Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Préfère les jeux vidéos.
Masculin Messages : 0
Points : -122
Date de naissance : 14/11/1996
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 20


MessageSujet: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Jeu 5 Mai - 12:01

C’était un jour devenu bien plus beau que tous autres depuis quelques mois déjà. Le soleil faisait briller l’herbe haute, les fleurs montraient, une fois de plus, leur beauté, la chaleur s’immisçait peu à peu, devenant alors assez agréable. Le week-end, les gens sortaient, ils se baladaient car le temps le permettait. C’était un jour bien plus beau que tous les autres. Mais pourtant, il n’était pas sorti. Non pas que les légendes qui racontaient que les Vampires n’étaient pas du genre à apprécier le soleil, ces histoires irréelles n’étant que des foutaises, mais lui, était sensible au soleil. Ses yeux ne l’appréciaient pas vraiment, cette boule de lumière et de chaleur. Bien même que si lui-même était ce petit rayon de soleil, tous deux ne faisaient pas une réelle amitié. Mais il était certain, qu’un de ces jours, il serait prêt à montrer le bout de son nez à l’extérieur, tout de même, il n’était pas ce genre de garçon à rester enfermé pendant des heures et des heures dans un endroit clôt.

Sauf ce jour-là. Il continuait ses petites balades dans les couloirs du Refuge. Ah, jamais il n’abandonnerait cela, pas avant de l’avoir quitté en tout cas, et heureusement d’ailleurs, le monde le prendrait bien encore pour l’un de ces fous, qu’il n’était qu’à moitié. Cette folie, que tout le monde peut avoir au fond de soi-même, le Vampire l’avait aussi. De rares fois, celles-ci dépassait l’excès, mais il était toujours cet adorable jeune homme que personne ne pouvait haïr, ce qui lui était bien évidemment étrange. Il était vrai que chaque être humain avait cette haine, bien cachée en son for-intérieur, cette haine qui pouvait être sortie à n’importe quel moment de la vie. Mais pourtant, lui, aimait tout le monde. Il était du genre câlin, ce garçon réellement tactile, qui se foutait totalement de tenir la main d’un garçon, ou bien d’une fille, bien que jamais il n’avait connu un amour bien plus fort que l’amitié.

Les mains dans les poches de son jean effilé, il regardait chaque personne qui mettait les pieds dans les couloirs, histoire de ne pas vraiment s’embêter. Pourtant, il s’embêtait. Il s’ennuyait, cet ennui était du genre coriace. Et puis, il fallait avouer que toutes ces têtes, il les connaissait plus ou moins. Il ne connaissait aucun de leurs prénoms, mais pourtant les traits de leurs visages étaient bien connus du Vampire, si bien qu’il serait capable de venir voir n’importe qui en affirmant déjà connaître cette personne en question. Mais là non plus, il n’était pas vraiment motivé à ce genre de chose.
De toute manière, il fallait bien qu’il fasse quelque chose de particulier, alors il était parti enfilé sa veste en cuir par-dessus son débardeur blanc, et avait enfin affronté l’extérieur. Et pour être sûr de pouvoir être dans un endroit sympathique, et où beaucoup de personne s’en trouvaient à l’aise, il s’était dirigé vers le parc.

Ah ce parc, où la température n’était ni trop basse, ni trop haute, où les enfants jouaient, se chamaillaient entre eux, où les amis rigolaient entre eux, où les couples se tenaient la main sur les bancs… Ce qu’il ne comprenait pas réellement, il fallait l’avouer. Mais cela lui était égal, car au final, le Vampire était souriant. Il appréciait ce genre d’endroits, car en ce jour, il n’y avait pas réellement foule. Alors il gambadait librement sur ce petit chemin qui faisait le tour de ce vaste parc, alors que ses mains furent toujours dans ses poches.
Mais cette sortie n’était pas pour le moins ennuyeuse. Lui étant particulièrement seul, cela ne lui était pas fort agréable. Alors il s’était assis sur un banc, où l’ombre d’un arbre s’abattait légèrement sur le bois. Son regard, d’abord attiré par la beauté que le soleil donnait à la nature, fût ensuite attiré par une demoiselle, une brune, juste là, à côté de lui, comme-ci elle était apparût comme par magie. Son visage ? Il le connaissait, juste les traits de son visage. Il l’avait vu, dans ces couloirs, il en était certain. Passant, alors, une main dans ses cheveux mi-blonds, mi-bruns, il ne cessait de l’observer, mais tourna finalement le regard, histoire de ne pas rendre une situation, qui n’existait pas encore, plus gênante qu’elle ne pourrait l’être. Et surtout pour ne pas paraître impoli. Et puis, il réfléchissait, pour la première fois, au fait qu’il devait, ou non, lui adresser la parole. Elle était une demoiselle, et JiHun ne connaissait aucune demoiselle. Il ne savait pas quel comportement il devait avoir envers une représentante de la gente féminine, alors qu’il se trouvait une grande timidité auprès de celle-ci.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
my draw is real

©northern lights



Dernière édition par JiHun Lee le Sam 25 Juin - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Ven 6 Mai - 16:53

Il faisait particulièrement beau aujourd'hui, pour le grand bonheur de la japonaise. Elle détestait les jours de pluie, comme elle détestait quand il faisait froid. Pourtant, elle ne parvenait pas à ressentir ce dernier. Après tout, elle était une sorcière de feu, sa peau était constamment chaude, alors, elle n'avait rien à craindre. Le seul problème était pendant l'été, où là, oui, elle crevait franchement de chaud. Malheureusement, elle ne pouvait rien y faire, alors...
Hazaka venait juste de prendre une douche de sortir de la salle d'entraînement. Elle avait ramené ses longs cheveux bruns en une haute queue de cheval haute, et c'était légèrement remaquillé. Elle portait une robe blanche à bretelle, toute simple, avec un noeud mauve juste en dessous de sa poitrine, et avait enfilé une paire d'escarpin de la même couleur, avec de petits talons. Et grâce à son pouvoir, elle n'avait pas froid. Elle était cependant contrariée. HoWon, son partenaire de danse, lui avait dit qu'il allait faire parti d'un groupe prochainement. Sauf que la japonaise savait parfaitement que le vampire tenait à son indépendance, alors elle se demandait comment cela allait se passer. Après tout... HoWon avait un caractère assez explosif quand il savait de travail, et n'était jamais très sympa sur ce point. De plus, il ne mâchait pas ses mots. Combien de fois avait-il réussi à la faire pleurer avant de s'excuser de sa maladresse ? Beaucoup de fois, mais la japonaise ne parvenait pas à lui en vouloir. Après tout, c'était son caractère. Il espérait juste que les autres membres soient cool.

Heureusement, il lui avait assuré qu'ils danseraient toujours ensemble. Même si elle lui avait dit de ne pas s'inquiéter sur ce point et de plutôt se concentrer sur sa carrière plutôt qu'elle. Ils étaient amis après tout, elle pouvait parfaitement comprendre que le vampire soit occupé. Et puis, ça ne les avait jamais empêché de se voir, souvent sur des coups de tête d'ailleurs. HoWon était comme ça, spontané. Chacune de ses décisions étaient très souvent prises sur un coup de tête, comme ça, sans forcément réfléchir au bien ou au mal de la chose. Et le pire, c'est qu'il ne regrettait jamais. Hazaka l'admirait un peu pour ça, aussi. Et non pas seulement pour ses talents de danse. Le danseur était toujours sûr de lui, ne semblait jamais douter, et faisait tout  ce qui lui était demandé, peu importe que ce soit dur ou pas. Jamais elle ne l'avait vu abandonné, il avait tellement donné de sa personne, pour arriver là où il en était aujourd'hui.... Il était réellement fort.

Ses pas finirent par la mener jusqu'au parc, ses talons tapant doucement sur le sol. Elle sourit en voyant les enfants jouer, et les mères parler un peu plus loin, sur les bancs. Elle se surprit à se demander comment allait sa propre mère, cela faisait un moment qu'elle ne l'avait pas vu. Etait-elle en bonne santé ? Et son père ? Hazaka n'en avait pas la moindre idée, mais elle ne parvenait pas à regretter d'être venu ici. Et puis, il y avait Kelly avec elle, alors elle n'était pas toute seule. Elle n'était de toute manière pas du genre à déprimer. Elle le savait, qu'elle était souvent très spontané elle aussi. Tant mieux, en un sens, cela l'empêchait de trop déprimer.

Elle finit par s’asseoir sur un bac, laissant sa tête partir en arrière, appréciant le contact des rayons du soleil sur sa peau claire. Elle ne profitait jamais du temps, Hazaka était toujours en train de boucher, alors c'était assez rare lorsqu'elle se posait véritablement. Elle devrait peut être penser à le faire plus souvent, cela lui ferait du bien.
Elle tourna la tête en sentant un regard sur elle, tombant sur un garçon qui devait être dans la même tranche d'âge qu'elle. Asiatique, également. Elle en croisait beaucoup, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Il finit par passer une main dans ses cheveux et tourna la tête. Timide peut-être ? Hazaka ne savait pas, mais elle finit par sourire doucement. Faire de nouvelles rencontres ne la dérangeait pas.

-Bonjour.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Préfère les jeux vidéos.
Masculin Messages : 0
Points : -122
Date de naissance : 14/11/1996
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 20


MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Sam 14 Mai - 16:07

Tapant ses genoux à l’aide ses doigts, une légère boule se forma au fond de sa gorge. Si seulement la mère du Vampire avait pût lui faire adopter un certain comportement envers la gente féminine, il ne serait sûrement pas ici, assit sur ce banc, avec un air d’idiot profond. C’était une réalité, il avait cet air si gêné qui le rendait plus idiot qu’adorable, comme il l’était par habitude. Bien même sa politesse semblait s’être fait la malle. Le jeune homme n’était pas ce genre de garçon à être entouré de jeunes demoiselles, bien même qu’il n’avait jamais adressé la parole à l’une d’entre elles. Cela paraissait un peu étrange, vu la gueule d’ange qu’il avait, beaucoup de jeunes femmes pourraient avoir envie de l’avoir rien que pour elles, et pourtant, ce n’était pas le cas. Mais il fallait bien qu’il réponde à la jeune femme, il n’allait pas rester là en tant qu’impoli pendant des heures et des heures.

« Salut.. Enfin, bonjour. » Avait-il dit, premièrement, d’une basse voix, avant de parler d’un ton plus audible.  

Une fois de plus, son regard ne pût s’empêcher d’observer le visage de cette fille. Elle avait un joli visage, mais surtout un beau regard. Le Vampire aimait son regard, parce qu’il était l’une des choses qu’il ne connaissait pas d’elle. Lui, il avait regardé, dans ces couloirs, parce qu’il faisait attention à chaque personne qu’il croisait, en cet endroit, mais il n’avait pas le souvenir que ces personnes lui échangeaient ne serait-ce qu’un regard, ce simple geste se faisant très rare. Oh, il y avait bien eût un jeune homme, parmi ces mornes jours, WooHyun, à son souvenir, mais cela était bien trop différent. Ce garçon lui avait offert une aide, et l’avait fait bien rire, le Vampire s’étant cru pour Superman.
Son regard avait fini par détailler sa tenue, parce qu’elle était si jolie, elle aussi. La simplicité était à son rendez-vous, ce qui rendait toujours une fille bien plus jolie qu’elle ne pourrait l’être, un garçon aussi, d’ailleurs. On ne pouvait qualifier le coréen de « mateur ». Il était simplement attentif à n’importe quel trait de caractère qui pouvait être remarquable à l’œil chez une personne. Il laissait simplement son regard faire, c’était aussi simple que cela.

Croisant ses jambes sur le banc pour être ainsi en tailleurs sur le bois, il passa une fois de plus sa main dans sa chevelure pour les coiffer de manière désordonnée. Le style du réveil lui allait absolument bien, alors il ne prenait jamais la peine de réellement se coiffer, ou encore d’enlever une coiffure qu’il se serait acharné à faire pendant de longues et de longues minutes. Son regard, quant à lui, avait fini son voyage pour se reposer dans celui de la jeune femme. Et pour la première fois depuis quelques minutes, il lui offrit un simple mais adorable sourire.

« Je suis JiHun. Lee JiHun. »

De simples mots, pour le début d’une connaissance qui pourrait, éventuellement, déboucher sur une amitié. Peut-être la première amie féminine du garçon depuis plus de dix-sept années. Ce qui paraissait assez amusant.
Mais il ne pouvait rester aussi muet que cela, ce n’était pas réellement son genre. Alors il devait trouver quelque chose, n’importe quoi, sans passer pour un idiot fini. Ni même un garçon trop coincé. Le pauvre, voilà qu’il était perdu dans son propre caractère d’enfant.

« Le parc est beau, ça rappelle l’enfance, quand nous n’étions que des enfants à courir et à rire à tout va ! »

Ce n’était pas si mal, il espérait avoir bien débuté une conversation. S’il fallait, il lui avouerait qu’il était toujours cet enfant, si elle ne le prenait pas pour quelqu’un d’immature. Ce qu’il était légèrement, tout de même.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
my draw is real

©northern lights

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Dim 22 Mai - 12:07

Hazaka sourit doucement en entendant la réponse hésitante du jeune homme. Il semblait un peu timide. C'était adorable. Elle en avait marre des mecs pas sympa qui envoient bouler tout le monde, sous prétexte qu'ils valent mieux que tout le monde. D'ailleurs, Hazaka n'avait jamais vraiment compris ce genre de comportement. Pas du tout même. Bien souvent, elle les évitait du mieux qu'elle pouvait. Moins elle les voyait, mieux elle se portait. Ou alors, elle les envoyait sur les roses. Ce qui était bien dommage, parce que ce n'était pas tellement le genre de la jeune fille, d'être méchante avec les autres. Pas du tout son genre, mais parfois, elle n'avait pas le choix, et devait se résoudre à le faire, bien que ça la soûle profondément.

Elle reporta son attention sur le jeune homme. Tout en lui même semblait être adorable. Même son visage était mignon. Ses traits étaient fins, sans pour autant taper dans le féminin. Ses yeux également étaient doux, et si elle imaginait les traits de son visage s'étirer, alors elle était certaine qu'il aurait un sourire doux également. Il devait être la douceur incarnée, ou un truc dans le genre. En tout cas, il ne semblait réellement pas méchant, et c'était vraiment très agréable. Elle ne disait pas non plus que tous les garçons étaient méchants hein ! Loin de là. C'était toujours trop compliqué à expliquer. Elle aurait bien pris SungKyu comme exemple pour donner une définition d'un garçon pas très sympa, mais le pire était qu'il était très gentil, au fond. Et puis, ce n'était pas très sympa pour lui de le prendre en exemple. Elle donnait pas cher de sa peau s'il venait à le savoir.

En l'entendant parler, son regard se perdit sur les enfants qui jouaient dans le parc. C'est vrai, il avait raison. Elle aussi, elle se revoyait en train de jouer dehors avec ses ami(e)s. Et avec Kelly, lorsqu'elle allait chez elle durant les vacances. Même si elles étaient diamétralement opposées, la japonaise c'était toujours sentie proche de la jeune femme. Puis, c'était aussi grâce à elle qu'elle avait rencontré WooHyun. Sans quoi, elle ne lui aurait sans doute jamais parlé. Bon, après, avec un peu de chance et de hasard, ils auraient été amenés à travailler ensemble sans pour autant se connaître prématurément, ce qui était drôle. Et comme elle aimait beaucoup le coréen, alors, elle était contente.

Elle finit par sourire doucement. L'enfance était une période qui lui manquait particulièrement. Elle n'avait rien à gérer, elle avait juste à câliner ses parents, à rire, à manger et à dormir, et c'était tout. Tout était tellement plus simple. Alors que maintenant, elle devait être pleinement responsable d'elle même, sans quoi elle aurait des problèmes et pourrait avoir des ennuis. C'était un peu ennuyant au final, mais elle faisait avec. Disons que la liberté avait un goût différent.

-C'est vrai, tu as raison. C'était sans doute la meilleure période d'une vie. Tu es au Refuge ?

Il pouvait très bien être majeur maintenant et avoir fini ses études depuis un petit moment. Elle ne se souvenait pas l'avoir déjà vu là-bas alors elle préférait lui demander pour être sûr.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Préfère les jeux vidéos.
Masculin Messages : 0
Points : -122
Date de naissance : 14/11/1996
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 20


MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Dim 29 Mai - 15:15

Un peu plus, et c’était une moue à la fois boudeuse et à la fois triste qui se dessinait sur le visage du Vampire. Non pas que cette demoiselle avait prononcé une parole qui lui était désagréable, non. Elle n’avait, de toute manière, pas prononcer un seul mot. Mais elle avait détourné son regard, et JiHun semblait l’aimer, ce regard. Sûrement aurait-il voulu quelques secondes de plus pour pouvoir admiré ses prunelles, mais ce ne fût pas le cas. Alors oui, lui aussi avait finit pas détourner le regard vers ces enfants qui ne souciaient de rien d’autre, qui ne pensaient qu’à rire aux éclats et à jouer à n’importe quel jeu les amusera.

Et puis c’était bien étrange, de voir de cette manière, que le jeune brun n’avait pas changé. Il était toujours ce doux petit garçon, qui ne manquait pas une occasion de rire, ou de s’amuser avec n’importe quel petit objet. Il riait à des choses stupides, s’amusait comme jamais sans dépasser la folie. Finalement, il était un petit garçon enfermé dans le corps d’un jeune homme.

Son attention fût très vite rattrapée par la demoiselle lorsqu’elle lui adressa quelques mots. Dans cet instant, les deux jeunes gens avaient eût raison, et avaient tous deux les mêmes pensées. C’était une situation qui le mettait bien plus à l’aise, l’incitant bien plus à discuter avec cette fille, et de passer pour moins idiot qu’il n’en avait l’air. Ce qui lui était bien plus simple, parce qu’il n’était pas idiot. Légèrement immature, mais pas idiot.
Son regard brun se posa sur la jeune femme alors qu’il détaillait son visage lorsqu’il entendit sa question. Pour de bon, il voulait être sûr qu’elle s’était, ne serait-ce qu’une seule fois, baladée dans les couloirs du manoir. Il ne l’avait pas oublié ce visage, il n’oubliait jamais les personnes qui s’étaient posées sous son regard. Alors oui, il y était, et oui, il l’avait vue.

« Oui, j’y suis. Et toi aussi, si je ne me trompe pas… Restant timide pendant un léger instant, il déposa son regard sur le sol. Je t’ai déjà vue dans les couloirs. »

Si elle allait penser qu’il était un garçon flemmard, c’était légèrement faux. Il n’avait pas vraiment cette habitude de suivre cette routine : se lever, manger, aller en cours, manger, se laver, et dormir. Non, lui était du genre à suivre ses envies. Il ne voulait pas aller en cours ? Il n’y allait pas, et découvrait les moindres recoins du manoir, ou encore, il allait se balader en ville en compagnie de Shin, son ami le plus proche. Mais il suivait tout de même le minimum de choses possibles, y compris de contrôler son instinct de Vampire, voilà bien des dégâts s’il ne le faisait pas.

Et bizarrement, son besoin de se justifier était bel et bien présent. Cherchant alors le regard de sa camarade, il fût rassuré quand le sien pût s’y plonger. Il était un garçon quelque peu étrange, à apporter une importance assez grande à un simple regard, mais c’était peut-être sa façon de communiquer ce qu’il voulait réellement avouer. Alors il se tourna légèrement vers elle, son regard ne semblant réellement pas vouloir quitter le sien.

« Je t’y ai déjà vue, car jamais je n’oublies les visages. Tu étais toujours en compagnie d’une autre jeune femme. Je pense que tu ne te souviens pas de moi parce que… Tout bonnement parce que tu n’as pris attention à moi, tu ne me voyais jamais, parce que j’étais parmi quelques personnes. »

Il n’était pas réellement triste d’une telle chose, parce que c’était tout à fait normal. Si lui aussi, ne passait son temps à regarder les gens se balader, il n’aurait sûrement pas fait attention à la demoiselle. Ou bien alors, sa théorie était totalement fausse, ce qui pouvait être plausible. De toute manière, le regard du Vampire faisait passer la sensation qu’il était désolé s’il avait blessé la jeune femme, ce qu’il ne voulait pas réellement.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
my draw is real

©northern lights

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Sam 11 Juin - 15:14

Hazaka sourit doucement en l'entendant parler, c'était marrant, parce qu'elle ne l'avait jamais vu. En même temps, il y avait tellement de monde, qu'elle ne pouvait pas faire attention à tout le monde, pour sûr. Et puis, elle était souvent accompagné, comme il venait de lui faire remarqué. C'était rare quand elle était seule. Ou alors, peut-être qu'elle l'avait déjà vu rapidement, mais qu'elle n'avait pas tellement fait attention. C'était possible également. Mais devait-elle se sentir flattée qu'il l'ait remarqué ?

-Je n'ai pas le souvenir de t'avoir déjà vu...

Elle n'était pas tellement désolée de lui avouer, dans un sens, elle n'y pouvait pas grand-chose. Disons juste que maintenant, ils se connaissaient, et donc, elle le remarquerait beaucoup plus facilement dans les couloirs. Elle tourna simplement la tête vers lui, lui souriant. Elle ne voulait pas qu'il se sente mal à l'aise suite à ce qu'elle venait de dire, ce n'était réellement pas son but. Ni même paraître méchante.
Quelques instants plus tard, il tourna la tête vers elle, plongeant le regard dans le sien. Depuis le début il faisait ça, et la japonaise ne comprenait pas pourquoi. Non pas que ça la dérangeait, elle préférait largement ça à quelqu'un qui regarde ailleurs. C'était beaucoup plus polie, et elle appréciait énormément. Mais en l'entendant parler, son sourire se fana peu à peu, et elle finit par détourner la tête, se mordant légèrement la lèvre. Elle ne voulait pas qu'il voit tout ce qu'il se passait dans son regard, en ce moment même. Beaucoup trop de souvenirs, qui remontaient dans son esprit alors qu'elle pensait les avoir oublié, mais de la tristesse aussi, quelques regrets également. La jeune femme dont il faisait allusion, ça ne pouvait être que Kelly, puisqu'elle était quasiment tout le temps avec elle. Seulement, maintenant, elle était partie. Hazaka aurait toujours l'occasion de la revoir, puisque sa meilleure amie n'avait pas non plus disparu au bout du monde, disons qu'elle était simplement triste de ne plus l'avoir avec elle au quotidien. Elle était comme une soeur, à ses yeux.

Elle savait qu'elle n'était pas à plaindre, parce qu'elle avait eu les détails. WooHyun, lui, savait juste qu'elle était partie, sans forcément savoir où elle se trouvait. Ca avait du lui mettre un sacré coup dans la tronche. Pourtant, il avait respecté le choix de la jeune femme. Elle l'admirait pour ça en réalité. Elle, elle aurait cherché à savoir pourquoi et où elle se rendait, si elle avait été à sa place.

-Tu ne me verras plus avec elle... Murmura-t-elle

C'est à ce moment là qu'elle remarqua qu'elle était en train de brûler la peau de sa jambe, et elle retira vivement sa main. Foutu pouvoir à la con, fallait qu'il se mette à faire des siennes maintenant ! Elle grimaça légèrement, c'était bien sa veine tient. Heureusement, elle ne saignait pas, juste une légère brûlure. Rien de bien grave, ça se soignerait vite.
Elle tourna ensuite de nouveau la tête vers le jeune homme, elle ne lui avait pas demander dans quel groupe il faisait parti. Pourtant, c'était une question qu'elle aimait bien poser. Elle était un peu trop curieuse en fait.

-Tu fais parti de quel groupe ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Préfère les jeux vidéos.
Masculin Messages : 0
Points : -122
Date de naissance : 14/11/1996
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 20


MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Sam 11 Juin - 20:16

Ses yeux s’écarquillèrent légèrement, juste un petit geste de pacotille, comme pour ne pas se perdre dans les prunelles de la demoiselle. Et donc, cette fille n’avait pas le souvenir de l’avoir déjà croisé dans les couloirs, ce qu’il ne pouvait que comprendre. Le Vampire n’allait sûrement pas lui en vouloir pour une chose aussi futile, parce que cela n’en valait pas la peine. Si lui pouvait aimer avoir de l’attention pour le temps car il aimait passer le temps qu’il trouvait idiot, de temps à autre, d’autres ne pouvait qu’aimer le contraire. De plus, il s’imaginait très mal venir échanger quelques mots avec cette jeune fille, il en était tout bonnement incapable. Pour preuve, c’était elle qui avait prononcé les premières paroles, et non lui. Alors il garderait les beaux discours pour plus tard, sûrement.

Et lorsque son regard ne voyait plus une seule parcelle de beauté de celui de sa camarade, ce fût comme un vide qui se fît ressentir dans sa poitrine. Mais très vite, celle-ci fût lourde. Quelques secondes, quelques simples paroles, et il avait réussi à faire ressentir de la tristesse à cette fille. Avait-il dit quelque chose de déplacé ? Avait-il employé un ton particulièrement désagréable ? Le voilà ainsi, levant les yeux vers le ciel, se remémorant se paroles, sa voix. Sa voix était légèrement grave, mais pourtant toujours si agréable, rares étaient les fois où son ton devenait assez glacial.
Elle, qui était « elle » ? Etant un Vampire, il était parfaitement capable d’entendre les plus bas murmures, mais ce fût ce ton mélancolique qui lui déplaisait, au coréen. Tendant sa main vers le bras de la jeune femme, ce fût hésitant qu’il s’était décidé à poser sa main sur celui-ci. Ceci parvenait de l’exploit, non seulement il discutait avec une fille, mais en plus il osait toucher son bras, c’était tout bonnement pas croyable.

« Est-ce que j’ai dit quelque chose de mal ? Demandait-il d’une voix douce, comme pour ne pas qu’elle prenne peur. »

Lorsque la jeune homme retira vivement sa main de sa jambe, ce fût lui qui retira sa main du bras de celle-ci. C’était bien lui qui avait pris peur. Il avait eu cette peur qu’elle le dispute parce qu’il avait osé poser sa main sur son épaule, alors qu’elle avait l’air d’une fille gentille et agréable de compagnie. Mais tout de même, il s’était comme assuré que ce n’était pas lui alors que son regard s’était posé sur ses chaussures.

S’asseyant, alors, en tailleurs sur le bois paraissant assez ancien par sa peinture légèrement écaillée, le jeune garçon releva le regard vers sa camarade penchant doucement la tête sur le côté, son regard se reposant dans le sien. Il entrouvrit légèrement les lèvres, prononçant, en silence un « ah » plein de suspense. Qu’était-il ? C’était une bonne question, bien qu’il le savait. Jusqu’ici, personne ne le savait, pas même son ami le plus proche, Shin.

« Je suis un Vampire. Avait-il dit d’une voix basse, comme si il avait peur de l’avouer. »

Sa nature, il l’aimait, ce n’était pas cela qui le dérangeait. Mais il avait peur qu’elle prenne peur et qu’elle prenne la fuite. Et cela, il ne voulait pas. Il voulait encore admirer ses belles prunelles, parce qu’un doux sourire avait étiré ses lèvres parce qu’il pouvait avoir, une fois de plus, les admirer. Posant son coude sur son genou, il s’était perdu dans son regard, si bien qu’il écarquilla les yeux, doutant fortement qu’elle devait apprécier une telle chose. Il se redressa, mettant son poing devant ses lèvres avant de toussoter.

« Et toi, tu es de quel groupe ? S’empressa-t-il de demander. »

Et bien évidemment, il n’allait pas rester là les bras croisés à ne pas s’excuser d’avoir un regard aussi insistant. Parce que JiHun était comme cela, à remarquer seulement après de bonnes minutes qu’il était peut-être gênant envers la personne.

« Je suis désolé d’être autant fixé à ton regard. »

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
my draw is real

©northern lights

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Ven 17 Juin - 18:07

Hazaka tourna le regard vers le jeune homme en l'entendant parler. S'il avait dit quelque chose ? Oh non, ce n'était pas ça, pas ça du tout. C'était simplement elle qui était partie trop loin dans ses souvenirs. Lui, il n'avait rien à voir là-dedans. Ça la peinait un peu qu'il se sente coupable en réalité, parce qu'il n'avait réellement rien à voir là-dedans. Alors elle lui sourit doucement, cherchant à le rassurer. Il n'avait vraiment aucune raison de se sentir coupable.

-Non, ne t'inquiète pas. C'est juste moi qui suis partie un peu trop loin dans mes souvenirs.

Apparemment, il avait eu peur de son geste, puisqu'il retira vivement sa main de son épaule. Pourtant, ça ne l'a dérangeait pas plus que ça, elle avait sans doute été trop vive, mais la brûlure lui avait quand même fait mal. Le pauvre.

Un léger sourire finit par se dessiner sur ses lèvres en l'entendant parler. Un vampire ? C'était marrant, HoWon aussi en était un. Mais elle n'avait pas peur de ces derniers, pas du tout même. Ils n'avaient pas choisis ce qu'ils étaient, et la plupart se contrôlait parfaitement. Puis, si jamais il venait à lui chercher des noises, elle pourrait toujours lui cramer la gueule et on en parle plus. Au moins, ce serait rapide, mais un peu douloureux pour lui. Ce serait cependant bête d'abîmer son visage.

-Tu es le deuxième vampire que je rencontre. Sourit-elle.

Et de nouveau, il se perdit dans son regard. Hazaka était en train de se demander si elle n'avait pas un problème. Etait-il surpris par ses yeux ? Elle savait que parfois, son regard surprenait les autres, parce qu'un tourbillon de petites étincelles virevoltaient toujours dedans, une simple manifestation de son pouvoir, rien de dangereux. Elle était obligée de porter des lentilles lorsqu'elle se rendait dans le monde des humains, pour cacher ça. Mais comme ici elle était à Andore, alors elle laissait ses yeux libres.

Elle sourit de nouveau en l'entendant lui demander son groupe. Comme s'il cherchait à cacher son geste... C'était adorable. Pourtant, elle n'avait pas l'engueuler pour avoir regardé ses yeux.

-Je suis une sorcière de feu.

Comme elle s'en doutait, il s'excusa d'être autant pendu à ses yeux. Alors, elle lui sourit doucement avant de lui faire un signe de la main pour lui montrer que ce n'était rien. Elle préférait largement qu'il regarde ses yeux plutôt que d'autres parties de son corps, parce que malheureusement, un bon paquet de garçon faisait ça. En tant que mannequin, elle avait l'habitude d'exposer son corps, c'était son métier après tout, mais quand c'était un regard pervers, en général, le possesseur s'en sortait avec des dégâts sur lui. Ce qui était con, avouons-le.

-Ne t'inquiète pas, je préfère largement que tu sois fixé à mes yeux plutôt qu'à un autre endroit de mon corps.

Elle releva la tête en sentant une goutte lui tomber dessus. Tiens, elle ne se doutait pas qu'il allait pleuvoir aujourd'hui, mais c'était vrai que le ciel s'était couvert. Dire qu'elle ne l'avait même pas remarqué. En plus, la plupart des personnes étaient partis, ils étaient quasiment les derniers restant.

-Tu veux aller boire quelque chose ? Au moins, on sera à l'abri, parce qu'on risque de se prendre un orage sur la figure là...

Le ciel devenait réellement menaçant, et elle pouvait sentir sur la peau de ses bras nue le vent se lever, bien qu'elle n'ait pas froid pour autant.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Préfère les jeux vidéos.
Masculin Messages : 0
Points : -122
Date de naissance : 14/11/1996
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 20


MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Lun 20 Juin - 20:42

Ne pas s’inquiéter n’était pas vraiment dans les cordes du Vampire, ce qui pouvait paraître légèrement angoissant pour une quelconque personne que pour lui-même. Il n’était ce genre de garçon à s’en foutre totalement lorsqu’une personne semblait, ne serait-ce que légèrement, mélancolique. Disons qu’il était un jeune garçon aimant porter de l’attention à autrui, sans n’avoir aucune pitié. Non, juste comme le sentiment, ce besoin, de faire le bien autour de lui. Cela pouvait peut-être le nuire, mais à vrai-dire, il ne le voyait pas de cette manière.
De plus, il ne pouvait que comprendre le fait qu’elle s’était perdue sur le chemin de ses souvenirs. C’était toujours agréable, de s’y perdre, quand ceux-ci étaient d’une beauté que l’on aime revivre à chaque instant. Rares étaient les personnes qu’il connaissait, et à vrai-dire, elles étaient vraiment rares, qui ne se perdaient pas dans leurs pensées. Lui-même, des fois, était un rêveur éveillé. Alors il avait simplement hoché la tête, la regardant de cet air compréhensif.

Alors comme cela, il était le deuxième Vampire qu’elle rencontrait ? Elle en avait de la chance. Enfin, seulement si cet autre Vampire savait se contrôler tel que le pouvait le coréen. Il y avait toujours eu des petites failles, des moments où il pourrait craquer à plus que d’autres. Mais tout était dans sa nature, et il ne pouvait y renier. Il était né Vampire, et resterait Vampire tout au long de sa vie. Alors si cet autre homme Vampire était comme lui, la demoiselle avait vraiment de la chance.
Ses lèvres toujours entrouvertes, c’est comme s’il faisait l’une des plus grandes découvertes. Ici, il n’avait rencontré que Shin, et à son odeur, il était un Élu, bien que son Don lui fût encore inconnu. Et bien évidemment, il ne fallait pas oublier WooHyun, qui, d’après le brun, contrôlait l’air. Alors bien évidemment, rencontrer quelqu’un d’un autre groupe lui était assez… Incroyable. Surtout qu’elle disait contrôler le feu, l’élément qui le surprenait le plus. Il aimait cette façon dont le feu pouvait être si beau, le bruit qu’il faisait lorsqu’il brûler le bois d’un feu de cheminée. Cela lui rappelait son enfance, là où son père, assis sur le fauteuil du salon, lui racontait une histoire devant le feu, alors que l’enfant JiHun posait ses coudes sur ses genoux et son menton dans ses mains, devenant ainsi le petit garçon le plus attentif qui puisse être.

« Si un jour nous nous revoyons, est-ce tu pourras me montrer ton Don ? Avait-il dit en lui offrant un doux sourire. »

Il était vrai qu’il était toujours très curieux, alors découvrir quelqu’un maîtriser le feu serait sans doute quelque chose qui le ferait rêver. Comme WooHyun, lorsqu’il le faisait voler, et que le coréen se prenait pour Superman. JiHun serait sûrement ravi de découvrir un autre Don, en espérant tout de même qu’elle accepte.

Bien sûr, il fût dans l’incompréhension totale lorsqu’elle lui avoua qu’elle préférait qu’il regarde ses yeux plutôt qu’une autre partie de son corps. Parce qu’il avait aussi regardé ses cheveux bruns, mais son regard avait plus attiré son attention. Alors sûrement que l’innocence finirait par lui en vouloir du mal, mais il restait tout de même un homme vraiment enfantin.

« Je ne regarde pas les autres… Parties du corps d’une fille… Je préfère le regard, et le tien est vraiment beau. »

Bien sûr, il ne draguait pas, tout bonnement parce qu’il ne savait absolument pas comment on pouvait faire une telle chose. Sûrement avait-il vu des hommes entreprendre ce genre d’action, mais jamais il n’avait pris exemple sur eux. Mais il ne pouvait qu’avouer la vérité à cette demoiselle, et non pas rester présent comme un idiot à contempler ces belles prunelles sans en avouer la raison.
Comme la demoiselle, il leva son visage vers le ciel, observant celui-ci s’assombrir, et s’était sans oublier la légère goutte d’eau qui était venu s’écraser sur sa joue. Effectivement, un orage semblait se préparer, et la pluie tombait peu à peu.

« Oui, allons-nous mettre à l’abri, je ne tiens pas à ce que nous soyons malades. »

Se levant, il retira sa veste pour la mettre au-dessus de la tête de sa camarade, ainsi, la pluie ne pourrait pas l’atteindre. Lui s’en fichait, s’il le fallait, il courrait sous pluie sans se plaindre. Mais il préférait tout de même protéger la jeune femme, même s’il ne savait si elle était comme lui ou n’aimait pas la pluie. Alors simplement il laissait sa veste par-dessus la tête de la brune, alors qu’il lui offrit, pour la deuxième, l’un de ses plus adorables sourires.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
my draw is real

©northern lights

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Ven 24 Juin - 18:50

Hazaka sourit doucement en entendant le jeune homme lui demander si elle pourrait lui montrer son pouvoir. En réalité, ce n'était vraiment pas quelque chose qui la dérangeait, bien au contraire. Elle aimait beaucoup trop son pouvoir en réalité, le feu était quelque chose qu'elle aimait. Sans doute était-ce la raison pour laquelle cet élément lui avait été attribué. Elle se serait mal vu avec un autre, alors, elle se plaignait pas.
Elle finit par lever la main, faisant simplement apparaître une flamme dans la paume de sa main, ses prunelles furent envahit par les étincelles, plus que d'habitude, simple manifestation de son pouvoir. Ses flammes se formaient à partir de sa propre chaleur corporelle, qui était anormalement élevée. Autant dire que se coller à elle n'était réellement pas une bonne idée, sauf si vraiment l 'autre avait froid, auquel cas, ce serait bénéfique. La flamme changea lentement de couleur pour devenir bleutée -elle avait appris à faire ça récemment en réalité-, avant de la faire exploser en une gerbe d'étincelles multicolores et indolores.

-Comme on dit, il ne faut pas jouer avec le feu.

Bon elle, c'était différent, mais cela pouvait réellement être dangereux de s'amuser avec ce dernier. Après tout, c'était un élément difficile à contrôler, et bien souvent d'ailleurs, il était incontrôlable. Il fallait juste voir à quel point un incendie pouvait être spectaculaire, et Hazaka se souvenait avoir galéré avant de parvenir à le contrôler totalement, même si, aujourd'hui encore, il échappait parfois à son contrôle.

Un léger sourire étira ses lèvres rosées en l'entendant parler. C'était rare, qu'un homme ne regarde pas le corps d'une femme. Evidemment, elle ne les mettait pas tous dans le même panier, c'était en quelque sorte normal. Et puis, les femmes regardaient elles aussi le corps des hommes, alors... Puis, de toute façon, elle était habitué au regard. En étant mannequin, elle avait dû accepter d'exposer son corps, et ce n'était pas quelque chose qui la dérangeait réellement.

-C'est gentil.

Elle n'eut pas le temps de le remercier de l'abriter, ni de lui dire que ce n'était pas la peine, que la pluie commençait déjà à tomber, et elle attrapa le poignet du jeune homme pour qu'il accélère en même temps qu'elle, pour l'entraîner dans un café qui était un peu plus loin. Heureusement qu'ils ne se trouvaient pas dans un coin paumé, sinon, ils auraient fini tremper : enfin, c'était déjà le cas. Sa robe commençait à s'imbiber doucement et sûrement d'eau, et JiHun, à ses côtés, ne semblait pas échapper à la règle. Elle poussa la porte du café, le laissant entrer avant de fermer la porte derrière elle. Au contact de sa peau, son habit sécha immédiatement, tout comme ses cheveux et sa peau, et elle posa simplement ses mains sur les épaules du jeune homme pour lui diffuser un peu de sa chaleur, et le faire sécher à son tour : son pouvoir, dans ces situations, était réellement pratique.


-Tu ne risques pas de tomber malade, ainsi.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Préfère les jeux vidéos.
Masculin Messages : 0
Points : -122
Date de naissance : 14/11/1996
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 20


MessageSujet: Re: « C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)   Sam 25 Juin - 0:00

Il n’avait pas pris le risque d’approcher sa main, mais son regard avait pris le risque d’admirer cette flamme. Ses yeux se mirent à briller, tout autant par la lumière que dégageait cette flamme, que tout autant par l’émerveillement. Celui-ci se baladait entre les yeux de la demoiselle et cette petite boule de chaleur devant lui. Son regard était tout aussi beau que ce que la brune pouvait créer. Sa magie pétillait dans son regard, ce qui avait tendance à faire rêver le Vampire. Lui, ne pouvait pas faire cela. La seule chose pouvant pétiller en lui était sa tiraillant envie de sang. Le regard devenant d’un rouge semblable à la couleur du sang, et les canines qui s’affinaient peu à peu… Pas grand-chose qui provoquait l’émerveillement chez une personne, mais bel et bien la peur. Du moins, chez la plupart des personnes, certaines n’étaient pas effrayées, ce qui rassurait souvent le brun.

« C’est vraiment impressionnant, merci Hazaka. Disait-il émerveillé par la fin de cette démonstration. »

Gentil ? Qu’est-ce qui était gentil ? Le fait qu’il ne regarde aucune autre partie du corps d’une fille que ses yeux ? C’était le mieux qu’il pouvait faire. Vraiment, il ne connaissait rien aux filles, et pour cause, sa vie amoureuse n’avait jamais débutée. Sans rire, jamais il n’avait embrassé de fille, jamais il n’était vraiment tombé amoureux. Ni même d’un garçon, d’ailleurs. Mais il savait que les garçons, ce n’était pas son envie. Il n’était pas attiré par les garçons… Mais peut-être bien par les filles. Il trouvait bien des demoiselles jolies, ou mignonnes, mais cela s’arrêtait à cela. Il était un garçon réellement coincé avec les filles, et sûrement cela changerait avec le temps. Pour le coup, il avait juste haussé les épaules, comme pour lui dire que ce n’était rien. Ah, si elle savait, il croyait bien qu’elle trouverait cela amusant.

Pressant le pas, parce qu’il y était légèrement contraint, il regardait la main de la jeune fille sur son poignet. Elle le touchait, lui-même n’y croyait pas. Elle lui tenait le poignet, sans être gênée… Et il fallait avouer que lui était gêné. Même s’il ne le montrait pas.
En tout cas, si la pluie continuait à autant se déchainer, il ne donnait pas cher de ce qu’il allait attraper. Peut-être un rhume. Sûrement un truc qui n’allait pas réellement être grave, puis il était fort, le Vampire.
Une fois entré dans ce café qui n’était que très peu loin d’eux, et que sa camarade avait aperçue, le jeune brun ébouriffa ses cheveux trempés, les coiffant d’une manière très peu commune, celle du réveil. C’était sûrement la plus belle coupe qu’il pouvait se faire.

Lorsque la jeune femme posa ses mains sur ses épaules, le coréen ne pût que poser son regard sur elle, haussant un sourcil. Sérieusement, elle était vraiment exceptionnelle cette demoiselle. D’un coup, elle venait de le réchauffer, et lui et ses vêtements. Même ses cheveux, dont les mèches folles tombaient sur son front. Après avoir été Superman, le voilà qui était sécher alors que la pluie venait de s’abattre sur lui. Il était aux anges, ce garçon.

« Merci beaucoup, grâce à toi, j’évite un rhume. Lui disait-il en lui offrant un adorable sourire. »

Mais bien après cela, ils n’étaient pas présent dans ce café pour simplement rester muets tous les deux. Ils allaient sûrement venir à discuter de tout et de rien, alors autant commander quelque chose à boire, ou à manger.
Alors il s’était installé près d’une fenêtre, là où il pourrait admirer la pluie s’écouler sur les pavés de pierre au sol, tout en discutant avec la demoiselle de la pluie et du beau temps.
Sûrement s’était-il fait une amie, alors qu’il ne cessait de regarder ses yeux lorsqu’elle lui parlait, bien qu’il restait tout de même à la moindre de ses paroles. Oui, c’était sûre, Hazaka pouvait devenir une amie qui lui serait chère à son cœur, sa première amie.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
my draw is real

©northern lights

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« C’était un jour bien plus beau que tous les autres. » [Hazaka Kokuto & JiHun Lee] (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était déjà bien tard pour jouer à la poupée ... Et pourtant. [PV Talia]
» Le bon coin
» Jour 4 - On frappe par tous les côtés
» Dîtes adieu aux douleurs du passé, ce qui nous attend est bien plus beau[msieur Tobi]
» kyran | un jour, j'irai vivre en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: