Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Ven 28 Aoû - 23:13

Je venais de plus en plus souvent à Andore ces derniers temps. J’avais appris à apprécier ce lieu, lieu que je ne supportais pas au début, le trouvant bien trop différent de ma vie d’avant. Un peu comme le Refuge sauf que là-bas, c’était différent car l’on croisait pleins de monde comme soit, qui avait quitté sa famille pour vivre la vie qu'il devait vivre. Et quelque part aussi, Aël était content d'être dans ce lieu. Au moins il était loin de cette famille qui ne l'appréciait pas a sa juste valeur.

Je faisais le tour de la grande place, un sac à dos négligemment jeté sur mon épaule, à la recherche d'un salon de thé  dans lequel je pourrais boire et grignoter quelque chose. Il était dix-sept heures et je commençais à avoir faim. J'en vis enfin un et entrai à l'intérieur. Je m'assis à une petite table et attendis qu'un serveur arrive. Je commençais à chercher toutes mes affaires dans mon sac quand la réalité me rattrapa soudain. Je n'avais pas mon carnet et la dernière fois que ça c'était produit, j'avais été incapable de communiquer. Je soupirais et rangeais mes affaires au moment où le serveur arrivait. Je m'excusais d'un geste et sorti du salon avec un soupir. Je me dirigeai vers le centre de la place, là où il y avait la fontaine, et sur un banc, près du bassin. Je ramenai mes jambes contre mon torse et les entourais de mes bras, posant ma tête sur mes genoux et repensant à tout ça.


Dernière édition par Aël T. Demareck le Sam 11 Juin - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Sam 29 Aoû - 16:48

Aujourd'hui encore était une journée que la jeune asiatique voulait passer seule, à vrai-dire, la solitude n'avait pas pointer le bout de son nez depuis son arrivée au Refuge, depuis quelques mois environ donc, mais Alice se faisait, étrangement, mélancolique de cette époque où elle était seule, bien qu'elle eût commencé à s'habituer à la compagnie. Mais, une petite journée seule ne lui faisait pas de mal, après tout, s'habituer à avoir des personnes autour de soi constamment alors que l'on a passé six années dans la solitude, ça n'était pas une bonne part de gâteau. Bien que d'habitude, la jeune Élue était habituée aux endroits clos, aujourd'hui, elle avait envie de découvrir tout autre chose, un endroit vaste, et ouvert à tout public, du moins, elle s'ouvrait plus à l'extérieur du monde, après tout, elle ne commençait pas une nouvelle pour plus être renfermée sur elle-même.

Elle s'asseya au bord de la fontaine, dont l'eau luisait par les rayons du soleil, les pensées des personnes qui passaient affluaient dans son crâne, qu'elle essayait tant bien que mal d'écarter, même si après plusieurs efforts, elle fût contrainte à abandonner. Alors qu'elle toucha l'eau du bout des doigts avant de prendre un roman pour entamer une brave lecture, elle entendit les pensées d'un garçon, il avait l'air triste, elle releva la tête, remettant ses lunettes à leur place, convenablement. Elle balayait toutes les personnes du regard, elle voulait l'aider, il avait l'air d'avoir besoin d'aide. Quand elle posa son regard sur un jeune garçon, assis sur un banc, les genoux remontés au torse, elle comprit que c'était lui, ce n'était pas un genre d'instinct, mais les pensées venait de lui, il n'y avait que lui qui paraissait mélancolique.

Elle s'approcha de lui, s'asseyant doucement sur le banc, d'un même geste doux et lent, elle posa sa main sur l'épaule du garçon, étonnement, elle compris que quelque chose d'important n'était pas présent, mais elle ne savait pas quoi. Elle se pencha doucement, ses longs cheveux bruns tombaient en cascade dans le vide.

« Excusez-moi.. Vous avez l'air d'avoir besoin d'aide, je peux vous être utile? Je suis désolée de vus déranger.. »

Elle avait une douce voix, plutôt une voix calme, elle disait ces mots d'une façon douce comme celle-ci, elle ne voulait pas le brusquer, ou encore lui faire peur. Elle ne voulait surtout pas l'embêter.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Sam 3 Oct - 14:40

J'avais envie de pleurer. J'en avais marre de ce que j'étais, de ce qui faisait ma différence. Ça m'avait empêché d'avancer comme j'aurais du le faire et ça continuait de me barrer la route. Et jamais cette peur qu'on me laisse seul ne me quittera. Bien-sûr, j'avais Fletcher près de moi, maintenant, mais ça n'attenuait en rien mes craintes. Je gardais cette peur enfouie au creux de moi.

Je me mis à observer toutes les personnes présentes autour de moi. L'une courrait, une autre avait bousculé quelqu'un en ne regardant pas où elle allait, un homme tenait la main à sa fille. Ils avaient une vie qui semblait normale. La mienne était loin de l'être et ça avait toujours était comme ça. Déjà, tout petit, j'étais voué à pouvoir entendre sans jamais rien dire. Ensuite, à l'école, les moqueries fusaient à cause de mon mutisme et du fait que je fasse de la danse. Aussi, mes parents - surtout ma mère - m'avaient toujours délaissés et je le vis très mal, encore aujourd'hui. Ils semblent tous plus normaux que moi.

Une fille, de mon âge à peu près, sortit de la foule. Elle avait de longs - et beaux - cheveux bruns et elle s'approcha de mon banc. Lorsqu'elle s'assit à mes côtés et qu'elle posa une main sur mon épaule, je me redressai brusquement et mes pieds touchèrent à nouveau le sol. Je ne m'attendais - a vrai dire - pas à ce qu'elle vienne s'asseoir avec moi. Elle prit la parole. Sa voix était douce mais je me sentais comme agressé. Mais sa question partait d'une bonne attention.

Un peu affolé et déboussolé, je me mis à signer, à toute allure, sans même penser qu'elle ne comprendrait pas forcément ce que je racontais.

« Rien ! J'ai juste oublié mon carnet pour communiquer, ce n'est pas grave. Maintenant partez !»

Je voulais être seul, je n'avais besoin de... Personne. Ce n'était pas vrai. J'avais besoin de touts ces gens qui m'aidaient tout les jours. Par exemple, de cet ami qui expliquait pourquoi je ne parlais pas, de cet autre qui allait demandé pour moi pour commander un livre, et de celui là, et de celui-ci. Je ne pouvais pas être livré à moi-même. Je sentais les larmes couler sur mes joues. Je ne pouvais pas être seul.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Sam 3 Oct - 19:51

Le pauvre jeune garçon, la jeune Élue devait lui avoir fait peur par la façon de l'avoir « abordé », et pourtant, elle avait essayé d'être d'un comportement vraiment doux. Hélas, il ressentait de l'angoisse plutôt qu'autre chose. Mais elle comprit son angoisse, ses doutes s'étaient confirmé. Le jeune homme n'avait, hélas, pas le Don de la parole. Malgré tout, Alice avait comprit ce qu'il voulait lui communiquer. Mais, ce qu'il voulait lui dire était en désaccord avec ce qu'il voulait vraiment. Elle commença elle-même à paniquer sans vraiment le montrer, elle pouvait très bien comprendre le langage des signes mais n'arrivait pas à le parler. En voilà bien un, de grave défaut chez la demoiselle.

Elle n'eût besoin que de quelques minutes pour trouver un moyen de communiquer avec son voisin de banc. Elle cherchait alors son livre dans son sac, et l'ouvrit quelques secondes après. Elle tourna son regard vers le jeune garçon pour s'assurer qu'il regardait bien, le voyant pleurer, elle lui sourit doucement, essayant d'être rassurante. Son doigt parcourait la page du livre à la recherche de ses mots. Elle formait, sans grandes difficultés, ses phrases une par une, même si cela pourrait faire, légèrement, penser à un monologue, cela n'en était pas un.

« Je ne peux pas vous laisser. Vos paroles sont contradictoires avec vos véritables envies. Je n'ai, de même, pas l'envie de vous laisser dans votre état, seul sur ce banc. Loin de moi l'idée d'avoir pitié de vous. Mes intentions ne sont pas mal-attentionnées. Mon intention est simple : Ne pas vous laisser seul. Pardonnez-moi de ne pas vous faire entendre le son de ma voix mais mon livre est ma source de paroles. Suis-je folle? peut-être, portant le prénom d'Alice. Veuillez, s'il vous plaît, accepter ma compagnie.»

La jeune japonaise laissa un léger soupire s'échapper alors qu'elle venait de finir son monologue. Oui, en réalité, elle avait beaucoup « parlé », ce qui eût pour effet de la surprendre, laissant s'échapper un petit mais simple « Waouh..». Elle ne ferma pas son livre, observant dans un premier temps les personnes se balader sur la Grande Place. Ce fût court, alors qu'elle reposait son regard sur le jeune homme, elle vit que son regard s'était posé sur son livre. Elle sourit alors, le laissant l'observer encore un peu, elle n'allait le lui refuser, ce n'était rien de méchant.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Mer 21 Oct - 12:56

RP actuellement en pause, merci de ne pas le clôturer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Mar 10 Nov - 19:26

Les larmes se déversaient sur mes joues alors que la jeune fille a mes côtés cherchait quelque chose. D'un revers de manche j'essuyais mes jours humides et mes yeux rougis. Mes yeux descendirent vers son livre et les mots qu'elle montrait. Cela formait des phrases. Mais elle aurait pu me parler à vive voix. Nombreux étaient ceux qui pensaient que du fait que je ne parlais pas, je n'entendais pas non plus. Mais j'appréciais la manière dont elle avait abordé la discussion. Ca sortait de l'ordinaire... J'hochi la tête et attrapai doucement le livre pour montrer lui aussi des lettres et des mots pour former mes phrases.

«Merci Alice... C'est gentil de ta part. Je m'appelle Aël.»

Finalement, elle avait eu raison de rester. Et de venir aussi... J'avais besoin d'aide. Et je n'aimais la sensation de malaise que j'avais rencontré juste avant. Alors que je pensais lui rendre son livre, une phrase me vient en tête.

«Tu peux me parler à voix haute, j'entends.»

Je ne savais pas si elle allait le faire mais je voulais lui en faire part. Je lui rendis son livre et regardait rapidement le titre. "Alice au pays des merveilles". C'était... Presque évident. Ici, on pouvait croiser des personnes peu ordinaires.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Jeu 26 Nov - 17:24

D’une bonté, devenue habitude chez elle, la jeune asiatique laissa au jeune garçon le droit de prendre son conte préféré entre ses mains. Ses prunelles chocolats se mirent à suivre le doigt du jeune inconnu, qui, lui aussi, formait des phrases grâce aux mots qu’il montrait. Quand il eût la gentillesse de la remercier, l’Élue lui offrit un léger mais doux sourire. Ce n’était pas quelque chose de commun, de venir en aide, du moins de tenir compagnie à un ou une inconnu(e), pour certaines personnes, mais pour elle, c’était une chose particulièrement normale, et très agréable d’un côté. Son sourire s’agrandit légèrement lorsqu’elle lût son prénom. Aël, charmant était ce prénom.

Elle hocha la tête lorsqu’il lui dit, du moins lorsqu’elle lût une fois de plus, qu’elle pouvait parler. Il était vrai qu’elle le pouvait, mais quelques fois, elle aimait le fait que personne ne pouvait entendre le timbre de sa voix. Elle n’était que peu bavarde, bien que les choses pouvaient devenir différentes au fil du temps qui s’écoule.
Elle avait penché la tête. Le fait qu’il lui rende son livre l’avait légèrement étonnée. Ce n’était pas quelque qui pouvait paraître naturellement étonnant, et bien pour la jeune japonaise, ça l’était. Tout pouvait montrer sa différence, c’était quelque chose qui pouvait être assez surprenant, quand on y réfléchissait bien. Elle remit son livre sur les genoux du jeune brun, lui souriant une fois de plus.

« Garde-le avec toi. Je sais, à ton regard, que tu ne l’abîmeras pas. Tu as l’air d’un garçon agréable. Tu pourrais me le rendre une prochaine fois, je connais tellement l’histoire de cette jeune blonde. Je l’ai lu un nombre incalculable de fois. Alors cela ne me dérange pas de te le laisser. »

Son sourire s’était légèrement agrandit alors qu’elle posa son regard sur celui de cet inconnu, qui n’en était plus réellement un, en réalité. Elle laissait un doux silence s’immiscer entre eux deux, regardant l’eau de la fontaine jaillir pour au final se laisser tomber dans les bras du bassin. Au bout de quelques minutes, elle reposa son regard sur Aël.

« Je suis désolée mais.. Est-ce que tu veux bien faire quelque chose avec moi ? Se balader.. Manger quelque chose.. Boire une tasse de thé.. Quelque chose qui serait susceptible de te plaire ? »

Elle essayait, en réalité, de mettre le jeune garçon à l’aise, et puis elle ne voulait pas le laisser seul. Mais elle ne voulait pas le rendre gêné ou bien lui faire peur, ce qu’elle n’espérait ne pas faire en demandant une telle chose.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Dim 27 Déc - 19:54

Alice était restée silencieuse tout le temps où je lui “parlais”. Elle m’avait même laissé prendre son conte. Par politesse, je lui rendit mais elle le reposa sur mes genoux, m’intimant de le garder quelque temps. Je signais rapidement un merci, avec un grand merci sur les lèvres.

Le silence qui s’était fait n’etait pas dérangeant, loin de là. Il était reposant, tout comme le bruit de l’eau de la fontaine. Même si le bruit incessant de la foule venait gâcher tout cela.
La voix d’Alice brisa le silence, mais ce n’etait pas qu’en négatif. Elle me demanda si je voulais faire quelque chose avec elle. Je souris et signais avec enthousiasme, même si je me doutais qu’elle ne pouvait pas comprendre, que ça me ferait très plaisir de passer un peu de temps en sa compagnie. Je me levais donc et lui fis un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Mer 10 Fév - 15:08

Petit à petit, elle devenait une jeune femme s’ouvrant au monde, essayant d’effacer ses peurs pour mieux reconstruire son présent et mieux admirer son futur qui s’offrait peu à peu à sa personne. Au tout début de sa proposition qu’elle avait faite au jeune homme, son inquiétude n’était que, simplement, ne pas faire peur à ce garçon et ne pas le mettre dans une situation qui aurait pût paraître aussi gênante pour lui que pour elle. Mais plus les secondes défilèrent, plus la jeune demoiselle se rendait compte des efforts qu’elle fournissait dans le fait de connaître de nouvelles personnes. Certainement qu’elle n’y faisait plus attention, qu’elle laissait les choses être naturelles, peut-être était-ce sa réelle personnalité, celle qu’elle avait toujours dû cacher. Cet aspect de sa personnalité devait sûrement être liée à son père dont elle n’avait jamais eût la connaissance, mais qu’importait.

Alors qu’un doux sourire se dessina sur ses lèvres, ses jambes se balançant dans le vide qui comblait l’espace entre ses pieds et le sol, parce que, de par sa petite taille qui lui donnait cet air enfantin, elle pouvait se permettre de faire ce genre de choses, son regard se reposa sur le jeune brun qu’elle voyait signer. Elle pencha légèrement la tête sur le côté, essayant de comprendre ce qu’il pouvait lui dire, mais lorsqu’il se leva, elle comprit très vite qu’il avait accepté. Son sourire l’avait aussi légèrement trahi, elle avait alors tout compris. Elle se leva, elle aussi, bien qu’une fois de plus, le fait qu’elle soit une petite femme se faisait encore voir par la grande taille de son nouvel ami. Elle remit ses petites lunettes noires, remettant de manière correcte son sac sur son épaule.

Le monde qui fût bien plus présent qu’auparavant lui faisait peur, le seul chemin où le monde n’était pas aussi présent était la fontaine. Elle tira légèrement la manche de son ami, se dirigeant vers la fontaine. Sans grande difficulté, elle monta sur le bord de celle-ci, tendant ses bras sur le côté pour garder le plus d’équilibre possible. Cet air serein, ces traits concentrés sur les pas qu’elle faisait, elle avait cette image de petite fille. Cette petite fille qui ne regardait pas encore la vie en face d’elle, qui l’affrontait chaque jour, se battant pour rester dans cet esprit enfantin. C’est ce qu’était Alice, cette jeune femme qui n’était d’autre qu’une enfant cherchant la liberté d’être qui elle était réellement.

Ce doux sourire sur les lèvres, elle posa son regard couleur chocolat Aël, tendant sa main, comme-ci elle avait besoin d’aide pour cet équilibre qu’elle tentait de maîtriser, ne serait-ce qu’un minimum, seule.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Ven 19 Fév - 17:19

La jeune femme avait longtemps balancé ses pieds au dessus du sol, dans le vide qui l’en séparait. Lorsqu’elle me regarda signer, quelques instants plus tard, cet air d'incompréhension inscrit sur son visage, j’eus peur qu’elle ne comprenne pas ma réponse.
Le langage était mon principal problème. Comment vivre sans aide quand l'omniprésence de cette barrière se faisait resentir ? Essayer de se faire comprendre fonctionnait un moment mais quand la discussion devenait plus compliquée, l’usage de l'écrit était indispensable.  

Je souris en remarquant la petite taille - bien que je sois moi-même très grand et que cela donne l’illusion qu’elle soit plus petite qu’elle ne l’est réellement - d’Alice. Elle remit ses lunettes et repositionna son sac sur son épaule. Elle se dirigeait alors vers la fontaine pour marcher sur le rebord, écartant les bras de chaque côté de son corps pour se maintenir en équilibre. Tout ceci lui donnait un air enfantin, bien qu'elle ait, supposais-je, le même âge qui moi. Finalement, elle posa son regard sur moi et me tendait la main que je pris doucement, plus par peur qu’elle glisse dans la fontaine qu’autre chose.

Un peu plus loin, je lui lâchais la main pour essayer de lui demander, par des gestes simples, si elle voulait aller dans un endroit en particulier, car je voulais pas imposer un lieu qui ne lui plairait peut-être pas. J’espérais sincèrement qu’elle comprendrais rapidement ma question.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Ven 18 Mar - 16:11

Cette aide, ainsi adorablement demandée, lui avait été offerte sans qu’elle ne puisse, ainsi, réellement la refuser. Après tout, c’était cette demoiselle qui en avait demandé ainsi, de plus, le besoin en était, réellement, bel et bien présent. Un peu plus de secondes s’en seraient écoulées, et sa maladresse aurait pointé le bout de son nez. Cela n’aurait pas été tellement agréable ni même hilarant à regarder, et sûrement qu’une profonde gêne se serait immiscé dans l’esprit de la jeune japonaise. Elle savait bel et bien que certaines personnes s’en seraient ainsi moquer de son piteux état, ce qu’elle n’aurait, d’ailleurs, aucunement apprécié.
Son doux sourire ne s’était alors pas perdu de si peu, lorsqu’elle descendit du bord de la fontaine, particulièrement contente de son humeur enfantine. Mais ce toucher, de ce jeune garçon, lui était particulièrement étrange. Hélas, elle n’en avait que perdu l’habitude, et ce n’était qu’un soulagement lorsque ce toucher s’interrompit. Ce n’était pas réellement méchant, ce genre de pensées, mais c’était une chose bien plus forte qu’elle, ce qui était devenu assez mélancolique à ses yeux.

Mais ce ne fût pas le moment de concentrer ses pensées sur de telles choses. Penchant légèrement la tête sur le côté, la jeune asiatique observait chaque signe de son nouvel ami. Elle plissa légèrement les yeux, essayant de comprendre. Ce qui ne fût pas en vain, ce qui était une chance pour elle, tout comme pour lui. En réalité, elle avait de simples petites minutes avant de savoir de quoi il en retournait. Un jour, il était sûr qu’elle en apprendrait les secrets, de cette langue. La langue des signes était toujours intriguante, et réellement intéressante. Elle était aussi très utile aux personnes dans le besoin, et c’était bien mieux pour comprendre quelqu’un qui n’avait pas le don de l’ouïe ou encore de la parole. Alors ne serait-ce que pour elle, ou pour son nouvel ami, elle apprendrait cette langue.

Mais là n’était, une fois de plus, pas la question à ce moment-là. Il fallait qu’elle trouve un endroit qu’elle appréciait. Depuis moins d’une année, elle avait découvert multiples endroits, c’était bien vrai, mais aucun ne l’avait réellement attirée. Il y avait toujours la bibliothèque, mais ils étaient tous deux à l’extérieur, le temps était assez beau en ce jour, alors pourquoi ne pas en profiter ?

« Nous pourrions juste nous balader ? Juste profiter de la légère brise.. Peut-être qu’un endroit nous plaira, par la suite. »

Tournant son regard vers lui, elle lui adressa un léger sourire avant d'hausser les épaules, telle une enfant. Le timbre de sa voix était toujours de cette douceur, de cette sérénité. Son pas commença alors à l’emmener vers un chemin où le monde n’y était que très peu présent, ce qui était à vrai-dire assez apaisant. La foule, elle ne l’aimait pas. La jeune Élue en devenait mal à l’aise. Peut-être que le temps réduirait ce sentiment de mal être, qui sait. Elle restait tout de même assez proche du jeune homme, laissant tout de même une légère mais bonne distance entre eux.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Mer 13 Avr - 19:43

Je souris un peu plus lorsque je constatais qu'elle avait compris ma question faite de gestes. Certaines personnes abandonnaient vite les discussions avec moi lorsque j'oubliais mon carnet, mais ça n'avait pas l'air d'être le cas d'Alice, d'abandonner. Il était vrai qu'il était plus aisé pour moi de communiquer en langue des signes qu'en mimes mais la plupart de mes interlocuteurs n'en avaient aucunes notions, ce qui compliquait la tâche. En même temps, personne ne pouvait être obligé - si le besoin ne s'en présentait pas - de l'apprendre.

Je reposais mon regard sur la jeune asiatique, que j'avais complètement délaissée, perdu dans mes pensées. Elle aussi n'avait, tout comme moi, aucune idée d'un lieu où nous pourrions nous rendre mais sa proposition me plaisait bien. J'acquiesçais alors, en hochant la tête, avant de prendre la même direction qu'elle. La foule y était moins dense, ce qui rendait l’air plus respirable. Je constatais qu'Alice restait légèrement éloignée de moi. Ça ne me dérangeait aucunement, je comprenais parfaitement le fait de ne pas aimer être trop prêt des autres, surtout que je ne faisais pas parti des personnes les plus à l'aise en société.

Je ne savais pas réellement quoi faire, nous marchions, côte-à-côte, sans plus, et ça me rendait mal à l'aise. Je soupirais, j'avais envie de discuter avec elle, d'apprendre à la connaître. Or, le fait de marcher ne s'y prêtait pas réellement. Cependant j'espérais avoir d'autres occasions, aujourd'hui ou prochainement, de parler avec elle.

Alors que mon regard était verrouillé sur elle, j'aperçus un vélo, avec un jeune enfant dessus, foncer droit sur Alice. Le gamin ne faisait attention à personne et plusieurs personnes s'écartèrent de son chemin. J'avais pourtant l'impression - mais ce n'était surement qu'une impression - qu'Alice ne l'avait pas vu. Je ne voulais aucunement qu'elle soit blessée alors je l'attirais vers moi à l'instant où la bicyclette arrivait sur elle. Je soupirais, de soulagement avant de pester mentalement contre l’inconscience que l'enfant avait de rouler si vite, et sans casque surtout. Malheureusement, je n'étais pas l'un de ses parents et je ne pouvais rien y changer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Jeu 14 Avr - 16:59

Son regard ne semblait pas être de conscience à se détourner de ce magnifique chemin de pierre, qui les emmenait vers un endroit où la verdure se faisait plus présente, plus plaisante. Alors il était vrai que ce petit garçon ne faisant attention à rien, ni même aux personnes qui se dressaient sur son chemin, n’était pas réellement le centre d’intérêt de la jeune japonaise. La vue de la nature qui se dévoilait peu à peu sous son regard chocolat, cet espace qui paraissait si accueillant, était la seule et unique chose pour laquelle son attention se pliait, se donnait. Mais fallait-il, qu’à un moment où à un autre, ce garçon attire son attention.

Mais ce ne fût pas en réalité ce jeune enfant qui l’avait fait. En l’espace de quelques secondes, la jeune brune se retrouvait perdue, tout était parti si vite. Ce petit garçon avait failli, de manière bien plus qu’idiote, faire du mal à la japonaise, par la simple vitesse de ce vélo, mais son nouvel ami l’avait, en quelques sortes, sauvée de cette catastrophe. Oh, non pas que cela était une chose mal, en soi, mais le fait de se retrouver contre quelqu’un n’était pas réellement la situation la plus agréable aux yeux de l’Élue. Bien sûr, elle appréciait cette aide, et elle l’en remercierait sûrement après s’être remise de cet instant.
Et bien qu’un léger sourire ne se dessinait sur ses lèvres, elle ne pût qu’être en accord avec les pensées du jeune garçon, qu’hélas, elle avait entendu. Elle n’en laisserait, sûrement, rien passer, prenant un comportement simple, comme celui qu’elle avait à chaque instant. Mais le jeune homme avait tout à fait raison, cet enfant avait eût un comportement qui relevait de l’idiotie, et un serment de la part de ses parents ne serait sûrement pas de trop. Bien qu’elle savait pertinemment que se faire disputer n’était une chose des plus agréables.

Au final, elle préféra se séparer de son nouvel ami, ses joues ayant légèrement pris cette teinte rose. Une chose était certaine, elle ne serait plus réellement capable de revivre une certaine situation, du moins, pas une nouvelle fois en cette journée.

« Merci, de m’avoir aidée. Je n’avais pas remarqué le petit garçon. Avait-elle dit d’une basse voix. »

La gêne était sûrement alors bel et bien présente, mais la jeune Élue ne pouvait se séparer de ce léger sourire qui s’était dessiné sur ses pâles lèvres quelques minutes auparavant.
Étrangement, une petite faim vint la tirailler, quelque chose qui était rare chez la japonaise. A en voir sa minceur, les gens pensaient qu’elle ne mangeait pas beaucoup, ce qui était d’ailleurs une réalité. Autant enfant, elle mangeait tout ce qu’elle aimait, autant jeune femme, tout cela était une chose terminée, emballée dans un carton du passé.

Tirant alors légèrement la manche du garçon, toujours telle une enfant, elle montra du regard un stand de petite confiserie, vendant ainsi, aussi, des gaufres, de n’importe goût. Sucre, chocolat.. De quoi éveiller les sens des gourmands. Et pour ainsi dire, à ce moment-là, la Réfugiée était devenue gourmande. Et l’odeur en était exquise. Ce qui relevait de l’exploit pour la jeune fille.

« On pourrait continuer notre balade en mangeant l’une de ces confiseries ? Cela a l’air succulent ! »

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Ven 3 Juin - 17:24

Je ressentais le malaise d’Alice, que je tenais fermement contre moi après l’avoir éloigné du garçon au vélo. Mais mes yeux suivirent la bicyclette jusqu’à ce qu’elle disparaisse à l’autre bout de la place. Je réfléchissais tellement à l’inconscience du bambin que j’avais oublié qu’elle ne craignait plus rien maintenant. Je le réalisai que lorsqu’elle se sépara de moi. Une de mes mains chercha à remettre mes cheveux en place - bien qu’ils ne soient sûrement pas très désordonnés -. La demoiselle semblait aussi gênée que moi si je me fiais à la teinte rose qui avait pris place sur ses joues. Ces rougeurs, bon nombre de personnes ne les appréciaient pas. Elles révélaient bien trop d’émotion en un instant. Cependant, c’était quelque chose que je trouvais adorable. Je préférais même les filles simples, comme Alice, qui rougissaient aux filles bien trop maquillées qui draguaient ouvertement. Lorsqu’elle me remercia, je souris. Pour moi, cette action était totalement normale, je n’avais pas pu ne rien faire alors qu’elle risquait d’être blessée.

J’appréciais déjà beaucoup ma camarade. Elle était calme, contrairement à la personne que j’aimais. Par moment, la question “Pourquoi lui et pas quelqu’un de mieux ?” me taraudait l’esprit. Fletcher n’était pas la personne avec qui on pouvait le plus facilement se reposer mais je l’aimais. Il me semblait que c’était l’essentiel. La demoiselle à mes côtés me sortie de mes pensées en tirant sur ma manche, légèrement, d’un geste enfantin. Elle me montra un stand de confiseries dont l’odeur donnait envie. Je n’aimais pas particulièrement le sucré, mais j’avais toujours eu un faible pour ce genre de choses, tellement diététiques et peu caloriques… Alice avait envie d’une de ces confiseries et sa question le confirmait. Je hochais la tête avec un grand sourire. Cette idée me convenait parfaitement. D’un geste maladroit, j’extirpais mon porte-monnaie de ma poche et m’approchais du stand. Tant bien que mal, avec des gestes simples, je lui dis de choisir ce qu’elle voulait, pour nous deux. Je n’étais pas très compliqué et appréciais à peu près tout ce qui était comestible alors je fis confiance en Alice. Ce serait aussi plus facile pour commander.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Je suis...
Situation amoureuse : L'amour n'est qu'un conte.
Féminin Messages : 93
Points : -12
Date de naissance : 12/11/1996
Date d'inscription : 31/05/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   Sam 11 Juin - 15:27

Ce doux sourire qui s’était formé sur ses lèvres n’était que l’un des plus rares, l’un de ceux qui étaient réellement fidèles et sincères. Son bonheur n’avait été construit que de simples petites confiseries, que la japonaise ne s’offrait que bien trop rarement. De plus que son ami avait l’air d’accepter la requête de la brune, celle-ci ne pouvait que laisser ce léger sourire sur ses lèvres d’un pâle rose. Bien sûr, ses pas semblaient la guider vers ce stand aux couleurs si simples mais si enfantines, celles qui rappellent les kiosques du passé.
Bien évidemment, l’Élue s’était, étrangement, mise dans une situation bien plus que gênante. Elle n’aimait pas choisir pour les autres, comme si elle imposait un choix que personne ne pouvait renier. Triturant ses doigts, aucuns sons ne sortaient de ses lèvres entrouvertes. Si bien que le vendeur la trouvait si mignonne, qu’il lui avait offert un petit paquet de guimauves à la couleur du doux rose, tel que ses lèvres. D’ailleurs, ce vieil homme avait offert l’un de ces petits paquets au jeune brun.

Les fins doigts de la jeune fille prenaient l’une de ces sucreries alors qu’elle l’observait de ses yeux sombres.  Elle était étrangement en train d’admirer une simple couleur avant de goûter à ce petit goût fruité mais légèrement sucré. C’était assez exquis, de goûter à de nouvelles choses, celles que l’on ne connaît pas. Alors l’asiatique en profitait un maximum, autant qu’elle le pouvait.
Mais il fallait avouer, que désormais, seuls leurs pas allaient mener les deux jeunes gens dans un endroit, qui, peut-être, leur plairait autant à l’un, qu’à l’autre. Alors l’Élue était simplement cette petite demoiselle qui se laissait aller par la douceur de cette légère brise, qui regardait un peu la foule parmi ses multiples personnes qui la fascinaient. Elle tenait alors compagnie à ce nouveau jeune homme qui était devenu son ami quelques minutes, quelques heures peut-être, auparavant. Cet homme qu’elle avait connu par la magie des mots.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
It's an angel
   Plus les nuits passent, et plus je serre mes rêves contre moi en imaginant que les vagues de la nuit ne peuvent me les enlever.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Je ne suis rien sans cette chose si insignifiante. [Alice Eldhwen / Aël T. Demareck]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BIBBO & CASSIE ✰ Je n'espérais rien de cette journée.. Et pourtant.
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» Je suis vraiment désolé pour tout mes mensonges - Kelly & Tessa
» Je n'étais pas pour partir sans dire au revoir, non?
» Intrigue #5 : Enigme n°2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: