Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Lun 2 Mar - 14:52

La jeune femme se baladait dans le cimetière depuis quelques minutes déjà, observant ainsi les alentour. Elle regardait chacune de ses tombes, lisant le nom de la personne ainsi que sa date de naissance et sa date de mort. Elle sourit tristement en pensant à la vie qu'avaient pu mener ces personnes. La mort était tellement triste de son point de vue...

Elle continua d'observer les noms des personnes qui étaient inscrites, souriant tristement à chaque fois qu'un nom l'interpellait. Elle en connaissait certains. Peu, mais quelques uns. Ai espérait qu'ils étaient heureux là-haut.
La jeune femme se stoppa lorsqu'elle tomba sur un nom qu'elle connaissait très bien. Voila ce qu'elle cherchait. La tombe de son ancien professeur. Celui qui lui avait tout appris, appris à contrôler son pouvoir et tout ce qui allait avec. Il était extrêmement gentil et elle l'avait toujours admiré. Il faisait toujours son travail très à coeur et était toujours là lorsqu'on avait besoin de lui. C'était un homme très généreux. Malheureusement, lorsqu'il enseignait à la jeune japonaise il était déjà pas mal âgé. Mais elle gardait précieusement en sa mémoire sa façon d'enseigner et d'aider ses élèves.
Cet homme avait toujours été son professeur préféré...

Ai était heureuse d'avoir enfin trouvé la tombe de son ancien professeur. Pour elle il avait toujours été indispensable que le jour ou elle reviendrait ici, elle passe sur la tombe de celui qui lui avait tout appris. Elle avait dit qu'elle le ferait le plus rapidement possible, et c'était effectivement l'une des premières choses qu'elle avait faite en arrivant ici.
La jeune femme continua d'observer ce qui se trouvait sous ses yeux, avec un petit sourire. Mais celui-ci n'était pas triste non, parce qu'elle était heureuse d'avoir pu revenir ici. Pour elle, c'était une sorte d'hommage. Alors elle resta quelques minutes le regard plongé dans ses souvenirs et ses cours d'adolescente...


Dernière édition par Ai Kagami le Lun 27 Avr - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Lun 2 Mar - 19:58

J'étais aujourd'hui vêtu d'un habit un peu vieillot - j'avais acheté la plupart de ses affaires en 1827, ça commençait à peine à être la mode - mais qui faisait toujours son petit effet: une longue redingote noire, style XIXè siècle, avec un pantalon brun foncé visiblement usé et recousu déjà quelques fois, un gilet court de couleur beige crème en-dessous. J'étais chaussé avec des bottes en cuir revers en cuivre qui datait d'un poil plus tard et mes cheveux étaient tous peignés en arrière dans le plus chic des styles, en ajoutant à celà l'accessoire de mode d'il y a quelques siècles: le haut-de-forme.
Sûrement m'aurait-on pris pour un fou si j'aurais osé me balader ainsi dans une ville normale, mais ici les gens étaient à même des coutumes bizarres. On était pour la plupart des Magiciens, ceux qui avaient réussis à maîtriser leur pouvoirs et qui avaient finis leur formations. Moi c'était le cas depuis longtemps. Quoi qu'il en soit je passai près du cimetière quand je me rappelai que c'était ici qu'on avait incinéré Grand Mère Grusilda et qu'on l'avait rangé dans le caveau familial. En effet, notre famille prenait racine en Andore et le caveau familial se trouvait ici. Je pris donc l'initiative de me recueillir quelques instants sur mes ancêtres hémophages, jusqu'au plus ancien, un mystérieux Lucien surnommé le Lunaire, né en 700 et des poussières. Père et Mère me taperait sur les doigts s'ils savaient que je ne savait plus, justement.
J'ouvris la barrière qui grinça d'une façon sinistre. Le cimetière était de ses endroits peu accueillants. Dans le coin j'aperçus deux jeunes maquillés en noir et blanc - je suis presque sûr à 100% qu'ils étaient gothiques - en train de se rouler des pelles discrètement derrière une tombe. Chacun son trip j'imagine.
Je m'approchai rapidement du caveau familial, qui était loin d'être difficile à percevoir tant il semblait antique et d'une lignée prestigieuse (ce qui était le cas il est vrai). J'entendis un crissement, celui des pas marchant sur les cailloux de l'allée, et me retournai pour voir à quelques mètres une jeune femme, l'air un peu moins âgée que ce que je pourrais laisser paraître, en train de sourire devant une tombe. Son regard semblait empli de respect plus que de tristesse.
Le cimetière était de ses endroits peu accueillants mais aussi très chaleureux quand il le fallait. On venait se recueillir auprès de sa famille (morte) en général, et c'était un moment un minimum convivial quand on avait une famille normale, c'est à dire différente de la mienne. Je me surpris à rester quelques secondes à la fixer puis je pivotai mon regard sur la porte en pierre du caveau.
Soudain, alors que j'allais ouvrir, une bourrasque un peu plus puissante que les autres fit s'envoler mon chapeau droit sur la jeune fille, et il roula à ses pieds. Je la regardai, ne réagissant pas de suite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Mar 3 Mar - 13:43

Ai continuait d'observer la tombe de son ancien professeur avec intérêt, le regard toujours perdu dans le vide. Après quelques minutes certainement, il y eut une bourrasque légèrement plus forte que les autres qui fit valser les cheveux de la jeune femme. Elle n'y prêta aucune réelle attention mais un chapeau haut de forme s'arrêta à ses pieds. Elle mit pas mal de temps à réagir, toujours plongée dans ses pensées mais elle finit par poser ses yeux sur le dit chapeau. Elle fut surprise et leva la tête pour tomber sur un homme. Ce chapeau devait certainement lui appartenir puisqu'il était le seul à proximité d'elle. De plus, le chapeau allait parfaitement avec la façon dont il était habillé, elle n'avait donc aucune doute.

La jeune japonaise se baissa et ramassa le chapeau qui avait roulé jusqu'à ses pieds. Elle vérifia qu'il n'ait rien puis se dirigea automatiquement vers son propriétaire. Elle afficha un sourire sur son visage puis le tendit au jeune homme.

-Tenez, il me semble que c'est à vous n'est-ce-pas?

Elle lâcha le chapeau et attendit de voir la réaction du jeune homme, après tout peut-être qu'elle s'était trompée de propriétaire mais elle doutait fortement de cette possibilité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Mar 3 Mar - 23:06

Le jeune femme mit quelques temps à réagir puis pris le haut-de-forme à ses pieds et me le tendit, un sourire au lèvres, puis me dit d'un ton aimable:

"-Tenez, il me semble que c'est à vous n'est-ce-pas?"

Je me rapprochai en acquiesçant puis lui dit en prenant le chapeau:

"C'est bien ça belle jeune femme. Puis-je me permettre de vous demander votre nom ?"

Je profitai d'avoir contact avec sa main - elle dû d'ailleurs remarquer la froideur de la mienne, se disant sûrement qu'avec les temps qui courraient c'était banal - pour lui faire un baisemain, chose que je faisais en de rares occasions mais que j'estimais ici comme un gage de respect pour la personne. Et un remerciement pour m'avoir rendu mon chapeau.
Je remis mon chapeau sur la tête, me recoiffant rapidement au passage d'un geste négligé mais précis de la main, et lui fit un petit rictus en guise de sourire. Cette jeune femme respirait la fraîcheur, et elle ne semblait pas atteint par l'habituel tristesse dont les gens font preuve en venant ici. Ni à l’extrême ardeur des rares gothiques à venir s'enlacer entre les cadavres en putréfaction ou ceux déjà réduit en compost.
Je regardai alors la tombe de la personne qu'elle venait commémorer. Sur la tombe était inscrit un nom, une date et en dessous, les habituels messages de ses proches. Je décelai un message qui se démarquait des autres : "A notre professeur tant aimé, tes élèves admiratifs". Ce type semblait donc être professeur. Peut-être une ancienne élève. Je relevai mon regard vers elle, ma contemplation ayant duré à peine quelques instants, ma réflexion musclé par mes presque trois siècles d'expérience.

"Un ancien professeur, jeune damoiselle ?"


Dernière édition par Ryujia Dragonstone le Mer 4 Mar - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Mer 4 Mar - 10:53

Le jeune homme acquiesça et lui demanda son nom. Ai sourit chaleureusement, elle ne s'était visiblement pas trompée de propriétaire du chapeau.
Elle répondit ensuite à sa question:

-Évidemment, cher monsieur. Ai Kagami. Et vous?

Lorsque le jeune homme toucha ses doigts pour lui faire un baise-main, la jeune femme constata que ceux du garçon étaient étonnamment froids. Peut-être supportait-il mal le froid? A l'inverse elle, elle le supportait plutôt bien.
La jeune japonaise fut traversée par une autre possibilité. Peut-être était-il un vampire? Dans son enfance, elle avait un ami qui était vampire, en hiver il était constamment gelé le pauvre. Elle et ses amis s'amusaient à le réchauffer. Elle se demandait ce qu'il avait bien pu devenir lui aussi...
Ai sourit de nouveau au jeune homme après son baise-main. Il remit ensuite son chapeau et lui sourit. Il s'intéressa ensuite à la tombe de son professeur qu'elle était en train d'observer juste auparavant. Il ne s'y attarda pas tellement longtemps avant de relever la tête vers la jeune femme et de la questionner. Elle hocha la tête avant de répondre:

-Effectivement. Mon professeur durant ma période au Refuge. C'est lui qui m'avait appris à contrôler mon pouvoir et je lui en suis très reconnaissante. Je tenais absolument à venir le voir s'il m'était possible de revenir ici.

Elle reposa ses yeux une nouvelle fois sur la tombe de son professeur et afficha un petit sourire. Avant de se plonger une fois de plus dans ses souvenirs, elle préféra relever la tête vers le jeune homme, toujours avec son sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Mer 4 Mar - 18:50

Elle me donna son nom, m'intimant de faire de même. Je pris une mine calme, sérieuse, la mine que j'avais habitude de faire en temps normal, et lui dit d'une voix grave et très posée:

"Je me nomme Ryujia..."

Je regardai un instant ses doigts pour voir si elle était pourvue d'une quelconque bague qui montrerait son état civique. Ne voyant aucun anneau, et en espérant que mes talents d'analystes ne me trompent pas, je répondis à l'instant même, ne laissant qu'une pause infime entre le temps où je finissais de donner mon nom et celui où je la nommais, de façon à ce que cela soit perçu comme une seule phrase:

"...damoiselle Ai."

Je penchai légèrement la tête pour la saluer pendant qu'elle me répondit:

"Effectivement. Mon professeur durant ma période au Refuge. C'est lui qui m'avait appris à contrôler mon pouvoir et je lui en suis très reconnaissante. Je tenais absolument à venir le voir s'il m'était possible de revenir ici."

Un magnifique lien qui unit professeur et élève. Ainsi, il avait été son maître et lui avait appris à contrôler son pouvoir. Son pouvoir qui m'était d'ailleurs inconnu. J'essayai de repérer sur elle une quelconque trace me signifiant son pouvoir, mais je ne trouvai pas. Au choix je dirais que c'était une sorcière élémentaliste. Pour ce qui est de l’élément en question, je n'en savais trop rien. Le vent peut-être ?
Cette question me piqua au vif. Quelle sorte de pouvoir possédait-elle? Peut-être faisais-je fausse route après tout, et qu'elle était élue ou hybride. Si elle était hybride, je l'aurais bien vu en colibri. Je décidai donc d'interpeller ma locutrice:

"Et, si je puis me permettre, quel est le pouvoir qui fait de vous une personne de talent ?"

Je tournai la phrase de manière à ce qu'elle passe pour un compliment, qu'elle soit sympathique à l'oreille, et je l'achevai par un rictus d'amabilité. Elle me semblait avoir la vingtaine, peut-être un peu moins, peut-être un peu plus, donc elle devait sûrement avoir un travail lié à son pouvoir, à moins qu'elle soit chômeuse, chose relativement rare en Andore. Je lui posai donc la question suivante une fois sa réponse choisie:

"Et quelle est votre profession, Ai ?"

Je lui montrai, par le fait de l'appeler par son nom, qu'on était passé à un grade au-dessus niveau confidentialité. Une manière de montrer qu'on est quelqu'un de sociable même si ce n'est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Jeu 5 Mar - 13:58

Ai sourit lorsque Ryujia lui donna son prénom ainsi qu'après le "damoiselle". Ainsi ce jeune homme semblait être observateur puisqu'il avait remarqué qu'elle n'était pas mariée. Elle n'en fit aucun commentaire et elle répondit donc à son salut par un léger signe de tête, puis le jeune homme lui demanda ensuite son pouvoir. Elle se demandait ce qu'il pouvait être lui aussi, parce qu'après tout pour le moment, sa seule supposition était qu'il soit un vampire.
Elle répondit donc à sa question avec un sourire:

-Je maîtrise la glace. Je suis donc une sorcière. Et vous alors?

Peu après cette question, Ryujia demanda à Ai quelle était sa profession. Elle sourit lorsqu'elle l'entendit la nommer par son prénom.
Il était vrai que si nous n'étions pas élève au Refuge, en général nous y avions une profession. La jeune femme se devait également de retourner la question au jeune homme, parce qu'après tout pour le moment elle n'avait rencontré presque personne, alors il était certainement lui aussi au Refuge. D'ailleurs ils se croiseraient certainement de nouveau là-bas.

-Je suis professeur de Physique. Puis-je me permettre de vous retourner la question également Ryujia?

Elle en avait fait de même avec lui, après tout elle ne voyait pas l'intérêt de l'appeler par son nom de famille. (Qu'elle ne connaissait pas de plus.) La jeune japonaise n'aimait pas trop qu'on l'appelle par son nom de famille, du moins quand on était à peu près de son âge ou que l'on était adulte car elle se sentait vieillir inutilement. Et puis, ils n'étaient tout de même pas entre professeur et élève, alors il n'y avait absolument aucun problème.

En posant de nouveau les yeux sur la tombe de son ancien professeur, elle constata qu'elle ne connaissait pas la raison de la venue de Ryujia dans le cimetière. Elle se risqua donc à lui poser la question, consciente qu'il pourrait certainement ne pas vouloir lui répondre, et elle le comprendrait parfaitement.

-Dîtes-moi au fait, qu'êtes-vous venu faire ici?

Elle lui avait de nouveau sourit et attendait patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Jeu 5 Mar - 23:39

"-Je maîtrise la glace. Je suis donc une sorcière. Et vous alors?"

Je pensais pouvoir parler avec elle en toute impunité, je n'hésitai donc pas à lui dire:

"Mes talents sont un peu plus... obscurs ?"

Je dévoilai mes canines acérées et blanches comme des lames de rasoir. Et oui, j'étais une créature de cauchemar qui hantait les pires lieux qu'on puisse trouver à la littérature. Mais ce n'était que des histoires après tout. Et jusqu'à preuve du contraire, personne n'avait encore fait une histoire sur moi, même si j'ai cotoyé quelques grands esprits des siècles derniers, comme Baudelaire. Un rêveur, un idéaliste, mais un bon humain néanmoins. Elle répondit ensuite à ma question à propos de son emploi, ceux à quoi je répondis à mon tour, heureux qu'elle ait accepté l'échange en m'appelant par mon prénom:

"Je suis surveillant au Refuge, même si je vous concède que c'est pour jeter un coup d'oeil à mon frère en premier lieu."

Elle posa à nouveau ses yeux sur la tombe puis me demanda:

"-Dîtes-moi au fait, qu'êtes-vous venu faire ici?"

En effet, qu'étais-je venu faire ici ? Regarde un caveau cachant des personnes dont je ne connais que le nom ? Je n'en sais trop rien, peut-être étais-je juste venu ici pour me balader et profiter du fait que le ciel soit un peu couvert. Je lui répondis donc:

"Je ne sais guère. Je suis venu regarder le caveau familial je pense."

Je lui désignai le grand caveau derrière. Soudain, une légère éclaircit se fit, projetant un rayon de soleil sur ma main. Je serrai légèrement les dents et crispai la mâchoire, surpris par cette fourberie du soleil. Je retirai vivement ma main, même si cela ne me faisait que l'effet d'un picotement de par ma résistance, je ne voulais pas me risquer à rester la main au soleil. J'avais entendu que des vampires en était mort à force d'y rester, et que certains avaient survécus avec des séquelles terribles. Bon on parle d'heures ou de jours entiers en contact avec le soleil, mais quand même.
Je me frottai la main un petit moment, rabaissant mon chapeau pour me cacher un peu mieux des attaques de l'astre assassin.

"Si vous êtes professeurs, on se reverra sûrement alors. Permettez-moi de vous dire que vous faites très jeune en tout cas, et que vous dégagez une fraîcheur plaisante."

Je dis ça sur un ton calme et suave, de manière à ce que ça ne sonne pas trop aguicheur à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Ven 6 Mar - 14:49

La jeune japonaise observa Ryujia qui lui montra ensuite ses canines. Alors il était réellement un vampire? Elle ne s'était donc pas trompée. Elle lui sourit et pencha la tête pour lui faire comprendre qu'elle avait compris ce qu'il était. Elle trouvait que ça lui allait plutôt bien, ça reflétait sa personnalité.
Ai apprit ensuite qu'il était surveillant au Refuge. La remarque qu'il fit la fit sourire et elle répondit:


-Oh je vois. Votre frère fait des bêtises?

Ryuijia répondit ensuite à la jeune femme qu'il ne savait pas réellement pour quelle raison il était venu ici. Il lui parla du caveau familial et elle se tourna donc vers celui-ci, légèrement intriguée. Cependant elle n'eut pas le temps de s'y intéresser un peu plus qu'elle crut voir le jeune homme se crisper derrière elle. Elle se retourna donc vers lui, et cru comprendre que le soleil lui avait joué un mauvais tour puisqu'il se frotta la main durant un moment.
Ai ne put s'empêcher de le questionner pour savoir s'il allait bien:


-Vous allez bien?

Après tout le soleil était connu pour ne pas rendre les vampires très à l'aise... C'était l'inconvénient d'être vampire.
Ryujia remit ensuite correctement son chapeau et elle sourit de nouveau légèrement à l'entente de sa phrase. Plutôt flatteur et gentil. Sa phrase ne sonnait pas comme de la drague comme elle aurait pu le paraître et puis venant du jeune homme c'était presque impossible que ce soit le cas.
La jeune japonaise répondit:


-Eh bien merci. Je ne sais pas si je fais aussi jeune que je ne le suis mais c'est flatteur. En tout cas j'espère également que nous nous recroiserons puisque je dois avouer que je vous apprécie.

De plus, Ai ne connaissait pour l'instant que très peu de monde ici, si elle connaissait au moins un membre du personnel elle se sentirait moins seul. Parce qu'à part fréquenter des élèves, elle n'allait pas fréquenter beaucoup de monde...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Dim 8 Mar - 13:21

"Oh je vois. Votre frère fait des bêtises?"

Je lui fis un léger sourire comme pour signifier qu'en effet il faisait des bêtises mais qu'il valait mieux le taire.
Vint ensuite l'incident du rayon de soleil, et avec un ton compatissant et avenant, elle me dit:

"Vous allez bien?"

J'acquiesçai d'un signe de tête. Ca allait relativement bien, j'avais ressenti un espèce de picotement léger, d'autant que ma peau était plutôt résistante pour un vampire, mais ce n'était pas agréable.
Elle ajouta alors, d'un ton toujours aussi gentil et sympatisant:

"Eh bien merci. Je ne sais pas si je fais aussi jeune que je ne le suis mais c'est flatteur. En tout cas j'espère également que nous nous recroiserons puisque je dois avouer que je vous apprécie."

Je lui souris réellement. C'était toujours plaisant d'être apprécié, d'autant que cette jeune femme avait l'air très sympathique et joviale, malgré le fait qu'on soit dans un cimetière et que ce genre de remarque n'avait pas sa place ici. M'enfin, mes pensées étaient insondables car je savais changer mon visage pour le rendre inexpressif et calme. Je lui répondis alors, portant une main à mon chapeau pour éviter que la bourrasque passagère ne l'emporte plus loin:

"Vous êtes plaisantes aussi, Ai. Et je suis content d'avoir pû converser avec vous dans ce lieu si macabre. Vous êtes un peu une lumière dans l'obscurité environnante."

Je me retournai avant d'ajouter, d'un ton toujours aussi calme et tranquille:

"D'ailleurs si à l'occasion vous souhaitez discuter avec moi, j'ai une chambre au Refuge. Je n'ai pas grandes distractions à vous apporter, mais la discussion pourrait toujours être intéressante."

Je lui fis un nouveau sourire et appuyai sur mon chapeau pour signifier mon départ. Cette rencontre était intéressante, et la revoir aurait été plaisant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]   Mar 31 Mar - 19:16

La jeune femme sourit lorsqu'elle comprit le sens du léger sourire du Ryujia. Elle approcha son index de sa bouche pour lui signaler qu'elle garderait le secret même si elle doutait avoir un jour la possibilité d'avoir à parler du frère du jeune homme. Quoique... Ne sait-on jamais.
Ai fut ensuite rassurée lorsqu'elle vit le jeune homme hocher de la tête suite à sa question. Elle était contente qu'il aille bien.
Ryujia porta ensuite sa main à son chapeau pour éviter qu'il ne s'envole une nouvelle fois. La jeune professeur sourit à l'entente des mots du jeune homme. Il était vrai que le cimetière avait toujours été un lieu macabre et pourtant elle ne s'était jamais sentie réellement triste dans ce genre d'endroits. Elle prenait la vie comme elle venait et s'attristait évidemment de la disparition de ses proches mais ne s'y attardait pas non plus. On lui avait toujours appris qu'il fallait aller de l'avant tout en gardant les personnes qui lui étaient chères dans son coeur. Alors oui, Ai était capable de trouver un cimetière plutôt accueillant. En fait, on lui avait déjà fait remarquer quelque fois que c'était étrange de la voir agir de la sorte dans un tel lieu... Mais elle préférait ne pas y porter grande attention.
Elle chassa rapidement ses pensées et répondit alors:

-Moi de même Ryujia,  et merci du compliment.

La jeune japonaise écouta patiemment le jeune homme lui parler après s'être retourné et répondit avant qu'il ne s'en aille:

-J'en serai ravie alors. A l'occasion j'espère pouvoir de nouveau discuter avec vous!

Elle sourit et jeta un dernier regard vers la tombe de son ancien professeur avant de se diriger elle aussi vers la sortie. Elle n'avait désormais plus aucune raison de rester ici, elle reviendrait voir ce vieil homme une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]
» "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu" [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon][Terminé]
» "Celui qui croit savoir, n'apprend plus" [Ryujia Dragonstone / Merry Jones][Terminé]
» On n’oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. (ambre)
» [TERMINÉ] Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer" [Ryujia Dragonstone/Anathème Vyrad]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: