Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]   Ven 11 Sep - 19:15

La jeune femme se baladait sur la Grande Place, elle avait décidé de prendre l'air aujourd'hui. Il faisait plutôt beau et chaud, alors elle en avait profité, même si le fait qu'il n'y ait pas de soleil ne la gênait pas non plus. Mais c'était simplement l'occasion de revoir des amis et de la famille. Et précisément, aujourd'hui elle avait revu son grand frère après plusieurs mois sans se voir.
Ce dernier l'avait subitement appelée, en disant qu'il serait de passage à Andore. C'était l'occasion de se retrouver, l'un des rares moments qu'ils pouvaient partager. Ils n'étaient pas très proches, leur différence d'âge les ayant toujours éloignés l'un de l'autre que ce soit durant leur enfance ou même une fois adultes, tout deux ayant un travail les éloignant de leur maison d'origine, là ou habitaient encore leurs parents. Le jeune homme était d'ailleurs ingénieur, ce qui impliquait qu'il avait beaucoup de travail et avait du énormément étudier durant sa scolarité. C'était là aussi l'une des raisons pour lesquelles ils ne se voyaient que très peu. Ai elle, ayant décidé d'être professeur au Refuge se devait de continuer à cacher sa particularité à son frère et ses parents. Elle doutait qu'ils la comprennent et puis ce n'était pas bien contraignant, ils ne posaient pas trop de questions sur son travail. Ce qui leur importait, c'était son bien être et sa santé, rien de plus. Et en même temps, elle ne souhaitait pas les inquiéter, alors c'était mieux comme cela.

La japonaise continua sa marche tout en se ressassant son petit moment avec son frère aîné. Elle aimait beaucoup parler avec lui, même s'ils ne se voyaient que très peu, ils avaient toujours beaucoup de choses à se dire et n'étaient donc jamais en conflit. Ils gardaient tout de même une petite complicité lorsqu'ils se voyaient, ce qui était amusant à voir. Et tandis qu'Ai se repassait ce long moment dans sa tête, elle se revit sortir son portefeuille. Le problème, c'était qu'elle n'était pas certaine de l'avoir remis dans son sac ensuite, trop prise par sa conversation avec son aîné. Ayant tout de même un doute, elle arrêta sa marche, et ouvrit son sac. Ses sourcils se fronçant légèrement, elle fouilla énergiquement dans son sac. Elle soupira ensuite; elle avait bel et bien oublié son portefeuille au café. Elle qui d'habitude n'était que peu tête en l'air et vérifiait toujours de ne rien avoir oublié lorsqu'elle s'en allait d'un endroit, elle s'était laissée emporter par sa conversation avec son frère et avait oublié. Sauf que cette fois-ci, c'était plutôt important.
Enfin tant pis, la jeune japonaise n'avait qu'un peu de liquide là dedans et elle avait déjà marché une bonne partie du chemin en direction de chez elle. C'était un peu tard pour faire demi-tour, de plus, quelqu'un l'avait peut-être ramassé. En même temps elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, c'était de sa faute si elle l'avait oublié sur la table.

Soupirant une nouvelle fois, Ai se remit en marche, direction son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]   Mar 15 Sep - 16:50


Cet fin d'après-midi était aussi ensoleillée que sa journée. Malgré l'approche du changement de saison, le soleil avait décidé de garder sa dominance dans le ciel, éloignant les grands nuages de pluie et réchauffant le vent. Les températures n'étaient pas aussi hautes qu'au milieu de l'été, mais il y avait quand même de quoi être en t-shirt dehors sans ressentir de frissons.
Bien évidemment, de telles journées me valaient une danse de lunettes de soleil. Un pas en haut, un pas en bas, un pas en haut... C'était presque à regretter d'avoir une terrasse confortable attirant les clients.
Cependant, aujourd'hui j'avais mon équipe au complet. Damian était en cuisine et Justine s'occupait avec moi de la salle et de la terrasse. Enfin, elle s'occupait surtout de la terrasse, pour le coup, même si je m'y rendais quand même à cause du triste vide de la salle. Il fallait bien que je fasse quelque chose.
Il y avait pas mal de monde cet après-midi là. Un gros groupe de jeunes faisait à lui seul le cotât de la journée en enchaînant les commandes. Heureusement, ils ne perturbaient pas les autres clients. Ils étaient enjoués, rieurs, mais se contentaient d'être juste un peu trop bruyants de courts instants en réussissant de se calmer un peu derrière. Les autres tables étaient occupées par des couples, d'amis ou d'amants. Je m'étais surtout occupée de ceux-là, Justine se débrouillant très bien avec ces spécimens d'étudiants joyeux.
Les commandes et paiements s'enchaînèrent machinalement, c'était une journée de travail tout à fait normale. Du moins, jusqu'à ce que j'aperçoive quelque chose d'inhabituel. Cela n'arrivait pas jamais, mais ça restait rare. Un porte feuille se trouvait sur une des tables, qui elle était vide.
Justine me l'avait amené, plutôt inquiète. Elle qui avait presque la phobie d'égarer ses affaires, ce genre d'oublis la faisait paniquer même quand cela ne la concernait pas. Table douze, j'eus tout de suite le réflexe de chercher le tickets correspondant. Voyant les consommations, je visualisais les visages et allures de ces clients. C'était un couple, un homme et une jeune femme, mais ne semblant pas être deux amoureux. Je me souvins m'être émis l'hypothèse qu'ils soient frangins, au vue de leur petite ressemblance. Le porte feuille était typiquement féminin, ce devait bien être celui de cette demoiselle. Asiatique, cheveux bruns mi-longs, un chemisier léger à la couleur pastel... Je me souvenais plutôt distinctement d'elle. Je jetai un dernier coup d’œil au ticket, toujours sous le regard inquiet de mon employée. Ils avaient payé il y avait moins de six minutes. Le temps de partir après ça, ils avaient dû quitter la terrasse il y a à peine trois minutes.
L'idée qui me traversait l'esprit était un peu audacieuse, mais restait dans le domaine du possible. Je demandai à Justine de s'occuper du bar seule un moment et parti en courant, prenant la route de la grande place. Il me semblait, dans de flous souvenirs, que la jeune femme était arrivée de par-là, il y avait donc des chances pour qu'elle y repasse. D'autant plus que c'était en quelque sorte le gros carrefour de Andore, presque tous la magiciens y passaient pour accéder à l'allée marchande. Il était également possible que cette demoiselle soit aussi paniquée que Justine à l'idée de perdre ses affaires. Elle pouvait être de ces gens sereins, persuadé que la chose aurait été retrouvée et gardée en attendant qu'ils reviennent le lendemain, mais ça restait contraignant.
Il allait de soi que si je ne retrouvais pas la jeune femme, je conserverais son porte feuille espérant qu'elle revienne le chercher. Mais pour l'instant, esquivant les passants, j'arrivai à la grande place. Je parcourais du regard la foule mouvante. Il n'y avait tant de monde que cela, mais ce restait beaucoup lorsqu'on cherchait quelqu'un de précis. Cheveux mi-longs bruns, un chemisier pastel, le tout sur un jeune visage asiatique. Charlie au moins avait un pull rayé flashy et un bonnet ridicule, là c'était du vrai challenge. Il était vrai que c'était plutôt moi qui était du genre facile à trouver dans une masse de gens, encore plus aujourd'hui. J'avais refais ma mèche bleue, qui du coup était très visibles dans mes cheveux noirs et je portais un pantalon en cuir bleu pétrole customisé de patchs et de clous avec une veste sans manche aux décorations militaires de la marine.
Je fis quelques pas vers le centre de la place, le porte-feuille à la main et le regard alerte. Je ne pouvais prendre trop de temps pour ça, Justine étant seule au Flying Cross. Elle pouvait sans problème se débrouiller seule, mais tout de même.
Après un instant de recherche visuelle, intriguant les passants de par mon look et mon attitude, je décidai de retourner au bar. Je n'étais pas parti longtemps, mais il restait peu probable que je la croise. Et bien entendu, c'est toujours quand on abandonne que la chose nous tombe dessus. D'un dernier coup d’œil derrière moi, j'aperçus un chemisier pastel et une chevelure brune un peu à l'écart du centre de la place. Ça valait le coup de vérifier.
Je m'approchai de cette personne, assez vite pour ne pas la perdre de vue et la rattraper. Une fois à son niveau, je me lançai, croisant les doigts mentalement :


- Excusez-moi, mademoiselle ?

Étant interpellée, elle eut le réflexe de jeter un regard vers moi, et donc montra son visage. Si ce n'était pas elle, c'était qu'elle avait une sœur jumelle quelque part habillée tout comme elle !
Tellement contente de moi de l'avoir retrouvée malgré l'improbabilité de la chose, je ne fis rien d'autre que de sourire tout en ayant ma main portant son porte-feuille tendue vers elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]   Lun 19 Oct - 13:08

La jeune femme s'apprêtait à rentrer chez elle lorsqu'elle entendit quelqu'un l'interpeller. Enfin, elle eut l'impression qu'on l'appelait elle et fit donc volte-face. C'est là qu'elle constata qu'effectivement on la cherchait, et la personne qui l'avait appelée n'était autre que la propriétaire du café dans lequel elle était plus tôt avec son frère. Elle la reconnut immédiatement de par son style particulier mais qui lui seyait à merveille. Elle avait une mèche bleue alors que le reste de ses cheveux étaient noirs, portaient une veste militaire et un pantalon en cuir noir. Cette dernière lui tendait son portefeuille en lui souriant. Ai le prit tout en lui rendant son sourire. Elle était visiblement chanceuse aujourd'hui, elle avait revu son frère et récupéré son portefeuille qu'elle avait laissé au café. D'ailleurs, la jeune femme en face d'elle était très aimable de le lui avoir rendu, après tout elle était quand même partie de son café pour le lui rendre, chose que peu de personnes auraient fait. Habituellement l'on conserve le portefeuille en attendant que le propriétaire ne vienne le réclamer, alors que la jeune femme était tout de même partie à sa poursuite. Certes elle avait dû la rechercher peu après qu'elle ne soit partie, mais certains ne l'auraient même pas fait.
Le rangeant rapidement dans son sac qu'elle replaça sur son épaule, Ai dit:

-Merci beaucoup de m'avoir ramené mon portefeuille. Je venais juste de m'apercevoir que je l'avais perdu. Je suis navrée de vous avoir fait vous déplacer pour ça. J'espère que cela ne posera pas trop de problèmes que vous vous soyez absentée?

Évidemment, Ai se souvenait que le bar était plutôt bien rempli cet après-midi et que vers la fin cela s'était pas mal calmé, mais que la propriétaire s'absente surtout pour quelque chose comme ça... Elle se souvenait qu'elles étaient deux à servir, et peut-être que l'autre serveuse se retrouvait débordée en ce moment même? En tout cas elle espérait fortement que ce ne soit pas le cas, elle ne souhaitait pas être la cause d'une telle surcharge pour la seconde serveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]   Mar 10 Nov - 0:36

La jeune femme montra un regard surpris mais ravi en constatant que je lui avait rapporté son porte-monnaie. Elle n'avait eut aucun mal à me reconnaître, et j'y étais habituée.
Elle prit son bien et le rangea sans tarder dans son sac, accroché à son épaule.

- Merci beaucoup de m'avoir ramené mon portefeuille. Je venais juste de m'apercevoir que je l'avais perdu.

C'était souvent ainsi. On avait tous le don de se rendre compte trop tard que nous avions oublier quelque chose. Plusieurs fois j'avais dû remonter mes cinq étages d'immeuble parce que j'avais oublié mes écouteurs. C'était le genre d'indispensables dont je n'arrivais pas à me passer, désirant toujours un réveil en douceur encore plongée dans mon univers musicale tandis que je me rendais au travail, arpentant les rues matinales de Andore.


- Je suis navrée de vous avoir fait vous déplacer pour ça. J'espère que cela ne posera pas trop de problèmes que vous vous soyez absentée ?

Je lui souris aimablement, reprenant encore un peu mon souffle calmement.

- Ne vous en faites pas, ma collègue est aux commandes et le bar est au calme.

Bien qu'elle était techniquement mon employée, je présentais toujours Justine comme ma collègue. En un sens, à part lui donner son salaire, nous nous comportions comme des collègues et amies. Sans être meilleures amies et passer souvent du temps ensemble en-dehors du travail, nous nous entendions très bien. Assez bien pour que je sache à quel point elle avait une peur nerveuse d'oublier ou perdre ces affaires. J'avais en tête la vision de son visage habituellement si doux et amicale complètement pâli et tordu de peur.


- Je sais que ça peut-être angoissant de perdre ses affaires, j'espérais bien que vous ne soyez pas très loin pour vous le rendre. On ne sait jamais, vous auriez pu ne pas vous souvenir d'où l'avoir laissé...

Cette idée était effectivement également possible. Certaines personnes avaient le don d'oublier jusqu'à même où ils auraient pu oublier leurs affaires, sans savoir du coup où chercher. Cela dit, la jeune femme ne semblait pas aussi tête en l'air. Elle me semblait assez intelligente pour revenir au bar en se rendant compte qu'elle n'avait plus son porte-feuille, aujourd'hui ou demain. Mais, comme dit l'adage, mieux vaut prévenir que guérir. Cette petite course ne m'avait pas fait de mal, et ne dérangeait pas mon business. Et le sourire de ma cliente était une belle récompense. Je n'avais aucun regret à avoir pris le risque de la chercher dans la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Situation amoureuse : Marié à Namu <3
Féminin Messages : 173
Points : 2147483647
Date de naissance : 23/04/1998
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 19
Localisation : En train de promener son poulpe domestique
avatar
Fondateur
Maître Namu
MessageSujet: Re: Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]   Mar 29 Déc - 19:34

Topic clôturé pour inactivité. Merci de contacter un membre du Staff si vous souhaitez le rouvrir.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Eheh.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://refuge-rpg.forumactif.org

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle soupira; elle avait bel et bien oublié son portefeuille... [Abigail Hill / Ai Kagami]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle arrive !!!
» Eden « Traite une femme comme une reine et elle te traitera comme un roi. Traite une femme comme un jeu, et elle te montrera comment on joue. »
» (H) JACK O'CONNELL ⊱ elle cherche tes yeux dans tous les regards qu'elle croise.
» L'escadron des ténèbres !
» (EVER) ▲ you were born a lion and a lion you will stay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: