Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 15 Juil - 7:01

La nuit avait tombée depuis un petit moment déjà et je me retrouvais toujours à l’extérieur, me promenant dans les quartiers sombres de la ville. J’errais dans les rues sans véritable but, je n'avais pas non plus l’intention de rentrer au manoir. Certainement pas à cette heure, il allait être difficile de retourner dans ma chambre sans me faire repérer. Si je suis pour passer la nuit hors du refuge, autant profiter de ce moment de liberté. Il se doit pour un vampire de profiter du silence de la nuit pour chasser en toute tranquillité. Tout particulièrement lorsque cela fait un moment que ce dernier ne s’est pas nourris convenablement. Les poches de sang offert par le refuge ne me semblent pas appétissantes. Peut-être le sont telles, mais je n’ai toujours pas voulu essayer. Cette habitude d’attaquer pour étancher ma soif ne va pas me quitter d’aussitôt. Et je ne vais pas vous mentir, c’est si amusant de la satisfaire de cette manière. C’est si ennuyeux de ne pas avoir cette satisfaction d’accomplir cette tâche et tout particulière ne même pas connaître la provenance de son repas. Enfin, tout cela pour spécifier que cette nuit je m’en vais dénicher mon propre repas.

Je n’eus pas à chercher bien longtemps. Peu de temps après, je me retrouvai aux abords du parc. À l’intérieur, un homme seul. Assis sur l’un des bancs du parc une bouteille d’alcool à la main, il avait la tête entre ses deux jambes et marmonnait des paroles incohérentes. Je souris, une victime trop facile. Un homme désespéré, buvant pour oublier ses peines, voilà à quoi il me faisait penser. Il y avait toutes sortes de raisons qui pouvait expliquer ses tourments; un proche de mort, une dispute avec sa femme, la perte de son emploi… Les hommes sont la représentation du désespoir en lui-même, cette scène n’avait rien d’étonnant. L’explication de son chagrin n’avait aucune importance.

J’entrai dans le parc, faisant claquer mes talons contre le sol rocheux des lieux. Je voulais qu’il m’entende et il m’entendit. L’étonnement de me voir que je discernais à travers ses yeux était des plus amusantes. Bien évidemment, rencontrer une jeune femme accoutrée de court short en jeans et d’un t-shirt dévoilant son ventre n’était pas ce à quoi il devait s’attendre à cette heure. C’est si imprudent pour une demoiselle comme moi d’agir de la sorte. Mais pourquoi donc ne pas saisir cette chance pour tenter des choses malsaines ? Pour me plus grand plaisir, il agit de la sorte. À mon approche, l’homme se releva du banc où il était échoué, il tituba un moment tentant vainement de tenir en place tout en s’avançant vers moi. Par « compensions » en l’égard de l’homme j’allais le rattraper enfin qu’il ne tombe pas. Il s’accrocha à moi, un sourire mauvais aux lèvres, ce qui me fit bien marrer intérieurement, tout en essayant de prononcer des paroles indéchiffrables. Le pauvre, il était totalement hors de ses moyens, il me faisait presque pitié.

« Allons mon cher, vous ne tenez pas en place, laissez-moi faire, vous voulez bien ? »

Cette phrase n’avait certainement pas le même sens pour lui que pour moi. Peu importe comment il l’entendant, ma seule intention était de me servir de lui comme du simple bétail. Je lui souris avant de dévoiler brusquement mes crocs. À ce moment, il ne semblait plus se réjouir de ce moment intime. Malgré son esprit brouillé par l’alcool, il n’était pas si stupide finalement. La peur apparu dans son regard, l’homme tentait de fuir, mais je le laissai tout simplement choir lamentablement sur le sol. Pauvre garçon, il n’avait aucune chance de s’enfuir. Je me penchai sur lui déposant un genou sur son ventre enfin de le coincer au sol. J’apportai ma main doucement vers son cou, un sourire ironique au visage. Il me semblait encore plus lamentable ainsi. Puis brutalement je frappais sa tête contre le sol, assez fort pour le rendre inconscient. Je déteste que mes proies se débattent tandis que je m’abreuve, c’est énervant et peu pratique. Je relevai sa dépouille et approchai mes crocs de son cou, savourant d’avance cette partie gagnée.

Au moment où mes crocs glissèrent sur la peau frêle de l’homme j’entendis des bruits de pas approcher de moi. Le malheureux qui ose approcher va rapidement le regretter. Je relevai la tête en direction du nouvel arrivant ennuyée de me faire interrompre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 15 Juil - 10:19

La nuit était fraîche ce soir. Fraîche car je le sentais, mais pas parce que je subissais le froid. En effet, étant un vampire, il était difficile d'apprendre à sentir la température ambiante du fait qu'on ne la subissait pas, mais on pouvait, avec de l'entraînement, réussir à la percevoir.
Je marchais dans les rues d'Andorre, habillé de mon éternelle chemise blanche, d'un long manteau qui faisait très XIXè siècle et d'un jean noir un peu délavé. J'étais sorti pour me dégourdir un peu les jambes, et même si je pouvais le faire dans l'enceinte du Refuge, je préférais prendre l'air en me baladant dans la ville. Toute ma vie j'avais rêvé d'aller en Andorre, la seule région où tout le monde connaissait l'existence des vampires, des elfes et des magiciens. Maintenant que j'y étais, je me rendais compte que cette ville ressemblait à toutes les autres: une masse de gens, souvent pressés par le temps, pressés par la vie, cherchant à tout prix un moyen de ne pas finir leur jour insatisfait. Les humains restaient des humains, et c'est pour ça que ma condition de vampire me convenait. Avoir dû subir le stress quotidien de ne pas savoir si le lendemain sera meilleur que la veille, très peu pour moi.

Je bifurquais sur la droite et vit un parc. Parfait, j'allais pouvoir m'asseoir sur un banc et profiter de la nuit, ma vieille compagne. La Lune ce soir était bien ronde, pas totale, mais assez ronde pour illuminer comme il faut les rues d'Andorre, que je trouvais un peu sombre malgré les quelques réverbères. Mais l'obscurité était loin de me déranger, étant vampire, j'étais presque nyctalope.

Arrivé à l'entrée du parc, que j'ouvris d'un geste de main élégant, je vis deux formes s'agiter un peu plus loin. Grâce à mon odorat développé, je perçus, sans aucun mal, du whisky. Je pense que même sans odorat du tout, l'odeur se sentait de loin. Je vis une jeune fille ramasser un homme, sûrement la quarantaine. Le tableau m'aurait semblé idéal si je ne m'étais pas aperçu que cette fille était habillé bien peu chaudement pour une soirée pareille. Je me dirigeai donc vers eux, quand je vis l'homme s'étaler, et la fille posé son genou sur lui. Alors qu'elle approchait ses lèvres de son cou, je compris qu'elle était une créature de la nuit, comme moi. J'arrêtai donc net le silence de mes pas, pour quelque chose de plus humain, plus bruyant, qui s'entend. Cette jeune vampiresse était certainement une élève du Refuge, et si en plus d'avoir grillé le couvre-feu, elle se nourrissait de proie vivante, c'était de mon devoir de vampire et de surveillant de la stopper. Je croisai les bras, m'arrêtant à quelques mètres alors que la fille venait de tourner son regard sur moi, puis je lui dis de mon éternel ton calme, avec une pointe d'autorité dans la voix:

"Lâche cette homme de suite, consœur, et posons nous sur un banc."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 16 Juil - 4:22

Faire la rencontre d’un congénère vampire n’était certainement pas ce à quoi je m’entendais et encore moins que ce dernier m’ordonne d’abandonner mon repas. Maintenant qu’il était prêt de moi, il m’était plus facile à détailler. Un homme à la chevelure sombre qui semblait être âgé dans la vingtaine, mais ses vêtements trahissaient son véritable âge. Pourquoi les vampires ayant des siècles devant eux doivent toujours s’habiller de vêtements de leur époque ? C’est un règlement gravé dans le grand livre sacré des vampires ? Enfin, je m’égare…

En relevant la tête en direction du vampire, je le gratifiais d’un sourire innocent avant de relâcher le col du vêtement de ma victime enfin qu’il s’effondre durement au sol. J’entendis mon repas lâcher des miaulements rauques, tient, il n’était pas inconscient lui ? Oups, j’avais raté mon coup. Il avait s’en doute été assommé par le coup, mais pas assez pour l’endormir. Je le plains, il doit certainement avoir un affreux mal de crâne. Je n’abandonnai pas pour autant l’homme, restant accroupie sur lui. Je n’allais tout de même pas le relâcher aussi facilement après ce qu’il avait déjà subi.

« Et pourquoi devrais-je faire cela ? Je l’ai chassé, il est à moi. »

Je dis cela d’un ton moqueur. Pourquoi se permettait-il de me donner des ordres ? Ce n’était pas parce qu’il avait des années devant lui qu’il pouvait se permettre de m’empêcher de m’abreuver.

« Et désoler de te l’annoncer, mais je n’aime pas partager mes repas. »

Après quoi je reportai mon attention sur l’homme au sol à demi-conscient. Je l’attrapai à nouveau par le cou enfin de le relever, cette fois il n’allait pas m’empêcher de déguster son sérum.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 16 Juil - 13:28

En relâchant l'homme, mais en restant néanmoins sur lui, elle me dit d'un ton moqueur:

«  Et pourquoi devrais-je faire cela ? Je l’ai chassé, il est à moi. »

Puis après une courte pause, elle enchaîna:

« Et désoler de te l’annoncer, mais je n’aime pas partager mes repas. »

Je souris légèrement alors qu'elle reprenait le col du pauvre clochard par terre. Je n'aimais pas vraiment qu'on fasse du mal aux personnes innocentes, quand bien même personne n'est jamais innocent. Mais je connaissais cette soif et cette envie de chasser, et cette jeune fille ne savait pas sur qui elle était tombée. Mon frère était au moins cent fois plus intenable qu'elle, et pourtant elle me semblait déjà très perturbante. Je lui répondit donc, toujours de ma voix grave et calme:

"Je vais te donner plusieurs raisons pour lesquelles tu devrais lâcher cette homme. Premièrement, les chasseurs de vampires te tueraient si tu osais te nourrir d'un humain, deuxièmement j'ai un jeune frère qui est beaucoup plus intenable que toi, et ça ne me poserait aucun problème de te neutraliser, et troisièmement, je suis surveillant du Refuge."

Sans trop regarder ce qu'elle faisait - je pouvais l'entendre de toute façon - je vins me poser sur le banc, les jambes croisées et les bras écartés, et lui dit:

"Alors, on discute ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 16 Juil - 18:15

Des raisons, ce n'était pas ce qui lui manquait. C'est étrange que je n'entende parler des chasseurs de vampires que maintenant après tout ce que j'ai fait dans ma vie. J'ai réussi à les éviter pendant bien longtemps, alors pourquoi cela changerait du jour au lendemain ? Qu'il me neutralise ne me faisait pas non plus bien peur. Le détail qui me dérangeait était tout particulière son rôle de surveillant. Je venais de m'attirer des ennuis une nouvelle fois.  J'observais mon confrère, hésitante, avant de reposer mon regard sur l'homme pour prendre le temps de réfléchir. Finalement, je regardai à nouveau le vampire.

« Oh... » Échappai-je sans émotion.

Suite à quoi je laissai tomber, pour la troisième fois, l'homme dans un soupire d'ennui. Je pris le temps de m'étirer les bras avant de me soulever du sol, croisant mes bras sur ma poitrine. Je n'avais pas non plus l'intention de le rejoindre sur le banc. Je préférai rester debout prêt de ma proie enfin de garder un oeil sur lui. Je ne voulais pas non plus qu'il s'échappe.

« De quoi souhaites-tu autant parler ? »

Au courant de ma réflexion, le vampire s'était posé confortablement sur le banc où était échouer un peu plus tôt ma victime. Je le fixais d'un air de défi. Ce poids d'autorité qui exerçait sur moi m'énervait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 16 Juil - 20:08

Elle me fit un petit "Oh..." montrant que bien qu'elle soit dans son attitude "rebelle", elle savait qu'il valait mieux s'éviter les ennuis avec le Refuge. Même si techniquement, là je n'étais pas là en tant que surveillant. Cette jeune fille me faisait penser à mon frère, c'est pourquoi une sorte de lien d'empathie venait de se créer, sans que je ne le veuille vraiment.
Elle laissa tomber l'homme à terre et après s'être étiré les bras, les croisa au dessus de sa poitrine.
Elle me dit, le regard défiant:

"De quoi souhaites-tu autant parler ?"

Je me penchai, sortant de ma posture détendue pour être dans une posture plus intime, les bras sur les jambes. Pour réussir à parler avec elle, je devrais peut-être user de mon sens de l'empathie plus que de mon autorité. C'est pourquoi je lui dis:

"Dis moi, quel âge as-tu? 100 ans? Peut-être 200 ans? Je vois que tu es resté dans la période rebelle des années 1960. C'est vrai que c'était une chouette période, j'avais les cheveux longs à cette époque. Mais crois-moi, tuer des types comme lui n'est pas la solution."

Je marquai une pose, dévisageant le clochard devant moi. Son expression trahissait son effroi, et je me doutais qu'il savait ce que nous étions. On était en Andorre. J'enchaînai, reportant mon regard calme et bienveillant sur la jeune fille:

"Tu sais, j'ai tué avant d'avoir accès aux poches de sang du Refuge. Mais je tuais efficacement, pas un type au hasard dans un parc. Je m'attaquais aux petites frappes en général, les gens que personne ne viendra pleurer. Ce type a peut-être une famille, des amis. C'est le genre de chose qui te font te sentir mal, quand viennent les 300 ans. Si personne ne te tue avant."

Je soupirai légèrement. Comment faire rentrer le devoir moral chez une jeune vampiresse encore dans la période rock/punk? C'était encore plus compliqué que ça en avait l'air, et ça n'avait déjà pas l'air simple. Néanmoins j'étais certain que je réussirais au moins à sauver cet homme. Peut-être ses futures victimes. Peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 16 Juil - 20:54

Je l’écoutai parler sans ciller. Je ne pus réprimer un sourire amusé lorsqu’il essayait de deviner mon âge. Je ne savais pas que je semblais provenir d’une tout autre époque, c’était comique de savoir qu’on m’imaginait si âgé. Pourtant j’étais très loin d’atteindre la centaine. L’époque dont il parlait était une époque que mes parents avaient bien appréciés. Peut-être était-ce pour cette raison qu’il croyait que j’en provenais. Mes parents m’auraient élevé comme une enfant de ces années.

« En réalité tu te trompes sur toute la ligne, je suis de cette époque où nous sommes présentement. Mais c’est sympa de savoir que je fais contraste avec ma propre époque ! »

Je le laissai reprendre, l’écoutant me faire la morale sur mon choix de victime. C’est vraiment tout ce qui l’importe ? N’était-il pas à moi de m’inquiéter de l’impact qu’auraient mes choix ? À la fin de son monologue je rigolai légèrement et marchai tranquille en direction du lampadaire se trouvaient au côté du banc enfin de m’y appuyer.

« Je suis très loin de l’âge du regret et sincèrement, ça me fait ni chaud ni froid de savoir cela. Tant mieux pour eux s’ils ont quelqu’un pour les pleurer, c’est triste de savoir qu’ils quittent la vie et que personne ne sera là pour lui. »

J’apportai mon attention sur le vampire, 300 ans, il commençait à se faire bien vieux. S’il essayait de me faire culpabiliser, c’était raté.

« Je m’en suis déjà prise à mes propres camarades de classe et même à mon ex petit copain. Agir ainsi ne m’a jamais apporter de véritable regret, je ne m’attache pas aux autres. »

J’avais presque oublié cette histoire avec mon copain. À vrai dire, il représentait le seul moment de ma vie où j’ai eu de véritable regret. Mais ça, il n’avait pas besoin de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Ven 17 Juil - 0:01

" En réalité tu te trompes sur toute la ligne, je suis de cette époque où nous sommes présentement. Mais c’est sympa de savoir que je fais contraste avec ma propre époque ! "

Ainsi elle était encore fraîche. C'était étonnant, mais je la croyais quand même. Elle n'avait aucune raison de me mentir de toute façon. A dire vrai, elle ne faisait pas contraste avec son époque, c'est juste que je l'imaginais un peu plus vieille, sans vraiment de raisons apparentes. Elle enchaîna:

« Je suis très loin de l’âge du regret et sincèrement, ça me fait ni chaud ni froid de savoir cela. Tant mieux pour eux s’ils ont quelqu’un pour les pleurer, c’est triste de savoir qu’ils quittent la vie et que personne ne sera là pour lui.
Je m’en suis déjà prise à mes propres camarades de classe et même à mon ex petit copain. Agir ainsi ne m’a jamais apporter de véritable regret, je ne m’attache pas aux autres.
»

Elle me faisait de plus en plus penser à mon frère. Peut-être que c'était l'attitude typique des jeunes vampires de cette époque, bien que mon frère avait presque 170 ans. D'un coté ça m'attristait, et de l'autre je me disais que c'était la jeunesse qui était ainsi faite. Qu'il fallait s'adapter ou disparaître.
Je lui dis donc:

"Je ne suis pas là pour te faire la morale, si tu considère tes parents vieux, considère moi comme un ancêtre."

Je lui fis un léger sourire avant de continuer:

"Tu sais, tu me fais penser à mon frère en de nombreux aspects. Lui aussi est un peu asocial, et lui aussi est violent et un poil agressif. Mais il sait où sont les limites. Fais tes affaires, ça ne me concerne pas, je ne peux pas te reprocher de tuer alors que j'ai fait plus de morts que l'épidémie de peste de Malte en 1813. Néanmoins, privilégie la prudence, et fait moi le plaisir de laisser cet homme partir ce soir."

Je jeta un coup d’œil au tas de déchets qui se trouvait devant moi, lui faisant signe que c'était bon. J'espérais qu'elle allait être raisonnable ce soir. Je rajoutai, histoire de pas passer pour un faible aux yeux de cette jeune fille:

"Et si tu essayais de me faire peur en disant que tu t'en étais prise à tes camarades, c'est raté. Désolé, je n'ai plus la capacité d'avoir peur. Je l'ai perdue il y a longtemps."

Je lui fis un léger sourire, restant un minimum sérieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Ven 17 Juil - 5:49

C’était intéressant de constater comment il me considère. Une vampire asociale, violente et un poil agressive, comme il le disait si bien. Semblerait-il que ne soit pas la seule à agir ainsi. Tant mieux ? M’offusquer pour ce qu’il disait de moi serait inutile, à vrai dire je trouve cela drôle. Je ne m’imaginais pas être ainsi, tout dépend du moment où l’on me rencontre. Mais il n’avait pas parfaitement tort sur cette représentation de moi. Alors pourquoi pas. En plus de cela, l’ironie du sort m’apporte à un compagnon tueur en série, super ! Alors pourquoi vouloir que je relâche cet homme misérable ? Cet homme est désespéré et malgré la peur dans son regard, il est déjà mort de l’intérieur. Ne pourrais-je pas envisager cette situation comme étant un geste pour abréger ses souffrances ?

Comme quoi j’étais en désaccord avec sa demande, je haussai un sourcil avant de secouer doucement la tête négativement. Je me déplaçai jusqu’à la dépouille de l’homme et y déposai mon pied enfin de l’interdire de s’enfuir comme venait de lui signaler mon partenaire.

« Malheureusement, je ne veux pas le laisser partir. Regarde-le, qu’il meurt maintenant où plus tard changera-t-il réellement les évènements ? Même si j’accepte qu’il fuie, d’ici quelques jours il va mettre fin à ses jours. Disons qu’il mourra un peu moins misérablement. »

Et je voulais mon repas. Je n’ai pas choisi imprudemment cet homme, seul, désespéré, alcoolique… Je pouvais sans problème transformer cette scène comme étant un suicide.

« Oh et mon intention n’était pas là pour t’effrayer, mais pour te faire comprendre mon apathie. Bien contente pour toi que tu ne ressentes pas la peur, ça nous fait un point en commun. »

La faim me rendait agressive et c’est bien ce qui commençait à m’arriver. Ne comprenait-il pas mon besoin oppressant de me nourrir ? Je soupirai pour me calmer, inutile de s’énerver pour rien. Je croisais à nouveau les bras, je ne laisserai pas l’homme et ça je voulais qu’il le comprenne de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Ven 17 Juil - 6:33

Elle secoua la tête négativement et resta sur l'homme. Je ne suis pas sûr qu'on est le droit de tuer quiconque sur le règlement du Refuge, mais après tout, je n'allais pas la mettre K.O pour l'empêcher, car il me semble que c'était interdit aussi. Elle me dit:

« Malheureusement, je ne veux pas le laisser partir. Regarde-le, qu’il meurt maintenant où plus tard changera-t-il réellement les évènements ? Même si j’accepte qu’il fuie, d’ici quelques jours il va mettre fin à ses jours. Disons qu’il mourra un peu moins misérablement.
Oh et mon intention n’était pas là pour t’effrayer, mais pour te faire comprendre mon apathie. Bien contente pour toi que tu ne ressentes pas la peur, ça nous fait un point en commun.
»

Ca m'attristait un peu de voir que cette jeune fille croyait ne plus connaître la peur, et qu'elle considérait ça comme une bonne chose. Sans peur, on ose tout et on prends tous les risques sans hésiter. Peut-être n'était ce pas un manque de peur, mais un manque d'envie de conserver sa vie? Non pas que je sois suicidaire, mais j'étais comme ces vieux vampires. J'étais un peu blasé, et mon frère et cette jeune fille rendait ma vie certes plus intéressante, mais plus blasante.
Je pris ma respiration, exhalant un peu de brume de ma bouche.

"Tu penses que c'est pour quelle raison que les humains ne se sont pas déjà éteints? Mmh ? Tu penses peut-être que tu es exceptionnelle, et que tu échapperas à la vigilance des chasseurs? On est en Andore ici, pas dans un patelin paumé. Si tu continue à tuer, les chasseurs te mettront la main dessus et te tueront. C'est ainsi que l'équilibre est maintenu: les vampires tuent les humains, les humains tuent les vampires. Tu me l'as dit toi même, tu es une jeune de cette époque. J'imagine que tu ne connais pas vraiment ce genre de choses, on a pas dû te donner de mode d'emploi, mais je te donne un conseil. Si tu crois être intouchable, c'est raté. Même le Refuge ne pourra rien pour toi si tu tue cet homme. Te voilà prévenu, maintenant fais ton oeuvre."

J'avais parlé sans hausser le ton, mais ma voix résonnait un peu plus dans le parc, et elle était plus sérieuse encore que précédemment. J'avais véhiculé des sentiments, et du vécu, et ça, ça arrivait assez rarement pour le préciser.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Ven 17 Juil - 19:50

Un frisson me parcourut, il venait de toucher une corde sensible. Me sortir ces histoires de chasseurs de vampires pour ensuite m’encourager à continuer. Il savait que je n’allais pas continuer si je prenais véritablement le temps de réfléchir. Je ne suis pas naïve au point de prendre autant de risque… Je restais un moment sans rien dire, j’observai ma victime en silence. L’homme ne tentait pas de parler, mais ses yeux semblaient me supplier. C’était complètement stupide de ma part de ne pas le laisser après ce qu’il venait de me faire part, j’en étais parfaitement consciente. Alors je ne sais pas pourquoi j’hésitai encore.

J’enlevai finalement mon pied de sur l’homme dans un soupir. Il n’hésita pas bien longtemps avant de tenter de se relever pour partir. L’adrénaline faisait disparaître toute l’ivresse cumulée, rapidement il était déjà debout. Je souris moqueusement en le voyant se diriger vers la sortie du parc en se tenant l’arrière de la tête douloureusement. Ce sourire disparu aussi rapidement qu’il était apparu lorsque je me retournai vers le vampire. Je n’avais pas en lui en vouloir, après tout il m’avait seulement averti des dangers, mais je ne pouvais pas en faire autrement.

« Satisfait ? »

Sur le sol reposait sa bouteille, il l’avait abandonné sur place. Je m’en approchai pour donner un coup de pied dedans et regardai la bouteille voler un peu plus au loin sur l’herbe. J’allai enfin m’asseoir sur le banc au côté du vampire, ne sachant plus où me mettre. Je n’avais rien de plus à lui dire, aucun mot ne sortait de mes lèvres. J’écoutai tout simplement le silence de la nuit brisé par les gémissements de l’homme qui continuait sa fuite. Pas faciles d’avancer lorsque nos deux pieds se refusaient de se mettre l’un devant l’autre. Je souris.

« Il est misérable le pauvre. »

Qu’ajouter de plus ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Sam 18 Juil - 7:35

Elle frissonna - étrange pour quelqu'un qui était sensée ne pas avoir peur - et hésita un instant avant de le relâcher. Le clochard s'échappa aussi vite qu'il le pût, gémissant et se tenant la tête.
La jeune vampiresse me lança un « Satisfait ? » et mis un coup de pied dans la bouteille du type.
Je n'étais pas forcément satisfait, mais il est vrai que j'étais assez content qu'elle m'est écouté, même si j'avais dû utiliser la menace, qui soit dit en passant, était réelle. J'avais perdu ma fiancée à cause des chasseurs, je savais à quoi m'en tenir.
Elle semblait ne pas trop savoir quoi faire, puis après un instant vint s'asseoir à mes cotés sur le banc. Elle dit en souriant, sûrement pour dire quelque chose:

« Il est misérable le pauvre. »

Je lui répondis, toujours de ma voix grave et calme:

"Nous sommes tous misérable dans ce monde. Il faut juste vivre suffisamment longtemps pour s'en rendre compte. Au fait, les présentations n'ont pas était faite, tu t'appelles ?"

En effet, il me semble que nous étions passé à coté d'une politesse élémentaire. Donner son nom.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Sam 18 Juil - 8:03

Assise au côté du vampire, je fixai le vide devant moi. Je m’étais déjà lassée de la fuite maladroite de l’homme. Vous voyez, il était tellement ridicule que cela en devenait ennuyeux. Qu’il tombe et se fracasse le crâne m’aurait semblée être une merveilleuse situation qui malheureusement elle ne se produisit pas. L’homme ressorti du parc sans encombre.

Mon compagnon nocturne brisa le silence. Il est vrai qu’avec un nom, tout serait déjà plus pratique. Je souris amusée des paroles prononcées avant sa question. Il est vrai que même le moment présent semblait être misérable. Je levais les yeux en direction du vampire, rigolant légèrement.

« On dirait un vieux sage, ça ne doit pas être facile tous les jours d’être âgé de plus de 300 ans. Tu sembles avoir beaucoup de vécut avec nos amis les chasseurs. Oh et je m’appelle Iseul, Iseul Yoon. Autant te renvoyer la question. »

Je me souvins être en compagnie d’un surveillant du Refuge. Pouvait-il appliquer les règlements aussi loin du Refuge ? Même si tard la nuit, était-il là comme surveillant du pensionnat où tout simplement comme confrère vampire ? Sincèrement, j’espérai que cela soit la deuxième option. Des ennuis, j’en avais souvent apporté et ce même au Refuge si nous comptions le nombre de cours séché et le pensionnaire que j’ai apporté entre la vie et la mort en m’abreuvant de son sang. J’espérai aussi qu’il ne connaisse pas déjà mon nom pour ces raisons cité.

« Dit, je vais avoir des conséquences pour les règlements que j’ai transgressé ? »

Mieux valait de poser la question maintenant pour que je sache à quoi m’en maintenir par la suite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Sam 18 Juil - 10:04

Elle rigola légèrement à mes paroles, levant ses yeux vers moi. Finalement, elle avait beaucoup de traits semblables à mon frère. Elle aussi était sympathique passée sa crise de sang. Elle me dit alors:

"On dirait un vieux sage, ça ne doit pas être facile tous les jours d’être âgé de plus de 300 ans. Tu sembles avoir beaucoup de vécut avec nos amis les chasseurs. Oh et je m’appelle Iseul, Iseul Yoon. Autant te renvoyer la question."

Je souris légèrement, peu habitué à faire un vrai sourire. Un vieux sage? Peut-être était-ce ce que j'étais, entre autre chose. Car j'étais aussi un soldat, un observateur, un philosophe, un vampire. Tant de choses qui décrivait mon être. Mais aussi vieux sage, pourquoi pas. Quant à son nom, Iseul Yoon, il me disait quelque chose. Sûrement avait-elle fait des infractions, peut-être plutôt grave en vue de ce que je venais de voir, mais ce n'était pas tellement mon problème. Je ne pense pas qu'elle était allé jusqu'au meurtre, sinon elle serait tout simplement morte ou en prison, pour peu qu'il existe une prison en Andore. Elle enchaîna avant que je ne réponde à ses questions, avec une nouvelle question plus intéressée:

« Dit, je vais avoir des conséquences pour les règlements que j’ai transgressé ? »

La vraie question. Pour tout dire, j'avais un peu pitié de cette fille, donc je n'allais rien lui faire. Mais j'étais surveillant, je ne voulais pas non plus passer pour un rigolo. C'est pourquoi je me mis contre le dossier du banc, croisant les bras, puis lui jetant un regard sobre:

"Et bien, si tu en restes là, on va dire que je n'ai rien vu."

Je levai un sourcil pour montrer que j'avais tout de même du pouvoir sur elle, et qu'il fallait qu'elle le comprenne, puis je me détendit et enchaînai:

"Quant à tes autres questions, et bien je n'ai pas tout à fait 300 ans, j'ai 270 ans et des poussières. Ce qui fait de moi un vieux sage sûrement, mais avant tout un survivant. J'ai participé à des guerres par ennui, j'ai côtoyé des célébrités, j'ai observé le monde et la société s'envenimer petit à petit, passant d'un poison à un poison encore plus toxique. A cet âge là, soit tu vis, soit tu deviens fou. Et pour l'heure je suis sain d'esprit.
Pour ce qui est des chasseurs, j'ai eu affaire à eux parfois, et ils ont tués une fille avec qui je devais me fiancer, donc en effet, j'ai un peu de vécu avec eux.
"

Il est vrai que les chasseurs avaient tués ma fiancée avant qu'on ne se voie, et je n'avais que très peu d'affinité avec elle, mais ça m'embêtait toujours de savoir qu'une des notre rendait l'âme - si les vampires en avaient bien une - et mon ancienne fiancée n'échappait pas à la règle. J'enchaînai:

"Et je m'appelle Ryujia, de la lignée des Dragonstone. Enchanté Iseul."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Sam 18 Juil - 22:34

Ah, c’est tout ? Je m’entendais à plus gros avec ce regard qu’il avait jeté sur moi et ce changement de position qui semblait lui donner un air plus supérieur. Mais rien, un simple avertissement, si je pouvais appeler ça ainsi. J’étais étonnée. Autant m’en réjouir, cette fois j’allais réussir à éviter les problèmes. Il est plus sympa que je me l’imaginais. Je lui souris en guise de remerciement avant de détourner le regard devant moi tout en l’écoutant enchaîner.

Eh bien, il en avait du vécu ! Rien de très étonnant, mais ce cela reste spécial d’apprendre tout ça. Imaginé qu’il a vécu au courant des années 1700, qu’il a connu de grande catastrophe qui amenait destruction à l’humanité ou encore les deux guerres mondiales… Je ne vous mentirai pas, c’était assez impressionnant et tout particulièrement qu’il est survécut à l’histoire. Ce Ryujia a connu l’évolution des hommes, il a connu les avancés technologiques et bien encore.

« ’chanté mister Dragonstone. Tu n’as pas eu temps à l’ennui à ce que je vois »

Je me relevai du banc, je n’aimais pas rester assise.

« Tu crois que si tu m’apprendrais à bien choisir mes victimes, ça pourrait faire ? Je n’en veux pas des poches offertes par le Refuge. Je promets d’être sage et bien agir pour une fois. »

Je dis cela en me retournant vers Ryujia pour accompagner mes paroles d’un clin d’œil.

« Tout à l’heure j’ai presque perdu contrôle, c’est un signe qu’il faut que je me nourrisse rapidement… Mon dernier repas date de plusieurs semaines. Tu en pense quoi ? »

Jamais je ne l’avouerai à voix haute, mais présentement j’avais besoin de son aide. J’espérai qu’il comprenne le problème.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Dim 19 Juil - 19:19

Elle me gratifia d'un sourire, et me dit:

« ’chanté mister Dragonstone. Tu n’as pas eu temps à l’ennui à ce que je vois »

Si seulement elle savait que c'était par ennui que j'avais participé à ses effroyables guerres, souvent du coté des américains. En effet, j'avais à mon actif participé à 5 guerres, sous 4 noms différents, et en avait récoltés 5 cicatrices. Certaines placées à des endroits que cette jeune fille ne verrait probablement jamais.
Elle se releva soudainement du banc, visiblement un peu incommodée de la position assise:

« Tu crois que si tu m’apprendrais à bien choisir mes victimes, ça pourrait faire ? Je n’en veux pas des poches offertes par le Refuge. Je promets d’être sage et bien agir pour une fois. »

Je ne pus m'empêcher de plisser les yeux. Cette fille voulait de l'aide, et c'était certain qu'elle en avait besoin. Elle ne survivrait pas en continuant comme elle le faisait. De plus, mon frère ne me contactait plus, et il semblait avoir pris le bon chemin. La sociabilisation lui avait fait du bien, j'imagine qu'il n'avait pas de problèmes, sinon j'en aurais été informé. Mais c'était une lourde charge, autant pour elle que pour moi. Elle se tourna vers moi et me fit un clin d'oeil tout en enchaînant:

« Tout à l’heure j’ai presque perdu contrôle, c’est un signe qu’il faut que je me nourrisse rapidement… Mon dernier repas date de plusieurs semaines. Tu en pense quoi ? »

Je lisais dans ses yeux que cette fille avait réellement besoin d'aide. Que sans moi, peut-être qu'elle finirait en lambeau dans un cercueil, ou brûlé vive, selon le chasseur qui s'occuperait d'elle. Je me devais donc d'agir. Mais cela impliquait de grandes responsabilités, et je devais savoir si elle était prête.
Je me levai, la toisant du regard, passant au crible fin son corps, comme un laser. Elle était mince, mais elle paraissait doté de quelques muscles et réflexes utiles. Peut-être que je pouvais en faire quelque chose. Mon analyse terminée, je lui dit d'une voix empli de sérieux:

"Tu veux que je devienne ton mentor? Tu es au moins consciente que si j'accepte, nous sommes tous deux dans l'illégalité totale? Nous allons commanditer des meurtres, ce genre de choses fâcheuses. Tu es prêt à courir le risque?"

Pour tout dire, j'avais bien peu d'intérêt pour les lois humaines car ces dernières changeaient tout le temps, et d'un lieu à l'autre. Mais je devais être sûr qu'elle savait ce qu'elle faisait. C'est pourquoi je lui répondis d'une voix sans appel:

"Frappe moi."

J'écartai légèrement les mains, prêt à la riposte. Il fallait que je lui montre qu'elle était faible, et qu'elle devait se durcir si elle voulait avoir une chance de survivre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mar 21 Juil - 4:17

À son tour, il se souleva du banc. Je patientais tandis que ses yeux passaient en revus mon corps, m’examinant de toute pièce. Ni lui ni moi ne fit vibrer nos paroles dans l’air, je le laissai faire son analyse. Je ne me questionnais pas, il me sondait enfin d’y faire sortir mes atouts. Je me réjouissais de ce geste, cela suffisait à me rassurer qu’il avait pris comme décision de m’aider. Sinon, pourquoi perdrait-il son temps avec cette analyse ?

Une fois sa réponse prononcée, un rictus marqua mes lèvres. Ce n’était pas une question à me proférer. Semblais-je d’une fille à qui désobéir à loi lui dérangerait ? Bien sûr que non. Ce n’allait certainement pas être la première fois que j’allais prendre des risques, ça ne me faisait pas peur.

« Sans hésitation, je suis prête ! Est-ce vraiment plus risqué que ce que je fais maintenant ? Ça ne me cause aucun problème. »

Comme seul réponse, j’eus droit à deux mots. Simple, directe et remplit de sens. Il souhaitait tester mes compétences. Je comprenais ce vouloir, mais ça m’ennuyait de devoir faire cela. À quoi bon connaître ma force, elle était plus élevée que celle des humains et c’est suffisant pour les chasser. Autant prendre cela comme un défi. Tout comme lui, je fis une analyse rapide tandis que je me positionnais pour frapper. Il s’était déplacer enfin d’agir rapidement à mon coup. Ce vampire avait des années d’expériences et de combats derrière lui, les chances que je le touche étaient minimes. Mais je ne me décourageais pas.

Sans prévenir je frappai, un coup rapidement, mais sans force, au niveau de sa nuque. Il allait le bloquer, je le savais c’est pourquoi je n’offris pas beaucoup d’énergie sur ce coup. Je concentrai ma force sur le coup qui suivit le premier. Plus puissant, plus précis et plus rapide, cette fois j’utilisai le dessus de mon pied pour le frapper à la hanche. À ce moment, j’eus un petit brin d’espoir de le toucher.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 3:03

« Sans hésitation, je suis prête ! Est-ce vraiment plus risqué que ce que je fais maintenant ? Ça ne me cause aucun problème. »

La première réponse me paraissait convenable, elle démontrait une témérité certaine, mais entre témérité et inconscience, il n'y a qu'un pas.
Comme deuxième réponse, j'eus le droit à un coup rapide au niveau de la nuque. Etant préparé, je le bloquai sans aucunes difficultés en mettant ma main devant. Mais le coup était trop faible, c'est pourquoi je commençai à respirer bruyamment. En effet, mon style de combat était basé en grande partie sur la respiration et sur des mouvements lestes, et bien qu'il n'y ait pas de techniques à part entière, le Systema demandait un contrôle précis de son corps et de son souffle. Je me concentrais donc, canalisant l'énergie à l'intérieur de mon corps, quand elle balança son pied vers ma hanche.
D'un mouvement net, je frappai du plat de la main sur son tibia, de façon assez puissante, ce qui eut pour effet de bloquer le coup et peut-être de lui causer une petite douleur.
Au fond, j'espérais que non, car il n'était pas dans mon habitude de faire mal aux filles, mais je savais que si je voulais qu'elle s'endurcisse, elle devait se prendre des coups. C'est pourquoi j'enchaînai en me déplaçant vivement sur le coté de Iseul et je lui assénai un coup de genou dans l'abdomen, assez fort pour qu'elle le sente, mais pas trop pour qu'elle en souffre vraiment. Mon but n'était pas de la tuer, mais de lui montrer qu'il fallait qu'elle progresse si elle voulait vraiment avoir une chance. Car la force ne faisait pas tous, et beaucoup d'humains pouvait encore la mettre à terre. Moi-même, j'étais tombé sur des gens coriaces, d'autant que j'attaquais le plus souvent des racailles ou des gens de basses vertus, qui étaient le plus souvent habitués à la vie à la dure et aux combats. Si Iseul ne s'attaquait qu'aux clochards, je doute qu'elle progresse un jour.
Avant qu'elle continue le combat, je la stoppai d'un signe de main.

"Suffit. J'ai ce que je voulais."

Je croisai les bras, attendant de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 5:30

Comme je l’avais présagé, il arrêta sans problème mon coup à la nuque. Un simple mouvement de bras et sa main bloquait la mienne. Alors que je préparais ma deuxième, j’attendis sa respiration devenir plus forte. Pourquoi, je ne savais pas et je n’avais pas temps de m’y attarder. Je n’accomplis pas mon mouvement en entier qu’il l’arrêta d’un coup sur ma jambe faisant vibrer une douce douleur à travers cette dernière. Je perdis équilibre sautillant une fois, puis deux avant de m’ancrer les deux pieds dans le sol. Trop tard, je signalai déjà sa présence tout prêt de moi. Rapidement, je fis glisser mes talons sur le gravier dans sa direction positionnant mes bras en défensive enfin de bloquer l’attaque qu’il était en train de préparer. Je ne fus pas assez rapide. Il chargea dans mon ventre à l’aide de son genou me faisant reculer vers l’arrière. Je repris pied et me positionnai à nouveau pour riposter, mais alors que je préparai ma prochaine action, Ryujia me fit signe d’arrêter avant de croiser les bras sur son torse.

Je détendis mes muscles suivis d’un doux rire tandis que je passai ma main dans mes cheveux pour les remettre en place suite à ce court combat.

« C’est tout ? Eh bien ce fut rapide ! Je m’étais préparée mentalement de cette défaite imminente. »

Tout comme lui, je croisai mes bras dans un haussement de sourcil, amusée.

« Aller, dit ce que tu as à dire, j’écoutes vos conseils chef. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 6:24

Elle s'arrêta, comme je l'avais demandé, et me fit un sourire en remettant ses cheveux en place.

« C’est tout ? Eh bien ce fut rapide ! Je m’étais préparée mentalement de cette défaite imminente. »

Je souris légèrement. Je me doutais qu'elle était téméraire, mais pas idiote. Elle avait compris la leçon j'imagine. Même si elle était forte, elle n'avait pas encore de maîtrise. J'imagine que ses victimes devaient juste se prendre un bon gros kick dans les fesses et ne plus s'en relever, mais ce n'était pas comme ça que moi je procédais. Elle enchaîna:

« Aller, dit ce que tu as à dire, j’écoutes vos conseils chef. »

Je soufflai du nez, amusé. "Chef"? Ca faisait longtemps que je n'avais pas été appelé comme ça, au moins 150 ans si ce n'est pas plus. Dans le temps j'étais aventureux, j'avais donc décidé de faire mes classes dans l'armée russe malgré le risque que cela impliquait quant à ma couverture. J'étais sorti major de promotion, d'une part pour ma force surhumaine (que je cachais pour le bien de tous) et d'autre part pour mon calme et ma patience. J'avais toujours été talentueux dans tout ce que j'entreprenais, modestie à part. Peut-être est-ce parce que j'étais minutieux? Certainement à dire vrai.
Mais cette jeune fille voulait des conseils, alors j'allais lui en donner:

"Et bien, j'ai beaucoup de points à évoquer. D'abord, ta garde est un peu molle, sûrement parce que tu as pris l'habitude qu'on ne rende pas les coups, ensuite tu n'as aucune maîtrise, et tu cogne pour blesser. Mais si on va plus loin, je vais t'apprendre à cogner pour neutraliser. Et parfois tuer net."

Il fallait dire ce qui est, j'allais pas lui apprendre à faire du judo. Le style de combat que j'allais lui apprendre, si elle avait les tripes assez solide, était le Systema, un dérive lointain de la pugilat mongole antique. Assez récent, j'avais moi-même assisté à son élaboration. C'était l'art martial employé par les forces russes, encore aujourd'hui. Je continua sur ma lancée de conseil:

"Ensuite, tu es téméraire, c'est une qualité, mais tu m'as l'air aussi impatiente, c'est un défaut. Tu vas devoir ronger ton frein et attendre, la première victime ne sera pas avant longtemps, et tu vas devoir t'habituer à boire ses poches de sang si tu ne veux pas mourir de faim. Après, nos entrevues doivent rester secrètes, mais pour ça, je sens que tu es quelqu'un de confiance. Et pour finir, appelle moi simple Ryujia, ou maître si tu y tiens."

Je restai les bras croisés, attendant une réponse, ou une réaction de la part d'Iseul.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 7:26

Il m’expliqua ce que j’avais à savoir. J’écoutais attentivement prenant des notes mentalement. Il en avait beaucoup à corriger, mais rien qui me surprenait véritablement. Il avait parfaitement raison au sujet de ma garde, je n’en avais peut-être jamais pris conscience avant aujourd’hui, mais cela allait de soi. J’étais heureuse d’avoir la chance d’avoir droit à un, voire des, cours personnel. Depuis le temps où je rêvais de pouvoir enfin apprendre à me battre convenablement ! Enfin, ce n’est pas comme si le temps manquait. Cogner pour neutraliser, j’ai toujours rêvé de faire cela. N’arrivant même pas à faire perdre conscience un pauvre homme alcoolique, je faisais pitié à voir.

Ryujia appréciait donc ma témérité, faut croire que je n’avais que cela de bien. C’est ce que je me dis lorsque cette « qualité » fut rapidement suivie de l’un de mes principaux défauts; mon impatience. Impatiente d’apprendre, impatiente d’agir… Il y avait trop de raison qui démontrait mon impatiente. Pour terminer, je restais déçu lorsqu’il employait le sujet des poches de sang. Je savais que j’allais devoir mis faire, mais j’espérais pouvoir éviter cette chose.

Comme réaction, je laissai échapper un soupire tout en me grattant l’arrière de la tête. Il n’avait pas  compris avec mon ironie de l’appeler chef, mais autant continuer en l’appelant maître. Ça m’amuse tout simplement.

« Beaucoup de travail nous attend à ce que je comprends. Je suppose que la partie chasse n’est pas pour ce soir alors. Oh et en effet, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, je ne vois pas pourquoi j’irais gâcher l’occasion de devenir plus forte. Enfin, je suis prête à m’améliorer ! »

Je dis cette dernière phrase en levant le poing en l’air, un grand sourire sur le visage.

« Nous allons commencer par quoi ?... maître. »

À nouveau, un sourire. Encore une fois, j’étais impatiente de connaître la suite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 7:53

Elle ne semblait pas très enthousiaste de boire les poches de sang, mais elle se contint et me dit:

« Beaucoup de travail nous attend à ce que je comprends. Je suppose que la partie chasse n’est pas pour ce soir alors. Oh et en effet, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, je ne vois pas pourquoi j’irais gâcher l’occasion de devenir plus forte. Enfin, je suis prête à m’améliorer ! »

Puis elle enchaîna, un grand sourire sur son joli visage:

"Nous allons commencer par quoi ?... maître."

Si elle voulait vraiment que je l'aide, j'imagine qu'on pouvait commencer par méditer, afin de calmer ses ardeurs, mais j'imagine que ça n'aurait rien de bien passionnant, c'est pourquoi je décidai de lui parler un peu plus de mon style de combat:

"Tout d'abord, je sais que tu veux te battre tout de suite, mais on va d'abord devoir parler. Et méditer, au besoin. Mais je peux quand même te parler un peu du style de combat que je vais t'enseigner, le Systema. C'est un style de combat plutôt récent, dérivé des vieilles techniques de lutte mongoles, et ce n'est pas comme le judo et le karaté, parcequ'il n'y a pas de "techniques" particulières. On ne fera pas de "Mawashigeri", ou ce genre de choses, je vais juste t'apprendre à être totalement décontractée, à te servir de ta respiration comme d'une arme et à frapper là où il faut, quand il faut."

Je m'arrêtai un moment, regardant si elle suivait. Voyant qu'elle n'était pas trop perdue, j'enchaînai:

"Pour commencer, on va faire dans le simple. Met moi un coup au niveau de l'épaule ou du torse."

Encore une fois je lui demandais de frapper, mais cette fois-ci, j'allais juste lui montrer l'échauffement de base.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 8:52

Le Systema, jamais entendu parlé. Rien que le nom était étrange et encore plus lorsqu'il m'apprit que j'allais devoir me servir de ma respiration comme une arme. Cela pouvait m'expliquer la respiration forte qu'il avait tout à l'heure, mais je ne comprenais pas vraiment. Pour résumé, il faut être calme et posé pour apprendre ce style ? Je ne savais pas trop qu'en penser. La méditation et la modération ne sont pas mes points forts. Nous allons découvrir quel impact cela aura sur moi. Pour le moins, j'appréciais l'idée qu'il n'y est pas de véritable technique au Systema.

«Une simple question, comment peut-on utiliser notre respiration comme arme ? Ce n'est pas tout simplement pour avoir une maîtrise de soi ?»

Ryujia souhaitait déjà commencer l'entraînement en m'ordonnant de le frapper à nouveau. Contrairement à la dernière fois, l'emplacement de l'impact était précis. Je fis donc ce qu'il le demandait me positionnant face à lui. Je dirigeai mon attaque à son épaule en frappant directement de l'intérieur de ma paume.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Mer 22 Juil - 11:54

«Une simple question, comment peut-on utiliser notre respiration comme arme ? Ce n'est pas tout simplement pour avoir une maîtrise de soi ?»

C'était la version littérale de ce que je venais de dire. La version moins technique quoi. Mais elle avait raison, en partie du moins, car la respiration était vraiment au coeur du Systema, contrairement aux autres styles de combat.
Elle s'exécuta et me mis un coup, et je l'esquiva en glissant et en prenant son poignet d'un geste vif. Je la lâchai et lui répondis donc:

"Et bien oui, mais non. Contrairement au judo par exemple, le Systema demande une maîtrise totale de son souffle et de son corps. C'est une des seules règles du Systema: un corps leste et un souffle parfaitement maîtrisé. Au final, la seule chose plutôt réglée dans le Systema, c'est les entraînement. Pour le reste, tu peux faire un peu ce que tu veux, du moment que tu respecte la règle."

C'était à peu près tout ce qu'elle avait à savoir sur le Systema. J'enchaîna:

"Maintenant, tu as vu ce que j'ai fait? Fait de même"

Je frappai assez vivement, pour tester sa réaction. Néanmoins, mon coup n'était pas non plus très fort, car ce n'était qu'un entraînement.

[spoiler]T'inquiète pas de soucis ;)[spoiler]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]   Jeu 23 Juil - 23:34

Rapidement il évita mon attaque et attrapa mon poignet. Aussi simple que cela ? Ça n’avait rien de compliquer à reproduire. C’est seulement après cette démonstration que Ryujia répondit à ma question posé un peu plus tôt. Ça réponse m’était satisfaisante, elle répondait plutôt bien à mon questionnement. Ceci allait être un grand défi pour moi, mais je n’aurais pas besoin d’un entrainement si ça serait facile. Ce même si ce style de combat ne contient qu’une seule règle.

J’étais complètement perdue dans ma réflexion lorsqu’il ajouta d’agir à mon tour. Je l’entendis, mais d’une oreille distraite. Je fus étonnée lorsque j’entrevis rapidement le mouvement de mon adversaire. Prestement, je repris sur moi-même enfin de me déplacer soudainement et d’attraper son bras d’une main. Ça n’arrêta pas son mouvement pour autant puisqu’il me toucha à l’épaule, mais je me retins toujours à son bras de ma main. Je soufflai.

« Je n’étais pas prête… Oui je sais, c’était l’objectif de m’avoir par surprise, mais voilà, je n’étais pas prête. »

Encore une fois je lui souris et relâchai son bras.

« J’ai le droit à une deuxième chance ? »

Ce n’était pas une image aussi maladroite que je voulais offrir de moi. Tout particulièrement d’un mouvement aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas
 
À travers un paysage nocturne, deux êtres de la nuit…[Ryujia Dragonstone & Iseul Yoon][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La folie de deux êtres
» Deux êtres magiques dans un hamburger [PV Kate]
» Haânkhès Rhadamante - En Orient, tout ne peut être que clair entre deux êtres [Terminé]
» De l'amour de deux êtres
» Deux êtres, non trois êtres, partageant le même souffle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: