Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Dim 7 Déc - 21:16

Eléna était assise près de la rivière qu'elle contemplait. La douce mélodie que faisait l'eau l'apaisait. Les doux rayons du soleil étaient peu nombreux a éclairer, l'hiver approchait a grand pas. Elle était vêtue d'une longue robe blanche malgré la fraicheur qu'elle ne craignait pas. Elle se tenait droite et avait les yeux fermés, écoutant les douces mélodies que lui offrait la nature. Elle était censée avoir cours a cette heure ci, mais elle n'y était pas. Elle se sentait mal, mais elle n'etait pas malade, juste mal, ici. Elle venait alors se reposer un peu près de la rivière car a cette heure ci, elle était pérsuadée que personne n'y serait.

Une feuille sur les genoux et un crayon a la main, elle attendait que l'inspiration lui vienne. Elle était perdue dans ses souvenirs aussi douloureux soient-ils. Elle avait besoin de souffrir pour écrire, une chose que peu de gens comprenaient, mais elle s'en fichait. Un léger vent balayait ses longs cheveux et caressait son visage.

Les larmes montaient. Elle revoyait encore ces images, qu'elle aurait préféré oublier. Oui, ne jamais s'en souvenir, ça ne lui aurait pas déplu. Elle ne s'était pourtant jamais plain. Elle était habituée a souffrir en silence et garder des distance a ces gens qui la questionnait, un peu trop des fois. Elle n'avait aucune idée de ce qu'était l'amour, ce mot lui était inconnu, elle qui n'en avait jamais reçut.

Elle sortit des ses souvenirs pour se perdre dans un rêve. Un rêve, un doux rêve. Le monde parfait n'existait pas, mais certain en rêvaient. Elle, préférait imaginer des situations pire que celles actuelles. Mais souvent, ses rêves se transformaient bien vite en cauchemars. Tout comme celui-ci. Elle imaginait alors une fin, une fin a toutes ces souffrances, une délivrance pour tout le monde, une nouvelle libertée. Mais bien vite, dans son rêve, les choses devinrent plus compliquées. Elle ne voulait pas s'attarder sur ce cauchemar, alors elle se frappa doucement le front. Essuyant ses yeux, elle se leva et tourna en rond. Elle n'aimait pas rester assise trop longtemps mais pouvait facilement ne rien faire, pas qu'elle était paresseuse, non, mais n'aimait pas l'hyperactivitée. les gens qui se pressaient. On lui reprochait souvent d'être lente.

Elle leva la tête vers le ciel et lui sourit. Un jour, elle serait parmis les étoiles qui éclairaient la nuit et qui la faisaient rêver, elle e était sûre. Mais en attendant, elle ne voulait pas être surprise par un des surveillants du Refuge qui, sans doutes, ne se gênerait pas pour la remettre "dans le droit chemin".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Lun 8 Déc - 0:27

Je passai par là, d'un pas aussi vif et silencieux que d'ordinaire. Je ne cherchais pas tellement à faire mon travail, je voulais juste explorer un petit peu les alentours et repérer peut-être d'éventuelles cachettes pour les sécheurs. L'hiver approchait petit à petit, et je sentais le froid sur ma peau. Cependant, je n'en souffrais pas. Un jeune vampire avait grand mal à sentir le froid car il naissait avec la faculté de ne pas le sentir. Ainsi, même s'il ne souffrait pas de ce dernier, il ne pouvait pas sentir l'hiver arriver. Il fallait des années, même parfois des siècles d'entraînement pour sentir le froid. Et j'avais maîtrisé cette capacité depuis déjà quelques décennies.

Alors que je marchais d'une vitesse surhumaine sur l'herbe fraîche, j'aperçus une rivière non loin. Et il y avait là une élève, une jeune adolescente à en juger par l'air qu'elle dégageait et son apparence, même si je ne voyais que son dos et sa longue chevelure que le soleil éclairait d'un joli éclat doré. Cependant, elle séchait, et ça en tant que surveillant je ne pouvais pas tellement le tolérer. Mais comme dit précédemment, je me foutais un peu de mon travail. Je regardai de plus près, sans faire un bruit. J'arrivai d'un angle où je pouvais voir son visage de profil. Mais elle ne semblait pas m'avoir remarqué, j'étais après tout à bien quelques mètres.

La jeune fille devait avoir une quinzaine d'années en tout et pour tout, un petit nez légèrement replié et de beaux yeux d'un bleu profond. Tout à coup, elle leva les yeux au ciel et sourit. Elle avait un joli sourire. Cependant je remarquais qu'elle était habillé plutôt froidement: une simple robe blanche qui ne semblait pas l'épargner du froid même si elle paraissait aller bien. Ne pouvant plus rester sans réagir, je m'approchai rapidement sans un bruit et vint m'assoit à coté d'elle en un mouvement vif. Je pris la parole alors même qu'elle se rendait compte de sa présence, une voix plutôt grave et très calme, sans menaces:

"Bonjour jeune damoiselle. Je me présente, je suis Ryujia, surveillant du Refuge. Premièrement, vous devriez rentrer avant d'attraper froid et deuxièmement vous devriez être en cours ! Je ne vous en tiens pas rigueur pour l'heure, vous m'avez l'air d'avoir une bonne raison pour avoir sécher."

Puis je repris d'une voix plus douce, qui se voulait un peu plus paternelle :

"Je peux savoir ce qui pousse une jeune fille a rater une heure de cours ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Lun 8 Déc - 0:56

La jeune fille n'avait pas remarqué une qeulconque présence, bien trop occupée a penser. Ce fut quand l'homme lui adressa la parole qu'elle le remarqua. Elle eut un sursaut et se tourna vers lui. Elle le craignait, d'autant plus qu'i´était un des surveillants du Refuge. Elle ne savait pourquoi mais l'angoisse fit soudainement surface. Qu'est-ce qu'il lui voulait? Tout simplement savoir ce qu'elle fichait là pendant une heure de cours, et cela se confirmait...

Elle se retourna alors pour faire face a la rivière, en comptant bien lui répondre, mais elle y réfléchissait. Elle n'avait pas froid, et puis, elle se fichait bien de tomber malade. Son sourire s'était effacé dès que la présence de Ryujia fut remarquée. Ryujia... un nom un peu bizarre qu'elle n'arriverait sûrement jamais a prononcer. Enfin, elle n'allait paq s'attarder sur le sujet.

"-Eléna... je m'appelle Eléna... "

Elle n'allait pas aller plus loin, a moins qu'il veuille des explications. Elle n'était pas du genre têtue, elle obéissait, se pliait aux règles. Mais là, si il lui avait demandé d'aller en cours, elle ne l'aurait pas fait. En effet il voulait obtenir des explications. Eléna ne savait pas dire non, et pensait que l'on devait faire tout ce qu'un adulte demandait...

"-Je ne me sens pas bien..."

Elle se contenta de lui répondre ceci. Un mensonge. Quoique, ce n'était pas totalement un mensonge, c'était la vérité, elle ne se sentait pas bien. Elle voulait partir d'ici, rentrer, mais personne ne l'attendait. Personne ne serait là pour l'accueillir a son retour. Autant rester ici, dans un endroit où, une fois de plus, elle ne trouvait pas sa place. Elle baissa la tête et orienta son regard vers l'herbe fraiche qu'elle caressait du bout des doigts. Elle n'était pas douée pour le dialogue, et en plus, Eléna était une jeune fille distante, qui pouvait paraitre froide. Elle n'avait confiance en personne ici. Son passé jouait beaucoup, comme pour tout le monde. Le regard de Ryujia, elle l'évitait, cela la gênait.

Elle avait eut de la chance; sa transformation ne s'était pas déclanchée a cause de la peur ou de l'angoisse, deux choses qui finalement étaient reliés.

Ce type, il faisait simplement son boulot, mais cela ne plaisait pas tellement a Eléna, bien qu'elle n'ait pas son mot a dire. Elle n'était pas rancunière, non, et puis, de quoi pourrait-elle se venger? Il n'avait rien fait de mal. Parler, elle n'aimait pas vraiment ça, elle le faisait par obligation. Les gens d'ici étaient tous spéciaux, mais la jeune fille n'avait pas envie de les connaître. Souvent lui avait-on dit que la curiosité était un vilain défaut. Elle attendait presque que l'on lui donne un ordre, qu'elle exécuterai après. Son regard se promenait un peu partout, sauf du côté de l'étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Lun 8 Déc - 7:12

Son regard se baladait vers la rivière mais évitait de croiser le mien. Elle semblait gênée et c'était compréhensible je présume.

"Eléna... Je m'appelle Eléna..." avait-elle dit d'une petite voix.

Sûrement était-ce normal qu'elle soit si méfiante envers moi. J'étais un pion après tout. Et bien que je ne puisse pas laisser une élève sécher impunément, je pouvais encore moins la laisser ainsi.

"Je ne me sens pas bien..."

C'était un argument valable, mais à doubles facettes. Se sentait-elle mal au niveau du corps ou au niveau du coeur? La deuxième solution semblait la plus probable. Je devais gagner sa confiance si je voulais pouvoir l'aider, et bien que les autres ne représentaient que peu d'intérêts pour moi, j'avais envie de l'aider. Je répondis donc d'une voix toujours aussi calme:

"Oh tu sais, je comprends que tu ne veuille pas tellement te confier. Je suis un "pion", pour toi je représente juste un obstacle à ta liberté d'aller réfléchir près de la rivière. Mais si tu veux savoir, je me fiche carrément que tu séche ou non."

Et c'était vrai. Si la directrice m'avait entendu sûrement m'aurait-elle passé un savon mais tant pis, il fallait dire ce qui était, je n'étais pas là pour faire mon travail à la base mais surveiller mon frère. M'occuper de marmots qui passe leur temps à se plaindre de la vie ne m'intéressait pas vraiment. Même si au final j'étais obligé de m'y intéresser un petit peu. Je me doutais de ce que cette fille allait me dire. Que si elle mourrait personne n'en serait touchée, qu'elle n'avait personne pour elle, ce genre de choses d'adolescents. Mais la mélancolie grandit avec l'âge, et pour ma part j'ai dépassé le stade de la simple mélancolie d'adolescent. C'était un sentiment bien plus profond et qui était gravé en moi à jamais. Je repris sans changer de ton:

"Tu peux me dire ce qui va pas tu sais... On va faire une chose si tu veux, mais n'en parle pas à la directrice sinon je vais me faire expulser sûrement. On finit de passer l'heure ici et je ne t'embête pas pour que tu aille en cours et en échange tu me dis ce qui ne va pas... Ca te va?"

Je devais bien avouer que là, je surpassais mes propres attentes. J'avais rarement fait preuve d'autant de tendresse auprès d'une personne, mais j'avais appris en bientôt 3 siècles que l'on est susceptible de changer à chaque instant de notre vie. J'espèrais d'un coté qu'elle aussi change, et du bon coté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Lun 8 Déc - 19:53

Eléna ne voulait pas se plaindre de sa vie, nombreux étaient les cas beaucoup plus graves. Elle voulait juste partir. Un jour elle s'était demandée pourquoi elle était ici, en vie, mais la réponse était que; si on lui avait donné la vie, certainement que ses débuts étaient durs, mais cela deviendrai meilleur au file du temps, enfin c'est ce qu'elle ésperait. Elle s'était échappée de cette vie, elle avait saisit l'occasion, mais pourquoi regrettait-elle son choix? Sincèrement, pour le comprendre, ce serait bien difficile.

Elle écoutait l'homme, même si elle n'en avait peut-être pas l'air. Elle écoutait toujours, par respect. Un obstacle a sa liberté... quelque part, il avait raison. Mais il s'en fichait qu'elle sèche pour cette fois. Lui dire ce qu'elle avait serait difficile, même tres difficile. Elle ne faisait pas confiance a n'importe qui, d'ailleurs elle n'avait confiance en personne, et surtout ici. Elle lâcha un léger soupir. Comment lui expliquer ce qu'elle ressentait en ce moment même? Elle ne savait pas dire non, alors elle se contenta d'accepter sa proposition. Elle réfléchit un long instant. Elle était mal a l'aise et ne voulait pas l'embêter avec ses soucis personnels, comme avaient tous les jeunes.

Ici, ce n'était pas chez elle, c'était un endroit inconnu, qu'elle ne voulait même pas conaitre. Elle prit une profonde inspiration après avoir réfléchit quelques instants a ce qu'elle pourrait bien lui dire.

"-Eh bien... j'aimerais rentrer chez moi, je ne trouve pas ma place ici..."

Quelque chose la bloquait, peut-être le fait qu'il soit un surveillant... non. Elle n'arriver pas a se confier, elle se contentait d'en dire peu, en répondant vaguement. Le dialogue ce n'était pas son truc, rares étaient les fois où elle le lançait, pour ne pas dire aue cela n'arrivais jamais. Elle était stressée, cela se voyait a cause de petits détails, comme le fait qu'elle "jouait" avec ses doigts, et aussi le fait que ses joues soient légèrement rouges. Pour qu'elle se confie a lui, il faudrait beaucoup plus, trouver les mots qui la mettraient en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Lun 8 Déc - 22:37

"Eh bien... j'aimerais rentrer chez moi, je ne trouve pas ma place ici..."

Dire ça à une créature qui se nourrit exclusivement de sang humain et qui n'a presque aucune vie sociale depuis presque 3 siècles, c'est presque culotté. Moi même je ne m'étais jamais senti à l'aise nulle part, et encore moins dans le manoir familial. Ma famille ne s'était jamais occupé de moi ni de mon frère. Je ne les voyait presque jamais et c'était sûrement de ce manque d'affection qui m'avait rendu si froid et si peu sociable. Je ne me suis jamais senti à ma place et j'ai fini par me persuader que ma seule place dans le monde c'est là où je suis moi-même et que par conséquent elle n'est jamais fixe. Mais cette jeune fille n'avait sûrement pas encore la maturité d'esprit pour comprendre ce genre de choses. Mais elle, visiblement, elle avait la chance d'avoir un chez elle convenable vu qu'elle souhaitait y retourner.

"Et quel est ton chez toi ? repris-je de la même voix. Moi tu sais, mon soi disant chez moi ne me plaîs pas et ne m'a jamais plu. Je ne me suis jamais entendu avec mes parents, non pas parcequ'ils étaient trop présent mais plutôt parce qu’ils étaient absents. Et en raison de ce que tu appellerais mon "pouvoir" je ne suis réellement à ma place nulle part. Aucun lieu ne me convient, sinon peut-être ce Refuge, même si j'y suis allé un peu de force. Crois-moi, tu es encore jeune pour trouver ta place."

J'avais définitivement décidé de l'aider. Après tout, autant profiter de son temps disponible pour aider les personnes que je pouvaient. Peut-être que se confier un peu à elle me permettraient de la laisser s'ouvrir un peu plus, dans le doute j'avais déjà pris le risque de toute façon. Donc plus de retour en arrière possible. Du coup si ça devait aller jusqu'à montrer mes pouvoirs, je devais aller jusqu'au bout. Je me mis alors à la regarder dans les yeux sans baisser le regard, mes pupilles reflétant une jolie couleur dorée tirant sur l'ambre. Le contact visuel était primordial pour rentrer dans l'intimité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Mar 9 Déc - 15:56

Elle ne souhaitait pas revenir dans sa famille, juste retourner à sa ville natale qui lui manquait beaucoup. Elle était dans le cas d'a peu prés touts les nouveaux du Refuge, ils avaient tous du passer par là a un moment ou a un autre. Sa famille elle, ne lui manquait pas vraiment. Elle n'avait aucun mot pour définir ce qu'était là où elle avait longtemps habité. Elle prenait le temps de réfléchir.

Il voulait l'aider. Pas que elle ne voulait pas qu'il l'aide, non, mais elle avait du mal a différencier les bonnes intentions des mauvaises. Il semblait la fixer. Elle orienta son regard vers lui, pensant que c'était ce qu'il souhaitait. Elle plongea son regard dans le siens. Il avait de jolis yeux... enfin, elle n'était pas là pour les admirer.

-Je ne sais pas comment t'expliquer...

Elle n'avait pas baissé le regard. Habituellement, elle l'aurait fait. Sa voix était aussi faible que depuis ses premiers mots. Il n'avait pas gagné la totalité de sa confiance, mais elle se disait déjà que ce n'était pas une mauvaise personne, qui elle, voulait l'aider a avancer. Elle ne sentait pas encore a l'aise avec lui, mais cela ne tarderai pas.
Elle replaça une mèche de ses cheveux, toujours son regard plongé dans celui de l'homme. Elle tentait de se remémorer son nom. Ryu... Ryujia, elle s'en souvenait, par miracle. Elle était fatiguée, en ce moment elle dormait peu et avait du mal a récupérer. Elle lâcha un léger soupir. Cela lui ferait du bien de se confier à lui, elle le savait, mais elle n'y arrivait pas. Elle se sentait bête et ne connaissait pas la raison de ce blocage. Il n'avait pas l'air d'être le genre de personne qui répétait tout a tout le monde, et elle était d'ailleurs sûre qu'il n'était pas comme ça. Elle se mordit la lèvre. La gêne de le fixer, le regarder droit dans les yeux disparaissait peu à peu. Pas totalement, mais tout de même. Un léger sourire se dessina alors sur son visage. Il était la première personne qui l'avait fait sourire ici, et pas pour grand chose.

-Merci de vouloir m'aider... c'est vraiment gentil de ta part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Mar 9 Déc - 23:15

Alors que je la regardai dans les yeux, elle orienta son regard vers moi et je pus voir ses beaux yeux bleus océan. Elle me répondit alors:

"Je ne sais pas comment t'expliquer.."

Ah tiens, elle me tutoyait et soutenait mon regard qui essayait de se donner un air doux malgré une apparence nonchalance. J'avais donc réussi à la toucher plus qu'elle n'avouerait le dire vu qu'elle me parlait comme à une personne quelconque malgré mon rang social. C'était une bonne évolution selon moi, il fallait continuer à creuser dans cette voix dans ce cas. Mais après réflexion, c'était bizarre de ma part quand même de mettre autant d'acharnement à essayer d'aider quelqu'un. Ca ne me ressemblait pas énormément. Mais bon, on en apprend chaque jour, même quand on vit un millénaire !
Elle se mordilla les lèvres et me fit un petit sourire que j'essayai de lui rendre avec un peu de peine, ne réussissant qu'à faire un rictus. Je devrais m'améliorer en sourire je pense, parce que je n'avais pas l'habitude d'en faire.

"Merci de vouloir m'aider... c'est vraiment gentil de ta part."

Ca devait faire bien longtemps que j'avais pas entendu ces mots, en supposant que je les avais un jour entendus. Je ne pense pas être d'un naturel méchant, prônant le calme et la tranquillité à la violence et le provocation, mais je ne me serais pas qualifié altruiste. Enfin bon, je n'en savais pas vraiment grand chose. Et puis, je devais aller un peu plus loin tout en conservant mon coté doux qui commençait presque à me coller à l'esprit:

"Allons, c'est normal jeune fille." lui dis-je avant d'ajouter pour faire bonne mesure. "Evite de sécher quand même, tous les surveillants ne sont pas aussi compréhensifs ou indifférent que moi."

J'étirai un peu plus mon rictus en un presque sourire. Bon c'était presque satisfaisant ! J'enchaînai cependant rapidement avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre, même si je ne pense pas qu'elle aurait répondu:

"Explique-moi un peu plus pourquoi tu veux rentrer chez toi, Eléna. Qu'est-ce qui te rattache là-bas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Mer 10 Déc - 10:01

Peu à peu elle se rendait compte qu'il était capable de la faire parler plus que ce qu'elle pensait, et cela n'avait pas l'air de s'arrêter là. Elle n'eut pas le temps de répondre, alors elle hocha simplement la tête pour montrer qu'elle avait bien compris. Il était vraiment compréhensif, c'était certain. En revanche, elle ne savait quoi répondre à sa question. En y repensant, rien de spécial ne la rattachait là-bas. Elle y était simplement née, et y avait grandit. Mais d'un côté, elle était tout aussi bien ici, car si jamais elle rentrait, son retour ne risquait pas d'être bien accueillit. Elle ne voulait pas revivre ce qu'elle avait vécu pendant toutes ces années. Elle en portait encore des cicatrices, mais celles-ci était bien cachées.

-Eh bien... simplement parce que je suis née là-bas et que j'y ai grandit... rien de plus...

Pour si peu elle voulait rentrer chez elle... ici, elle avait l'impression que les personnes étaient plus aptes a comprendre les autres. Tous avaient eu un passé chargé sûrement. Mais certains plus que d'autres. Elle se disait sans arrêt que cela aurait pu être pire, et c'était bien vrai. Il y a toujours un être plus malheureux que sois.

Son regard voulait se détacher du siens, partir fixer un autre point. Mais Eléna ne voulait pas détourner le regard bien qu'elle trouve ça gênant. Elle avait fais un petit pas, elle avait réussit a le regarder dans les yeux, et il ne fallait pas que ça cesse.

Il trouverait peu-être ça bête de vouloir rentrer pour ces raisons là. Mais franchement, elle s'en fichait qu'il trouve ça bête. Peut-être la ferait-il changer d'avis, et il en faudrai peu. Elle même voyait le mauvais côté de cette "solution" qui n'en était pas une. Ici, elle réussirai a se sentir mieux, et ne plus vivre dans la "crainte". Elle devait renoncer a cette idée, ici était l'occasion rêvée d'avoir une nouvelle vie, elle avait saisit sa chance alors il fallait qu'elle aille jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Mer 10 Déc - 13:12

"Eh bien... simplement parce que je suis née là-bas et que j'y ai grandit... rien de plus..."

J'arrivais un peu mieux à cerner son problème. Un problème commun à tous le monde, même au vampire je supposais: la nostalgie de l'enfance. Nombres de philosophes que j'avais lu en avait parlé, comme Senghor (qui était plus connu pour être poète et président mais qui touchait immanquablement au domaine de la philosophie) pour ne pas le citer, et c'était tout naturel de regretter cet enfance que jamais nous ne retrouverons. Ce sentiment d'insouciance et de bonheur qui certes est illusoire mais qui nous fait vivre.
Je ne pouvais pas tellement l'empêcher d'y penser mais je pouvais quand même l'empêcher de quitter le Refuge. Elle serait certainement mieux ici qu'ailleurs, donc il fallait qu'il la persuade de rester. Lui aussi commençait à s'attacher à cet endroit et même à certains ou plutôt certaines élèves. Mais il valait mieux arrêter d'y penser trop intensivement, de peur que ça évolue trop vite dans ma tête.
Je lui lançai enfin un vrai sourire et enchaînai:

"Et bien c'est légitime mais je sais que tu te sentiras mieux ici..."

Je devais lui dire. De toute façon ça devait pas être très choquant pour une personne magique de voir un vampire alors autant se jeter dans le bain.

"Crois en mon expérience Eléna. Ca fait presque 3 siècles que je cherche des réponses à mes questions, alors je sais ce que je dis."

Je dévoilai alors mes canines affûtées et pointues un court moment, sans perdre ma mine calme. Maintenant j'étais dans une position de faiblesse voulue car je lui avais montré plus qu'elle, ce qui était sensé la mettre en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   Dim 1 Fév - 14:51

Topic clôturé pour inactivité, vous n'avez pas posté depuis un mois ou plus.

Si vous voulez rouvrir ce rp, n'hésitez pas à contacter un membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs synonyme de souffrance, compagnie synonyme de délivrance. [Ryujia Dragonstone / Eléna Robert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Celui qui croit savoir, n'apprend plus" [Ryujia Dragonstone / Merry Jones][Terminé]
» [TERMINÉ] Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer" [Ryujia Dragonstone/Anathème Vyrad]
» "En tuant le temps on blesse l'éternité" [Ryujia Dragonstone/Bonnie Flinfletcher] [TERMINE]
» "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu" [Ryujia Dragonstone/Iseul Yoon][Terminé]
» [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: