Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Mer 11 Fév - 18:50

C'était une première dans sa vie. Si si. Zack, sortait sans porter de costume. C'était peut-être étrange à dire, mais il avait besoin de se sentir à l'aise ce soir, ou plutôt cette nuit, dans son jean noir et sa veste en cuir de la même couleur, ouverte, dévoilant un débardeur bleu marine. A dire vrai, il ne se déplaisait pas tellement dans ce genre de tenues, elles étaient même plutôt confortables, et il pourrait bien s'y habituer, si ça venait à se reproduire. Même s'il préfère largement son style habituel.

Le Vampire attendait son amie -une amie très très spéciale- à l'entrée du Refuge, afin de faire le chemin en sa compagnie. C'est qu'il était galant, oui. Cette nuit, parce qu'il commençait un peu à faire sombre, même si l'on y voyait toujours, il lui avait pour ainsi dire donné un rendez-vous, même s'il n'avait pas utilisé ce terme. Une première ! Ce n'était pas tant un rendez-vous, en fait, parce que le cliché de ce terme-la rappelait le restaurant, le dîner aux chandelles et tout ce qui s'en suivait. Ce qui n'était pas ce qu'il comptait faire. Et même s'il avait l'air du garçon de bonne famille, dans ses costume, ce qui est d'ailleurs le cas, il n'est pas tant le genre de personne à inviter quelqu'un au restaurant. C'est un lieu bien trop impersonnel à son goût. Non, s'il doit faire quelque chose, alors ça viendra de lui. Ce sera pas forcément original, ni magique, ou quoi que ce soit d'autre, mais ça aura le mérite de venir de lui.

Il se souvenait encore de cette envie, qui l'avait prise d'un coup, de voir Taylor, comme ça. Surtout que ce soir-là n'était pas n'importe lequel, étant donné qu'il s'agissait du jour de la Saint-Valentin. Si ce n'était pas un hasard, ça ! Ou peut-être pas. Allez savoir, mais dans tous les cas il n'en avouerait rien. Il se rappelait également du coup de fil qu'il lui avait passé dans l'après-midi, et la joie qu'il avait ressenti d'entendre le doux son de sa voie, bien que ce soit à l'autre bout d'un téléphone et qu'elle s'en trouvait donc légèrement détériorée. Tout ça pour simplement lui demander de passer une partie de la nuit, sans arrière-pensée, en sa compagnie, déclarant simplement vouloir lui montrer quelque chose. Quelque chose qu'il serait impossible de voir en plein jour, le Soleil illuminant le ciel de ses mille et un rayon, accompagné parfois de nuages.
Non, lui, il voulait lui montrer quelque chose de spécial, ou du moins qui l'est pour lui. Quelque chose qu'il aime bien regarder de temps en temps, quand le temps le lui permet et que l'occasion s'y prête.


La nuit était fraîche, comme on pouvait s'y attendre en période hivernal. Pour donner un petit côté poétique et romantique à la chose, le jeune homme aurait pu dire que la fraîcheur ne lui faisait rien, et que la vue de son amie lui réchauffait le cœur. Mais allons, il n'était pas tant romantique que ça. De toute façon, ça ne lui ressemblerait pas, il était bien trop distant pour ce genre de choses. Le restaurant était banni de son champs d'opération, lieu où il ne mettrait jamais les pieds, et ce même s'il était complètement fou amoureux de la personne concernée. Non, si un dîner devait avoir lieu, alors il invitait la personne à venir chez lui, directement, et encore une fois, sans aucune arrière-pensée. Et plus d'une fois, il a raccompagné de jeunes filles chez elles. Gentleman jusqu'au bout ! De même, par exemple, pour le fait qu'il n'offrira sans doute jamais de bouquet à une fille, chose qu'il trouve bien trop encombrante. Mais une seule et unique rose, de temps à autre, ça oui, il pourrait. Juste pour garder toute l'originalité de la chose, et ne pas sombrer dans le cliché.

Les mains dans les poches de sa veste, le jeune homme se retourna en entendant le bruit de la porte du Refuge. Peut-être était-ce elle ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Ven 13 Fév - 19:31

Se fixant dans la glace, l’adolescente était confrontée à un énorme dilemme. Allait-elle se faire son chignon habituel ou pas ? Parce qu’habituellement, elle avait toujours les cheveux attachés et que ce soir-là sortait du « habituellement ». Cette question était un peu débile, certes, mais elle y accordait de l’importance. Peut-être même un peu trop.

Elle souffla et se tourna vers son armoire. Si elle s’occupait des habits maintenant ça sera plus vite réglé. Et puis elle savait déjà ce qu’elle allait mettre. L’hybride enfila un pull rose et un jean bleu puis se tourna vers son miroir. La tenue était plutôt simple, mais bon, ce n’est pas comme si elle allait en boîte de nuit. De toute façon, elle évitait ce genre de fête, où il y a généralement beaucoup de monde et où la musique lui explosait littéralement les tympans. Trop de musique, tue la musique. Et puis, elle est plus du genre à passer ses soirées sur le canapé avec un livre et une tisane qu’à trainer dehors le soir. Surtout que la nuit il fait froid et que Taylor, en plus de ne pas être fêtarde, et une grosse frileuse.
Elle mit ses baskets noires et revint à l’essentiel. Chignon ou pas ? Parce que maintenant qu’elle était habillée, il fallait la coiffure adéquate.

Zack l’avait appelé dans l’après-midi pour lui demander de passer une partie de la soirée avec lui. D’ailleurs, si ça n’avait pas été lui qui l’avait appelé, elle n’aurait même daigné décrocher. Parce qu’à ce moment-là elle lisait et la déranger pendant une lecture n’est pas la meilleure des choses à faire. C’était limite si elle avait regardé l’écran de son téléphone. Mais quand elle avait vu qui s’était, le livre était passé au second plan et le rouge lui était monté aux joues. Elle qui comptait passer sa soirée à lire, son programme était quelque peu tombé à l’eau. Mais ce n’était pas plus mal, ça allait la changer pour une fois.

Toujours devant le miroir, la jeune fille s’amusait à se faire des grimaces. Elle a beau avoir dix-sept ans, ça reste une enfant. Le pire c’est qu’elle se faisait rire toute seule ! Il y aurait eu quelqu’un dans la même pièce qu’elle, jamais de la vie elle ne ferait ce qu’elle est en train de faire. Parce que bon, elle a l’air un peu bête avec les têtes qu’elle fait, et puis elle aurait trop honte.

Après son petit moment de bêtise, la jeune fille se leva et sortit de la salle en emportant son écharpe et son manteau avec elle. Si elle restait plus longtemps assise là, elle allait être en retard, et la question capillaire avait était réglée puisqu’elle était sortie avec les cheveux détachés. Maintenant, fallait juste qu’elle ne se perde pas en cherchant le hall d’entrée. Quand on a un sens de l’orientation vraiment bidon, on se perd n’importe où. Vous la mettez dans une rue en ville et vous ne la revoyez plus jamais. Sauf si elle connaît vraiment très bien la rue, évidemment. Quoiqu’elle se perd encore dans les couloirs du manoir, alors bon. Un jour ou l’autre, ça lui apportera des problèmes ça.

Finalement elle arriva dans le hall sans trop de difficultés. Elle ne s’était trompée de couloirs que deux fois seulement, ce qui était plutôt exceptionnel. Elle descendit les escaliers et se dirigea vers la porte en remontant son écharpe sur son nez. Un courant d’air souleva ses cheveux et elle dû se faire violence pour ne pas refermer directement tellement il faisait froid. Elle frissonna puis releva la tête en haussant un sourcil. Il n’a pas mis de costume aujourd’hui ? Enfin, ça ne lui allait pas aussi mal que ça, même si le voir comme ça lui parut un peu bizarre. Elle s’était habituée aux costumes qu’il portait habituellement et qui lui donnaient un style un peu plus mature. De toute façon, elle ne pourrait pas le lui reprocher, elle s’était bien détachée les cheveux elle.

L’hybride descendit le palier et se dirigea vers le jeune homme, les mains dans les poches, et se mit légèrement sur la pointe des pieds pour lui faire la bise. C’est qu’il est grand le Zack comparé à Taylor qui passe pour une shtroumphette à côté.

-Salut. Tu m’attends depuis longtemps ?

Oui, parce qu’entre le fait qu’elle avait mis au moins dix minutes à choisir entre un chignon ou pas et le fait qu’elle s’était perdue dans le Refuge à cause de son sens de l’orientation, le pauvre garçon avait dû s’être frigorifié sur place. Enfin, maintenant qu’elle était là, ils allaient pouvoir y aller.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Ven 13 Fév - 21:33

Le Vampire haussa un sourcil en regardant l'adolescente sortir de l'enceinte de l'établissement, emmitouflée dans son écharpe. C'était limite s'il ne voyait plus son visage. Wouhou, Taylor, où es-tu cachée ? Allons, il faisait frais, certes, mais quand même, on était pas au Pôle Nord. Elle devait réellement être très frileuse pour en arriver à ce point.

Un petit sourire discret s'étira sur ses lèvres en la voyant se mettre sur la pointe des pieds pour lui dire bonjour, ou plutôt bonsoir en l’occurrence. Elle était sans doute plus grande que la moyenne des filles, pourtant. Il devait donc se rendre à l'évidence : Il était le fils caché d'un géant. Quelle tristesse. Il se pencha tout de même un peu vers elle afin de l'aider, la pauvre. Elle était trop mignonne, ça lui donnait envie de rire.

L'étudiant remonta finalement la manche de sa veste, sur le bras droit, afin de regarder l'heure sur la montre qui s'y trouvait. Non, visiblement, il n'était là depuis vraiment pas longtemps.


« Même pas deux minutes. Lui répondit-il. Je me serais attendu à ce que tu te fasses désirer plus longtemps. »


Zack lui adressa un petit regard taquin, visiblement de plutôt bonne humeur. Espérons que ça dure. Sa main se posant dans le dos de l'Hybride, il lui fit ainsi comprendre qu'ils pouvaient directement avancer, allant tout droit pour le moment. Après tout, ils n'avaient pas non plus toute la nuit devant eux ! Seulement une partie, qu'il serait ravi de partager en sa compagnie.
Ils n'étaient pas bien loin non plus, sinon il n'aurait pas prit le risque de lui faire faire le chemin à pieds, la pauvre, même si elle était visiblement en basket, semblant être à l'aise dans son jean. C'était le plus important.

C'est amusant, mais à l'heure actuelle, Taylor l'attirait plus dans cette tenue que lorsqu'elle se trouvait être en robe, pour le bal par exemple. Elle avait été resplendissante ce soir-là, mais aujourd'hui c'était différent. Ça venait sans doute du fait qu'il préfère les filles naturelles, bien que lui n'avait pas vraiment l'air de l'être en retour. Et pourtant, si ! Disons que, pour lui, porter un costume, c'est être naturel. Et s'il s'était habillé de façon décontractée pour cette nuit, c'était un peu, pour lui, comme s'il se trouvait en pyjama. Bien évidemment, il ne dormait pas comme ça ! Mais tout est relatif. C'était juste histoire de parler.


« Tu as froid ? Lui demanda-t-il finalement, histoire de faire la conversation. »


Encore une fois, ils n'étaient pas loin, mais le trajet aurait l'air plus long et ennuyeux s'il se faisait dans le silence, c'est bien connu. Et puis, il était un petit peu soucieux de sa personne, quand même. Mais juste un tout petit peu, hein, on abuse pas non plus... Il lui passerait bien sa veste, mais avec son manteau il aurait peur qu'elle n'arrive même pas à l'enfiler. Il trouverait donc un autre moyen de la réchauffer si le besoin s'en faisait ressentir.

Depuis quelques minutes maintenant, ils traversaient le parc, dont le décor se trouvait être très joli de nuit, illuminé par la lumière de la lune et des étoiles, tout comme leur chemin. Il avait l'habitude d'y passer, ce n'était pas la première fois, mais peut-être qu'en un sens, la présence de Taylor rendait la chose différente, la rendait plus belle.

L'espace d'un instant, il s'accorda le temps de tourner la tête vers elle, baissant les yeux pour la regarder. Elle marchait calmement, comme elle l'avait toujours fait d'ailleurs, cachée derrière son écharpe, ses cheveux donnant l'impression de s'envoler à chacun de ses pas. Non, il ne devenait pas romantique. Du tout. Mais il aurait pu l'être.
Il releva finalement les yeux vers le ciel, continuant à avancer tranquillement. Ah, Taylor, mais qu'allait-il faire d'elle ?
Un sourire s'étira sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Lun 16 Fév - 23:25

Deux minutes ? Pas plus ? La jeune fille sourit doucement. Elle qui croyait avoir mis plus de temps pour se préparer, ça la rassurer, en quelque sorte. Mais même si elle aurait sût qu’il ne l’attendait pas depuis longtemps, elle se serait dépêchée. Faire attendre les gens n’étant pas dans ses habitudes, il n’y avait aucune raison pour qu’elle commence maintenant. Et puis, elle voulait voir Zack

Elle plongea son nez dans son écharpe et avança. Le soir s’était bien avancé et on pouvait voir clairement les premières étoiles briller dans le ciel dégagé, même s'il ne faisait pas réellement sombre. Enfin, l’obscurité ne dérangeait pas vraiment l’hybride. Étant à moitié panthère, elle avait développé la faculté de voir dans le noir, ce qui est plutôt pratique. C’est à onze ans qu’elle a vraiment « découvert » cette capacité à distinguer les formes lorsque la lumière se faisait rare. Dans les parties de cache-cache dans le noir avec son frère et sa sœur par exemple, quand il fallait se cacher ou au contraire, quand c'était son tour de chercher, ce qui lui rendait la tâche plus facile. En un sens elle trichait, oui, mais ce n’était pas vraiment de sa faute. Elle est née avec un pouvoir et elle le gardera jusqu'à ce qu’elle meure, alors autant qu’elle s’en serve. Si un jour quelqu’un lui demanderait si elle échangerait son pouvoir contre autre chose, elle répondrait sûrement que non et qu’elle est très heureuse comme elle est.

Elle baissa la tête et se mit à fixer ses pieds, tout en marchant, ses cheveux retombant doucement sur les côtés de son visage. Qu’est-ce qu’il veut lui montrer en fait ? Parce que là, elle ne savait pas du tout où ils allaient tous les deux. Elle lui faisait un minimum confiance mais la question se posait tout de même. Il ne lui avait pas donné plus d’informations que ça pendant son coup de fil. Il lui avait juste dit qu’il voulait lui montrer quelque chose, mais l’adolescente n’en savait pas plus. Du coup, elle s’amusait à imaginer ce que cela pourrait être. En sachant que c’est la nuit, ça devrait se passer durant cette période, sinon il lui aurait demandé de venir à une heure où il fait encore jour. Des étoiles filantes peut-être ? Pas sûr en cette période. Et puis ce n’était pas vraiment son genre. Enfin, elle verra bien quand elle y sera.

-Non ça va. Et toi, tu n’as pas froid avec ta veste ? dit-elle en relevant les yeux vers Zack.


Parce que oui, la simple veste qu’il portait n’avait pas l’air de tenir bien chaud. Ça aurait été elle, elle serait déjà morte de froid. Et elle n’exagérait qu’un tout petit peu ! Elle ne portait les vestes en cuir qu’en début automne, où la fraicheur de l’hiver ne se fait pas réellement ressentir. Sinon, en plein hiver les manteaux et les bottes fourrées sont les bienvenues chez Taylor. Peut-être qu’en réalité, l’hybride n’est pas une panthère mais juste un gros vieux chat frileux et grincheux. Elle secoua légèrement la tête. Frileux, certainement, gros chat à la limite mais grincheux pas du tout. Dans vingt ans peut-être, mais pas maintenant. Elle ne se supporterait plus elle-même.

Ils marchaient ensemble depuis un certain moment dans le parc où certain endroit était encore recouvert du peu de neige qui n’avait pas fondu, à l’abri des rayons du soleil. La nuit s’étendait peu à peu, rendant le paysage magnifique et quelque peu mystérieux. Ça pourrait presque faire une carte postale.
L’adolescente soupira doucement et croisa ses bras sur sa poitrine. Une belle soirée s’annonçait. En tout cas, elle l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Mar 17 Fév - 1:24

Ils marchaient tous deux en silence, laissant le calme de la nuit faire son effet sur eux. En un sens, ça avait le don de détendre Zack, bien qu'il n'était pas particulièrement stressé ni quoi que ce soit d'autre. Mais il fallait croire que la lune lui faisait toujours quelque chose.

Finalement, continuant leur route, Taylor lui posa une question. Lui ? Avoir froid ? Certainement pas. Son corps était censé être naturellement froid, alors ça allait de paire avec lui. Il ne craignait pas ce temps.
Il pouffa légèrement de rire avant de lui répondre :


« Non, pas du tout. C'est gentil de t'en soucier. »


Il venait de se souvenir que l'adolescente ne connaissait toujours pas sa véritable nature, et c'était sans doute pour ça qu'elle lui avait posé la question. Tout comme lui, après tout ce temps, ne connaissait pas non plus la sienne. Enfin si, une partie, elle était une Hybride. Il l'avait reconnu, enfin... Grâce à son odeur. Rien de péjoratif là-dedans. Elle avait le corps chaud, elle aussi, bien que cachée par une tonne de vêtements. Sa nature animale qui ressortait aussi, sans doute, il ressentait la chaleur corporelle qu'elle émanait. Mais elle avait le droit d'avoir froid, comme tous le monde. Par contre, ce qu'il ne savait pas, c'était de quelle espèce elle se trouvait être, et il n'aborderait pas le sujet. Non, s'il devait le savoir, il préférait que ce soit elle qui le lui dise, d'elle-même, sans qu'il ait à le lui demander. Qu'elle soit pleinement consciente de ce qu'elle lui révélait.
Si ça arrivait, il en ferait sans doute de même pour elle. Mais bien qu'il ne le révélait pas, cette idée, petit à petit, commençait à l'effrayer. S'il était simple pour les gens d'accepter un humain avec des dons, un hybride, un sorcier, ou même un elfe, il en était tout autrement pour les Vampires. Pourquoi ? Parce qu'ils faisaient peur, tout simplement.  Il devait bien être de l'espèce la plus redoutée de toutes. Une créature de la nuit, une bête assoiffée de sang et éventuellement de chair. Lui n'était pas totalement comme ça, mais il était victime des clichés et stéréotypes, qu'il le veuille ou non.
Et si révéler sa nature à son amie semblait au fur et à mesure du temps devenir plus un fardeau qu'autre chose, c'est parce qu'il craignait sa réaction. Oui, pour une fois dans sa vie, il avouait que quelque chose pouvait l'effrayer. Parce que plus le temps passait, plus, même sans la côtoyer, il s'attachait à la demoiselle.
Et l'idée qu'elle puisse le fuir parce qu'il était un Vampire, ça, ça lui faisait carrément peur, oui.

L'étudiant remarqua finalement, un peu plus loin devant eux, une petite table en bois, avec deux bancs sur les côtés. Ces espèces de table à pique-nique, qu'on trouve dans tous les parcs, pour se reposer. C'était là qu'il allait à chaque fois qu'il venait ici, pour se poser. C'était pas tant son petit coin à lui, mais c'était tout du moins son point de repère sur les lieux.

En grand rebelle de la vie qu'il était, il ne s'assit pas sur le banc mais bien sur la table, les pieds sur le banc, faisant signe à sa camarade de le rejoindre. Ahlala... Le vilain.
En toute honnêteté, ça lui était un peu égal ce que les gens pouvaient en penser, surtout qu'il n'y avait que Taylor en ce moment avec lui, sur les lieux. La nuit, ça fait peur. Les gens ont peur de se faire attaquer par des Vampires... Ils ont peut-être raison. Mais même si, au vu de ses relations actuelles, c'était son avis à elle qui lui importait le plus, il se doutait bien qu'elle n'allait pas en faire tout un plat pour quelque chose comme ça. Un infime détail de toutes les choses véritablement horribles qui peuvent être commises chaque jour, chaque heure, chaque seconde sur la planète. Il n'était pas un « rebelle » comme les gens pouvaient le penser, au contraire, et ils feraient mieux de s'estimer heureux de l'avoir à lui plutôt qu'un autre. Et puis, qui sait, l'adolescente allait peut-être faire comme lui... Ça ne l'étonnerait même pas venant d'elle. Elle était comme cette espèce de sucrerie pour les enfants, les Kinder, avec un jouet à l'intérieur. Non pas que s'il lui ouvrait le ventre, il trouverait un cadeau, mais plutôt qu'elle lui réservait également bien des surprises.
… Le fil de ses pensées a quand même prit une direction assez étrange.

De toute façon, tuer les gens, c'était pas trop son truc. Même avec son côté Vampire, il ne pouvait pas le faire, c'était contre-nature. Il était né pour tuer, c'était plus qu'une évidence, mais il ne vivrait pas avec la mort de personnes, innocentes ou non, sur la conscience. Il préférait mourir en ayant le sentiment d'avoir renié les siens plutôt que de subir ça durant toutes les années de sa vie, surtout que celle-ci allait s'avérer être plus longue que la normale...

Il laissa finalement son dos se poser sur la surface du banc, les yeux ainsi levés vers le ciel, regardant les étoiles.


« On est là juste à temps, je pense. Ça ne devrait pas tarder à arriver. Déclara-t-il alors qu'au dessus d'eux, semblant se mêler aux étoiles dans le ciel, de petites lumières jaunes commençaient à apparaître et se déplacer doucement. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Jeu 19 Fév - 17:31

Il a de la chance de ne pas avoir froid lui. Sur ce point-là, Taylor l’enviait. Ne pas mettre une centaine de couche de vêtement pour sortir dehors le soir, ça, ça doit être plutôt bien. Mais bon, quand on a une famille où presque tout le monde est frileux, c’est plutôt difficile de ne pas l’être à son tour. Les soirées d’hiver où tout le monde était emmitouflé dans d’épaisses couvertures au bord de la cheminée pour ne pas se ruiner en chauffage étaient peut-être l’une des choses qu’elle se souvenait le mieux. Elle en avait passé du moment devant cette vieille cheminé en brique avec un livre et une tasse de chocolat chaud ou pendant les vacances scolaires où les cousins étaient présents. Elles avaient étaient animées ces soirées-là. Elle se souvient surtout des chansons country que sont oncles chantait accompagnée de sa guitare et des macarons que sa grand-mère faisait.
Ah oui, les macarons, le péché mignon de la jeune hybride. Ces petits gâteaux ronds à l’amande, au sucre et aux blancs d’œufs que sa grand-mère parfumait au chocolat, aux citrons et autres parfums. Ses préférés étant ceux aux chocolats, il y en avait toujours aux fêtes d’anniversaire, et même à n’importe quel autre événement que la famille de l’adolescente fêtait. Parce que ces petits gâteaux ronds sont une partie de son enfance, il n’est pas dur de lui faire un cadeau quand on n’a pas vraiment d’idée. Une boîte de macaron et le tour est joué. Comme quoi, il en faut peut pour être heureux, surtout pour Taylor.


Depuis le début de leur petite « promenade » -si on peut appeler ça comme ça- la jeune fille n’avait vu personne. Bon certes, il commençait à faire nuit, mais ne devrait-il pas y avoir une ou deux personne ? Des adolescents qui feraient le mur pour sortir en boîte par exemple ? Il y en a une à Andore il lui semble. Pas qu’elle y soit déjà allée, elle qui préfère les soirées canapé un livre à la main, mais elle en avait déjà entendu parler lors de ces brèves visites à la salle commune, où elle rejoignait un petit groupe d’hybride avec qui elle avait sympathisé pendant un quelconque cours auquel elle avait participé. Alors il lui semblait que faire ce genre de chose était assez courant chez les adolescents de son âge. Elle ne le cachait pas, mais elle trouvait que ce genre de comportement était… débile, c’est le mot. Si les parents interdisent à leurs enfants de sortie le soir, c’est bien pour une raison, et pas juste pour les embêter. Enfin, de son point de vue à elle, après tout le monde n’a pas la même façon de voir les choses.
 
Finalement, ils arrivèrent à un endroit du parc où se trouvaient des tables en bois, celle de pique-nique, et rejoignit Zack qui s’était assis sur la table et qui lui faisait signe de venir le rejoindre. Contrairement à lui, elle s’assit sur le banc, une jambe repliée sur sa poitrine, le menton posé sur son genou. C’est une habitude qu’elle a prise pendant ses lectures. Elle ne peut pas s’assoir normalement quand elle lit. C’est presque un tic qu’elle a, mais seulement pour la lecture. En cours, elle peut très bien s’assoir normalement. En fait, il n’y a qu'en cours qu’elle s’assoit normalement, autrement, elle s’assoit soit comme ça, soit en tailleur, soit, quand elle le peut, allongé avec les jambes contre le dossier. Elle ne peut pas s’en empêcher, c’est comme ça.

Le paysage qui s’offrait maintenant à eux était magnifique. De petits éclats de lumière s’envolaient doucement et se confondaient avec les étoiles lumineuses dans le ciel sombre. On pourrait croire à des étoiles filantes flottantes juste au-dessus de la terre. Une sorte de petit trésor se dévoilait et Taylor ne put s’empêcher de sourire devant ce spectacle magique. On aurait dit une petite fille fascinée devant quelque chose qu’elle voit pour la première fois.

-C’est… waouh…


« Waouh » fut la seule chose qu’elle trouva à dire pour qualifier ce qu’elle voyait. Peut-être qu’elle en faisait un peu trop mais un spectacle comme ça, du plus loin qu’elle se souvient, elle n’en avait jamais vu. Mais pourquoi il lui montrait ça à elle ?

Elle se redressa, toujours le genou replié contre elle, et se tourna vers Zack.


-Pourquoi tu voulais me montrer ça ? lui demanda-t-elle


Après tout, il y avait bien une raison à ça, et elle avait le droit de savoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Jeu 19 Fév - 23:02

C'était fou à quel point, en les regardant avec le ciel en arrière-plan, elles ressemblaient à des étoiles. Des étoiles qui bougent, comme une pluie d'étoiles filantes. C'était peut-être pas le truc le plus viril du monde, et il ne s'extasiait pas en regardant un match de football, mais ça, ça lui plaisait. Qui l'eut cru, Zack, lui, aimait les lucioles.
Pourquoi ? Il n'aurait pas su le dire. Peut-être était-ce seulement dû à la beauté du décor qu'elles offraient, mais ça valait en tout cas le coup d’œil.

Un petit sourire attendrit s'était étiré sur ses lèvres en voyant celui de l'Hybride. Elle semblait aimer ce qui s'offrait à ses yeux, et c'était sans doute le plus important. Il était heureux de pouvoir partager ça avec elle.

Taylor lui adressa finalement la parole et, étrangement, la question que l'adolescente lui posa lui fit presque de la peine. Elle n'était méchante en rien, et il en avait conscience, c'est d'ailleurs pour cela qu'il passait outre. Il comprenait sa curiosité, et pour elle peut-être avait-il fait cela dans un but particulier. Même si ce n'était pas forcément le cas... Avaient-ils vraiment besoin d'une raison pour faire quelque chose ?
Est-ce que ce serait bizarre s'il lui disait avoir fait ça seulement dans le but de passer un peu de temps avec elle ? Juste pour la voir sourire, ne serait-ce qu'un instant ?
De toute façon, il ne le lui dirait jamais. Après tout, elle n'avait pas besoin de le savoir, sinon elle pourrait comprendre. Il ne le fallait pas, il ne le voulait pas.

Qu'est-ce qu'elle pourrait comprendre ? Tout simplement ce qu'il veut lui cacher.
S'il lui disait, elle le saurait tout de suite, ça crèverait pratiquement les yeux. Elle comprendrait qu'elle a de l'importance à ses yeux, et peut-être plus qu'il ne le faudrait. Qu'elle compte pour lui, mais peut-être pas de la façon qu'il faudrait.
Ce n'est pas une déclaration d'amour, mais ça pourrait l'être. Et jamais il ne mettrait ses sentiments, tout ce qu'il pourrait ressentir à son égard, à nu.

Ce n'était pas tant un rejet qu'il craignait, à vrai dire, il ne savait même pas ce qu'il redoutait vraiment, mais ça avait le don de le bloquer. Il savait pertinemment que s'il lui disait toutes ces choses, alors elle aurait toutes les cartes entre ses mains. Non pas qu'il ne lui faisait pas confiance, mais il ne prendrait pas le risque qu'elle puisse se jouer de sa personne. C'était quelqu'un d'adorable, et il en avait pleinement conscience, mais certaines personnes cachaient bien leur jeu, et l'on est jamais trop prudent.

Il n'attendrait pas qu'elle lui fasse d'elle-même une déclaration pour lui répondre, non. Il attendrait simplement d'être certain de ne pas se tromper. Et lorsque le moment se présentera, alors il n'hésiterait pas.

Toujours assit sur la table, il soupira doucement, afin que son soupir ne puisse pas être mal interprété. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'il s'ennuyait, ou que sa présence le dérangeait. Parce que c'était tout le contraire. Il releva finalement les yeux vers le ciel, un air pensif, semblant réfléchir à la meilleure façon dont répondre à sa question.


« J'aime les belles choses. Déclara-t-il finalement. On pense qu'il n'y a rien de plus beau que la magie, tout ce qui est extraordinaire. Alors que les plus belles choses se cachent dans la nature, là où on ne les attends pas forcément. »


Sans même savoir pourquoi, il savait que Taylor le comprendrait parfaitement. De toute façon, jusqu'à présent, ils n'avaient jamais eu de mal à se comprendre. C'était une jeune fille intelligente, bien qu'avec un sens de l'orientation déplorable, il ne doutait pas d'elle.
Il baissa finalement les yeux vers elle, pour la regarder.


« C'est comme les bonnes personnes : Toujours là où on ne s'y attend pas. Lui dit-il. Parfois, on s'acharne même à les rechercher, sans comprendre que la meilleure personne qui puisse être pour nous se trouve juste sous nos yeux... »


Le Vampire ne revenait lui-même pas de ce qu'il venait de dire, qui était plus que lourd de sous-entendus à l'égard de sa camarade. Mon Dieu, mais qu'avait-il fait ? Il venait de lui dire indirectement qu'elle était la meilleure personne pour lui. Mais quel idiot il pouvait être, parfois, sincèrement.
Il ne regrettait pas ses paroles, mais il se sentait étrangement anxieux, redoutant sa réaction. Il n'avait qu'à lui faire une déclaration, tant qu'il y était ! C'était du pareil au même. Il décida tout de même ne rien en laisser paraître, comme si ça ne l'atteignait pas et que c'était naturel pour lui.
Il vint finalement, d'une main, ébouriffer doucement les cheveux de l'adolescente, avant de rire légèrement, content de la taquiner. Elle était mignonne.
Lorsqu'il retira sa main, il se leva de la table pour venir s'asseoir sur le banc, à côté d'elle, pas gêné pour un sous.

« Je suis content que tu sois là. » aurait sans doute été ce qu'il lui aurait dit, s'il ne cherchait pas à se contenir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Sam 21 Fév - 23:26

Toujours tournée vers Zack, Taylor ne lui adressa qu’un faible « mmh » quand il lui répondit.

« Les plus belles choses se cachent dans la nature. »
Bizarrement, ce morceau de phrase retint plus l’attention de la jeune fille que le reste de sa phrase. Pourquoi ? Elle ne saurait pas le dire, mais il lui semblait l’avoir déjà entendu quelque part, comme quand on a une impression de déjà-vu. Peut-être qu’elle avait lu quelque chose de semblable dans un livre et que cela lui serait revenu à l’esprit.

Le rouge lui monta légèrement aux joues et l’adolescente remonta son écharpe sur son nez en détournant le regard. S’il voulait lui faire comprendre quelque chose sans le dire directement, c’était plutôt réussi dans ce cas-là. Enfin, elle avait peut-être mal interprété ce qu’il venait de dire, vu son air détaché. Oui, elle avait peut-être mal compris, et ce n’était peut-être pas plus mal… Mais dans le cas où elle aurait bien compris, qu’est-ce qu’il pourrait bien ressentir à son égard ?

La brune fut sorti de ses pensées quand elle sentit que le garçon assit sur la table lui ébouriffa les cheveux. Elle ne put s’empêcher de rire doucement, le laissant la décoiffer. Ça ne la dérangeait pas plus que ça qu’il la taquine un peu, et puis l’état de sa coiffure n’avait pas réellement évolué. Elle était partie à la va-vite et ne c’était même pas occupé de sa coupe quand elle était partie de sa chambre, alors qu’il les lui ébouriffe un peu plus n’allait pas la tuer. C’était le genre de chose dont la jeune hybride n’accordait qu’une infime attention et en rigolait, contrairement à certaines filles qui en font tout un plat quand on leur touche les cheveux.

Taylor s’adossa au bord de la table et ramena son autre jambe contre elle en posant ses deux mains sur son ventre le regard dans le vide. Sans savoir pourquoi, ses pensées se dirigèrent vers Zack. Plus précisément sur ce qu'elle pensait, avant qu’il lui ébouriffe les cheveux. Que pensait-il d’elle ? Est-ce qu’il ne la considérait que comme une amie ?
Et elle ? Elle ressentait quoi pour lui ?
De l’amitié, ça c’était certain, mais il y avait aussi autre chose, en plus de l’amitié, et elle n’arrivait pas à y mettre le doigt dessus. Cette joie qui l’avait envahi quand il l’avait appelé par exemple. Ce sentiment avait quelque chose de spécial qu’elle ne saurait pas décrire, ni même nommer.
En fait, peut-être qu’elle savait ce que c’était, mais il y avait quelque chose qui la bloquer. Pas qu’elle ne voudrait pas l’avouer, mais peut-être parce qu’elle avait peur que ce sentiment ne soit pas réciproque.

De toute façon, à choisir, elle préfère rester amie avec Zack toute sa vie, ce qui serait déjà pas mal, que de se faire rejeter. De toute façon, elle ne pourrait pas lui ce qu’elle pourrait ressentir à son égard à cause de sa timidité. Qui ne tente rien n’ont rien certes, mais Taylor préfère ne rien avoir plutôt que de perdre quelque chose, ou, dans ce cas-là, quelqu’un.

Elle ferma les yeux un bref moment avant de les rouvrir et de poser son regard azuré sur lui. Un jour peut-être elle le lui dira. Reste à savoir combien de temps ça prendra.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Dim 22 Fév - 2:14

Bien, c'est pas grave, il pouvait comprendre. C'était mignon, son « hum » mais c'était sans doute tout aussi significatif que ce que lui avait voulu lui faire comprendre. Elle avait dû comprendre ce qu'il avait voulu lui dire, mais n'avait pas souhaité y répondre, ou peut-être qu'elle n'avait tout simplement pas de réponse à y donner. Encore une fois, il pouvait le comprendre. Chacun évolue à son rythme, à sa façon, et ressent les choses comme il le veut.
Et peut-être, eux, ne ressentaient-ils pas vraiment la même chose l'un à l'égard de l'autre.

Et pourtant, elle avait rougi. Il l'avait vu et, à sa façon, il l'avait ressenti. Alors quoi ? C'était lui, ou elle, qui débloquait ? Visiblement, l'un d'eux était perdu, si ce n'est tous les deux. Ils étaient bien avancés...
Mais le fait qu'elle rougisse le rassurait, en un sens. Car même si elle ne semblait pas tant prêter attention à ses paroles, au vu de sa réponse, elle avait au moins le mérite de les comprendre, et ça ne semblait pas l'embêter plus que ça. Alors, peut-être... Que ça lui plaisait.

Bien évidemment, il y a la logique qui dit que toutes les filles aiment être complimentées, qu'on leur dise des mots doux, qu'on leur accorde de l'attention et de l'importance. Peut-être même bien plus que ce qu'elle ne devraient recevoir. Alors, même si ça marchait ainsi pour la plupart des représentantes de la gente féminine, il voulait se permettre de penser que Taylor était quelqu'un de spécial, et que sa façon de penser l'était également en conséquence. Que si elle rougissait, c'était parce que ces paroles venaient en partie de lui, et pas seulement parce qu'elles étaient emplies de jolis sous-entendus bien poétiques.

Par la suite, en réponse au fait qu'il lui ait ébouriffé doucement les cheveux, il se laissa conquérir par son rire, qui se trouvait être tout simplement adorable. Comme elle ?
L'adolescente semblait bien pensive, perdue dans sa bulle. Ils n'étaient peut-être pas si différents sur ce point. On dit qu'une personne qui réfléchit trop est une personne malheureuse, mais qu'en est-il des personnes qui pensent beaucoup, voir trop ? Eux usaient seulement de leur imagination, ça ne pouvait pas être si mal que ça ? En un sens, ils rêvaient, éveillés.

Le regard perdu devant lui, le Vampire observait le paysage qui s'offrait à ses yeux. Une grande plaine, sombre, seulement éclairée par la lumière de la lune et des étoiles. Le décor avait plus un air triste que magique, bien que cela n'enlève rien à sa beauté. Il ne doutait par contre pas du fait que, en plein jour, les lieux devaient être tout simplement magnifiques. Il voyait déjà des enfants courir dans l'herbe. Ce devait être une bien belle vue, bien qu'il ne s'aventurerait jamais à aller vérifier de lui-même.
Il préférait la nuit. Et pas seulement parce qu'il était un Vampire.

Après quelques minutes de réflexion, il tourna la tête, tombant sur le regard de sa camarade, qui semblait le regarder.
En cet instant, à quoi pensait-elle ? Il se le demandait bien. Elle semblait paisible, plutôt tranquille, et insouciante. Elle le regardait comme elle aurait sans doute regardé n'importe qui, mais ça lui plaisait. Il aimait ses yeux, qu'il savait pertinemment bleu, mais qui avaient l'air d'être gris de nuit. Ses yeux à lui n'avaient rien de spécial, ils étaient marrons, comme sans doute plus de la moitié des habitants de la planète, mais ça ne le gênait pas tant que ça. Ce n'était pas la couleur qui comptait, mais bien le regard. Il pourrait avoir les plus beaux yeux du monde, s'il regardait mal quelqu'un ça ne lui servirait à rien. Et puis, de toute façon, lui, il aimait communiquer avec les yeux. Ce qu'il ne disait pas verbalement, avait au moins le mérite d'être retranscrit dans son regard, mais encore fallait-il y faire attention. C'était sans doute pour ça, d'ailleurs, qu'il regardait Taylor avec autant de tendresse. Elle avait l'air d'être une fille forte, mais il se doutait qu'à la moindre maladresse il serait capable de la briser, comme un enfant ferait pour sa poupée. Aussi, c'est pour cela qu'il faisait autant attention.

Pourtant, en cet instant, il mourrait d'envie de faire quelque chose de maladroit, d'irresponsable. Quelque chose qui pourrait, oui, bien la détruire, et qu'il regretterait complètement, dans ce cas-là, par la suite. Mais il ne saurait même pas expliquer ce qu'il se passait en ce moment dans sa tête. C'était réellement plus fort que lui.

Le regard de Zack semblait hésiter entre les charmants yeux de l'Hybride, et ses lèvres rosées. Mon Dieu, mais qu'allait-il faire, encore ? Il était tiraillé entre ses démons internes, l'un lui dictant de se laisser aller tandis que l'autre lui conseillait d'attendre, un autre moment, qui serait peut-être plus propice. Il lui semblait pourtant qu'il se déroulait en cet instant-même, le meilleur moment. Et ce serait peut-être idiot de le laisser filer, pour en attendre un autre qui n'arriverait peut-être jamais...


« Désolé. »


C'était la seule chose qu'il lui avait dite, ou plutôt murmurée, avant de rapprocher son visage du sien, une irrépressible envie de sentir le contact de ses lèvres. Il avait l'impression de sentir son cœur battre dans sa poitrine, comme il ne l'avait jamais fait avant. Une espèce de poussée d'adrénaline de dernière minute. Il ne semblait pourtant pas se presser, comme pour laisser le temps à son amie de s'échapper, si elle n'en avait pas envie. Il ne voulait pas la prendre par surprise, même si c'était indirectement ce qu'il était en train de faire. Non, sincèrement, si elle ne le voulait pas, elle n'était pas obligée de le faire...

En attendant, l'étudiant se rapprochait toujours de Taylor, ou du moins son visage, jusqu'à ce que leurs lèvres ne se frôlent. Il sentait le souffle chaud de l'adolescente sur son visage, ce qui ne semblait pas le déplaire. Il franchit finalement la dernière barrière, celle qui la séparait encore d'elle, pour que leurs lèvres se touchent enfin, pour la toute première fois et, il l'espérait, pas la dernière.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]   Ven 22 Mai - 18:41

Topic clôturé pour inactivité, vous n'avez pas posté depuis un mois ou plus.

Si vous voulez rouvrir ce rp, n'hésitez pas à contacter un membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Plaine][Event Saint-Valentin] "Et qu'importe que le ciel s'assombrisse, il y aura toujours une étoile pour éclairer le chemin." [Taylor Dark / Zack Evans]
» Event de la Saint Valentin : Pokémon Go !
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Bonne Saint-Valentin à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: