Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Jeu 23 Oct - 13:24

J'étais assise, les genoux contre ma poitrine à sangloter. Cet endroit était celui où Hoshi et moi nous étions rencontrés et je ne l'ai pas vue depuis ... Désoler... Je ne dois pas y penser ou même pas en parler ! Ça ... Ça me faisait bien trop mal d'en parler et d'y songer, il fallait que je me relève de ce coup dur. 

Je me relève enfin et essuie mes larmes, me frottant doucement les bras pour me fournir du courage. Je me souviens de tous les détails de cette nuit-là, la détresse dans son regard, la peur, l'angoisse, le bonheur ! Tous ces sentiments jamais associés c'étaient rejoins en une soirée.

Je secoue la tête et serre les dents, me souvenant de la douleur qui m'avait déchiré le coup quand il m'a mordu mais de la joie ressentit lorsqu'il c'était senti en pleine forme après sa, de la froideur pourtant si enivrante de sa peau et la caresse qu'il m'avait offerte parmi ma chevelure pour me remercier... Je l'aimais.

Je retombe à genoux et fond en larmes, il me manquait réellement ... pourquoi avait-il dû me quitter ? Pourquoi si subitement ?! Mon cœur me serrait et me tirait, je ne savais pas pourquoi il avait dû partir maintenant alors que notre histoire et nos vies avaient tout juste débuté ? Je soupir et sanglote encore, j'ai peur d'être seule à présent ... C'est insupportable de me sentir si faible ! 

Je reste à genoux, les bras autour de mon ventre, pencher vers l'avant, à me faire mal autant mentalement que physiquement, tandis que même les plus doux chants de la nature ne m’apaisent pas et me rappelle même sa présence auprès de moi, des heures durant, sans se prendre la tête et sans réfléchir à quoique se soit ...

Je relève les yeux, ayant entendue du bruit. Ai-je rêvé ? Sans doute. Peu de gens viennent dans ce coin-ci de la clairière, c'est assez sinistre et pas facile d'accès. Pourtant, j'aurais juré entendre des bruits de pas ? Dans le doute, le me redresse à peine et essuie mes larmes dans un dernier sanglot.

-Y ... Y a quelqu'un ? dis-je à semi voix haute.

[Event Jour, Avec Hoshi et Alou, on a créer se couple pour l’occasion et j'ai basé ce début de rp' d'après le rp' hors évent ici : http://refuge-rpg.forumactif.org/t292-la-nuit-temoin-muet-des-rencontres-alou-rey-hoshi-aoki ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Jeu 23 Oct - 14:37

Hoshi avançait, ses pas faisant doucement crisser les feuilles d'automne que le vent avait emportées avec lui, dans sa fuite de l'été, dans sa course vers la mort de la Nature.
Une brise glacée vint le faire frissonner. Il ne savait pas où aller, il était comme une marionnette tirée par des fils trop tendus qui l'empêchaient d'opposer la moindre résistance.

Son regard était vague, vide même. Il semblait regarder au loin, les yeux rivés vers l'horizon qui se teintait d'or et de pourpre. Pourpre était le crépuscule, pourpre comme le sang qui maintenait Hoshi en "vie". Sous peu, le ciel se couvrit totalement, comme une étoffe recouvre l'homme endormi, l'enveloppant dans une bulle de ténèbres en attendant que l'aube le chasse du monde infini des rêves. Hoshi ne cillait pas, tandis que la brume ténébreuse s'emparait de lui, le noyait dans les vastes abysses de l'enfer exilé.

Ainsi qu'un funambule, il avançait, suivant le chemin de son funeste destin. Quel jour était-on ? Quelle heure était-il ?
Hoshi n'en avait pas l'ombre d'une idée. Il tentait en vain de se répéter des choses essentielles.
Qui suis-je ? Hoshi....

Un blanc s'imposait en son esprit, doux contraste avec la dureté de la nuit noire qui s'installait.
Hoshi... Aoki...

Alou.... Pourquoi ce prénom lui venait-il en tête ? Un mal de crâne poignant le terrassait, tandis qu'il plissait les yeux sous la douleur, commençant tout juste à ciller. Alou... Rey...
Une larme glissa sur sa paupière opaline pour se perdre dans la densité du sol terreux qui semblait se dérober sous ses pas.

Alou.... Qu'il avait rencontrée dans la clairière. Alou au passé miséricordieux, Alou la bienveillante, la douce... Hoshi leva une main lourde vers ses tempes, tentant de guérir cette douleur cinglante. Il ne se souvenait plus de rien, tout était anéanti. Tout sauf elle.
L'amour qu'il lui portait était évident, s'était imposé sans qu'il ne puisse rien y faire.
Ses yeux resplendissant de gentillesse, sa façon d'être. Tout lui plaisait en elle.

Le crépuscule était presque là, tel une vague furieuse qui emporte tout avec elle, ne laisse que l'anéantissement des sentiments obscures qui noircissent le coeur des hommes à coup d'encre de chine. 
Que resterait-il de cette joie soudaine, de cette passion flamboyante d'un amour naissant ?
De cette addiction irrépressible, de ce continuel sentiment de crainte, cette peur qu'il n'arrive malheur à Alou ?
Comme si elle était son âme soeur...
Mais un vampire possédait-il une âme ?

Un rictus vint déformer le si beau sourire d'Hoshi, tandis qu'un rire satanique lui échappa bien malgré lui, résonnant comme un orgue annonçant le deuil.
Le deuil de l'être déchu qui devenait plus ange à chaque minute.
L'enfer tentait de reprendre ses droits sur Hoshi, de l'entraîner dans les noirs abîmes du monde souterrain.

L'amour qu'il éprouvait pour Alou lui pesait plus lourd à chaque pas. Sa vue se troubla un instant, tandis que le vertige le gagnait. Il vacilla, chancela un peu, puis s'affala au sol dans un bruit mat. A l'instant même où sa douleur atteignait le paroxysme, ses yeux se révulsèrent tandis qu'il commençait à trembler étrangement.

Il se souvenait à présent. Aujourd'hui, c'était le 30 octobre, et demain serait la fête des morts. Ce fut avec cette pensée, suivit d'un regard vague sur le ciel qui s'était teinté d'un noir de jais, qu'il se souvint. Aujourd'hui était le 31.
Noir total. Enfer de perdition.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, il était différent. L'aube lumineuse, pourtant de bonne augure (disait-on), ne présageait rien de bien pour un ange déchu comme lui. La vive lumière matinale lui fit cligner des yeux, tout vampire qu'il était. 
 
Il essaya de se rappeler ce qu'il faisait ici, mais en vain. Il avait tout oublié, il ne savait plus rien, ni son prénom, ni celui de la femme qu'il aimait.
Il se releva avec une force insoupçonnée, et marcha d'un bas décidé vers la clairière.
Il finit par arriver à l'endroit vers lequel son esprit le guidait.
Un sourire étira ses lèvres et ses yeux rubis scintillèrent d'un éclat sinistre.

Son regard s'attarda sur les émeraudes des yeux d'Alou.
"Ce n'est que moi..." susurra t-il.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Jeu 23 Oct - 17:08

J'entends quelque chose dans un bruit sourd au sol, je me relève et approche de la source du bruit, d'un pas très prudent. Je tombe soudain en arrête quand je vois apparaître à travers les feuilles, quelqu'un que je ne pensais jamais revoir, quelqu'un qui a pourtant disparût de ma vie, quelqu'un qui était tellement important à mes yeux que le perdre avait été horrible et pire encore, quelqu'un qui faisait un immense plaisir de revoir ...

"Ce n'est que moi..."

Hoshi ! C'était Hoshi ! Une immense vague de plaisir m'envahis, un soulagement sans fin apaise mon coeur, les larmes remontent, mais pas de douleur cette fois, des larmes de soulagement. Je souris et sent une larme perler sur l'une de mes joues, cependant, je m'en fiche. Trait pour trait c'est exactement Hoshi ... Mais en regardant son air, un genre de peur me prend soudain. 

Il me regarde comme un fauve. Était-il en grand manque de sang ? Ce regard si agressif, je ne l'avais jamais vue chez Hoshi et pourtant, je le connaissais presque par coeur ... Je fais un pas en arrière en déglutissant légèrement : 

-Hoshi... Tu ... Tu es sûr que ça va ? dis-je en tremblant un peu.


[Désoler, c'est cours]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Jeu 23 Oct - 19:57

Hoshi n'était plus en mesure de délibérer par lui-même. Qu'allait-il advenir de lui ? Il n'avait plus vraiment conscience de lui même, comme ressortant d'une errance éternelle. Il avait perdu la vie, mais l'avait retrouvée. Comment était-ce possible ?
Il l'ignorait, et n'y pensait même pas sur l'instant. C'était comme si quelqu'un avait pris possession de son corps, le contrôlait, l'obligeait à faire des choses qu'il n'aurait jamais faites.

Alou, telle une princesse, se tenait devant lui, ses longs cheveux charriés par la douce brise d'automne. Une brume blanche enveloppait toute entière sa bien aimée (même si sur le moment ce n'était pas le première chose qui lui venait à l'esprit).
Il avait soif, une soif dévorante le rongeait, comme après une très longue diète. On ne pouvait plus rien tirer de son humanité passée.

Pourquoi n'avait-il pas pu demeurer mort ? Hoshi aurait juste regretté Alou, et peut être deux trois autres. Mais il n'aurait pas souhaité vider de son sang la frêle Alou.
Il s'avança vers elle.

"Ca ne va pas..." lâcha t-il dans un accès de lucidité. Ses yeux oscillaient entre le rouge rubis et le noir profond. Comme si en lui s'opérait un duel permanent entre le bon Hoshi et le monstre assoiffé de sang. "Alou..." Sa voix était redevenue douce.
Son crâne semblait en feu, il avait mal. Il se tâta un instant la tête, dans l'entre d'eux de sa personnalité.
Et il bascula.
"J'ai soif..." c'était à la fois un murmure et une supplique. Mais c'était aussi une sorte d'ordre.
Ses jambes le menaient jusqu'à elle.
Comme auparavant, sa main se leva, caressant ses cheveux. Sa main tremblait légèrement, ses yeux scintillaient, envahis par le tressautement du désir qui prend place à mesure qu'il s'approche d'elle.
Il tente de se contrôler. Souviens-toi, ce visage...Alou... Elle est ton amour...


Pourtant, ses lèvres tremblent l'espace d'un instant, et il la ramène contre lui, dans une étreinte serrée.
Il aurait pu lui dire qu'il l'aimait plus que tout au monde, qu'il en souffrait d'être loin d'elle l'espace d'une seconde.

"Je t'aime Alou..." Murmure sincère, sa voix se brise un peu et se prolonge un peu, comme un souffle ininterrompu.

Il la sent contre lui, il voit sa nuque dégagée par la main avec laquelle il a dérangé ses cheveux.
Ses yeux virent au noir profond et il se penche sur elle. Ses lèvres se posent sur les siennes dans un élan de passion. Ses lèvres glissent vers son cou, et ses dents percent la peau fragile. 

Il cligne des yeux, la serrant contre lui. Il a changé, retour à l'animalité originelle du vampire. Il s'abreuve de son sang, le plaisir est infini, le déborde, le submerge.
Il ne se contrôle plus, il est ivre, contrôlé par le diable.

Sa passion, loin de s'éteindre, se fait plus intense; lui qui n'avait jamais aimé boire du sang.
Il comprend à présent ce plaisir bestial recherché par les vampires qui traquent leur proie.
Il boit, il a perdu la notion du temps. En son coeur, deux parts se battent, s'affrontent. Comment va t-il pouvoir résister alors même qu'il y prend tant de plaisir ?

Arrêtes de boire son sang.... Tu aurais déjà du arrêter... Tu vas la tuer...
Les pensées contradictoires s'affrontent en lui. Hoshi aime Alou, mais son alter ego ne semble pas d'accord pour cesser sa rasade compulsive.
Sa force se décuple et il essaye de s'arrêter.

Le temps s'est arrêté... Qui doit gagner entre Dieu et Satan ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Jeu 23 Oct - 21:44

"Ca ne va pas..." 

Par réflexe, je me baisse très discrètement et ramasse une pierre que je dissimule dans mon dos, il m'inquiète réellement ! Il n'est pas le Hoshi que je connais et étant de nature inquiète, il me fait étrangement peur ...

"Alou..."

Sa voix était soudain redevenue douce et semblable à celle du Hoshi que je connaissais, j'avance d'un pas et me penche de côté pour tenter d’apercevoir son visage, en vain :

-Hoshi ? Regardes moi ...

Il pose ses mains sur son crâne en grimaçant, il est terriblement pâle ... Je ne le reconnais plus du tout et il ne semble même plus m'entendre.


"J'ai soif...''


Je suffoque malgré moi et recule à nouveau, sa voix avait une intonation terriblement autoritaire et ne semblait pas me laisser le choix, j'allais partir lorsqu'il s'avance à grande vitesse vers moi pour se tenir face à moi, je tremble de tout mes membres alors qu'il s'approche dangereusement de moi.

"Je t'aime Alou..."


Un sanglot s'échappe de ma gorge quand il me colle contre lui et prononce ces mots ... J'ai peur, infiniment peur et tandis que sa main de glace traverse mes cheveux pour venir dégager ma nuque, je sais se qu'il va se passé ...

-Hoshi je t'en prie tu me fais peur ...

Mais je vois bien qu'il ne m'entend plus, il m'embrasse comme pour me dire adieu, puis laisse ses lèvres filer contre la peau de mon coup, à se moment je suis persuadée que je vais y passé, il va me mordre et sans aucun doute avec bien plus de soif et de violence que la toute première fois.

Ses crocs percent ma peau alors qu'il me tient contre lui avec force tenant ma tête de l'autre côté pour que je ne bouge pas alors qu'il commence à boire mon sang et qu'une douleur deux ou trois fois plus grande que ma première morsure. Un cris de douleur résonne alors que je m'accroche à lui en suffoquant : 

-Hoshi ! Tu me fais mal arrête !


Il ne m'entend toujours pas, je me débat mais plus je me débat et plus il boit, plus son étreinte se fait puissante. Je serre la pierre tenue dans ma main, espérant qu'il allait s'arrêter avant que je ne l'utilise mais il fait encore la sourde oreille ...

-Hoshi je t'en supplie stop ! Tu me fais trop mal, t-tu ne sais pas se que tu fais, tu n'es pas toi-même !

Je serre mes doigts sur la pierre et le frappe avec, pas assez fort pour l'assommer mais juste assez pour qu'il me lâche. Je n'arrive pas à croire ce que j'ai dû faire pour le calmer et le faire lâcher prise, ma main se plaque contre sa morsure alors que les larmes se déchaînent sur ma joue. 

Je comprend par cet acte qu'il n'est plus lui même et que je n'arriverais pas à le calmer, je reste planter face à lui, espérant l'avoir calmer mais lorsque son regard se replante dans le miens je ne peux même plus le supporter et lâche la pierre pour m'enfuir. 

Je me met à courir mais je sais déjà que j'aurais dû fuir dès le début ou juste après l'avoir frapper au lieu d'attendre de voir s'il allait bien ... Je savais qu'il courrait plus vite que moi, j'avais intérêt à m'enfuir vite ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Sam 25 Oct - 12:21

Hoshi avait pourtant essayé de refréner cette pulsion sanguinaire qui naissait en lui, s'accroissant à mesure qu'il s'abreuvait du sang de la douce Alou. Au départ, elle ne résista que peu, puis, elle s'agita, tentant de se délivrer. Elle asséna un coup à Hoshi. Une pierre... Elle n'avait pas frappé fort mais cela suffit pour qu'Hoshi lâche prise, et tombe à la renverse, s'affalant sur le sol froid.

Alou lui avait parlé, mais qu'avait-elle dit ? Hoshi fronça les sourcils, il n'avait pas pu la comprendre. Il n'avait vu que ses lèvres remuer, elle semblait effrayée... Un instant de lucidité avait suffi à Hoshi pour s'attrister de la frayeur qu'il avait lue dans son regard aussi dense que la mer. Puis, le monstre enfoui au plus profond de son être se débattit un instant, grogna, rugit, tentant de refaire pleinement surface.

Et Hoshi, fatigué de lutter, et pas un accès de faiblesse, le laissa prendre le contrôle de son être.
Il porte sa main à sa tempe, où un filet de sang perle. Il l'essuie d'un revers de main, n'y prenant pas garde. Il se redresse juste assez vite pour voir Alou s'enfuir en courant.
Alors, comme un robot, il se relève, pas naturellement. Il sourit, d'un sourire diabolique qui contraste avec son expression habituellement douce.

Il s'élance à sa poursuite, laissant sa puissance de vampire le dominer. Il sent le vent dans ses cheveux noirs comme la mort qui guette peut-être Alou. Le démon en lui souhaite la tuer, la détruire, la vider de son sang. Sentir encore et encore ce sang le renforcer, lui donner la force qu'il recherche.

Il la rattrape fatalement et l'attrape par le poignet, l'entraînant sur le sol dans sa chute. 
Il la maintient plaquée au sol, ses yeux rouge sang étincelant d'un plaisir insensé, celui de l'avoir rattrapée, de la dominer de sa force vampirique.

"Ne me fuis pas..." Lui susurra t-il.
Il écarta les cheveux qui étaient venus se coller à son visage, dégageant son doux visage de princesse.
"Tu es si belle...." 
Ces paroles auraient pu venir d'Hoshi mais il était certain qu'il n'en était pas l'auteur.
Jamais il n'aurait ainsi agi avec elle. 

"Reste avec moi." lui demanda t-il dans un ordre. Hoshi ne donnait jamais d'ordre, il avait horreur de faire valoir sa nature.
Un rictus vint gâcher son visage d'ordinaire si harmonieux.
Ses mains toujours refermées sur les poignets d'Alou, il se penche vers elle, pour lui voler un baiser, puis un autre, et ses lèvres s'égarent dans l'ivresse qui le saisit.
D'un seul coup, le sang ne l'attire plus tant que cela. Mais le corps d'Alou, en revanche.

Il sent ses formes sous son corps qui la maintient au sol. De sa main gauche, il maintient les deux mains d'Alou contre le sol et l'autre glisse sur son corps, le caressant. Il sentit sa poitrine, son ventre plat, ses hanches. 
Elle semble effrayée, et c'est peut-être ce regard qui permet à Hoshi de s'arrêter un instant, alors qu'il s'apprête à lui arracher ses vêtements.
Sa main reste en suspens, sur ses vêtements.

Il revoit l'Homme qui viole Alou enfant. Mais à la place du dos de l'Homme, il voit se dessiner son propre profil. Un frisson le parcourt et le choc que lui procure cette vision lui fait lâcher prise.
Il a reprit conscience l'espace d'un instant, un moment inattention qui permet à Alou de lui échapper.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Sam 25 Oct - 13:14

Sa main se serre avec force contre mon poignet et me jette au sol, m'immobilisant sans plus attendre sous son poids.
Je cherche évidement à me débattre de toutes mes forces ... mais mes forces sont bien moindre face à un vampire.
Je vois son sourire autre fois si parfait à mes yeux, représenter un dégoût immense à présent.
Son regard si dure se plonge dans le mieux alors qu'il immobilise mes bras comme si je n'avais pas de force du tout.

"Ne me fuis pas..." 


Sa main vint doucement dégager ma chevelure, alors que je le vois baisser les yeux sur mes lèvres et mon coup avec un air d'appétit au visage.

"Tu es si belle...." 


Venant d'Hoshi, ces paroles m'auraient emplis de joie, cependant, ce n'est pas Hoshi. Sa façon de parler, de me regarder, d'agir ! Ce n'est pas lui !

"Reste avec moi."


Cet ordre me fit trembler, il ne m'en avait jamais donné et avait toujours respecter mes besoins de libertés, pourquoi était-il ainsi ? Son regard divague, il rapproche d'un coup mes mains pour le immobilisés dans une seule des siennes. J'aurais parié qu'il allait me mordre, mais non. Il glisse sa main le long de mon corps, le regard promeneur, c'est là que je panique le plus. Je me débat furieusement, commençant à laisser plusieurs larmes coulés. 

Il m'embrasse mais je ne réponds même pas à ses baisers, trop affoler pour ça. Il glisse sa main le long de ma poitrine et contre mon ventre pour terminer sur mes hanches, mais je ne sais pas pourquoi, un immense spam le secoue, l'arrêtant dans ses idées perverses et me laissant libre pour pouvoir m'enfuir, je ne me fais pas prié et m'enfuis à nouveau, cette fois, sans attendre qu'il aille bien ou qu'il ne se lève, je détalle en courant et en hurlant :

-Au secours ! Au secours ! Y a pas quelqu'un qui peu m'aider ?!


Je savais que je criais en vains mais pourtant, j'essayais. Ne l'entendant plus derrière moi, je m'arrête près d'un arbre assez large et m'assois à ses racines, le coeur battante, la respiration très courte et haletante. Je n'en pouvais plus ! La panique, le sprint, le sang en moins ... Tout ça ne jouer pas en ma faveur, j'avais trop peur, je n'en pouvais plus, je me contente de rester plier en boule et de faire le moins de bruit possible, tentant au mieux de reprendre mon souffle.

-Respire ... respire ... calmes toi Alou tout vas bien aller, c'est un vrai cauchemar tu vas te réveiller ... murmurais-je, m'étouffant presque à chaque respirations.


Je regarde mes mains et panique d'avantage, elles sont souiller de sang. De mon sang quand je me suis essuyer le coup après sa morsure, son sang après l'avoir frapper avec la pierre. Mes mains se mettent à trembler malgré moi. Se sang, il va le sentir, il va me retrouver et me tuer ... Sans plus réfléchir, j'enlève ma chemise et essuie le sang de mes mains dessus, je l'abandonne près de l'arbre et repars en courant dans le sens opposé, espérant qu'il ne devine pas ma feinte.

Quand je finis à nouveau essouffler, je tombe sur le côté, recroqueviller contre un arbre. Tout mon corps trembler comme une bête effrayer, je me roule en boule et sanglote, essayant de le faire en silence si possible... J'ai tellement peur et j'ai tellement mal ! Autant mentalement que physiquement c'est une réelle torture ... On ne peut pas l'imaginé temps qu'on ne l'a pas vécu ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Mar 28 Oct - 14:47

Hoshi n'avait retrouvé que l'espace d'un instant sa lucidité. Puis elle l'avait entièrement quitté.
 En rage, il s'élance, poursuivant Alou, d'une rapidité comparable à celle d'une panthère qui traque l'innocente et chétive gazelle. La gazelle -Alou - lui échappe. Plus pour longtemps, ma belle... songea Hoshi, dans un état seconde d'alerte intégrale. Tout son esprit était en ébullition et il débordait d'une énergie malsaine, déployant son aura maléfique au-delà du chemin qu'il empruntait.
Ce chemin, c'était son destin, le net déroulement de la vie. Bientôt, il parvint à un arbre massif et son coeur sembla s'arrêter un instant.

Suspendu dans le vide intersidéral de sa pensée volage - qui oscillait entre un amour hyperbolique envers Alou et son désir maladif de la tuer -, Hoshi stoppa net sa course. Là, parmi les feuillages témoins de la mort de la Nature, il trouva une chemise maculée de sang. Son odorat ne l'avait donc pas trompé. En effet, ses sens olfactifs s'étaient activés dès lors qu'il était parvenu à l'embranchement des chemins, lui indiquant l'endroit vers lequel s'était dirigée Alou.

Le jeune vampire eût un rictus, suivit d'un rire glacial et se saisit de la chemise. Il huma l'odeur encore si fraîche et savoureuse du liquide maudit et posa ses lèvres sur le tissu. S'y mêlaient dans un nectar parfaitement uni le sang d'Alou et le sien. Réunis par le sang, faisant d'eux un seul et même être, entraînant Alou dans la perversion infinie de l'être déchu à jamais, qui s'enlise dans le péché originel.

Hoshi, gardant la chemise à la main, se remit en quête de sa proie, bien plus éclairé sur l'endroit où elle était partie. Il pouvait presque la voir, recroquevillée dans les racines noueuses d'un grand arbre, maître de la forêt, mais aussi de la vie...
Hoshi rit en songeant à cela, plus une parcelle d'humanité ne se faisait ressentir dans cette moquerie malsaine...
Les arbres s'attribuaient le CO2 qui composait l'air, et rejetaient l'O2, qui était, lui, si indispensable à la survie des humains. Mais, ainsi que l'arbre se décharne et meurt plus à chaque instant que le vent d'automne emporte avec lui, l'Homme semble dépérir, aspirant au printemps qui revient peu après.

31 octobre, début de ce long et funeste parcours vers la mort. Hoshi ne court plus, il sait qu'Alou l'attend, incapable de poursuivre sa fuite vers l'orée de la forêt, en somme, vers la vie.
Elle a donc décidé de se livrer à la mort qui lui tend les bras, et Hoshi en est presque déçu en même temps qu'il s'en réjouit.

Ca y est, il la voit presque... 
Son coeur se met à battre violemment dans sa poitrine, une brusque pulsion le saisit. Il allonge le pas, il a envie de boire son sang, de goûter à sa chaire fraîche et pure -pourtant déjà salie et bafouée-, d'un seul coup il s'excite pour la mort, le sang, la violence.

Il n'est plus du tout lui-même. Il est le diable, celui qui rit devant la mort, la défie car elle l'a déjà emporté loin sur le chemin du déshonneur humain.
"Alou...."
Son murmure s'est teinté de sombre, oscillant entre l'envie qui le ronge et la colère qu'elle lui ai échappé.

"Tu seras mienne pour l'éternité, ensemble...."

Sur ses mots funestes, il la rejoint, et pose sur elle son regard d'acier que l'on coule; rougeoyant des chaleurs torrides de l'enfer, que l'on voit dans ses yeux.

La mort approche, elle n'est jamais bien loin ....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Mar 28 Oct - 21:20

Il est là. Tout prêt. Je le sent ... Mon coeur s'emballe ? Non, il reste étonnement calme alors que j'entends les feuilles craquer sous ses pas lourd et provoquant.
Mon regard émeraude est plongé dans le vaste vide, fixant la forêt qui serait mon dernier endroit visité. La mort m'avait toujours inquiéter, mais maintenant, je trouve sa apaisant. Ma peur se mêle en une étrange sensation de sérénité, alors que mon corps entier fini par se calmer. 
Je ne suis plus fatiguer, je pourrais partir en courant, mais rien n'y fait, je veux rester ici ...

Il fini par apparaître dans mon champ de vision, en osant un regard vers lui, je constate qu'il tient ma chemise ensanglanter à la main...
Froid et vil prédateur que je ne reconnait pas, il me toise de son regard ardent de désire.
Désire de me prendre, comme il avait commencé à l'espéré, désire de me tuer, comme il avait commencé à m'attaqué, désire de me garder avec lui, comme autre fois il l'avait rêver.

Mes yeux se closent tendit que je me détend, mon corps s'étirant légèrement pour ne plus être en boule.
Je tente d'affronté son regard et y parvient. Il me regarde avec vice tandis que je le regarde avec dégoût. Il souhaite me mordre ? Me tuer ? Me violer ? 
Qu'il y aille. Je suis résigné.
Un instant je desserre les bras autour de ma poitrine pour reprendre un immense bol d'air dont je me privé à m'en compresser les poumons, alors qu'il semble tenter de me parler.

"Alou...."

Chaque fois qu'il prononcé mon prénom, c'était une torture morale qui s'emparer de mon cœur et le tirer, comme pour l'arracher de ma poitrine.
Son désir fauve était effrayant ? Non, il me faisait pitié. Une pitié qui se changer bien vite en peine et même si tout les efforts du monde essayer de le cacher, tout comme ma peur, il devait le sentir.

"Tu seras mienne pour l'éternité, ensemble...."


Sur ses mots il s'approche moi. La mort semble se pencher sur moi, alors que je la regarde droit dans les yeux, un aplomb incroyable dans le regard. Vous connaissez l'abandon ? L'envie de mourir et de laisser son corps sombré dans les ténèbres ? Non. Moi non plus.
Je me saisis de la branche près de moi et lui fracasse de plein fouet dans la gorge, étant encore à genoux après avoir eu l'idée que je ne me battrais plus, je lui donne un coup de talon dans le sternum pour l'envoyer à terre.
Je tend la branche devant moi et dit d'un ton autoritaire :

-Touches moi encore Hoshi, je te promets que tu vas en prendre plein la gueule ! 


Mon coeur était fendue en deux, j'avais mal sur chaque parcelles de mon corps et trembler comme une feuille, j'étais faible, mais je devais à tout prit avoir l'air en bonne santé.
Le bâton était tendue vers lui alors que l'adrénaline me tenait encore debout, quitte à mourir, je préfère mourir en me battant et malgré les coups déjà présent sur mon corps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Dim 16 Nov - 10:21

Hoshi resta un instant paralysé par la réaction d'Alou. Il n'avait pas imaginé qu'elle agirait ainsi, certainement. Elle parvenait encore à se défendre, malgré ses blessures, et ce qu'il lui avait déjà fait. Cela surprit Hoshi. Un éclair de lucidité passa dans son regard, lorsque ses yeux se posèrent sur la jeune femme qui se tenait devant lui. Tout sembla s'arrêter l'espace d'un instant.
Un long silence suivit la menace d'Alou. Hoshi ouvrit la bouche, comme pour parler, toujours un peu sonné.
Mais, plus que le choc d'être ainsi tombé, ne s'y attendant pas du tout, il s'étonna de la réaction virulente et vive d'Alou. Il cligna des yeux. Un décor, une forêt .... Le ciel blanc qui se teintait d'encre au fur et à mesure que le jour progressait sur le long chemin de l'enfer.
Les yeux d'Alou... La fureur d'un océan, et la puissance d'un torrent.
Que se passait-il ? Le jeune homme ferma encore une fois les yeux, puis les rouvrit. Il était incrédule. Son regard n'exprimait plus rien de violent, il était désemparé.
Pour la première fois, il sembla réellement affligé par l'état de santé d'Alou. Elle saignait à plusieurs endroits, elle était salie de terre sombre, qui se mêlait au vermeille de son sang, et de celui d'Hoshi. Ses yeux verts, comme deux émeraudes tentant de reprendre le dessus sur cette allure d'outre-tombe, cette allure de rescapée de l'Enfer.

Mais c'était ce qu'elle était n'est-ce pas ? Rescapée de l'enfer...
Les mains d'Hoshi étaient maculées de sang, un sang rouge qui lui collait aux doigts et dont l'odeur à présent nauséabonde lui montait à la tête. Le jeune homme pâlit en tendant ses mains devant lui, tremblant légèrement. Il lâcha la chemise qu'il tenait.
"Alou..." Sa voix n'était plus une menace, mais une supplique.
Il n'avait plus cette volonté de la tuer qu'il avait ressentie auparavant.
Pourquoi avait-il agi ainsi ?

Il était confus. Il s'humecta les lèvres, qui commençaient à sécher, et y trouva des restes de sang humain. Il mordit sa lèvre inférieure, réprimant un haut-le-coeur qui menaçait de le saisir.
Un haut-le-cœur de dégoût profond.

Il se dégoûtait, dans sa condition, dans son être et dans ses actions.
Il ne se releva pas, il se contenta de regarder Alou, d'un bref regard. Puis il baissa les yeux à nouveau vers ses mains ensanglantées.
Une larme roula sur sa jour, avant de se perdre dans le vent traître qui l'emporta, caressant au passage les cheveux d'Hoshi. Noirs, comme les plumes d'un corbeau, oiseau de mauvaise augure....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   Mar 23 Déc - 21:15

Je pense que le rp' est fini ^.^
Revenir en haut Aller en bas


Je suis...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Finir ou tout a commencer ... [Alou Rey / Hoshi Aoki] [Event Jour]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'eau est source de la vie... Mais un vampire est-il vraiment vivant ? [Adriel Layne/Hoshi Aoki]
» Aoki G. Ishii : un pirate libre ! [En cours]
» Il faudrait avoir perdu tout esprit de rigueur pour définir le Romantisme || ft. Roxane
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: