Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Dim 12 Oct - 21:03

Octavie essuya ses mains mouillés sur son tablier et pris l'argent que lui tendait sa cliente d'un âge plutôt avancé. Elle déposa le billet dedans et se mit à la recherche de la monnaie. Et oui, la monnaie se faisait rare chez elle et dès qu'elle en avait besoin, elle n'en possédait plus. Heureusement, cette fois-ci, il lui restait pile poil ce qu'il fallait. 

Aucun clients ne semblait vouloir entrer dans sa boutique. Elle s'empara donc des clefs de la porte et sorti un billet de 20 euros en main, bien décidé à l'echanger contre de la monnaie. 

Elle ferma la porte à double tours et entra dans la boulangerie voisine, s'approchant du comptoir. La boutique avait l'air de bien tourner car elle dut faire la queue quelques minutes. Une fois que ce fut son tour, elle posa une main sur le meuble et tendit le billet au jeune boulanger.

"Excuses-moi de te déranger, je suis la fleuriste d'à côté, aurais-tu la monnaie sur vingt euros, je suis à cours. Je te prendrais bien aussi un pain au chocolat, on m'en a vantés les mérites!"


Dernière édition par Octavie Serge le Dim 7 Juin - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Dim 9 Nov - 23:02

Antonio tendit la monnaie à la vielle femme avec un sourire. Elle était gentille cette petite vieille, il était ravie que sa famille aille bien. Oui, il aimait prendre des nouvelles de ses clients. Il se demanda si son amie Elfe passerai aujourd'hui. Il lui semblait qu'elle n'avait pas cours mais peut-être elle allait préférer passer du temps avec sa petite amie. Petite amie. Cela lui faisait bizarre que Malika soit en couple avec une jeune fille, une humaine qui plus est. Cela ne le dérangeait en aucun cas, il n'était simplement pas habitué à ce genre de fréquentation de la part de la rouquine.

Il rangea la monnaie dans la caisse machinalement puis regarda s'il lui restait des pains au chocolat. Ses pains au chocolat se vendaient relativement vite. Qui aurai pensé qu'une spécialité française ferai le succès d'un espagnol? Pas lui en tout cas.

Le tintement de la clochette le sortit de ses pensées. La porte venait de s'ouvrir sur une jeune femme. Il y avait encore deux ou trois clients devant elle.

- Et bien Monsieur, que souhaitez-vous? sourit le jeune boulanger

L'homme en question ne devait pas dépasser les vingt-cinq ans, son aura le montrait bien. Cette lueur rouge au niveau de son visage le montrait bien. Il voulait une baguette du chef, il le complimenta sur son choix en lui tendant la baguette de pain. Il lui souhaita bonne journée en récupérant sa monnaie. La cliente suivante souhaitait des macarons, mais il n'en avait plus.

- Je peux peut-être vous proposer ces biscuits à la place. proposa-t-il afin que cette cliente ne ressorte pas les mains vide

Il était un commerçant, il était normal qu'il cherche à vendre sa marchandise. La cliente refusa gentiment en souhaitant une bonne journée au brun. Plus que une cliente et il prendrai sa pause pour le déjeuné.

La jeune femme dégageait une aura qui lui était familière, il l'avait surement déjà croisée quelque part dans le coin.

- Bien sur, je devrais te trouver ça. sourit-il

En disant cela il avait ouvert sa caisse en commençant à compter la monnaie. Lors ce qu'il eu atteint les vingt euros il les tendit à la jeune femme en prenant le billet pour le glisser dans sa caisse.

- Tu voulais également un pain au chocolat il me semble.

Il se dirigea vers les pains au chocolat en en prenant un pour le mettre dans un sachet. Il tendit directement le sachet à la fleuriste.

- Cela fera vingt centimes pour toi. fit-il

Il se dit que vu le succès que connaissaient ses pains au chocolat, il ferai mieux d'augmenter le prix. Il n'allait pas le faire de suite, il réfléchirait chez lui avant.

- Dit voir, on ne se connaitrait pas par hasard? J'ai l'impression de t'avoir déjà vue.

Il ne pu s'empêcher de le lui demander, cela le perturbait trop cette impression.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Lun 10 Nov - 18:33

Le jeune homme fouilla dans sa caisse et en sorti la monnaie. Elle l'a prit en lui adressant un grand sourire. Puis, en ayant extrait vingt centimes, elle rangea le reste dans sa poche de tqblier noir encre. Elle remit ses cheveux en arrière par la même occasion puis se saisit du sachet que le garçon lui tendait.

- Dit voir, on ne se connaitrait pas par hasard? J'ai l'impression de t'avoir déjà vue.

En y regardant de plus près, c'est vrai que ce regard et ce visage lui était familier. Elle se saisit d'une main de l'homme et l'enserra de ces deux siennes égratignés partout à force de manipuler les fleurs. Elles étaient grandes, chaudes et réconfortantes. Les yeux clos, elle se concentrait  sur l'histoire du garçon, en commencant par le passé. Elle fut troubleu de se voir elle même dedans. la vision dura quelques minutes. Finalement, elle devoila ses yeux, les écarquillants.

- Ant-ant-tonio! Ri-ien n'a changé.

Cette histoire l'avait toujours troublé, elle ne savait pourquoi. Elle serra la main du garçon de ses petites mains froides et planta son regard dans le siens. Elle se voyait toujours dans l'avenir du garçon mais ces passages là restaient flous et ça la perturbait plus qu'autre chose de ne pas savoir pourquoi. Seulement, seul le vécu lui ferait découvrir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Mer 10 Déc - 19:59

Antonio rangea la pièce que la jeune femme lui tendait dans la caisse. Puis, en contournant le comptoir, il rejoignit la jeune fleuriste. Il s’étonna de sentir les mains fraiches, légèrement égratignée surement à cause de la manipulation des fleurs, entourer la sienne. Il fronça les sourcils lors ce qu’elle ferma les yeux. Encore une impression de connaitre cette attitude.
Puis, comme un flash, lors ce qu’elle prononça son prénom en rouvrant ses yeux. Ses iris marron, il s’en souvenait. Il les avait déjà vu auparavant. Il ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit en la regardant.

 - Octavie, c’est bien toi ? douta le jeune homme

 Il revoyait parfaitement une petite fille brune en classe d’élu, pendant ses années au Refuge, lui prenant ses mains pour essayer son pouvoir. Sans vraiment savoir pourquoi, il prit la jeune fille dans ses bras. Il ne l’avait pas revue depuis… Depuis qu’elle avait quitté le Refuge, il y avait trois ans de cela.

 Il repensa alors que depuis qu’il était parti, il n’avait revu personne du Refuge. Sauf Malika mais elle ne comptait pas vraiment vu que c’est elle qui venait lui rendre visite avec sa petite amie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Ven 12 Déc - 20:33

Il contourna le comptoir et vint se camper face à elle pendant qu'elle lisait dans sa mémoire. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, il semblait la chercher des yeux et lui posa un question. Elle eut juste le temps d'hocher la tête avant de se retrouver coller contre le torse de l'homme et de sentir ses bras autour de ses épaules frêles. Elle eut un mouvement de recule avant de se souvenir qu'au pire, elle savait son histoire et qu'elle pourrait bloquer son esprit pour pas que ses visions l'assaillent. Elle sourit. Elle se rappelait du garçon qu'il était avant, un peu gringalet et gentil. Il avait pris pas mal de muscle.

- Contente de te revoir Antonio! Bon, qu'est-ce qu'on fait, on va pas rester comme ça pendant des heures!

Elle s'éloigna de son ancien camarade. Les contacts physique n'avaient jamais été son trip, sûrement à cause de ses visions. Elle sourit au garçon espagnol droit dans les yeux avant d'enserrer le garçon. Bizarrement, il lui avait manqué...
Revenir en haut Aller en bas

Fondateur

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : Marié à Namu <3
Féminin Messages : 81
Points : 2147483480
Date de naissance : 23/04/1998
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 19
Localisation : En train de promener son poulpe domestique


MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Sam 7 Fév - 12:16

Topic clôturé pour inactivité. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://refuge-rpg.forumactif.org

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Ven 29 Mai - 22:01

Antonio sourit à l'entente des mots de la jeune femme. Il n'était pas si proche d'Octavie que cela à l'époque du Refuge. Pourtant la revoir lui faisait du bien, cela lui faisait plaisir. Le garçon regarda sa montre pour voir l'heure qu'il était. Il commençait à avoir faim, le gargouillis de son ventre le prouvait. Il fit cependant comme si de rien n'était et regarda Octavie. Elle était aussi jolie que la dernière fois qu'il l'avait vu.

- Pourquoi tu ne viendrais pas manger avec moi ? J'allais prendre ma pause déjeuné.

Il était de bonne humeur depuis qu'il savait qui était la jeune fleuriste. Si elle acceptait, il se disait qu'il allait l'emmener dans un autre endroit, un qui lui rappellerait de bons souvenirs de leur scolarité. Il réfléchit alors où il allait l'emmener. Sûrement au café d'en face, pas mal d'élèves y allaient durant leur époque, y comprit lui.

Il se sentit alors tout timide, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu son amie. Ils étaient seulement dans la même classe et ne se connaissaient qu'à peine. Pourtant il avait quand même peur de faire quelque chose de travers, quelque chose qui pourrait déplaire à Octavie. Cela n'était pas naturel chez lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Lun 8 Juin - 22:31

Octavie sourit. Elle aimait être en contact avec des personnes même si son pouvoir s’y mêlait souvent rendant le tout insupportable. Elle aimait être entourée de monde mais ne supportait pas la proximité. Mais ce qu'elle aimait par dessus tout, c'était de se sentir appréciée à sa juste valeur, de se sentir aimait mais pour cela, il faudrait qu'elle accepte les autres, qu'elle s'accepte elle même.
Antonio la connaissait, Antonio savait qui elle était, Antonio se doutait qu'elle se protégeait. Antonio ne la jugeait pas et elle appréciait ce comportement ci. Inconsciemment, elle prit son ami dans ses bras, sans piper mot.

Il lui proposa d'aller déjeuner avec lui. Elle se recula, un grand sourire aux lèvres. Elle se demandait où ils y iraient manger. Elle aimerait bien aller dans le café que tout le Refuge fréquentait. Cependant elle ne voulait pas lui forcer la main. Elle hocha la tête positivement et expliqua:

- Mais on pourrait passer a la boutique pour que je m'habille plus convenablement ? Parce qu'avec mon tablier et mes crocs, c'est limite quand même...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Mer 10 Juin - 18:49

Il sourit lorsque son amie le prit dans ses bras. Il passa ses bras autours de ses frêles épaules puis se concentra sur son aura à lui. Dans un livre qu'il avait lu, il était écrit qu'il pouvait lire son aura lui même a condition de se concentrer. Il n'y arrivait toujours pas mais décela quelque chose de différent de la dernière fois. Il ne su cependant pas quoi.

Il sentit ensuite Octavie se détacher de lui. Il sourit en l'entendant répondre. Sa tenue lui donnait un air de sauvageonne. Elle était vraiment jolie comme ça.

-Bien sûr, il n'y a pas de problèmes. Suis-moi, on va passer par l'entrée des artistes. Il faut que je prenne mes affaires.

Il tendit la main à Octavie en souriant. Il se demanda ce qu'il lui arrivait. Jamais il n'avait sourit comme ca, jamais il n'avait eu autant envie d'être avec une personne. Amie, Octavie n'était juste qu'une amie. Antonio de répétait cette phrase dans sa tête mais cela ne tenait pas en place.

Dans l'arrière boutique, il déposa son tablier et enfila sa veste en prenant soin de glisser dans une poche les clefs de la boulangerie et son portefeuille. Puis il entraina la jeune fleuriste dehors.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Jeu 11 Juin - 18:47

Octavie sourit quand il la serra contre lui. Elle avait rompu ce contact a contre cœur, les bras d'Antonio étaient réconfortants. Il lui répondit en lui tendant la main. Sans même s'en rendre compte, elle la saisit. Ses paroles la firent sourire. Elle lacha sa main juste quand il ôta son tablier au profit d'un veste. Elle l'a reprit aussitôt et le suivit par la porte de derrière.

Elle rentra dans sa boutique et se dirigea vers le vestiaire. Elle changea ses crocs contre des ballerines et son tablier contre une veste en cuir. Pour finir, elle se saisit de son sac a main et ressortit de la boutique, refermant derrière elle. Elle se tourna vers Antonio.

- Tu as une idée d'une endroit où l'on on pourrait manger ?

Ses pensées se réitérèrent. Elle souhaitait aller dans le café où beaucoup d'étudiants au Refuge allaient. Enfin, quand eux y étaient. Elle n'y avait pas remis les pieds depuis et regrettait un peu ces heures passés à discuter autour d'une tasse de chocolat. Elle était nostalgique de ce temps où l'on pouvait sécher les cours à loisir sans se soucier de comment on aller payer son loyer à la fin du mois...

Elle reprit la main d'Antonio et la serra fortement. Elle soupira avant de relever les yeux vers son ami, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]   Dim 12 Juil - 19:47

Topic clôturé pour inactivité. Voir auprès d'un membre du Staff pour le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pains, croissants et petite monnaie. [Antonio DiGonzales / Octavie Serge]
» Tuto: Comment bien se casser la figure en public [Ellie Young/Antonio DiGonzales]
» Il suffit d'un instant pour que ta vie entier vole en éclats. [MinHo Park/Octavie Serge]
» Les bons comptes font les bons amis [Octavie Serge / Zack Evans]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: