Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Ven 8 Mai - 17:22

Le ciel était particulièrement gris, en ce début d’après-midi. Mais Jade ne s’en souciait pas. Elle appréhendait surtout ce qu’elle allait faire. Au fond elle regrettait de s’être lancé toute seule le défi d’aller faire un tour dans cet hôpital. Pourquoi ? Pour se tester. Elle n’avait pas cours et elle n’avait rien d’autre à faire, de toute façon. Elle avait fait croire qu’elle allait en ville avec une amie, à qui elle avait en fait demandé de confirmer cette histoire si on lui demandait quoi que ce soit. Le subterfuge avait très bien marché. Elle n’avait apporté qu’une lampe torche avec elle. De toute façon, que prendre de plus lorsqu’on va dans un bâtiment « hanté » ? Enfin, hanté. Ce n’étaient que des rumeurs, après tout. La magie était réelle, certes, mais rien ne prouvait que les fantômes et autres entités effrayantes existaient.  En tout cas, elle n’allait pas tardée à être fixée.
Jade s’arrêta devant les portes en verre à présent recouvertes de planches cassées, de peinture et de mousse. Elle ignorait depuis quand il était laissé à l’abandon. Elle ne voulait pas vraiment le savoir. L’hôpital était très haut. Elle inspira profondément avant de s’apercevoir qu’elle tremblait. Pas surprenant, venant d’elle, mais elle aurait préféré être plus courageuse.
« Un…. Deux… Trois ! » Se dit-elle intérieurement.
Sa main se posa sur la poignée rouillée et entra. La lourde porte grinça longuement. Le filet de lumière s’élargissait de plus en plus à l’intérieur, puis rétrécit quand le battant se referma tout seul. Le claquement résonna dans tout le bâtiment. Jade sentit les battements de son cœur s’accélérer. Il faisait presque totalement noir, dans le hall. L’hybride alluma sa lampe. C’était grand, silencieux, et une épaisse couche de poussière avait remplacé le sol. Des dossiers, des lits et des téléphones trainaient par terre, ainsi que toute sorte de choses que l’on pouvait trouver dans un hôpital.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé, ici ?... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Sam 9 Mai - 3:05

La jeune demoiselle se promenait tout simplement dans la grande place d’Andore. Elle revenait d’aller faire un tour à l’allée marchande où elle s’était amusée à faire du lèche vitrine. Ses yeux scintillant face à toutes les merveilles qu’on y vendait. Ae Mi n’avait malheureusement pas pensé à transporter avec elle son porte-monnaie, il lui était donc impossible de se procurer le moindre bien. Se promettant de revenir avec de l’argent, elle s’était donc dirigée vers la grande place pour y admirer les lieux. Elle avait sorti de son sac une sucette à la cerise qu’elle s’amusait à faire rouler sur la langue tandis qu’elle concentrait son regard sur sa console de jeux tout en continuant de marcher vers ce qui lui semblait être le chemin pour rentrer.

Après un moment, elle s’arrêtait de marcher pour relever les yeux de son jeu. La jeune fille compris rapidement qu’elle s’était dirigée vers le mauvais chemin découvrant l’énorme bâtisse qui se présentait devant elle. Ce lieu lui donna des frissons, on pouvait très bien deviner que ce bâtiment était abandonné depuis longtemps en observant l’état des lieux. Les plantes grimpaient le long des murs, les mauvaises herbes bordaient l’allée qui menait à l’entrer, les fenêtres aux vitres brisées étaient barricadées par des planches de bois. Ce n’était pas le type d’endroit qu’Ae Mi voulait s’attarder.

Alors que la jeune fille s’apprêtait à retourner sur ses pas, elle y vit une fille qui se tenait devant la porte de la bâtisse. Ae Mi rangea en douceur sa console tandis qu’elle sentit son cœur débattre alors qu’elle approchait doucement pour mieux distinguer la personne. Peu à peu une jeune métis à la chevelure brune apparut à elle. L’hybride ne put réprimer un soupir de soulagement en découvrant son visage. Elle connaissait cette fille, partageant certains cours avec cette dernière. Elle n’avait malheureusement pas retenu son nom puisqu’elle ne lui avait toujours pas adressé la parole.  Mais que pouvait-elle bien faire dans un lieu aussi lugubre ? Alors que la métis ouvrait la porte, Ae Mi hésitait à la suivre. Elle voulait savoir pourquoi elle se s’intéressait à cet endroit, mais était effrayée à l’idée de pénétrer à l’intérieur. Voyant la fille rentrer dans les ténèbres, la jeune caracal ne pensa plus à rien et se mit à courir en direction du bâtiment. Oubliant durant le court instant la peur qui lui creusait le ventre à la découverte de l’hôpital. Arrivée face à la porte, elle prit une grande respiration malgré les battements précipités de son cœur et ouvrit avec lenteur avant de s’engouffrer dans l’ombre.  

La camarade de classe d’Ae Mi se tenait à l’entrer, une lampe-torche à la main, et balayait les lieux du regard. Avant qu’elle ne se retourne pour faire face à Ae Mi, l’hybride déposa ses mains sur les épaules de la jeune fille avant de s’approcher de son oreille.

« Bouh. » Murmura-t-elle avant de lâcher un doux rire.

Elle sautilla jusqu’en face de la métis, tout en enlever sa sucette de sa bouche, pour l’observer d’un air sérieux.

« C’est une trèèès mauvaise idée que tu t’aventures ici ! Je suis persuadée qu’il y a toutes sortes d’histoires effrayantes sur ces lieux. Peut-être même une qui parle d’enfants vengeurs qui attende l’arrivée de gens avant de les assassiner de sang-froid en les poignardant avec des ciseaux ! Ou encore on raconte peut-être que personne n’est jamais sorti d’ici et qu’on est maintenant prise à jamais ! Oh… »

La jeune fille s’arrêta subitement de parler remarquant qu’elle tremblait devant ses propres sornettes. Elle prit une grande respiration pour ce calmer, reporta sa sucette à ses lèvres, et fixa la métis droit dans les yeux.

« Pourquoi venir ici ? C’est si amusant d’essayer de se faire peur ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Dim 10 Mai - 10:52

Jade sursauta et poussa un cri. Elle se retourna vivement vers la fille, qui rigolait. Cette dernière se mit à sautiller joyeusement. Elle la connaissait, mais elles ne s'étaient jamais parlées. Ensemble, elles allaient aux cours pour les hybrides, mais c'était tout. Elle se souvenait juste que son nom était asiatique. Rien de plus. Ah si, c’était un félin. La fille se mit à lui faire la leçon.
Mais pourquoi se mêlait-elle des affaires qui ne la concernaient pas ? C’était le problème de Jade, si elle rencontrait des fantômes ou des zombies ! Déjà fallait-il qu’ils existent.
-Qu’est-ce que ça peut te faire, que je vienne ici ou non ? Ce ne sont pas tes affaires, et puis je n’y crois pas à toutes ces histoires idiotes ! Si ça peut répondre à ta question, c’est un défi.
Jade ne chercha pas plus loin. Elle s’avança lentement dans le hall et monta les escaliers qui menaient certainement aux anciennes chambres, laissant sa camarade seule dans la semi-obscurité. Elle tremblait. En fait, elle n’aimait pas être seule. C’était silencieux, mais elle avait la désagréable impression que des « boum » ou des « toc » retentissaient soudainement. Elle se retournait régulièrement. De là où elle était, elle ne pouvait pas voir la fille, mais elle espérait qu’elle était toujours dans le hall.
-Si ça t’amuse, tu peux venir avec moi. Dit-elle en faisant mine de soupirer, bien que sa voix tremble un peu.

Elle n’était pas très crédible et en était consciente. Mais elle préférait ça que d’être toute seule au final. Sa lampe éclairait très bien le couloir. Peut-être trop, même. La LED l’éblouissait un peu, avec ce qu’il restait de blanc sur les murs, et le contraste lumière/ombre était angoissant. Les chambres aux portes grandes ouvertes étaient plongées dans le noir total. L’hybride s’imaginait que quelque chose surgissait de la pièce. De quoi avoir des frissons. Sur le sol, il y avait des traces de pas marqués dans la poussière. Comme quoi, elle n’était pas la première à être passée par ici. Des dizaines et des dizaines d’ados avaient dû passer leurs soirées d’Halloween ici. Sauf que ce n’était pas Halloween, et pourtant, ça faisait tout aussi peur…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Sam 16 Mai - 23:02

Comme Ae Mi l’avait prévu, elle sursauta qui fut même accompagnée d’un crie. Il était impossible pour la jeune fille de réprimer son rire face à une telle réaction. Mais ça ne sembla pas plaire à sa compagne qu’elle s’interpose ainsi dans son exploration. C’était seulement pour son bien qu’elle la m’était en garde, rien de plus. Enfin, aussi par pure curiosité.

« Un défi, tu y gagnes quoi ? Et puis, si tu n’y crois pas, alors pourquoi trembles-tu ? »

Cette dernière phrase fut dite tandis que la métis s’éloignait peu à peu d’Ae Mi. Alors qu’elle grimpait l’escalier, l’hybride pouvait très bien distinguer ses tremblements à travers la faible lumière. Mais la demoiselle se retrouva rapidement seule dans le hall. Ça ne lui plaisant guère de rester là, elle regrettait d’avoir décidé de rentrer dans le bâtiment. Elle détestait ce genre de lieu et ce n’est pas d’aussitôt que son avis va changer. La jeune fille ne comprenait pas ce qui peut bien amener une personne à se faire de telle frayeur.

Toujours sur place, les bras ballants, elle posa un pied derrière elle pour faire demi-tour lorsque la métis l’interpella. La suivre ? Ça ne l’amusait pas au contraire, ça l’effrayait de rester dans cet endroit. Mais le ton de sa voix était tremblant, même si elle tentait de la camoufler derrière un soupire. Ae Mi fixait le haut de l’escalier, là où sa camarade se tenait, laissant échapper un faisceau de lumière. Elle ne pouvait pas la laisser seule comme cela. À deux, c’est toujours moins effrayant.

L’hybride regarda une dernière fois la porte derrière elle, hésitante. Rentrer tranquille au refuge et passer le reste de l’après-midi à s’ennuyer seule ou bien se promener avec cette fille dans un vieil hôpital abandonné. Ae Mi lâcha un soupire avant de se diriger vers l’escalier d’un pas prudent. Le bruit de ses pas résonnant à travers le bâtiment silencieux, parfois même accompagné d’un grincement inquiétant.

« D’accord, mais je te préviens, s’il se passe quelque chose qui me déplaît je pars ! »

La caracal finit par arriver au côté de la fille. Sur l’étage, elles avaient droit à choisir leur destination, soit la gauche soit la droite. Les deux chemins se ressemblaient beaucoup trop pour faire un choix. Chacun d’eux donnant sur un long couloir plongé dans l’obscurité donnant sur une série de portes ornant les côtés. Ne sachant pas quel chemin emprunter, Ae Mi soulevant son doigt avant de se mettre à chantonner.

« ♪ Am, stram, gram, Pic et pic et colégram, Bour et bour et ratatam, Am, stram, gram.  ♪ »

Son doigt s’arrêta sur le chemin gauche. Elle se retourna donc vers la métis en souriant.

« Alors allons par-là ! Prête ? Moi, non. »

Puis se dirigea vers la gauche, se tenant proche de sa compagne par peur de ce qu’elles vont y découvrir. Quelle idée de faire cela ! Les lieux étaient si silencieux, cela suffisait à faire monter la peur en Ae Mi.

« Dis, je sais qu’on partage certains cours, mais je n’ai jamais retenu ton nom. Ce serait bien de le connaitre, pas vrai ? » Demanda-t-elle pour briser le silence, s’efforçant de rire suite à cette question.

Elle n’était pas à l’aise. Autant avait-elle peur, mais aussi connaissait peu la fille avec qui elle allait explorer l’hôpital.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Mer 20 Mai - 16:48

Jade fut soulagée de voir que la fille avait accepté son invitation.
-Un défi, ça permet de se tester, voire de combattre ses peurs, lui répondit-elle enfin, or ici, il n'y a pas de quoi avoir peur.
Elle balayait le couloir qu'avait choisi son amie, baignant les murs dans une lumière éclatante pendant quelques secondes. Cette dernière ne semblait pas à l’aise du tout. Il fallait dire qu’elle non-plus. Parfois il suffisait d’un bruit de pas – le sien – pour l’inquiéter. La fille lui demanda comment elle s’appelait. Ah oui, les présentations. Elle avait oublié.
-Moi c’est Jade, panthère. Et toi ?
Elles continuaient de marcher, sans vraiment savoir où aller. Jade visa brusquement à droite, découvrant l’une des chambres. Elle avait cru entendre quelque chose. Un objet qui tombe ? Ou bien… Quelqu’un ?! Jade n’avait qu’une envie, fuir, mais ses jambes refusaient de faire marche arrière.
-C’est moi ou il y a eu un bruit ?...
L’adolescente respirait rapidement. Elle resta immobile encore dix secondes avant de continuer l’exploration. Elle fit signe à son amie de la suivre.
« Il n’y a strictement rien, ici… » Ne cessait-elle de se répéter.
Elle le savait, évidemment, mais c’était plus fort qu’elle. Elle devait se rassurer pour ne pas avoir l’impression qu’un psychopathe les suivait discrètement depuis tout à l’heure. Mais elle continuait de jeter des coups d’œil par-dessus son épaule. L’obscurité l’empêchait de voir très loin, et au final ça ne faisait que la stresser d’avantage.
Le décor devenait assez répétitif, et le couloir était très long. Ce bâtiment était beaucoup plus grand qu’on ne pouvait l’imaginer de l’extérieur ! Lorsqu’elles arrivèrent au bout, elles se retrouvèrent dans une grande pièce. Le long des murs, des chaises, certaines cassées, recouvertes de poussière, et en face, des bureaux, un ascenseur et un escalier. Cela ressemblait beaucoup à une salle d’attente. Jade prit le temps de faire passer la lumière dans les moindres recoins pour être certaine qu’il n’y avait qu’elles.
-On monte ? Proposa l’hybride.

Maintenant qu’elles étaient au cœur de cet hôpital, autant aller jusqu’au bout.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Lun 29 Juin - 6:40

Alors la fille accompagnant la caracal faisait cela seulement pour tester ses peurs ? Cette idée sonnait complètement stupide dans la tête d’Ae Mi. Enfin, le prétexte de la jeune fille de pénétrer dans ces lieux n’était pas moins stupide. « La curiosité est un vilain défaut » dit-on. La demoiselle regrettait déjà d’avoir ce vilain défaut.

Le couloir emprunté par les deux camarades n’était pas des plus attrayants. Derrière les couches de saleté et de poussière, on pouvait deviner que la couleur de ces murs avait auparavant d’un blanc immaculé. Un blanc qui s’était transformé d’un gris sale au fil des ans. De plus, à certains endroits la peinture s’écaillait et tombait en lambeau. Ce n’était pas très accueillant comme lieux.

Enfin de brisé le silence pesant, l’hybride tenta d’entamer une conversation permettant de mieux connaître la métis, une métis répondant au nom de Jade. Il semblerait aussi qu’Ae Mi ne soit pas la seule à avoir oublié le nom de sa camarade.

« Jade, comme la pierre ? Oh c’est joli ! Le mien est Ae Mi. Quant à moi, je suis une caracal ! Enchanté, enfin je suppose puisque c’est la première fois que l’on s’adresse la parole, je crois. »

Elles continuèrent leur chemin jusqu’au moment où l’hybride panthère dirigea rapidement la lampe en direction d’une chambre, faisant sursauter Ae Mi, prétendant avoir entendu un bruit. La caracal jeta un coup d’œil discret dans la pièce, mais ni découvrit que le même décor qu’elles croisèrent depuis le début de leur expédition. Soit une chambre d’hôpital délabré aux lits aux couvertures usées et poussiéreuses. Rien d’étonnant pour l’endroit.

« N-non, je n’ai rien entendu… Sûrement un rat ou une bestiole du genre…  On devrait continuer. »

Elle se voulait rassurante aux yeux de Jade, mais elle ne pouvait contrôler les tremblements de son corps et les battements paniqués de son cœur. Ae Mi recommença à marcher, mais remarqua que sa compagne de la suivait pas et s’arrêta pour la fixer en silence tandis que cette dernière continuait de regarder la pièce avec hésitation.

« Jade ? »

La métis finit par se retourner vers l’asiatique qui lui sourit rassuré avant de la rejoindre et continuer. Le chemin emprunté semblait ne semblait pas y avoir une fin, il en devenait presque ennuyeux et ce malgré le stress. Ae Mi fini même par se calmer légèrement tout en observant avec attention chacune des pièces qu’elles dépassaient pour s’assurer qu’il n’y avait rien de camouflé dans l’obscurité. Pour le moment, tout semblait aller pour le mieux. Le couloir finit par donner sur une grande pièce, un peu plus éclairer que le couloir qu’elles venaient de parcourir. En marchant, Ae Mi donna, sans le vouloir, un coup dans l’une des chaises qui jonchaient le sol. Un son strident vint alors percer le silence faisant crier l’hybride. Elle comprit rapidement que cet affreux bruit avait été par elle, ce qui lui valut de commencer un rire.

« Désolé… Oui allons-y, je te suis. »

Comme dit, elle suivit Jade en haut de l’escalier. Une indication pendant du plafond et malgré les lettres qui s’effaçaient, on pouvait y lire « département psychiatrie». Ae Mi donna un petit coup de coude à la panthère avant de lui pointer du doigt l’affichette.

« Regarde. Tu veux vraiment continuer par là ? Dans les films, c’est toujours là où se retrouvent les esprits les plus dangereux ! »

L’asiatique savait très bien que cela n’allait pas suffire à lui faire changer d’avis, mais ce type de département était le dernier que la jeune fille souhaitait entrer. Le simple mot psychiatrie lui donnait des frissons en imaginant toutes les histoires affreuses que l’on racontait sur les hôpitaux psychiatriques.  

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Jeu 2 Juil - 18:51

Le mot « psychiatrie » ne l’enchantait pas non-plus. Mais comme elle venait de se le dire, autant finir ce qu’elle avait commencé.
-On n’est pas allées jusque-là pour rien. De toute façon il n’y a plus rien, ici.
Néanmoins, Jade disait totalement le contraire de ce qu’elle pensait. Elle avait aussi peur qu’Ae Mi.
-Au pire, on pourra toujours s’enfuir sous notre forme animale…
Elle s’avança dans cet endroit, ce dédale de couloir où avaient dû être enfermé les personnes les plus tordues et les plus terrifiantes d’Andore et du Manoir… Il y avait de quoi en devenir malade, mais ce n’était pas le genre de la panthère. A nouveau, elle balada le faisceau lumineux tout autour d’elle. C’était aussi vide et silencieux que le reste du bâtiment.
-Personnellement je continue. Mais si ça te dérange, tu peux sortir… Enfin… Comme tu veux…
« Pourquoi ai-je dis ça ? » pensa-t-elle juste après.
Non, elle ne voulait pas être seule, en aucun cas ! Elle ancra son regard dans celui de sa camarade dans l’espoir qu’elle reste. Cette sorte de panique lui faisait faire n’importe quoi ! Elle ne voulait pas montrer qu’elle avait peur non-plus !
Jade se retourna dans l’espoir que la caracal n’ai rien remarqué. Bien qu’elle sache que ses efforts soient plus ou moins vains. D’un geste discret de la main, elle l’invita à la suivre encore, si elle le désirait. Ici, les couloirs étaient toujours les mêmes. Mais les chambres, non. Elles étaient… étranges. Celles du premier couloir étaient en désordre, et aux lits étaient enroulées les fameuses lanières qui permettaient de tenir les patients en place. Il y avait également des objets dont l’adolescente ne préférait ne pas connaître l’utilité. Elle shoota involontairement dans ce qui ressemblait à une muselière. Elle fronça légèrement les sourcils. Cet endroit était malsain. Malgré le stress qui montait, elle continua d’avancer, jusqu’à ce qu’elle arrive à une intersection. Face à elle se trouvaient deux grandes portes battantes dont les vitres épaisses avaient été jaunies par le temps. Lentement, Jade les poussa avant de prendre une profonde inspiration. Elles étaient lourdes et difficiles à bouger, mais elle y parvint.
« Où est-ce qu’on est ? »
Elle alla dans la chambre la plus proche et sursauta. Elle avait oublié ces chambres, avec des matelas partout, sur le sol comme sur les murs…
-Tu as raison, c’est comme dans les films, murmura-t-elle.
Au même moment, un énorme « Clang ! » retentit. Jade poussa un cri et fit un bond.
-Ae Mi, c’est toi qui as fait ça ?

Elle braqua sa lampe torche vers elle. Le faisceau tremblait avec sa main. Maintenant, elle avait très peur.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Mer 8 Juil - 22:53

Sortir de cet hôpital abandonné pour refaire le trajet parcouru, mais seule. Ae Mi n’avait pas le courage de tournée les talons tout comme elle n’avait pas le courage de continuer. Elle ne pouvait pas non plus rester sur place et ne plus bouger de là. C’est pourquoi le choix était simple, elle allait continuer. Le regard suppliant de sa camarade, posé sur elle, l’aidait dans cette décision. Jade ne voulait pas continuer seule et la caracal comprenait parfaitement cette supplication silencieuse.

Alors que la métis avait repris son chemin, Ae Mi resta figée un instant à observer le couleur sombre avant de prendre une grande bouffer d’air et d’accourir au côté de Jade. Lors de la traverser, l’asiatique restait à l’arrière silencieuse, n’ayant plus la tête à rigoler. Elle termina même sa sucette qui l’avait suivi tout le long de son escapade et laissa tomber au sol le bâtonnet. Le regard fixé sur le dos de la panthère, la jeune fille hésita à s’accrocher à ses vêtements tel un enfant, mais si résigna.

Les pièces, tous aussi étrange les unes des autres ne rassuraient gère l’hybride qui à chaque nouvel outil découvert se repassaient les images affreuses de films regardés ou d’histoires entendues. Il était clair qu’Ae Mi détestait cet endroit. Ses pensées se perdirent au point de s’imaginer que cet hôpital produisait d’affreuse expérience en cachette et c’est pour cette raison qu’ils auraient fermée. Les deux jeunes filles finirent par traverser une lourde porte menait à une partie isolée de l’hôpital. Un espace encore plus glauque et inquiétant que ceux déjà parcourus. Jade pénétra dans la première pièce à leur droite et Ae Mi la suivi sans se poser la moindre question. Mais une fois le pied à l’intérieur de la pièce, elle resta figée à l’entrée. Elles venaient d’entrer dans une salle d’isolement…

La caracal recula d’un pas, puis de deux, mais avant qu’elle puisse sortir entièrement de la pièce, la lourde porte se referma brusquement, frappant de plein fouet Ae Mi qui basculait à l’avant manquant tomber. Elle se figea une nouvelle fois sur place les yeux écarquillés, ce n’était pas elle qui avait refermé la porte. La lumière de la lampe tremblant tandis que sa camarade la pointait sur elle. Des tremblements que l’asiatique ne pouvait pas non plus retenir. Elle avait l’impression qui son cœur allait se lâcher dans sa poitrine tellement il battait rapidement.

« Je… non… »

Elle n’arrivait même pas à prononcer plus de deux tellement sa voix tremblait. L’hybride se retourna lentement vers la porte, il n’y avait pas de poignet à l’intérieur, comme dans toute pièce d’isolement qui se respectait, mais par chance, un grand trou traversait la porte, donnant vu le couloir. Toujours tremblante, Ae Mi s’approcha de la porte pour la pousser. Rien. Elle restait bloquée. Elle essaya une deuxième tentative, mais en donnant un coup d’épaule, cette fois elle s’ouvrit. La main tremblante la jeune fille poussa la porte et jeta un discret coup d’œil. Le couloir était vide, sans le moindre signe de vie et toujours aussi sombre.

« Il…Il n’y a ri-rien. »

Les tremblements de sa voix rendaient ses paroles presque inaudibles. Elle s’engouffra avec prudence dans le couloir et fit un rapide tour d’horizon du couloir. Toujours rien en vue. Mais en s’aventurant de quelques pas, elle lâcha un cri étouffé et recula jusqu’au mur, tremblante de plus belle. Devant elle, se présentait une nouvelle pièce comme celle où les deux camarades avaient pénétré. À la seule différence, un squelette presque entièrement décomposé y était pendu. Assise au sol, dos contre mur et mains déposé sur sa bouche, Ae Mi n’arrivait plus à contenir les larmes qui coulaient sur ses joues.

« Je veux sortir d’ici ! Je ne veux plus rester ! Ramène-moi à la sortie, s’il te plait ! Je-je ne veux pas revenir seule…Je veux sortir… ! »

Les larmes continuaient de couler alors qu’elle s’écriait ces paroles dans un élan de panique. Avant de pouvoir en ajouter plus, son corps se changea pour prendre l’apparence d’un jeune caracal roux. Ne prenant pas conscience de cette transformation soudaine, causé par la peur, Ae Mi resta figé à trembler au sol toujours à fixer le squelette pendu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Ven 10 Juil - 17:34

Jade regrettait. Elle regrettait vraiment d’avoir osé mettre les pieds ici. A croire qu’elles n’étaient pas toutes seules. La porte de la chambre d’isolement s’était soudainement refermée derrière elles. Il y avait forcément quelqu’un d’autre. La panthère voulait se rassurer, mais d’un autre côté, qui était cette nouvelle personne ? Etait-elle « normale » ou bien… Dérangée ? Elle eut un violent frisson. Pendant qu’Ae Mi tentait d’ouvrir la porte, Jade sentait son cœur s’emballer de plus en plus, et ses mains peinaient à tenir la lampe torche tant elles étaient moites. Elle serrait aussi fort qu’elle le pouvait. Elle ne les sentait presque plus.
Enfin, la caracal parvînt à ouvrir la porte, d’un coup d’épaule. Sa voix tremblait terriblement lorsqu’elle déclara qu’il n’y avait personne. Sans attendre Jade, elle s’aventura dans le couloir. La brune la suivit à pas lents. La peur la paralysait d’une certaine façon. C’est alors qu’elle entendit un cri déchirant. Elle sursauta et se mit à trembler encore plus.
-Ae Mi ?
Sa gorge était si nouée qu’elle n’avait même pas réussi à prononcer le nom de sa camarade. La caracal était plaquée contre un mur, regardant avec horreur ce qu’il se passait devant elle. Son visage était déjà trempé, alors qu’elle ne pleurait pas, à peine dix secondes plus tôt. Jade s’approcha lentement d’elle et fit remonter le faisceau blanc. Elle ne réagit pas tout de suite à ce qui se trouvait devant elle. Mais elle fit un bond lorsqu’elle comprit. Les larmes montèrent d’elles-mêmes. Ae Mi criait presque. Elle voulait rentrer, elle suppliait. Jade détourna le regard de ce qu’il restait du pendu. Elle hoqueta puis ferma les yeux. Un bourdonnement de mouches avait suivi le cri de son amie.
Ce qui lui restait de forces venait soudainement de l’abandonner. En tout cas, c’était l’impression qu’elle avait ; tous ses membres étaient engourdis, comme après une longue et intensive journée de sport. Mais en même temps, avec cette sensation, elle ne pouvait ressentir la douleur de l’effort.
Elle voulut prendre Ae Mi par le bras mais elle s’était changée en félin. Jade la prit donc par la peau du coup et lui donna de l’élan pour qu’elle se mette à courir. Une fois partie, elle mit la lampe torche dans sa bouche et se transforma. Elle dépassa la caracal et fit le chemin inverse. La panthère avait une bonne mémoire, mais elle ignorait comment elle s’en sortirait dans la panique. Mais pour l’instant, il suffisait d’aller tout droit, de descendre l’escalier, et après… Elle reconnaitrait…
Derrière elle, elle entendait les miaulements rauques d’Ae Mi, qui avaient remplacés ses pleurs. Jade s’en voulait… Elle s’en voulait terriblement.
Elles atteignirent enfin l’escalier. Jade n’en avait jamais descendu en tant qu’animal. Et la panique cumulée, cela lui couta. Elle trébucha, roula jusqu’en bas et se retrouva par terre, recroquevillée sur le côté sous sa forme humaine. Elle sanglotait, tenant son front dans ses mains. La lampe était quelques mètres plus loin et grésillait. Le choc ne lui avait pas plus, à elle non-plus…
-Je suis désolée… je suis désolée… Répétait la panthère entre chaque hoquet.
Une migraine avait surgi juste après sa chute. Elle inspira profondément pour reprendre ses esprits, puis se releva doucement. Tout ce qu’il venait de se passer… Elle ne parvenait pas à le croire. Elles avaient bien vu un cadavre… Mais c’était comme dans un film, ou un cauchemar. Jade resta assise. Sa tête tournait trop pour qu’elle puisse tenir debout. Mais elle chercha tout de même Ae Mi du regard. C’est alors qu’elle sentit un liquide tiède couler sur son front. Elle passa sa main tremblante et constata avec horreur sa couleur rouge. Son regard se posa sur la lampe, puis revînt sur le sang. Elle poussa un gémissement et sanglota de plus belle.

-Ae Mi… Je me suis cognée…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Lun 13 Juil - 7:10

Ae Mi était complètement terrorisée, impossible pour elle de quitter des yeux la scène macabre. La peur l’empêchait d’avoir la moindre réaction. Cette fois, ce n’était pas un film, mais bien la réalité. Un ancien patient pendu, une porte qui se refermait de soi-même… La situation semblait simple à comprendre pour la caracal, l’esprit de cet homme allait leur causer encore bien des soucis si elles ne sortent pas rapidement de ces lieux. L’hybride se sentit soulevée par la peau du cou, c’est seulement à ce moment qu’elle reprit sur elle. Il n’était pas temps pour trembler dans son coin, mais s’enfuir. Tandis que son amie lui donnait une pousser enfin de l’encourager à avancer, elle se dépêcha de récupérer son sac qu’elle coinça dans sa mâchoire et de se mettre à courir dans le sens opposé. Peu après, la panthère devançait Ae Mi.

Malgré cette fuite soudaine, l’asiatique n’arrivait toujours pas à se remettre les idées en place, la peur et les pleure étaient toujours présent. À ce moment, son seul souhait aurait été de pouvoir se téléporter à l’extérieur de ce bâtiment. Malheureusement pour les deux filles, elles avaient encore plusieurs couloirs à parcourir avant de venir à bout de cette histoire. Ae Mi suivant aveuglément la masse sombre du félin qui courait devant. Elle n’était pas apte à réfléchir au chemin à emprunter et avait parfaitement confiance en sa partenaire. Quand tout à coup, elle disparut de sa vue suivie d’un grand fracas accompagnant de plainte animale. La caracal tentait vainement de s’arrêter dans sa course en plantant ses griffes dans le sol. Suivie de quelques couinements, elle finit par s’arrêter non loin du haut de l’escalier. Ae Mi se penchait alors pour observer en bas. Elle ne put s’empêcher de lâcher une plainte désespérée en découvrant Jade recroquevillée au sol prise de spasme suite à ses sanglots. De là-haut, elle arrivait à entendre les murmures de désolation de sa camarade. L’entendre répéter ses paroles lui brisait le cœur.

L’hybride se mit à descendre avec prudence les marches enfin d’atteindre Jade. Arrivée face à son amie, elle s’approcha doucement vers elle, ses oreilles aplaties contre son crâne et sa queue entre les deux jambes. La caracal reniflât la panthère en lâchant de nouveau miaulement de désespoir en découvrant son état. Il fallait qu’elle se calme et reprenne sur elle, impossible de lui fournir de l’aide sous cette apparence. Elle recula un peu pour se permettre de calmer ses tremblements et de prendre de grande respiration. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, Ae Mi avait repris sa véritable apparence. Elle se précipita donc sur son sac pour y vider son contenu. À la noirceur, elle n’y voyait pas grand chose, elle essayait donc de récupérer la lampe un peu plus loin, mais une fois en main, elle se refusait de s’allumer convenablement. La lampe clignota quelques instants avant de s’éteindre pour ne plus se rallumer. Malgré les protestations de l’asiatique qui frappait contre la lampe pour l’insister à éclairer, elle se refusait de fonctionner. Ae Mi tentait de se résonner, ce n’était pas grave, elle avait une autre option pour s’éclairer. Elle empoigna sa console de jeux qui reposait sur le sol et se dépêchai de l’allumer. La douce mélodie de son jeu se fit entendre en même temps que la lumière jaillissait de l’objet. Parfait, cela était suffisant.

S’éclairant de sa console elle farfouilla à travers ses effets. Des friandises, de petits pansements de Mickey mouse, des feuilles, des crayons, un t-shirt de rechange, des cassettes de jeux… Rien qui pourrait leur procurer une véritable aide. La jeune fille se résolut finalement à prendre son t-shirt et s’approcha à nouveau de Jade. Elle lui prit la main enfin d’y mettre son t-shirt et dirigea son bras jusqu’à sa blessure sur son front.

« Garde ça sur ta blessure pour arrêter le sang de s’écouler ! Tu vas arriver à te soulever ? Il faut sortir le plus rapidement possible. »

La voix d’Ae Mi tremblait, mais restait ferme. Elle avait diminué de quelque peu ses tremblements.

« Ça va aller. Vient on continue. »

La rousse essayait de se faire rassurante tandis qu’elle prononçait ses mots. Elle récupérait ses effets au sol pour les mettre dans son sac qu’elle remit sur son épaule, gardant avec elle sa console enfin de se diriger dans la noirceur. Finalement elle alla aider son amie à se relever en passant son bras disponible par-dessus ses épaules et l’aida à se soutenir tout en reprenant la route.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Mer 15 Juil - 17:08

Elle entendit une petite mélodie, puis une lueur apparut. Jade se tourna doucement vers Ae Mi, la main sur le front. Elle prit du temps à comprendre ce qu’était la source de la lumière. La caracal lui donna un tissu en boule. Elle ne savait pas ce que c’était, mais c’était sans importance, tant que ça couvrait sa blessure… La panthère essayait plutôt de se calmer. Elle inspira profondément et expira plusieurs fois pour faire passer ses mots de tête. Son amie l’aida ensuite à se relever. Elle fit quelques pas avec elle, puis décida de s’écarter, lorsqu’elle fut certaine qu’elle pouvait marcher normalement.
-Ca va,… Merci…
Elle n’aimait pas trop qu’on la soutienne comme si elle était une blessée de guerre, bien que sa chute ait été violente. Elle était orgueilleuse sur ce point-là. Mais elle appréciait son geste. Ae Mi éclairait le chemin à l’aide de sa console. Ce n’était pas aussi efficace que la lampe torche, mais c’était suffisant dans cette noirceur. Jade arrivait à se repérer. Elle faisait le guide. Car au final, elles n’avaient pas pris le risque de zigzaguer, elles étaient globalement allées tout droit. Ainsi, elles ne prirent pas longtemps pour retrouver le hall. Mais le trajet se fit dans la peur. Elles ne voyaient qu’à un ou deux mètres devant elles, et après ce sur quoi elles venaient de tomber, qui savait ce qu’elles pouvaient croiser ?
L’arrivée devant les escaliers du hall fut un soulagement pour Jade. Enfin, elles allaient pouvoir sortir. Elle resta un instant à fixer le faisceau de lumière qui pouvait encore traverser l’une des vitres de la porte. Depuis combien de temps étaient-elles ici ? Moins d’une heure à tous les coups. Pourtant pour l’hybride cela faisait une éternité qu’elles n’étaient pas sorties. Une ombre passa devant le faisceau, et un « clac ! » retentit juste après. La panthère sursauta.
-On n’est pas seules… On fait quoi ? Chuchota-t-elle terrifiée à sa camarade.
Les battements de son cœur s’accéléraient de nouveau. Un frisson parcourut son dos. Jade regarda le visage d’Ae Mi, bien qu’elle ne voie pas grand-chose. Elle augmenta inconsciemment la pression sur son front et serra les dents. Elle ne savait pas qui était cette personne – s’il y en avait une, ce dont elle était presque certaine – et aussi bien elle était gentille, mais elle ne pouvait s’empêcher d’avoir peur. Un autre « clac » retentit à leur droite, suivit de bruit de pas. Elle retînt un cri de surprise. Ses larmes montaient. Elle voulait partir, mais elle n’arrivait plus à bouger. Ses pieds refusaient d’obéir. Etait-ce elle qui hallucinait ? Elle se refusait de le croire. Et pourtant…
« Cet endroit vraiment hanté… »             
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Sam 25 Juil - 21:18

Après quelques pas, Jade s’éloigna du soutien de sa campagne enfin de continuer de marcher sans aide suivi d’un remerciement. Malgré cela, Ae Mi la guettait du coin de l’œil enfin de s’assurer qu’elle ne s’évanouit pas suite à sa blessure. C’était très dangereux d’avoir une blessure au niveau de la tête et cela inquiétait beaucoup la caracal. Les deux amies parcoururent le chemin restant sans véritable encombre. De nouveau elles durent avancer tout droit dans un long couloir à la brève luminosité de la console d’Ae Mi. Ce soudain changement de luminosité ajoutait à l’ambiance un peu plus de crainte que ce qu’elle n’était déjà. Comme si elles n’avaient pas suffisamment peur ainsi. Cette fois, il leur était impossible de distinguer ce que contenait l’intérieur des pièces, ce qui rendait l’asiatique encore plus anxieuse. Ne pas connaître ce qui l’entourait n’avait rien de rassurant.

Les deux jeunes filles débouchèrent enfin sur le grand escalier. Elles pouvaient souffler, plus que quelques pas encore et la liberté était à elles. Soudainement, lorsqu’Ae Mi déposa son pied sur la première marche, la lumière au loin fut bouleversée par un ombre passant suivis du son d’une porte que l’on refermait prestement. Ae Mi se figea les yeux écartés en direction de là où avait circulé l’ombre.  

Jade lui demandait quoi faire, mais elle-même ne savait pas. Un nouveau clappement accompagné d’un bruit de pas. La caracal paniquait intérieurement. Elles allaient se faire attaquer par des esprits ! Elles n’allaient plus pouvoir sortir de cet affreux bâtiment. Elle essayait de contenir ses tremblements tout en réfléchissant à vive allure. Ce n’était certainement pas le moment pour s’effondrer ! L’asiatique se retourna vers sa camarade pour lui attraper le bras.

« On continu et on l’ignore ! La sortie est devant, c’est simple, on court ! »

Le plan était aussi simple que cela, courir. Il était inutile de rester sur place à trembler de peur alors qu’elles étaient si près du but. Toujours le bras de la panthère dans sa main, Ae Mi se mis à courir en direction de la porte, descendant l’escalier à grande vitesse. Tant pis les précautions, elle voulait sortir et ce rapidement ! Une fois devant la porte, elle se figea. La poignée avait été arrachée de ce côté, il fallait tirer pour sortir. La demoiselle sentit une nouvelle fois les larmes glisser en silence sur ses joues. Il fallait qu’elle se ressaisisse et trouve un moyen de défoncer la porte ou encore d’arracher les planches devant les fenêtres, peu importe quoi. Des bruits de pas plus forts se firent entendre, les pas approchaient lentement, mais sûrement.

« Aide-moi ! Il faut arracher les planches des fenêtres, on va sortir par là ! »

Ae Mi enfouit sa console dans son sac avant de se précipiter en direction de l’une des fenêtres qui entouraient la porte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Ven 31 Juil - 17:20

Après avoir regardé un film d’horreur, Jade s’était toujours demandée comment les victimes faisaient pour « tenir » jusqu’au bout du film. Pour son cas, elle y avait réfléchi plusieurs fois : en se mettant dans une situation extrême, aurait-elle pu tenir tant de temps ? Non. Ou du moins, c’est ce qu’elle pensait. A chaque fois, elle était retombée sur une seule et même solution : abandonner. Ce qui revenait à mourir. Par exemple, que faire dans un labyrinthe, lorsqu’on est poursuivi par des zombies débouchant de chaque chemin ? Pour Jade, c’était clair : fuir et soit trouver rapidement la sortie, soit mourir. Et c’était la même chose dans ses cauchemars : elle finissait toujours par ouvrir les yeux comme pour abandonner la « elle » de ce monde. Oui, elle avait beaucoup de mal à supporter la peur.
Mais qui sait ? Peut-être que la réalité était toute autre. Peut-être qu’elle ne se laissait pas si facilement faire, finalement. Ae Mi la fit sortir de cette sorte de rêverie et l’entraina vers l’entrée. Elle avait raison. Il ne fallait pas s’arrêter en si bon chemin. Surtout qu’elle entendait des bruits de pas approcher doucement. La caracal lui cria quelque chose, un ordre. Sa voix était étrange, cassée. Elle pleurait. Jade n’avait pas entendu ce qu’elle disait, mais elle comprit en la voyant faire : il fallait retirer les planches des fenêtres. Elle ne savait pas pourquoi. Alors elle chercha la poignée de la porte à tâtons. Rien. Il n’y avait rien. Ae Mi n’avait donc pas trouvé la poignée non-plus. La panthère n’avait qu’une main de libre, l’autre tenant le tissu sur son front. Mais cela ne l’empêcha pas de prêter main forte à son amie. D’une main, elle attrapa l’une des planches et bascula en arrière, mettant tout son poids dessus. En vain. Les planches étaient bien clouées sur le mur et malgré le temps elles n’avaient pas bougé, ne s’étaient pas abîmées. Elle donna un coup de pied dans le mur et attacha le tissu autour de sa tête. Elle reprit ensuite son travail. Son cœur battait à toute allure. Ses mains tremblaient et elle avait du mal à attraper correctement les planches. Planches qui n’admettaient toujours pas de bouger.
Jade s’essouffla vite, et étrangement, elle n’entendait plus les pas.
-On va devoir se transformer.
Lentement, elle appuya ses mains contre le bois et reprit son souffle pendant une seconde. Des larmes coulaient sur son visage sans s’arrêter. Allaient-elles devoir abandonner, comme Jade en avait l’ « habitude » ?
-Pardon, je suis tellement c**ne… Sanglota-t-elle.

Elle inspira profondément et laissa sa colère l’envahir. Ae Mi allait découvrir ce qu’elle pouvait faire dans cet état, ce qu’elle aurait souhaité éviter. Jade s’apprêtait à se redresser et à se changer en panthère lorsqu’elle sentit quelque chose se poser sur sa main gauche. Quelque chose de chaleureux. Comme une… main. Un dixième de seconde de réflexion lui fit comprendre que ça ne pouvait pas être Ae Mi, qui elle était à sa droite. Elle sursauta, retira brusquement sa main, poussa un cri et recula vers son amie. Un énorme frisson la parcourue de la tête aux pieds, faisant bouger chacune de ses articulations. L’idée de donner un coup de pied devant elle, dans le vide était très tentant, mais une pensée l’arrêta : « Si ça se trouve, il a un couteau ». Et Dieu sait que Jade détestait les couteaux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]   Ven 25 Sep - 19:50

Topic clôturé pour inactivité, merci de contacter un membre du staff si vous souhaitez le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Finalement, ici, Halloween n'est qu'un jour comme les autres [Jade Kura/Ae Mi Jung]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour comme les autres ♫ [Feat Lucy Heartfilia]
» Un jour comme les autres [Feat Felicia Z. Boström]
» Juste pour rire
» Un jour exactement comme les autres !
» « Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: