Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Ven 28 Aoû - 20:07

HoWon aimait bien la pluie. Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. Du coup, il pouvait marcher tranquillement sans risquer de percuter quelqu'un et au moins, il n'y avait pas beaucoup de bruit. Et comme c'était bientôt la rentrée pour les écoliers et étudiants, très peu se promenait dehors la nuit. Il n'était pas très tard, même pas 21h, mais il n'y avait déjà presque plus personne, et les nuages noirs donnaient presque l'impression qu'il faisait déjà noir.

Quand HoWon sortit du bâtiment immense qui se trouvait sur la grande place, ce fut ce manque de personne qui l'étonna, mais qui le réjouit presque. Pas de monde, parfait. Il ouvrit son parapluie afin de se protéger un minimum, et après avoir enfilé ses écouteurs, se mit en route. Il passait peu de temps chez lui en ce moment, passant le plus clair de son temps dans les salles d'entraînement à répéter la chorégraphie avec ceux qui partageraient la scène avec lui. Pas qu'il en avait marre, mais avoir une journée de pause ne lui ferait certainement pas de mal. N'ayant pas pris de vêtements "civils", il avait seulement pris une douche et garda sa tenue d'entraînement, qui se constituait d'un débardeur noir, par dessus un autre blanc, ainsi que d'un pantalon noir. Il avait même attaché un bandeau au dessus de son front pour retenir ses cheveux, qui au final était un peu au pétards.

Le chemin n'était en général pas très long, sauf quand il prenait son temps, comme aujourd'hui. Le vampire avait besoin de réfléchir, de prendre un peu de temps pour lui pour se remettre les idées en place. Il n'était pas du genre à se poser les questions les plus philosophiques du monde, mais parfois, il aimait faire des introspections... Inutiles.
Il emprunta une petite rue marchandes, qui était animée habituellement. Les plupart des magasins étaient fermés, il ne restait que les enseignes des restaurants qui étaient lumineuses, apportant un peu de lumière alors que le ciel était toujours aussi sombre. Il passait souvent par ici, c'était le chemin le plus court pour rentrer chez lui, bien qu'il ne soit pas très pratiqué quand il y avait trop de monde.

Le vampire lâcha un soupir alors qu'il accéléra légèrement. Si la pluie venait à redoubler de puissance, il ne voulait pas finir trempé, il n'était pas convaincu d'apprécier. Pour une fois, il n'avait pas "faim", peut être qu'il commençait enfin à se contrôler, il ne savait pas, mais il n'allait pas vraiment s'en plaindre. Son regard noir se perdit sur les enseignes des boutiques, il y en avait pas mal pour enfants en réalité. Mais bon, de ça il s'en foutait, aux dernières nouvelles, il ne voulait pas de gosse.
Tournant à gauche, il déboula sur une espèce de place intérieur, entouré par les murs des immeubles qui se trouvaient aux alentours, plusieurs bancs se trouvait ici et là, et la fontaine du milieu était encore allumée. HoWon aimait bien ce lieu, cela faisait un peu "vieux" au milieu de toute cette nouveauté. Pour un peu, cela lui rappelait une place que WooHyun lui avait montré, qui se trouvait dans le vieux Séoul, peut être non loin d'Insadong,
le quartier Bukchon s'il ne disait pas de connerie... Pas évident de se repérer quand on vient de Busan. Puis WooHyun lui avait montré tellement de photo de la capitale Sud Coréenne qu'il ne s'en souvenait pas vraiment.

Les lampadaires venaient juste de s'allumer, donnant presque un côté romantique au lieu, non déplaisant aux yeux du coréen. Ici aussi, il aimait venir l'hiver, quand la neige recouvrait le sol. C'était tellement plus beau. La neige semblait avoir se pouvoir, de colorer le monde en blanc pour le rendre plus pur et plus beau. HoWon soupira de nouveau, mais intérieurement cette fois. Si seulement elle pouvait avoir ce pouvoir sur les sentiments..
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Ven 28 Aoû - 21:09

C'était une soirée fraîche et pluvieuse, et pourtant, la jeune asiatique lui trouvait un certain charme, la pluie avait ce petit quelque chose de le soleil ou la neige n'avaient pas. Il n'y avait que l'orage qui pouvait égaler la pluie, rien d'autre ne pouvait égaler cette beauté, du moins, c'était l'avis de la demoiselle. La tombée de la nuit commençait à pointer le bout de son nez, enfin, c'est ce qu'il paraissait, puisque les nuages cachaient un peu le spectacle. D'un simple et rapide geste, la jeune Élue regarda l'heure qui était affichée sur l'écran de son téléphone, elle sourit, un peu soulagée en voyant qu'elle n'était pas en retard pour le couvre-feu au Manoir. Étant nouvelle, elle ne pouvait se permettre de se faire remarquer, après tout, elle ne pouvait se permettre même s'il elle était là depuis un an ou même deux.

Alors qu'elle était au pied d'un petit café, elle tendit sa main et laissa la pluie touchée le bout de ses doigts. Elle aimait cette sensation, douce et à la fois glacée que la pluie procurait quand elle touchait sa peau, mais elle devait rentrer. Elle prit son parapluie, bien qu'elle n'eut pas très envie de le déployer, mais elle se voyait mal être malade le lendemain. Son parapluie était classique, un peu comme sa tenue, bien qu'elle eût très vite froid avec sa petite jupe noire qui lui arrivait un peu au dessus des genoux, elle n'avait pas prévu la pluie, bien qu'elle aurait aimé que ça aurait été le cas, elle n'aurait pas eût aussi froid. Du moins, sa veste en (faux) cuir noir lui tenait un peu chaud, c'est déjà mieux que rien. Alors qu'elle sortait de la petite ruelle où le café était installé, elle fût surprise de voir le nombre de personnes qui avaient diminué au fil de ces quelques heures passées en ville. La pluie ne devait pas plaire à tout le monde après tout, et puis, c'était toujours mieux d'être dans son petit chez-soi. La chaleur d'un foyer devait être probablement plus agréable que la douche fraîcheur de la pluie.

Alors qu'elle mit ses écouteurs, la pensée totalement ailleurs, elle venait de se rendre compte qu'en réalité, tête en l'air qu'elle était, avait oublier le chemin pour retourner au Refuge. Ce n'était certes pas très malin, mais au moins, c'était une bonne explication au cas où elle était en retard pour le couvre-feu. Elle se mit à marcher, d'un pas lent mais attentif, bougeant doucement la tête au rythme de la musique. En réalité, elle se laissait là où le vent voulait l’amenée, enfin, pour une fois, elle n'avait pas envie d'être ailleurs, et son pouvoir ne l'avait pas emmenée dans un endroit inconnu. Car celui-ci, traître qu'il était, aimait l'emmener dans des endroits dont elle n'avait aucune connaissance. Mais ce soir, c'était elle qui prenait les rennes. Ces temps-ci, les cafés étaient ses endroits préférés, elle pouvait y lire dans une ambiance calme, enfin, oui, en quelques sortes, elle était calme, cette ambiance. Alors qu'elle s'amusait à tourner son parapluie, dont les goûtes dansaient dans les airs avant de se jetèrent au sol, elle ne remarqua pas qu'elle venait de mettre les pieds dans une sorte de grande place.

Cette grande place avait elle aussi un charme particuliers, très charmant, du moins. Les lampadaires avaient une douce lumière, c'était agréable de pénétrer dans ce genre d'endroit, surtout quand on cherchait le calme et la sérénité. La jeune coréenne marchait, ses cheveux étant un peu mouillés, les yeux rivés sur son téléphone essayant de chercher une musique qui pourrait se mêlée au moment agréable qu'elle passait, seule. Quand elle eût trouvée la musique idéale, et qu'elle rangea son téléphone dans la poche de sa veste, cette demoiselle n'eût même pas le temps de complétement relever son regard quand se cognât dans quelque chose, le rebond de ce choc la faisant tombé sur les fesses, sur le sol en pierre. Son parapluie lui était tombé à quelques mètres d'elle. Elle secoua la tête la pluie commençait alors à tomber sur elle, elle releva les yeux, elle s'était percutée à un homme. Elle prit un moment à comprendre qu'elle connaissait déjà cet homme, enfin, le connaître était un bien grand mot, mais tout de même, il ne lui était pas inconnu.

« Oh merde.. Enfin non.. Elle déglutissait, bafouillant un peu, à vrai-dire, elle avait encore plus froid. Je suis désolée.. Je ne faisais pas attention à ce que je faisais. »

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Sam 29 Aoû - 17:56

Perdu dans ses pensées, HoWon ne faisait pas réellement attention à ce qu'il se passait autour. Ce temps qu'il se réservait lui serait sans doute bénéfique, ou pas d'ailleurs, enfin peu importait. En fait, HoWon ne voulait pas réfléchir.  Il voulait juste rentrer et dormir. Rien d'autre.

Alors il continuait d'avancer, sans faire attention où il allait, quelqu'un lui rentra dedans. Littéralement. Au moins, ceci eut l'effet de le stoppé net dans sa marche. Il baissa alors les yeux vers la personne qui venait de le percuter et il haussa un sourcil. Ah, mais il la connaissait ! Décidément, il se croisait souvent. Il n'était pas sûre de se souvenir de son prénom en réalité, il avait juste une mauvaise mémoire, cela n'avait rien à voir avec elle. Il cligna des paupières, comme si le fait qu'elle soit par terre, gênée et mouillée par la pluie était aussi palpitant que les poubelles des voisins. Il ne savait pas si elle l'avait reconnu, et il s'en foutait un peu en réalité.

Il la contourna pour aller ramasser son parapluie qui était tombé quelque mètres plus loin, afin de le fermer et de le coincer avec son bras. Ce serait plus pratique pour ce qu'il comptait faire en réalité. Retournant à sa place originale, et il fit cependant un peu en plus pour que la jeune fille soit abritée par son propre parapluie, bien qu'elle soit toujours à ses pieds, avant de la regarder à nouveau et de lui tendre la main pour l'aider à se relever. Quand même, il avait des manières. *tousse*
Une fois qu'elle eut attrapé sa main, il tira pour qu'elle se relève, avant de lui rendre son parapluie.

- Ce n'est rien. Tu ne t'es pas fait mal ?

Elle aurait pu lui dire qu'elle rêvait depuis le premier jour de lui rentrer dedans qu'il en aurait eu rien à foutre tant qu'elle ne lui aurait pas certifié qu'elle allait bien. Et puis... Et puis pourquoi elle était tombée d'ailleurs ? Elle saignait, HoWon pouvait le certifier. Cette odeur, juste elle, si unique, si... Oh merde. HoWon se mordilla la lèvre tandis que son regard tournait au rouge. Il sentit ses canines s'affiner tandis que son regard suivait la ligne de son cou. Ils étaient trop près, beaucoup trop à son goût et l'odeur de son sang commençait à lui monter à la tête. Il s'éloigna de quelques pas afin d'être sûre que ça ne tourne pas. Bordel, il s'était nourri le matin même, et suffisait qu'elle saigne pour qu'elle le foute en l'air.

- ...Tu saignes.


Démonstration magistrale de ce qui saute aux yeux, le danseur inspira profondément -mauvaise idée- pour être certain qu'il n'allait pas lui sauter à la gorge pour lui sucer le sang. Mais en théorie, il devrait tenir... En théorie.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Dim 30 Aoû - 20:29

Elle l'observait, enfin plutôt, elle observait tout ses faits et gestes, le fait qu'il ramasse son parapluie, le fait qu'il revienne devant elle, qu'il l'abrite de son parapluie, à lui. Il n'avait pas l'air si froid qu'on pourrait le penser aux premiers abords. Alors qu'il la regardait et qu'il lui tendait la main, elle eût le réflexe de regarder cette main, peu hésitante à la prendre, mais c'était agréable de pouvoir de l'aide. Elle prit cette main, et fût relevée rapidement, sautant légèrement sur place pour rependre un équilibre stable. Elle toucha sa poche, son téléphone était resté à sa place, elle eût un léger petit sentiment de soulagement. Elle prit alors son parapluie que le jeune homme lui tendait, avant de lui faire comprendre d'un signe de tête qu'elle ne s'était pas fait mal. Quand elle vit ses yeux virés au rouge, elle comprit, elle avait déjà ce doute depuis ce jour au café, ce jour où elle avait vu ce liquide bien trop épais pour être du simple vin. Il était un Vampire, toute personne normalement constituée ce serait enfuie en voyant ce.. Phénomène? Non, ce n'était vraiment pas ce mot à employer dans ce genre de moment, mais bon, elle, cette jeune Élue, complètement ignorante de la scène qui pourrait se dérouler, n'avait pas peur, elle ne voulait pas s'enfuir, ce comportement pourrait être qualifier de "suicidaire", c'est bien vrai.

Elle lâcha son parapluie pour trouver l'endroit où elle saignait, juste au mollet, une petit égratignure de rien du tout, mais c'était pourtant cela qui avait réussi à réveiller la faim du jeune homme. Elle prit un mouchoir et s'abaissa pour essuyer le sang, la pluie lui picotait un peu, ce qui lui arracha une petite grimace. Elle n'avait pas vu qu'il s'était éloigné d'elle, juste de quelques pas, il essayait de ne pas la mordre, ce qui la rassura, même si elle n'avait aucune terreur en elle. Une fois le sang s'étant arrêté de couler, elle jeta le papier de mouchoir loin de l'homme, pour qu'il n'ai plus cette .. Envie de boire son sang? Elle retourna devant HoWon, déterminée, mais de quoi, ceci était une très bonne question. Elle ramassa son parapluie, la pluie avait redoublée d'effort, mais pour autant, elle n'ouvrit pas son parapluie, mettant ses écouteurs à l'abri de l'eau. Elle était trempée, elle avait froid, mais s'en fichait, ne montrant que peu qu'elle était sur le point d'être gelée, elle ferma les yeux un petit moment, pour reprendre ses esprits. Elle réfléchissait sur ce qu'elle allait lui dire, même s'il n'y avait pas grand chose à dire, un soir sous la pluie. Quand elle rouvrit ses yeux, elle plongea son regard noisette dans celui du Vampire.

« Je n'ai en aucuns cas peur de toi. Tu peux me mordre, je m'en contrefiche. Je ne t'en voudrais pas. De toute manière, il y a peut être une chance, ou un malheur, je n'en sais rien, pour que l'on ne se recroise pas, toi et moi. »

Elle disait ces mots d'un ton sérieux, un peu essoufflée, pourquoi, elle ne savait pas elle-même. Elle ne détournait pas son regard, restant plantée sous la pluie, à quelques mètres de l'homme qui essayait de se contrôler.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Mer 2 Sep - 17:09

HoWon observait le moindre de ses faits et gestes, comme si tous ses sens étaient tout à coup aux aguets. Il savait pourtant qu'il n'allait pas se jeter sur elle, il n'était pas fout à ce point. Il suffisait qu'un paparazzi passe dans le coin et les prenne en photo, et tout serait foutu. Déjà parce que c'était un coup à foutre sa carrière en l'air, mais ce serait aussi dangereux pour la jeune fille, si jamais des rumeurs couraient comme quoi elle était sa petite amie, avec les fans extrémistes qui se faisaient de plus en plus présentes, elle se ferait sans doute agresser. Alors en théorie, elle ne risquait réellement rien.
Elle lâcha son parapluie, pour chercher d'où elle saignait. Il aurait pu lui dire, mais ça aurait fait bizarre sans doute, alors il ne fit aucun commentaire, se contentant de regarder en silence. L'entaille provenait de sa jambe, et elle prit un mouchoir pour essuyer le sang sans doute, mais en réalité, HoWon était plus concentré par le sang justement qu'autre chose. C'était incroyable, comment, en seulement quelques minutes, son côté « assassin » si on pouvait appeler cela comme ça pouvait ressortir. Mais c'était dans sa nature, HoWon avait toujours été habitué à cela, ce n'était pas si on le lui imposait tout d'un coup. Ses yeux restaient fixés sur sa jambe, juste là où le sang perlait, il n'y en avait pas beaucoup et... HoWon secoua la tête pour virer toutes ses pensées qui lui polluaient l'esprit, inspirant profondément pour reprendre un minimum son calme.

Fort heureusement, elle jeta le mouchoir un peu plus loin, et son regard commença à reprendre sa couleurs originelle, gardant encore du rouge qui se mélangeait au noir. Il resta impassible lorsqu'elle plongea son regard dans le siens, parlant quelques minutes après. Elle lui dit simplement que s'il la mordait, il ne lui en voudrait pas. Un léger sourire effleura ses lèvres, avant de très vite disparaître. HoWon se demanda si elle se rendait vraiment compte de ce qu'elle venait de dire, à lui, un vampire. Il pourrait sans aucun doute la tuer en perdant le contrôle, et pourtant, elle ne semblait franchement pas paniquée.

-... Ne sois pas stupide. Je pourrais te tuer. Et je ne vais pas risquer ma carrière pour une connerie pareille.

C'est vrai, il avait mis trop de temps, trop de lui dans tout ça, il ne pouvait pas renoncer juste pour du sang, ce serait stupide et surtout, ça ne lui ressemblerait pas. Pourtant, ce qu'il avait dit n'était franchement pas méchant, pas du tout même. Il était juste simplement honnête, parce qu'il ne pouvait pas faire autrement. Sinon quoi ? Il la mordait et basta ? C'était beaucoup trop simple.
Il s'avança de nouveau, l'abritant sous son parapluie, elle allait réellement finir par tomber malade, s'accroupissant pour ramasser celui qu'elle avait fait tomber.


- On ne devrait pas rester là.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Jeu 3 Sep - 19:08

Les paroles du Vampire faisaient réagir la jeune Élue, bien qu'elle ne fût toujours pas paniquée ou alors elle ne fût pas prise d'une peur effroyable. C'est vrai, il ne faisait pas peur, un Vampire qui n'était pas attiré, ne serait-ce qu'un peu, par l'odeur du sang serait un peu anormal. Elle eût un moment de réflexion, c'est vrai, elle ne mesurait pas vraiment le danger auquel elle avait eût à faire, elle n'avait pas peur, du moins, elle n'avait pas peur de lui, et de plus, elle était sereine que si elle était sur un petit nuage. Elle lâcha un petit soupire, finalement, elle n'était pas comme les autres, qui auraient pris peur, sans doute, mais elle avait un sang froid digne de ce nom, on allait pas lui en vouloir pour cela, tout de même. Puis, la fin de la phrase du jeune homme lui vint à l'esprit. Risquer sa carrière? Quelle carrière? Elle laissa s'échapper un petit rire, elle ne savait pas qu'il était connu, enfin.. Non, elle n'était vraiment pas au courant, et puis, elle n'avait pas vraiment l'obligation de savoir une telle chose, ils étaient juste de simples connaissances qui se croisaient de temps à autre. Et puis, elle n'allait pas lui dire qu'elle ne savait pas qu'il était une célébrité, il devait lui aussi en avoir rien à faire, qu'il soit reconnu ou non, cela n'est pas l'important, c'était que ce qu'il faisait lui plaisait réellement, enfin, peut-être.

Elle finit par hausser les épaules, affichant un petit sourire sur ses lèvres. Elle avait une petite mine fatiguée, et jusque là, aucune petite faim à l'horizon. Elle ne sentit plus aucunes gouttes s'écraser sur son visage, alors elle prit le temps de voir que le jeune homme l'avait abritée de son propre parapluie. Elle lui sourit, elle l'aimait bien, cet homme. Elle eût une " lumière " qui lui monta au cerveau, elle ne se souvenait plus de son prénom, même si il avait été adorable avec elle, à lui payer un repas lors de leur première rencontre. Au bout de quelques secondes, son prénom lui revint. HoWon. Il fallait bien que ça lui revienne, elle se voyait mal l'appeler " Monsieur " alors qu'elle le tutoyer, désormais. Quand elle le vit ramasser son parapluie, elle bailla, malheureusement, son bâillement était assez bruyant. Elle mit sa main sur sa bouche avant de rire. Elle ne savait pas pourquoi elle riait, mais elle était entrain de le faire, devant le jeune homme, alors qu'ils venaient d'échapper à une scène assez.. Étrange, si l'on peut dire cela. Elle finit par reprendre son sérieux, ainsi que par reprendre son parapluie, avant de répondre au jeune homme.

" Hum, c'est vrai, sinon je vais être malade, et toi aussi, Monsieur la célébrité. Elle fit une pause pour lui sourire, un petit sourire taquin pour décrire ses mots. Il faudrait que je retourne au Manoir, je pourrais me téléporter, mais j'ai envie de marcher encore un peu. Bon, hé bien.. Tu veux que l'on fasse un petit bout de chemin ensemble?"

Elle ouvrit son parapluie, celle-ci se faisait moins battante qu'auparavant, c'était plus agréable, à croire que la pluie se mêlait à la scène qui se passait. C'était étrange, mais pas autant que la chère demoiselle, qui, elle, recula un peu pour pouvoir s'abriter de son parapluie, attendant une réponse d'HoWon, patiemment.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Sam 19 Sep - 12:46

HoWon avait haussé un sourcil lorsqu'elle s'était mise à rire, ne comprenant pas tout ce qu'il se passait. Sûrement un comportement typiquement humain qu'il ne pouvait pas comprendre parce qu'il n'en était pas un... ? Ce qui, avouons le, ne tenait pas réellement la route. Peut être avait elle pris froid ? Ce serait compréhensible et surtout logique, il ne faisait pas très chaud, et la pluie avait eu le temps de la mouiller, suffisamment pour qu'elle choppe la crève. Il posa sa main sur son front pour s'assurer qu'elle n'avait pas de fièvre, apparemment non, sa peau ne semblant pas bouillante sous sa main tiède. - Sa main est gelée mais je dis tiède pour faire qu'il est normal bien sûr-.
Ou alors, son sens de l'humour était tellement pourave qu'il ne pouvait pas comprendre le côté comique de la scène... Mouais.

Ce fut ensuite à son tour de rire lorsqu'elle parla. Monsieur la célébrité... C'était un peu bizarre d'entendre quelqu'un l'appeler comme ça, mais il s'en fichait un peu en réalité, ce n'est pas comme si elle avait été désagréable, au contraire. Au moins, elle avait réussi à le faire rire, ce qui ne lui faisait pas de mal non plus. Pas qu'il ne riait jamais hein, mais il était trop souvent impassible pour le faire, sans savoir pourquoi. Boh, il s'en foutait aussi, de ça. Par contre, maintenant, il savait qu'elle était une Elue puisqu'elle lui avait dit qu'elle pouvait se téléporter. Certes elle lui avait dit qu'elle était au Refuge, mais il ne lui avait pas demandé plus que détails que ça. Mais si elle voulait se téléporter, elle pouvait le faire, elle ne devait pas se déranger pour lui, mais elle enchaîna et lui dit finalement qu'elle voulait marcher, lui proposant de faire du chemin avec lui. Ses yeux s'écarquillèrent légèrement. C'était bien la première fois qu'on lui proposait cela, et HoWon se retrouva être surpris. Même si la direction dans laquelle elle allait était complètement opposée à la sienne, il n'avait pas le cœur à refuser.

- Je ne tombe pas facilement malade. Toi par contre, tu devrais faire attention. Et si tu veux.

Son sourire s'agrandit légèrement au même moment où elle recula pour s'abriter sous son propre parapluie. Pour être honnête, il n'était même pas sûr de se souvenir où était vraiment le Refuge, juste qu'il était dans la direction opposé de son appartement. Au final, faire un détour n'était pas gênant, puis ne savait jamais ce qu'il pouvait arriver à la demoiselle. Pas qu'il s'inquiétait pour elle, mais un minimum quand même.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Dim 20 Sep - 18:13

Elle haussa légèrement un sourcil quand celui-ci posa sa main sur son front, elle n'était pas une enfant, il n'avait pas besoin de vérifier si elle avait ou non de la fièvre, elle s'en sortait très bien seule, et puis elle avait plus que froid que chaud, à vrai-dire. Mais il fallait l'avouer, ce geste était adorable. Et puis, d'un côté, HoWon n'avait pas tort, elle devait faire attention, même si elle s'en fichait un peu de tomber malade, cela pouvait durer quelques jours, ça n'était pas vraiment grave. Puis vint son rire, elle écarquilla légèrement les yeux, elle venait à l'instant de le faire rire, c'était une chose assez étonnante car aux premiers abords il avait l'air d'un homme assez impassible. Au moins son sourire avait réussi à dessiner un large sourire sur le visage de la jeune Élue. Puisqu'il n'avait pas refusé son invitation à faire un petit bout de chemin avec elle, elle commença à marcher, d'un pas lent, il était vrai que bon la blessure qu'elle s'était faite quelques minutes auparavant lui piquait un peu, mais au moins elle ne saignait plus. Alors qu'elle touchait sa petite éraflure, elle sentit la présence du Vampire juste à quelques mètres d'elle, un peu trop proche à son goût. Elle recula de quelques mètres avant de poser son regard sur le jeune homme. Elle fit un geste de la tête digne d'un « Quoi? » magistral. Elle ne voulait pas paraître froide, mais elle n'aimait que les garçons ne l'approche de trop, c'est un comportement qui pouvait paraître louche, c'est bien vrai.

Grâce, ou par la faute, de son regard et de son expression un peu débile, le jeune homme garda une légère distance entre lui et Hachiko, ce qui la rassura un peu. Ses jambes tremblaient légèrement, elle n'avait pas peur qu'un Vampire se balade à côté d'elle, mais elle s'en voulait d'avoir mit une aussi courte tenue. Elle faisait légèrement tourner son parapluie sur lui-même, bougeant légèrement la tête, du moins pas assez pour que cela se voit, au rythme de la musique qui se déroulait dans sa tête. Quelques fois, elle jetait quelques coups d’œil vers l'homme qui marchait à ses côtés, lui souriant une fois ou deux, juste quand leurs regards se croisaient. Ce silence qui s'était installé entre les deux jeunes gens avait poussé la jeune coréenne dans ses pensées, malgré que la pluie s'était arrêtée, elle gardait son parapluie ouvert au dessus de sa tête, toujours en le tournoyant, regardant le sol sans faire vraiment attention à ce qui se passait devant elle. Une fois de plus, elle risquait de se prendre quelqu'un, encore un garçon, qui s'était retourné pour la regarder une fois qu'il ne pouvait plus regarder ses yeux. Elle poussa un long soupire quand elle entendit la voix d'HoWon résonner dans ses oreilles, elle pencha doucement la tête, refermant son parapluie.

« HoWon, est-ce que tu peux répéter ce que tu as dit, s'il te plaît? Je n'ai pas compris. J'étais ailleurs. »

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Dim 20 Sep - 18:49

Un sourire s'était dessiné sur les lèvres de la jeune fille, et HoWon ne savait pas si c'était parce qu'il avait dit oui, ou si c'était juste un sourire comme ça. Non le vampire n'était pas doué pour comprendre les réactions des autres, depuis le temps qu'on lui disait. C'était peut être pour ça qu'il s'entendait à peu près bien avec SungKyu... Même si ce dernier se débrouillait un peu mieux quand même. Cela faisait d'ailleurs un moment qu'il ne l'avait pas vu, lui et son frère, peut être devrait il les appeler, il ne savait pas.
Ils se mirent en marche quelques minutes plus tard, ses yeux rivés droit devant lui tandis qu'il essayait de se souvenir d'un minimum du chemin du Refuge. Maintenant qu'il avait fini ses études, il ne se rendait plus là-bas alors... Puis il n'était pas non plus souvent à Andore, même si ces derniers temps, c'était plus calme. Pourtant, il ne comprit pas tout ce qu'il se passe ensuite. Elle s'était reculée de quelques mètres, le regardant avant de lui faire un signe de tête. HoWon était pour le coup, complètement largué. Il se contenta de la regarder aussi, impassible, attendant qu'elle ait fini son numéro pour continuer. Oui, elle venait se prendre ses distances, non, il n'avait absolument pas compris pourquoi. Elle n'avait pas peur de lui, il le savait. Il lui aurait bien envoyé une remarque cinglante, parce que c'était bien son genre, mais ses lèvres restèrent obstinément close. La prochaine fois, il dira non, ça lui apprendra à vouloir être sympa.

Elle lui souriait, quand leurs regards se croisaient, sourire auxquels il ne répondait pas. Faut pas pousser mémé dans les orties non plus. Il n'était pas vexé, il ne boudait pas non plus, il était simplement fidèle à lui même et avait également prit ses distances, quitte à passer pour un connard arrogant et insensible. C'était sa manière de réagir, peut être un peu trop radicale, mais il était ainsi, et il n'y avait que sa mère qui parvenait à le faire culpabiliser de se comporter ainsi.

- Tu es certaine que le Refuge est dans cette direction ? Pas que je te fais pas confiance, mais je ne m'en souviens pas vraiment.

Il ne se faisait pas tellement de soucis pour rentrer chez lui après, mais ce serait quand même con qu'ils se paument maintenant, parce que le danseur n'aurait peut être pas la patience de faire le tour de la ville, tout le monde n'aurait pas accepté de faire un aussi grand détour, non mais. Pourtant, elle ne répondit pas, et HoWon se demanda si elle avait entendu, ou si elle ne boudait tout simplement pas. Ça ne l'aurait pas vraiment étonné, il avait croisé tellement de filles qui faisaient ça que maintenant, il en était presque devenu hermétique. Certes, elle ne semblait pas être comme ça, mais on ne sait jamais.
Puis elle finit par parler, et elle lui demanda de répéter. Il resta un instant sans rien dire, avant de tourner le regard vers elle. Il n'allait pas lui en vouloir d'être perdue dans ses pensées, cela arrivait à tout le monde après tout.

Je te demandais si tu étais certaine que le Refuge est dans cette direction, pas que je te fasse pas confiance, mais c'est simple de se paumer la nuit. Lança-t-il alors d'une voix neutre.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Dim 20 Sep - 19:30

La direction du Refuge, savoir si elle était exacte, voilà qu'il l'avait mise dans un doute, la faisant légèrement paniquer. Elle essayait de regarder au loin, c'est ainsi qu'elle se repérer, et puis le chemin qu'ils empruntaient à ce moment-là lui était particulièrement familier, se souvenant petit à petit que c'était ce chemin qu'elle avait emprunté pour descendre en ville. Les lampadaires illuminaient chaque parcelle du chemin, ce qui l'aidait à voir l'immense Manoir où elle résidait désormais. Quand fût le moment où elle l'avait vu, elle eût un petit sourire qui s'était formé sur ses lèvres, elle tourna légèrement sa tête vers le Vampire, aquiescant d'un simple signe de tête que le Refuge était bien dans cette direction. Elle reprenait sa marche, pour la première fois elle ne regardait pas l'heure, elle n'en avait pas envie à vrai-dire. Elle ne pouvait avouer qu'elle se sentait bien, à marcher ainsi, alors que les nuages rompaient pour laisser place au ciel étoilé. Elle ne voyait pas qu'elle marchait moins vite que son camarde, qui n'avait pas tellement l'air de se soucier qu'elle était un peu loin derrière lui. Elle finit quand même par le rattraper avant qu'il ne s’aperçoive de quelque chose, elle n'avait pas envie de ravoir un regard impassible, en réalité.

Ils avaient laissés entre eux la même distance, et cette fois-ci, la jeune Élue ne risqua pas un regard envers lui, et elle ne souriait pas. Bon, elle ne faisait pas la tête, ni ne boudait non plus, mais elle profitait du calme qui s'était installé, une fois de plus. Personne ne parlait, personne ne faisait de bruits, simplement leurs pas étaient à l'unisson. Et encore, Hachiko ralentissait de temps à autre, elle voulait juste profiter du paysage. Au bout de quelques minutes, elle s'arrêta, pile au milieu du chemin, laissant HoWon avancer seul. Elle regardait les étoiles, ce qui la fit sourire, quand elle rebaissa sa tête, elle vit que le Vampire la regardait. Elle haussa ses épaules avant de prendre la parole.

« Tu dois te demander ce que je suis entrain de faire, ou pourquoi je me suis arrêtée. C'est aussi simple que cela, quand je regarde les étoiles, je retombe en quelques sortes en enfance. Alors je me permets de les admirer quand je le peux, un peu comme maintenant. »  

Quand elle prononça ces paroles, elle avait un air vraiment sérieux et bien plus que sincère. Elle reposa son regard sur le ciel, lâchant un léger soupire. Elle se fichait un peu d'arriver en retard au Manoir, mais une petite part d'elle se tordait en remords. Elle était là, dans cet endroit, elle ne bougeait plus, se laissant emportée par la beauté des étoiles.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Ven 25 Sep - 15:10

Un silence s'était installé entre eux, interrompu par les gouttes de pluie qui frappaient doucement son parapluie. Ce calme était agréable, laissant un sentiment de paix et de relaxation s'insinuer doucement en lui. HoWon se sentait bien. Il n'avait jamais vraiment aimé les endroits agités, préférant le silence et privilégiait souvent la solitude, ce qu'on lui reprochait souvent. Oh il avait des ami(e)s, que ce ces collègues de danse ou bien d'autre qu'il avait rencontré pendant ses études, et ils sortaient parfois ensemble, ce qu'HoWon appréciait bien sûr, il ne voulait pas non plus être complètement renfermé sur lui même au point de ne plus sortir, mais avoir du temps pour lui, lui faisait parfois du bien.

Il ne remarqua pas vraiment que la jeune fille s'était arrêtée, lui continuant à avancer, complètement pris dans ses pensées également. Il aurait presque pu se planter complètement de chemin, atterrir il ne savait trop où, qu'il s'en serait pas vraiment rendu compte. Ou du moins pas tout de suite. Enfin, pas tout de suite. Il finit pourtant par se rendre compte que la jeune fille ne marchait plus à côté de lui, et il s'arrêta avant de se retourner vers elle. Elle était effectivement plus en retrait, regardant le ciel. Elle semblait être complètement perdue dans ses pensées, et un léger sourire se peignit sur les lèvres d'HoWon. Ça ne lui arrivait pas, pour ne pas dire jamais, de regarder les étoiles, mais lui aussi, il avait des choses qu'il aimait faire quand il avait le temps. Ça pouvait être complètement insignifiant, mais représentait beaucoup de chose pour lui. Parfois, certaines choses lui rappelait son enfance, cet époque où il ne se souciait de plus grand chose -pas comme maintenant-.

- Prends le temps qu'il te faut.

Il s'en foutait, lui, du temps qu'elle pourrait mettre à regarder les étoiles. Demain il ne travaillait pas, alors même s'il rentrait tard, il aurait tout le loisir de se reposer, puis surtout, être vampire lui permettait de beaucoup mieux supporter la fatigue que la moyenne. Pour lui, ce n'était donc pas gênant. De toute façon, à partir du moment où il lui avait dit oui pour la raccompagner, il était en quelque sorte responsable. Puis surtout, il n'avait qu'une parole, il ne finirait pas par se barrer parce que ça le soulait d'attendre, en imaginant que ça finisse par le taper sur le système. Et il n'était pas convaincue que cela le gênerait vraiment. Il lui en fallait plus que ça pour être ennuyé.
La pluie sembla finalement décider à s'arrêter, et HoWon pu fermer son parapluie. Le sol brillait légèrement avec la réverbération de la lumière des lampadaires dessus. La pluie avait au moins le pouvoir d'amplifier la beauté d'un lieu.
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Elle est folle de moi depuis toujours. -MinJae
Féminin Messages : 52
Points : 170
Date de naissance : 05/10/1995
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21


MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Sam 26 Sep - 18:05

Bien que le jeune Vampire lui avait dit qu'elle pouvait prendre le temps qu'il lui fallait, Hachiko ne mit que quelques minutes à profiter du spectacle la nuit. En réalité, ces quelques minutes avait pour impression d'être de longues heures pour la jeune Élue, son regard ne se détachait pas de ses petites lumières qui paraissaient si éternelles. Elle était apaisée, une légère brise faisant danser ses longs cheveux bruns, il n'aurait fallut qu'une simple seconde se soit écoulée pour qu'elle se retrouve à l'autre bout de la Terre sans vraiment comprendre le pourquoi du comment. Bien heureusement, elle réussit à reprendre ses esprits en secouant légèrement la tête pour que son « don » ne se manifeste pas. Elle soupira légèrement avant de poser son regard sur le jeune homme. Il avait un léger sourire dessiné sur ses lèvres, ce qui fit sourire la jeune demoiselle.. Intérieurement. Elle ne faisait la tête, mais elle était tout simplement apaisée, sereine. Elle jouait avec la poignée de son parapluie tout en reprenant sa route pour se remettre aux côtés de son camarade de route. Elle hausse doucement les épaules avant d'entrouvrir les lèvres pour prendre la parole.

« HoWon, même si ce n'est qu'un léger sourire qui se dessine à chaque fois sur tes lèvres, je tiens à te dire qu'il est très beau. »

Bien que la fatigue l'empêchait d'en dire plus et de vraiment sourire, elle eût ce petit sourire d'enfant qui se dessinait sur ses lèvres. Difficilement mais sûrement, elle reprenait sa route, HoWon pouvait, à ce stade, aisément la dépasser. Mais il restait fidèle à sa parole, il l'accompagnait jusqu'au bout. Ce ne fût pas très long avant que le Manoir s'offre à eux, et, étonnement, lorsque la jeune coréenne se mit à regarder l'heure, elle vit qu'elle n'était pas vraiment en retard. Alors qu'ils s'étaient arrêtés à quelques mètres de la grande porte, elle se tourna vers lui, elle réfléchissait à comment elle pouvait lui dire au revoir. Elle n'allait pas faire comme lors de leur première rencontre, c'est-à-dire partir comme une voleuse. Non, elle décida alors de faire un geste tout à fait amical. Elle se mit sur la pointe des pieds, car, oui, il fallait l'avouer, le Vampire était un peu plus grand qu'elle, et elle lui déposa un léger baiser sur la joue.

« Merci de m'avoir raccompagnée. Bonne nuit. »

Elle lui sourit une nouvelle fois avant de s'avancer pour rentrer dans le Manoir. Une fois dos à lui, un peu plus loin que la position où elle se trouvait, elle leva la main pour lui adresser un simple signe et se laissa disparaître dans l'établissement, ayant passé un agréable moment.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
i'm his only star
j'ai rêvé une centaine de fois ✻  peu m'importe la douleur, attache-moi, je ne dois pas m'échapper. serre moi fort, secoue moi, je ne dois pas retrouver la raison. embrasse mes lèvres, un secret rien qu'à nous deux. ©️little wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]   Sam 26 Sep - 18:24

Finalement, elle sembla revenir à elle, puisqu'elle tourna le regard vers lui, et HoWon attendit patiemment qu'ils se remettent en marche. Pourtant, une expression surprise passa sur son visage lorsqu'elle lui dit qu'il avait un beau sourire, bien qu'il ne lui ai jamais sourit vraiment encore, ses yeux se plissant légèrement. Il était habitué aux compliments, après tout, dans son métier, on lui en faisait souvent, mais dès que ça se rapprochait au physique, c'était toujours différent. Il ne savait pas, qu'il avait un beau sourire. En fait, il n'y avait jamais accordé vraiment beaucoup d'importance, mais c'était gentils de sa part.

- Merci, c'est gentil.

Pour accentuer ses paroles et la remercier vraiment, un véritable sourire se dessina sur ses lèvres, ceux qu'il ne faisait que trop rarement, sans savoir pourquoi. Peut être qu'il n'avait pas souvent l'occasion, ou alors, à force de rester impassible, HoWon avait presque perdu l'habitude de sourire ? C'était pas crédible, on ne perd pas ce genre d'habitude. Il était entouré par trop de gens hypocrites, alors au final, ce n'était pas étonnant s'il ne souriait jamais.
Puis finalement, ils reprirent leur chemin. Il ne savait pas quelle heure il était, peut être n'était il pas si tard que cela finalement. Mais le manoir se dessina rapidement devant eux, cependant, HoWon ne passerait pas les grilles. Et puis quoi encore, elle voulait pas non plus qu'il la raccompagne jusqu'à sa chambre ? Puis il n'avait pas le droit d'entrer, pas le nuit du moins. Ce serait carrément suspect et le vampire voulait éviter ça. Il s'apprêtait à la saluer avant de faire demi-tour, quand elle s'avança vers lui avant de se hisser sur la pointe des pieds et de poser doucement ses lèvres sur sa joue. Il resta un moment sans bouge, le temps que son cerveau interprète vraiment ce qu'il venait de se passer. Ce genre de geste remontait assez loin, pour lui. A sa dernière petite amie en fait, soit à un peu plus d'un an. Ce n'était pas lui qui avait rompu mais elle, mais au final, il l'avait plutôt bien vécu.


Avant qu'elle ne s'éloigne trop loin, il attrapa son menton entre ses doigts avant de déposer à son tour ses lèvres sur sa joue. Ca ne voulait rien dire. Ca ne l'engageait à rien, c'était juste une réponse à son geste, sa manière de lui dire bonne nuit. Peut être un peu étrange mais il s'en foutait carrément. Il hocha la tête en l'entendant parler, la regardant s'éloigner quelques secondes, suffisamment pour voir le signe de sa main avant de tourner les talons et de repartir en sens inverse afin de rentrer chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que quand il pleuvait, il y avait toujours moins de monde dans les rues. [Hachiko Ichinose / HoWon Lee]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12 JANV 2010 & 12 JANV 2011! NOV 87 NOV 2010 HAITI DE CRISE EN CRISE, 2 KA EN KA
» sutton - parce que quand je tombe c'est toujours de trop haut. (délai 11.03)
» .QUEEN A → Parce que quand je m'ennuis ça donne ça...
» Parce que quand on use de la magie... Il y a toujours un prix à payer. ✗ mr. gold
» du côté de rumes-taintignies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: