Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Lun 5 Oct - 12:38

Je regardai à nouveau dans les yeux l'élue de mon coeur. Ces lunettes lui ajoutaient une touche de grâce que j'appréciais beaucoup. En soi, je l'appréciais beaucoup, dans son entier. Je lui tenais la main droite, dans les couloirs visiblement désertés du Refuge. Il était samedi, les gens étaient pour la plupart en train de faire des emplettes, ou de réviser dans les salles de cours. En soi, je préfèrais largement les baisers de ma tendre que me faire chier à lire mes cours. Class sucks ! comme diraient les anglophones.
Je lui serrai un peu plus la main, pour lui rappeler ma présence, tout en reportant mon regard devant moi pour ne pas me casser la gueule contre un mur.
Cela faisait environ 3 mois qu'on était ensemble, et la beauté des premiers instants avaient laissé le pas à l'habitude, mais pas encore à la monotonie. Je n'étais pas déçu d'avoir rencontré ma princesse. Ca permettait déjà de passer des nuits un peu plus chaude. Pour peu que j'ai la capacité d'avoir froid.
J'arrivai enfin à mon dortoir, accompagné de ma princesse. Je l'ouvris sans ménagement, avec mes clés, et je jetai le sac que j'avais dans le dos sur mon lit, celui du bas. Ca me dérangeait pas vraiment de dormir en bas, donc mes colocataires m'avaient laissés la place. Ma commode était rempli de fringues de métalleux, d'une cartouche de tubes et de plusieurs CD que j'avais pris plus pour la déco, vu que j'avais pas eu la place d'amener mon tourne-disque.
Je sautai sur mon lit sans trop faire attention, et j'entendis un craquement sec, signe que je venais certainement de péter une latte. Je mis ma main devant ma bouche, en faisant une tête faussement effrayée, et je jetai un regard à Sakura:

"Oups..."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mar 6 Oct - 20:31

Je marchais en silence dans les couloirs du Refuge, ma main droite dans la main gauche de Max. Ça faisait trois mois, peu ou prou, qu'on était ensemble. On s'entendait bien, on s'amusait et en même temps je savais que c'était sérieux. Peut-être pas à la vie, à la mort, mais assez quand même pour que je ne m'inquiète pas. Nous nous dirigions vers les dortoirs des garçons où Max allait m'apprendre à jouer de la basse. Je n'étais pas certaine d'y réussir mais tant que je pouvais être avec mon ''nounours''.
Arrivés dans sa chambre, je regardais autour de moi avec curiosité. C'était somme toute comme les dortoirs des filles, je le savais déjà, mais je ne me lassais jamais de m'imprégner des détails de son petit espace à lui – bien que très relatif puisque partagé.
Un crac me fit tourner la tête et j'éclatais de rire face à son visage faussement coupable. Il venait sans doute de casser une latte. Je pris un air tout aussi faux que le sien mais de réprimande, légèrement gâché par mon hilarité.

—Et bien ! Il faut faire attention !

Je le rejoignis sur le lit, avec plus de délicatesse cependant, et déposait un baiser papillon sur sa joue.

—Alors, on commence par quoi prof ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mar 6 Oct - 23:40

Elle vint s'assoir à coté de moi en rigolant, puis me fit un léger bisou sur la joue avant de me dire:

"Alors, on commence par quoi prof ?"

Je lui souris et mis un index devant moi en lui faisant signe d'attendre. Puis je me levai, je me penchai, soulevai légèrement le matelat de mon lit, repérai vite fait la latte que j'avais visiblement seulement "dégondé" si on puit dire, et j'essayai de remettre cette latte dans son "compartiment", ou son "jenesaisquoijesuispasassezcaléencharpentepourconnaîtresonnom", et j'essayai de forcer, sans succès. Ca commençai à me prendre la tête, alors que ça ne faisait que quelques secondes, et je perdis le contrôle l'espace d'un instant. Mes crocs poussèrent et du poil commençai à apparaître sur mes mains. Je me mis à grogner, un grognement rauque, de grizzly. Puis d'un coup, la latte péta dans mes mains, et le "compartiment" s'envola vers un endroit plus accueillant. Cet échec me fit encore plus rager, ce qui eut pour effet de rendre mon grognement plus énervé, et plus fort. Je frappai contre le mur à ma droite, sentant mon poing s'enfoncer de quelques millimètres. Je soufflai un coup, essayant de m'apaiser un peu. Mais cet évènement plutôt cocasse m'avait rendu tendu. Trop tendu. Je sentis mes muscles s'épaissir, mon t-shirt produisit un léger craquement, et mes pieds commencèrent à me faire souffrir, mes chaussures de taille 42 semblant à présent beaucoup trop petite. La rage bouillait en moi, et le grizzly qui était en moi avait envie d'éclater au grand jour, et libérer sa colère, ma colère, notre colère.
Ma métamorphose allait détruire mes affaires et sûrement une partie de la chambre si rien ne m'arrêtait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mar 27 Oct - 13:46

Je regardais Max se battre à moitié avec la latte un sourire aux lèvres, amusée. Il avait dû oublier qu'en trente secondes je pouvais régler ça. Mon sourire disparu quand il commença à se transformer et quand la latte éclata littéralement dans ses mains. Ce n'était pas bon. Déjà parce que la latte était vraiment morte cette fois. Ensuite parce que, connaissant Max, il allait encore plus s'énerver et que cette fois, l'ours allait sortir. Dehors, ça ne m'aurait pas déranger, de toute façon je savais que je ne risquait rien. Mais à l'intérieur, il allait détruire toute la chambre. Déjà, son point avait fait un énorme trou dans le mur.

Me levant, je m'approchais doucement de lui, évaluant ce que je pourrais faire. Il fallait que je le calme assez pour soit que sa transformation soit moins violente soit pour qu'il ne se transforme pas du tout. La deuxième solution étant préférable à l'autre parce que je ne tenais pas à devoir tout réparer.
Je me glissais agilement entre ses bras et entouraient tant bien que mal son cou de mes bras, ma tête au creux de son cou, prenant une voix apaisante.

—Hey, ça va aller, c'est rien, je vais réparer ça en trente secondes chrono. Aller, ne te transforme pas, il ne faut pas t'énerver pour si peu, détend toi, écoute-moi d'accord ?

Je ne savais pas trop quoi dire alors je sortis le premier truc qui me venait, pas certaine que ça l'apaiserait vraiment. En tout cas je l'espérais parce que s'il tombait à quatre pattes en se transformant, je n'étais pas sûre de pouvoir m'échapper avant de "maigrir un grand coup".
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mer 28 Oct - 14:26

La rage m'aveuglait, et alors que je fermai les yeux, prêt à céder, je sentis quelque chose se glisser contre moi, et me chuchotai à l'oreille:

"Hey, ça va aller, c'est rien, je vais réparer ça en trente secondes chrono. Aller, ne te transforme pas, il ne faut pas t'énerver pour si peu, détend toi, écoute-moi d'accord ?"

Je cessai de trembler et je sentis la transformation s'arrêter. J'ouvris les yeux sur ma compagne, et un élan d'amour me traversa l'esprit. Je soufflai doucement, et mes poils disparurent doucement, mon corps reprit une musculature normale, mais mes crocs restèrent. Je regardai ma belle dans les yeux, pris d'un sentiment de culpabilité.

Il était vrai que je m'énervais pour un rien en ce moment, comme si une glande de la tyroïde avait poussé en moi. Mais je savais que le mal était bien plus profond. L'ours appelait à la colère, et il me poussait à embrasser sa voie. Mais je tentai de résister à ses attentes autant que faire ce peut, et grandement grâce à l'aide de Sake.

Je pris Sake dans mes bras, posant ma tête sur son épaule et lui chuchottant un "Désolé ma princesse". J'avais peu à peu pris l'habitude de l'appeler ma princesse, sans vraiment savoir pourquoi, mais désormais, c'est comme ça que je m'adressais à elle en général. Entre nous, je pense qu'elle aurait mérité le titre de reine, d'impératrice, mais tant pis.
Je fis glisser mes doigts sur sa joue, sentant toujours ses crocs dans ma bouche. C'était un signe que l'ours était là, tapi, et qu'il attendait un faux pas pour revenir. En soi, ce don était autant un fardeau qu'une bénédiction, mais le bonheur que j'éprouvais à être avec Sake ôtait la tristesse que j'avais à me lamenter sur mon pauvre sort d'homme grizzly.

Je m'assis sur le lit, sentant un creux dont je connaissais malgré moi l'origine. Je lui dis alors:

"Bah, laisse tomber pour l'instant, tu répareras ça plus tard. Première leçon, le thrash metal."

Je pris la télécommande situé à ma gauche, sur une commode, et j'appuyai pour allumer la chaîne hi-fi. J'avais déjà mis les chansons dans l'ordre, même si pour ne rien vous cacher j'étais plus heureux d'être aux cotés de ma dulcinée que de faire des cours de metal. Même si les deux s'alliaient très bien ensemble. La musique se lançait, et c'était un des quatres plus grands groupes de thrash metal au monde: Metallica.
Spoiler:
 
Je lançai à Sake sur un ton pédagogue:

"Ceci est un des plus grands groupes de Thrash Metal au monde. Metallica, pour ne plus les citer, et ils font partie du Big 4, les quatres plus grands groupes de thrash comprenant Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax."

Je marquai une pause pour savourer la musique et reprit peu après:

"Caractérisé par une musique rapide et violente, et du picking aggressif. Mais entre nous, tu apprendras tout ça à force d'être avec ton grizzly."

Puis je l'embrassai enfin, d'une manière tendre et douce qu'on ne m'aurait pas deviné si l'on m'avait vu pour la première fois. Mais que voulez vous, je suis un gentlebear, je ne pouvais pas laisser les lèvres de cette dame sans protections.


Dernière édition par Max Velmist le Mer 25 Nov - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mer 25 Nov - 14:36

Sentant mon petit ami rétrécir entre mes bras et retrouver sa taille normale, je soupirais imperceptiblement de soulagement. Je me serrais bien contre lui tandis que son début de métamorphose s'inversait. Il me prit dans ses bras en me chuchotant une excuse qui me fit sourire : pour une raison mystérieuse, il s'était mis à m'appeler sa ''princesse'' et, même si je ne méritais sans doute pas ce titre, j'en étais comme émue à chaque fois et tout l'amour que j'avais pour lui remontais d'un coup.
Il passa sa main sur ma joue avant de se rasseoir - avec plus de délicatesse - sur le lit et d'entamer son 'cours'. Je m'assis à côté de lui, attentive.

"Bah, laisse tomber pour l'instant, tu répareras ça plus tard. Première leçon, le thrash metal."

Il alluma sa chaîne hi-fi et une musique rythmée en sortie tandis qu'il continuait.

"Ceci est un des plus grands groupes de Thrash Metal au monde. Metallica, pour ne plus les citer, et ils font partie du Big 4, les quatres plus grands groupes de thrash comprenant Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax."

Il marqua une pause pendant laquelle j'écoutais les paroles. Elles étaient plutôt violentes, pas trop mon style de paroles, mais la musique en elle-même me plaisait énormément. Il reprit

"Caractérisé par une musique rapide et violente, et du picking aggressif. Mais entre nous, tu apprendras tout ça à force d'être avec ton grizzly."

Il m'embrassa alors doucement, avec une grande tendresse qui me surprenait toujours. A son apparence, j'avais tendance à penser qu'il était plutôt passionné et un peu rude - et il lui arrivait parfois de l'être - mais il me démontrait la plupart du temps qu'il était vraiment doux et tendre. Je souris en lui rendant son baiser avant de m'éloigner un peu.

—Voyons Max, il faut choisir entre m'embrasser ou me faire un cours !

Je lui fis un clin d'oeil, avant de poser ma tête sur son épaule. Quand j'étais avec lui, j'avais l'impression de redevenir une enfant innocente et sans défense. Et un peu comme une de ces filles dans les dessins animés ou les films romantiques, guimauvieuses et gnangnan que j'adorais tourner en ridicule en public mais qui au fond me faisait un peu rêver. Et c'était vraiment bizarre - quoi qu'agréable.

—Dis-moi, qu'est-ce que c'est le ''picking'' ?

J'avais beau adorer être dans ses bras, son cours m'intéressait aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mer 25 Nov - 20:37

Elle se mit contre mon épaule après m'avoir dit en rigolant que je devais choisir entre l'embrasser ou continuer mon cours.
Si j'avais été défoncé, j'aurais certainement philosopher sur le fait qu'elle m'impose un choix entre le cours ou la tendresse, que l'on pourrait traduire par un choix entre elle et la musique. Mais je n'étais pas défoncé. Enfin pas trop.
Ceci dit la question se posait, car la musique faisait partie intégrante de ma vie. Mais bon, mes pensées commençaient un peu à dévier alors que j'écoutais le riff du milieu de chanson. Elle me demanda alors:

"—Dis-moi, qu'est-ce que c'est le ''picking'' ?"

Je souris tranquillement en baissant légèrement le son de la chaîne hi-fi - qui m'avait coûté tout l'argent que je m'étais fait le mois dernier soit dit-en passant - et lui répondis:

"C'est assez particulier, mais je vais essayer de t'expliquer. Déjà, c'est une technique de jeu de guitariste. Ca consiste à utiliser tous ses doigts pour donner de la nuance dans la musique. Par exemple le pouce est utilisé pour reproduire la basse, en étouffant légèrement la corde avec ta main et pour faire bref, les autres doigts servent à jouer la mélodie. J'aurais aimé te montrer, mais je n'ai pas de guitare, je n'ai que ma bonne vieille basse."

Je coulai un regard envieux à ma compagne, la basse, avant de revenir à mon autre compagne, Sakura.
Je la regardai droit dans les yeux, de manière un peu insistante peut-être, mais je voulais juste admirer sa beauté un instant. Ses petits yeux bridés étaient grâcieux, et je ne vous cache pas que je ne pensais pas pouvoir trouver une asiat' sublime un jour, excepté les actrices pornos, ça va de soi. Mais Sakura était si jolie, si attirante. L'attirance c'était fait bien vite, et la première rencontre avait vite précédé le premier baiser. J'avais trouvé ça assez rapide, peut-être trop rapide, mais maintenant, cela faisait presque 3 mois que notre couple tenait, et j'avoue que je n'y croyais pas vraiment au début. Mais 3 mois était un bon score, et je ne comptais pas m'arrêter là. Je ne savais pas vraiment ce que l'avenir nous réservait, mais j'étais persuadé à l'heure actuelle que si je me retrouvais face à un choix difficile, je prendrais toujours celui qui me permettra de garder notre couple intact, au détriment du reste. Prout. Désolé, je ne peux pas rester sérieux trop longtemps, ça me donne toujours des gaz imaginaires.
La musique se finit lentement, et je fis un clin d'oeil à Sakura tout en me rendant compte que je la fixais sans rien faire d'autre que l'admirer depuis au moins une bonne minute. La prochaine musique se lança. 
Spoiler:
 

Je dis alors à Sakura:

"Désolé princesse, je me rendais compte à quel point j'avais de la chance de t'avoir à mes cotés. Et je pensais aussi que tu étais une très belle asiat', je te l'ai déjà dit ?"

En fait je lui disais souvent, mais que voulez-vous, il faut bien que ça rentre dans sa tête qu'elle était...

"Une bombe sexuelle." pensais-je trop fort, la musique n'ayant malheureusement pas recouvert mes paroles. Mais pour être tout à fait honnête, je m'en fichais, Sake me connaissait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mer 9 Déc - 15:51

Max baissa le son avant de me répondre.

"C'est assez particulier, mais je vais essayer de t'expliquer. Déjà, c'est une technique de jeu de guitariste. Ça consiste à utiliser tous ses doigts pour donner de la nuance dans la musique. Par exemple le pouce est utilisé pour reproduire la basse, en étouffant légèrement la corde avec ta main et pour faire bref, les autres doigts servent à jouer la mélodie. J'aurais aimé te montrer, mais je n'ai pas de guitare, je n'ai que ma bonne vieille basse"

Je tentais de digérer tout ça. Ce n'était pas si facile que ça. En fait c'était même un peu compliqué pour moi qui ne savait que jouer du piano et chanter (un peu). Mais c'était très intéressant. Concentrée sur ce qu'il venait de m'expliquer, je ne remarquais pas tout de suite qu'il me regardait de façon insistante. De toute façon ça ne me dérangeais pas, ça me donnait l'occasion de l'embêter un peu. Enfin quand je m'en rendais compte.

"Désolé princesse, je me rendais compte à quel point j'avais de la chance de t'avoir à mes cotés. Et je pensais aussi que tu étais une très belle asiat', je te l'ai déjà dit ?"

Je souriais, amusée

- Une ou deux fois je crois

Le terme "asiat" pouvait être mal pris. En fait, je me serais sûrement vexée si ce n'était pas lui qui l'avait dit. Avec lui, je savais que c'était un compliment.
Il ajouta quelque chose presque tout de suite après, quasiment en même temps que moi en fait : "bombe sexuelle". J'éclatais de rire. Je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. Je savais ce qu'il pensait de moi, il me le disais assez souvent pour ça, mais jamais de façon aussi spontanée. J'allais déposer un baiser sur ses lèvres rapidement, à genoux sur le lit tant il était grand par rapport à moi.

- Merci mon nounours !

Je passais mes bras autour de son cou en souriant pour me stabiliser et en même temps pour garder notre proximité. J'aimais être proche de lui, je m'y sentais bien, en sécurité (et au chaud). Je posais mon front sur le sien, pour garder nos regards rivés l'un à l'autre. J'avais totalement oublié la chanson.

-Je t'aime tu sais ?

Je venais de laisser sortir mon côté gnangnan, bien malgré moi. Mais ce n'était pas ma faute ; près de Max tout ce que j'étais ressortais, je ne pouvais rien cacher. Et ça ne me dérangeait pas, je savais qu'il m'aimait entièrement et qu'il ne me jugerait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Dim 13 Déc - 5:00

Ma belle rit quand je dis la fameuse phrase, et je la rejoignis avant qu'elle s'approche pour m'embrasser. Je lui rendis un baiser aussi tendre que je pûs, un de mes rares cotés tendres dans cet amas de testostérone brutale dont j'étais constitué.
Elle me dit un rapide "Merci mon nounours", se colla à moi, enroulant mon cou de ses bras et me dit en souriant:

"Je t'aime tu sais?"

J'entendais cette phrase assez souvent, mais elle me donnait toujours une impression d'infini affection, et ça me mettait souvent mal à l'aise au début. Non pas que le sentiment n'était pas partagé, c'était juste que je n'avais pas vraiment été habitué à ce genre d'élan d'amour. Mes expériences amoureuses n'avaient jamais été concluantes. Dans tous les cas, cette phrase ne me faisait plus être mal à l'aise depuis quelques temps déjà, et j'étais maintenant heureux qu'elle me rappelle que je compte à ses yeux. Je lui répondis:

"Ah bon? Je comprends mieux pourquoi tu es toujours collé à moi maintenant..."

Je lui tirai la langue en ricanant et la fit basculer avec moi pour être plus à l'aise. J'entendis ma basse cogner contre le plancher, mais c'était pas le premier coup qu'elle prenait, et certainement pas le dernier. Je regardai ma main et tentai de faire quelque chose que je faisais assez fréquemment quand j'étais en harmonie, et que j'étais totalement calme. Je fermai les yeux, serrai les dents, et me conçentrai. En rouvrant les yeux, je vis que mes ongles avaient mués en griffes noires, et que quelques poils hirsutes parcouraient ma main. Je regardai alors mon lit, et avec ma griffe je gravai lentement et avec précaution "S+M".
Je me retournai alors vers Sake et lui dit en haussant les sourcils d'un air séducteur:

"Ca te donne des idées, "SM"?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Jeu 11 Fév - 13:35

Il nous fit basculer en douceur et sembla se concentrer un moment. Je savais ce qu'il faisait - ou du moins je le devinais en partie - aussi je me contentais de le regarder, confiante. Il ne se risquait à des tentatives de transformation contrôlées que lorsqu'il était parfaitement calme et bien. A chaque fois ça me faisait un plaisir fou quand il le faisait avec moi parce que ça voulais dire qu'il était à l'aise, et ça c'était la plus belle déclaration qu'il pouvait me faire (même si les attentions, les baisers, etc... n'étaient pas mal non plus !).

Le voyant sortir ses griffes, je me demandais ce qu'il allait bien pouvoir faire. Quand il grava nos initiales dans le bois du lit, un grand sourire apparut sur mon visage : c'était trop mignon ! La suite me décontenança un peu. Des idées ? Mon cerveau mis un moment avant d'intégrer les tenants et les aboutissants de cette proposition.
Et j'avoue que ça ne me tentais pas trop, pas pour le moment. Que notre relation évolue de manière normale et logique, OK mais peut-être pas à ce point ?

Le tout était de savoir s'il était sérieux ou pas, et rien n'était moins sûr !
J'hésitais. S'il état sérieux, je ne voulais pas le décevoir bien que je savais qu'il ne me ferais jamais faire quelque chose sans que je en le veuille. Mais s'il n'était pas sérieux, je me ridiculiserais en lui répondant sérieusement... Et en même temps le ridicule, dans un couple, ça ne comptais pas !
Je répondis donc :

- Euh...

Oui, ce n'était pas ce à quoi j'avais exactement pensé. Mais c'était tout ce qui était venu. Que voulez-vous, je perds tous mes moyens ! Surtout que son regard séducteur me donnais quand même bien plus chaud d'un coup !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mer 2 Mar - 13:48

Je lisais la réflexion sur son visage. Elle me prenait donc au sérieux ? Allons Sake, tu sais bien que je ne suis jamais sérieux. Je souris à mesure qu'elle avançait dans ses réflexions, puis elle me sortit un "Euh... " assez peu convaincu. Je la regardai dans les yeux, le regard ardent et l'assurance absolue. Je lui chuchottai à l'oreille:

"- Je plaisantais, j'ai jamais aimé le latex, ça nuit à mon teint de peau..."

Puis je ricanai, d'une voix rauque qui me donnait un peu l'air idiot. Mais je m'en tapais pas mal, quand on me prends c'est avec mes bons et mes mauvais cotés. Notamment mon air débile quand je ricane.
Je déposai un petit bisou sur les lèvres de ma dulcinée et lui fit une petite léchouille sur la joue avec ma langue d'ours, qui était un peu plus démesurée que ma langue normale. 
Je lui dit alors, toujours avec ce sourire mi-rebelle mi-séducteur:

"Avec une langue comme ça, ça te donne pas d'idées non plus ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Sam 5 Mar - 18:07

Bon, j'aurais dû m'en douter, il ne fallait pas le prendre au sérieux... Je rougis un peu, me sentant ridicule. Je le savait pourtant ! Cependant, je ne pu me retenir d'éclater de rire à se réflexion sur le latex.
Il stoppa mon rire d'un bisou sur les lèvres avant de venir léchouiller ma joue. Apparemment il avait utilisé sa langue d'ours parce qu'elle était râpeuse sur ma peau. Ça me fit tout drôle et je ne pu retenir un frisson.
"Avec une langue comme ça, ça te donne pas d'idées non plus ?"

Un petit sourire apparut sur mes lèvres et je lui répondis, d'une voix basse et chaude - enfin j'espérais

— Si... quelques unes...

Je me déplaçais doucement de façon à me retrouver en surplomb de lui. C'était toujours un peu difficile étant donné notre différence de taille mais j'y parvenais de mieux en mieux. Par chance, je réussi cette fois assez rapidement.
Mes yeux plongés dans les siens, je posais ma main sur son torse en imprimait un petite caresse du bout de mon pouce sur celui-ci. Je continuais ainsi quelques instants, laissant l'atmosphère prendre assez de sous entendus avant de reprendre brusquement ma voix et mon attitude normal, un grand sourire sur le visage.

— Ça te dit de manger une glace ?

Niark. Ça lui apprendra à me rendre chèvre. Après rien ne me disait qu'il avait marché mais j'étais quand même plutôt fière de moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mar 8 Mar - 8:45

Elle rougit légèrement quand elle s'aperçut que je rigolais. Ses petites pommettes roses quand elle rougissait sublimait l'intérêt que j'avais pour elle, je la trouvais si jolie quand elle s'empourprait, j'avais envie de la croquer. Pas dans le sens littéral, ça va de soi, parceque déjà j'aurais pas grand chose à manger, et aussi parceque je n'avais encore jamais fait d'actes cannibales. Après, on pourrait débattre sur le fait que ce soit cannibale ou non de manger un humain pour un hybride mi-ours mi-humain (encore que je ne sois pas tout à fait sûr d'être humain).
Quoi qu'il en soit, elle éclata de rire, ce qui eut pour effet de dédramatiser un peu la scène qui se passait. Après l'avoir léchouillée et lui avoir posé la fameuse question en rapport avec la langue (qui de toute façon ne pouvait pas être autre que sexuelle), elle sourit légèrement et me prit visiblement au mot, rentrant dans mon jeu en me murmurant d'une voix basse et légèrement chaudasse, il fallait le dire:

" Si... quelques unes..."

Bingo, j'avais touché juste. Elle préférait les langues. Peut être était-elle languophile? J'aurais quand même dû m'en apercevoir après tout ce temps passé à la cotoyer, mais bon comme disait mes vieux, on ne connaît jamais vraiment une personne.
Elle se mit alors sur moi, son petit corps sur le mien, et commença à me caresser le torse du pouce. J'eus un sourire, qui tenait plus au réflexe qu'à l'excitation totale. Néanmoins, la situation était plutôt "hot" comme dirait nos amis british, et je m'attendais à ce qu'elle m'enlève tous les vêtements et qu'on entame une après midi de folie. D'ailleurs, petite question personelle, mais si une fille faisait des choses sexuelles avec moi, est-ce que c'était considéré comme de la zoophilie? Bah, peu importe, car je sentais que le moment était propice à l'action et non à la réflexion. J'allais lui sauter à la bouche pour l'embrasser sauvagement quand elle redevint plus austère et me dit d'une voix plutôt neutre, un sourire au lèvres:

"Ça te dit de manger une glace ?"

Roh, c'était bien la peine de me poser des questions métaphysiques sur la sexualité d'un hybride. Pour la peine je fis une moue inentionellement surjouée, suite à quoi je rajoutai en reprenant mon sourire habituel:

"Nan, les boules, c'est pas mon délire. Je ne suis pas de ce bord. A moins que tu es caché des testicules par ici."

Je posai furtivement ma main sur la partie intime sous entendue et je rigolai tel un gros beauf que j'étais. Eh quoi ? Vous vous attendiez à ce qu'un homme-ours soit un gentleman ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Fondateur

avatar
Je suis...
Féminin Messages : 83
Points : 2147483482
Date de naissance : 23/04/1998
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 19
Localisation : -


MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   Mer 27 Avr - 13:37

Sujet fermé pour inactivité. Veuillez contacter un membre du Staff pour le rouvrir.

Maître Namu.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Eheh.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://refuge-rpg.forumactif.org


Je suis...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: “L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
“L’amour est un vaste royaume où le rêve est roi, la réalité y est interdite.” [Chambre 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour est une brume qui disparaît à la première lueur de réalité. (tiaan)
» Le Royaume perdu d'Arnor
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: