Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Ven 1 Jan - 17:09

Et voilà, une bonne journée de terminée. Comme tous les jours, ChunJi traversait les rues de la ville après le travail afin de rentrer chez lui. Pour une fois, la journée avait été plutôt calme, enfin, il n'était rien arrivé de particulièrement grave. Les mains dans les poches de sa veste, il espérait simplement qu'on ne l'appellerait pas dans la nuit pour une urgence, bien que ce genre de situations soient rares. Ce n'est pas qu'il avait quelque chose de prévu ni quoi que ce soit dans le genre, mais le fait qu'on ne l'appelle pas signifiait que tout allait bien.

Vêtu de sa veste parce que la fraîcheur de la nuit avait tendance à arriver tôt, et d'un simple jean dans les tons foncés, le Magicien marchait calmement. Il fallait dire qu'il n'était pas particulièrement pressé, de toute façon il n'habitait pas bien loin d'ici, raison d'ailleurs pour laquelle il n'allait jamais au travail en voiture. L'essence c'était pas donné, malheureusement, et il n'allait pas faire un trajet avec son véhicule qu'il pouvait largement faire à pieds. Il y avait une limite à la paresse. Ça avait de toute façon le mérite de le faire un peu sortir, prendre un peu l'air ne pourrait jamais lui faire de mal.

Comme à chaque fois, il passait devant le Refuge, établissement plutôt réputé bien qu'il n'ait pas eu la chance d'y étudier. Lui, avait directement était envoyé dans les grandes écoles privées, celles qui coûtent pour ainsi dire la peau des fesses mais il fallait avouer qu'il n'avait pas tellement eu le choix. TaeMin, lui, avait pu faire ses études là, il y travaillait même à présent, si c'était pas beau ça. Il était heureux pour lui, il semblait faire quelque chose qu'il aimait, c'était le plus important.
Par contre, ce soir, les lieux semblaient particulièrement agités, de la lumière ainsi qu'un peu de musique s'échappant de l'une des grandes pièces de l'établissement. Ils faisaient une fête là-dedans ou quoi ? Tiens donc, il n'aurait jamais cru ça, mais c'était pas plus mal, les étudiants aussi avaient le droit de se détendre un peu, surtout que la plupart étaient pour ainsi dire coincés ici, privés de toute famille.

Alors qu'il s'apprêtait à continuer sa route comme si de rien n'était, parce que jamais l'idée de se joindre à ce genre de choses ne lui aurait traversé l'esprit, le Magicien se retrouva tout de même à véritablement poser le pied à terre, quelqu'un ayant attiré son attention. Non loin de lui, une jeune fille semblait plutôt mal en point. C'est pas vrai, ils avaient déjà balancé l'alcool dans les buffets à cette heure-ci ? Cette soirée risquait fort de mal tourner si ça commençait comme ça. Pourtant, ça ne semblait pas venir de là, elle serait depuis bien longtemps déjà en train de vomir sinon. Non, elle était juste incroyablement pâle, bien que sa peau semblait être naturellement claire. Sans même chercher à comprendre, l’Élu était allé à sa rencontre, s'arrêtant face à elle avant de poser sa main sur son front comme pour vérifier qu'elle n'ait pas de température.

« Eh, est-ce que tout va bien ? Lui demanda-t-il en même temps. »

Il ne s'était même pas soucié de savoir s'il était un peu trop impersonnel ou s'il s'occupait de ce qui ne le regardait pas, il l'avait apprit de son métier mais dès que quelqu'un avait besoin, il accourait automatiquement. Dans le meilleur des cas, elle lui dirait qu'elle va bien et d'aller se faire cordialement voir, dans le pire... Dans le pire il improviserait.
Le front de l'adolescente ne semblait pas particulièrement chaud, le problème ne devait pas venir de là, à moins que la fièvre ne se déclare plus tard, ça arrivait parfois. Peut-être qu'elle n'avait rien de grave, juste une petite chute de tension, c'était moins rare que ce qu'on croyait. Du moins il l'espérait, ainsi elle se remettrait vite sur pied.

ChunJi était tellement préoccupé par le fait de savoir si la jeune fille à ses côtés allait bien qu'il n'avait même pas fait attention à la façon dont elle était habillée. Non pas que c'était réellement important, mais voir quelqu'un sortir en pyjama n'était pas la chose la plus commune qui soit. Mais bon, lui ça lui était égal, elle pouvait bien s'habiller comme elle voulait, qui était-il pour la juger ? C'était mignon en plus, alors on lui pardonnait.


Dernière édition par ChunJi Park le Mar 21 Juin - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Sam 2 Jan - 5:17

L'adolescente commençait à réellement regretter d'avoir accepté de venir ici. De plus, elle avait depuis un moment perdu Hana de vue. Ca ne l'inquiétait pas vraiment, ce n'était pas comme si le bal se déroulait ailleurs qu'au Refuge. Et donc, elle retournerait facilement à sa chambre. De toute façon, la jeune fille avait prévenu sa meilleure amie qu'elle ne resterait probablement pas longtemps. Elle détestait les endroits pleins de monde, et d'autant plus à ce moment là. Elle avait chaud, et un mal de crâne pas possible. Alors rapidement, elle chercha sa meilleure amie des yeux, se plongeant dans la foule, poussant d'ailleurs des gens au passage. Après l'avoir trouvée, elle s'éclipsa pour ne pas se trouver encore plus mal. Elle avait besoin de prendre l'air. Aussi vite qu'elle le pût, elle se dirigea vers l'extérieur. C'était bien la dernière fois qu'elle participait à ce genre d'évènements, elle se le promettait. Que Hana la supplie ou non, ça ne changerait rien.

Elle avança, longeant les murs. Son visage était plus pâle qu'il ne l'étais habituellement, et ses yeux témoignaient de sa fatigue. Elle était restée peu de temps et était déjà fatiguée, c'était grave quand même. Enfin, il n'y avait pas de quoi s'en faire, elle n'allait pas non plus s'évanouir. L'air était frais, ce qui la fit vite penser que oui, l'hiver était de retour. Quelle idée de sortir en pyjama, aussi. Mais, ce n'était pas comme ci elle avait eu le temps d'aller chercher son manteau dans sa chambre. Elle avait l'impression d'être déjà malade, comme si en l'espace d'une soirée elle avait pu tomber malade et en ressentir les symptômes censés arriver le lendemain. Le genre de méchantes maladies qui ne donnaient pas envie de sortir du lit.
En face d'elle, un jeune homme marchait. Jusque là, tout était normal. Mais le fait qu'il ne se décale pas sur le côté pour passer l'intriguait. Très vite, ils se retrouvèrent face à face, sans que l'Hybride ne comprenne vraiment pourquoi il venait la voir. Mais elle était dans le pâté, et la moindre réflexion pouvait lui donner mal à la tête. Cependant, elle n'aimait pas ce contact. Elle ne le connaissait pas, et il venait toucher son front, sans aucune pression. C'était pas commun.

Elle haussa un sourcil, s'apprêtant à ouvrir la bouche pour répondre à sa question. Est-ce qu'elle allait bien ? Non, évidement. Mais elle ne se voyait pas lui dire que non, qu'elle avait terriblement mal à la tête, et tout ce qui s'en suivait. Il ne devait pas être bête non plus. Elle s'apprêtait à lui répondre froidement, comme elle avait l'habitude de le faire. Mais au moment même où elle ouvrit la bouche, ce ne fut pas le son de sa voix qui sortit. Sa bile remonta le long de sa gorge, accompagnée d'une sensation de brûlure, et ce fut comme un tir : la substance, telle une flèche sur sa cible. La cible étant cet idiot de Fletcher, qui ne su pas retenir un cri absolument viril, bien sûr. C'était gracieux, c'était exactement la chose dont elle avait besoin en ce moment. Elle avait honte, même si bon, elle savait qu'elle ne reverrait probablement jamais l'inconnu. Il passait simplement, non ? Et maintenant qu'il avait vu une telle chose, elle doutait qu'il ait envie de rester encore longtemps. Au moins, la réponse à la question qu'il avait posée était claire maintenant. Elle s'essuya avec la manche de son pyjama, ce mouvement étant encore plus raffiné que le fait de vomir sur une personne peu appréciée. Parce que oui, elle détestait Fletcher. Mais le pauvre, quand même. Lui qui était bien habillé, se retrouvait avec du vomi sur les chaussures. Elle avait presque de la peine pour lui. Elle lui lança un regard noir, mais perdit vite l'envie de le chercher lorsqu'elle constata qu'elle s'en était foutu dessus. Génial.

Il était encore là, il ne semblait pas vouloir s'en aller. Elle ne tourna pas la tête vers lui, enfin pas totalement. Elle lui lança simplement un regard en coin, priant secrètement pour qu'il s'en aille, et que tous deux ne se recroisent jamais. Ca ne lui ferait pas vraiment plaisir qu'il se souvienne d'elle comme "la fille qui vomi sur les gens" ou même qu'il parle d'elle comme cela, un jour. Alors il était préférable qu'ils ne soient jamais emmenés à se revoir. De toute façon, ce n'était sûrement pas elle qui irait se jeter sur lui.
Maintenant, en plus d'être malade, elle puait. Non parce qu'il fallait pas déconner, le vomi sentait pas vraiment la rose. Tiens d'ailleurs, de nouveau une pensée à Fletcher qui allait passer sa soirée avec cette odeur, alors qu'elle, elle allait se changer dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Sam 2 Jan - 17:14

Oh. Mon. Dieu... C'était la chose la plus répugnante qu'il ait jamais vu. Mais c'était quoi ça ? Comment une chose aussi ignoble pouvait sortir d'un aussi joli petit corps ? C'était limite inimaginable.
Les choses s'étaient passées tellement vite, il avait sa main posée sur le front de l'adolescente afin de prendre sa température, et la seconde d'après elle était en train de littéralement déverser tout le contenu de son estomac sur les chaussures d'un jeune homme. ChunJi ne pouvait même pas imaginer ce qu'il ressentait en cet instant, elle ne s'était même pas excusée de ça, mais c'était quoi cette fille ? Elle était malade, il le voyait bien, mais il y avait des limites à ça, quand on vomit sur quelqu'un on dit pardon, c'est la moindre des choses. Comment est-ce qu'elle aurait réagit, elle, si c'était lui qui s'était complètement lâché sur ses chaussures ? Il ne pouvait pas répondre à cette question étant donné qu'il ne la connaissait pas, mais en général les gens ne réagissaient pas très bien à ce genre de choses, et ça pouvait se comprendre. La jeune fille s'essuyait la bouche d'un revers de manches alors qu'il tournait la tête, une mine dégoûtée sur le visage, afin de ne pas voir le résultat de cette immonde catastrophe. Même en étant dehors, qu'est-ce que ça pouvait puer ce truc, c'était une infection.
Son regard de nouveau posé sur la Réfugiée, le jeune pompier n'arrivait toujours pas à croire ce qu'il allait faire. Il était courageux, oui, mais même là c'était radicalement au-dessus de ses forces, il ne savait pas comment il avait pu réussir à vouloir faire ça.

Un soupir passa la barrière de ses lèvres alors qu'il passait l'un des bras de la jeune fille en pyjama, celui avec lequel elle ne s'était pas essuyé la bouche de préférence, derrière son cou, passant lui-même l'un des siens dans son dos avant de glisser l'autre sous ses jambes. Sans perdre une seconde, il la souleva du sol, légèrement surprit par sa légèreté. En même temps, elle venait de vomir ses tripes sur un camarade d'école alors bon, elle devait avoir l'estomac sacrément vide. Finalement il se remit en route pour rentrer chez lui, réellement reconnaissant que son appartement ne soit pas si loin que ça. Elle n'était pas si lourde que ça, il s'en était rendu compte un peu plus tôt, mais s'il devait la porter pendant un moment il risquait fort de l'abandonner quelque part en chemin... A vrai dire, il ne savait même pas pourquoi il ne l'avait pas laissé au Refuge, ou raccompagnée jusque sa chambre, sans doute qu'il était un peu masochiste sur les bords. Mais qu'elle n'ait crainte, c'était pas un kidnapping, parce qu'à l'heure actuelle, ce n'était pas elle qu'il aurait emmené avec lui si ça avait dû être le cas...

Une fois arrivé devant son appartement, il reposa la jeune fille au sol afin de pouvoir prendre les clés dans sa poche et ouvrir la porte avant de l'inviter à entrer. Bon, vu l'état dans lequel elle était, il n'était même pas certain qu'elle soit parfaitement consciente de ce qu'il se passait. Il l'accompagna jusqu'au canapé avant de reposer sa main sur son front pour vérifier que son état n'avait pas empiré. Il semblait un peu chaud mais sans plus, une douche aiderait sûrement à faire redescendre la température, et surtout à faire disparaître toute cette odeur nauséabonde...

« La salle de bain est la première porte à gauche, douche, bain, tu fais ce que tu veux. Lui dit-il. Celle juste en face c'est ma chambre, prends ce que tu veux dans l'armoire, je vais aller voir avec la voisine d'en face si elle a pas des sous-vêtements à te prêter. »

Ce n'était pas réellement nécessaire qu'il précise qu'il n'en avait pas à lui passer, si ? Parce que dans le cas contraire, ce serait un peu bizarre s'il avait des sous-vêtements féminins dans ses tiroirs. Le Magicien quitta finalement son appartement, l'espace de quelques instants, afin de laisser sa camarade choisir le vêtement qu'elle voulait dans son armoire pendant que lui allait toquer chez Shane. Il savait qu'il vivait avec sa meilleure amie, et étant donné qu'il était le seul voisin qu'il connaissait plus ou moins, il se sentait plus à l'aise de se tourner vers lui pour lui demander ça, son amie devait bien avoir quelque chose à lui passer. Il retourna ensuite chez lui, une petite poche dans les mains. Bien sûr, il n'avait pas regardé à l'intérieur ce qu'il s'y trouvait, ç'aurait été un peu bizarre sinon. Si elle venait à ne pas rentrer dans ces vêtements-là, Shane lui avait conseillé de retourner le voir et qu'il verrait avec son amie si elle n'avait pas autre chose en fonction de ce qu'il lui fallait. Une fois rentré, constatant que l'adolescente n'était plus dans le salon, il ouvrit la bouche pour l'appeler avant de se rendre compte qu'en fait, il ne connaissait même pas son prénom. C'était bien la première fois que ChunJi se retrouvait avec une personne totalement inconnue chez lui, il était peut-être un peu inconscient de l'avoir emmené chez lui en fait, bien que ce ne soit pas la première fois. Il se souvenait d'une étudiante qu'il avait hébergé un bon mois chez lui après que son appartement ait brûlé, elle n'avait plus aucun contact avec ses parents non-Magiciens et aucun de ses amis n'avait la place de la prendre chez lui, alors c'était lui qui l'avait fait, dans son incroyable bonté. Il ne regrettait pas de l'avoir fait, bien qu'aujourd'hui il n'avait plus aucun contact avec la demoiselle, celle-ci ayant finalement réussi à refaire sa vie ailleurs. Il avait passé un très bon mois en sa compagnie, sans doute parce qu'elle lui était reconnaissante elle avait été aux petits soins pour lui. Il se souvenait de tous ces matins où elle lui avait préparé le petit déjeuner avant qu'il ne la dépose en cours. Étant donné qu'il vivait seul, il avait apprit à cuisiner donc ça ne lui aurait pas posé de problèmes de le faire lui-même, mais c'était toujours très agréable de se lever le matin en n'ayant rien à faire. Sans doute que si quelque chose d'autre dans le genre se présentait de nouveau, il ferait la même chose, peu importe pour qui c'était.
ChunJi passa une main dans sa cheveux avant de soupirer, commençant à chercher sa camarade dans toutes les pièces de la maison. Il faudrait vraiment qu'il lui demande son nom.


Dernière édition par ChunJi Park le Mar 21 Juin - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Dim 3 Jan - 3:40

Elle ne comprenait pas ce qu'il voulait et comptait faire. Il s'était approché d'elle, et l'avait soulevée. Il allait où, comme ça ? Elle n'était pas pour, mais en même temps, elle n'avait pas non plus envie de le repousser pour descendre de ses bras. Pas que cela lui plaisait, mais, étant réellement dans le pâtée, elle voulait limiter les risques de se casser la gueule et se faire mal. Elle ne pouvait même pas soupirer, la pauvre. Il était probable qu'en sentant sa propre odeur elle vomisse de nouveau. Enfin, le pire devait être pour le jeune homme qui la tenait. Sincèrement, il en avait du courage. Ou alors il avait juste l'énorme chance d'avoir le nez complètement bouché ce soir, ce qui n'était pas vraiment le cas de l'adolescente. Elle avait les yeux rivés devant eux, observant le chemin. Ce n'était pas vraiment intéressant, mais c'était toujours moins gênant que de regarder l'inconnu. Et d'ailleurs, elle commençait réellement à se demander où il l'emmenait. Le Refuge n'était pas par là, mais de l'autre côté. Elle en sortait, juste avant de le rencontrer et de vomir sur les chaussures de son camarade, alors elle n'avait pas déjà oublié. Elle finit par fermer les yeux, se disant que de toute façon, elle verrait bien une fois le moment venu. C'était légèrement flippant, quand même.

Elle haussa un sourcil, le voyant se diriger vers un immeuble. Apparemment, il comptait l'emmener chez lui. Bon, elle avait pas vraiment de soucis à se faire, rares étaient les personnes à vouloir tenter quelque chose avec une autre ayant littéralement vidé le contenu de son estomac quelques minutes auparavant. Réfléchir lui donnait vraiment mal à la tête. Déjà qu'habituellement, c'était pas vraiment son truc, alors là. Elle le regardait faire, sans vraiment chercher à comprendre. Du moment qu'elle pouvait se laver et dormir, tout lui allait. Rapidement, elle entra dans la pièce principale qu'était le salon, regardant autour d'elle, sans vraiment porter attention aux détails. En fait, elle n'avait juste pas envie de poser son regard sur des photos, ou un truc du genre. Elle trouvait cela assez personnel, c'était d'ailleurs pour cela quand dans sa chambre, rien de tout cela n'y était. Elle n'avait pas envie que ses camarades de chambre aient une partie de sa vie, entre autre, sous les yeux. Mais, ici, c'était différent. Il était chez lui, il faisait ce qu'il voulait.

Elle s'assit sur le canapé, son regard posé sur le visage de l'inconnue alors qu'il touchait pour la deuxième fois de la soirée. Est-ce que son front était agréable à toucher, pour qu'il le fasse plusieurs fois ? Comme pour vérifier, après lui, elle posa sa main dessus. Bon, ouais, elle avait la peau douce mais c'était pas comme si elle était la seule au monde. Elle en conclut alors que cela devait être pour une toute autre raison, qui lui restait inconnue. L'adolescente avait vraiment des idées tordues, des fois. Mais bon, on ne pouvait pas lui en vouloir, elle était malade.

L'Hybride hocha la tête, se dirigeant vers la porte de sa chambre. C'était étrange de se dire que ce soir, elle allait dormir chez quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, en portant ses affaires, de plus. Mais, elle était plutôt heureuse. Parce que dormir avec un pyjama qui puait le vomit, c'était pas facile, et bonjour l'odeur des draps le lendemain. Au moins, cela laisserait une trace de son passage. Elle ouvrit l’armoire du jeune homme, et sans chercher à prendre un vêtement qui lui plaisait, elle piocha au hasard, un t-shirt. En fait elle n'avait juste pas envie de tomber sur ses sous-vêtements, bien que cela n'ait rien de particulièrement gênant. La jeune fille se rendit jusqu’à la salle de bain, fermant la porte derrière elle. Qu'il la voit à moitié à poil, ça non plus elle n'en avait pas vraiment envie. Elle allait pouvoir se laver, enfin. Ca ne faisait pas très longtemps qu'elle se coltinait cette odeur, et pourtant, elle avait l'impression que cela faisait une éternité. Sûrement était-ce parce que bah… ça sentait pas très bon. Et surtout, elle allait pouvoir prendre un bain. La brune pouvait faire ce qu'il voulait, il le lui avait dit. Elle se posta en face du miroir, passant cinq bonnes minutes à se regarder.

Depuis le « début », elle ne lui avait pas adressé la parole. Pas un seul mot. Et quelque part, heureusement pour lui. Ainsi donc, il ne connaissait pas son prénom, et elle ne connaissait pas non plus le sien. C'était pas très dérangeant, pour le moment. Mais, ça devait être gênant pour lui, un peu. A moins qu'il ait l'habitude. Qui sait, il avait peut-être une femme comme elle, le pauvre. Après ces cinq bonnes minutes de « contemplation », elle fit couler l'eau du bain, très chaude de préférence. Les seules fois où elle prenait un bain, c'était avec la température maximale de l'eau. Pareil pour la douche. Bon, la douche elle la prenait tous les jours, hein. Elle laissa tomber ses vêtements sur le sol, s'asseyant sur le bord de la baignoire. Elle se retrouvait à regarder le pièce, la fouillant limite du regard. Elle n'avait rien d'autre à faire, de toute façon. Détailler le sol, les murs, la douche, c'était fait. L'idée d'appeler Hana pour que celle-ci vienne la cherchait ne lui avait même pas traversé l'esprit. De toute façon, elle devait s'amuser, alors elle n'allait pas gâcher ça.

L'Hybride entendit la porte d'entrée s'ouvrir, et s'avança vers la porte qui menait à l'extérieur de la salle d'eau. Mais rapidement, elle réalisa que non, elle ne pouvait pas sortir le cul presque à l'air. Elle ouvrit la porte, et passa sa tête dans l'encadrement, le cherchant des yeux. Quelle idée elle avait eu de se déshabiller avant qu'il revienne. Au bout de quelques secondes, elle finit par lui signaler d'une voix assez audible sans pour autant crier qu'elle était dans la salle de bain.

- Je suis là. Dit-elle calmement, attendant qu'il vienne vers elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Dim 3 Jan - 15:21

Alors qu'il était occupé à chercher son invitée dans l'appartement, ChunJi se retourna en entendant une voix lui parler. Il était dans sa chambre, la porte grande ouverte, la tête de sa camarade dépassant simplement de la porte d'en face. Décidément, elle n'avait pas perdu de temps, mais il ne pouvait que comprendre, qui pourrait bien vouloir rester dans ses vêtements pleins de vomis ? Et puis, de toute façon, c'était lui qui lui avait indiqué où se trouvait la salle de bain alors si c'était pour qu'au final elle n'ait pas l'autorisation d'y aller, c'était un peu idiot. Il resta là, sans bouger, à la regarder, se rendant simplement compte que c'était la première fois qu'il entendait le son de sa voix, même si ce n'était que pour prononcer trois mots. Il l'aurait bien entendu à un moment ou un autre parler, mais là, tout de suite, cela eu le don de le surprendre plus qu'il ne l'aurait cru. Elle était agréable à entendre bien que le ton qu'elle employait était totalement monotone. Elle avait l'air tellement inaccessible.
Le Magicien fit finalement un pas en avant avant de parcourir les derniers qui le séparait encore de la Réfugiée et de lui tendre la poche qu'il tenait dans l'une de ses mains.

« Si ce n'est pas à ta taille, dis-le et j'irais voir pour t'apporter autre chose. Lui dit-il. Tu peux fouiller dans les tiroirs de la salle de bain, tu dois pouvoir trouver une brosse à dents. »

Bah oui, tant qu'à faire, même si elle n'allait plus avoir l'odeur du vomi sur elle, c'était bel et bien de sa bouche que tout ça sortait. Comme il achetait toujours plusieurs choses à la fois, c'était plus que probable qu'il ait plusieurs brosses à dents de rechange dont il ne se servait pas, alors autant qu'elle en prenne une. Sans plus attendre il la laissa se laver tranquillement, reprenant le chemin vers sa chambre où il avait décidé de changer les draps et tout ce qui s'en suivait. Ils étaient propres, il ne se faisait pas de souci pour ça étant donné qu'il les avait changé il n'y avait pas si longtemps que ça en plus, mais bon, ce n'était pas lui qui allait dormir dedans ce soir alors autant les changer une nouvelle fois. Eh oui, cette nuit, lui allait prendre le canapé et laisser l'étudiante prendre son lit, tant qu'à faire. C'était pas un kidnapping, même si ça aurait pu en avoir l'air, alors autant qu'elle ait tout le confort, de toute façon il avait l'habitude de s'endormir sur le canapé sans le vouloir alors ça ne changerait pas de d'habitude, même si cette fois-ci c'était volontaire. C'était juste l'histoire d'une nuit au pire, le temps qu'elle aille mieux et demain il la raccompagnerait au Refuge comme si rien de tout cela n'était jamais arrivé.
Après avoir mit des draps blancs, en espérant qu'elle n'ait pas ses règles parce qu'il avait rien prévu sur ce coup-là, il déposa sa couverture sur le lit avant d'y reposer les oreillers gris avec. Tout remit en place, il s'arrêta l'espace de quelques instants afin de détailler la pièce du regard. Elle était réellement très simple, comme tous le reste de l'appartement d'ailleurs, souvent dans les tons beiges, marrons et gris. Il n'avait pas tellement personnalisé les lieux en réalité, pas de photos sur les murs, pas de posters, pas de souvenirs sur les étagères. La seule chose qu'il avait était un album photo, précieusement rangé dans l'un des tiroirs de la commode du salon. Il ne comptait pas passer sa vie ici, alors il ne prenait pas la peine de faire toute sortes d'aménagements. C'était juste l'histoire de quelques temps, jusqu'à ce qu'il ait une vie stable, et peut-être quelqu'un avec lui... Il voulait une maison, pas grande, quelque chose de petit et chaleureux où il ferait bon vivre, et un chien. Oh oui, un chien, ça il en voudrait un, mais pas un petit, il avait autre chose à faire que de se soucier de savoir s'il avait marché ou non sur son animal domestique sans le vouloir. Il voulait un gros chien, genre un pitbull ou un berger allemand, voir éventuellement un shiba parce que c'était plein de poils et très mignon. Il y réfléchirait plus tard.

ChunJi vérifia que son invitée était toujours occupée dans la salle de bain avant d'en profiter pour se mettre en pyjama. Si habituellement il se promenait torse nu, pour une fois il avait dû faire l'effort de mettre un T-shirt afin de protéger les yeux de sa camarade. Manquait plus que sa beauté l'aveugle et qu'elle lui saute dessus, non mais... Vêtu d'un simple pantalon de pyjama gris à carreaux noir et d'un T-shirt gris il se rendit de nouveau au salon. Devrait-il faire quelque chose à manger à l'étudiante ? Après tout ce qu'elle avait évacué un peu plus tôt dans la soirée, elle devait avoir le ventre bien vide, mais en même temps il n'était pas certain que ce soit bon pour elle de manger maintenant, elle devait sans doute avoir l'estomac fragile. M'enfin, il lui demanderait quand elle sortira de la salle de bain, dans le pire des cas, si elle ne voulait pas, elle mangerait bien au petit-déjeuner du lendemain.

ChunJi alla finalement s'asseoir sur le canapé noir du salon avant de prendre la télécommande et d'allumer la télévision. Il changea de chaîne plusieurs fois avant de s'arrêter sur une émission de cuisine, il aimait bien cuisiner, puis c'était agréable à regarder étant donné qu'il avait dîné avec ses collègues de travail avant de rentrer, ça ne lui donnait pas faim.


Dernière édition par ChunJi Park le Mar 21 Juin - 14:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Sam 20 Fév - 9:02

Topic clôturé pour inactivité. Merci de contacter un membre du staff si vous souhaitez le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Mar 23 Fév - 13:26

Topic rouvert sur demande.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Jeu 10 Mar - 20:00

L'adolescente ne bougea absolument pas, attendant simplement qu'il vienne. Elle n'allait pas sortir comme ça, de toute façon, c'était hors de question. Quoi qu'il aurait pût se passer, elle serait restée dans la salle de bain. Il aurait pût glisser et se cogner la tête sur le sol, elle ne serait pas sortie. Certes, elle aurait dût attendre avant d'enlever ses vêtements, mais ce n'était pas vraiment agréable de porter l'odeur du vomi. D'ailleurs, elle ne savait pas où elle était censée les mettre ses vêtements, après. Ce n'était qu'un détail, mais les déposer simplement sur le sol était un peu sale, quand même. Puis, elle n'était pas sûre que ça lui fasse plaisir de ramasser ses affaires après. L'Hybride prit la poche que le jeune homme lui tendait, sans aucun sourire. Il fallait dire aussi, qu'elle n'avait pas vraiment envie de lui sourire. Elle n'était déjà pas de nature très souriante et agréable, alors même si elle lui serait probablement reconnaissante de l'avoir aidée ce soir là, ce n'était pas à cet instant qu'elle allait lui adresser un joli sourire.

« Merci. » lui répondit-elle cependant, s'empressant de fermer la porte.

Elle n'allait pas lui faire la conversation pendant trois heure, en sachant qu'elle était déjà prête pour aller se laver. De plus, elle n'avait pas grand-chose à ajouter. La jeune fille partit aussi vite fouiller dans les tiroirs pour trouver une brosse à dents, trouvant l'odeur vraiment très peu supportable. Elle n'avait pas trop envie de vomir de nouveau à cause de sa propre odeur, ce serait un peu… dégoûtant. Ils avaient quand même dût supporter l'odeur tous les deux durant le trajet, ce n'était pas rien. Plus elle y réfléchissait, plus elle le trouvait étrange. Mais genre vraiment. Il lui en fallait du courage et de la volonté, pour transporter une fille dans un tel état jusque chez lui. Ce genre de choses n'étaient pas fréquentes. Hyun-Ae, elle-même, aurait passé son chemin devant une telle chose. C'était plutôt du genre bien écœurant, et elle ne savait pas vraiment comment il avait fait pour rester planté devant elle.
L'adolescente resta un bon moment dans la salle de bain. Il y faisait chaud, et elle n'avait pas trop envie de se pointer devant lui. Elle trouvait cela vraiment gênant, ce n'était pas tous les jours qu'elle rencontrait des gens qui l'emmenaient chez eux. D'autant plus qu'elle ne le connaissait pas du tout. Elle n'aimait vraiment pas cette sensation, elle la trouvait même pire que tout ce qu'elle pouvait ressentir en étant malade. Le malaise était selon elle l'une des pire choses. C'était rare qu'elle soit ainsi, mais sincèrement, elle n'avait même plus envie de se montrer. Probablement que c'était à cause de la situation. Hyun-Ae était vraiment une fille gracieuse. Une jolie fille comme dans les films. Vraiment, vraiment gracieuse… si bien qu'elle vomissait sur les gens qu'elle détestait. C'était pas vraiment la manière dont elle faisait habituellement sortir sa haine, mais pourquoi pas.

Après avoir passé quelques minutes à réfléchir, elle se décida à sortir, habillée bien sûr. C'était certain, il faisait plus frais dans la grande pièce. Mais elle avait prit un bain brûlant, aussi. Elle s'avança timidement dans la pièce, se plaçant derrière le canapé. Elle posa son regard sur la télévision, laissant un soupir s'échapper d'entre ses lèvres. Il fallait qu'elle arrive quand il regardait une émission sur la nourriture, bien entendu. C'était pas franchement agréable pour elle de voir ça, et ça la dégoûtait plus qu'autre chose. Même si habituellement, devant ce genre démissions elle se goinfrait jusqu'à n'en plus pouvoir. Son estomac, c'était un peu un gouffre sans fin. L'adolescente avait toujours faim, alors elle mangeait tout le temps. Elle n'en avait que très peu à faire, de son poids, pour le moment. Bien évidement qu'elle y ferait attention si elle venait à grossir, mais non. Rien ne se passait vraiment. A part prendre quelques grammes de temps à autre, elle ne prenait rien. Elle avait l'avantage de perdre très vite, aussi.

Hyun-Ae n'avait pas vraiment envie qu'il la remarque, alors elle se faisait discrète au possible. Elle ne savait pas où se mettre, et si elle avait pût se ranger dans un tiroir, elle l'aurait fait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Lun 18 Avr - 11:55

C'est fou comme le temps lui semblait passer vite lorsqu'il savait s'occuper. Une émission de cuisine à la télévision et hop, il était parti pour une heure non-stop sans relever les yeux de l'écran, en plus ça pouvait toujours lui servir. Lui qui vivait tout seul et devait donc se préparer lui-même les repas, ça lui apprendrait quelques recettes sympa. Ce ne fut d'ailleurs qu'en entendant le bruit de la porte de la salle de bain que le Magicien daigna lever les yeux, constatant que sa jeune camarade avait vite fait de le rejoindre dans la pièce principale. Non seulement elle était discrète mais en plus très rapide, peut-être qu'elle était une Élue et que c'était ça, son Don… Ou alors vomir sur les gens. Mais qu'on se l'avoue, avoir ce genre de Don c'était tout de suite moins élégant, et il se passerait volontiers d'en avoir la démonstration, même si ça avait déjà été le cas.
Toujours assit sur le canapé, il se tourna de façon à pouvoir voir la jeune fille. Décidément, elle était bien mieux quand elle était propre, en plus l'odeur du gel douche et du shampooing qui émanait d'elle venait lui chatouiller le nez, et il devait avouer que c'était agréable à sentir, il n'avait pas acheté ceux-là pour rien.

« Tu as faim ? Demanda-t-il, comme il avait pensé un peu plus tôt le faire. »

L'espace d'un instant, il se demanda si elle pourrait lui répondre, après tout, depuis qu'il l'avait rencontré, les seuls mots qu'il l'avait entendu prononcer étaient « Je suis là. » et « Merci. ». Bon, il devait avouer que la situation était peu commune donc elle avait de quoi être sur ses gardes, mais sans déconner il avait pas l'air d'un psychopathe quand même ? Aussi jolie qu'elle puisse être, parce que c'était le cas et maintenant qu'elle était propre il ne pouvait que le constater, il ne comptait rien lui faire de bizarre… A part peut-être de la nourriture, si elle venait à lui répondre que oui, elle avait faim. En attendant, il se demandait sincèrement si elle était capable de tenir une conversation, non pas qu'il était l'homme le plus bavard du monde mais ça lui ferait plaisir de savoir au moins le nom de la jeune fille qui s'apprêtait à dormir dans son lit, enfin, si elle ne s'enfuyait pas avant, mais dans une tenue pareille il valait mieux qu'elle se retrouve ici avec seulement lui qu'avec dix gars qui lui courent après dans la rue. Ça l'embêterait un peu de devoir remettre ses chaussures et se changer pour aller la chercher. Il s'estima d'ailleurs heureux d'être plus grand qu'elle et que le T-shirt qu'il lui avait passé la cachait un minimum, parce que c'était plus qu'une ceinture qu'il lui faudrait s'il devait lui passer un pantalon. Non, décidément, elle allait devoir rester comme ça, mais promis, il ne regarderait pas !

ChunJi se décala légèrement du canapé avant de tapoter la place à côté de lui, invitant la Réfugiée à venir s'asseoir à côté. Il n'allait pas la manger, il voulait juste faire un peu connaissance, histoire qu'elle se sente en confiance avec lui, et même si ça ne marchait pas et qu'elle voulait à tout prix rentrer, et bien tant pis, il prendrait la voiture et la ramènerait au Refuge, mais il en avait sincèrement la flemme.

« Comment tu t'appelles ? Lui demanda-t-il. »

C'était une façon comme une autre d'engager la conversation, et si elle acceptait de lui donner son nom alors il lui donnerait le sien en retour, ce serait bien plus pratique s'ils voulaient s'adresser l'un à l'autre. Encore une fois, le but était qu'elle se sente le plus à l'aise possible avec lui, peut-être pas comme avec un ami parce que c'était un peu tôt pour ça, mais au moins comme avec un camarade.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Ven 29 Avr - 2:36

Sentir l'odeur de quelqu'un d'autre lui semblait vraiment très étrange. Surtout l'odeur d'un homme. Enfin, elle était habituée à celle d'EunJi, étant donné qu'elle lui volait ses affaires lorsqu'il avait le dos tourné, et qu'elle restait presque tout son temps chez lui, mais porter l'odeur d'un inconnu, bien qu'il ne sente pas mauvais, c'était presque flippant. De toute façon, n'importe quelle autre odeur était plus agréable que celle du vomi, et Hyun-Ae était forcée de l'avouer. Durant quelques secondes, elle promena son regard dans toute la pièce, de nouveau. Elle se sentit alors minuscule. Peut-être à cause du manque de décoration de la pièce. Au moins, elle ne pouvait pas réellement savoir si le jeune homme avait de mauvais goût ou non, et de toute façon, cela ne l'intéressait pas vraiment. Puis, qu'est-ce qui intéressait vraiment l'Hybride, à part la nourriture ? Pas grand-chose.

L'espace d'un instant, elle se demanda s'il plaisantait. Est-ce qu'après avoir vidé le contenu de son estomac, on pouvait avoir la moindre envie de le remplir de nouveau ? Non, elle ne voulait pas prendre le risque de vomir une nouvelle fois. Elle n'était même pas sûre de supporter l'eau, alors un quelconque aliment solide, elle le rejetterait immédiatement. Rien que de s'imaginer manger lui donnait envie de vomir, chose très rare. En principe, l'adolescente mangeait, et ce en quantité astronomique parfois. Elle ne s'arrêtait seulement lorsqu'elle culpabilisait en se disant que plus tard, elle aurait de grosses fesses pleines de cellulite. Peu charmant, c'est vrai.

« Non. Lui répondit-elle en secouant la tête, un peu comme pour accentuer sa réponse. »

Pauvre garçon, il allait vite se sentir mal avec elle, jeune fille qui ne voulait rien faire, et qui n'était absolument pas bavarde, ni même chaleureuse. Non, elle c'était plutôt le glaçon parfois tellement froid que cela brûlait. L'adolescente était particulièrement mal à l'aise dans cette situation. Puis, le peu de vêtements qu'elle portait, elle n'aimait pas. Pas qu'elle trouvait ça laid, non, mais elle avait tout comme l'impression d'avoir vêtue une robe, chose qu'elle n'appréciait vraiment pas. Néanmoins, c'était mieux comme ça que les vêtements qui puaient le vomi, ou si ça se trouve, elle aurait pût tomber sur un gars carrément bizarre qui n'aurait pas eut de vêtements à lui prêter. Vive le camp de naturiste, ça l'aurait mise bien mal. Hors de question de se trimbaler à poil, surtout pas devant un inconnu. Hyun-Ae en venait quand même à penser des choses bien étranges. Enfin, elle était pas vraiment nette, de toute façon.

Lorsqu'il lui fit signe qu'elle pouvait venir s'asseoir à côté de lui, la Réfugiée haussa un sourcil, méfiante. Elle avait de quoi l'être, peut-être qu'il voulait lui faire un truc bizarre… bien qu'il n'ait pas l'air d'un violeur ou d'un psychopathe. Elle restait méfiante, parfois même avec les enfants. Qui sait, peut-être que des psychopathes se cachaient parmi eux aussi. Non, en réalité c'était juste histoire d'être prudente et de se protéger. Elle tenait à sa vie, et ne voulait pas se mettre dans des situations regrettables. Après quelques secondes d'hésitation, elle finit par venir s'asseoir, tout de même en se tenant aussi loin de lui que possible. L'adolescente se sentait tellement comme une gamine, elle n'aimait pas ça du tout.

Il tentait sûrement d'engager la conversation, de faire connaissance avec elle. Malheureusement pour lui, avec une telle fille il était mal barré pour discuter durant des heures. La jeune fille était du genre à répondre à la question, et puis c'est tout. Ca s'arrêtait là, et si elle avait la possibilité de répondre par un oui ou un non, elle ne cherchait pas plus loin, elle ne développait pas.

« Hyun-Ae. Lui répondit-elle, d'un ton plutôt sec. »

Sa voix ne suivait pas. Elle possédait la voix d'une enfant, alors qu'elle voulait être… méchante. Si elle devait changer quelque chose chez elle, ce serait cela, d'ailleurs. Cette voix toute mignonne qui faisait n'importe quoi, comme son visage. Bonjour la crédibilité avec ça. L'Hybride posa son regard sur le visage du jeune homme près d'elle, sans aucune réelle expression. Bon dieu, mais qu'est-ce qu'il allait penser d'elle… cela lui importait peu, mais pitié qu'ils ne se recroisent jamais, sinon elle se sentirait sûrement encore plus mal à l'aise que ce soir là. Pas un sourire, un simple merci qui lui avait limite était difficile de prononcer quelques minutes plus tôt, ça devait pas être très attirant, ça. Hyun-Ae n'était certainement pas le genre de personne que l'on souhaitait apprendre à connaître. Elle était tellement renfermée, que de toute façon, c'était trop difficile. Soit il fallait avoir une patience énorme et une détermination morte, soit du temps à perdre.

Passant une main dans ses cheveux, l'adolescente se rendit compte que ce n'était pas à lui qu'elle devait s'adresser pour demander de quoi s'attacher les cheveux. A moins qu'il aime se faire des petites couettes ou des petites tresses dans ses cheveux… non, elle partait encore trop loin. Tant pis pour ses cheveux, de toute façon il en aurait vite marre d'elle, et elle irait vite rejoindre le lit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Sam 7 Mai - 17:42

Miracle, elle lui avait répondu ! C'était peut-être un seul et unique mot, trois petites lettres qui s'enchaînaient, mais ça restait un mot. Elle lui avait parlé, pas d'elle-même, mais elle lui avait répondu et, oh mon Dieu, il avait l'impression que l'impossible était possible. Peut-être qu'il s'emballait un peu trop pour rien mais on ne pourrait pas lui reprocher d'être pessimiste. Plutôt que de s'acharner sur le fait qu'elle ne lui avait adressé qu'un misérable petit mot, il avait préféré se concentrer et apprécier le fait qu'elle ait au moins prit la peine de lui répondre. Oui, parce que bon, dans le cas contraire il l'aurait probablement mal prit, il voulait bien être sympa cinq minutes mais il y avait des limites. L'Élu ne supportait tout simplement pas qu'on l'ignore, s'il s'adresse à quelqu'un il aime le fait que cette personne lui parle en retour. C'est pas bien compliqué, et ça reste juste une question d'éducation et de respect.
Enfin bon, au moins, il n'aurait pas à faire à manger et ça l'arrangeait, lui qui avait justement la flemme. Bon, d'accord, là tout de suite il avait un peu la flemme de tout, et pas seulement de cuisiner. Il avait juste envie de passer le reste de la soirée assit sur son canapé, à ne rien faire jusqu'à ce qu'il s'endorme.

ChunJi n'avait pas réellement relevé le fait que son invitée s'était assise le plus loin possible de lui, sur le canapé. Il lui aurait bien dit qu'il ne comptait rien lui faire mais il avait plus peur qu'elle ne se braque qu'autre chose. Entendre « Non mais, t'inquiètes pas, je vais pas te toucher » d'un inconnu ça doit quand même être un peu flippant, puis le fait qu'il le dise ça prouve qu'il y a pensé et ça, c'est pas rassurant. Il ne voulait pas la faire encore plus flipper que ce n'était déjà le cas, déjà qu'elle avait pas l'air très rassurée comme ça. Peut-être que si elle savait qu'il était pompier, et risquait donc sa vie tous les jours pour sauver celles des autres, ça la rassurerait ? Un peu comme un policier, qui fait régner la loi, on doit se sentir bien aux côtés de quelqu'un comme ça. Mais il ne le lui dirait pas, ça faisait un peu le gars qui se vante et puis il était quasiment certain qu'elle n'en avait absolument rien à faire, ce qui se comprenait totalement d'ailleurs. Ils ne se connaissaient pas après tout alors pourquoi elle s'intéresserait à lui ? Il lui portait de l'attention, de son côté, mais il était d'un naturel assez sociable alors il allait naturellement vers les gens, ce qui ne semblait pas être son cas.
Le Magicien écouta la jeune fille lui donner son prénom, son bras posé sur le dossier du canapé. Hyun-Ae ? Tiens donc, ça sonnait coréen comme prénom, surtout qu'elle avait visiblement l'air d'être asiatique à en juger par les traits de son visage. Ce serait amusant si elle l'était également, ça leur ferait au moins un point commun.

« C'est joli. Se contenta-t-il de répondre. Moi c'est ChunJi. »

Elle ne le lui avait pas demandé mais il lui donnait tout de même son prénom, on ne sait jamais, peut-être que d'ici demain elle aurait besoin de l'appeler même s'il en doutait fort. D'ailleurs, en parlant de demain !
Le pompier se redressa soudainement avant de se lever pour aller chercher son téléphone portable et de se rasseoir par la suite à côté de l'adolescente. Il cherchait l'option pour le réveil parmi ses applications.

« Tu commences les cours à quelle heure, demain ? Je te déposerais un peu plus tôt pour que tu aies le temps de te changer là-bas. Commença-t-il. Je vais garder tes vêtements et les laver, t'auras qu'à passer les récupérer plus tard ou alors je les ferais passer à Charlie, la voisine, c'est elle qui t'a prêté ses vêtements, comme ça vous ferez un échange, ou alors je passerais les déposer en passant, enfin bon, on se débrouillera. »

Elle ne pouvait décemment pas revenir au Refuge avec sa petite poche pleine de vêtements qui puent le vomis, c'est franchement pas classe. Il allait s'en occuper et ils trouveraient bien un moyen pour qu'elle puisse les récupérer, c'était pas les occasions qui manquaient.

« Tu as ton téléphone pour te mettre le réveil ou… Tu veux que je vienne te réveiller demain matin ? Demanda-t-il. »

L'idée de venir la réveiller le lendemain ne le dérangeait pas tellement mais il redoutait quelque peu sa réaction en fait, si ça venait à arriver. Déjà que comme ça, elle ne semblait pas très commode, alors il n'imaginait même pas s'il devait la réveiller… Ou peut-être que ce serait le contraire et que parce qu'elle serait à moitié endormie, elle serait adorable comme tout ? Il ne savait pas trop, il verrait sûrement sur le coup si elle acceptait sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Mar 31 Mai - 20:24

La demoiselle pensait à mille choses, en ce moment même. Elle était un peu perdue, un peu ailleurs, et surtout très fatiguée. Pourtant, elle avait l'habitude de se coucher tard, voir très tard. Ou même de passer des nuits sans se reposer ne serait-ce qu'un peu, scotchée à l'écran de son téléphone. Que serait-elle, sans ce téléphone ? Rien, probablement. Elle ne parlait cependant qu'à peu de monde, et malgré le fait qu'elle ait toujours son téléphone sur elle, elle ne répondait... jamais, ou presque. Ce soir là, le manque de sommeil l'emportait lentement sur tout le reste. Peut-être était-ce une de ces conséquences, liée au fait que seulement quelques minutes avant, elle avait totalement vidé le contenu de son estomac qu'elle prenait soin de bien remplir chaque jour. Certes, l'Hybride n'irait pas jusqu'à dire que la nourriture était toute sa vie, mais si elle ne vivait qu'avec ce dont elle avait besoin pour ne plus avoir faim... Non, en réalité, son estomac était un gouffre sans fin. Impossible d'en voir le bout, il y avait toujours encore un peu de place pour y mettre deux trois trucs. Avantage ou désavantage, elle-même ne savait pas vraiment, en fait.

Joli, son prénom était joli ? Hyun-Ae n'en dirait pas tant, même si elle devait avouer qu'il n'était pas le plus laid qui puisse exister sur cette Terre. Il sonnait doux, était-ce pour cette raison, qu'il était joli ?  Peu lui importait, en réalité. Pas un sourire ne s'était dessiné sur les lèvres de l'adolescente, pas même un semblant de sourire. Elle avait pourtant entendu ce compliment, et devait normalement le remercier pour le lui avoir adressé, mais non. Elle allait faire bien le contraire, juste pour s'amuser, pour son plaisir. Sa motivation, pour faire cela ? Oh, elle ne sortait de nul part. Juste des envies soudaines, de temps en temps. Pas seulement pour que l'on ne s'attache pas à elle, d'ailleurs. L'Hybride avait des raisons sans vraiment en avoir. Un peu compliqué, oui.

« -On peut pas en dire autant du tien. » lui répondit-elle simplement, sans chercher réellement à prendre un ton sec, méchant.

C'était quand même gentil, de lui avoir donné son prénom. Si elle avait besoin de l'appeler, au moins, elle aurait en tête son prénom, bien qu'elle ne soit absolument pas du genre à demander de l'aide. Elle préférait rester seule dans son coin, et ce même si elle galérait. Sûrement était-ce à cause de son immense fierté, qu'elle avait d'ailleurs bien du mal à laisser de côté lorsqu'il le fallait.  

Elle l'écoutait attentivement, faisant attention à chacun de ses mots même si elle n'en avait absolument pas l'air. Pour les cours, elle ne savait pas vraiment quand est-ce qu'elle commençait. Mais pour éviter d'être en retard, elle allait certainement lui dire huit heures. Mieux valait cela que d'arriver à une heure plus tardive et être complètement décalée avec l’horaire habituel. Hyun-Ae pouvait bien envoyer un message à Hana pour savoir mais... non, évidemment elle avait laissé son téléphone sur sa table de chevet. Rien que d'y penser la faisait angoisser. Quelqu'un pouvait bien tomber dessus et aller fouiller à l'intérieur. Ce n'était pas que la jeune fille avait des choses à cacher, mais elle détestait par dessus tout que l'on fouille dans ses affaires. Elle se sentait espionnée. Et pourtant, elle fouinait sans arrêt dans les affaires de son meilleur ami. Triste vie devait-il mener, avec une compagnie telle que celle-ci.

L'adolescente avait tellement l'habitude de voler les vêtements du seul garçon qu'elle fréquentait, que ChunJi ne retrouverait peut-être jamais ceux qu'il lui avait gentiment prêté ce soir. Dans quelques temps, en les revoyant, elle penserait sûrement qu'ils appartenaient à EunJi, alors qu'absolument pas. Elle faisait carrément ses courses chez lui, en fait. Elle avait de l'argent, un peu, mais... prendre les affaires des autres, c'était bien plus amusant. En plus, ils portaient une odeur masculine. En réalité, Hyun-Ae n'empruntait, ne volait parfois les vêtements d'EunJi que parce qu'elle ne voulait pas faire les magasins. Bien sûr, elle pouvait lui demander d'aller lui prendre des vêtements, lui donner de l'argent pour cela, mais elle avait bien trop peur qu'il se ramène comme une fleur avec des vêtements... de femme. Elle détestait purement cela. Ce que les vêtements d'hommes étaient plus confortables.

Là encore, elle était censée le remercier pour sa gentillesse. Cependant, elle avait du mal. Juste un petit peu, parce que la politesse, c'était pas vraiment dans sa nature. Elle avait pourtant reçue une plus ou moins bonne éducation, mais bien vite l'autorité lui était passée au dessus de la tête, elle n'en avait strictement rien à faire depuis longtemps. L'Hybride avait profité de la naissance de son frère pour faire des dizaines de bêtises, toutes plus désespérantes les unes que les autres.

« -Huit heures, commença-t-elle. Je crois. » et après un long soupir, ce mot réussi à sortir de sa bouche. « Merci. »

Elle devait lui être reconnaissante de faire tout cela, quand même. Ce n'était pas rien. Il la gardait quand même chez lui, seulement parce qu'elle avait vomi juste devant lui. Elle avait l'impression qu'une grande attention lui était accordée. Elle en avait légèrement perdu l'habitude, même si son meilleur ami aussi, faisait attention à elle. Ce n'était pas vraiment pareil.

Son téléphone lui manquait déjà. L'Hybride était obligée de répondre à toutes ses questions, enfin pour l'instant du moins. Elle n'avait pas d'issue, elle ne pouvait pas faire semblant de ne pas avoir entendu parce qu'elle était occupée. C'était impoli, ça, elle le savait, mais qu'est-ce qu'elle s'en fichait aussi. Quelle mauvaise fille elle pouvait être. Son regard se promena dans la pièce une nouvelle fois, avant de revenir se poser sur le visage de son camarade qui se trouvait juste en face. Elle haussa les épaules, se disant que, sinon, il n'était pas obligé de venir la réveiller, ça lui ferait du bien de dormir. Elle voulait toujours dormir un peu plus, chaque fois Hyun-Ae perdait du temps, et c'était une des raisons pour lesquelles elle n'allait pas en cours tous les jours.

« -J'ai pas mon téléphone sur moi, j'avais pas de poche pour le mettre. Alors je l'ai laissé dans ma chambre. »

En fait, elle ne voulait juste pas lui demander clairement de venir la réveiller demain matin. Elle ne voulait rien demander.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Mar 21 Juin - 14:53

Eh bah, bonjour l'ambiance quoi. ChunJi était tout simplement resté, comme l'expression le dit si bien, sur le cul en entendant l'adolescente lui répondre. Ça lui apprendra à faire des compliments et à vouloir aider les gens, tiens, la prochaine fois qu'il accueillera quelqu'un chez lui il demandera un CV sur lequel devront mentionner les qualités "Agréable" et "Reconnaissante" ça lui éviterait de mauvaises surprise.
Il regardait simplement sa camarade sans rien dire, son portable entre les mains. Il avait parfois des moments de flou comme ça, où il ne savait pas trop comment réagir. Il ne pouvait décemment pas l'envoyer balader, ça ne se faisait pas, puis il n'avait aucune raison pour ça étant donné que sa remarque ne l'avait même pas blessée. Tous le goûts sont dans la nature de toute façon, son prénom pouvait ou non plaire aux gens, lui l'aimait bien donc ça lui allait très bien.

« Je ne l'ai pas choisi. Répondit-il avant de lui adresser un léger sourire taquin. Mais tu peux toujours aller en discuter avec mes parents. »

Bon, c'était un peu trop tard maintenant pour qu'il puisse changer de prénom, surtout qu'il n'en avait pas envie, mais ce serait amusant de voir une parfaite inconnue rencontrer ses géniteurs pour leur dire que le prénom de leur fils était immonde et qu'ils auraient mieux fait de lui en donner un autre. Enfin, amusant, ça dépendrait pour qui… Pas sûr que ses parents aient autant d'humour que lui à ce niveau-là, même s'ils étaient relativement cools.

Le Magicien avait acquiescé d'un signe de tête en entendant Hyun-Ae lui répondre qu'elle commençait les cours à huit heures, le lendemain. Très bien, alors il réglerait le réveil de son téléphone sur sept heures, ils devraient avoir le temps qu'il leur faut, surtout qu'il n'habitait vraiment pas loin du Refuge donc ce ne serait pas long de la ramener pour qu'elle puisse se préparer. Par contre, il avait relevé les yeux vers sa camarade en l'entendant le remercier. En temps normal, ça ne l'aurait pas surprit, quand on faisait quelque chose pour quelqu'un c'était naturel qu'il nous remercie, une question de savoir-vivre quoi. Mais là, c'était différent, il avait limite l'impression que c'était miracle que ces mots soient sortis de la bouche de la jeune femme. Sincèrement, ça lui faisait plaisir qu'elle le remercie, mais il n'était pas certain que ce soit une bonne chose. Il n'avait pas à mieux la traiter, même s'il était naturellement quelqu'un de sympathique, tout ça parce qu'elle avait fait l'effort de lui dire merci, non, c'était normal qu'elle agisse ainsi, c'était la moindre des choses.

« Avec plaisir. »

L'Hybride lui expliquant qu'elle n'avait pas son portable sur elle, l'Élu avait presque eu envie de la charrier sur le fait que c'était la première fois qu'il l'entendait autant parler, mais ce serait bien mal avisé de sa part. Après tout, il ne la connaissait pas réellement, peut-être qu'elle était une véritable pipelette avec ses amis, du genre à parler des heures sans s'arrêter, et qu'elle ne parlait pas avec lui juste parce qu'au fond, ils étaient de parfaits inconnus l'un pour l'autre.

« Je viendrais te réveiller alors. Lui répondit-il simplement. »

En espérant qu'elle ne soit pas trop grincheuse de bon matin, pour sa part lui ne l'était pas mais bon, il fallait croire qu'il était tous le temps de bonne humeur, un véritable boute-en-train. Bon, pas de là à sauter de joie partout dans son appartement mais il était naturellement quelqu'un de souriant avec qui il était agréable de discuter, même tôt le matin ou à des heures tardives.

« Tu veux aller te coucher ? Lui proposa-t-il doucement. Tu dois être fatiguée. »

Jamais ChunJi n'avait vu quelqu'un vomir comme elle et repartir faire la fête en pleine forme juste après. En général, ça avait le don de claquer les gens au possible, alors il comprendrait tout à fait le fait que la brune souhaite aller se coucher maintenant, surtout que plus rien ne la retenait ici, en plus il n'avait rien à lui dire donc ça éviterait un silence peut-être un peu lourd qu'il tenterait de combler avec une discussion totalement inintéressante. En fait, c'était même pas une discussion qu'il ferait mais plutôt un monologue, parce qu'il était quasiment certain que la jeune fille à ses côtés ne lui répondrait pas, ou alors juste par quelques mots. Ouais, décidément, il valait mieux qu'elle profite de cette occasion pour vite s'enfuir dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Jeu 23 Juin - 8:23

Bien évidemment qu'elle avait fait ça dans le but d'être méchante, mais ça restait convenable. Finalement, sa traduisait un peu le fait qu'elle n'avait pas tellement envie de faire sa connaissance maintenant, même s'il avait l'air d'un homme très gentil. Il était sûrement là, le problème. L'adolescente avait tendance à profiter de ces gens qui se montraient bien trop gentils. C'était odieux, il fallait l'avouer, mais elle ça ne la dérangeait pas plus que ça. Le pire dans tout ça, c'était sûrement qu'elle ne niait absolument pas. Hyun-Ae était consciente de ce qu'elle faisait subir, et ce même à son entourage le plus proche, pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de continuer.

Bah oui, pourquoi pas ? Elle en était capable, la petite. Le problème, c'est qu'elle ne connaissait pas ses parents. Par conséquent, elle ne savait pas s'ils habitaient au coin de la rue ou encore à des milliers de kilomètres, comme les siens d'ailleurs. Cependant, c'était volontiers si elle venait à le croiser un jour, ce qui était peu probable. Quelles étaient les chances pour que tous deux se revoient, déjà ? Manquait plus qu'une rares fois où elle accepte de sortir avec ses amis, elle le croise. En réalité, elle avait juste peur qu'il parle d'elle à tout le monde, comme étant la fille qu'il avait ramenée chez lui, juste parce qu'elle avait vomi. Ce genre de choses, c'était un peu dépassé de son âge… enfin, la demoiselle l'espérait bien.

« - Si j'ai l'occasion de les voir, je leur dirais, répondit-elle. »

C'était pas que son prénom était immonde… mais il lui avait tout de même tendu une perche, c'était pas sa faute. Il ne semblait pas l'avoir très mal prit, parce qu'il ne l'avait pas encore foutue à la porte. Son envie de le faire ne tarderait sûrement pas, le spécimen que la jeune fille était. Ou alors, il s'arracherait les cheveux un par un, parce que lui aussi était trop gentil.

Lorsqu'il releva les yeux, la demoiselle arqua un sourcil. Pourquoi est-ce qu'il faisait ça, alors qu'elle lui avait juste dit merci ? Certes, c'était une chose rare chez elle, mais il n'était pas la première personne qu'elle remerciait, quand même. Y avait des limites à l'impolitesse, même chez elle, quand même. C'était tout bonnement le genre de choses qui pouvaient la vexer. Dans sa tête, elle avait tendance à exagérer le fait, c'était ainsi que parfois elle se sentait attaquée, alors que pas du tout, en réalité. N'y portant plus tellement attention, elle préféra fuir son regard. Elle trouvait ça limite gênant. C'était bien une des seules fois où elle n'était pas tellement à l'aise chez quelqu'un, c'était inexplicable. Il avait tout l'air d'un homme adorable, et elle se le répétait, mais quelque chose lui avait fait penser que dans les séries, c'était souvent les gens adorables qui en réalité étaient les plus gros psychopathe.

Hyun-Ae ne savait même pas si elle se réveillerait le lendemain. Au moindre bruit durant la nuit, elle risquait de faire une attaque. C'était presque s'il lui fallait pas une veilleuse, pour dormir. Peut-être qu'il avait des enfants… qu'il séquestrait dans une pièce. Ou dont il s'occupait très bien, c'était deux possibilités. L'adolescente avait probablement trop visionné de films d'horreur, pour en venir à penser que si cela se trouvait, il cachait des gens dans le frigo ou dans les placards. Elle était vraiment louche, comme fille.
Elle hocha doucement la tête, ne voulant pas user sa salive pour un simple « d'accord ». Y avait des gestes pour ça, c'était beaucoup plus simple. En songeant au fait que le matin elle était quelqu'un de très désagréable, elle se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas rire. Elle savait déjà qu'il allait avoir du mal à la lever, s'il ne la traînait pas jusqu'à la salle de bain pour qu'elle se prépare. Oh, et puis le petit déjeuner ! Si la brune se remettait vite, demain il risquait de ne plus rien avoir dans les placards, vu comment elle mangeait. L'expression « manger pour quatre » avait tout son sens, chez elle. Cependant, elle songeait déjà au fait de faire semblant d'être malade, le lendemain. Elle avait pas tellement envie d'aller en cours, et puis elle savait que se lever allait être trop difficile. Cela avait une part de vérité, elle n'était pas tellement bien. Cependant d'un autre côté, il n'allait sûrement pas la laisser chez lui la journée, s'il avait un travail. L'adolescente se retrouvait comme étant gamine, lorsqu'elle angoissait en espérant que ses parents tomberaient dans le panneau encore une fois. La différence, c'était que ChunJi était un inconnu. Bon, ça passerait certainement mieux comme ça, étant donné qu'il ne savait pas vraiment comment elle se comportait au quotidien. Tant mieux si c'était le cas.

L'Hybride se frotta les yeux, hochant une fois de plus la tête. Bon sang oui, elle était fatiguée. Rien que le fait d'être allée dans un endroit rempli de monde, ça l'avait fatiguée. Elle détestait être bousculée, et quand cela arrivait, elle pouvait pas se retenir de se retourner et adresser des mots doux à la personne, du genre « Tu pouvais pas faire attention, connard ? » Charmant, venant d'elle. Elle en avait plein, de trucs comme ça. C'était pas doux aux oreilles, mais il fallait pas non plus trop la chercher. L'adolescente avait tendance à insulter très vite.

« -S'il te plaît, répondit-elle dans un murmure. »

Elle se leva, et resta immobile. Elle attendait juste qu'il l'accompagne. Qui sait, peut-être qu'il allait la border, et qu'elle allait pouvoir profiter de ce moment pour se perdre dans son enfance, lorsque sa mère le faisait en venant lui dire bonne nuit. Ce souvenir là était quand même particulièrement agréable. Dire que maintenant, elle n'avait plus personne pour la border le soir quand elle allait se coucher. Triste vie qu'elle menait…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Sam 16 Juil - 23:37

L'Élu sourit simplement quand Hyun-Ae lui confirma qu'elle ne manquerait pas d'exprimer son point de vue sur son prénom si elle venait à rencontrer ses parents, même si ça ne risquait pas d'arriver. Si ça pouvait lui faire plaisir, qu'elle ne se gêne surtout pas ! De toute façon, c'était pas son avis qui allait y changer quelque chose alors bon, autant qu'elle s'exprime, ça ne coûtait rien.
En tout cas, le marché était conclu, il était celui qui allait s'aventurer à tenter de la réveiller le lendemain. Bon, par contre, il fallait pas abuser, il allait faire ça en douceur mais si elle ne voulait pas se lever, elle risquait fort de se recevoir un verre d'eau en pleine figure. Il fallait pas abuser, il était bien sympa de la garder pour la nuit mais à moins qu'un problème de dernière minute ne survienne, il allait pas la garder le lendemain, c'était pas une garderie chez lui. Surtout qu'il avait un travail et qu'il ne pouvait décemment pas la laisser seule chez lui.

ChunJi ne sembla pas plus surprit que ça quand sa camarade lui demanda à aller se coucher, semblant véritablement fatiguée. En même temps, ça pouvait se comprendre, sa soirée n'avait pas été de tout repos alors une bonne nuit de sommeil lui ferait sûrement le plus grand bien. Par contre, cette façon qu'elle avait eu de se frotter les yeux, il avait juste trouvé ça trop mignon. Pendant un instant, elle avait eu un côté attendrissant, presque fragile, comme une enfant, et il en aurait presque eu envie de la serrer dans ses bras. Au fond, peut-être que si elle ne parlait pas elle aurait pu être une gentille personne.
Il regarda l'Hybride se lever, celle-ci restant immobile devant lui jusqu'à ce qu'il comprenne que oui, il fallait qu'il l'accompagne jusque sa chambre. Peut-être qu'elle avait déjà oublié le chemin ? Tout de même, on ne pouvait pas dire que son appartement était des plus grands, pour s'y perdre il fallait vraiment en vouloir, et encore, même avec toute la bonne volonté du monde c'était compliqué. Enfin bon, il ne fit aucune remarque à ce sujet et se contenta de l'accompagner jusque sa chambre. A partir de là, il laissa la jeune fille s'allonger dans le lit avant de remonter le drap sur elle, comme s'il était son père et elle sa fille. C'était limite bizarre mais bon. Il s'accroupit à côté du lit, du côté de l'adolescente avant de remonter le drap sur elle et de le mettre bien en place sous le matelas. Il se sentait comme un père en train de border son enfant, et il ne savait pas vraiment si devait en rire ou trouver ça bizarre.

« Bon voilà.. Dit-il doucement. Bonne nuit Hyun, dors bien. »

Le pompier avait fait exprès de parler doucement afin de ne pas brusquer la réfugiée, elle voulait dormir donc c'était pas vraiment le moment de lui crier dans les oreilles et de la rendre à moitié sourde. Il se releva calmement avant de quitter la pièce silencieusement, éteignant la lumière et refermant la porte derrière-lui afin que rien ne puisse venir troubler le sommeil de l'adolescente. Il s'arrêta dans le couloir afin de s'étirer avant de se rendre de nouveau dans le salon. Bon, ben c'est parti pour une nuit de sommeil sur le canapé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]   Dim 25 Sep - 15:23

Sujet clôturé pour suppression du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
 
Juste le temps d'une nuit. [Hyun-Ae Choe / ChunJi Park]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]
» Juste le temps de souffler... [Pv : Marvin] [Fini]
» [Intrigue] L'art est d'arriver au rendez-vous juste à temps pour s'indigner du retard de l'autre.
» [évent Halloween] Parfois la Mort est joueuse elle aussi [Anathème Vyrad/ Bonnie Flinfletcher/ Hyun-Ae Choe]
» « Douce fête.. » [ Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: