Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Sam 4 Oct - 21:49

Hyun-Ae marchait lentement aux côtés de Joy. Elle s'était fait une amie depuis son arrivée. Elle en était fière, elle qui n'était pas sociable du tout. Les ruelles étaient sombres, très peu éclairés. Mais ça ne dérangeait en aucun cas Hyun-Ae. Elle aimait la nuit, elle se sentait plus libre. Elle jeta un œil discret à son amie. Elle n'était pas très bavarde. Mais on ne pouvait pas le lui reprocher.
Finalement, Hyun-Ae avait laissé sa solitude, enfin pour l'instant. Elle n'avait pas l'habitude de sortir la nuit avec des amies, elle le faisait habituellement seule, mais c'était une expérience à vivre. Hyun-Ae n'osait clairement rien dire, la conversation ce n'était pas son truc. Mais elle décida de se lancer.

-Tu veux qu'on fasse quoi ?

Elle n'avait trouvé que ça à lui dire. Mais c'était déjà bien. Elle observa le décor. Quelques lampadaires qui n'éclairaient trois fois rien, la rue qui était déserte à cette heure si, et les routes délaissé. A dire vrai, mieux valait qu'aucune voiture ne passe car la jeune fille marchait sur la route. Elle sortit de sa veste en cuir noir son téléphone portable. 23H00. Il se faisait tard, mais ce n'était pas grave, Hyun-Ae se fichait du couvre feu, elle allait être majeure dans deux mois. L'air était frais sans trop l'être pour un mois d'octobre. L'automne venait juste d'arriver. Les feuilles rougissaient ou devenaient marron. C'était joli à voir.
Elle rangea son téléphone et tourna la tête vers Joy.

-Joy... C'est joli comme prénom ! En plus ça te va bien...

Elle n'avait trouvé rien d'autre à dire. Et elle ne voulait pas dire autre chose. Elles arrivèrent devant un carrefour. Elles avaient le choix entre plusieurs ruelles toutes aussi sombre et flippantes les unes que les autres. Elle s’arrêta un instant. Il fallait prendre une décision. Elle décida de laisser le choix à son amie.

-Quelle rue te tente le plus ? La plus glauque ou... Ah ben non elles sont toutes glauques !


Sa manière de dire ça était... Bizarre, elle avait un sourire en coin. Elle paraissais tenté par toutes ces magnifiques rues. Elle les observa longuement en attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Mer 8 Oct - 13:06

L'adolescente aux cheveux bleue marchait au côté de Hyun-Ae, une coréenne avec qui elle s'était liée d'amitié. Elle plongea son nez dans le col de sa veste et planta ses mains dans ses poches. Il faisait froid ce soir là, et les nuages couvraient le ciel, rendant les étoiles invisible. Étrangement, elle voulait voir les étoiles. Plus que les autres fois en tout cas. Pourquoi étaient-elles allaient voir un film par un temps aussi froid ? Surtout qu'en se moment, sortir le soir n'était pas conseillé. Sauf au suicidaire, et Joy était tout, sauf une suicidaire. Peut-être que Hyun en était une. L'Élue regarda la coréenne du coin de l'œil. Elle n'avait une tête de dépressive suicidaire, mais peut-être qu'elle cachait bien son jeu. Elle soupira et ne répondit pas quand son amie lui posa une question. Elle, tout ce qu'elle voulait faire maintenant, c'était rentrer et s'emmitoufler dans une épaisse couverture, une tasse de chocolat chaud à la main, et son casque de musique sur les oreilles.
 
 
 
Joy tourna la tête vers Hyun. Elle venait de lui faire un compliment ou elle avait juste mal entendu ? La bleue n'était pas habitué à recevoir des compliments, et avait toujours était un peu gênée quand on lui en faisait. Elle tourna la tête et fixa le trottoir en murmura un petit « merci ». Plus l’élue avançait, plus elle se disait qu’être sortie avait été une mauvaise idée. Elles auraient pus le voir au manoir ce film, mais non, il avait fallu que Hyun l’est trainée dehors, par un  temps aussi frais. Bon, elle ne l’avait pas du tout forcée en fait, elle lui avait juste demandée si elle pouvait l’accompagnée, et en bonne amie qu’est Joy, elle avait acceptée. Et puis, il ne faisait pas aussi froid que ça. C’était juste Joy qui était très frileuse, comme quasiment la moitié de sa famille, c’est tout. Et puis, Hyun n’avait pas vraiment l’air d’avoir froid. Certainement parce qu’elle est à moitié animal. Être corbeau devait tenir chaud. L’adolescente frissonna et jeta un regard derrière elle. Il faisait noir, et le peu de lampadaire qu’il y avait n’éclairait rien. Et pour couronner le tout, il n’y avait personne. Bon, en même temps, qui ce baladerais seul dans une rue sombre en pleine nuit ? A part une fille aux cheveux bleue et une coréenne ? Personne.
 
 
 
Joy ouvrit de grands yeux. Des rues glauques, des lampadaires qui n’éclairent rien, et personne aux alentours. Toutes les conditions sont bonnes pour une agression. Et l’Hyun qui lui demande qu’elle rue choisir. C’est officiel, Hyun est une suicidaire. L’élue soupira, se frictionna les bras et replongea ses mains dans les poches.
 
 

-J’m’en fous, tant qu’on rentre vite au Refuge… dit-elle sans relever le nez du son col.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Mer 8 Oct - 14:32

Il faisait froid. Mais il s'en fichait totalement. Il ne portait pas de veste, seulement un débardeur noir moulant sans faire une deuxième peau, et son pantalon était noir également. Il avait troqué les couleurs détonantes qu'il avait l'habitude de mettre pour les ténèbres. Ses cheveux étaient seulement relevés en arrière, son regard perçant dirigé droit devant lui.

Il n'y avait personne dans les rues à une heure aussi tardive. Et puis, qui voudrait sortir en sachant pertinemment qu'un tueur rôdait, risquant de leur ôter la vie à tout moment ? Personne. Ou alors, quelques âmes téméraires dont cette ville manquait terriblement. 

Un sourire qui ressemblait plus à un rictus se dessina sur ses lèvres tandis qu'il se rapprochait du centre ville. Ils étaient tous tellement idiots, c'était pitoyable. Enfin, pour le moment, il n'avait pas encore fait parler de lui. Ou du moins, pas autant que les semaines précédentes. Personne n'était mort pour le moment. 

Il arriva alors au bout de la ruelle, n'ayant pas encore remarqué les deux jeunes filles qui se trouvaient à seulement quelques pas de lui. Manque de chance pour elle, il tourna la tête. C'était étrange d'être dehors à une heure pareille. Il reconnu une des ses anciennes élèves, elles appartenaient donc bien au Refuge, qui avait, s'il était encore en place, un couvre feu. Il en avait vu des élèves qui ne respectaient pas les règles. 

Et il aurait peut être mieux valu pour elles deux des respecter celle ci en particulier ce soir là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Mer 8 Oct - 16:38

Joy voulait vite rentrer. La jeune Coréenne tourna la tête. Son amie avait froid. Hyun-Ae ne pouvait pas vraiment lui donner de veste, elle n'en avait pas. Elle s'arrêta un instant, puis se retourna. Elle soupira et regarda ses pieds. Elle releva la tête et vit un jeune homme à quelques pas d'elles. Elle ne le reconnut pas tout de suite, en fait, elle ne l'avais jamais vu réellement. Jamais elle ne lui avait fait face. Elle ne sut quoi faire, alors elle lui dit ce qu'elle pensais de lui.

-Tu n'es qu'une... Ordure... Tu te permet de tuer des innocents juste pour ton plaisir... 


Elle avait bien envie de le tuer, mais ne voulait pas finir comme lui. Elle attrapa le bras de son amie, et se mit à courir, d'un coup. Elle prit le premier croisement sur lequel elle tomba, mais... Cul de sac. 
Elle regardait derrière elle, et se heurta au mur. Elle le tapa avec son poing. Elle regardait Joy.  Elle avait envie d'hurler mais elle ne le fit pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Ven 10 Oct - 18:39

Joy fronça les sourcils. Ce ne serait pas un des trois dirlos du Refuge qu’elle voyait ? Enfin, ancien directeur. Apparemment, il avait laissé tomber les vêtements flashy. Tant mieux, ça pétaient les pupilles à Joy à chaque fois qu’elle le voyait. Par contre, ce qui est moins bien, c’est le fait qu’il soit assassin. Il n’aurait pas pus trouver un autre passe-temps que le meurtre ? Comme la peinture, ou le glandage devant la télévision par exemple. Ça aurait été bien, le glandage devant la télé. Ça aurait été bien aussi, que Hyun ne le provoque pas. Elle veut leur mort ou quoi ? On ne provoque pas un tueur, surtout maintenant. C’est clair et net, Hyun-Ae est une suicidaire.
 
Quand son amie suicidaire eue finit sa phrase, signant certainement leur arrêt de mort, Hyun  lui attrapa le bras et se mit à courir. Elles devaient certainement courir pour sauver leur peau, puisque Joy avait fait le plus beau sprint de toute sa vie, et certainement le dernier. L’hybride tourna à premier croisement venue et elle la suivis. Ce n’était pas vraiment une bonne idée, puisqu’elles tombèrent sur un cul-de-sac. Joy se tourna vers la coréenne et la saisit par les épaules.
 
-C’était, certes, pas très malin de le provoquer, mais on va s’en sortir.
 
 
S’en sortir. Oui, s’en sortir serait bien, mais elles se trouvaient devant un mur, et l’ancien dirlo les avaient certainement suivis. La bleue lâcha son amie, et se tourna vers le mur, en regardant vers son sommet. Elles pourraient escalader le mur, et peut-être s’en sortir, comme elle venait de le dire. Joy tourna la tête vers Hyun.
 
-Tu te transforme en corbeau, non ? Bah alors, envole-toi et passe devant, j’vais tenter d’escalader le mur.
 
L’Élue pensa à ses cours de sport et espéra que ses cours d’escalade allaient lui servir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Sam 11 Oct - 12:42

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres en l'entendant parler. Elle avait du courage celle là tient. Pour une fois qu'il trouvait une personne comme elle...

La victime parfaite, sans doute une des plus belles pièces de sa collection.

Ouais ou presque. Elles venaient de fuir comme des lâches. Pourquoi personne ne voulait réellement faire face à son destin, c'était pitoyable. DongWoo roula des yeux. Elles pensaient réellement pouvoir s'enfuir comme ça, surtout après ce qu'elle lui avait dit ? Naïves, trop naïves, mais le charme de la situation était là.

En plus, elle l'avait entraîné dans une impasse. Il s'avança doucement, et bloqua tous leurs mouvements à l'aide de son Don. Normalement, lorsqu'il l'utilisait, la sensation était agréable pour la victime mais...Qui avait dit qu'il avait envie d'être agréable ? Personne, alors il n'avait aucune raison de faire un effort.

Il se retrouva alors devant celle qui avait eu l'affront de le provoquer. Il était proche, peut être un peu trop, mais il ne s'en souciait pas tellement. Il l'attrapa par la nuque, se penchant légèrement au dessus d'elle comme s'il allait l'embrasser, détaillant son visage avant d'esquisser un sourire. (si vous avez le doute, il se penche au dessus de Hyun.)

- Hm...Et tu vas m'aider à assouvir ce plaisir.
Murmura-t-il.

L'autre demoiselle semblait plus réfléchit, afin c'était sans doute qu'une impression.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Sam 11 Oct - 16:35

La brune hocha la tête à l'entente de la phrase de son amie. Elle ne se transformerais pas, pour assumer ce qu'elle avait fait, elle grimperai comme une humaine. Elle posa une main sur le mur et leva une jambe pour essayer d'escalader, mais elle fut comme paralysé, et sa jambe se reposa au sol. Elle senti la présence du jeune homme. Il se rapprochait dangereusement. Elle tenta de bouger, mais n'y parvint pas. Elle fronça les sourcils. En réalité, elle avait essayé de le pousser violemment. Elle détestait le voir aussi proche... Malgré tout, elle restait calme, enfin... elle essayait. Elle jeta un œil à Joy, qui avait l'air dans le même état. 

Hyun-Ae n'avait pas vraiment peur, enfin, peut être que si. Elle ferma les yeux à l'entente de la parole de son assassin. Elle ne pouvait pas le frapper... que pouvait-elle faire? Et puis, ce n'est pas avec sa petite taille et le peu de forces qu'elle avait qu'elle allait s'en sortir. C'était peut être la dernière nuit qu'elle passerait, alors elle aurait préféré voir les étoiles, m'enfin, elle voulait surtout survivre. 

-Je ne me laisserai pas faire... De toutes façons tu sais très bien que tu n'as pas besoin d'utiliser ton don...  T'as pas intérêt de faire plus que ce que tu es en train de faire... 


Décidément, elle n'avait pas l'air de vouloir arranger les choses. Elle n'était pas suicidaire, enfin du moins elle pensait ne pas l'être, elle disait juste ce qu'elle pensais. En réalité, elle craignait qu'il lui fasse quoi que ce soit. Il userait certainement de ses dons, et... peut être même d'autre chose...

Elle le regardais droit dans les yeux, pour bien lui montrer qu'elle lui faisait face, sans aucunes craintes. Ah si elle avait pu lui mettre une gifle à celui là! Bien qu'il était beau, elle ne pouvait pas l'encadrer, elle ne supportais plus de le voir en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Dim 12 Oct - 15:15

La bleu allait s’énerver sur son amie et l’empêcher de grimper au mur, la forçant à ce transformer, mais fut comme paralysée. Elle jeta un coup d’œil derrière elle. Evidement, il les avait rattrapées. Joy ce frappa le front mentalement. Stupide, sur le coup, elle avait été stupide. Elle avait oublié que l’assassin était l’un des trois dirlo, et du coup, qu’il les aurait stoppées, d’une manière ou d’une autre. Et puis, il était beaucoup plus puissant que les deux adolescentes.
 
 
L’élue eu une montée de rage. D’où il touchait Hyun lui ? Dans l’impossibilité de bouger, Joy fit la première chose qu’il lui passa par la tête. Lui cracher dessus.
 
 
- Enflure, ne touche pas Hyun ! J’te jure, si j’arrive à bouger, tu reçois mon poing dans la figure !
 
 
Bien sûr, ce n’est pas avec ses provocations qu’elle le ferait partir, loin de là. Elle ne faisait surement que le mettre en colère, c’est tout. Et Joy en avait parfaitement conscience. Mais si elle pouvait donner une chance à la jeune coréenne de s’enfuir, elle le ferait. Décidemment, elle aussi était devenue suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Dim 12 Oct - 15:30

DongWoo sourit doucement à l'entente de sa phrase. Elle avait peur, ça se voyait, même si elle tentait de faire paraître le contraire. C'était jouissif.

- Je ne comptais pas faire autre chose mais-


Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'autre lui...Cracha dessus. Ses yeux devinrent subitement plus noirs qu'ils ne l'étaient déjà et sa mâchoire de se contracta. Sa tête se tourna lentement vers la seconde jeune fille et il lui lança un regard noir. D'un mouvement vif, et surtout pour éviter que l'autre ait la même idée que sa camarade, il déchira un bout du haut de la jeune demoiselle et lui banda la bouche. 

Utilisant ensuite son Don pour bloquer totalement les mouvements de la jeune femme, il s'avança vers celle qui avait eu le malheur de le provoquer. Il lui attrapa alors la mâchoire.

- Se servir de ta bouche pour faire ce genre de chose alors que tu pourrais faire des merveilles...


D'un mouvement brusque et sec, il lui brisa la mâchoire dans un craquement sinistre, avant de lui envoyer un violent coup de pied dans les chevilles. Ne pouvant pas bouger, elle ne pourra pas se relever un bon moment. 

Il soupira doucement en secouant la tête. Franchement, c'était dommage. Puis il se tourna vers l'autre, avant de sourire.

- Je crois que l'on va bien s'amuser tous les trois...

DongWoo s'agenouilla alors à côté de la jeune fille qui était à terre, constatant les dégâts de sa mâchoire. Il ne l'avait pas loupé, bien au contraire. Et si elle survivait, elle se souviendrait toute sa vie de cette nuit, il n'en avait aucun doute. Elle devait avoir mal, et DongWoo se mordit la lèvre tandis que ses pulsions revenaient. Il devait garder le contrôle sinon il n'aurait pas le temps d'en profiter. Ce qui serait horriblement dommage, avouons le. 

Il finit par se relever, réfléchissant un instant en regardant la jeune fille allongée sur le sol.

- Je me demande ce que je vais faire de toi...Hm, dommage que tu ne puisses plus hurler... Souffla-t-il.


Dernière édition par DongWoo Jang le Dim 12 Oct - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Dim 12 Oct - 17:35

La brune vit Joy cracher sur le jeune homme. Sur le coup elle pensais "bien fait pour lui" mais ça ne dura pas. Le regard du jeune homme était tout ce qu'il y avait de plus noir. Elle n'eut pas le temps de faire de même qu'il lui
déchira son tee-shirt. Pour qui il se prenait lui?

Quand il lui mit le tissu sur la bouche, elle s'enerva. Mais quand il s'approcha de son amie, et qu'elle entendit
craquement, elle ferma les yeux et quelques larmes vinrent s'installer sur les joues de la brune. Elle ne pouvait même plus bouger un doigt. La colère montait. Tout ce gâchis a cause d'elle...

Joy avait surement la machoire cassée, vu le craquement entendu. La brune ouvrit les yeux. Elee avait peur. Elle n'essayait de pas le montrer, mais ses larmes la trahissait. Après la dernière phrase de l'assassin, elle s'imaginais pleins de choses horribles. Tout ça ne lui suffisait donc pas...

Elle tenta de parler, mais cela ne resseblaisc a rien, alors elle se mit a essayer de crier. Mais de la ou ils étaient et vu l'heure, qui pouvait l'entendre? Persfonne a part les deux personne avec quii elle était...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Mer 15 Oct - 17:58

Joy regretta tout de suite ce qu’elle venait de faire. Qu’est-ce qu’elle avait dans la tête ? Un pois chiche ? Les nerfs devaient surement lâcher, sinon elle ne lui aurait jamais craché dessus. Et puis, elle avait peur aussi. Mais qui n’aurait pas peur devant un assassin ? Avec la capacité de paralyser ses cibles, qui plus est.

L’adolescente regarda brièvement son amie, avant de ressentir une violente douleur. Instinctivement, elle voulue se plier en deux, mais elle se rendit compte qui l’avait paralysée complètement, et donc, elle ne pouvait plus parler. Heureusement pour elle, sinon elle aurait aggravé son cas en se remettant à le provoquer. Joy releva les yeux vers le Coréen et tenta de lui renvoyer son regard noir mais ne réussit pas à le faire aussi bien que lui.

La bleue voulut ouvrir de grands yeux quand l’assassin lui parla. Qu’est-ce qu’il voulait dire ? Il avait l'esprit mal placé, à moins que ça soit Joy qui avait mal compris. Elle n’avait pas tout de suite sentie douleur de la mâchoire briser, mais elle crut bien qu’elle allait mourir, tellement qu’elle avait mal. Et comme elle ne pouvait pas hurler, elle se contenta de pleurer, même si ce n’était pas assez pour exprimer toute la douleur qu’elle ressentait. Le menton de Joy vint percuter violemment le sol, son nez se mit à saigner et la douleur s’intensifia tellement qu’elle s’évanouir.

Elle devait être vraiment pitoyable à voir en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Sam 18 Oct - 16:57

DongWoo se mordit la lèvre en voyant la jeune fille s'évanouir. Elle mettrait sans doute du temps avant de se réveiller, il ne pourrait donc pas jouer tout de suite avec elle, dommage...

Il s'agenouilla à côté d'elle, dégageant une de ses mèches de cheveux qui trempait dans son propre sang. Il soupira légèrement. Elle ne semblait pas être très endurante, ce qui était plutôt dommage... Il la releva, bien qu'elle soit toujours paralysée, avant de l'adossé contre le mur, jetant un coup d'oeil à sa mâchoire. Il ne l'avait pas loupé. 

Il se releva, se massant la nuque, réfléchissant un peu. Puis la présence de l'autre jeune fille lui revint en tête, et il tourna légèrement la tête vers elle. Il haussa un sourcil en la voyant pleurer, avant de rire légèrement et s'approcher d'elle. Relevant son visage à l'aide d'une main, il essuya du bout des doigts les traces de larmes. 

- Il ne faut pas pleurer...


Il détailla son visage un moment, se mordant une nouvelle fois la tête tandis qu'une nouvelle idée lui passait par la tête. D'un geste vif, il la retourna et la plaqua contre le mur, déchirant son haut, posant sa main sur la peau découverte. 

- Ta peau est vraiment douce... Et toi tu peux hurler.... Jouons à un jeu, d'accord ? 


Il regarda un instant autour de lui, un léger sourire se peignant sur ses lèvres quand il repéra ce qui semblait être une lame de cutter, un peu rouillé. Il la prit, et pour vérifier si elle était toujours autant efficace, se coupa légèrement le doigt. Parfait.


- Tu ne dois pas hurler... Sinon tu perds. Murmura-t-il doucement.


Posant cette même lame sur la peau de la jeune fille, il remonta doucement jusqu'aux épaules, regardant les gouttes de sang se former sur son passage tandis qu'il entaillait la peau d'une lenteur infinie.

- Et si tu perds, tu sais ce qu'il t'arrivera, n'est pas ? Susurra-t-il à son oreille. 


Arrivé aux épaules, il retira la lame, regardant la traînée rouge sur sa peau laissée à vif. Il tourna légèrement la tête vers la jeune fille à terre tandis qu'une lueur perverse lui passa dans le regard. Il retourna la jeune fille, et toujours à l'aide de son Don, lui tendit la lame, la forçant à la prendre. 

Et toujours en la forçant, il la fit avancer vers l'autre jeune fille, tandis qu'il s'accoudait sur le mur à côté, croisant les bras sur sa poitrine, tandis qu'il la regardait avancer, une lueur amusée dans les yeux. Une fois qu'elle agenouillée devant la fille évanouie, il sourit doucement. 

- Elle est jolie n'est ce pas ? Pourquoi ne pas marquer son visage à jamais ? 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Sam 18 Oct - 17:42

La jeune fille n'eut autre choix que de laisser le jeun homme s'approcher. Elle ferma les yeux pour ne pas le voir. Il l'énervait profondément. Sa phrase résonnait dans sa tête. "Il ne faut pas pleurer"... Il avait raison, et ça l'énervait encore plus. Elle se retrouvait en quelques sorte "seule" face à lui... Elle rouvrit les yeux et fronça les sourcils, lui lançant un regard noir. QU'es-ce qu'elle pouvait face à lui? Rien, absolument rien. Respira profondément quand il la plaqua contre le mur. 

Il lui avait déchiré encore une fois son haut. Qu'allait-il faire? Elle ne tarda pas à le savoir. Son jeu n'avait pas l'air amusant du tout! Et puis, comment osait-il la toucher?! Ah si elle avait pu bouger! Si seulement!
Elle ne supportait pas de sentir qu'il avait sa main sur sa peau. Elle détestait ça, c'était horrible. Mais ce qui était encore plus horrible, c'est de sentir la lame froide contre sa peau. Elle sut a cet instant ce qu'il allait faire. Elle n'allait pas crier, ah ça non, elle ne lui laisserait pas le plaisir de l'entendre crier! 

Ca faisait un mal de chien, elle ne put s'empêcher de gémir, mais, le tissus qu'elle avait sur la bouche était devenue un avantage. Il ne l'entendrait pas. Elle ferma le yeux. Il remontait lentement la lame, sûrement pour la voir souffrir plus longtemps, c'était bien un truc sadique ça! Elle colla sa tête au mur et serra les dents. On lui avait dit que la douleur se ferait moins sentir, mais pourquoi avait-elle était aussi bête pour croire à ça?
Bien sûr qu'elle savait ce qui arriverait si elle hurlait! 

Il avait enfin enlevé la lame, mais la douleur était encore plus intense. Ses mains tremblaient légèrement.  Il était en train de la forcer à prendre la lame... Que voulait-il faire? Hyun commençait à paniquer. Elle s'approchait dangereusement de son amie sous le regard amusé de l'ordure qui avait osé touché à Joy. Elle s'agenouilla devant son amie. Sa blessure lui faisait affreusement mal, elle avait envie d'hurler! 

Elle marmonna quelque chose. En réalité, elle n'avait plus qu'a attendre qu'il lui ordonne et l'oblige à faire quelque chose. Elle était comme en état de totale soumission. Mais elle ne voulait pas lui être soumise. Elle se mit à grogner. Sa main tremblait, elle ne pouvait rien faire, même pas bouger le petit doigt de son plein gré.  Elle referma alors les yeux, lâchant un soupir. Et pourquoi il ne lui avait pas enlevé le tissus si il avait voulu l'entendre crier? Elle n'y comprenait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Mer 22 Oct - 23:11

Joy avait repris connaissance depuis quelques minutes déjà mais n’avait pas ouvert les yeux. Elle n’aurait pas pu de toute façon. Elle avait entendu Dongwoo parler, mais n’avait capté que quelques mots, et encore.



Elle sentait son nez couler et les gouttes de sang atteignaient ses lèvres ou le gout métallique tu sens emplie sa bouche. Son ventre se noua et l’adolescente se mit à transpirer à grosses gouttes. Une montée de stress s’empara d’elle et elle se remit à pleurer. Le sang, elle détestait ça. Elle en avait la phobie. Et encore là, c’était son sang à elle, et pas celui de quelqu’un d’autre.



Elle entendit des pas s’approchaient d’elle. Peut-être l’assassin. Il voulait certainement en finir rapidement avec Joy en lui tirant une balle ou quelque chose dans le genre. De toute façon, pour Joy, à part la torture, il ne pouvait pas avoir pire. Sauf si elle se trouvait au-dessus d’un grand précipice.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]   Ven 31 Oct - 21:41

Il commençait à perdre patience. Tout allait trop doucement à son goût. A croire qu'elles le faisaient exprès... Et il commençait doucement à s'énerver. Pourquoi il n'en savait rien, mais cette haine remontait doucement en lui et il n'avait plus du tout envie de s'amuser. 

- Vous êtes jeunes... Vous auriez eu la vie devant vous...

Il s'agenouilla devant celle qui était toujours son emprise, et lui sourit doucement. Un sourire sincère, chaleureux. Il lui retira la lame rouillée des mains, une drôle de lueur passant dans ses pupilles, et lui planta d'un coup sec dans la gorge, déchirant au passage ses cordes vocales pour l'empêcher d'hurler. Il se tourna ensuite vers l'autre, et lui planta dans le cœur avant de lui tordre la nuque.

Il se releva ensuite, les regardant se vider doucement de leur sang.

- Si vous ne m'aviez pas croisé.

Elles ne se relèveraient pas, il en était sûr. Il sourit une nouvelle fois, avant de tourner le dos et de s'éloigner dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit sans étoiles [Daiya Mori/ Joy Freeman/ Assassin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» La nuit des étoiles
» Sans rêve ni cauchemar [ PV : Petra Traümer ]
» [évent de nuit] Il faut que tu sois là pour que ce soit le paradis. Un paradis dans lequel je t'ai enfermé contre ta volonté. Un paradis triste duquel tu ne peux pas t'échapper . [Daiya Mori/ Assassin]
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: