Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Mar 16 Fév - 17:20

Ce fût un petit café sympathique aux airs de bonne ambiance, une ambiance conviviale et charmante, accueillant multiples personnes venant se détendre, boire un petit café entre amis, se prêter au jeu des petits rendez-vous amoureux, ou encore trouver un petit travail qui ne ferait que dédommager pour certaines factures, ou encore pour économiser pour certaines études qui arriveraient lors de la sortie d’une école inférieure. Ce petit café offrait milles opportunités que chacun avait le choix de choisir. Beaucoup y venaient s’y installer durant une petite demi-heure, d’autres y restaient pendant quelques petites heures, offrant une douce compagnie aux serveurs et serveuses y résidant pour un petit travail, se délectant quelques fois de la beauté de certaines, et de la beauté de certains. Il n’y avait jamais eût de problème quelconque, dans ce petit café. Tout était si amical, que bien même des inconnus parlaient entre eux comme s’ils s’étaient toujours, ainsi, connus. C’est ce qui était le plus agréable, dans ce petit café.

Il n’y avait pas si longtemps de cela, à peine, du moins, un peu moins de deux mois, s’était un peu collée au vitre de différentes boutiques, sur des fenêtres d’arrêts de bus, sur de pauvres arbres n’y ayant pas demandé de telle torture, une annonce de travail pour ce même petit café. Le directeur de celui-ci ne demandait pas de performances réelles, ni même d’avoir une belle bouille comme en avaient souvent les serveurs et serveuses de ce petit café. Non, il cherchait simplement deux personnes jeunes et dynamiques, pouvant assurer un travail correct durant les week-ends. Ce ne fût pas un travail aussi complexe que de servir des personnes qui n’étaient d’autres qu’adorables, et particulièrement charmantes. Il n’était pas si complexe d’offrir un sourire en guise de bienvenue, il n’était complexe d’y appliquer les règles de politesse et d’assurer un travail correct auprès des clients et clientes, ainsi qu’auprès de ses collègues et directeur.

Ce fût précisément pour cette raison que la jeune coréenne fût prise dans les rangs. A vrai dire, elle avait énormément réfléchis aux études qu’elle voulait faire lors de sa sortie du Refuge, devenir journaliste ou travailler dans la gastronomie étaient des idées qui lui trottaient dans l’esprit depuis un certain moment. Mais réellement, le journalisme l’attirait un peu plus. Elle ne voulait être cette femme qui sautait sur l’une des innombrables idoles qui parcouraient cette Terre, ou encore cette femme qui colportait des rumeurs sur le dos de certaines personnes, non. Ce qu’elle voulait, c’était écrire, écrire des choses naturelles, et non des choses futilement inventées. Mais elle avait encore bien du temps avant de prendre une réelle et définitive décision. Jusqu’ici, elle avait trouvé ce petit travail et en était plus au moins heureuse.

Et cette jeune femme, qui avait eût ce travail en même temps qu’elle, était devenue une amie, à ses yeux. Elles se rejoignaient toujours derrière ce petit café, pour prendre place à leur rang de serveuse. Ah, elle l’aimait bien, cette demoiselle. NamJoo, était son prénom. Ce qui l’avait fait rire, c’est qu’elle portait le même nom que son petit ami, Lee, était-ce.
Ces journées du week-end n’étaient pas très longues, en sa compagnie. Hachiko était la demoiselle jolie du café, et malgré la beauté de NamJoo, elle était la demoiselle amusante. Elles avaient toutes deux chacune leurs rôles, et ce n’était pas plus mal.
Lorsqu’elle étaient toutes deux derrière le comptoir, préparant thés et cafés pour les multiples commandes, l’Élue fût agréablement surprise de voir un homme poser son regard sur sa camarade. Un léger sourire sur les lèvres, elle lui donna un léger coup de coude, murmurant quelques paroles.

« Je ne voudrais pas te faire peur mais un charmant monsieur te regarde depuis tout à l’heure, NamJoo.. »

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Sam 20 Fév - 17:07

NamJoo y avait longtemps réfléchi à ce travail. Les études qu'elle faisaient n'étant pas vraiment données, elle avait décidé de donner un coup de pouce à ses parents qui payaient encore ses études. Elle ne gagnait hélas pas assez pour tout payer et vivre à la fois. C'était déjà tout juste, mais elle en était satisfaite. Elle n'avait jamais eu besoin de grand chose. Du moment qu'elle avait un endroit pour dormir et de quoi manger, tout allait au mieux. Elle était de toute façon le genre de personne à s'adapter très vite à toutes les situations. Un rien la rendait joyeuse. Y compris les gens qu'elle croisait sur le chemin, tous les jours. Et puis, ceux qui se rendaient au café dans lequel elle travaillait. Ces gens étaient extraordinaires. Souvent, la jeune femme prenait une pause d'une minute ou deux, pour adresser plus qu'un simple sourire aux personnes, et ces simples mots qu'elle se devait de répéter. C'était ainsi bien plus agréable pour travailler. Son amie Hachiko rendait aussi son quotidien plus joyeux qu'il ne l'était déjà. Elle aimait beaucoup cette petite. Enfin, petite. Elles n'avaient que quelques années qui les eloignaient. Mais le comportement de NamJoo ne laissait aucun doute paraître. Elle était réellement entre l'adolescente et l'enfant. Cette période où l'on ne fait pas encore de crise, mais que l'on est devenu assez grands pour comprendre certaines choses. La différence, c'est que NamJoo comprend tout. Elle n'a pas tout vécu, pourtant. Cela devait simplement être que, derrière cette grande enfant se cachait une femme qui possédait une grande maturité. Peut-être pas une grande sagesse, car des bêtises elle en faisait un grand nombre encore. Mais elle savait réfléchir.

Aujourd'hui avait démarré comme n'importe quel jour de service. La jeune femme avait rejoint Hachiko, chantonnant toujours malgré sa voix qui n'était pas très douce aux oreilles. Elles s'étaient changées et avaient attaqué le service. Rien de plus banal. Mais chaque fois, NamJoo inventait une nouvelle chose. De sorte à faire rire son amie, et tout les autres si elle le pouvait. Ce n'était pas très difficile, maladroite comme elle était. Bien souvent, elle ne le faisait même pas exprès. Occupée derrière le bar, la brune rêvassait. Elle ne pensait à rien en particulier, juste des choses qui lui donnaient le sourire. De toute facon, il lui en fallait peu. Mais la jeune femme qu'était son amie la sortit bien vite de ces douces et drôle pensées, ce qui la fit sursauter. Sans aucune discrétion, NamJoo chercha ce fameux monsieur du regard. Elle était comme ca, elle ne faisait pas attention. Et puis, tant pis.

- Où ca, de qui tu parles ? Ah, ce monsieur là ? Lui demanda-t-elle en riant.

Ce genre de choses l'amusaient énormément. C'était plus drôle qu'autre chose, parce que franchement elle ne se voyait pas trouver l'amour de sa vie ici. Elle ne se voyait même pas trouver l'amour de sa vie. Depuis longtemps elle répétait à la brune que plus tard, elle serait avec ses chats, avachie sur le canapé avec une bonne retraite. Oui, parce que bon. Elle projetait d'être chirurgiens, alors si elle le devenait vraiment, elle n'allait pas rester pauvre longtemps. Ce métier était dur, elle en avait conscience. Et l'argent ne l'intéressait pas vraiment. Depuis toute petite, elle aimait ce genre de choses. La médecine, les sciences. Et quelle ne fut pas la fierté de ses parents lorsqu'elle leur avait annoncé son projet. Leur fille n'avait pas toujours été bonne élève, elle avait même un bon nombre de difficultés avant. Mais elle avait su se rattraper.

Elle se tourna vers la jeune femme, et secoua la tête. Est-ce qu'elle se faisait des films ? Parce qu'un bon nombre d'hommes devaient poser leurs regards sur elle, et ce sans aucune intention particulière. C'était normal, elle aussi elle faisait cela. Sur tout le monde. Et puis, non. NamJoo était la rigolote, certainement pas la jolie fille appréciable à regarder bien qu'elle ne soit pas laide. Elle en avait d'ailleurs conscience. Lorsqu'elle riait, tout le monde l'entendait. Là non plus ce n'était pas très Discret. Elle n'en avais pas vraiment honte, elle ne s'en cachait pas. C'était un peu comme lorsqu'elle chantait, elle savait qu'elle le faisait mal, mais elle le faisait. Et son rire était un son plutôt fort et mélodieux. Quelque chose de plus doux que sa voix à l'oreille. C'etait une certitude. C'était une des plus belles choses chez elle, son rire. Bien qu'il ne soit pas rare. Sans rire pendant une seule heure, NamJoo ne pouvait pas se sentir bien. Un soupir réussi à s'échappe de ses lèvres, bien que son sourire toujours présent.

- Ne vas pas t'imaginer des choses. Et puis regarde moi, je suis trop vieille pour tous ces gens. Je suis la mamie du groupe ! Et puis, toi aussi il te regardes. Je pourrais aller lui dire de faire attention à monsieur Lee, si tu veux. Dit-Elle en plaisantant.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Dim 28 Fév - 14:58

Sa discrétion était-elle aussi existante que l’air légèrement gêné sur le visage de la jeune coréenne lorsqu’elle se mit à parler de l’homme en question. Bien évidemment, son rire lui étira un léger sourire sur les lèvres. La demoiselle à l’énergie débordante qu’était son amie était une femme épanouie, à la bonne humeur communicative. Elle égayait bien des fois, les journées de nombreux clients et clientes qui ne pénétraient pas très souvent le café de bonne humeur. Cette jeune femme était le modèle parfait d’une femme heureuse, prête à tout pour faire le bonheur de n’importe qui. C’est ce qu’elle aimait le plus chez elle, la jeune brune. Malgré le fait qu’elle n’était pas réellement discrète lorsqu’elle parlait d’un homme qu’elle avait désigné quelques secondes auparavant. Le rire de son amie était hélas tout aussi communicatif que sa joie de vivre, l’Élue ne pût contenir un léger rire, secouant doucement la tête.

« Oui.. Désormais, ces messieurs-là. »

Elle replaça ses cheveux sur ses épaules, adoptant un magnifique, bien que faux sourire, envers ces messieurs qui ne cessaient de reluquer les deux jeunes femmes. Lorsqu’elle se tourna vers sa camarade de travail, qui elle aussi semblait s’être tournée vers elle, elle fît une légère grimace, signe d’un mécontentement de sa part. Ce n’était réellement pour le fait que sa jeune amie refusait absolument le fait qu’un homme pouvait la regarder parce qu’elle une jolie femme, non, mais leurs regards la dérangeait bien plus qu’autre chose. Elles n’étaient, toutes deux, pas deux bouts de viandes que l’on jetait à des fauves, non, mais bel et bien deux personnes comme n’importe qui l’était. Peut-être réagissait-elle de manière exagérée une fois de plus, mais le regard des hommes tels que les leurs n’inspiraient pas vraiment quelque de bon. Elle haussa les épaules à ses pensées, préférant rester la plus sereine possible, elle ne tenait pas à perdre ce travail, qu’elle, il fallait l’avouer, aimait tout de même.

« Monsieur Lee.. » Avait-elle dit en rougissant légèrement..

En effet, elle savait pertinemment qu’elle parlait du jeune Vampire. Mais cela lui était inhabituel. Lui avait-elle donc autant parlé de lui ? Ou avait-elle une aussi bonne mémoire ? Boh, qu’importait, elle était plutôt heureuse de savoir qu’elle n’était pas ce genre d’amie à oublier toutes paroles qu’elle prononcerait.
Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle prit un calepin ainsi qu’un petit stylo pour prendre la commande de ces deux chers messieurs. Elle ne s’imaginait rien comme sa collègue avait pu lui dire, non, mais elle pensait, au fond d’elle, qu’elle plaisait à cet homme.  Elle caressa la joue son amie avec un doigt, haussant doucement les épaules.

« Seul Monsieur Lee peut poser son regard sur moi, mais je sais me défendre seule. Tu as beau être la plus âgée ici, tu es séduisante, alors cet homme peut-être attiré par toi, mais qu’il fasse attention à moi, je ne partage pas. » Disait-elle en riant..

Bien évidemment, elle n’avait pas réellement été sérieuse lorsqu’elle prononça ces dernières paroles. Mais la jeune femme était son amie depuis bientôt quelques mois, alors elle s’était dût d’être légèrement protectrice envers elle, bien qu’elle était la plus jeune des deux. Sa camarade avait toujours eût, à ses yeux, ce petit air de petite fille fragile, comme-ci d’un côté, elle restait une petite fille, bien qu’elle était devenue une femme à ce jour, même depuis quelques temps. Peut-être se trompait-elle, mais chacune d’elle avait sûrement son oignon et sa vision des choses l’une pour l’autre. Ce qui n’était pas plus mal, d’ailleurs.

Bien que les commandes s’enchaînèrent pour la jeune coréenne, elle n’avait pût, malheureusement pas, rater les deux jeunes hommes qui l’avaient bien plus qu’agacée. Elle avait bien eût raison de penser que l’un de deux hommes était attiré par NamJoo, mais elle n’avait pas pût prévoir que l’autre était attiré par elle. Cela la dégoûtait, du plus profond d’elle. Ils n’aimaient sûrement que leurs physiques ou elle ne savait quoi d’autre, mais ce qui était sûr, c’est qu’elle ne leur ferait pas de cadeaux si elle venait à les croiser un jour, en dehors du travail.
Elle soupira en regardant son amie, posant ses coudes sur le comptoir. Elle posa sa tête sur ses poings, après avoir posé les commandes sur le bois légèrement froid du comptoir.

« Je te l’avais dit, qu’il était attiré par toi, et l’autre ose poser son regard tout mielleux sur moi.. Brr, j’ai juste envie de les étriper un par un. » Disait-elle d’une voix basse, pour éviter tout problème. Mais elle était sûrement fortement agacée, et cela pouvait se lire sur son visage, bien qu’elle gardait un affectueux sourire.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Dim 6 Mar - 23:14

Remarquant que le magnifique sourire de son amie était faux, l'étudiante secoua la tête. Elle ne comprenait clairement pas ce genre de choses. Hachiko se forçait à sourire lorsqu'elle n'en avait pas envie, et NamJoo n'aimait pas cela. Depuis le temps qu'elles se connaissaient, la jeune femme avait apprit à reconnaître lorsque sa camarade mentait. Il fallait dire aussi qu'elle était une fille très attentive, et cela lui servait énormément. Mais la jeune sorcière n'aimait absolument lorsqu'Hachiko faisait ce genre de choses. Enfin, du moment que les sourires qu'elle lui adressait étaient sincères, elle ne s'en préoccupait pas plus que ça. Tant pis pour ces gens, ils ne voyaient pas le réel sourire de la jeune femme, qui il fallait dire était encore plus beau que celui-ci. NamJoo avait une préférence pour la vérité, bien que celle-ci se faisait parfois douloureuse. C'était tout de même plus agréable qu'un mensonge. Son sourire à elle n'avait pas disparu, il restait comme scotché à son visage. C'était en principe toujours comme ça. Puis, elle n'était pas vraiment énervée ni même agacée, c'était seulement qu'elle se posait parfois des questions.
Les deux jeunes femmes n'avaient probablement pas la même manière de penser sur chaque points, malgré qu'elles se ressemblent ou se rejoignent sur de nombreux. Elles n'étaient tout de même pas des clones, alors il était normal qu'elles soient différente. Mais rien ne les empêchait de très bien s'entendre. D'ailleurs, l'étudiante ne savait même pas comment considérer la jeune brune. Selon elle, elle avait dépassé le stade d'amis. Mais jamais elle ne s'était réellement demandée ce qu'elle représentait à ses yeux. Hachiko était officiellement la seule personne qu'elle cotoyait tous les jours et avec qui elle s'entendait si bien. Ses amis de jeunesse ayant fait leurs vies chacun de leurs côté, l'étudiante s'était retrouvée un peu larguée. Bien sûr, elle avait d'autres collègues de travail, ou bien des gens qu'elle avait rencontré sur son lieu de travail, mais eux restaient des amis avec qui elle n'était que sur ce lieu. Sa vie n'était pas vraiment folle pour le moment. Mais la jeune femme pouvait se permettre pas mal de choses encore. À 21 ans, elle continuait ses études dans l'espoir de devenir chirurgienne et travaillait à côté pour aider ses parents à payer ses études. Car il fallait avouer, son travail ne rapportait pas assez pour tout payer. Et puis, elle devait bien se nourrir aussi. Là aussi, il fallait un budget, morfale qu'elle était.

Monsieur Lee, c'était bel et bien ce qu'elle avait dit. Pourquoi cela faisait-il rougir la jeune femme ? NamJoo trouvait cela particulièrement mignon. Son amie semblait heureuse avec ce jeune homme, alors tout allait bien. Puis, elle avait l'air de tellement l'aimer. Cependant, elle surveillait de loin. Elle ne supporterait la de devoir consoler la jeune femme pour une nouvelle peine d'amour. Ce genre de choses arrivaient, mais tout de même. NamJoo ne tenait vraiment pas à voir son amie triste. Ca ne devait pas être très beau à voir.

-C'est dingue, même parler de lui te fais rougir. C'est tout mignon !

Lorsque les doigts de sa collègue content caressait sa joue, elle ferma les yeux en souriant, avançant sa tête comme si elle en demandait encore. Un peu comme... un animal, finalement. C'etait un peu ça, oui. Sauf que NamJoo n'était pas autant poilue qu'un animal, et heureusement pour elle d'ailleurs. Ça en serait inquiétant sinon.
Séduisante ? Non, l'étudiante n'irait pas jusqu'à dire ça. Elle ne faisait rien pour l'être. Apparemment, sa camarade la trouvait "séduisante". Enfin, si elle pouvait l'etre naturellement, tant mieux. C'était toujours un petit plus. Bien que NamJoo doutait énormément qu'imiter des animaux ou des trucs du genre soient réellement séduisant. Parce que oui, imiter les animaux, c'était sa passion. Un jour, il lui était arrivé de dire à son amie en plein milieu d'un service "Et, regarde, je sais faire le dinosaure !". Évidement, elle avait attiré les regards. Certains avaient ri, d'autre l'avaient simplement regardée En se demandant probablement qui était cette tarée. Rien que penser à cela la faisait rire. Elle était une jeune femme sacrément bizarre, mais elle s'amusait tout le temps.

-Oh, je t'en prie. Garde ce genre de compliments pour la maison... le soir. Je n'ai pas envie que tout le monde soit au courant.

Bien sûr, c'était une plaisanterie. Elles n'etaient vraiment pas ensemble, parce qu'il y avait HoWon. Mais NamJoo trouvait cela très amusant. Surtout que cela restait entre elles, enfin... l'étudiante était clairement capable de crier que son amie était en fait sa future femme, alors que pas du tout. Mais tout de même, elle avait hâte qu'HoWon et Hachiko se marient, même s'il était un peu tôt sûrement. Rien que pour dire à tout le monde que maintenant, elles étaient mariées. Elles porteraient le même nom, amie ce serait deux fois plus amusant. Enfin, elle n'avait pas hâte juste pour s'amuser. S'ils atteignaient ce stade, alors ce serait vraiment bien. Puis, Hachiko dans une jolie robe, c'était une bien belle vision. Un grand sourire se dessina sur ses lèvre face à ce rêve. Il était probable qu'elle se projette un peu trop dans le futur. De plus, elle ne se préoccupait jamais du sien. Elle, à 21 ans elle était toujours seule. Pas qu'elle ait besoin d'une personne avec qui partager sa vie, mais c'était toujours agréable, même si elle se méfiait énormément maintenant. L'étudiante n'avait pas forcément envie de finir sa vie toute seule, bien qu'elle dise le contraire. Ce serait un peu triste, seule sur le canapé avec ses chats, sans personne à côté... Mais elle se laissait le temps, rien ne pressait vraiment.

La jeune sorcière voyait bien que les deux hommes l'agaçaient, et elle la comprenait bien. Hachiko n'était pas un morceau de viande, certainement pas. Certes, elle était très belle, mais des regards aussi insistants... C'était peut-être un peu flippant. Et pourtant ça ne dérangeait pas NamJoo. Ce n'était pas qu'elle en avait l'habitude, certainement pas, mais elle s'en fichait clairement en fait. Elle lança un doux sourire à son amie, et s'approcha légèrement d'elle pour lui murmurer quelque chose.

-Détend-toi ChiChi.

C'était un petit surnom affectueux, qui remplaçait évidement le ChiChiko d'avant. Elle avait vite compris que ChiChiko n'était pas un surnom qu'elle appréciait, alors elle avait changé. Elle ne tenait vraiment pas à énerver sa collègue. NamJoo posa sa main sur le dos de sa camarade, un peu comme pour la rassurer ou quelque chose du genre. Elle était du genre tactile, mais elle n'allait pas lui faire un câlin ici, et pas pour ca, quand même. Entendant les dernières paroles de la jeune fille, NamJoo lâcha un léger rire. Bien évidement, oui. Décidément, elle refusait d'admettre cela.

-Tu parles, ils veulent juste nos jolies fesses ! Et comme pour accompagner ces paroles, elle se tourna légèrement, lui montrant les siennes.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Jeu 24 Mar - 19:01

Levant les yeux au ciel, la jeune coréenne trouvait la réaction de son amie légèrement, mais tout de même, exagérée. En réalité, elle ne savait pas réellement pourquoi ses joues avaient prises cette jolie teinte rosie lorsqu’elle avait prononcé les mots « Monsieur Lee ». Elle n’en était pas pour autant gênée que son amie appelle ainsi l’homme qu’elle fréquentait, mais peut-être ne lui était-ce pas habituel, d’entendre ces mots pour désigner le jeune homme. HoWon en était son prénom, alors l’habitude de l’entendre était bel et bien présente. Mais rien n’était réellement important, ne serait-ce que ce surnom ou ni même cette stupide réaction.

Pour cette fois, ce fût un sourcil qui fût haussé. Garder ce genre de compliment, pour la maison, et de plus le soir.. Voilà qui était bien étrange. De plus, la demoiselle ne se faisait pas prier pour dire, alors, ce genre de chose à haute voix. Bien que cela ne dérangeait pas plus autant que cela la jeune brune, les clients venus dans ce petit café n’étaient pas réellement les bienvenus à ce genre de petites plaisanteries, qui pouvaient, éventuellement, être prises au sérieux. Ce n’était que de petites taquineries entre amies de temps, rien de vraiment très vulgaire ou encore très méchant, mais tristement, certaines personnes pouvaient en penser le contraire. Par chance, dans ce petit café, l’ambiance était si conviviale, que n’importe qui riait de tout et de rien. Surtout que sa collègue était le genre de femme très jolie mais surtout très drôle. Alors souvent, les clients et clientes l’aimaient pour cela. Sa jeune amie était douce, gentille, mais à la fois d’un comique à la limite de l’incomparable. Alors qu’Hachiko, elle, elle était simplement la demoiselle au joli sourire, au joli regard. Ce qui était tout de même, mais légèrement, une chose assez vexante pour elle. Elle n’en était point jalouse, de sa camarade, mais elle voulait simplement faire rire, elle aussi. Mais rien ne pouvait empêcher sa gentillesse et sa grande politesse, alors cela comblait ce vide en son être, sûrement.

Alors, un simple petit soupire et un léger sourire, qui était sincère envers elle, comme le sourire d’une petite fille que l’on taquinait, furent la réponse à la plaisanterie de son amie.  Bien sûr, elle ne l’ignorait pas, non, mais elle ne savait donc pas quoi lui rétorquait à ce moment précis. Alors un sourire lui avait suffi, ne voulant rien rajouter de plus, ni de moins, d’ailleurs.

Son menton toujours posé sur ses poings, son regard suivait attentivement les pas de son amie lorsqu’elle détourna le comptoir pour la rejoindre derrière celui-ci. Elle n’en perdit alors pas son sourire lorsque son surnom lui vint à l’ouïe. D’ailleurs, elle en avait bien été heureuse lorsque l’ancien en fût remplacé par celui-ci. L’ancien était du genre agaçant, le surnom à vous en arracher les cheveux. Celui qui sonner faux à l’oreille, un peu trop brut, peut-être. Alors que ce petit nouveau, lui, était plutôt doux, un peu enfantin, celui que convenait aux deux jeunes femmes, à vrai-dire. Toutes deux avaient ce comportement assez doux, assez amusant lorsqu’elles trouvaient une chose banale très intéressante, telles des enfants. Elles s’étaient bien trouvées en réalité. Cette pensée calmait la jeune coréenne, et c’était sûrement mieux ainsi.

« Je suis tout à fait détendue. Je n’aime juste pas le comportement de ces hommes. Les étriper n’est qu’une simple envie. Je t’assure, NamJoo, je suis réellement sereine. »

Et pour cause, son ton était du genre très serein, celui qui était posé, sans aucune brutalité. En réalité, le timbre de sa voix était toujours accompagné de cette sérénité, sauf lorsque, bien sûr, quelque chose, ou encore quelqu’un, lui devenait très vite agaçant. Mais pour cette fois, elle était apaisée.

Le léger rire de son amie eût pour effet de reprendre l’agacement de la jeune femme. Se redressant, elle haussa un sourcil en regardant celle-ci. Se moquait-elle d’elle ? Peut-être ne la croyait-elle pas. La jeune Élue était pourtant réellement sérieuse, que son amie le pensait ou non. Cet homme était sûrement attiré par la jeune femme, ce qui n’étonnait pas l’asiatique. Mais apparemment, sa collègue ne semblait pas y croire, si bien qu’elle ne se fit pas, une fois de plus, prier pour dire sa pensée à haute voix.
Comme par contrôler, son regard se posa juste un minimum de secondes sur les fesses de son amie avant qu’il n’essaie de regarder son propre corps. Elle prît une moue légèrement boudeuse avant que celle-ci ne soit légèrement outrée. Mordant légèrement sa lèvre, elle se mit à rire, d’un léger rire.

« Nos pauvres fesses.. Ne seraient-elles jamais tranquille ? Tout de même, elles méritent du repos ! »

Elle frappa légèrement dans ses mains après ces paroles, prenant un air déterminé. C’était bien beau de parler, mais elles n’étaient pas ici pour cela. Il était temps pour elles de faire leur travail. Alors très vite, la Réfugiée alla passer commande envers les clients et clientes. En réalité, ce petit travail de serveuse était épanouissant. Certes, il n’en avait pas cet air ainsi, mais pourtant, ce n’était que la simple vérité. Ce jour-là, elle discutait avec une mère de famille, du moins une jeune maman, venu avec son jeune fils et son nouveau-né. L’Élue était très à l’aise, ainsi. Jeune, elle s’occupait de son jeune frère, et ce depuis son plus jeune âge. Le cadet de la famille Ichinose étant né aux six années de l’aînée de celle-ci. Et malgré que l’idée d’être elle-même une mère de famille ne lui plaisait pas réellement, elle ne pût s’empêcher de jouer avec le petit garçon. Ce qui amusait quelques fois les personnes qui l’entourait.

Revenant alors au comptoir pour préparer la commande de cette petite famille, un doux sourire avait alors étiré les lèvres pâles de l’Élue. C’était attendrissant, de voir une telle compagnie dans ce petit café. Alors qu’elle essuyait une tasse pour la jeune femme assise non loin de là, elle leva son regard vers son amie. Un léger rire nerveux s’échappa de ses lèvres.

« Pourquoi me regardes-tu de cette manière ? »

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Dim 24 Avr - 15:33

Qu'est-ce qu'elle pouvait l'aimer, sa camarade. A ce stade là, elle était devenue bien plus qu'une amie. C'était un peu compliqué, l'étudiante ne lui dirait peut-être jamais à quel point elle l'appréciait, mais il n'y en avait pas vraiment besoin. NamJoo trouvait cela un peu gênant, de devoir dire à quelqu'un ce qu'elle ressentait à son égard. Elle avait un peu de mal, seulement. Mais elle supposait d'ailleurs que personne n'était très à l'aise pour ce genre de choses. C'était se dévoiler, exprimer ce que l'on ressentait réellement dans le fond. Étrangement, ça ne dérangeait en rien la jeune femme de dire à son amie qu'elle l'aimait. C'était pour elle quelque chose d'un peu... banal, finalement. Même si ces mots étaient, venant d'elle, plus que sincère. Seulement, après ces mots là, elle n'en avait d'autres pour exprimer ses sentiments. Que ce soit de l'amitié ou bien de l'amour, tout allait dans le même sac.
Malgré le fait que quelques années les séparent, NamJoo ne pouvait guère considérer la jeune femme comme sa petite sœur. Elle la protégeait, certes, mais ce n'était pas comme tel. Elle se serait probablement comportée autrement, si elle l'avait considérée comme une petite sœur. Mais l'idée de remplacer un être qui, dans sa vie existait peut-être quelque part ne lui plaisait pas. Qui sait, peut-être qu'après elle, sa mère biologique avait eu des enfants. Bien que la jeune Coréenne ne lui souhaite pas cela, vraiment pas. L'environnement dans lequel elle avait grandi n'était pas le meilleur, et elle ne souhaitait cela à personne, bien qu'il existe pire, elle en était consciente également.

Oh, ce qu'elle s'était rendue compte que sa collègue était agacée par le comportement de ces messieurs. A dire vrai, elle n'avait même pas besoin qu'on le lui précise. Ça crevait les yeux, même. Une envie de meurtre correspondait, selon son amie, avec un état serein ? Étrange. Enfin, c'était Hachiko, et Hachiko n'avait selon l'étudiante, rien de normal en elle. Non, elle était unique, incomparable. Surtout pas banale. Ne pouvant se retenir de rire une nouvelle fois, la jeune femme posa son regard sur la brune.

-S'il te plaît ne tue personne, je ne veux pas finir ma vie en prison pour avoir été accusée de complicité de meurtre. lui répondit-elle en plaisantant, comme à son habitude.

Ah ça non, elle ne voulait pas finir sa vie sous les barreaux. Elle avait déjà l'impression d'approcher de la fin de sa vie, c'était assez. Elle ne se sentait pas très jeune, elle approchait à grand pas de ses vingt-deux ans... cela pouvait paraître peu, mais pour elle qui ne voulait pas vieillir, c'était vieux. Vingt-deux ans presque, et elle se voyait déjà avec des cheveux blancs. C'était hilarant. Bien souvent, NamJoo avait peur de ne pas profiter assez des années qu'elle passait, qu'elle ne rattrapait pas suffisamment le temps qu'elle avait perdu. Elle n'était pas tellement du genre à se prendre la tête, mais elle avait plus peur de vieillir dans sa tête plutôt que physiquement. Clairement, elle s'en foutait d'avoir des rides, des cheveux blancs et la peau qui pend. Elle n'avait simplement pas envie de perdre cette joie de vivre, cette certaine... immaturité, au fond. Parce que clairement, l'étudiante était restée une gamine. Elle pouvait se montrer très sérieuse quand il le fallait, mais elle n'était jamais à l'aise avec ça.

Hachiko avait le don de faire rire la jeune Coréenne, pour rien parfois. Parler de fesses, ça la faisait mourir de rire. Si elles avaient été au calme, dans un endroit sans personne d'autre, et surtout pas en train de travailler, NamJoo lui aurait dit des tas de choses complètement bêtes, peut-être même sales. Parce que presque toutes les plaisanteries étaient permises. La Sorcière secoua la tête, prenant un air tristement désespéré. Décidément, non. Les pauvres.

-Leur retraite n'est pas pour tout de suite, si tu veux mon avis... ajouta-t-elle en soupirant.

Elle n'avait envie de rien faire, et pourtant elle devait se bouger. Elle n'était pas ici pour rester assise à rien faire, mais pour gagner de l'argent en servant les gens. L'argent était important, elle en avait besoin. Elle ne pourrait vivre éternellement avec l'aide de ces personnes qu'elle considérait comme sa famille. NamJoo voulait pouvoir les rendre fiers, leur rendre service plus tard, et leur en être encore plus reconnaissante qu'elle ne l'était aujourd'hui. Pourtant, elle resta figée sur place, observant sa jeune amie. L'étudiante avait cru comprendre qu'elle ne se voyait pas mère, qu'elle ne voulait pas vraiment d'enfants. Mais la scène qui s'offrait à elle semblait vouloir lui dire tout le contraire. C'était tellement mignon, qu'elle se demandait si elle n'allait pas fondre sur place. Hachiko ferait une bonne maman, une maman merveilleuse, la Sorcière en était certaine. Pourtant... cela perturbait vraiment la jeune femme. Un large sourire s'étant dessiné sur ses lèvres, elle se décidé à détourner le regard. A chaque fois qu'elle voyait des enfants, elle fondait. Ce qu'elle pouvait en vouloir. Plus jeune elle en désirait cinq. Mais aujourd'hui, elle se rendait compte que cinq était un peu beaucoup. Un peu exagéré, alors qu'elle n'était même pas sûre d'exercer le métier de ses rêves. Ses études n'allaient pas être courtes, et elle ne pouvait pas se permettre de les laisser de côté pour la simple raison qu'elle souhaitait avoir des enfants. Puis, il fallait déjà qu'elle trouve la personne avec qui les faire, ce qui n'était pas une tache facile.

Voyant sa collègue revenir, elle se mit à la fixer. D'un regard doux, mais à la fois plein de questions. Elle n'avait pas finit de l'embêter, ah ça non. Elle arqua un sourcil, son sourire cependant toujours présent.

- Tu es certaine de ne pas vouloir d'enfants ? la questionna-t-elle.

Au fond, cette question était remplie de sous-entendus. NamJoo lui avait demandé à plusieurs reprises -sans être sérieuse- de lui faire des enfants, en vain. Elle trouvait la réaction de sa camarade très drôle, en réalité. Mais cette question pouvait être interprétée dans des milliers de sens. Il y avait HoWon, aussi. Peut-être demandait-elle ça pour cela, même si elle savait qu'au fond, c'était un peu tôt. Quoique, ils faisaient ce qu'ils voulaient, après tout. Ca ne dérangeait en rien l'étudiante. Libre à Hachiko d’interpréter cela comme elle le voulait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]   Dim 12 Juin - 12:20

Topic clôturé pour inactivité. Merci de contacter un membre du Staff si vous souhaitez le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
 
« Notre amitié est digne d’un conte de fée, n’est-ce pas ? » [ NamJoo Lee & Hachiko Ichinose ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre amitié durera [PV Aube Etoilée]
» buvons mes amis # albus - terminé.
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» L'amitié d'Herbert Pagani.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: