Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Sam 13 Déc - 18:25

-Hors Rp-
[Règles durant mon cours afin de faciliter les choses :
- Tous les personnages de 14 ans ou moins seront IGNORES niveau du Rp avant que leur poste ne soit supprimé. Veuillez attendre un cours pour vos âges.
- Vous n'êtes pas obligés de faire participer votre personnage dans le cas de l'âge supérieur, car j'estime qu'il ne s'agit alors plus que d'une option, à choisir donc selon le caractère de votre personnage, s'il prendrait donc ces cours ou non.
- Un personnage ne doit poster qu'une fois entre deux postes du professeur.
 ex. : Wilhelm - SunGyu - Ombeline - Malika - Wilhelm - Ombeline - SunGyu - Anathème - Wilhelm ... -> Good.
 Wilhelm - SunGyu - Ombeline - Malika - Ombeline - Wilhelm... -> Not good !
Ceci afin de faciliter les dialogues prioritaires, qui sont 'professeur-élèves'.
- Respectez le(s) professeurs comme vous le feriez en vrai. Personnellement, je me sens libre de vous virer de mon cours niveau du Rp comme niveau IRL.
- Je fermerai le cours à un moment, cela signifiera qu'aucun nouvel élève ne pourra participer au Rp (dans le contexte de nos personnages, le votre sera "présent" (il pourra être cité par les joueurs, n'aura pas de sanctions administratives niveau contexte... Vous n'écrirez juste pas dans ce sujet.)

Je vous demande de bien vouloir respecter ces règles simples et logiques. Elles me permettront de profiter pleinement de ce type de Rp que je craignais un peu d'ouvrir, et vous le permettront aussi. D'autant plus qu'elles facilitent les chose, je rappelle que nous avons tous des occupations IRL, donc autant ne pas perdre 1h en essayant de comprendre l'ordre des événements du cours. ]


***



Huit heures cinquante deux. Une fois de plus, j'étais ni trop en avance ni trop en retard. Il y avait près de deux ans que je m'étais instauré ma petite routine quotidienne qui m'amenait quatre jours sur sept au Refuge afin d'enseigner les Arts aux élèves le désirant -du moins pour ceux de ce matin-là-.
J'avais déjà eus le temps de préparer mes fiches de cours contenant le nouveau sujet du jour ainsi que mon carnet de note sur mes élèves, afin de me souvenir d'eux et de leur travaux et comportement. Ma trousse était également sortie, aussi pleine qu'elle pouvait l'être de crayons, pinceaux, stylos et autres outils de dessin en tout genre. J'étais du genre à ne négliger aucune technique artistique possible, pour moi comme pour mes élèves. C'était une liberté que tout bon professeur d'Arts se devait de leur donner.
Attendant la première sonnerie annonçant le début des cours à neuf heures précises, je me tenais debout face à la fenêtre par laquelle j'observais les feuillages des arbres nous entourant. Le ciel était encore un peu sombre à cause de la saison qui ne permettait au soleil de se montrer vraiment qu'après neuf heures. Je me souvins de l'air très frais que j'avais affronté pour me rendre ici. Par chance, bien que je n'avais pris sur moi qu'un trench bleu pétrole par-dessus ma veste en velours côtelé couleur prune, je n'avais pas eus si froid, juste de quoi donner un bon coup de fouet au visage très bon pour un tôt matin. J'avais également mis un pull léger noir ainsi qu'un jean de même couleur. Tenue très hivernale après tout.
Du bruit commençait à se faire entendre du couloir. Les élèves ayant cours à cette même heure défilaient devant ma porte de classe grande ouverte, plus ou moins rapidement, afin de se rendre dans leurs propres cours. Me tournant alors vers cette porte, je reconnus quelques têtes d'élèves faisant partie de mon cours obligatoire d'"âges inférieurs", ce qui signifiait, ceux de quatorze ans et moins. Ils avaient l'air accablés de commencer leur journée si tôt. Cela me donna un sourire, car ils n'étaient pas au bout de leur peine. Ils étaient encore jeunes, ils ne pouvaient avoir conscience des possibles difficultés qu'ils rencontreront dans le futur. Si j'avais moi-même su à cet âge, j'aurai bien plus profiter de mes jeunes années.
Mon regard se perdait peu à peu dans le vide, tandis que je ressassait le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Dim 14 Déc - 0:15

Le soleil se levait lorsque Fletcher sortit de sa chambre. Son sac sur le dos, il réprima un bâillement. Il n’était décidément pas du matin.

L’Hybride avait revêtit un sweat-shirt bleu marine, un vieux jogging gris et des bottes fourrées marrons. Ouais, on pouvait faire mieux.

Fletcher remit son sac en place et se dirigea rapidement vers la salle où se passait son cours ; il adorait le dessin. C’était sa passion. S’il se souvenait bien, tout avait commencé vers ses onze ans. Sa cousine -Crystal-, ne dessinait que des diamants. Elle a montré à Fletcher comment en faire, puis il a commencé à dessiner sur chaque bout de papier qu’il trouvait -même sur les factures. Le dessin lui permettait de s’exprimer, de se libérer.

Il arriva devant la porte, où un homme semblait attendre. Il frappa doucement à la porte, un petit sourire sur le visage.

- Bonjour, dit-il avec simplicité.

Il regarda la salle et décida de s’asseoir à la rangée du milieu, à une table -aussi- au milieu. L’adolescent sortit ses affaires de dessin et attendit patiemment que d’autres élèves arrivent. Au pire, ça ne le dérangeait pas d’être tout seul ; il aimait le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mar 16 Déc - 21:39

Lilith avançait les yeux baissés dans les couloirs du Refuge, presque collée aux murs pour être certaine de ne pas trop se faire bousculer par les autres élèves. Le seul avantage à avoir cours si tôt était que les autres élèves ne chahutaient pas trop tant ils étaient fatigués !

Quand la jeune fille fut presque au niveau de la porte, elle hésita à la passer. « Et les élèves d'aujourd'hui ne m'aime pas ? » « Et s'ils sont tous meilleurs que moi ? » « Et si je ne comprends rien du tout ? » « Et si... » Comme à chaque fois qu'elle s'apprêtait à aller en cours ces questions angoissantes remontaient de ses souvenirs pour venir la tourmenter. Il était encore temps pour faire demi-tour...

Sauf que non, le professeur l'avait déjà vu. « Trop tard pour se défiler ! » Lilith prit son courage à deux mains et fit un pas timide à l'intérieur. Tout était calme, silencieux, si bien qu'elle n'osât pas parler pour saluer les deux hommes, se contentant d'un pâle sourire.

Comme il n'y avait pas grand monde -Était-elle en avance?- l'Anglaise avait l'embarras du choix pour s'asseoir. Son attention se porta sur la table à côté de l'autre élève à qui elle n'avait jamais parlé jusqu'à ce jour, de telle façon elle ne se renfermait pas sur d'elle-même sans pour autant devoir s'asseoir à côté de quelqu'un.

Lilith sortit ses affaires de son vieux sac, enleva son long manteau, laissant maintenant apparaître la robe noire qu'elle avait enfilée en vitesse ce matin, puis lassa son attention dériver, se demandant sans vraiment y penser qu'est-ce qu'ils allaient bien faire dans ce cours ci. Son regard dévia sur le professeur, Lilith se demandait comment l'homme faisait pour paraitre si joyeux ; son humour, bien que pas toujours du goût de l'Anglaise, détendait l'atmosphère, ce n'était pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Sam 20 Déc - 18:02


Je repoussais doucement la porte du bout des doigts. Celle çi vint heurter le battant sans émettre le moindre bruit. Le silence régnait dans cette partie des dortoirs. Il diffusait en moi un doux écho, faisant dans mon âme ondoyer le calme et l'apaisement. Le silence était pour moi, après les lamentations de la Nuit certains soirs où elle ne parvint à trouver le sommeil, la plus belle chose au monde. Mais comme toute beauté en ce monde, le silence était éphémère. En effet, seul une volée de marche me séparait des couloirs où les élevés se rendaient à leurs cours matinaux. Une fois cette distance comblée, seul l'assourdissant vacarme des rires et des souffles comblerait l’abîme des cieux vides de ma pensée …
D'un pas lent, je me dirigeais vers les escaliers afin de rejoindre les salles de classe. Il régnait ici une douce fraîcheur : on eut dit qu'un spectre nocturne encore frissonnant soupirait au bout du couloir, glaçant de ses souffles les murs et les esprits. J'aimais ces matins qui précédaient les cours d'arts : j'étais souvent seul, seul dans les couloirs glacés du refuge, seul dans les couloirs glacés de mes pensées …
Je réajustais d'un geste ma sacoche passée en bandoulière à mon épaule, m'engageant dans les escaliers. L'écho de mes pas sur le dallage se répercutait comme le son d'un glas le long des murs et résonnait le long de la pierre, la parcourant comme un mince filet d'eau s'écoule entre deux roches.

La volée de marche donnait sur le couloir des salles de classe. Quelques élèves allaient et venaient, rejoignant leur propres salles. Par chance à cette heure matinale, ils étaient peux nombreux et assez calme. Je me frayais un chemin, visage anonyme parmi tant d'autres. Visage anonyme et sans vie parmi tant d'autres … Je savais que sur mes traits se lisaient la mélancolie et la lassitude. L’éternelle tristesse dont je m'étais volontairement drapé me recouvrait tel un manteau de velours obscur, me glaçant malgré la chaleur des larmes qui ruisselait le long de son col, parfois sur mon visage. Ses pans traînait derrière moi comme traîne derrière lui les chaînes du condamné.
Esquivant d'un geste un élève plus pressé que les autres qui avait manqué de me percuter, j'arrivais enfin devant la salle. Le cours d'art était l'un de mes préférés, sinon celui auquel je me rendais avec le plus de plaisir et d'application. Bien qu'ayant une préférence et plus d'aisance à l'écrit ou en musique, le dessin ou la peinture me plaisaient beaucoup bien que je ne sois pas très doué.

Devant la porte, je lissais instinctivement du revers de la mains ma simple chemise noire dont les manches étaient quelque peu bouffantes au dessus des poignets, dans le style anglais du XIXe. Il s'agissait là d'un tic que j'avais développé sans m'en rendre compte. Avant d'entrer en cours, je lissais toujours ma veste bien que celle çi ne soit pas froissée. Étrange. J'avais aussi revêtit un simple jean noir ainsi que des bottines tout aussi sombres. Mes cheveux étaient noués au niveau de ma nuque d'un ruban pourpre, alors quelques mèches noires balayaient mon front à chaque de mes gestes. Leur caresse est la seule que je ne connu jamais.

Je passais le seuil de la salle, saluant d'un geste de la tête le professeur. J'avais coutume de ne pas prononcé le moindre mot en entrant quelque part. Ma langue ne se déliait que lorsque je jugeais que ce que j'avais à dire était beau ou intéressant. Or « Bonjour » n'était ni beau, ni intéressant. Mon regard aux couleurs dépareillées, azur et argent, effleurèrent le visage des deux élèves déjà présent. Je les avais déjà vu auparavant : l'un d'eux étaient grand et bien battit, l'autre, une jeune fille, plutôt effacée. Mes yeux, toujours voilés par la mélancolie, s'attardèrent un instant sur son visage : la clarté hivernale qui baignait la pièce illuminait la douceur de ses traits, sans qu'elle ne réagisse à sa lumineuse caresse. Je la trouvais belle ainsi. Elle éveillait en moi l’étrange sentiment que je ressentais à l'approche de l'automne, un sentiment de perdition et d'abandon. Je me rendis compte que j'avais plongé dans son regard. Je détournais le visage, une légère rougeur s'épanouissant sur mes joues blanchâtres. Souvent, je m'égarais ainsi dans les regards, me perdant dans l’abîme des prunelles, dans la profondeur abyssale des iris de certaines personnes. Ces personnes çi me perturbaient souvent, sans que j'en connaisse la raison. Elle éveillait en moi cet étrange sentiment, celui d'une chute interminable. L'angoisse succédait alors au bien être, celle de ne plus m'appartenir, d’être seulement le pantin de ce regard. Il était alors rare que je cherche à connaître ces personnes, malgré le délicieux sentiment que j’éprouvais à leur approche. Je ne cherchais de toute façon que rarement à connaître quelqu'un …

Une fois l'éphéméride de l'instant envolée comme le plus fugitif des oiseaux, je me dirigeais vers la table à l'extrémité droite du second rang. Je déposais aux pieds de la table ma sacoche, avant de tirer la chaise et de m'y asseoir. J'avais hâte que commence le cours : ainsi pourrais je laisser mes pensées s'évader, et m'éloigner brièvement de ma prison de chair …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Ven 26 Déc - 19:08

C’est en dansant et en faisant des pirouettes que Julie se dirigeait vers sa salle de cours. Elle avait passé la nuit au téléphone avec Tom, refusant de raccrocher la première. Bizarrement, malgré le fait qu’elle se soit couchée vers deux heures du matin, elle n’était pas fatiguée. Au contraire, elle rayonnait.

L’Hybride fredonnait tout en dessinant sur son carnet. Oh, Julie n’était pas très douée. Mais elle se débrouillait. Pour tout dire, elle espérait s’améliorer grâce à ces cours ; elle espérait aussi rencontrer d’autres fans de dessin.

Julie arrêta de fredonner en arrivant devant la salle de cours. Puis elle fronça le nez en sentant une odeur de… chat mouillé ? Une partie d’elle -qu’elle parvint à contenir- grogna. Oh, elle détestait les chats. Du moins, le loup qui sommeillait en elle.

Elle passa sa tête, regardant sans entrer. Une brune qui sentait les fleurs sauvages. Un Vampire ; elle ne percevait aucun battement. Il sentait les roses fanées ; bon, il sentait -bizarrement ?- agréablement bon. Le professeur avait une odeur qu’elle pourrait qualifiée d’agréable. Malheureusement, elle n’arrivait pas à mettre de nom dessus. Et son regard se porta sur la seule personne qu’il restait.

Leurs regards se croisèrent. Le chat cracha. Le loup grogna. Les adolescents ne firent rien. À part se regarder dans le blanc des yeux sans rien dire, ils ne firent rien. Finalement, Julie se tourna vers le professeur et eut un petit sourire. Elle l’aimait bien, il était sympa.

- Bonjour professeur, excusez-moi pour ce léger retard.

Elle alla ensuite s’asseoir derrière le matou. Le concerné se retourna et ses yeux croisèrent ceux de la Louve. Il la regarda de haut en bas, avant de se remettre en place. Oh, ils n’allaient pas s’aimer. Enfin, si, peut-être qu’ils s’aimeraient en tant qu’adolescents. Mais en tant qu’Hybrides…

Ils étaient vraiment comme chien et chat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mar 30 Déc - 12:40

(H.S: Mamie je t'adore, je suis flattée d'être pris pour exemple mais... Ca s'écrit SungGyu et pas SunGyu xDDD mais je t'en veux pas, ça m'aura bien faire rire x)) 


Respire, inspire, respire, inspire, respire, inspire...

DaeHyun s'efforçait de se répéter inlassablement ceci dans sa tête, et surtout, de le faire. Il frôlait la crise cardiaque à chaque pas qu'il faisait, le rapprochant ainsi de la salle de cours. Le cours d'art... Il était assez couillon en réalité. Il ne savait pas dessiné, n'avait jamais pris de cours ou quoi que ce soit d'autre et... Le professeur allait se tirer les cheveux, pour sûr. ...Ou pire, il allait le détester !

Et s'il ne connaissait personne ? Il allait forcément connaître personne... Il commençait à regretter d'avoir pris la décision de venir ici, mais maintenant... Maintenant c'était trop tard pour reculer. Il ne s'inquiétait pas tellement du fait que les autres puissent le voir, il portait un pull blanc aux motifs noirs... Un peu étranges, tellement qu'il ne savait pas même lui ce qu'ils représentaient, un pantalon noir, et ses cheveux n'étaient pas tellement coiffés, il n'y arrivait jamais, aussi avait il abandonné l'idée de les dompter. 

Il risque un œil à l'intérieur de la pièce. Le professeur se tenait debout devant la fenêtre, et n'avait pas l'air foncièrement méchant. Un garçon était assis au milieu, il ne le connaissait pas, mais il évita soigneusement son regard. Lilith était là aussi. Un autre garçon avait également pris place, et lui aussi, il ne l'avait jamais vu, et comme pour l'autre jeune homme, il évita son regard. Et enfin, encore une autre jeune demoiselle, tout autant inconnue, qu'il ne regarda presque pas. 

- Bonjour, excusez moi du retard...

En fait, il ne savait même pas s'il était réellement en retard, ou pas du tout. Mais il ne voulait pas s'attirer les foudres du professeur alors autant s'excuser, et s'il s'avérait qu'il n'était pas en retard et bien... Il passerait pour un idiot. Prenant une inspiration, il allait s'asseoir au fond, en retrait, sortant calmement et sans un bruit ses affaires. Il était curieux de voir ce que ce cours allait donner...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mar 30 Déc - 16:26

Depuis les quelques semaines que j'étais au Refuge, la routine des cours avait fini par s'installer. Se lever, s'habiller, aller manger, prendre ses affaires et chercher ses salles de cours. Au fond, ces choses là ne me dérangeaient pas. Je savais très bien que si j'avais été normales, encore en Ecosse, ce serait la même chose. Ce qui était plus gênant, c'était le fait que j'avais pas une foulée d'amis ici. Entre les gens que je voulais même pas essayer de connaître et ceux qui voulaient pas essayer de me connaître...  Enfin, heureusement j'avais bien un ami. Un super ami même. Il était même la raison pour laquelle je me rendais en cours ce matin. Ce cours d'arts n'était pas obligatoire, mais l'idée de l'y retrouver me plaisait beaucoup, d'autant plus pour un cours qui serait peut être plus détendu que les autres qu'on avait tous les jours.
J'arrivai donc à la porte après avoir trottiner, voir courir. Je n'étais pas en avance, j'espérais soudainement une coolitude de la part du professeur. Bien que c'était de l'art, parfois certains prof' étaient des peaux de vaches super stricts. Et comme c'était notre premier cours avec celui-ci à mon ami et moi...
Je repris mon souffle et franchie la porte qui était encore ouverte, du moins presque. Le professeur avait la main sur la poignée et allait la fermer. J'eus peur de me faire refuser de cours, mais pas longtemps, car l'homme me sourit et me fit signe d'entrer. Il semblait sympa, il était même plutôt mignon. Un bon signe pour ce début.
J'aperçus mon ami au fond de la salle et fonçai le rejoindre, sans prendre le temps de regarder les autres élèves.


- DaeHyun !

J'étais toute sourire en m'asseyant à côté de lui. Depuis notre rencontre, on passait quasiment tout notre temps ensemble, quand on le pouvait. La première fois on avait fais pas mal de bêtises, entre la simulation de vol sur des balais du placard du premier étage, l'exploration de l'accueil qui n'avait pas été fermé à clé et le gros retard pour le dîner. Pour ça on avait déjà été punis, nous avions manger froid. Pour le reste, personne ne sut jamais que c'était nous. On ne nous soupçonnait même pas, Dae' était trop timide et moi personne me voyait comme une petite furie, pour l'instant. Lui seul me connaissait sous mes différentes facettes, et j'étais sans doute également celle qui le connaissait le mieux.
Je déballai mes affaires, tout comme il l'avait fait avant mon arrivée. Le professeur ayant fermé la porte et s'étant posé sur son bureau face à nous, le cours allait certainement commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mar 30 Déc - 17:50

-Cours Fermé-
Je rajoute quatre élèves anonymes afin de remplir un peu la salle et de ne pas oublier que nos persos sont pas seuls au Refuge, vous pouvez vous amusez à les décrire dans vos propres postes si vous le souhaitez, mais restez cohérents entre vous :)
EDIT : Raphaël, sous demande, participera au cours malgré la fermeture.






Les élèves entrèrent les uns après les autres. D'abord un jeune brun entra poliment et s'assit au milieu, puis une demoiselle avec une charmante robe noire, un garçon avec un ruban dans les cheveux, une autre jeune fille... Puis un jeune garçon entra en s'excusant de son retard, alors qu'il ne l'était pas vraiment, deux jeunes filles, un trio de garçons... Tandis que tout ce beau monde entra et s'installa, je jetai un coup d’œil à l'horloge qui se trouvait au mur. Neuf heures deux. Il était temps de démarrer mon cours. J'avançai vers la porte afin de la fermer, quand une demoiselle arriva un peu essoufflée. Elle semblait un peu inquiète d'être trop en retard, mais je lui fis signe d'entrer, souriant. Ma porte n'était pas encore fermée techniquement et j'étais ravi d'avoir un élève de plus, donc je n'avais aucune raison de la refuser. Elle s'empressa d'aller rejoindre le jeune garçon d'origine asiatique assis dans le fond. Visiblement ils s'appréciaient ces deux-là. C'était mignon à voir.
Après avoir clos la salle, je me positionnai face à mes élèves, fessier sur mon bureau. J'eus le réflexe de les compter. Onze. Ce n'était pas un record mais pas rien non plus. Le prix à payer pour ces cours non obligatoires c'était l'irrégularité du nombre d'élèves à avoir. Mais j'aimais voir les côtés positifs, au moins je pourrais être plus présents avec chacun.
Je mis peu de temps à obtenir le silence, alors que je ne disais mot moi-même. Les deux amis du fond se turent, en se jetant des regards complices, la bande de garçons finirent de rire et me regardaient enfin, toujours souriant, et les autres attendaient mes instructions depuis quelques instants déjà. A moi d'entrer en scène, pensai-je en rigolant intérieurement.


- Bonjour tout le monde. Certains d'entre vous me connaissent déjà, d'autres viennent pour la première fois, je m'appelle Wilhelm Dahl et suis professeur d'arts plastiques et appliqués au Refuge depuis deux années consécutives. Concernant mes cours, vous y êtes libres de faire n'importe quoi tant qu'il s'agit de quelque chose de créatif. Je vous donne le choix entre répondre au sujet du jours que vous me rendrez à la sortie du cours, ou bien de travailler sur un projet personnel sur le long terme. Dans les deux cas, je suis là pour vous aider, n'hésitez pas à m'appeler, que ce soit pour réfléchir sur quelque chose ou sur une question plus technique. L'idée est que vous pouvez vous défouler artistiquement et que je vous apprenne des choses dans la foulée, selon ce qui vient.

J'ignorais si c'était très clair pour tout le monde, mais ça l'était pour moi. Je trouvais ennuyeux de faire des leçons de dessins classiques, et d'autres élèves aussi. Je préférais laisser mes élèves s'amuser, et en les regardant faire repérer leurs défauts et leur apprendre à s'améliorer à cet instant là. C'était possible avec mon cours d'âges supérieurs, car nous étions toujours moins nombreux, donc j'en profitais pour y instaurer les méthodes pédagogiques qui me semblaient les mieux.
Je fis un demi-tour vers le tableau sur mon bureau, et toujours assis dessus, j'écrivis au feutre bleu le sujet du jour pour ceux qui avaient besoin d'être lancés, ou ceux qui n'avait pas de projet à long terme. 'Musique sur feuille'. Une chose pour laquelle j'aimais me vanter, c'était de mon écriture sur tableau. Elle était claire et très lisible. C'était un petit challenge entre professeurs, on s'amusaient parfois à dire lequel d'entre nous écrivait le plus mal.
Je refis demi-tour et me mis en tailleur sur mon bureau, faisant tomber ma trousse au passage. Par chance elle était fermée, je restais souriant.


- Ça tombera pas plus bas ! Bien, pour ceux qui n'ont pas de gros projets artistiques, le sujet sera le suivant. Vous choisirez un morceaux de musique, une chanson, une bande originale de film, et vous devrez dessiner ce que vous ressentez, les sentiments que vous avez en l'écoutant. Donc bien entendu, vous avez le droit à vos portables ou baladeurs tant que vous ne gênez pas les autres. Pour ceux qui n'en n'ont pas et qui ont besoin d'écouter le morceaux, je vous prêterai mon propre smartphone pour que vous le trouviez sur le net.

Certains élèves eurent de grands sourire à la nouvelle du téléphone autorisé. Tant qu'ils travaillaient également, qu'ils les utilisent même pour faire autre chose qu'écouter la musique de leur choix ne me dérangeait pas. Je poursuivis, aussi enjoué qu'eux.

- Vous pouvez utilisez toutes les techniques que vous voulez. Il y a de la peinture dans le placard en fond de salle, des fusains et autres outils. Les contraintes pour ce sujet sont que le rendu doit se faire sur une feuille, une surface plane, ainsi qu'il y ai au minimum une couleur. Par cela j'entends que je ne veux pas que votre support avec des coups de crayons uniquement, pas de noir et blanc. Au moins un élément coloré. Bien entendu, vous pouvez mettre pleins de couleurs si vous le souhaitez.

Je jetai un coup d’œil à mes fiches de cours, pour m'assurer de ne rien avoir oublier à propos de ce sujet. Tout était dit. Il me semblait inutile de les distribuer à mes élèves, il n'y avait pas beaucoup de choses à retenir.
Je m'attardai sur quelques autres points avant de les laisser commencer.

- Pour ceux qui souhaitent démarrer un projet personnel, comme une bande dessinée, un story-board pour un projet filmé, vous pouvez ignorer ce sujet et je viendrai voir vos idées de projets. Donc mettez des choses sur le papier, des notes, des croquis, c'est important pour commencer. Je vous aiderai à avancer au fil de nos cours. Bien, quoi qu'en soit votre choix, vous pouvez vous lancer ! Mais pas trop loin, je n'irai pas vous chercher je ne suis pas un chien !

Première blague, la matinale. Ça commençait fort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mer 31 Déc - 14:32

DaeHyun tourna vivement la tête en entendant son prénom, avant de sourire. Ah bah finalement, il connaissait deux personnes... Il était plus détendu d'un seul coup, et il était content que la jeune fille soit là. Des conneries, à eux deux, ils en avaient fait, mais ne s'était jamais choppé. Elle avait été une des premières à comprendre que derrière sa timidité, se cachait un garçon tout à fait normal qui faisait beaucoup de connerie. Elle ne savait pas pour sa maladie, elle ne savait pas non plus pour son passé, mais elle n'avait pas besoin de le savoir. Il n'avait jamais vu de pitié dans son regard et il ne voulait pas en voir. Le silence qu'il avait adopté pour elle n'était pas un poids pour lui, il lui faisait du bien.

Mais si un jour elle voulait savoir, alors il lui dira. Mais pas tout de suite.

Il lui lança un regard amusé, toutes les conneries qu'ils avaient fait lui remontait en mémoire. Bon sang, qu'est ce qu'il avait rit cette soirée ! Et il était sûr que ce n'était pas terminé.

Il écouta le professeur prendre la parole, son visage de décomposant au fur et à mesure qu'il leur indiquait ce qu'il allait faire. Une moue se dessina sur ses lèvres. Ah... Oui bon il s'était douté que le cours reposerait sur le dessin, il n'était pas non plus idiot.. Mais là, le jeune professeur venait clairement de lui poser une colle. Il sourit néanmoins à ses blagues, trop naturelles pour avoir été préparées à l'avance.

Il tourna le visage vers sa voisine. Sérieusement, il était une brêle en dessin. A part faire des bonhommes en bâtons, il ne savait pas faire grand chose. Mais il était là pour s'améliorer, non ?

-... Je suis absolument nul en dessin, je crois que je vais m'amuser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mer 31 Déc - 15:27

Raphaël jeta un coup d'œil à sa montre : 8h55. Il était en retard et il avait tout le bâtiment à traverser. Il enfila ses chaussures sans même les lasser. Il attrapa son sac et fourra tout son matériel et ses carnets dedans avant de partir en courant vers la vie scolaire. Le surveillant sur lequel il tomba lui cria dessus en disant qu'il était trop souvent en retard et que ça devait changer, que c'était inadmissible de sa part. Raphaël ne réagit à peine aux paroles du surveillant. Les seuls à lui faire peur étaient les professeurs et les directeurs, il se contre-fichait des autres. Il quitta la salle en claquant la porte derrière lui et se mit à courir comme un dératé à travers le couloir. Toutes ces idioties lui avaient pris cinq bonnes minutes et maintenant, il était réellement en retard.

Il arriva devant la porte, freina comme il put et finit par terre, sur les fesses. Il se redressa, épousseta son jean et toqua à la porte. Ça faisait quelque temps déjà qu'il n'était pas allé au cours d'arts et il aimait bien son professeur, atypique mais sympathique. Il toqua à la porte, attendit quelques instants et entra. Le professeur était assis en tailleur sur le bureau et sa trousse était par terre. Machinalement, il la ramassa et la tendit au professeur en même temps que son billet de retard. Il était vraiment à la bourre et avait loupé les explications sur le sujet du jour. De toute façon, il avait un projet personnel qui lui trottait depuis quelque temps en tête.


- Excusez moi de mon retard Monsieur, ça ne se reproduira plus.

Il attendit une réaction de son professeur avant d'aller s'asseoir au fond de la salle, seul, à côté de la fenêtre. Il sortit ses affaires qu'il déposa sur sa table. Il attrapa une feuille de papier Canson et commença ses croquis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mer 31 Déc - 15:53

Le professeurs nous débita ses explications pour le cours d'aujourd'hui. Il semblait plutôt sympa, ce ne serait peut être notre seul cours d'arts du coup. J'eus un rire lorsqu'il fit tomber sa trousse dans son demi-tour, et lançai un regard amusée à Dae'. Mais le prof' s'en moquait, il semblait très à l'aise face à une classe d'adolescents. Puis il annonça le sujet. Mon ami et voisin paru se décomposer quand à l'annonce du sujet. Celui-ci ne me déplut pas, moi qui adorait la musique, mais je cru deviner ce qui gênait Dae'. Le professeur lança une blague entre le douteux et l'enfantin et mon petit écureuil se tourna vers moi.

-... Je suis absolument nul en dessin, je crois que je vais m'amuser.

Bingo, j'étais certaine que c'était pour ça qu'il tirait la tronche face à ce sujet. Je lui souris avec complicité.

- Tu parles, moi c'est pareil...!

Je fis une pause, riant discrètement. Je ne comptais pas me faire remarquer dès le début.

- Aller, chiches on fais un truc qui ressemble à que dalle et on essaie de le justifier artistiquement face au prof' ! Sûre qu'il va gober !

A cet instant, quelqu'un toqua à la porte puis rentra. C'était un garçon, sans doute plus âgé que nous deux. Il ramassa la trousse du prof' et la lui donna ainsi qu'un bout de papier. Le professeur lui dit quelque chose trop peu fort pour qu'on entende et il s'installa également au fond, côté fenêtre. Il commençait déjà à dessiner alors qu'il avait même pas été informé du sujet. Ce ne semblait pas être son premier cours à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mer 21 Jan - 17:30

Les élèves entrèrent les uns après les autres. Tout d'abord, un jeune homme qui la fixa légèrement avant de détourner le regard en rougissant. Lilith leva un sourcil, la connaissait-il ? En tout cas, elle n'avait aucune idée de son identité même en l'ayant vu plusieurs fois dans le Refuge. Puis ce fut le tour d'une adolescente inconnue, encore. Alors que L'Elu désespérait de trouver quelqu'un dont elle connaissait au moins le nom, DaeHyun entra dans la pièce en s'excusant de son retard. L'Anglaise lui sourit doucement, voilà quelqu'un qu'elle connaissait !

Les arbres bruissants au gré du vent attirèrent son attention et sans qu'elle n'ait eu le temps de s'en rendre compte, le professeur était devant eux, à moitié assis sur son bureau. Brusquement réveillés de son songe, les yeux de Lilith s'ouvrirent en grand et elle tourna vivement la tête pour voir si elle avait manqué des gens. Seulement un trio de garçon et deux jeunes filles, dont une visiblement très amie avec DaeHyun.

Monsieur Dahl commença par introduire son cours pour les nouveaux puis enchaîna avec le sujet d'aujourd'hui. C'était bien le seul professeur qu'elle connaissait capable de s'asseoir en tailleur sur son bureau tout en expliquant très sérieusement un projet. « Musique sur feuille » Dès que Lilith lut ses mots, son esprit commença à tourner à toute vitesse. Quel morceau pourrait-elle bien choisir ? Et bien sûr, elle n'avait prit son téléphone, enfin ce n'était pas une grande perte vu qu'il ne contenait pas de musique. Elle écoutait toujours les morceaux sur son ordinateur ou grâce à sa chaîne dans le living-room.

La jeune fille esquissa un sourire gêné en entendant la blague du professeur et lança un regard au garçon qui venait d'arriver avant de repartir dans ses questionnements sur le sujet. Elle sortit une feuille et commença à griffonner des noms de morceaux, de compositeurs, de groupes plus ou moins connu, rayant certains pour finalement les réécrire, ajoutant des cœurs pour ses préférés ou des points d'interrogation si elle n'était pas certaine.

Il lui fallait de la couleur, voilà le plus compliqué. Lilith n'était pas adepte des morceaux dansants ou faussement gais qui semblaient avoir été créés pour imager un arc-en-ciel, pourtant, il faudrait bien trouver quelque chose... Elle se mit à mordiller distraitement sa lèvre inférieure en réfléchissant. Ce sujet allait lui demander de la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Mer 11 Fév - 21:51

J'avais longuement dérivé dans le vide, comme une feuille morte flottant faiblement à la surface cristalline de l’instant. Comme à mon habitude, j'avais niché mon menton dans le creux de ma paume, laissant mon visage se voiler par l'absence et l'absorption à mes songes. Le temps me paraissait moins éprouvant ainsi, lorsque je m'éloignais du présent pour rejoindre la peinture intemporelle de mes pensées. Toute trace d'heures, de destin, était absente là bas. C'était si lointain et si proche à la fois … Et irrésistiblement attirant.
Je revenais à moi lorsque le professeur prit la parole. Mon regard plongé dans le vide coula lentement vers son bureau, alors que je lui accordais toute mon attention. Il commença par se présenter lui avant de présenter son cours. Il semblait tout à fait détendu, imperturbable. Il gardait son éternel sourire sur les lèvres, ne le perdant pas même lorsque sa trousse vint choir sur le sol. Les gens souriant sans cesse avaient le don de m'agacer mais le sien état étrangement communicatif. Il dégageait quelque chose qui vous mettait tout de suite à l'aise, quelles que soient les circonstances. C'était à la fois perturbant et fascinant. Tandis qu'il finissait sa présentation pour les éventuels nouveaux, je regardais les élèves présents dans la salle. L'arrivée de la plupart d'entre eux ne m'avait pas frappée, égaré dans mes réflexions. Je m’attardais sur chaque visage, un à un. Aucun cependant n'attira particulièrement mon attention. Comme d'ordinaire, les autres m'indifféraient. Je ne m’intéressais cependant pas plus à moi qu'a eux … Simplement que leur présence n'était pour moi ni dérangeante ni gratifiante.

Le professeur en vint enfin au sujet du jour. Je n'avais aucun projet personnel en vue, m'adaptant à chaque cours au thème proposé. J'apprenais ainsi chaque fois quelque chose de tout à fait différent, ce qui n'étais pas pour me déplaire. L'alternative était aussi séduisante. J'aurais pu l'envisager, mais lorsque j'entendis sur quoi aller porter notre tache, mon cœur se mit à battre un peu plus fort dans ma poitrine, sourdement. Le thème était vraiment inspirant. Je l'écoutais jusqu'au bout, me crispant légèrement à l'entente de l'unique contrainte : je n'aimais pas particulièrement mettre de la couleur dans mes réalisations, trouvant un certain sublime dans le noir et blanc. La couleur était pour moi synonyme de beau, or il ne s'agissait pas de ce que je recherchais dans l'art. Le beau stimulait les sens, éveillait chez le spectateur le contentement. Le sublime le submergeait, l'exaltait, par le mystère, l'effroi ou la passion. Mais j'étais toujours ouvert à des visions différentes. J'avais donc autant hâte de m'y mettre. Plusieurs morceaux me venaient déjà à l'esprit, affluaient par dizaines. Je l'écoutais cependant jusqu'au bout, me retenant de me saisir dès maintenant d'une feuille et d'un crayon. Sa blague me fit doucement sourire dans le creux de ma main. Toujours cette humeur agréable et communicative. En temps normal, j'aurais trouvé cela affligeant. Mais ce professeur avait le don de me faire sourire à chaque fois. Je m'en amusais tout en m'en le reprochant.
Je sortit donc mon grand bloc note de format A4, garni de feuilles de dessin. Je feuilletais rapidement les premières pages, comblées par les croquis des cours précédents, avant de trouver enfin une page vierge. Je ne dessinais pas particulièrement bien mais c'était toujours pour moi un véritable plaisir que de m'abandonner à mes esquisses.
Dans le coin supérieur gauche, je commençais à inscrire au crayon quelques noms de morceaux me venant à l'esprit, les raturant parfois. Je traçais alors dessus deux grand traits horizontaux, comme si je cherchais à les emprisonner dans la feuille blanche. J'en soulignais d'autres, plusieurs fois, afin de les mettre en valeur. Lorsque j'arrivais à la moitié de la feuille, je songeais qu'il était temps de choisir. Mon regard passait d'une idée à l'autre: plusieurs titres d'Anathema, de Nox arcana, ou des compositions musicales sombres et émotionnelles défilait dans mon esprit, tandis que je me remémorais les mélodies et les sentiments qui me traversaient à l'écoute de chacun.  L'un des noms inscrit en gracieuses arabesques attira mon regard : Buried Alive, du groupe Avenged Sevenfold. J'aimais le contraste entre la douleur et la violence dont pouvait émaner le morceau, évoluant entre ces deux nuances tout au long de son déroulement. Tout les morceaux inscrit sur la feuille éveillaient chez moi quelque chose de différent, et je les appréciais tous autant les uns que les autres.

Je tirais donc de mon sac mon baladeur, avant de placer les écouteurs dans mes oreilles. Les premières notes ne tardèrent pas à résonner dans mon esprit, coulant dans mes pensées comme le sang coulait dans mes veines. Je laissais mon crayon sur mon carnet, gisant tel une tombe dans un cimetière recouvert par le givre blanchâtre des matins d'hiver. Je me redressais sur ma chaise et laissais mon regard dériver de nouveau dans le vide, me mordant l’intérieur de la joue.

Tenter de trouver des images à mettre sur ses émotions n'ai jamais chose aisée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Ven 6 Mar - 18:55

Ma blague matinale, loin d'être la meilleure de ma vie, fit rire ou sourire la grande majorité de mes élèves. Je tenais à introduire une bonne ambiance dès le début de chacun de mes cours, même si cela se faisait en me ridiculisant un peu moi-même. Je ne voulais pas que des élèves se sentent impressionnés ou mal à l'aise dans ma salle, et dire des âneries permettaient à ce qu'ils s'assurent que je ne sois pas trop sévère, ou bien qu'ils ne pourraient pas se ridiculiser face aux autres, car je l'étais forcément plus qu'eux dès que je le voulais. Il m'était souvent arrivé d'avoir au courant de l'année des nouveaux arrivants. Malgré le manque de facilité que cela donnait pour les cours, le Refuge avait toujours fonctionné ainsi. Ils ne pouvaient se permettre de ranger les années scolaires comme dans les écoles classiques car à tout moment un enfant pouvait avoir besoin de l'Appel pour être conduit en sécurité. Ces nouveaux, donc, étaient parfois mal à l'aise sur leurs premiers jours, surtout en cours où ils étaient confrontés à du monde. Je souhaitais donc les détendre au plus vite et au mieux, prenant la technique du gentil abruti un peu loufoque.
Bien entendu, durant cette journée, je n'avais aucun élève dans ce cas. Même si je découvrais des visages ce jour-là, aucun ne semblait apeuré de part sa simple présence parmi nous. Cela étant, je ne m'empêchais pas pour le moins de faire l'idiot à la moindre occasion.
Suite à l'annonce du sujet du jour et du début de ce cours, il y eut différentes réactions parmi mes étudiants. Certains dégainèrent les feuilles et carnets pour écrire des choses -titres de musique, je supposai-, d'autres semblèrent perdus dans leurs pensées, et d'autres discutèrent avec leur voisin. Toutes ces réactions étaient bonnes. Se lancer dans le papier pour des notes, des croquis, des idées à écrire était positif ; Se laisser porter par nos pensées était une bonne chose également, c'était des réflexions qui précédaient l'action ; Discuter avec un ami n'était pas condamnable, au contraire, certaines personnes avaient besoin de partager avec d'autres pour mettre en place des idées.
Le cours de mes pensées sur mes élèves fut interrompu par un bruit familier. Quelqu'un avait toqué à la porte, puis après un court instant, entra. C'était un de mes étudiants récurrents, le jeune Raphaël -je m'étais toujours félicité de mémoriser le nom de mes élèves rapidement-. Il ramassa ma trousse avant de me tendre un billet de retard. Je connaissais le système, ce billet avait certainement dû lui causer encore plus de retard qu'il n'en avait. Il s'excusa avec sincérité. Je lui souris en prenant trousse et billet.


- Ce n'est rien. Appelle-moi si tu as des questions.

Il alla donc s'assoir, plutôt rassuré de ma réaction, tandis que je posai les objets sur mon bureau. Ne m'ayant pas demandé pour le sujet, je le soupçonnai d'avoir un autre projet en tête. Et si jamais je me trompais, à tout moment il pouvait me demander des explications pour le sujet du jour.
Tout comme d'autres élèves, il sortit feuille et crayons et commença.
Je laissai un instant à mes élèves pour avancer leurs premiers jets d'idées, tant sur papier que dans leurs esprits. Durant ce laps de temps, je jetai un coup d’œil au billet de retard de Raphaël. 'Aucune justification' était inscrit comme motif pour le retard. J'eus un sourire en pensant que l'administration manquait d'humour. J'aurais écrit des choses du genre 'panne de réveil', ou 'prise d'otage par l'oreiller' à leur place. Cela étant, il était vrai que dans certains cas, les professeurs pouvaient se montrer moins humoristiques à la vue de billets de ce type. Je posai ce billet de nouveau sur mon bureau, le calant avec ma trousse afin qu'il ne s'envole pas. Puis je démarra ma ronde d'inspection, comme je l'appelais avec ironie.
Je marchai entre les rangs des tables, regardant plus ou moins brièvement les feuilles des élèves -quand il y en avait-, tout en restant attentif à leurs visages, au cas où l'un d'eux désirait mon aide sans trouver la volonté de le dire à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Sam 16 Mai - 16:49

Raphaël avait été plutôt rassuré par la réaction de son professeur. C'était l'un des seuls à ne pas encore plus l'enfoncer lorsqu'il était en retard. Au pire, il s'en fichait, d'ici la fin de l'année, il sera parti de cet établissement !
Il se saisit de son crayon et commença à griffonner différents personnages qui symbolisaient chaque groupes différents. Autant les sorciers, les elfes, les hybrides et les vampires étaient simples à idéaliser autant pour les élus, la tâche se compliquait. Il savait que certains élus avaient "peur" de leur pouvoir mais il ne pouvait pas en faire une généralité.

Son idée de base était de faire une "micro BD d'insertion" des nouveaux élèves. Certains avaient du mal a s'y intégrer et a tout comprendre. Ou alors étaient totalement anéantis lorsqu'il leur était expliqué qu'ils étaient "différents". Lui, avait eu du mal a s'intégrer, à accepter que tout le monde était comme lui et que beaucoup avaient soufferts.

Le professeur passait des les rangs et il décida de lui demander de l'aide. Il leva la main et lorsque le professeur fut a sa hauteur, lui expliqua son problème.

- Je fais une micro BD qui explique le fonctionnement du Refuge et des différents groupes pour les nouveaux. Car, je crois, que tout le monde sait qu'il est compliqué d'arriver ici et d'apprendre qu'on est "anormal". Sauf que je rencontre un problème pour réaliser un être qui symbolise les élus. Vous n'auriez pas une idée par hasard ?

Il se rendit compte qu'il avait peut-être un peu trop parlé. Il n'appréciait pas être bavard comme ça. Le silence et le calme lui plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   Sam 18 Juil - 0:28

Topic clôturé pour inactivité.
Merci de contacter un membre du Staff pour de le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours d'Arts - Ages supérieurs - Option facultative.
» Le peuple juif est-il supérieur ?
» Un cours d'art plastique, très dur...[PV Nolwen L. Boston]
» Premier cours d'arts plastiques
» [Classe des Supérieurs] Cours de Cultures et Civilisations - La Culture de la Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: