Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Lun 24 Aoû - 0:28

Elle me répondit:

" Dois-je vraiment répondre à cette question ? "


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Lun 24 Aoû - 2:38

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Lun 24 Aoû - 8:45



Dernière édition par Ryujia Dragonstone le Lun 24 Aoû - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Lun 24 Aoû - 14:34

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Lun 24 Aoû - 16:12

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Lun 24 Aoû - 22:33

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 2:57

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 5:38


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 6:05

« Satisfaite et bien plus encore. »

Cette réponse rassura mon ego. J'étais content de pouvoir encore faire éprouver du désir à quelqu'un après 280 ans à mon actif. Même si je ne doutais pas de ma beauté, je préférais me dire que ce n'était qu'un corps pour un esprit forgé par de multiples connaissances. J'accordais une plus grande importance au savoir de l'esprit qu'aux besoins du corps, mais ce genre de nuit étaient de loin mes préférées, il fallait s'y résignait. Iseul était une bonne partenaire, plus sensuelle que bon nombre de mes anciennes compagnes, certainement pas la meilleure, mais au moins la plus sincère.
Elle restai contre mon épaule, et moi je regardais le plafond en bois de charpente de ma chambre. Je savais qu'elle ne dormait pas, et je savais que ce qu'elle disait était franc.
Elle coupai le silence au bout d'une certain moment:

« Finalement, où se cache-t-elle cette fameuse cinquième cicatrice ? »

Je souris légèrement et répondis:

"Ah les femmes et leur désir de curiosité ! Tu n'as pas dû la remarquer, vu qu'on était plutôt occupée. Je vais te montrer."

J'ôtai la couverture et décalai sa tête puis me tournai, dos à elle. Je lui dis "Baisse les yeux." pour qu'elle voit la cinquième cicatrice. Elle était plutôt effacée, et on voyait à peine les traces blanches en croix qu'elle faisait sur ma peau, mais mon éclat de shrapnel s'était bien logé dans ma fesse gauche. Je restai un moment ainsi, pour qu'elle est le temps de l'admirer, puis je remis la couverture sur nous et me remit en position, passant à nouveau mon bras autour de Iseul.

"Tu sais, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu la chance d'avoir une partenaire telle que toi. Merci Iseul, d'avoir satisfait un vieillard comme moi."

Puis je lui fit un baiser sur le front, doux et tendre, mignon même, et commençai à lui caresser les cheveux:

"Je sais que tu as manqué d'affection au cours de ta vie, et que ça t'as forgé un certain caractère. Mais je suis là maintenant. Je peux jouer à la fois le rôle de mentor, d'amant secret et de figure de tendresse. Je suis là, maintenant, tout va bien."

Puis je la serrai un peu plus contre moi, désirant plus que tout à ce moment précis que Iseul soit réellement heureuse, et que son sourire soit un vrai sourire de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 7:13

Je lâchai un rire à son exclamation. Je n’y pouvais rien, je voulais connaître le lieu de cette blessure. Je redressai alors que Ryujia soulevai la couverture et se mit dos à moi me demandant de baisser le regard. Oh en effet, en observant bien une délicate marque blanche se dessinait sur sa fesse. Malgré le tragique et douloureux évènement qui lui avait causé cette cicatrice, elle lui donnait presque un certain style, moins apparente que les autres. Peu après, il se remit en position m’attirant une nouvelle fois contre lui.

Au fond de moi, les paroles qu’il prononça me touchèrent beaucoup. Imaginée que tout cela ne se produisit pas seulement pour contenter mon propre plaisir. Habituellement, il n’y avait que de place pour mon plaisir, mais avec Ryujia c’était différent et j’étais heureuse d’apprendre que lui-même en fut satisfait. Je rigolai lorsqu’il se traita lui-même de vieillard.

« Tu ne dois pas être si vieux que ça si l’alzheimer ne t’a pas encore fait oublier comment te servir de ce qui se trouve entre tes deux jambes »

Finalement, il vint me poser un doux baisé sur mon front tout en me caressant les cheveux. Cette fois je ne réagis pas comme la dernière fois, profitant de cette véritable affection qui m’était offerte. Il avait compris que c’était ce qu’il me manquait. J’avais toujours espéré le cacher, je ne voulais que l’on me croit pour une personne malheureuse et désespérée. Mais impossible de cacher quoique ce soit à Ryujia, il arrivait à lire en moi comme un livre ouvert. Ce n’est pas plus mal, maintenant je savais que j’avais une personne à qui accorder toute ma confiance. Je lui souris tendrement avant de répondre.

« Quant à moi je serais là pour combler cette solitude qui te pèse depuis trop longtemps déjà. »

J’étais contente de l’avoir rencontré ce soir. Ce n’était pas si mal d’avoir attiré sur moi un tel danger, sans quoi il ne serait jamais venu m’intercepter.

« J’ai décidé par moi-même de venir ici, je veux me reprendre en main. C’est vrai que pour le moment c’était très mal partie pour moi. J’ai tellement voulu tout recommencer que j’ai même complètement changé mon apparence. Avant de venir ici, j’avais de longs cheveux brun et mon maquillage était beaucoup plus discret, même mon style vestimentaire était plus habillé que celui que j’ai présentement. Je me souviens lorsque je suis arrivée chez le coiffeur avec comme seul précision que je voulais l’exact contraire de la coupe que j’avais. »

Je rigolai doucement à cela. Je ne savais pas pourquoi je lui parlais de ça. Disons simplement que ça me faisait du bien de bavarder un peu de n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 7:32

Elle fit allusion à mon talent sexuel, ce qui me fit légèrement sourire. Puis, après que je l'ai embrassé sur le front et déclamer mon envie de la protéger, elle me dit:

« Quant à moi je serais là pour combler cette solitude qui te pèse depuis trop longtemps déjà. »

Ma solitude. En effet, j'étais seul avant cette heureuse rencontre, et peut-être que j'aurais fini comme tous les autres, sénile ou sanguinaire. Cette pensée, je la rejetait et décidai de profiter du bonheur qui m'était accordé présentement. Je posai ma tête contre la sienne, fermant les yeux en l'écoutant me raconter son histoire:

« J’ai décidé par moi-même de venir ici, je veux me reprendre en main. C’est vrai que pour le moment c’était très mal partie pour moi. J’ai tellement voulu tout recommencer que j’ai même complètement changé mon apparence. Avant de venir ici, j’avais de longs cheveux brun et mon maquillage était beaucoup plus discret, même mon style vestimentaire était plus habillé que celui que j’ai présentement. Je me souviens lorsque je suis arrivée chez le coiffeur avec comme seul précision que je voulais l’exact contraire de la coupe que j’avais. »

Elle rigola doucement. Elle devait se sentir en confiance si elle me confiait tout ça, et je lui en était reconnaissante. Mes efforts avaient payés, et notre relation professeur-élève n'en serait qu'améliorée. Et peut-être que notre début de relation intime aussi. Ce n'était qu'un début, qu'une prémisse, mais j'avouais bien aimer cette fille pour l'instant. Qui sait ce que l'avenir nous réserverait ? Mais si je savais qu'elle flirtait, pour l'instant je ne serais pas vraiment jaloux. Etant déjà d'une nature pas très jalouse.
Je lui répondis après un court laps de temps:

"Tu sais, je vois pas vraiment pourquoi tu as fait ça, mais si ça peut te permettre d'aller bien, moi ça me va. Ceci dit..."

Je me penchai vers elle, ouvrant les yeux:

"J'aime bien les brunes."

Je lui fis un léger sourire et un smack sur la bouche. C'est vrai que notre relation était un peu rapide, mais après tout peu m'importait, si ce n'était qu'un jeu pour elle pour l'instant, ça m'allait. Ne sachant pas ce que nous réservait l'avenir, je ne pouvais cependant pas déterminer avec exactitude comment ça allait finir.
Je décidai de lui raconter un peu ma vie moi aussi:

"Pour ma part, j'ai toujours eu les cheveux en queue de cheval. Mais il y a presque un siècle, j'ai décidé de changer du tout au tout, crise de la deuxcentaine peut être. J'ai pas vraiment de motifs d'avoir fait ça, mais avant j'arborais une fière queue de cheval, et je m'habillais en riche de ses années là. En grande partie parceque mes parents n'auraient pas toléré que je me traîne en guenille, mais maintenant je me fiche un peu de leur avis, c'est pourquoi je porte la plupart du temps une veste en cuir."

Je laissai un temps pour lui laisser répondre puis lui dit:

"D'ailleurs je n'ai pas fait attention, mais tu as des tatouages ? Et si oui, ont-ils une signification ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 8:21

Il avait écouté attentivement mon histoire qui pourtant ne représentait qu’une étrange solution qui m’était monté au cerveau sans véritable raison. Il m’en fit même la remarque.

« Sache que je ne sais pas plus que toi pourquoi j’ai fait cela »

J’avais le regard fixé sur le mur de la pièce lorsque ma vue fut troublé par Ryujia qui se penchai vers moi, m’adressant un rapidement bisous sur les lèvres après avoir avoué aimer les brunes. Je souris amusée par cela.

« Désolé de te l’annoncer, mais j’ai bien l’intention de rester encore un moment blonde, j’aime bien cette nouvelle coupe. Si tu le souhaites, je te montrerais une photo plus tard, il doit bien en avoir une qui se trouve toujours dans mon mobile. »

Comme pour être à égalité et me conta à son histoire l’épopée de ses cheveux, ce qui me fit bien rigoler. Je ne savais pas que les différentes coupes de cheveux que nous avions eu au courant de notre vie se trouvait à être un sujet de conversation intéressant. Ça me faisait drôle d’imaginer Ryujia les cheveux long et habillé tel un noble. Je serais curieuse de voir cela.

« Je t’imagine bien te balader dans les rues accoutré tel un noble câne à la main et pipe à la bouche »

Rigolais-je. Suite à quoi il me demanda si je détenais un tatouage. Ce qui me fit souvenir celui que j’avais aperçut dans son dos.

« J’ai un phoenix qui me grimpe sur la cheville, va savoir la signification, je voulais seulement un tatouage et je trouvais l’idée d’avoir un phoenix plutôt sympas. Il va vraiment falloir que je trouve une explication à se tatouage. »

Sinon j’allais devoir continuer de raconter cette histoire débile. Parfois je ne comprends vraiment pas comment je peux penser.

« J’ai cru constater que tu avais un tatouage dans ton dos, mais je n’ai pas compris ce qu’il représentait. Quant à toi, pourquoi l’as-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 8:41

Elle rigola lorsque je racontai comment mes cheveux changèrent du tout au tout, et mon accoutrement de noble. Il est vrai, j'avais l'air un peu snob avec ma vieille canne en chêne, mais je n'avais pas de pipe malheureusement (ou heureusement ?).
Elle répondit ensuite à ma question, me disant qu'elle avait un phénix sur la cheville, chose que je n'eus pas l'occasion de constater, mais je la croyais.
Elle me demandai finalement:

« J’ai cru constater que tu avais un tatouage dans ton dos, mais je n’ai pas compris ce qu’il représentait. Quant à toi, pourquoi l’as-tu ? »

Je souris légèrement et me retournai à nouveau après avoir déposé sa tête sur l'oreiller. Je lui montrai mon triskèle noir entre les deux omoplates.
Spoiler:
 
Je lui dis ensuite, toujours le dos tourné:

"C'est un triskèle. Il a plusieurs significations, comme par exemple les trois dieux primaires de la religion celtique, Lug, Ogme et Dagma. Il peut aussi représenter le passé, le présent et le futur, le feu l'eau et la terre, l'air étant au milieu. Certains disent qu'il représente le monde des vivants, celui des morts et celui des esprits.
Pour moi, il représente le passage du temps qui m'est lent et que je n'atteindrais peut-être pas: le bas-âge, que j'ai vécu il y a bien 280 ans, l'âge mûr, que je vis actuellement, et le troisième âge, que je ne sais si je vivrais. Le milieu représente ma mort, la fin de mon esprit.
"

Je me retournai finalement, posant une main sur sa joue, face à elle cette fois-ci. Je lui dis simplement:

"Ca fait longtemps que je n'ai plus peur de la mort. Peut-être un jour cela t'arrivera. Mais je ferais tout pour que ce ne soit pas le cas, car sans la peur, il n'y a pas de courage, et sans la peur de la mort, il n'y a pas l'amour de la vie."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 19:13

Il me montra son tatouage, ce qui me permit de mieux distinguer l’étrange motif sombre dessiné dans son dos. Il m’expliqua les diverses possibilités de signification de l’imagine. Pourquoi créer une image pour lui donner autant de signification ? Nous pouvions très bien inventer là notre seulement en se fiant à un truc comportant trois lien ou quatre pour certain.

« Comment pourrais-tu atteindre le troisième âge ? »

Notre corps ne prendra pas l’apparence d’une personne âgée, il faut vivre beaucoup trop longtemps pour atteindre ce niveau au point où c’est un stade presque impossible à atteindre. La quatrième phase lui prendra bien avant. De nouveau face à moi, il déposa sa main sur mon visage et je suivis son geste déposant la mienne sur la sienne. Je l’écoutai attentivement parler, le regard perdu dans le sien. Il était beaucoup trop profond pour moi qui commençai d’ailleurs à m’endormir, mais je continuai de suivre ce qu’il me disait dans un petit sourire.

« Tu es donc en train de me dire que tu as perdu le courage ainsi que l’amour de la vie ? J’ai l’impression d’entendre un dépressif qui me fait sa lettre de suicide. Ça ne doit pas avoir entièrement disparu si tu es présentement toujours devant moi. »

J’enfonçai mon visage dans le torse de Ryujia, passant un bras par-dessus lui. Je fermai les yeux, mais l’écoutais toujours parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 20:21

« Tu es donc en train de me dire que tu as perdu le courage ainsi que l’amour de la vie ? J’ai l’impression d’entendre un dépressif qui me fait sa lettre de suicide. Ça ne doit pas avoir entièrement disparu si tu es présentement toujours devant moi. »

Suite à quoi elle se blottit contre moi, fermant les yeux. Je lui répondis simplement:

"Et bien disons plutôt que j'ai un peu perdu goût à la vie. Mais c'est la seule que l'on a, alors autant faire avec. Peut-être que je suis dépressif, mais je pense qu'arrivé à un certain âge, tout vampire l'est. Même si je me qualifierais plus de mélancolique."

Je regardai son visage contre mon torse, et je remis une de ses mèches derrière son oreille pour pouvoir admirer un peu plus son visage. C'était une très jolie fille, bientôt une femme, et je ne pouvais m'empêcher de me dire que j'avais eu de la chance de la rencontrer. Une jeune fille perdue, comme je l'ai été dans le passé.
Je fermai les yeux à mon tour, le visage face au plafond, et je me mis à chanter The House Of Rising Sun, comme une berceuse pour rendre nos rêves plus joyeux et nos cauchemars moins horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 25 Aoû - 23:24

Mélancolie, c’était le mot juste pour le décrire. Il me donnait l’impression qu’il continuait à vivre seulement par obligation. L’un ou l’autre, nous étions tout autant désespérés finalement. Cela en était presque ironique. Il était inutile d’ajouter de quoi, je ne répondis que par un discret hochement de tête. Ses doigts passèrent délicatement dans mon visage, je sentis qu’il en dégageait des cheveux, je n’ouvris pas pour autant les yeux.

Nous n’avions plus rien à nous dire alors nous laissâmes le silence prendre place. À travers ce silence, Ryujia se mis à chanter une musique apaisante. Je ne me souviens pas de l’avoir écouté jusqu’à la fin. Sous la douce mélodie je m’endormie d’un sommeil sans rêve, en sécurité dans les bras de Ryujia.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 3:49

J'achevai ma chanson en entendant la respiration régulière d'Iseul. Elle s'était endormie dans mes bras, paisiblement. Je ne tardai pas à la rejoindre, fatigué par nos ébats et par la journée.
J'avais bien fait de me balader dans les rues de cette ville cette nuit-là, et je ne regrettais pas d'avoir rencontré Iseul. Et d'avoir sauvé un homme, ou plutôt une épave. J'espérais pouvoir inculquer l'importance de la vie à Iseul un jour, et lui apprendre comment gérer efficacement sa faim, savoir quelle cible choisir. Ca me rappelait une fois où j'avais sauvé une fille des griffes d'un voyou. Je lui avais arraché la jugulaire, et j'étais parti devant le regard terrorisé de cette jeune fille. Le regard qui me montrait que j'étais un monstre. Idée à laquelle je m'étais faite depuis bien longtemps.

Je me retrouvai dans une forêt. L'air était frais, et la brume épaisse rajoutait une certaine forme de sinistralité à cet endroit. J'entendais le souffle du vent, le bruissement du vent, mais aucun animal, aucun bruit autre que naturel. Ces bois étaient lugubres.
Je cherchai autour de moi quelque chose. Je ne tardai pas à voir une ombre se profiler au loin. Je décidai de marcher vers elle, le pas rapide, de ma démarche silencieuse que j'avais acquis au cours des siècles. Arrivé au coin de l'arbre, elle avait disparu. Je la revus un peu plus loin, elle semblait me demander de la suivre. Aussi courageux que j'étais, cette forêt me mettait mal à l'aise. Ce qui était assez rare pour le préciser.
J'avançai donc vers l'ombre, à nouveau, le brouillard toujours plus épais m'empêchant de voir en dessous de mes genoux. Arrivé à nouveau à l'emplacement de l'ombre, elle avait disparu. Je la vis alors une troisième fois, sa silhouette se détachant un peu mieux. C'était une femme si mes yeux ne me faisaient pas défaut, une femme un peu petite, peut-être une jeune fille. Je lui dis:

"Ne fuis pas, je ne te veux aucun mal..."

Elle se mit alors à avancer à travers les branchages, et je courrus vers elle. Je vis alors une sorte de clairière devant moi, bien circulaire, et la lune au-dessus était pleine, blanchâtre, et me semblait bien moins accueillante que lorsque je conversais avec elle. Au milieu de la clairière se trouvait cette jeune fille, dos à moi, courbée. Je m'approchai, lentement, le silence ambiant transformant la forêt en un lieu malsain, rendant les arbres semblables à des cornes diaboliques, les buissons à des silhouettes recroquevillées. J'atteignis enfin la fille, et je posai ma main sur son épaule.
Soudain, elle se retournai. C'était Iseul, les yeux sans orbites. Elle me regardait, je le sentais, de ses orbites vides et prononçai une phrase qui résonna dans le silence ambiant:

"Tu m'as tué."

Je m'éloignai à reculons de cette vision d'horreur, la respiration plus saccadé, l'horreur se lisant sur mon visage. Je me retournai alors et vit mon frère, les orbites vides lui aussi, qui posa sa main sur mon cou et prononçai les même mots:

"Tu m'as tué."

Autour de moi, des figures fantomatiques apparaissaient, des soldats, des prisonniers, des voyous, des chasseurs. Tous m'étaient familiers, et tous me regardaient à travers leurs orbites vides. Puis j'entendis leur voix, tous formèrent un seul écho, unique et lugubre:

"Tu nous as tué."

L'écho se répétait, se répétait encore, et se répétait à nouveau. Ils hurlaient, mon cerveau allait exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 4:41

C’était un doux sommeil. Jamais je ne m’étais sentis aussi sûr, aussi en sécurité que présentement. Mon sommeil se fit calme et sans rêve. Sans rêve ne devrait pas être le mot, puisque nous rêvons toujours la nuit, seulement nous ne nous souvenons pas toujours de nos rêves. Disons alors que je faisais une nuit sans souvenir.

C’est alors que je me fis réveiller par des sons anormaux. En ouvrant les yeux, je me tenais toujours dans les bras de Ryujia, quoique je fusse désormais dos à lui. Les yeux semis ouverts par la fatigue, je me relevai, entendais les gémissements d’angoisse de l’homme. Il me semblait agité. Je tournai dans sa direction, observant son visage crispé et un souffle saccadé. Il avait des tics nerveux plutôt brutaux. Même un homme tel que lui pouvait faire des mauvais rêves et ça ne semblait pas être très sympas.

J’attrapai ses épaules le secouant doucement. Voyant qu’il commençait à paniquer plus, je mis mes mains de chaque côté de son visage essayant de le réveillé sans trop de brusquerie tout en lui parlant doucement

« Hey ! Ryu ! Ryu réveilles-toi. Chuuuuut ça va, ça va, c’est un rêve, ouvre les yeux. Je suis là, ça va. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 4:54

« Hey ! Ryu ! Ryu réveilles-toi. Chuuuuut ça va, ça va, c’est un rêve, ouvre les yeux. Je suis là, ça va. »

Ses mots m'extirpèrent de mon cauchemar. J'avais le visage, et tous le corps tendu. Je mis quelques seconde à comprendre où j'étais, et à reprendre une respiration normale. Mon corps s'adoucit, et je vis Iseul devant moi, les yeux bel et bien braqués sur moi. Elle était là, et pas dans des bois avec toutes mes victimes et mon frère.
Cela m'arrivait assez fréquemment de faire des cauchemars, parfois aussi horrible que celui-ci, parfois même pire. J'imagine que c'était le début de la sénilité, et donc le début de la fin. Mais je ne pouvais lutter contre, les somnifères ne me faisant pas grand chose.
J'avalai ma salive et repris un peu de contenance. J'articulai:

"Je... Je vais bien, Iseul. Ca m'arrive souvent de faire des cauchemars. C'est sûrement un signe annonciateur que je passerais sûrement pas deux siècles de plus sans craquer psychologiquement."

Je me tournai sur le dos, regardant le plafond, puis me massai les yeux avec énergie. Là, c'était sûr que j'allais mettre du temps à me rendormir, comme d'habitude. Je me tournai vers Iseul. Il m'arrivait souvent de pleurer après un cauchemar. Pas de peur, ni d'effroi. Des pleurs de tristesse.
C'est ce qui m'arrivai, quand je regardai Iseul. Une larme coula de mon oeil droit et vint tomber sur le lit, comme si mon cauchemar partait, et avec lui mes appréhensions. J'approchai mon visage de celui d'Iseul et je l'embrassai sincèrement avant qu'elle n'ait pû parler, et je mis ma main sur sa hanche nue, profitant du réconfort de ce baiser. Je ne pouvais pas me laisser aller comme ça, même si je sais que ça me rendait attendrissant. Comment pouvait-elle penser qu'un homme qui pleure après un cauchemar puisse ne serait-ce que lui éviter de se blesser.
Je l'embrassai longtemps, j'en avais besoin étrangement. Au bout d'au moins 2 minutes, je me retirai doucement et lui soufflai:

"Je suis désolé.. Je pensais.. Enfin ça n'a pas d'importance."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 5:40

Le voyant ouvrir les yeux, je lui fis un sourire qui se voulait rassurant. Je le sentais tendu, comme pétrifier. Il devait certainement être complètement déboussolé. Il semblait se reprendre de ses esprits tranquillement. Je restais dans la même position, les mains déposé sur son visage afin qu’il sente que ce contact était bien réel. Il s’était assez remit pour m’expliquer, la voix légèrement tremblante. Si la nuit n’avait pas été si silencieuse, je n’aurais certainement pas entendu ce tremblement. Mais ses paroles me firent un léger choc. Non, je ne voulais entendre que son temps était compté. C’était trop dur d’imaginer de le perdre. Mon pouce caressa doucement sa joue me forçant un faux sourire pour cacher mon inquiétude.

Il fixait le plafond sans rien dire un moment avant de tourner sa tête dans ma direction. Je fus encore plus étonnée de découvrir un doux éclat glisser sur son visage. Il pleurait ? Jamais je ne me serrais imaginé cela de lui. Mais avant que je ne puisse ouvrir la bouche, il l’emprisonna de ses lèvres dans un baisé langoureux. Pendant que sa main atteignait sa hanche, la mienne alla caresser doucement ses cheveux. Je n’arrivai pas à comprendre ses larmes ni même ce baisé soudain, mais j’y répondis avec plaisir. S’il lui fallait ça pour se détendre, alors qu’il le fasse. Après un moment, il relâcha son emprise sur ma bouche pour s’excuser.

Je lui fis un sourire tendre et l’enveloppa de mes bras, déposant sa tête contre ma poitrine. Je passais délicatement ma main dans son dos.

« Ça va aller… Tu sais, je suis là maintenant pour t’écouter, il n’y a pas que moi qui est besoin d’aide entre nous deux. Tu vois bien, tu as peur finalement. Ne vient pas me le nier… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 5:55

Elle me prit dans ses bras, telle une maman poule et me dit, la voix rassurante et le regard tendre:

« Ça va aller… Tu sais, je suis là maintenant pour t’écouter, il n’y a pas que moi qui est besoin d’aide entre nous deux. Tu vois bien, tu as peur finalement. Ne vient pas me le nier… »

Je souris légèrement, relevant la tête de sa poitrine pour la regarder dans les yeux. Je lui dis:

"Je n'ai pas pleuré de peur ma belle. J'ai pleuré de tristesse."

Je me raclai la gorge et me mit à l'aise, ma tête contre sa poitrine. Elle était moelleuse, typique des jeunes filles, et me laissait un certain réconfort. Je fis un petit bisou dessus et commençai à parler, les yeux rivés sur le mur:

"J'ai fait un cauchemar. Je t'ai vu, toi, mon frère et toutes les personnes que j'ai tué. On était au milieu d'une clairière, dans un bois glauque, et vous n'aviez plus d'yeux. Vous me fixiez, les orbites vides, et me répétaient "Tu m'as tué.", c'était perturbant, et encore je pèse mes mots. Je ne veux pas te perdre Iseul, comme je ne veux pas perdre mon frère. Je ne vais pas te sortir l'habituel "Tu es comme ma soeur" parce que je trouve que tu as plein de charme et j'ai apprécié faire ce qu'on a fait il y a quelques heures, mais je ressens une profonde tendresse à ton égard."

Je serrai les poings, faisant craquer mes articulations. Je ne voulais pas avoir à revivre une telle scène en vrai, et je n'avais vraiment pas envie de perdre Iseul, je souhaitais la protéger de tout danger, un peu comme un père et sa fille, si ce n'est qu'un père raisonnable essaie d'éviter de faire l'amour à sa fille, et d'en retirer un grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 6:38

La tristesse n’est jamais loin de la peur. Mais je m’abstins de l’ajouter. Le bisou qu’il me fit sur ma poitrine me fit sourire d’amusement. Je repris rapidement mon sérieux en l’entendant me conter son rêve. N’aillant pas fait se rêve moi-même, je ne pouvais pas ressentir le même effroi que lui, mais je pouvais très bien imaginer. Je comprenais parfaitement que ce rêve l’est mis dans cet état. Puis il fit craquer ses articulations, comme pour contenir une certaine colère en lui. J’appuyais ma tête sur la sienne restant un moment silencieuse. Ses paroles me touchaient profondément, il était tout aussi important moi.

« Je ne t’abandonnerais pas, je te le promet. Crois-moi, je ne veux pas te voir partir non plus… Jamais je ne me suis attachée à une personne comme je me suis attachée à toi. Pourtant nous nous connaissons que depuis quelques heures qui me semblent être des mois, voire des ans. J’ai terriblement besoin de toi, je serais encore bien plus perdu si je te perdrais. »

Je le serrai un peu plus dans mes bras, presque légèrement tremblante. Si lui n’avait pas peur, moi si. Cet amour que je pouvais éprouver envers lui était inexplicable. Ce n’était plus un jeu. Je ne l’aimais pas comme je pouvais souhaiter qu’il devienne mon petit ami. C’était une affection que l’on pouvait éprouver pour un membre de sa famille. Mais penser de la sorte serait malsain avec l’étrange relation que nous avions. Donc je ne sais pas comme le décrire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 26 Aoû - 6:50

Elle posa sa tête sur la mienne, laissant le silence filtrer pendant un certain moment. Puis elle me dit:

« Je ne t’abandonnerais pas, je te le promet. Crois-moi, je ne veux pas te voir partir non plus… Jamais je ne me suis attachée à une personne comme je me suis attachée à toi. Pourtant nous nous connaissons que depuis quelques heures qui me semblent être des mois, voire des ans. J’ai terriblement besoin de toi, je serais encore bien plus perdu si je te perdrais. »

Elle me serrai un peu plus dans mes bras, tremblotant légèrement. J'étais persuadé qu'elle n'avait jamais dit ce genre de chose à quiconque, et ça devait lui faire peur de ressentir ce genre de chose pour quelqu'un, c'était compréhensible.
Je décidai de me relever légèrement, et je passai mon bras dans son dos tout en remontant au niveau de sa tête, posant sans y faire attention une main sur sa poitrine alors que je visais un peu plus haut, la faisant baloter légèrement. Après un laps d'hésitation, je décidai de laisser ma main où elle était, assumant mon erreur, et je déposai un bisou sur la joue d'Iseul.

"Tu n'es pas seule Iseul. Ce genre d'émotion, ça se vit en symbiose. Et tes sentiments, ils font échos au miens ma belle. Nous ne sommes pas comme frères et soeurs, nous ne sommes pas encore comme deux amants, mais nous sommes bel et bien quelque chose."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 27 Aoû - 20:23

Il modifia légèrement sa position en se relevant. Une main vint glisser le long de mon dos jusqu’à atteindre ma tête alors qu’au même moment son autre main se déposa sur mon seins, profiteur, pensais-je en rigolant intérieurement, mais je ne fis rien. J’eu droit à un délicat bisou sur la joue alors que ma tête se retrouvait maintenant dans le creux de son cou. C’était presque étrange d’avoir face à moi la partie de mes désirs vampirique sans pour autant être tenter de croquer. Est-ce possible de se nourrir du sang des siens ou alors serait-ce du cannibalisme ? Je ne devrais pas pensez à cela dans ce genre de moment. J’écoutai donc Ryujia parler.

« Quelques choses dont il nous est impossible de décrire, c’est ridicule. Que va-t-il se passer ensuite ? Allons-nous toujours agir de la sorte à chaque fois que nous allons nous voir ou notre relation va se stabiliser ? »

Après avoir déposé un bisou dans son cou, je me relevai de lui, attrapant sa main agrippée à ma poitrine pour la tenir entre mes mains. Je lui souris avant de poursuivre.

« Va falloir laisser le temps répondre à notre question, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 27 Aoû - 20:56

« Quelques choses dont il nous est impossible de décrire, c’est ridicule. Que va-t-il se passer ensuite ? Allons-nous toujours agir de la sorte à chaque fois que nous allons nous voir ou notre relation va se stabiliser ? »

C'était une vraie question en effet, mais ça m'étonnait que ce soit Iseul qui la pose. Elle cherchait stabilité alors que quelques heures plus tôt elle préférait son indépendance? En soi, je me doutais qu'il y avait une possibilité qu'on en arrive là. Iseul n'aurait jamais avoué à un étranger comme je l'étais auparavant qu'elle ressentait quelque chose pour lui. Mais je suis parvenu à gagner sa confiance en quelques heures, et il faudra toute une vie pour l'attiser, et ne jamais la perdre. Je pense qu'un fort lien s'était crée entre nous, un lien irrémédiable, dès le premier regard, mais je pense que je ne pouvais pas dire sans mentir que j'en étais amoureux. Pour l'instant, parcequ'à chaque fois que je la regardais, quand elle dormait, quand elle marchait, j'avais toujours une irrésistible envie de l'embrasser.
Elle me fit un bisou au cou et pris ma main que j'avais posée sur sa poitrine pour la tenir entre les siennes avant de dire:

« Va falloir laisser le temps répondre à notre question, pas vrai ? »

Je lui souris entièrement, pour la deuxième fois de la soirée, et lui dit, rapprochant mon visage du sien:

"Je ferais en sorte que le temps réponde convenablement à la question. Mais je pensais que tu ne voulais pas te stabiliser ? Je me suis trompé ?"

Je lui fis un clin d'oeil et un bisou du bout des lèvres. J'allais peut être enfin briser entièrement sa carapace et voir au-delà des apparences.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La folie de deux êtres
» Deux êtres magiques dans un hamburger [PV Kate]
» Haânkhès Rhadamante - En Orient, tout ne peut être que clair entre deux êtres [Terminé]
» De l'amour de deux êtres
» Deux êtres, non trois êtres, partageant le même souffle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: