Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 3:59

A la fin de mon histoire, elle pris ma main dans la sienne et me dit, alors que Jeeves déposait mes affaires sur le bout du canapé:

"Maintenant nous sommes assurés de ne plus entendre parler de lui, il a de quoi être heureux. Il a bien mérité cette mort, après tout ce qu’il a fait. J’ai de la difficulté à croire qu’une telle famille puisse existée, c’est tellement contradictoire à ce que ça devrait être."

Elle prit une gorgée d'une des poches qu'elle avait laissé sur la table et me dit:

"Alors pourquoi tu ne souhaitais jamais remettre les pieds ici ? L’endroit me semble charmante, de plus tu as Jeeves pour t’accueillir, non ? "

Jeeves partit au même moment. Il pouvait rester, il savait très bien pourquoi je n'aimais pas cet endroit. Je lui répondis donc, commençant inconsciemment à caresser sa main de mon pouce:

"Parceque je m'y ennuie à mourrir Iseul. Pourquoi crois-tu que je sois allé faire la guerre? C'était certainement pas pour me faire tuer. C'était par ennui. Et parceque plus jeune j'étais un peu plus fonceur, un peu plus... rebelle."

Je souris en repensant à mes souvenirs de jeunesse. Bien que toujours assez calme, je me souviens qu'il m'arrivait souvent, plus jeune, de succomber aux délices de la rébéllion, à boire jusqu'à pas d'heure et à m'acoquiner avec toutes les donzelles de l'auberge.
Je repris cependant quelques secondes après:

"Et puis mes parents ne sont jamais là. Il m'est arrivé de ne pas les voir pendant deux années consécutives Iseul. Je ne sais même pas s'ils sont là maintenant, même si j'en doute fortement. Jeeves est un très bon majordome, un confident pour ceux qui en ont besoin, mais il ne peut pas combler mon manque de sociabilité pendant plus de 20 ans. Après je recommence déjà à m'ennuyer."

Je me levai lentement, lâchant la main d'Iseul pour enfiler ma chemise et mon manteau. Ce manteau était un souvenir que j'avais acheté en Russie pendant une de mes permissions. Il tenait chaud, quand bien même je ne ressentais pas ce genre de chose, et était plutôt classe je devais l'admettre. J'essayai de le mettre, mais je ne pûs réprimer un grognement de douleur. Je reposai mon postérieur sur le canapé, et décidai de me mettre en position allongé cette fois, faisant fi de la douleur et calant ma tête sur les fines jambes d'Iseul. Je portai mon regard sur elle et lui demandai:

"D'autres questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 4:24

La réponse de Ryujia m’étonna, ce n’était pas à cela que j’aurais pensé. Quoique ça puisse être une bonne raison. Je rigolai légèrement lorsqu’il termina son expliquer. Mais je dois avouer que le manque de présence de ses parents était décevant.

« Je m’étais attendue a de quoi de bien plus tragique. Pourtant, malgré l’ennuie, rien ne t’empêche de passer parfois par ici. J’aime bien découvrir de relique de ton passé. Tu as donc passé ton enfance ici ? Ça me fait drôle de t’imaginer jeune gosse, tu devais être adorable ! »

Alors que je parlais, Ryujia c’était lever afin d’enfiler les vêtements que son majordome lui avait apporter non sans difficulté. Par la suite y revint sur le canapé, cette fois, se permettant de déposer sa tête confortablement sur mes cuisses. Je lui souris tandis qui braqua son regard sur moi et allai lui caresser les cheveux déjà bien en bataille après notre nuit.

« Tu as répondu à la plupart de mes questions seulement avec ton récit conté un peu plus tôt, je crois que ça va être suffisant ainsi. »

Je laissai planer un petit moment de silence alors que je réfléchissais.

« Merci de m’avoir protégée… »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 4:41

Elle commença à me caresser les cheveux puis me dit:

"Tu as répondu à la plupart de mes questions seulement avec ton récit conté un peu plus tôt, je crois que ça va être suffisant ainsi. "

Suite à quoi, après un moment de silence dont je profitai pour la regarder tendrement elle me répondit:

"Merci de m’avoir protégée…"

Je laissai placer un moment de silence moi aussi, un peu plus court que le précédent et lui répondit:

"Merci d'être à mes cotés..."

Je levai alors la tête pour l'embrasser amoureusement. Je souffrais plus que je ne le laissais percevoir, mais j'étais heureux, et ce pour une unique raison. Elle.
Je reposai ma tête sur ses cuisses et lui demandai tranquillement:

"Tu veux que je te montre où nous allons dormir cette nuit ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 4:51

À sa réponse je souris tendrement.

« Et je le serais toujours. »

Je répondis au baisé qu’il m’offrait et souris amusé tandis que, de nouveau posé sur mes cuisses, il me questionnait.

« Si tu as le courage de quitter le doux nid que t’offre mes cuisses, bien sûr. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 5:28

"Si tu as le courage de quitter le doux nid que t’offre mes cuisses, bien sûr. "

Je répondis par un sourire à mon tour, et me relevai à nouveau. Je lui pris la main et l'emmenai alors jusqu'à mon antre. Nous traversîmes le couloir qui menait au hall d'entrée, montîmes les escaliers qui se recoupait ensuite en une partie gauche et une partie droite, nous prîmes la partie de gauche et nous arrêtâmes devant une porte au deuxième étage.  Iseul avait dû apercevoir les tableaux de ma famille dans le couloir de ce même étage, et peut être ne m'avait-elle pas reconnue sur un des tableaux. J'avais peut être 8 ans sur celui-ci.
J'ouvris la porte sans ménagement, me retrouvant devant ma vieille chambre, dans l'obscurité. J'appuyai sur un interrupteur après avoir fermé la porte, ce qui eut pour effet d'allumer le lustre, dévoilant une grande partie de ma vie inscrite dans cette chambre.
Cette dernière se présentait comme ceci: grande d'environ une dizaine de mètres carrés, elle était tapissé d'une vieille couche de peinture orange, un peu ternie par endroit. Le sol était fait d'un plancher en bois, et un tapis brodé de couleur rouge et or prenait environ la moitié de la chambre au centre de la pièce. Un bureau en bois plutôt imposant trônait au coin de la pièce,  en face de nous, près de la fenêtre aux rideaux du même rouge que le tapis. Sur le coin gauche, plusieurs armoires en bois de chêne dont une avec un miroir recouvraient totalement le mur, fermés par des battants. A droite, près de l'entrée, une commode de couleur beige était entreposée, avec quelques livres dessus. Juste à coté, une bibliothèque, avec beaucoup plus de livres dont la plupart étaient des livres de la littérature française ou anglaise, ou des essais philosophiques. Encore à coté, siégeait un immense lit à baldaquin, assez grand pour au moins cinq personnes, les couvertures propres (merci Jeeves) d'une couleur grise foncée et les coussins blancs qui semblaient moëlleux de loin. Sur le mur, entre ma bibliothèque et mon lit, était accroché mon vieux fusil que j'avais eu pendant la première Guerre Mondiale, une bonne vieille Springfield M1903 en assez bon état, mais rouillée par endroit. Juste en-dessous pendouillaient mes quatres plaques militaires. Au centre de la pièce, se trouvait un fauteuil en cuir, tourné vers la fenêtre.
A coté de mon lit qui étaient dans le coin de la pièce, se trouvait une table de nuit où j'avais laissé ma bague de fiançaille, que je ne mettais plus depuis bien longtemps, et une bouteille de whisky presque pleine que j'avais laissé là en partant. Je me dirigeais vers la table de nuit, l'ouvrit et en sortit une boîte à cigare, que j'ouvris pour en prélever un. Je pris le briquet au même endroit et allumai mon cigare, tendant la boîte à cigare à Iseul tout en prenant la bouteille de whisky. Je me dirigeais alors vers le fauteuil, m'y posai lourdement et dit alors:

"Tu es ici chez toi, mon amour."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 6:06

Nous traversâmes le salon et rejoignîmes l’escalier que nous grimpâmes. Nous traversâmes un couloir dont je ne pus m’empêcher d’observer les tableaux qui en recouvraient les murs. Certainement des photos de sa famille. J’essayais de trouver Ryujia au travers de ces images, mais je n’étais jamais persuadée si c’était lui ou alors son frère, peut-être se ressemblaient-ils.

Nous pénétrâmes dans l’un des chambres onctueusement meublé et décoré. On voyait bien la particularité de vivre dans une grande famille. Je voyais bien la personnalité de Ryujia au travers de cette pièce. En l’observant, on ne pouvait s’imaginer qu’elle était abandonnée depuis un moment. Elle avait été conservée propre, certainement la faute de Jeeves, même une bouteille de whisky occupait la pièce.
Mon compagnon alla sortir une boîte de cigare de la table de nuit, il la déposa entre mes mains après s’en être acquis un. Je me permis de faire de même alors qu’il alla s’installer dans le fauteuil. Je déposai la boîte sur la table de chevet, récupérai le briquet et allumai mon cigare avec avant de le porter à mes lèvres pour en aspirer. Je pris finalement place sur le lit que je qualifierais de très impressionnant, confortablement entre les oreillers.

« On constate que monsieur vivaient dans luxure ! Est-ce que ça va aller ? »

Alors que j’attendais une réponse de sa part, mon regard s’arrêta sur une bague de fiançailles qui reposait sur la table. Je la pris entre ma main pour l’observer de plus prêt.

« Elle se trouvait donc ici son ami ! Pourquoi conserver la sienne au Refuge et garder la tienne prendre la poussière ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 6:21

Iseul alla se poser sur mon lit, après avoir analysé la pièce. Moi qui m'attendais à ce qu'elle se pose sur mes genoux, c'était raté. Je tirai une grosse latte sur mon cigare, un cigare fort qui faisait toujours tousser quand on le commençait. Mais j'étais habitué, j'exalai alors la fumée vers le plafond alors que Iseul me demanda:

"On constate que monsieur vivaient dans luxure ! Est-ce que ça va aller ? "

Je sorti un "Oui oui..." un peu rocailleux à cause de la fumée, et entamai de déboucher la bouteille de whisky avec les dents. Pendant ce temps, Iseul venait visiblement de voir la bague de ma défunte fiancée car elle me demanda:

"Elle se trouvait donc ici son ami ! Pourquoi conserver la sienne au Refuge et garder la tienne prendre la poussière ici ?"

Je souris légèrement tout en buvant une gorgée d'alcool. Je lui répondis à la fin:

"Je l'ai oubliée tout simplement. Mais je trouve que c'est mieux ainsi. Comme nous, ses bagues sont séparés à jamais."

Je bus une deuxième gorgée, le liquide me brûlant la gorge tout en m'aidant à combattre la douleur. Ca me rappelait mes sombres heures à l'armée américaine, où on buvait avant chaque bataille pour ne pas reculer devant l'horreur que les hommes avaient crée et qu'ils appelaient la guerre. Pour détendre un peu l'atmosphère et avoir un peu de compagnie, je lui dis tout en tapotant ma jambe:

"Tu veux bien approcher ma douce? Ta présence me manque."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 6:42

À force d'être en sa compagnie, j'avais arrêté de trouver l'histoire des fiançailles de Ryujia triste, car sans cette mort, je ne serais certainement pas avec lui présentement. Il m'arrivait même de ressentir une certainement jalousie pour cette défunte lorsque Ryujia parlait d'elle. Il semblait tellement l'avoir aimé que ça me donnait le sentiment de ne pas être aussi importante à ses yeux. Jusqu'à ce qu'il porte sur moi ce fameux regard emplit d'amour qui me faisait oublier sur l'immédiat mes pensés. Présentement, à la vue de cette bague, se sentit me revint. Ce fut l'appel de Ryujia qui me fit oublié la contemplation de ce bijou. Je le remis en place, sur la table de chevet. Je le levais la tête en direction de mon bien-aimé, lui offrant mon habituelle sourire amusé.

« Même pour deux cette chambre est trop grande »

Je quittai la confort du grand lit et marchai jusqu'à Ryujja qui patientait sur le fauteuil. Je m'installai sur ses jambes, m'assurant de positionner mon corps du côté inverse de ses blessures pour limiter les dommages. J'approchais mes lèvres de son oreille pour lui chuchoter.

« Mais je ne serais jamais très loin de toi mon chéri »

concluais-je avant de déposer un léger baiser dans son cou et de m'approcher de ses lèvres pour les embrasser avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 1 Fév - 12:39

"Même pour deux cette chambre est trop grande"

Elle s'approcha alors de moi et se posa sur le fauteuil avec moi, veillant visiblement à ne pas me blesser. Elle vint alors se coller à mon oreille et me susura:

" Mais je ne serais jamais très loin de toi mon chéri "

Suite à quoi elle commença à m'embrasser passionément, avec la fougue que je lui connaissais. Je posai alors la bouteille de whisky et mis ma main dans son dos en lui rendant son baiser, tout aussi passioné. Cet élan de tendresse sembla durer des heures tant il était agréable. Mais toute bonne chose a une fin, et nous nous déliâmes finalement au bout de quelques minutes d'échanges passionés. Je jetai un coup d'oeil à mon cigare. Je n'avais plus aucune idée de où j'avais mis le cendrier, et j'avais la flemme de me lever. Je jetai alors un coup d'oeil à la bouteille de whisky, remplie au 3/4. Je souris légèrement et retournai ma tête vers ma douce:

"Ca te dit de voir qui a la meilleure descente ?"

J'attrapai la bouteille et lui tendis. Elle n'avait absolument aucune chance contre moi, d'une part par mon grand âge et d'autre part parce que l'armée apprend à te forger une résistance sans limites à l'alcool.

"Bois autant que tu peux, et je bois le reste."

Je tirai une nouvelle latte sur mon cigare, qui avait encore le temps avant de faire tomber son mégot. J'avais appris une chose durant ses 300 années d'existences. Toujours mêler l'utile à l'agréable si cela était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Mar 2 Fév - 4:15

Le baiser perpétua avec fougue. L’une de mes mains s’était glissé dans son cou, s’accrochant à sa nuque, alors que je sentais glisser la sienne dans mon dos. J’étais tellement bien présentement, je ne pouvais rien souhaiter mieux qu’être enlacer dans les bras de celui en qui je tenais le plus. Notre début de nuit était à présent derrière nous, notre passion avait remplacer l’angoisse, notre amour, quant à lui, la détresse de se savoir séparé l’un à l’autre. Mais nos lèvres durent se quitter, non sans regret. Le baiser terminé, je déposais ma tête contre celle de Ryujia, caressant inconsciemment sa nuque, le regard fixé à l’avant.

C’est alors qu’il me lança un défi, ce qui me fis l’observer en souriant. Parce qu’en plus nous savions tous les deux que, entre nous, il allait beaucoup mieux résister à l’alcool. Tous ceux qui me connaissent bien le savent, il m’est pourtant impossible de refuser une telle proposition. Je pris la bouteille que Ryujia me présentait avec un air de défi.

« Tu sais qu’après cela, il y a de très grande chance que ce soit toi qui doive s’occuper de moi ? »

Après un doux rire, je levais la bouteille et la porta à ma bouche. Je savais que je n’allais certainement pas résister à toute cette alcool, mais j’avais la forte intention de faire en sorte que Ryujia se retrouve avec une quantité d’alcool limité. J’avalais donc à grande gorgé sentant le liquide me brûler la gorge alors qu’il s’y glissait. Après un petit moment, ma gorge me piquait et une illusion de chaleur commençait à se faire sentir dans mon corps. Je séparais mes lèvres de la bouteille pour y laisser échapper une légère quinte de toux, redéposant prestement le whisky entre les mains de mon compagnon. J’utiliser cette même main pour essuyer un filait d’alcool qui avait glissé sur mon menton au moment où j’avais éloigné la bouteille.

C’est ensuite que j’observais le résultat de ma descente. Peut-être pas ce en quoi j’avais prévu, mais pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Mar 2 Fév - 4:32

"Tu sais qu’après cela, il y a de très grande chance que ce soit toi qui doive s’occuper de moi ?"

Je souris en coin et la laissai commencer à boire. Elle prit la bouteille et but sans broncher, certainement envieuse de m'impressioner. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'elle m'impressionait déjà sans avoir à boire toute la bouteille. Elle but, un certain moment, et finit par s'arrêter en toussotant. Elle s'essuya la bouche, où du whisky avait un peu coulé, mais il lui en restait encore un peu. Je me dévouai donc pour lui essuyer avec mon pouce, tendrement. Je pris ensuite la bouteille, qu'elle avait quand même vidé d'un quart et souris un peu plus.

"Tu gères bien l'alcool pour une jeune fille, ma douce. Mais laisse-moi te montrer comment quelqu'un ayant été cinq fois soldat boit."

Je portai la bouteille à ma bouche, ne sachant pas si j'allais y arriver. C'était quand même une demi-bouteille de whisky pur, mais j'avais foi en ma capacité. Je commençai à boire, faisant fi des brûlures de ma gorge, et continua à boire, pendant des secondes qui me parurent interminables. Je ne laissais transparaître aucun doute sur mon visage, aucune hésitation. La bouteille se vidait, petit à petit, et avec elle mon assurance. Le dernier quart fut le plus dur, des larmes commencèrent à couler des mes yeux, mais j'en fis abstraction jusqu'à finir la bouteille. Je posai alors violemment la bouteille par terre, pas assez pour la casser bien heureusement, et laissai ma tête tomber sur le dossier du fauteuil. J'expirai un grand coup, et regardai Iseul dans les yeux. Ma vision commençait déjà à se brouiller, et mon esprit couler doucement mais sûrement vers les limbes. Je mis ma main devant ma bouche pour couvrir un rot silencieux, et je tirai une latte sur mon cigare que je recrachai sur Iseul en disant:

"Voilà comment on fait, ma douce."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 29 Fév - 1:58

La main de mon aimant glissa avec douceur sur mon menton tandis que je répondais d’un large sourire à son compliment. J’étais fière de moi et ce sourire le démontrais. Je le laissais donc boire ce qui restait de la bouteille et m’impressionner. Le voir boire avec autant d’assurance me fit me demander s’il n’aurait pas été préférable de lui en laisser plus pour voir la perplexité transparaître sur son visage. Mais cette penser eut peine le temps de me traverser l’esprit que je vis les larmes se former au coin de ses yeux alors que les traits de son visage se transformèrent peu à peu en une grimace. Je souris amusée sans pour autant en dire un mot. Je préférais ne rien dire, de plus que ma tête commençait à tourner. Les larmes glissèrent avec lenteur sur les joues de Ryujia tandis qu’il atteignit enfin le fond de la bouteille.

Ma main chassa les volutes de fumé qui me brûlèrent les yeux. Ce qui me fit souvenir mon propre cigare qui devait présentement s’éteindre ma main, mais cette penser disparu rapidement, pour toute vérité, je croyais que cela allait avoir meilleur goût. De plus avec le whisky qu’il venait de me faire boire, cela n’aida en rien aux goûts qui se mélangèrent dans ma bouche. J’approchais ma main de sa joue pour y essuyer tendrement les larmes qui y avaient coulé sans quitter des yeux son regard et toujours souriante.

« Essayerais-tu de m’attendrir en me dévoilant ces larmes ? »

J’allais caresser sa joue d’un doux baisé avant de m’écarter de lui et de changer de position. Je relevais l’une de mes jambes que passait par-dessus les siennes tout en me retournant face à lui. Je me retrouvais donc assise en califourchon sur Ryujia l’observant d’un regard brouillé par l’alcool. Une nouvelle fois j’allais l’embrasser.

« Je déclare monsieur Dragonstone vainqueur. Que souhaiterait le gagnant comme prix ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 29 Fév - 2:13

« Je déclare monsieur Dragonstone vainqueur. Que souhaiterait le gagnant comme prix ? »

Dit-elle en s'asseyant à califourchon sur moi. Mais cela ne me dérangeait pas le moins du monde, au contraire, sa présence à mes cotés pendant cette épreuve difficile qu'est essuyé une blessure potentiellement létale me convenait parfaitement.
Je commençais à avoir l'esprit embrumé, et mes démons les plus primaires commençaient à revenir à la charge, tel la soif de sang, de sexe et de pouvoir. Ces instincts d'animaux s'insinuaient doucement dans ma tête, aussi rapidement que l'alcool qui les transportaient, et la première chose que je remarquai après avoir fini de rêvasser fût la bouche d'Iseul. J'y déposai un baiser tendre, mais un peu pataud, et lui chuchottai à l'oreille:

"Je ne sais pas qui me voudra moi, mais je sais qui voudra la perdante."

Tout en glissant ma main sur une de ses fesses. Cette charmante personne devant moi me faisait très envie, et la douleur commençait à se dissiper, comme mes pensées saines. Un choix s'offrait à moi: lutter contre cette attraction ou l'embrasser avec assurance ?
Je ne pris pas le temps d'y réfléchir plus longtemps et je fis basculer ma douce en arrière en lui faisant un coup de langue sensuel sur le coin de la bouche, les yeux malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 29 Fév - 2:36

Sa réponse regorgeait de lourd sens. Paroles que j’adorais et espérait entendre. Il m’entraînait vers l’arrière alors que le regard qu’il jetait sur moi était remplit de malice et certainement de bien d’autre penser malsaine et déplacé. Ce même regard devait miroiter le mieux, mon sourire enjôleur qui s’arquait sur mes lèvres. Le voir me désirer de la sorte avait tout pour m’exciter et le désirer encore plus que ce que ma volonté souhaitait déjà. Il n’y avait plus un moment où mes envies ne se portait pas sur lui.
Je le poussais à se redresser pour pouvoir de nouveau me maintenir droite. Sans en demander plus, je passais mes doigts sous l’extrémité de mon chandail que je glissais au-dessus de ma tête. J’allais coller mon corps contre le sien pour lui murmurer à l’oreille alors que mes doigts glissèrent sur son torse

« Alors que le gagnant vienne réclamer son prix »

Mes mains atteignirent son bas ventre, mais elles continuèrent de descendre, mon regard ardant de quittant pas celui de mon partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 29 Fév - 2:46

Elle se redressa brusquement, la fougue dans son regard. Elle aussi avait cette lueur de malice, cette lueur sombre qui ne présageaient que de viles envies. Elle me chuchotta à mon tour à l'oreille:

« Alors que le gagnant vienne réclamer son prix » 

Puis elle en profita pour glisser ses mains toujours plus bas sur son torse, son chandail déjà à terre, nos deux corps collés. Je la regardai dans les yeux, nos deux coeurs ardents se retrouvant dans une bataille enflammée où personne ne sortirait perdant. Je l'embrassai alors vivement et rapidement, avec fougue, me levant tout en la soulevant avec moi, mes mains sous ses jambes, je l'amenai avec une rapidité saisissante sur le lit. Un vampire avait les mêmes désirs primaires que ceux des humains, excepté pour le sang. Je commençai à mordiller son cou, sensuellement et avec envie.
J'étais persuadé qu'en ce moment même, si j'avais la capacité de transpirer, je le ferais à grosse gouttes. Cette fille était tout ce qui importait désormais. Et je l'aurais à nouveau pour moi ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 29 Fév - 3:32

Plus rapidement qu’il ne le fallut pour le dire, mon compagnon m’avait transporté sur le lit. L’excitation et la fébrilité était au rendez-vous, nous ne souhaitons qu’une seule chose, la compagnie de l’autre. Sur le moment, cette journée s’était entièrement éclipsé de mon esprit pour laisser place qu’au plus important, le moment présent. Je frissonnais tandis qu’il s’acharnait à glisser ses dents sur mon cou. Mes doigts s’agrippèrent contre son dos le griffant involontairement. Je déplaçai la tête à la recherche des lèvres de mon bien-aimé que je ne tardai pas à retrouver et attirer les miennes contre, comme deux aimants attirés l’un vers l’autre. Je me refusais de les libérer de mon emprise laissant le baiser aller avec fougue et excitation. L’une de mes mains avait trouvé refuge dans sa chevelure s’agrippant à ce délicieux contact que je désirais tant. C’était ces moments d’un amour si ardent qui me faisait prendre conscience qu’il était la seule personne que je désirais en ce monde. Il avait patienté longtemps avant que je sois là et me voici toute à lui, je n’avais pas l’intention de le laisser d’aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   Lun 29 Fév - 3:40

Nos ébats continuaient avec fougue, et je réalisais à mesure que cela avançait que malgré notretaux d'alcoolémie élevé, on ne pouvait pas faire ce genre de chose par simple besoin. C'était au-dessus de tout ça, au-delà d'une simple histoire de jambes en l'air. C'était de l'amour, chose que je n'avais pas connu depuis bien longtemps maintenant. Celui qui te fait vibrer, celui qui te donne des ailes.
Alors que la nuit se prolongeait, la lune étant haute dans le ciel, à l'apogée de sa hauteur, nous nous glîssâmes sous la couverture de mon lit, nos deux coeurs ouvrant grand leurs ailes et s'envolant vers des mondes ardents.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Transylvanie] “La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au delà du but.” [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fait peur au lion avant qu'il ne te fasse peur
» « Fais peur au lion avant qu'il ne te fasse peur. » [Omar Ibn Al-Khattäb] + Cassidy & Elliana
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: