Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Dim 4 Jan - 18:37

Contrairement à ce qu'il pensait, Aël l'avait lui aussi serré dans ses bras. Fletcher se sentait bien comme ça ; il avait l'impression d'être libéré d'un poids énorme. Puis son ami se dégagea. Fletcher avait dû le serrer trop fort.

Aël prit sa main et lia ses doigts aux siens. L'Hybride releva les yeux et regarda Aël, qui faisait la même chose. Puis il se rapprocha et posa ses lèvres sur les siennes. Ça avait été très court, mais ça suffisait à embrouiller les pensées de Fletcher.

Aël venait de l'embrasser. Fletcher cligna des yeux en regardant le muet avec une tête de poisson rouge. Wow, il ne comprenait pas trop ce qu'il venait de se passer. Aël venait de l'embrasser ? Vraiment ? Euh... D'accord.

Le cœur de Fletcher se mit à battre plus vite et plus fort que la normale. La personne qu'il aimait venait de l'embrasser... Fletcher resta neutre extérieurement, même si une partie de lui sautait partout en dansant le moonwalk. Qu'est-ce qu'il devait faire ? "T'es pathétique..., pensa t-il. Arrête de réfléchir !"

Fletcher déposa ses lèvres sur celles d'Aël, caressant doucement sa joue. Son cœur ne pouvait pas battre plus vite, c'était sûr et certain. De son autre main -celle qu'Aël avait emprisonnée-, il caressa le dessus de la main de celui qu'il aimait avec son pouce.

Fletcher rompit finalement le baiser, en manque d'air. Il ferma les yeux et reprit lentement sa respiration, devenant légèrement rouge. La prochaine fois : respirer.


Dernière édition par Fletcher Salir le Mar 24 Fév - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Mar 6 Jan - 19:34

Les lèvres chaudes de Fletcher vinrent à la rencontre des miennes pour la deuxième fois. Il caressait de son pouce ma main emprisonnée et de l'autre ma joue. La première fois, lorsque nous nous étions embrassés, cela m'avait paru ragoûtant et je n'avais pas apprécié mais là, c'était différent. C'était agréable et chaud. Doux et tendre aussi.

Je passai mon bras autour de son cou, ma main dans ses cheveux. Je me rapprochai le plus possible de lui lorsqu'il rompit le baiser, écarlate. Je collai mon front au siens, le dévorant des yeux.

J'éloignai légèrement mon visage du siens pour déposer des bisous papillons sur sa tempe droite en redescendant vers sa bouche. Quand mes lèvres rencontrèrent les siennes, j'eu l'impression qu'une nuée de papillons avait pris place dans mon ventre. Je resserai mes doigts, emprisonnant ses cheveux. Le baiser s'approfondit, ma langue essayait de créer un passage vers sa bouche. J'adorais ça!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Mar 6 Jan - 20:19

Aël passa son bras autour du cou de Fletcher, sa main dans ses cheveux. Fletcher frissonna ; les endroits les plus sensibles chez lui étaient ses oreilles, son cou et ses cheveux. Il rompit le baiser et devint rouge, fermant les yeux. Aël colla son front au sien, alors que l'Hybride passait sa main sur sa nuque, la caressant doucement.

Puis il s'éloigna légèrement, avant de lui faire des baisers papillon. Il partit de sa tempe droite, redescendant vers sa bouche. Et il l'embrassa une nouvelle fois. Aël resserra sa prise sur sa chevelure, faisant gémir Fletcher. "Aïe, pensa t-il, je ne suis pas insensible des cheveux, merci."

L'adolescent mordit la lèvre d'Aël en grognant, comme pour se venger. Et son amoureux essaya de créer un passage avec sa langue. Fletcher entrouvrit la bouche et commença à jouer avec sa langue, rapprochant Aël de lui.

C'était fantastique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Jeu 8 Jan - 21:23

Fletcher ne restait pas de marbre face à mon comportement. Il gémit même lorsque j'enpoignai ses cheveux. Était-ce une zone érogène chez lui? Sûrement! Je redescendais doucement vers la nuque pour le faire languir. Je passai ma main froide dans son cou avant de sentir une douleur dans ma lèvre: il venait de me la mordre pour se venger!

Ma langue put enfin s'introduire dans sa bouche et il se mit à jouer avec. Je rouvris les yeux un instant pour évaluer à quelle distance se trouvait le mur le plus proche. Il y en avait 50 centimètres derrière Fletcher. Je le fais reculer jusqu'au moment où son dos rencontra le mur, je repris ma main et arretai de lui carresser les cheveux et le cou pour plaquer mes mains de chaque côté de sa tête, collant le reste de mon corps à lui. Il ne pouvait plus bouger maintenant, il était soumis et le seul moyen de me faire flancher était de s'attaquer à ma zone érogène qui était inaccessible pour mon amant.

Je repris le pouvoir de ma langue, l'obligeant à se laisser faire. Pourquoi être dominant par rapport à lui? Aucune idée, ça m'était venu instinctivement. Le baiser se faisait plus langoureux et j'aimais ça, ça me soulageait sur certains points sensibles.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Jeu 8 Jan - 22:43

Aël descendit sa main, la passant sur le cou de Fletcher. Celui-ci frissonna ; qu'est-ce qu'ils avaient tous avec son cou ? En plus, sa main était froide.

Il commença à jouer avec la langue d'Aël, jusqu'à ce que celui-ci le fasse reculer jusqu'à un mur. Lorsque Fletcher se retrouva dos au mur, il sourit ; il était... Incroyable. Son amant arrêta de lui caresser les cheveux et la nuque, plaquant ses mains de chaque côté de sa tête. Aël colla son corps au sien, faisant gesticuler Fletcher ; l'Hybride n'avait pas l'habitude de ce genre de contact.

Et à peine quelques secondes plus tard, il sentit qu'il ne pouvait plus bouger. Oh, le... Arf. Non seulement il était encore en position de faiblesse, mais en plus il ne pouvait plus bouger. Ce fut au tour d'Aël de jouer avec la langue de Fletcher, le faisant trembler d'excitation.

Il passa ses bras autour du cou d'Aël, alors que le baiser se faisait plus langoureux. Fletcher gémit une nouvelle fois, passant maladroitement sa main dans les cheveux de son amant. Il ne voulait pas que ça s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Dim 11 Jan - 9:38

Fletcher ne tenait pas en place et ses gesticulations et gémissements me rendaient fou. Voulait-il ma mort? Je sentis par la suite sa main dans mes cheveux. Je ne m'étais même pas rendu compte qu'il avait bougé.

Je rompis le baiser à bout de souffle. La respiration chaude de Fletcher m'effleurait le visage. Je restai là à le contempler. J'aurais voulu lui dire mon amour, lui hurler mais je ne le pouvais. Il ne pourrait savoir la limite de mes sentiments que par ma gestuelle. Lui révéler, sentir ces trois mots au fond de ma gorge, tout ça, je ne le pourrais jamais.

J'enlevais mes mains du mur pour les passer autour de sa taille. Je reculai mon visage avant de déposer un baiser bref sur les lèvres. Ma tête se retrouva ensuite au creux de son épaule, mon nez dans son cou. Je sentais que mes yeux s'humidifiaient mais je retenais les larmes de couler, ce n'était pas le moment. Je sentis quelque chose d'humide sur mes joues, je n'étais pas encore assez forts pour retenir ses putains de larmes mais je voulais tellement lui dire, tellement qu'il m'était impossible de ne pas flancher.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Dim 11 Jan - 14:38

Aël se recula, alors que Fletcher rouvrait les yeux. Aël reposa rapidement ses lèvres sur celles de l'Hybride, passant ensuite ses bras autour de sa taille. Son amant enfouit sa tête dans son cou, faisant frémir Fletcher.

D'abord hésitant, il passa finalement ses bras autour de la taille d'Aël. Il ferma les yeux et profita de cet instant.

Puis il sentit son épaule se mouiller. Fletcher baissa les yeux vers Aël, fronçant légèrement les sourcils. L'Hybride lui fit relever la tête, fronçant encore plus les sourcils en voyant les larmes du muet ; mais pourquoi pleurait-il ?

- Aël ? l'appela Fletcher.

Il le regarda dans les yeux pendant de longues secondes, se mordant la lèvre. Il n'aimait pas le voir comme ça.

- Aël, je t'en prie, pleure pas... Sinon, moi aussi je vais pleurer, dit Fletcher en tentant un rire. Je... pleure pas.

Et, ne sachant pas quoi dire, il le serra dans ses bras et enfouit sa tête dans son cou. Il caressa ses cheveux d'une main, gardant son bras autour de sa taille.

- A-Aël, si c'est ma faute, je suis désolé. V-vraiment, je suis désolé.

Peut-être était-ce sa faute ? Qu'est-ce qu'il avait pu faire ? "Oh, tu culpabilises encore..." Bon, arrêter de culpabiliser. Allez.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Dim 11 Jan - 23:54

Fletcher entoura ma taille de ses bras, j'étais bien. Mais lorsque mes larmes effleurèrent sa peau, il releva tout de suite mon menton pour pouvoir me parler en face.

Il m'interpella une fois, se mordit la lèvre et continua à m'appeler, me demandant ce qui n'allait pas. Puis il mit sa tête dans mon cou, une main dans mes cheveux et continuant à m'interroger. Je le repoussait délicatement pour sortir mon carnet et écrire.

" Je sais pas comment exprimer mes sentiments autrement que par ce carnet et ça me brise le coeur. Je voudrais te chanter mon amour mais je ne peux pas. "

Puis je tenais mon carnet à Fletcher avant d'avancer dans le couloir, il y avait trop de bruit à côté de la salle commune et n'importe qui pouvait nous surprendre. Je ne voulais pas que la rumeur s'ébruite tout de suite, j'attendrais que la relation se prolonge.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Lun 12 Jan - 19:27

Aël repoussa Fletcher et se mit à écrire sur son carnet. Il lui montra ensuite ce qu'il avait marqué, faisant froncer les sourcils de Fletcher. Les deux garçons allèrent plus loin dans le couloir, s'éloignant de la salle commune.

L'Hybride passa sa main dans ses cheveux, réfléchissant. Comment réconforter Aël ? Il fallait qu'il soit... Lui-même ? Oui, autant essayer.

- Ecoute Aël, les mots ne sont que des mots ; ils s'envolent et disparaissent. J'avoue être le genre de personne préférant allier actes et paroles. Mais avec toi, je peux me contenter d'actes. J'aime me contenter d'acte. Tu veux m'exprimer tes sentiments ? Tu le fais déjà. Tu veux me chanter ton amour ? Tu le fais à chaque instant. Tu es parfait, Aël. Parfait.

Fletcher baissa les yeux et se mordit la lèvre, gêné. Ce n'était pas souvent qu'il disait ce genre de chose.

- Je, je suis désolé. Je ne sais pas réconforter... D'ordinaire, c'est moi qui me fait réconforter, murmura t-il.

Fletcher finit par embrasser Aël pendant quelques secondes. Il s'embrouillait avec les mots, alors il ne lui restait plus que les actes. Quand l'Hybride se recula, il sourit à son amant. Et il serra une nouvelle fois Aël dans ses bras, enfouissant sa tête dans son cou ; puis il embrassa sa gorge, frottant parfois son nez dessus.

Il devait être désespérant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Mar 20 Jan - 23:25

Fletcher fronça les sourcils après lecture de ma phrase. Puis il passa fébrilement la main dans ses cheveux avant de commencer à me rassurer. Il exagérait un peu mais j'en souris. Je n'étais pas parfait, loin de là, mais laissai Fletcher penser ça. Puis il se mit à mordiller sa lèvre: je trouvais ça mignon.

Fletcher me vola un autre baiser avant de m'embrasser dans le cou, me faisant frémir. D'ordinaire ce n'était pas une zone sensible mais sous ses lèvres c'était une autre histoire. Je mis une main dans ses cheveux et les carressais doucement. Je cherchais de ma main libre une des siennes. Quand nos doigts entrèrent en contacts, les miens emprisonnèrent les siens fortement. Mes larmes se tarissaient et mon visage redevint vite sec.

Je me détachai de lui avant de m'asseoir par-terre. Je repliai les genoux et les écartai pour qu'il ai la place de s'asseoir entre, dos à moi. Je l'avais d'ailleurs entraîné pour qu'il comprenne. Je fermai les yeux, passant mes bras autour de sa taille et posant ma tête dans son dos. Je me redressa juste légèrement pour atteindre son oreille droite afin d'en mordiller le lobe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Mer 21 Jan - 9:51

Aël mit une main dans les cheveux de Fletcher, les caressant doucement. Fletcher frémit, posant sa main sur le bassin d'Aël. Son amant chercha son autre main, l'emprisonnant ensuite.

Puis il s'éloigna légèrement, s'asseyant par terre, l'emmenant avec lui. Fletcher se cala entre ses jambes, dos à lui. Aël passa ses bras autour de sa taille et posa sa tête dans son dos. Quelques secondes plus tard, il le sentit se redresser.

Lorsqu'Aël mordilla son lobe, Fletcher gémit, sentant des légers frissons le parcourir. Il voulait le tuer. L'Hybride ferma les yeux et se mordit la lèvre, plantant ses griffes dans ses bras. Sa chemise se déchira légèrement, alors que le bruit résonnait dans les couloirs.

Fletcher eut alors une sorte de réflexe : sa jambe commença à bouger sans qu'il le décide, tandis que son pied "frottait" le sol. Le gros matou revenait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Mar 27 Jan - 10:42

Fletcher frémit avant que tout son corps se tende et qu'un bruit résonne dans le couloir. Je vis, en rouvrant les yeux, des griffes à la place de ses ongles et des oreilles velus. La surprise m'envahit. J'assistais pour la première fois à la mutation, même partielle, d'un hybride. C'était pour le moins impressionnant. Je me sentit un peu paniquer de peur qu'il mute totalement et que je me retrouve face à face avec un guépard.

J'écarquillai grand les yeux sous l'angoisse. J'avais peur des félins et me retrouver nez-à-nez avec un - même si celui-ci était mon petit copain - ne me réjouissait guère. Instinctivement, je déclenchai mon pouvoir pour que ses transformations cessent. J'essayais de me détendre du plus possible et reviens l'enlacer, posant ma tête sur son épaule. Ce geste me faisait mal, je n'étais pas à l'aise. La situation me déplaisait ainsi que le lieu quoique désertique.

Je viens frotter ma joue à la sienne pour lui faire comprendre que ça n'allait pas. J'espérais qu'il allait comprendre et vite. Je ne voulais pas que ça dure, je n'aimais pas cette situation de faiblesse émotionnelle et physique. En ce moment même je pensais qu'il pourrait avoir tout ce qu'il voulait de moi. Absolument tout, même ce dont je n'étais pas prêts à lui donner. Pour le faire se retourner, je lui pincai même la main. C'était plus fort que moi, il fallait que j'ai un problème à chaque fois que j'étais avec quelqu'un. Le problème en question cette fois-ci c'est que j'avais peur des chats et de tout ce qui s'y apparente. Les auto-insultes fusaient dans ma tête, de toute part.

J'avais besoin de lui, mais du lui non transformé. Je le resserais plus fort contre moi et mettais mon nez dans son cou, mon souffle chaud sur sa peau sensible. Les yeux mi-clos, je m'inpregnais de son odeur corporelle. J'essayais de me détendre tant bien que mal mais j'étais très tendu en vrai. Je voulais qu'il redevienne entièrement lui et non un mi-guépard/mi-humain.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]   Mar 27 Jan - 22:15

Alors que les oreilles velues de Fletcher poussaient, l'Hybride sentit les battements de cœur de son petit-ami s'accélérer. Fletcher fronça les sourcils, avant de sentir ses griffes revenir petit à petit à une taille normale. Que... Aël utilisait-il son pouvoir contre lui ? Ou, pas forcément contre Fletcher mais pour lui-même ?

Il posa sa tête sur son épaule, mais Fletcher ne pouvait s'empêcher d'être crispé. Est-ce qu'il était en colère ? Non, pas vraiment, enfin, il ne savait pas. Il était juste gêné de provoquer cet effet-là chez lui. Savoir que la personne que l'on aimait n'aimait pas ce que l'on était réellement... Non, bien sûr qu'Aël l'aimait comme il était. Peut-être qu'il n'aimait pas le voir comme ça ? Après tout, les griffes pouvaient effrayer...

Il frotta sa joue à la sienne. Fletcher réalisa alors qu'il avait vraiment besoin de lui ; mais l'Hybride n'osa pas bouger. Il avait peur que tout se casse, comme-ci un seul mouvement pouvait briser celui qu'il aimait. Puis le muet lui pinça la main, le faisant sursauter. Fletcher se retourna vers Aël et se stoppa net. Il paraissait tellement... fragile. Et cette fragilité l'énervait ; elle lui rappelait celui qu'il était.

Son amant le serra un peu plus dans ses bras, mettant son nez dans son cou. L'Hybride sentait son souffle sur sa nuque, ce qui le faisait frissonner. C'est avec hésitation qu'il passa son bras autour de sa taille, l'autre main dans ses cheveux. Il redevenait Fletcher. Le vrai, celui qui aimait Aël plus que tout au monde.

Il ferma les yeux et resserra son étreinte, tandis que son propre cœur s'accélérait. Sa vision était de plus en plus floue, alors qu'il refermait son poing dans les cheveux d'Aël. Finalement, il n'y tint plus ; il laissa couler les larmes, s'insultant mentalement.

- Désolé, mon ange... Vraiment désolé..., renifla t-il, avant de laisser échapper un sanglot.

Il relâcha sa prise sur les cheveux d'Aël mais le garda contre lui. Il sursautait légèrement, le visage mouillé. Il voulait qu'Aël le pardonne ; il ne savait pas pourquoi, mais il le voulait.

Il fut calmé après quelques longues minutes, et il se leva, accompagné d'Aël. La soirée avait été riche en émotions. Ils montèrent au deuxième étage, au Dortoir des Garçons, et Fletcher raccompagna Aël jusqu'à sa chambre. Juste avant qu'il ne rentre, il embrassa sa joue.

- Je ne t'en veux pas.

Puis il se retourna, et partit se reposer dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]
» Anémone ♣ Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante...
» Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante.
» -. Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante .-
» Bosco, ou "pourquoi ne faut-il jamais énerver un futur mâle Alpha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: