Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Si le doute résonne dans nos esprits, nos voix elles, résonnent toujours entre les murs [Mia Enily / Ashleigh Lunacy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Si le doute résonne dans nos esprits, nos voix elles, résonnent toujours entre les murs [Mia Enily / Ashleigh Lunacy]   Jeu 30 Oct - 20:18

Monter, descendre, monter, descendre, monter, descendre, monter … A chaque mot résonnant dans son esprit, Ash plaçait alternativement son pied gauche sur la marche du dessus, ou sur la marche du dessous. Ses yeux verts étaient fixés sur le milieu de l'escalier où il demeurait, plaçant alternativement son pied devant, puis derrière lui. Sa main était crispée sur la rambarde et tremblait légèrement, tandis que le chapeau haut de forme sur sa tête tremblait lui aussi, oscillant vers l'avant ou vers l'arrière, à chaque fois qu'il esquissait le geste de descendre ou de monter. Et le murmure insistant dans tête poursuivait : monter, descendre, monter, descendre, monter, descendre …

"Rha si tu te taisais, j'aurais plus de facilités à choisir !"

De sa main libre, il balaya l'espace près de son oreille, tentant de chasser l'esprit qu'il était le seul à voir et à entendre.

"Je me fiche que tu erres sur Terre parce que tu n'as pas su sauver ta petite sœur d'une chute mortelle, l’étreinte glacée de celle çi se rapprochant à chaque marche ! C'est pas une raison pour pourrir ma propre vie ! Dégage !"

L'insistant murmure s'éteignit, ponctuant ce dernier mot. Ashleigh demeura sans bouger, en équilibre sur un pied au milieu de l'escalier, le regard fou, les pupilles dilatées. Même sa main ne tremblait plus, comme si le froid qui l'agitait avait lui aussi disparu en même temps que l'esprit à la voix glaciale.

"Dégage … Gage … Engagement, promesse, rompue, os … Ha !"

Renversant la tête en arrière, le jeune homme éclata d'un rire cristallin et léger, charmant si on occultait ce qui avait provoqué le dit rire. Le chapeau, par on ne sait quel miracle, semblait défier la gravité en demeurant sur le dessus de sa tête.

"Voici la solution … Nous verrons si je monte ou si je descend !"

Avec souplesse, il se hissa par dessus la rambarde de l'escalier et sauta, précipitant sa chute vers le dallage du Hall. Il atterrit lestement sur ses deux pieds. Le chapeau, qui avait temporairement quitté la tête du jeune homme, rejoignit celle çi et çi déposa comme un oiseau qui suite à un trop long vol souhaite se reposer.
Chassant la poussière de ses vêtements du revers de la main, Ash leva doucement la tête vers le haut de l'escalier, retenant son couvre chef de sa main libre. Une moue empreinte de déception et de tristesse se dessina sur ses lèvres : vraisemblablement, il était de retour à son point de départ.

"C'était prévisible … Ce n'est pas grave. Je monterai la prochaine fois. Après tout il y a pleins d'escaliers, je peux peut être essayer d'en monter un autre ? Si toutefois aucun cadavre en manque d'affection ne vient perturber mon ordinaire !"

Il avait élevé la voix en prononçant ces derniers mots. Depuis sa sortie de l'asile, les morts lui parlaient beaucoup plus souvent. Des dizaines de voix résonnaient en même temps dans sa tête, sans qu'il ne sache démêler leurs pensées des siennes. Imaginez vous vous lever un matin, frissonnant de remords et de regrets parce que vous avez empoisonné feu le prince d’Autriche qui régnait en l'an 1456 … Absurde n'est ce pas ?
Nombreux étaient ceux qui se plaignaient de leur vie passée … Beaucoup d'autres encore venaient à lui dans le seul but de converser un peu. Ceux là, qu'il trouvait sympathiques, étaient d'une assez agréable compagnie. Souvent, Ash les avait invités a boire un thé. Néanmoins, long fut le temps à ce qu'il ne se vexe plus lorsque ses ectoplasmiques invités ne consommait pas la moindre goutte de leur tasse. Rien que d'y penser, un doux sourire se dessinait sur les lèvres du jeune homme. Puis il y avait les autres. Ceux qui le menaçaient de mort. Qui lui chuchotaient des horreurs à l'oreille, au cœur de l'écrin de velours qu'est celui de la nuit. Des horreurs qu'aucune oreille ne devrait entendre. Ceux qui le poussaient à céder aux pulsions morbides que lui provoquaient parfois ses crises de folies. Ceux qui prenaient plaisir à lui offrir des visions cauchemardesques, dans lesquelles il se retrouvait prisonnier d'un espace clos, étroit, où il avait l'impression d’étouffer, seul et abandonné de tous. Il avait beau implorer, supplier, pleurer toutes les larmes de son corps, le supplice ne cessait que lorsque l'esprit se lassait. Et qu'est ce que quelques heures dans l’éternité d'un fantôme ?


Ashleigh tenta de se remémorer les quelques papiers que l'on lui avait donné à son arrivé. Doté d'une mémoire remarquable, ce petit exercice ne lui paru pas incommodant. Sa folie était en effet loin de connoter la stupidité.
Sortant la montre à gousset attachée à l’intérieur de sa veste, il ne put que constater qu'il devrait être … En cours. D'accord. Mais où ? Et puis si ici aussi, les cours consistaient à subir des décharges électriques, sécher n'était peut être pas plus mal.

"Mal … C'est mal ce que tu fais … Tu ne sauras jamais recouvrer un état normal … Enfermes toi dans ta déchéance, fais nous part de tout tes vices … Tu n'est qu'un monstre …

Taisez vous !

Un monstre … Un vulgaire taré échappé d'un asile … Personne n'osera t'approcher … Tous te haïssent. Tu es condamné à rester seul … Tout seul !

Pitié …"

Le jeune homme se laissa tomber sur la première marche de l'escalier, se tenant la tête entre les mains. Son chapeau en tomba et roula doucement jusqu'au centre de la pièce.

Ash ne savait non plus différencier la voix des morts qu'il ne pouvait pas voir des voix qui parlaient dans sa tête, engendrée par la folie. Les larmes aux yeux, il demeurait ainsi , pitoyable, acculé contre les murs, le visage enfoui dans ses mains.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Si le doute résonne dans nos esprits, nos voix elles, résonnent toujours entre les murs [Mia Enily / Ashleigh Lunacy]   Mer 3 Déc - 20:52

Topic clôturé pour inactivité.


Merci de contacter un membre du Staff si vous voulez le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Si le doute résonne dans nos esprits, nos voix elles, résonnent toujours entre les murs [Mia Enily / Ashleigh Lunacy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si le doute résonne dans nos esprits, nos voix elles, résonnent toujours entre les murs [Mia Enily / Ashleigh Lunacy]
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia
» Discussion dans les cieux
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» [Fini]La liberté résonne dans l'âme des humains corrompus par ces lois factices....[PV Raclaw]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: