Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Situation amoureuse : Appartient à son Namu ♡
Masculin Messages : 396
Points : 653
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !

Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :
avatar
Ordre Gamma
SungKyu Kim
MessageSujet: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Sam 7 Mar - 18:50

La sonnerie retentit, et je comptais mentalement dans ma tête les minutes, avant que les élèves en furies ne se mettent à sortir de leur salle, hurlant dans tous les sens que la journée était enfin terminée... Je soupirais à cette pensée. Le calme n'allait pas durer. 

Une première s'ouvrit, puis encore une autre, et une flopée d'élèves déboula dans le couloir. Qu'est ce que je disais...

Je restais simplement accoudé sur le mur, regardant avec un désintérêt total les visages qui passaient devant moi. Les premières années étaient toujours comme ça: heureux pour un rien, enfin surtout quand leur cours était terminé. Je ne comprenais pas ça, cet état d'esprit.. Celui d'être content parce que c'est terminé. 

Tout ces bruits commençaient réellement à me donner mal à la tête, et je priais mentalement qu'ils dégagent tous le plus rapidement possible. Je n'avais pas envie d'aller ailleurs, j'attendais que mon autre cours commence, et le fait de devoir bouger pour revenir ne m'enchantait pas vraiment. Quand, enfin, les couloirs se vidèrent, je me laissai glisser contre le mur, fermant les yeux. Finalement, j'aurais peut être dû rester dans ma chambre, WooHyun avait raison. 

Le silence emplit totalement mon esprit, alors que je m'endormais progressivement. J'étais beaucoup trop fatigué, en ce moment, je ne parvenais pas à dormir convenablement. Et je savais bien pourquoi, je voulais seulement ne pas l'admettre, c'était tellement plus simple de se voiler la face. Aish. Journée de merde.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Dim 8 Mar - 8:38

Je sortais de la salle, totalement perdue. L'heure de cours avait été épuisante. Mes camarades criaient et courraient. Et moi je tentais désespérément de calmer mes pulsions. Un mal de tête qui promettait d'être persistant posait déjà ses valises dans mon crâne. J'attendais que le couloir se vide complètement avant de retourner dans ma chambre ou de fainéanter dans la salle commune ou la bibliothèque. Je me collais donc le plus possible au mur pour éviter les bousculades.

Le couloir se vidait petit à petit mais restait bruyant tant qu'un élève y passait. Je me lassais doucement glisser contre le mur pour me retrouvais assise par terre. Ma tête bascula en arrière, heurtant la cloison. Mes cheveux, qui tombaient en cascade sur mes épaules, ne me dérangeaient à peine, ce qui était rare.

Mes mains cherchaient quelque chose à attraper. L'une d'elles s'arrêta sur mes poignets contenants - malgré le fait que je ne sois pas très féminine et frivole - plusieurs bracelets et autres breloques, l'un d'eux glissa à terre, à mes côtes. Je m'en saisissais rapidement et me mis immédiatement à jouer avec, mes yeux fixant un point invisible devant moi.

Mes yeux glissèrent sur le côté. Un garçon, posté plus loin dans le couloir, avait adopté la même solution que moi - ou alors c'était moi-même qui l'avait copié sans le savoir - s'adosser au mur. Dans tout les cas, nous en étions là tout deux, à attendre que quelque chose se produise. Mais je n'avais aucune envie de partir, bien trop heureuse que l'endroit soit totalement silencieux et désert. C'était plus qu'appréciable quand on savait que dans les moindres recoins du Manoir le bruit était omniprésent.

Une douleur violente me traversa l'esprit: l'odeur du sang. Oui l'odeur du sang. Mais pas ce sang qui commençait déjà à coaguler, non, celui encore intacte sous la peau. Cette odeur métallique qui m'enivrait était entêtante. Mais je ne devais pas sombrer, ce serait impardonnable.
Je sentais mes crocs apparaître et chatouiller ma lèvre inférieure. Ce serait tellement simple de la mordre... Trop même. Finalement, j'aurais peut-être dû directement retourner à ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Situation amoureuse : Appartient à son Namu ♡
Masculin Messages : 396
Points : 653
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !

Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :
avatar
Ordre Gamma
SungKyu Kim
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Mer 25 Mar - 14:34

Finalement, je m'étais vraiment endormir, chose excessivement rare venant de ma part, surtout dans un couloir. Mes membres s'étaient peu à peu engourdir, et je n'entendais plus rien, ou du moins, les sons et autres bruits me semblaient tellement lointain que mon esprit en faisait complètement abstraction. Mon -semi, parce que je ne dormais pas non plus ultra profondément-, n'était hanté par aucun rêve et autre image désagréable. Tant mieux. Avoir ne serait-ce qu'une minute de tranquillité devenait presque vitale et je savais que mon corps n'allait pas tarder à réclamer.

Je revins à moi, mais n'ouvris pas les yeux, lorsque j'entendis un tintement au sol, pas très loin. Je devinai aisément que quelqu'un venait d'adopter la même idée que moi: s'asseoir par terre. Je me sentais moins seul, d'un seul coup, et je remerciais intérieurement cette personne de ne pas parler.

Pourtant, les images vinrent danser devant mes yeux, et je tressaillis bien malgré moi. Un vampire, elle était un vampire. Je n’affectionnais pas particulièrement ces derniers -même si je n'avais pas grand chose contre eux, tant qu'il laissait leurs jolies dents loin de ma gorge et tout autre partie de mon corps-, surtout depuis que je m'étais fait mordre en fait. Mes paupières s'ouvrirent sur mes pupilles chocolats, et je tournais la tête vers la vampire. Ses traits semblaient encore juvénile, mais je ne parvins pas à lui donner un âge. Elle était plutôt mignonne.

Mais je fus coupé par un groupe d'adolescents et d'adolescentes qui traversaient le couloir, piaillant dans tous les sens, et je me mis à les maudire. Pourquoi le mot silence ne faisait pas parti du vocabulaire de ces imbéciles heureux de couillon de la lune ? Question qui avait du sens mais qui, malheureusement, n'aura jamais aucune réponse.

Ma tête retourna cogner le mur, et je soupirai en même temps. L'ennuie me gagnais peu à peu, mais je ne savais pas quoi faire. Cependant, mes yeux dérivèrent de nouveau vers la jeune demoiselle non loin, et je fis quelque chose qui m'étonna moi même, et j'eus presque envie de me frapper.

- Toi aussi, tu fuis le bruit ?

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Lun 6 Avr - 0:09

Rapidement, le silence se fit. Il n'y avait plus que le garçon et moi. C'était étrange mais reposant. Je le vis fermer les yeux quelques longs instants. J'observais. Je détaillais chaque trait de son visage et la forme - approximativement - de sa silhouette. Il avait du charme, on ne pouvait pas le nier mais je n'étais pas vraiment attirée par ce genre de garçons. Je ne m'étais pas non plus vraiment intéressée aux garçons, il fallait le dire...

Un groupe d'adolescent bruyant passa dans ce maudit couloir. Je détestais ses gens qui me donnaient envie de mordre. Se retenir était un véritable supplice. Je plantais brusquement mes crocs dans ma lèvre, y laissant sûrement une marque mais parvenant à calmer mes pulsions.

Entre temps, le garçon avait tourné la tête vers moi et m'observait. J'avais l'impression qu'il essayait de se souvenir de chacun de mes traits tellement son regard était... Pesant ?
Puis sa tête retourna cogner contre le mur. Cette "discussion muette" était étrange mais j'appréciais. Je me remis à contempler le mur face à moi lorsqu'il m'interpella avec une question pertinente de mon point de vue, glissant de nouveau le regard vers moi.

- On peut dire ça comme ça mais ce serait plus juste de dire que je fuis la foule plutôt que le bruit, soupirais-je.

Je tournais la tête vers lui, me rendant compte qu'en fait, il avait plus que du charme, qu'il était même pas mal ! Mais ce n'était pas le moment de penser à ça. Ce serait idiot de le mordre par inattention de ma part parce que je n'avais pas été assez vigilante.

- C'est étrange de se dire que l'on fuit le bruit ou la foule et que l'on reste dans un couloir alors qu'il y a des endroits bien plus calmes.
Revenir en haut Aller en bas
Situation amoureuse : Appartient à son Namu ♡
Masculin Messages : 396
Points : 653
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !

Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :
avatar
Ordre Gamma
SungKyu Kim
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Mar 7 Avr - 18:23

Elle me regardait. Je sentais ses yeux me détailler mais je ne rouvris pas mes propres yeux pour autant. En fait, la fatigue gagnait de plus en plus de terrain, et je me forçais de rester réveiller. Pourtant, je ne souhaitais pas m'endormir. Je ne voulais pas me confronter à toutes ces visions insupportables, elles causeraient ma fin. Pourtant, un léger sourire étira mes lèvres lorsqu'elle répondit, et mes paupières se rouvrirent. Je tournais la tête vers elle, mon regard chocolat se posant sur elle. En regardant bien, ses yeux étaient bleus . De très jolies yeux, je devais l'avouer. On avait pas ça, en Corée, les couleurs se situant entre le noir et le marrons, avec bien sur des nuances différentes, mais pas de bleu. Ses cheveux étaient blonds, la combinaison parfaite avec ses yeux. Ses traits fins étaient doux, même si je les trouvais encore enfantin.

- Tous les endroits sont bruyants... Sauf le dortoir.

Il y avait trop peu de lieux calmes, puisque même la bibliothèque n'était pas l'antre du silence absolu. Mais bon, ce n'était pas non plus dramatique à mon sens, mêmes si j'avais horreur du bruit. Je me relevai, ajustant ma chemise qui dévoilait le haut de mon tatouage ainsi que ma cicatrice, et épousseta mon pantalon noir. Après quelques instants à réfléchir, je me laissai glisser contre le mur à côté d'elle. Ce serait beaucoup plus simple pour parler. Surtout si d'autre personne arrivait, je ne voulais pas à avoir à hurler.

Elle sentait bon. Je ne parvins pas à mettre un nom sur son parfum, peut être une fleur ou autre chose, je n'en savais rien. Mais elle sentait bon quand même. J'aurais pu tourner la tête pour détailler un peu mieux son visage, mais mon but n'était pas de la rendre mal à l'aise. Et de toute façon, la seule femme qui était capable de m'éblouir de par sa beauté, n'était autre que Lilith, aussi jolie était la blondinette à mes côtés. Aussi était -ce pourquoi mes yeux restaient fixés sur mes poignets découverts, dévoilant d'autres cicatrices blanches, et nettes, remontant jusqu'à mes coudes, courant le long de mes avants bras. Automatiquement, -et après avoir remarqué qu'elles étaient trop visibles-, j'eux le réflexe de baisser mes manches.

- Comment tu t'appelles ? Finis-je par demander, assez curieux.

Et effectivement, d'autres personnes finirent par traverser le couloir, un peu plus calme que le groupe précédent mais toujours aussi bruyant à mes yeux. Ma main glissa jusqu'à ma poche pour en extirper mon portable, le déverrouillant pour jeter un coup d'oeil à l'heure... Pas très avancée. J'eus un sourire en voyant WooHyun qui figurait sur mon fond d'écran, toujours en train de faire le con pour faire une photo. Et en appuyant de nouveau sur le bouton, ce fut Lith qui apparut sur l'écran de verrouillage. Oui, j'avais été assez vicieux pour la prendre en photo quand elle dormait.

- Tu es de quel groupe ?

Cette question était stupide, puisque je l'avais déjà deviné, mais je voulais quand même être sur de ne pas me tromper. Quoi qu'elle semblait parfaitement inoffensive. Mais je n'avais pas envie de m'étendre sur cette réflexion.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Mer 29 Avr - 19:25

Soudainement, le garçon rouvrit les yeux, plantant son regard foncé dans le mien, clair. Je sentis qu'il me détaillait rapidement. Puis il me parla. Étrangement, je n'avais pas remarqué son ton calme et comme las, fatigué. Ça ne me dérangeait pas, non, mais ça me perturbait, moi qui était habituée au bruit et aux voix fortes.

Calmement, il traversa le couloir dans ma direction. Il prit le temps de rajuster ses vêtements. Je baissais le regard vers mes bracelets. Finalement, je le sentis s'assoir près de moi.

Je finis par me redresser pour m'assoir en tailleur. Mes yeux se posèrent sur ses poignets mais je détournais aussitôt le regard, perturbée. Selon les ados c'était devenu un acte "banal" mais ça me perturbait toujours autant. Je me remis à fixer le point invisible de tout à l'heure sur le mur d'en face.

- Edith, soufflais-je.

Ma réponse me surpris. Ce n'était même pas une réponse d'ailleurs. Juste un nom propre balancé comme ça a un "pur inconnu". Certes, je ne le connaissais pas mais nous fréquentions la même école. Une école étrange, à l'image de ses élèves. Il allait se soit que je pouvais me présenter normalement à lui. Mais je ne l'avais pas fait et j'avais envie de m'en frapper.

Il finit par enchaîner sur mon groupe. Je déglutis. Je n'aimais pas ma "race" mais je devais vivre avec, malheureusement. Instinctivement, je me remis à jouer avec mes bracelets, déglutissant.

- Je suis un vampire, repondis-je, et toi ?

[Désolée, c'est nul et cours ><]
Revenir en haut Aller en bas
Situation amoureuse : Appartient à son Namu ♡
Masculin Messages : 396
Points : 653
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !

Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :
avatar
Ordre Gamma
SungKyu Kim
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Ven 1 Mai - 12:57

Un léger sourire naquit sur mes lèvres à l'entente de son prénom Edith ... Je ne l'avais jamais entendu. J'avais beau être en France depuis un beau moment, ce prénom là, c'était la première fois que je l'entendais. Mais peut être que la jeune fille n'était pas français ? 

- C'est de quelle origine ?

J'étais trop curieux aujourd'hui, c'était bien une des rares fois où ça m'arrivait, mais tant pis. Et en remarquant bien, je ne m'étais même pas présenté. Moi qui était adepte de la politesse, pour le coup, je venais de me planter royalement. Je ne me félicitais pas vraiment en réalité. 

- SungKyu.  

Non mon prénom n'était pas compliqué à prononcer, stop les stéréotypes. Et peut être n'aurait elle pas de mal à comprendre qu'effectivement je n'étais pas français (pas difficile à deviner en voyant mes yeux bridés), mais surtout à cause de mon accent assez fort. 

Un autre sourire, assez léger se peignit sur mes lèvres lorsqu'elle me précisa qu'elle était bel et bien une vampire. Je ne craignais pas ces derniers, mais comme je l'avais déjà dit, je préférais largement lorsqu'ils se tenaient loin de moi, surtout lorsqu'ils sont en manque. Mais la jeune fille à côté de moi ne semblait vraiment pas méchante, et de toute façon, je n'avais pas envie de bouger. Ni de partir. 

- Je suis un Elu.

Sans doute l'un des pires groupes du Refuge sachant que nos dons pouvaient être assez aléatoire. Le mien n'était pas dangereux pour les autres de toute manière, seulement pour moi.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Lun 25 Mai - 17:19

Un sourire apparut sur ses lèvres. Puis il me demanda de quelle origine était mon prénom. J'écarquillais les yeux: moi-même je ne savais pas trop. Sûrement anglais mais je ne m'étais jamais vraiment posé cette question.

- C'est d'origine anglaise je pense.

Il se présenta à son tour. SungKyu. Je n'avais jamais entendu ce prénom mais je me doutais bien que c'était un prénom étranger. En tout cas, il n'était pas trop compliqué à retenir. Je lui souris.

- Enchantée !

Tant qu'à rencontrer de nouvelles personnes, autant être agréables avec elles. Ce n'était pas parce que je n'avais jamais vraiment eu d'amis que je ne savais pas m'y prendre, je n'avais juste pas eu l'opportunité.

Puis SungKyu enchaîna sur le groupe dont il faisait parti. Je lui fit un petit sourire. Je savais parfaitement l'ampleur des dégâts que pouvait causer ce groupe, depuis le temps que j'étais ici. Mais, ils ne m'effrayaient pas plus que ça, bien au contraire, ils me fascinaient. Je me demandais comment tant de pouvoirs différents pouvaient se côtoyer sans mener le monde a sa fin. Car, tous réunis, et en cherchant bien, il serait sûrement possible de faire exploser la Terre ! D'ailleurs, je ne pus retenir ma question:

- Quel pouvoir si ce n'est pas indiscret ?

Je me remis fébrilement a jouer avec mon bracelet, attendant une réponse de la part de mon camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Situation amoureuse : Appartient à son Namu ♡
Masculin Messages : 396
Points : 653
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !

Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :
avatar
Ordre Gamma
SungKyu Kim
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Jeu 18 Juin - 15:29

J'ai doucement souri en l'entendant parler, elle aussi, elle semblait l'ignorer... Mais peut importait, ce n'était pas si importait que cela après tout. Son nom sonnait étrangement à mes oreilles, mais il était beau. 

Elle me sourit, signalement également qu'elle était ravi de me rencontrer... Mon coeur se réchauffa quelque peu, cela faisait longtemps que quelqu'un ne m'avait pas dit cela, et j'avais beau vouloir le refouler, cela me faisait plaisir, sincèrement. Un sourire prit alors place sur mes lèvres.

- Je le suis également.

Puis sa question tomba. Elle me demanda quel était mon don, et je me mis à prier mentalement qu'elle ne me demande pas plus de précision que cela, parce que je n'aurais sûrement pas envie d'en parler. Soyons honnête, moins je pouvais parler de mon Don, plus j'appréciais.

- Je peux voir le futur.

Je fermais les yeux. M'attendant à ce qu'elle me demande mais je fus plus rapide et enchaîna sur une autre question.

- Ce n'est pas compliqué, d'être vampire ?

Je me mordis la lèvre inférieur jusqu'au sang, me rendant compte que ma question était réellement trop brusque et surtout indiscrète. Je n'avais aucun droit de lui demander ce genre de chose, et pour la première fois depuis longtemps, je me suis senti coupable.

- Excuse moi, cette question est déplacée. M'excusais-je, pour cette question mais aussi pour m'avoir fait saigner involontairement.


Le goût métallique vint titiller mes papilles et j'ai machinalement passé ma langue sur mes lèvres, oubliant presque qu'une vampire était à côté de moi. Mais je ne la craignais pas, absolument pas non. Même si je n'avais pas eu de vision, je savais -et espérais surtout- qu'elle ne me sauterait pas à la gorge pour quelques malheureuses goûtes de sang.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Mer 1 Juil - 20:54

Je souris à ses mots. Il le semblait vraiment. Même si il était quelque peu... Étrange. Mais je pouvais bien parler. Je ne devais pas être mieux que lui. Dans le genre vampire atypique, je devais éclater tout les records. Mais j'étais bien comme je l'étais et rien, ni personne ne me ferait changer.

Il ne parut pas apprécier ma question tant que ça. Mais j'étais - malgré les apparences de gamine timide - très curieuse. Et certaines questions n'étaient pas vraiment voulues. Enfin, celle là si. J'aimais bien savoir a quel genre de son j'avais a faire. Ou en tout cas, si il était dangereux ou pas pour autrui.

Il me dit son don. Il n'était pas si dangereux que ça. Sauf peut-être pour lui. Car j'avais entendu que voir ce qui se passait dans la tête des autres était le pire. Lire les pensés, le futur, le passé et tout ce qui s'en suivait apportait un mal-être aux porteurs de ces dons.

Sa question me blessa. Bien sur que c'était dur d'être un vampire. Il fallait apprendre à résister à l'appel du sang, apprendre à garder ses dents en place. Tout ça était compliqué mais jusqu'à présent j'y étais à peu près arriver. Aussi, être éternel compliquait la tâche. Se faire des amis, se marier. Tout devait être prémédité. Parce que perdre un ami ou son mari était compliqué. Mais SungKyu ne pouvait pas forcément comprendre tout ça. Même si je ne pensais pas qu'il soit le dernier des abrutis.
Certaines fois j'avais envie de vendre cette malédiction - car oui, à mes yeux, c'était une malédiction qui faisais ce que je suis - au premier passant, au premier preneur.

Cependant, je ne lui répondis, me contentant de baisser la tête, me mordillant l'intérieur de la joue. Je ne pouvais me permettre de répondre.

Mes yeux se relevèrent vers lui quand une légère odeur de sang me parvinrent. Je savais qu'elle venait de lui. Ses dents mordaient sa lèvre. Mais l'odeur de son sang me répugnât. Je n'aimais pas son sang, l'on sentait trop cette odeur de fer. Et puis, pour le peu qu'il avait saigné je n'allais pas me jeter sur son cou afin d'y laisser la trace de mes deux crocs.
Au même moment il s'excuse par rapport à ce qu'il avait dit. Je lui sourit tristement.

- Ce n'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   Lun 10 Aoû - 22:00

Topic clôturé pour inactivité. Merci de contacter un membre du Staff si vous souhaitez le rouvrir
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une lueur de désespoir brille toujours au bout du couloir [ Edith C. Thompson/ SungGyu Kim]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lady Lyanna Stark - Le Soleil brille toujours même quand l'Hiver vient !
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Lueur d'espoir!
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: