Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Lun 2 Mar - 12:14

A peine arrivé, c'est à dire vers le début de l'après-midi, je m'étais empressé de trouver la chambre que j'allais occuper. Elle ressemblait à toutes les autres, en somme une chambre de pensionnat classique contenant un lit, une armoire, un bureau et une chaise. Je soupirais en laissant négligemment mon sac à dos tomber sur le matelas. J'imagine que n'importe quel ado aurait commencé par accrocher ses posters aux murs ou plier soigneusement ses vêtements dans les étagères de la commode... Mais je n'avais aucune envie de perdre du temps à l'intérieur alors que j'étais enfin libre de sortir sans permission. Un nouveau soupir m'échappa, cette fois-ci de soulagement. Je n'avais plus mes grands-parents sur le dos, à me surveiller comme si j'étais un dangereux criminel ! Ça, c'était le point clairement positif de mon arrivée au Refuge. Mais en contrepartie, j'allai devoir suivre des cours pour apprendre à utiliser mon pouvoir. C'était nettement moins réjouissant... Rien que d'y penser, je frissonnais. En découvrant cette aptitude deux jours auparavant, j'étais surtout angoissé à l'idée des dégâts qu'elle pourrait - et avait déjà - causés. Mon avis là-dessus n'avait pas changé : ce don était une vraie malédiction, et il était tout simplement hors de question que je rende quelqu'un accro comme je l'avais fait avec... Non, ne pense pas à Mia. Ça aussi, je me l'interdisais.

Tout en cogitant, j'étais sorti de la chambre, et, après quelques minutes passées à retrouver mon chemin, j'avais finalement réussi à découvrir la sortie. Mes pas m'avaient ensuite guidé jusqu'à une rivière assez large coulant aux abords du Manoir. Je regardais autour de moi : de l'herbe, quelques arbres, des cailloux et un peu de sable... mais pas le moindre être humain. Parfait ! Enfin seul, je pouvais me détendre, et même de m'allonger par terre si l'envie m'en prenait. Je changeai aussitôt mes pensées en actes, et tant pis si mes vêtements en restaient tâchés de vert : je ne me souciais pas tellement de mon apparence, et puis j'en avais d'autres. Là, couché dans l'herbe, regardant les nuages et écoutant le clapotis de l'eau, j'oubliais facilement Mia, mon effrayant pouvoir, ces longues années chez mes grands-parents où je m'étais senti étouffé, enfermé, la disparition inexpliquée de ma mère... Tout disparut, enfin, effacé par la quiétude des lieux. Je souris, heureux. Un seul mot pouvait expliquer ce que je ressentais à cet instant.
Liberté.


Dernière édition par Alexander Blake le Ven 6 Mar - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Lun 2 Mar - 12:52

La jeune fille se baladait en dehors du manoir, à la recherche d'un peu de solitude comme toujours. Si elle disait aimer la compagnie un peu plus qu'avant désormais, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir retrouver sa solitude de temps en temps. Au moins, elle pouvait faire le point sur tout ce qui lui était arrivé depuis son arrivée au Refuge, et en même temps repenser à son père, qui avait perdu ses deux uniques enfants presque en même temps.
Et c'était bien fait pour lui.
De toutes façons, ce n'était pas comme s'il les connaissait vraiment. Il n'était jamais présent pour eux et ils avaient donc toujours dû se débrouiller tous les deux, en comptant l'un sur l'autre. Lilia ne le considérait pas comme un père. Elle l'avait toujours un peu renié. Certes son travail leur permettait de vivre à tous les trois mais il ne fallait pas exagérer. Il y passait tout son temps. Beaucoup trop de temps.

La jeune blonde passa une main dans ses cheveux en soupirant. Elle devait vraiment arrêter de remuer le passé, elle ne faisait que cela en ce moment. Même son frère ne se prenait pas autant la tête! Étonnant venant de lui d'ailleurs en y réfléchissant...
Elle s'arrêta ensuite brusquement. La rivière. Pourquoi ne pas se rendre là-bas? Il ne devait pas y avoir beaucoup de monde et elle trouverait donc un coin tranquille pour elle. C'était parfait. Plutôt que de passer son temps à courir ici et là, c'était bien mieux de trouver un endroit ou réfléchir calmement.
Elle se dirigea donc vers la rivière, les mains dans les poches de sa petite veste noire tout en observant les alentours. C'était plutôt joli ici. Maintenant, il ne manquait plus qu'elle trouve un endroit tranquille.
En tournant la tête vers la rivière, la jeune fille aperçu un garçon qui était allongé dans l'herbe le regard tourné vers le ciel. La jeune blonde leva également la tête, observant les nuages tout comme lui. Elle se souvenait des fois ou petite, elle et son frère s'ennuyaient et s'amusaient à trouver des formes aux nuages. Cela faisait bien longtemps qu'ils ne l'avaient plus faits, comme quoi les temps changent et le temps passe bien plus vite qu'on ne le croit.

Elle redescendit bien vite sur terre, et sans savoir trop pourquoi, elle s'approcha doucement du garçon. Arrivée à côté de lui, elle se stoppa lentement tout en posant son regard sur la rivière devant elle, observant les mouvements de l'eau et le bruit qu'elle produisait.
Lilia prit une petite inspiration et tenta du mieux qu'elle put de ne pas être trop froide lorsqu'elle salua le jeune homme. Elle se dit qu'elle devait avoir l'air complètement idiote avec ses "salut" aussi froids et indifférents soient-ils. Pourtant, elle faisait de son mieux pour ne pas faire fuir tout le monde comme avant mais c'était plus fort qu'elle. Tant qu'elle ne connaissait pas un minimum la personne sa voix prenait automatiquement un ton quelque peu froid. Heureusement, cette fois-ci elle avait réussi à ce qu'il soit un peu plus chaleureux que les autres fois...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Lun 2 Mar - 14:13

J'étais encore plongé dans mes pensées quand une voix à l'intonation étrange retentit à côté de moi. Ce simple mot, "salut", me fit sursauter. On aurait dit que la voix cherchait à être amicale, et tout en restant un peu froide. De plus, la personne à qui elle appartenait venait de me surprendre allongé dans l'herbe, complètement absorbé par la forme des nuages. Autant dire qu'à ses yeux, je devais avoir l'air d'un fou. Un peu gêné, je relevais la tête... et ouvris la bouche sans pouvoir parler. Une fille ! C'était une fille, et jolie en plus, avec ses cheveux blonds et son visage fin. J'aurais dû m'en douter en entendant sa voix, typiquement féminine, mais j'étais trop pensif pour le relever. Moi qui me préparais à repousser froidement mon interlocuteur, quel qu'il soit, voilà que je perdais tous mes moyens. C'était la même chose, à chaque fois que je me retrouvais face à une jeune fille, je devenais affreusement maladroit. Finalement, je pris conscience que j'étais resté couché par terre, alors qu'elle, debout, me dominait de toute sa hauteur. Je me redressais précipitamment et ramenais mes jambes vers moi pour passer mes bras autour. Dans cette position, je devais avoir l'air d'un parfait crétin...
Je réussis je ne sais comment à sourire et lançais, hésitant :


- Tu... heu, salut. Je... tu veux t'asseoir à côté de moi ?

Pour un peu, je me serais tapé la tête par terre. Mais qu'est-ce qui me prenais de lui demander ça ? Déjà, je ne la connaissais pas, et ensuite, si par hasard, elle acceptait ma proposition et faisait ne serait-ce que me frôler, je pourrais en un instant lui dérober la moitié de ses émotions. Qui sait si cette fois, ce ne serait pas les sentiments positifs que je prendrais ? D'après les explications que j'avais reçu lors de l'Appel, j'avais cru comprendre que cela dépendait de la personne et du contexte... Bon. Je ne devais prendre aucun risque, et comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Je devais donc avertir la première personne que je rencontrais depuis mon arrivée qu'elle ne devait en aucun cas m'approcher. Pas la meilleure façon de se faire des amis, mais de toute manière, la solitude ne me faisait pas peur. Et puis, ça me semblait la moindre des choses que de prévenir, comme quand on a un chien qui mord ou bien une maladie contagieuse.

Sauf que j'avais beau me creuser la tête, je ne trouvais pas les mots pour lui expliquer la situation délicate dans laquelle je me trouvais. "Écoute, si tu me touches, ça risque de te rendre heureuse..." Non, ça pourrait être mal interprété. "Attention !! Éloigne-toi, je suis dangereux !" Définitivement bizarre, et je risquais de lui faire peur. "S'il te plaît, vas t'en !" Direct, certes, mais... Non. "Je te conseille de faire attention : j'ai le pouvoir de voler les sentiments des gens quand je les touche, et tu n'as pas envie que ça t'arrive, n'est-ce pas ?" Non, ça, c'était vraiment... menaçant.
Rien ne semblait convenir, je m'empêtrais dans mes essais mentaux plus infructueux les uns que les autres, et le temps passait sans que je trouve la formulation adéquate...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Lun 2 Mar - 15:26

Le jeune homme à côté de Lilia ne réagit pas tout de suite à son salut, et elle se sentit quelque peu gênée. Elle l'avait certainement dérangé et il ne voulait sans aucun doute ne pas l'être, ce qu'elle avait pourtant fait. Elle baissa légèrement la tête vers lui en pinçant les lèvres, lorsqu'il leva également la sienne. Il semblait gêné, ce qui surprit la jeune blonde. Il ramena ensuite rapidement ses jambes vers lui tandis qu'il les entourait de ses bras. Il lui demanda ensuite si elle voulait s'asseoir à côté de lui. Il n'avait pas l'air très sûr de lui lorsqu'il lui avait posé cette question, de plus il bégayait pas mal.
Le jeune homme semblait pas mal maladroit mais de toutes façons Lilia l'était quelquefois elle aussi. Cela restait tout de même très rare et c'était en général lorsqu'elle était mal à l'aise avec une personne. Évidemment très rare donc.

Amusée de sa façon d'agir, elle sourit légèrement. En général elle avait du mal à sourire avec les personnes qu'elle ne connaissait pas, surtout les garçons en fait. Mais celui-ci l'amusait, il avait l'air gentil et timide. Ça la touchait. Pour l'instant il lui faisait bonne impression, il n'avait pas l'air comme ceux qu'avait pu rencontrer la jeune fille. Enfin, personne n'était comme tout le monde ici...
La jeune fille hocha ensuite la tête en réponse à sa question. Pourquoi pas? Elle disait vouloir faire des efforts et c'en était l'occasion! Elle s'assit donc à côté de lui, mais pas trop proche non plus, elle avait peur de le mettre plus mal à l'aise qu'il ne semblait l'être déjà.
Elle s'assit donc en tailleur, et laissa le temps s'écouler un peu, ne sachant pas trop quoi dire. Le garçon à ses côtés semblait plongé dans ses pensées et pas mal tourmenté.
Lilia osa donc lui demander:


-Quelque chose ne va pas?

Elle avait tourné la tête vers lui, intriguée. Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes d'agir comme cela, d'ailleurs elle avait remarqué qu'elle avait réussi à parler sans que sa voix ne soit trop froide. Elle devait à peine l'être et puis surtout elle n'avait pas réfléchi avant de parler.
Elle tourna de nouveau la tête vers la rivière et prit une mèche de ses cheveux blonds dans sa main gauche. La jeune blonde pensa ensuite qu'il était mieux si elle se présentait, c'était la moindre des choses et ce que l'on faisait en premier en général...
Quoique, elle faisait toujours tout à l'envers, elle.
Elle reprit donc:


-Au fait je m'appelle Lilia. Et toi?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Mar 3 Mar - 9:13

Tandis que je réfléchissais encore et encore, la jeune fille, elle, s'était assise en tailleur. Heureusement, elle ne s'était pas installée trop près de moi, et je lui en fut reconnaissant ; une plus grande proximité aurait été horriblement embarrassante pour moi. Elle semblait l'avoir compris, et je me détendis légèrement. N'empêche qu'elle était toujours inconsciente du danger que je représentais pour elle, murmurait une petite voix dans mon esprit. Je devais l'avertir. Et allez savoir pourquoi, je n'y arrivais pas. Finalement, la façon de le dire importait peu ; je me rendis compte qu'autre chose me retenait. Mais quoi ? Je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus... Pour la deuxième fois en seulement quelques minutes, mes pensées furent interrompues par une voix, mais cette fois-ci plus chaleureuse.

- Quelque chose ne va pas ? interrogea-t-elle.

Oh. Elle s'était certainement rendu compte que je n'étais pas très à l'aise, et forcément,  elle se posait des questions. C'était le moment de lui avouer l'une des raisons pour lesquelles sa présence me troublait ; j'avais peur de lui faire du mal. Mais si je lui disait, ce serait elle qui aurait peur, et pas pour moi : de moi. Au fond, tant mieux, elle ne m'approcherait plus et ne serait plus en danger... Sauf que je ne voulais pas qu'elle s'en aille. J'avais envie de faire connaissance avec elle, peut-être de devenir son ami. Aux prises avec moi-même, j'optais enfin pour un simple haussement d'épaules.

Elle se tourna vers la rivière, et attrapa une mèche de ses cheveux. Je la regardais faire sans parler, trop heureux de cet instant de répit, silencieux. Qui ne dura pas longtemps, car elle reprit peu après :


- Au fait je m'appelle Lilia. Et toi ?

Là, au moins, c'était facile. Pas de question piège.

- Alexander. Mais je préfère Alex.

Par chance, j'avais parlé sans la moindre hésitation, cette fois-ci. Je souris à nouveau, plus serein maintenant que la conversation avait changé de sujet. Bon, je n'étais peut-être pas tout à fait décontracté, mais je me sentais mieux qu'avant. Et il était trop tard pour me montrer désagréable ou froid dans l'espoir qu'on me fiche la paix, d'abord parce que je ne le souhaitais plus et ensuite parce que la jeune fille n'était plus une inconnue. Je pouvais mettre un nom sur son visage : Lilia. Court et simple, mais très joli... exactement le contraire de mon propre nom. Je soupirais et me laissais aller en arrière, reposant ma tête sur mes bras croisés. A mon grand désarroi, la plupart des nuages avaient disparu, remplacés par un ciel d'un bleu profond... Mais ennuyeux. Au moins, il y avait un peu de soleil, maintenant. Les cheveux de Lilia en paraissaient encore plus clairs. On aurait dit... de l'or. De longs fils dorés...

Je ris doucement. J'étais là, allongée au bord d'une rivière, avec une fi... non, Lilia assise juste à côté, et je ne pensais qu'à comparer ses cheveux à de l'or. Quelle drôle de situation... surtout pour quelqu'un qui cherchait à être tranquille (et par conséquent seul). Je ne pensais plus du tout à mon pouvoir, ni à ma maladresse. Bizarrement, je me sentais...bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Mar 3 Mar - 11:51

Lilia garda ses yeux plongés sur l'eau devant elle attendant que le garçon réagisse. Il semblait encore pas mal tourmenté et s'il ne lui répondait pas elle n'insisterait pas. Après tout, elle ne le connaissait pas, si c'était quelque chose de personnel il n'allait pas se confier à une inconnue. De plus, elle venait déjà d'agir différemment des autres fois, puisqu'elle avait abordé le jeune homme et lui avait demandé s'il avait un problème. En temps normal, elle n'aurait jamais abordé qui que ce soit, à l'inverse on l'aurait plutôt abordé. Évidemment, elle aurait envoyé balader cette personne et même si elle n'avait pas compris le message, elle se ficherait complètement de ce qui pourrait la tracasser.
A croire que son arrivée au Refuge avait chamboulé bien des choses dans sa petite tête.

Sortant de ses pensées, elle tourna de nouveau la tête vers le garçon qui haussa les épaules. Cela ne devait pas être si important que cela s'il avait chassé ses idées de sa tête d'un simple haussement d'épaule. La jeune blonde sourit légèrement et n'en dit rien. Elle lâcha ensuite la mèche de cheveux qu'elle avait attrapé dans un réflexe et écouta le jeun homme se présenter. Elle constata qu'il avait certainement dû se détendre un peu puisqu'il n'avait pas bégayé comme la première fois. Au moins il était déjà moins mal à l'aise.
Elle lui sourit puis lui répondit:


-D'accord Alex. J'aime bien Alex...

Elle l'avait murmuré si doucement que le jeune homme ne l'avait certainement pas entendu. Elle n'avait jamais eu d'amis avec un prénom tel que Alexander pour pouvoir lui donner un diminutif comme celui-ci. Pourtant elle avait toujours apprécié ce diminutif là, ça sonnait comme un deuxième prénom. Pas comme avec le sien par exemple...
Elle entendit ensuite le jeune homme soupirer puis s'allonger de nouveau sur l'herbe, les bras croisés derrière sa tête. Lilia tourna la tête vers lui et vit qu'il observait de nouveau le ciel. Elle leva alors la tête et constata elle aussi qu'il n'y avait plus que peu de nuages. Étrange, c'était comme s'ils avaient disparu pour laisser place au soleil juste au moment de leur rencontre. Enfin, ce n'était qu'une coïncidence.

Elle baissa une nouvelle fois la tête sur Alex après l'avoir entendu rire. Qu'est-ce qui l'amusait comme cela? Elle avait presque envie de le lui demander mais se retint. Elle estimait avoir été assez curieuse pour le moment, et ce n'était pas dans ses habitudes. C'était bien ce qui la gênait justement.

La jeune fille observa Alex et sourit en réponse à son rire. Même si elle n'avait pas compris d'où ce dernier venait cela prouvait au moins qu'il s'était quelque peu détendu en sa présence.
Elle posa de nouveau les yeux sur le ciel puis sur la rivière, puisqu'il n'y avait plus assez de nuage pour qu'elle s'intéresse au ciel.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Mar 3 Mar - 17:05

Il me sembla que Lilia murmurait quelque chose comme quoi elle aimait bien mon prénom. Mais peut-être était-ce mon imagination, ou bien un souffle de vent entre les branches... Ce même vent léger qui arriva à peine à ébouriffer mes cheveux. C'était plutôt agréable, parce que, malgré la saison, il faisait presque chaud ici, en plein soleil. L'arbre le plus proche dispensait son ombre rafraîchissante à une dizaine de mètres seulement, mais le temps n'était pas assez proche de la canicule pour que je prenne la peine de bouger. Je m'étais désintéressé du ciel sans nuages pour contempler la nature autour de nous : les brins d'herbe, la fine bande de sable caillouteux qui bordait la rivière, et, bien sûr, la rivière elle-même, à la surface agitée et aux algues nombreuses. Du coin de l’œil, je notais que le regard de Lilia allait dans la même direction que le mien. Quoi de plus normal, puisque le cours d'eau était la seule chose intéressante dans le paysage - excepté deux adolescents en apparence ordinaires, et en réalité doués de pouvoirs. Enfin, je supposais que c'était le cas, parce que je ne savais pas exactement en ce qui concernait Li...

D'un coup, je me rappelai en quoi consistait mon propre don et le problème qu'il posait. Je me redressais précipitamment, sans faire attention, et ma tête heurta violemment celle de la jeune fille. D'abord, je ressentis uniquement le choc, puis je me rendis compte que le contact était exactement ce que je cherchais à éviter depuis le début, et pour une bonne raison. Affolé, je m'écartais le plus vite possible.


- Désolé ! Est-ce que ça va ? Pas ta tête, je veux dire... enfin, si, mais pas seulement...

Stop, là, je m'embrouillait les pinceaux plus qu'autre chose. Il fallait que je mette de l'ordre dans mes pensées : culpabilité, angoisse, douleur... Hop, on oubliait ! Pour l'instant, on se concentrai et on essayai de savoir ce qui s'était réellement passé. Certes, je n'avais pas ressenti cette impression fugace d'être traversé par des sentiments étrangers, donc normalement, tout allait bien, mais je préférais en être certain. Je repris, un peu plus calme :

- Ça va te paraître un peu bizarre, mais est-ce que...

Comment formuler ça ? Je tentai d'avoir l'air sérieux, malgré l’étrangeté à la fois de ma demande et de la situation.

- Est-ce que certaines de tes émotions n'auraient pas disparu pendant un instant ? Je sais que c'est assez... inhabituel, comme question, mais en fait...

Je lui expliquai rapidement ce dont j'étais capable, en ponctuant mon récit de nombreuses et plates excuses.

- Donc, j'aimerais être sûr que je ne t'ai pas fait subir ça. Et je suis absolument inexcusable.

J'étais parfaitement sincère, et de toute façon, je ne demandais pas à ce qu'elle me pardonne. Simplement à ce qu'elle me rassure sur un point : est-ce que, sans le vouloir, j'avais reproduit l'épisode désastreux qui était arrivé à Mia ? En tout cas, j'avais l'impression de n'avoir plus autant parlé depuis... Eh bien, depuis l'époque où ma mère était encore là et où je lui racontai tout. Pendant une fraction de secondes, la tristesse assombrit mon regard, puis je recentrais toute mon attention sur Lilia. Lilia qui, je venais de le remarquer, rimait avec Mia...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Mar 3 Mar - 19:18

Lilia gardait encore et toujours le regard fixé sur le cours d'eau de la rivière, ses yeux commençant à se perdre dans le vide. Il faut dire qu'elle partait très rapidement dans ses pensées...
Soudain, Alex se redressa précipitamment et sa tête heurta celle de la jeune blonde. Elle sursauta et poussa un petit "Aïe!" même si elle n'avait pas mal. En fait, elle avait juste été surprise et ce n'était qu'un réflexe de plus qui s'était échappé de ses lèvres sans qu'elle ne puisse le retenir.
La jeune blonde fronça les sourcils et tourna de nouveau la tête vers le garçon à ses côtés, troublée. Mais qu'est-ce qui pouvait bien le tracasser? Parce que pour l'instant, la seule solution qui s'imposait à son esprit, c'était qu'il était de nouveau tourmenté par la même chose que précédemment. Et si c'était vraiment le cas, c'est que c'était bien plus grave qu'elle ne le pensait!

Alex s'excusa ensuite en parlant de nouveau comme s'il n'était pas sûr de lui. Elle l'écouta sans trop comprendre, et attendit que la suite vienne jusqu'à ce qu'il n'ait terminé de parler et de tout lui expliquer.
Lilia fronça de nouveau les sourcils et réfléchit. Si certaines de ses émotions avaient disparu au moment où il l'avait touchée? A vrai dire elle n'en savait trop rien, la situation s'était déroulée un peu trop rapidement à son goût et peut-être ne l'avait-elle pas remarqué. Mais tout de même, des émotions qui disparaissent, cela se ressent immédiatement non? Alors techniquement, non, ses émotions étaient bien toujours là. Ou peut-être cela s'était-il fait avec des sentiments plus profonds et plus lointains?
Elle soupira, fatiguée de se prendre la tête et préféra répondre au jeune homme qui ne devait rien comprendre à sa façon d'agir;


-Heu... Non non, je crois que tout est normal. Il me semble pas que certaines de mes émotions aient disparu. Je l'aurais ressentit autrement non? Enfin je pense... Je sais pas, j'ai rien ressentit de bizarre en tout cas.

Elle lui sourit légèrement comprenant son désarroi. Elle comprenait également d'où venait cette attitude. Il devait certainement faire attention à ses fréquentations pour ne pas faire de mal aux autres. Cette situation devait être pas mal difficile pour lui...
Elle s'arrêta sur la dernière phrase qu'il avait prononcée. Comment ça il était absolument inexcusable? Ah non alors! Sur ce coup là, Lilia n'était pas du tout d'accord avec Alex. En quoi était-ce sa faute? Il avait le don qu'il avait, et il ne pouvait rien y changer. Alors non, il n'était pas inexcusable, tout simplement parce qu'il ne savait pas encore comment contrôler son pouvoir.
La jeune blonde fronça de nouveau les sourcils avant de lui dire:


-Alors là, je t'arrête tout de suite. Je ne vois pas en quoi tu es inexcusable. Tu as le don que tu as, c'est tout. Tu ne sais pas encore le contrôler, comme tout le monde, je vois pas pourquoi tu ne serais pas excusable. C'est injuste ça, tu l'as pas choisi ton pouvoir... En plus, la situation doit même pas être agréable pour toi...

Elle passa une main dans ses cheveux et lui sourit avant de reposer sa main sur ses jambes. En y réfléchissant, elle constata une chose. Si le jeune homme avait un pouvoir tel que celui-ci, cela voulait donc dire qu'il était un élu et qu'ils étaient du même groupe. Enfin, si elle ne se trompait pas, évidemment!
La jeune fille reprit donc la parole, se disant qu'il était normal qu'Alex connaisse son pouvoir lui aussi même si le sien n'avait rien de très... spécial.


-Du coup, tu fais partie du groupe des élus non? Si c'est le cas, tu es dans le même groupe que moi! Bon, par contre moi j'ai le pouvoir de l'invisibilité.

Certes, ce n'était pas très original mais au moins c'était pratique de pouvoir se rendre invisible dans certaines situations. De plus, cela se mariait très bien avec sa personnalité. Elle avait toujours été comme invisible...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Jeu 5 Mar - 10:53

Je soupirai de soulagement en apprenant que Lilia se sentait parfaitement bien. De soulagement qu'elle n'ait rien, bien sûr, mais aussi de savoir que mon pouvoir n'agissait pas systématiquement sur toutes les personnes que je touchais. C'était plus que rassurant. Mais la jeune fille ne semblait pas partager mon avis, et elle fronça les sourcils.

- Alors là, je t'arrête tout de suite. Je ne vois pas en quoi tu es inexcusable. Tu as le don que tu as, c'est tout. Tu ne sais pas encore le contrôler, comme tout le monde, je vois pas pourquoi tu ne serais pas excusable. C'est injuste ça, tu l'as pas choisi ton pouvoir... En plus, la situation doit même pas être agréable pour toi...

Elle me sourit, et je lui jetai un regard surpris. Elle ne pensait pas que c'était ma faute... et peut-être avait-elle raison, du moins en partie. Peut-être que j'aurais dû arrêter de culpabiliser et essayer d'apprendre à me servir de ce don, parce que, maintenant qu'il était là, je devais faire avec. Je n'avais jamais imaginé voir les choses sous cet angle... En même temps, j'avais bien une part de responsabilité : c'était mon choix de ne pas prévenir aussitôt Lilia, de peur qu'elle ne me considère comme je me voyais moi-même, quelqu'un de dangereux. Et j'avais eu tort. Elle n'était pas partie en courant en apprenant ce que je pouvais faire de ses sentiments. Au contraire, elle avait parfaitement compris ce que je ressentais, et elle m'avait fait réaliser que j'étais trop dur avec moi-même. Je souris à mon tour et prit une décision : j'apprendrai comment utiliser mon don correctement, même si j'étais obligé prendre des cours particuliers pour y parvenir. Puis Lilia ajouta :

- Du coup, tu fais partie du groupe des élus non ? Si c'est le cas, tu es dans le même groupe que moi ! Bon, par contre moi j'ai le pouvoir de l'invisibilité.

Wahou ! Ce n'était peut-être pas le pouvoir le plus original, mais ça devait certainement être très pratique... Je m'en serais bien servi pour m'éclipser d'un cours ennuyeux, ou simplement pour être tranquille même au milieu d'une foule... En tout cas, c'était certainement moins difficile à contrôler que le mien. Je lui lançai un regard admiratif avant de répondre à sa question :

- Tu as vu juste, je suis un Élu. Du coup, on se reverra sans doute en cours.

Et je lui souris d'un air un peu hésitant. C'était la première fois que je discutais amicalement avec une fille (Mia exceptée, bien sûr) et je n'étais pas tout à fait sûr de moi. Et en plus, j'avais la troublante impression que je commençais à apprécier Lilia.


Dernière édition par Alexander Blake le Jeu 5 Mar - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Jeu 5 Mar - 14:11

Alex jeta un regard surprit à la jeune blonde après ce qu'elle avait dit. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il l'était, après tout en quoi était-il fautif de ce que son pouvoir pouvait faire? Chacun se retrouvait avec son pouvoir, et il se devait de s'en accommoder quelque soit son avis. Certains d'entre-eux étaient plus durs à supporter que d'autres mais c'était comme ça. Ensuite, les idiots qui s'amusaient à repousser ceux qui avaient du mal avec leur particularité ne valaient rien du tout. Chacun se devait juste de trouver les bonnes personnes en ce lieu pour être aidé et aimé.
Lilia tenta alors de savoir pourquoi il était si surprit:


-Pourquoi t'as l'air aussi surprit?

Le jeune homme sembla ensuite admirer le pouvoir de la jeune blonde ce qui la fit sourire. Il était certain que c'était pratique dans certaines situations et elle en avait profité un peu avant de venir au Refuge, mais pas trop non plus de peur qu'elle ne se fasse prendre. Enfin, certaines personnes n'étaient pas vraiment d'accord avec d'autres...
Amusée du regard admiratif qu'il pouvait lui lancer sans vraiment de raison, elle lui dit alors:


-Bah quoi? C'est pas si exceptionnel que ça, bien au contraire quand je l'ai dit à mon meilleur ami il m'a dit que c'était nul.

Le sourire de Lilia s'agrandit, de toute façon elle avait l'habitude avec lui, alors cela l'amusait seulement, même si parfois elle se vexait facilement. Particulièrement lorsqu'elle était de mauvaise humeur, et auparavant c'était plutôt fréquent. Mais plus désormais.

-Cool!

Elle était assez contente de savoir qu'elle pourrait revoir Alex en cours avec elle. Au moins, il connaîtrait déjà une personne, il ne serait pas seul. Et puis, elle aimait bien connaître un maximum de personnes de son groupe, surtout si en plus elle les appréciait.
Pour l'instant, elle appréciait pas mal le jeune homme alors elle était ravie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Ven 6 Mar - 9:56

Lilia souriait de plus en plus, et elle répondit d'un simple "Cool !" très gai. Elle avait l'air ravie, et je réalisai que ce n'était pas une impression : je la trouvai vraiment sympa. J'étais peut-être même en train de me faire une amie, une Élue comme moi, en plus ! Moi qui me croyais trop taciturne pour m'entendre avec les autres, je m'étais visiblement trompé. Il était certain que je n'étais pas l'élève le plus sociable du Refuge, mais j'étais capable de me montrer amical, au moins assez pour sympathiser avec une fille de mon âge, chose que je n'avais jamais réussi auparavant. A croire que les pouvoirs rendaient aimable. Cette idée m'amusa, puis je repensais à ce garçon à la peau anormalement pâle et au regard glacial que j'avais croisé à mon arrivée, ce qui devait être une demi-heure plus tôt environ. Lui n'avait pas le moins du monde l'air aimable... mais ce n'était peut-être qu'une apparence. D'ailleurs, je me demandais de quel groupe il faisait partie. Je haussai les épaules puis posai la question qui me trottait dans la tête depuis quelques minutes :

- Et les autres groupes, qu'est-ce qu'ils ont de spécial ?

L'un des avantages de rencontrer un élève plus ancien, c'était que je pouvais lui poser toutes sortes de questions. J'étais enchanté à l'idée d'en savoir plus sur les groupes d'élèves, et des milliers d'autres questions m'assaillirent, dont certaines auxquelles Lilia ne pourraient peut-être pas répondre : comment étaient les cours, ici ? Y avait-il aussi des matières "classiques" telles que les maths, le français... ou seulement sur la façon de maîtriser les aptitudes particulières ? Et les professeurs, avaient-ils étudié au Manoir eux aussi ? Comment les Directeurs repéraient-ils les futurs élèves ? Qu'était réellement l'Appel ? Toutes les interrogations que j'avais repoussées en prévision du moment où je pourrais enfin les poser remontaient à la surface et fourmillaient dans mon esprit. Pourtant, j'attendis patiemment que Lilia me réponde avant de lui en poser une autre. Ce n'était pas mon genre de submerger de paroles mon interlocuteur, bien au contraire : je parlais généralement assez peu et j'allais droit au but. Peut-être étais-je même un peu trop direct, des fois... Mais dans ce cas précis, je ne risquai pas de vexer quelqu'un avec mes questions. Du moins, je l'espérai, parce que je n'avais aucune envie de provoquer un conflit dès le premier jour.

Je touchai ma tête avec précaution, à l'endroit où j'avais heurté celle de Lilia. Rien, pas même une petite bosse ou un bleu. Je soupirai doucement, soulagé, et me tournai vers la jeune fille ; elle non plus n'avait aucune trace visible de l'incident. Elle s'apprêtait sans doute à me répondre, et, en attendant qu'elle le fasse, je contins encore un peu les nombreuses demandes qui me brûlaient les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Ven 6 Mar - 14:07

La jeune fille se perdit rapidement dans ses pensées, notamment par le fait qu'Alexander ne répondit pas tout de suite. Elle était tout de même contente de bien s'entendre avec lui, ça lui donnait l'impression que pas tout le monde était comme elle le pensait auparavant. C'était vrai, mais pour elle finalement il n'y avait que ceux qui étaient comme elle qui méritaient son attention; les Réfugiés. Les autres étaient sans importance et complètement banals même si elle reconnaissait avoir été quelque peu injuste envers certaines personnes... Pour Lilia, le Refuge était comme une grande famille, une seconde famille. Après, on ne pouvait pas apprécier tout le monde mais vu le nombre de Réfugiés, c'était comme s'ils étaient une famille avec des liens plus ou moins forts.
Elle sorti de ses pensées lorsque le jeune homme lui posa une question. Elle se retourna complètement, de sorte à être en face d'Alex mais que lui soit toujours tourné vers la rivière. Elle était en face de son profil. Elle sourit et hocha la tête puis répondit:


-Bon, de ce que je sais bien sûr, parce que je ne suis pas si renseignée que ça je suppose. Alors, les Hybrides peuvent se transformer en un animal, genre n'importe lequel quoi! Donc c'est vrai que ça doit être classe des fois, j'aurais bien aimé être une Hybride aussi! Enfin, après il y a aussi les sorciers, eux je crois qu'ils ont un pouvoir et qu'ils contrôlent un des quatre éléments leur permettant de jeter des sorts. Enfin, je suis pas sûre mais il me semble que c'est ça...
Ensuite on a les vampires bah... Ce sont des vampires quoi, et pour finir les elfes, et eux pareil ce sont des elfes. ... Je suis certaine que tu sais ce que c'est hein, enfin voila. Et je crois pas qu'ils aient quelque chose de particulier.


En y réfléchissant, qu'est-ce qu'ils faisaient vraiment les elfes et les vampires? Même s'ils étaient connus pour avoir été des personnages dans pas mal de bouquins, Lilia n'avait jamais lu ces sortes de livres. Ou tout du moins elle n'en avait lu que très peu, ce qui ne l'aidait pas vraiment. Et en même temps peut-être que ces livres ne disaient pas totalement la vérité sur ces êtres alors ce n'était peut-être pas plus mal qu'elle ne sache pas. Mais elle se sentait un peu comme une inculte, elle avait toujours pensé que puisqu'elle n'aimait pas tellement ce style, ça ne servait à rien d'en lire d'autant plus que ça ne lui servirait pas. Sauf que cette fois-ci, elle s'était faite avoir.
La jeune blonde sortit de ses pensées et attendit qu'Alex ne se remette à parler. Maintenant qu'elle réfléchissait à sa question, elle n'était pas si bête que cela. Bien au contraire. Cela devrait être l'une des premières questions à poser lorsqu'on arrive ici et Lilia ne l'avait pas fait. Enfin, le jeune homme avait posé une très bonne question, il était pas mal réfléchi apparemment. Tout le contraire d'elle...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Dim 8 Mar - 8:18

J'écoutai avec attention la réponse de ma camarade, qui s'était tournée vers moi. Des Hybrides ? Je m'imaginais interrompre un cours de maths en devenant tout à coup poilu et griffu, ou au contraire ailé et pourvu d'un bec. Cette image m'amusa et je ratai une partie de ce que disait Lilia.

- ...il y a aussi les sorciers, eux je crois qu'ils ont un pouvoir et qu'ils contrôlent un des quatre éléments leur permettant de jeter des sorts. Enfin, je suis pas sûre mais il me semble que c'est ça...

Contrôler un élément, c'était de mon point de vue assez banal. Je m'intéressais plutôt à la suite :

- Ensuite on a les vampires bah... Ce sont des vampires quoi, et pour finir les elfes, et eux pareil ce sont des elfes. ... Je suis certaine que tu sais ce que c'est hein, enfin voila. Et je crois pas qu'ils aient quelque chose de particulier.

Des vampires et des elfes ?! Là, j'étais plus que surpris. Moi qui pensais que nous étions des espèces de mutants, un peu comme les X-men, voilà que je découvrais la présence de créatures millénaires ! Qu'ils aient une peau très pâle des oreilles pointues, ces deux races vivaient des centaines d'années. Pendant un instant, cela me parut injuste, puis je me souvins de tous les inconvénients qui allaient avec l'immortalité, et ma jalousie disparut comme neige au soleil. Le sang, très peu pour moi, et voir mes amis mourir de vieillesse encore moins. Je frissonnai et reportai mon attention sur Lilia. Elle aussi semblait pensive, et j'hésitai à l'interrompre pour trouver la réponse à une autre de mes interrogations. Mais, tiraillé par la curiosité, je finis par lancer :

- Désolé de te questionner comme ça, mais je me demandais : est-ce qu'on étudie seulement la "magie" ici ? Ou bien aussi les trucs habituels, les maths, les langues et tout le reste ?

J'espérais sincèrement qu'elle me répondrait non, que je n'aurai plus à apprendre des verbes irréguliers ou des propriétés géométriques par cœur. Et encore, le problème n'était pas de les apprendre puisque je ne prenais pas la peine de le faire. Le problème était plutôt le mécontentement de mes professeurs...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Mar 10 Mar - 18:12

Lilia vit ensuite que le jeune homme à ses côtés semblait surpris. Il faut dire qu'être un elfe ou un vampire devait être assez impressionnant, d'autant plus que de découvrir que vous êtes une de ces créatures tout d'un coup comme cela... La jeune fille fronça brusquement les sourcils. Voici une information qu'elle avait oublié de préciser! Il lui semblait bien oublier quelque chose d'important...
Elle reprit donc:


-Ah! Excuse moi, j'ai oublié de te préciser que les elfes et les vampires naissent directement comme cela, ils ne découvrent pas leur particularité à un certain moment de leur vie comme nous.

Eux naissaient directement avec cette particularité, et vivaient depuis le début à Andore. Ce devait être bien plus facile pour eux, ils naissaient avec cela alors ils s'y habituaient dès le début et n'avaient pas besoin de se contrôler à leur âge. Ils le faisaient dès le début. Et puis ils ne quittaient pas toute leur famille sans donner de nouvelles ou ne leur mentaient pas eux, pour venir ici...
La jeune blonde sortit ensuite de ses pensées lorsque Alexander lui demanda si l'on étudiait également les autres matières ici. Encore une très bonne question visiblement.


-Ben, je sais qu'il y a d'autres cours mais encore faut-il des professeurs pour cela. Il me semble que madame Nanami fait des cours d'histoire de la magie, ensuite je t'avoue que je ne me souviens plus du reste. Je suppose que ça reste toujours peut-être un peu en rapport avec nos pouvoirs, ou peut-être pas selon la matière mais je pense que oui. Je ne peux pas trop te renseigner là dessus car moi-même n'ais toujours assisté qu'aux cours des élus. Enfin, à un seul car j'ai réussi à oublier l'heure de mon second idiote que je suis!

La jeune fille soupira, effectivement elle avait réussi à oublier son second cours. Elle s'en était rendue compte bien après qu'il soit commencé et c'était ensuite évidemment trop tard pour qu'elle ne s'y rende à ce moment là. Heureusement Dongwoo n'avait rien dit à ce sujet mais elle comptait bien se rattraper.
Lilia reprit autrement:


-Sinon y a aussi des clubs. Par exemple je fais partie du club de littérature et de celui de musique, mais je crois que ce sont plutôt des élèves de notre âge qui les animent. Mais ça peut toujours être comme un cours mais en un peu plus cool! ... 'Fin j'dis ça mais les cours ici sont pas du tout pareils que dans la vraie vie hein...

A vrai dire cela ne la gênait pas du tout que cela soit différent, ça lui rappelait que justement elle avait quelque chose de spécial. En même temps sachant à quel point les cours normaux étaient ennuyeux, leurs particularité ajoutait toujours une touche d'originalité. Les cours ne se déroulaient certainement pas toujours comme les professeurs devaient le souhaiter, du moins avec certains professeurs pas assez sévères.
Lilia sourit de nouveau à Alex avant de bouger ses jambes et de les ramener contre sa poitrine, toujours en observant le jeune homme, attendant patiemment sa réponse et de voir s'il avait d'autres questions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Sam 14 Mar - 18:53

Lilia précisa que les vampires et les elfes étaient au courant de leurs différences depuis toujours. Je n'arrivais pas à dire si c'était une chance, étant donnée qu'ils n'étaient pas surpris, ou une malchance car ils n'avaient jamais eu l'occasion de se croire normaux. Elle m'expliqua aussi qu'elle supposait que tous les cours étaient en rapport avec les particularités des élèves, mais qu'elle n'en était pas tout à fait sûre. Ça ne m'avançait beaucoup, mais au moins, je pouvais toujours croiser les doigts pour ne plus jamais assister à un cours d'anglais de ma vie. Je me rappelais juste après que le Refuge se trouvait en France, et que les cours d'anglais (s'il y en avait) n'étaient certainement pas du même niveau que ceux de mon lycée en Angleterre. Le français, par contre, devait être plus poussé. Même si j'étais complètement bilingue, je serais sans doute dépaysé dans une école française classique. Celle-ci était différente, et dieu savait que j'aurais donné beaucoup pour que les matières normales n'y figurent pas au programme. Je soupirai et écoutai Lilia évoquer les clubs. Des cours supplémentaires avec des professeurs de notre âge, en somme. Ma première réaction fut de penser "non merci", puis je me remémorai les cours de musique où j'avais appris l'harmonica. J'avais choisi cet instrument pour sa petite taille, qui le rendait facile à emmener partout. Un vieux réflexe de voyageur, ne pas s'attacher à des objets, surtout encombrants. Malheureusement, j'avais tendance à étendre cette habitude aux personnes, ce qui ne me facilitait pas les choses pour me faire des amis.

Finalement, peut-être que je participerais au club de musique - s'il existait, bien sûr. Ça me donnerait une bonne raison de pratiquer.


- Est-ce qu'il y a un club de musique ? demandais-je vivement, plus intéressé que je ne l'aurai cru.


Dernière édition par Alexander Blake le Ven 27 Mar - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Sam 21 Mar - 14:24

[Sorry du retard u_u]

Lilia vit le jeune homme soupirer et elle songea ensuite qu'elle ne l'avait peut-être pas trop aidé. Elle avait beau avoir mauvais caractère et être pas mal sûre d'elle constamment -ou tout du moins par le passé- parfois elle ne se faisait pas tout à fait confiance. Elle ne voulait pas non plus donner de mauvaises informations à Alex mais il était vrai qu'en tant qu'élève elle aurait mieux fait de se renseigner un peu plus! Sauf que ce n'était pas réellement le genre de réactions de la jeune blonde alors maintenant elle devait passer pour une idiote.
Elle pinça les lèvres et prit une mèche de ses cheveux dans sa main droite lorsque le jeune homme lui posa une question. Si le club de musique existait? Pour sûr que c'était le cas! Autrement elle même et son meilleur ami y auraient remédié immédiatement. De plus, le club de musique c'était LA base, pour tout le monde non? D'ailleurs, si cela intéressait Alex ils se retrouveraient certainement dans celui-ci! Elle afficha un nouveau sourire, certainement un peu plus sincère que les autres puisqu'elle se sentait un peu plus à l'aise et lui répondit:


-Oui, il y a un club de musique! D'ailleurs j'en fais partie! Tu comptes t'inscrire? Si oui je crois que l'on peut s'inscrire soit pour le chant soit pour un ou plusieurs instruments voire même le chant et plusieurs instruments! Bon, à condition de savoir en jouer je suppose!

Lilia se força à se calmer un peu. Elle s'était légèrement emballée. Elle ne savait pas trop pourquoi, peut-être était-ce le fait de savoir qu'elle pourrait retrouver le jeune homme avec elle dans deux endroits différents? Dans tous les cas elle mourrait d'envie de le questionner mais préférait le laisser continuer à parler, peut-être avait-il encore des questions alors qu'elle n'était seulement curieuse qu'au sujet d'Alex. Elle préférait attendre puisqu'il pourrait certainement ne pas vouloir répondre. Elle en doutait mais on ne sait jamais!
La jeune fille sourit de nouveau -elle n'avait d'ailleurs jamais autant sourit qu'au Refuge- toujours en triturant un peu sa mèche de cheveux attendant patiemment sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Ven 27 Mar - 16:41

[Pas grave, t'inquiètes ! ^^]

Ma question sembla particulièrement intéresser Lilia, car elle me répondit avec un sourire radieux :


- Oui, il y a un club de musique! D'ailleurs j'en fais partie! Tu comptes t'inscrire ? Si oui je crois que l'on peut s'inscrire soit pour le chant soit pour un ou plusieurs instruments voire même le chant et plusieurs instruments! Bon, à condition de savoir en jouer je suppose!


Son enthousiasme un peu exagéré m'amusa, et je lui souris à mon tour. En plus, j'avais maintenant la certitude de retrouver quelqu'un que je connaissais - ou plutôt la seule personne que je connaissais - au club de musique, ce qui me faisait une raison de plus de m'inscrire. Je me promis intérieurement de le faire dès que possible, puis je lui répondis :

- Je joues de l'harmonica, donc oui, je vais sans doute m'inscrire. Et toi, tu joues d'un instrument ou tu chantes ?

Je l'imaginais aussi bien dans l'un des cas que dans l'autre. Un regard vers elle m'appris qu'elle jouait encore avec ses cheveux, un tic qu'elle semblait avoir lorsqu'elle était nerveuse. Un peu égoïstement, j'espérai que ce n'était pas à cause de moi qu'elle se sentait mal à l'aise. Mia l'était, parfois, lorsque je n'utilisais pas inconsciemment mon pouvoir sur elle... mais mieux valait ne pas y penser. Je chassai fermement la rousse de mes pensées et observai plutôt les doigts fins de Lilia, qui s'enroulaient doucement autour d'une de ses mèches blondes. Elles étaient loin de ressembler aux boucles orange vif de Mia, certes, mais tout aussi jolies. Moi qui voulait oublier mes pensées noires, c'était réussi. J'étais comme hypnotisé par les reflets de soleil mouvants dans les cheveux dorés de la jeune fille. Éclairés, ils étaient lumineux et chatoyants, et dans l'ombre, ils prenaient une teinte plus foncée qui me faisait penser à du miel.

C'était tout simplement magnifique, et j'étais incapable d'en détacher mes yeux. En fait, sans m'en rendre compte, je fixais Lilia, d'un air admiratif mais un peu absent.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Mer 1 Avr - 18:18

La jeune blonde vit Alexander sourire, amusé de sa réaction. Elle ne put s'empêcher de se mordre légèrement la lèvre inférieure tout en dissimulant un sourire. Ses joues devaient certainement rougir légèrement, après tout c'était l'une des rares fois ou elle avait quelque peu honte d'elle-même. Habituellement elle se fichait de ce que les autres pouvaient penser mais là elle devait avouer que sa réaction était très excessive voire même égale à celle d'un enfant qui parlerait d'un cadeau avec enthousiasme qu'il viendrait de recevoir. Ou presque.
Il lui répondit ensuite qu'il jouait de l'harmonica et Lilia ne cacha même pas son étonnement. C'était plutôt rare de voir quelqu'un savoir jouer de cet instrument, mais il avait tout autant son charme. La jeune fille aimait bien l'harmonica tout comme le violon. Elle aimait beaucoup d'instruments même, mais le piano restait son préféré.
Face à la question du jeune homme elle répondit:


-Oh bah moi je n'utilise que ma voix. Je ne trouve pas que je chante particulièrement bien mais je me débrouille. Mais mon meilleur ami tenait absolument à ce que je fasse partie de ce club et il a l'intention de m'apprendre à jouer du piano. Alors bon, je me suis dit que m'inscrire était une bonne chose d'autant plus que j'aime beaucoup la musique.

La jeune blonde continuait de jouer avec ses cheveux sans trop y faire attention puis elle vit Alex la fixer. Il semblait pourtant un peu absent et Lilia ne put s'empêcher de penser que sur ce coup-là, il lui ressemblait beaucoup. Elle pouvait se plonger dans ses pensées un peu à n'importe quel moment. Et c'était un peu ce qu'il venait de faire n'est-ce-pas? En tous cas, ça ne la gênait aucunement puisqu'elle agissait parfois de la même manière.
En pensant aux mots qu'elle venait de prononcer, la jeune fille ne put s'empêcher de penser à son meilleur ami. Elle sourit légèrement tout en se disant qu'il ne lui apprendrait peut-être jamais à jouer du piano finalement, même si elle en doutait légèrement venant de lui. La musique était un sujet qui lui procurait aussi un grand enthousiasme et puis c'était lui qui lui avait proposé de lui apprendre, alors c'est que cela l'amusait certainement de le faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]   Ven 22 Mai - 18:33

Topic clôturé pour inactivité, vous n'avez pas posté depuis un mois ou plus.

Si vous voulez rouvrir ce rp, n'hésitez pas à contacter un membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]
» Des réformes qui vont dans le sens du moins
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]
» On est jamais totalement seul ... [Petit Cerisier & Petite Sabreuse]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: