de sa table de chevet, il déverrouilla l’écran de son téléphone, alors où fièrement trônait une photo de Shin et Alice. Il aimait, avoir les photos de ses proches en fond d’écran. Celle de verrouillage était celle de Jun et lui, et celle de ses messages était celle de MinJae et lui. Oui, MinJae, parce qu’il en était obligé, c’était son amour des îles tropicales, tout de même. S’aidant alors de la lumière de son téléphone portable, le Sorcier de feu parti rabattre les rideaux sur la fenêtre, cachant alors la pluie s’abattant sur la fenêtre.

« Aller, au lit, jeune padawan ! Avait-il dit en riant. »

Bien sûr, il n’était pas réellement sérieux, mais les surnoms assez idiots, c’était bien évidemment son petit plaisir. Non parce qu’il fallait avouer que tous les surnoms qu’il sortait de sa bouche étaient tous aussi parfaits les uns que les autres… Belle ironie.
Levant la couverture, il s’affaissa sous les couvertures, alors qu’il souriait, invitant son jeune frère à venir se réfugier près de lui. Il bâilla avant de fermer les yeux, ses cheveux tombant sur son front de manière si jolie.

« Bonne nuit, petit frère.. Murmura t-il. N’oublie pas que nous appelons nos parents demain. »

Lui n’allait pas oublier, parce que, pour la première fois en cinq années déjà, il allait revoir ses parents. Alors il était tout bonnement enthousiaste à cette idée, bien même si la fatigue prenait peu à peu l’emprise sur lui-même, qui se laissait aller à elle.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]   Mer 22 Juin - 19:33

C'était dans ces moments-la que Shin se rendait compte d'à quel point son frère et lui pouvaient être différents, sur certains points. Tandis que son aîné était tout simplement en pleine admiration de l'orage, lui ne pouvait rien faire d'autre que se cacher derrière lui. Il était presque tétanisé sur place et ne comprenait pas vraiment comment l'Élu pouvait autant relativiser face à cette situation. Il espérait qu'en réalité, son frère était comme lui au début mais avait apprit à s'habituer avec le temps, ainsi lui aussi pourrait un jour espérer vaincre cette peur parce que, malheureusement, son aîné ne serait pas toujours là pour s'occuper de lui, et il faudrait bien qu'il affronte certaines choses déplaisantes tout seul.

L'Élu souffla de soulagement lorsqu'EunJi lui dit que l'orage était terminé. Le bruit de la pluie, ça ne le dérangeait pas, c'était même plutôt reposant alors il pourrait facilement s'y faire. Il suivit calmement son frère jusque son lit, s'asseyant simplement dessus pendant que celui-ci rangeait toutes les affaires qu'ils avaient sorties. Ça lui rappelait quand ils étaient enfants et mettaient des jouets partout sur le sol parce qu'ils voulaient toujours s'amuser mais jamais ranger par la suite. Enfin, pour sa part lui n'avait jamais réellement aimé ranger alors que, la plupart du temps, c'était lui qui mettait toujours le bazar. Le pire, c'est que comme il était le plus petit il avait juste à sourire à ses parents pour que ceux-ci demandent à leur fils aîné de ranger, prétextant qu'il devait donner l'exemple à son jeune frère pour qu'il puisse en faire plus tard de même. Enfin, cette technique n'avait duré qu'un certain temps, jusqu'à ce que son père décide qu'il était assez grand pour être considéré comme son frère et qu'il pouvait donc ranger ses affaires tout seul. Ah, il se souvenait de toutes les fois où leur père lui avait demandé de ramasser ses affaires qui traînaient partout, de sa grosse voix. Le genre de voix qui, en un seul mot prononcé, vous faisait vous demander ce que vous aviez encore bien pu faire de mal, le genre à vous faire défiler toutes vos bêtises devant vos yeux en un temps record. C'était juste sa voix quoi mais, bon sang, il fallait vraiment pas le mettre en colère.

Le blond sourit en entendant le surnom que le Sorcier lui avait donné. Jeune padawan, comme dans Star Wars, ça lui plaisait. Il aimait bien lorsque son frère lui donnait des petits surnoms comme ça, il se sentait encore plus proche de lui même si son prénom lui allait très bien. Les adultes avaient toujours eu tendance à l'appeler par son prénom lorsqu'il avait fait une bêtise, si bien qu'il se sentait plus détendu quand on l'appelait autrement que par le nom qui était inscrit sur sa carte d'identité.
Une fois celui-ci allongé dans son lit, Shin n'avait pas manqué l'occasion de venir se blottir contre son frère, l'une de ses mains allant naturellement se poser sur la nuque du garçon pour pouvoir ressentir sa chaleur rassurante.

« Bonne nuit Eunnie. Souffla-t-il en réponse aux paroles du Sorcier. Je t'aime. »

Effectivement, le lendemain allait s'avérer être une grande journée. Il avait hâte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]
» Quand vient la nuit...
» On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.
» Que faire à la plage quand il fait chaud? Mater evidemment!
» Quand la neige s'illumine. [Aku]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: