Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Ven 24 Fév - 19:05

C’était encore l’une de ces longues journées qui débutait. Une journée où prendre sa douche, où prendre un café, en regardant le lever du soleil par la fenêtre, où se préparer à de nouvelles tâches, devenait une plus ample habitude qu’avant. Mais pourtant, dans chacune de ces journées, résidait un petit quelque chose qui rendait une journée plus unique que l’autre. Pourtant, la routine était tel que : se réveiller, se préparer, travailler, manger, et dormir. Mais lorsque le métier était apprécié, et voulu depuis des années et des années encore, le rythme était voulu, et admiré. Pour elle, s’en était le cas.
Cela faisait quelques jours qu’elle n’était pas de garde, et que ses nuits étaient de bon repos. Elle semblait plus rayonnante, lorsqu’elle se réveillait le matin, après de bonnes heures de sommeils. Mais c’était normal, après tout, une tout autre personne pouvait avoir cette apparence, après une bonne nuit de sommeil. Son café à la main, elle observait le matin se lever paresseusement. Il était à peine six heure du matin, alors que sa journée allait enfin débuter.

Après une bonne douche chaude, ce qui la libérait de cette fatigue persistante du matin, SuhAh s’était habillée d’un jean taille haute bleu sombre, et d’un chemisier noire légèrement rentré dans son jean. Elle restait toujours sombre, lorsqu’elle partait travailler, simplement parce que sa blouse affirmait son statut de chirurgien, ainsi que celui de chef de service. Elle était reconnue, dans l’hôpital, comme l’un des meilleurs chirurgiens de la ville, par conséquent, le rôle de chef pouvait lui aller à ravir.
Mais à vrai-dire, de ce rôle, elle s’en fichait légèrement. Ce qu’elle aimait par-dessus-tout, c’était de sauver des vies, de rendre des couples et des familles heureuses lorsqu’elle soignait une personne ayant un compagnon ou une compagne, des enfants, des parents avec qui ils partageaient un lien très fort. La jeune brune était admirative de ces sourires lorsqu’elle annonçait une bonne nouvelle aux proches du patient dont elle s’occupait, cela lui rappelait qu’elle sauvait ces vies pour un meilleur avenir.

Ces pensées lui revenaient toujours à l’esprit, lorsqu’elle conduisait vers son lieu de travail. Celui qu’elle avait désiré après le décès de son ancien amour. Sauver des vies, et ne plus jamais en laisser une seule filer entre ses doigts. Bien qu’elle savait qu’elle ne pouvait sauver tous ses patients, et qu’un jour, elle serait, de nouveau, confronter à la mort.
Depuis qu’elle avait choisi ce métier, elle devait laisser ses souvenirs de côté, et aimait faire le bien de ses patients. Elle les rassurait, leur expliquait le protocole des différentes opérations et méthodes d’opération, elle les épaulait et s’occupait d’eux comme elle le devait, comme un bon médecin. Et ce métier, elle l’aimait, et n’en regrettait pas une seule journée passer à appliquer ce qu’elle avait appris, lorsqu’elle était encore étudiante.

Se garant à une place qu’elle aimait changer, elle attacha ses cheveux bruns avant de sortir de sa voiture, son sac sur le bras. Aujourd’hui se tenait une réunion des plusieurs chef de service. Il y en avait au moins une fois par mois, ce qui était plutôt agréable. Par la suite, elle avait une opération du cœur, plutôt une transplantation. Elle appréciait pouvoir toucher à tous les domaines, elle apprenait beaucoup plus de choses et savait donc gérer plus de situation.
Entrant dans l’ascenseur, elle s’appuya contre le mur du fond de celui-ci, avant de se pencher pour appuyer sur le bouton, ainsi les portes se refermaient. Mais elle dût les arrêter dans leur route. Une personne venait à l’instant de s’arrêter devant.
Revenir en haut Aller en bas

Ordre Gamma

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : -
Masculin Messages : 367
Points : 628
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !


Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :

MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Dim 26 Fév - 19:32

SungKyu n'eut pas le temps de même soupirer lorsqu'il sortit de la chambre de sa patiente, qu'il devait déjà aller en voir un autre. Un schizophrène, complètement dégénéré. Un de ceux qui sont difficiles à garder sous contrôle. Pourtant, le psychiatre n'était pas pour les injections de calmant. Il préférait leur parler, même toute la nuit s'il le fallait, pour comprendre ce qui n'allait pas afin de les calmer. Parfois, cela ne fonctionnait pas, mais au moins, il avait essayer. En tant que chef du service, il avait beaucoup de responsabilités sur les épaules, et parfois, il se demandait comment il faisait pour ne pas péter un câble. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela après tout.
Il avait encore fait une garde, cette semaine. En réalité, c'était sa deuxième. Il en avait fait une de 48h, avait eu un jour de repos et en avait refait une de 72h cette fois. Il savait qu'il était malade, qu'il ne devrait pas faire ça parce qu'il ne tiendrait sans doute pas la journée, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Il aimait trop son métier et de toute façon, le service manquait de personnel pour qu'il se permette de se reposer. Il était seulement repasser dans son bureau afin d'aller prendre une douche rapide. Cela lui ferait franchement du bien. Il en profita également pour se changer, enfilant une chemise blanche, dont il laisser les 3 premiers boutons détachés, ainsi qu'un pantalon noir. Il ne la rentra pas dans son pantalon et ne mis pas non plus de cravate. Il s'en foutait de tout ça.

Une fois prêt, il ressortit, afin de se diriger vers l'ascenseur. Il avait une réunion avec les autres chefs de services. En réalité, il n'aimait pas du tout ça. Tout le monde en profitait pour régler leurs comptes avec les autres chefs, et cela agaçait particulièrement le jeune coréen. On lui reprochait bien souvent de « piquer » tous les internes, parce que pas mal se dirigeait vers la psychiatrie. Mais il n'y pouvait rien, lui. Il avait même pas assez de temps pour s'occuper de tous. Et en plus, il lui fallait du personnel, alors il n'allait certainement pas s'en plaindre. Une seule infirmière ne suffisait pas pour maîtriser un patient trop agité, il en fallait plusieurs. Sauf qu'il n'y avait pas assez d'infirmière en psychiatrie, c'était un fait. On lui reprochait également d'être beaucoup trop froid et distant avec les autres médecins. Mais il s'en foutait également. Il ne leur parlait que lorsque les patients en avaient besoin, rien de plus. Il n'était pas du genre à aller faire copain-copain avec un médecin de pédiatrie alors qu'ils n'étaient pas du même service, c'était pas possible. Et il n'avait de toute façon pas le temps pour se le permettre.
Il espérait que la réunion n'allait pas s'éterniser, parce qu'il avait encore beaucoup de patients à prendre en charge, et il ne voulait pas traîner trop longtemps avec tous ces imbéciles heureux. Il se dirigea donc vers l'ascenseur, son dossier dans une main, le bipeur dans l'autre. Sa blouse blanche était un peu tâchée de sang, à cause de sa garde de cette nuit. Cette dernière avait été assez violente. D'ailleurs, il avait une vilaine coupure sur la joue. Une jeune patiente avait été admis il y avait de cela quelques jours, avec un trouble comportemental trop violent pour qu'elle puisse vivre tranquillement en société. Parfois, elle piquait des criques et attaquait tout ceux qui croisaient son chemin. Et hier, il avait fallu une seconde d'inattention à SungKyu pour qu'elle saisisse les ciseaux posés sur un chariot et hop, le mal était fait. Mais il n'était pas mort et la blessure avait été désinfectée. D'où le sang sur sa blouse. La psychiatrie n'était pas un service facile, et il était relativement dangereux parfois. Il avait également accroché sa carte de service sur sa poitrine, et son stéthoscope était placé autour de son cou. Dans ses poches, il avait son téléphone bien sûr, et il dépassait quelques seringues, dont il ne se servait jamais, mais on ne savait jamais. Il aurait presque pu passer pour un psychopathe.

Il remercia d'un regard la jeune femme qui lui avait tenu la porte, lui laissant choisir l'étage où elle voulait se rendre, par politesse. Il était de toute façon trop occupé à avoir le nez plongé dans son dossier pour vraiment se rendre compte de quoique ce soit. Il releva cependant le regard pour voir l'étage où il se dirigeait, se rendant compte que c'était pile l'étage où il se rendait, tant mieux. Arrivant à destination, il jeta un coup d'oeil à son bipeur, ah, il allait devoir faire un détour pour récupérer un autre dossier avant de se rendre à sa réunion, tant pis. Il laissa sortir la jeune femme avant d'aller au secrétariat.

-Le docteur Kim est encore en retard.


-Non, je suis là.

SungKyu referma la porte derrière lui, lança un sourire très bref à la femme qui venait de parler, la faisant rouler les yeux au ciel. Cependant, elle ne fit aucune remarque lorsqu'elle remarqua, la coupure sur sa joue, encore vive. Elle était chef du service de pédiatrie, autant dire que ce n'était pas l'amour fou entre elle et lui. Dès qu'elle pouvait lui casser du sucre sur le dos, elle ne se gênait pas. Le directeur se racla la gorge, alors que SungKyu s'asseyait sur siège.

-Vous auriez au moins pu changer votre blouse. Vous ne faîtes pas du tout professionnel.

-Je suis désolé de sortir de garde, Docteur Grey.

-En parlant de ça, docteur Kim, vous devriez peut-être arrêtez de prendre autant de garde. Deux dans la semaine, c'est énorme, je doute que-

SungKyu lui lança un regard tellement blasé que le directeur se mit à rire nerveusement. Il était comique lui. Qu'il vienne les faire à sa place, ses gardes. Il n'y pouvait rien s'il y avait de plus en plus de patients, SungKyu n'allait pas non plus leur dire de dégager de son service parce qu'il voulait rentrer chez lui pour se reposer.

-Enfin passons. Je voulais d'abord féliciter le docteur Sung, le service de cardiologie ne s'est jamais aussi bien porté depuis que vous avez été promu chef. Excellent travail.

Le coréen ne releva pas les yeux. S'il devait s'intéresser à chaque nouveau qui arrivait, il n'aurait jamais fini. Il la félicitait hein, c'était bien de faire bonne impression lorsque l'on était nouveau. Lui, ne faisait pas ces réunions au départ. Et parfois il ne venait pas tellement cela le soûlait. Mais bon, il s'était dit qu'il devrait peut-être faire des efforts, quand même.

-Au niveau des internes, nous en avons beaucoup plus. Et même si beaucoup prennent la psychiatrie, il y en a également de plus en plus qui se dirigent vers la cardiologie. J'espère que vous n'avez pas de soucis pour tout gérer.

-En parlant des internes, j'ai surpris la dernière deux jeunes femmes en train de pleurer. Et comme par hasard, elles sont toutes les deux en psychiatrie. Je pense, Docteur Kim, que vous êtes un peu trop dur avec vos internes. C'est vrai quoi, au point de les faire pleurer, c'est un peu violent non ?

-Je forme mes internes moi au moins, je ne suis pas occupé à me taper les médecins sous mon service.

La jeune femme se mit à rougir violemment, faisant soupirer SungKyu. Il se releva, lui balançant presque son dossier dessus.

-Faîtes mon boulot à ma place si vous êtes pas contente. Maintenant excusez moi, j'ai des patients à aller voir. Je n'ai pas le temps d'écouter vos conneries.

Il claqua la porte derrière lui, n'entendant même pas la femme se remettre à parler sur lui. Il le savait de toute manière, et pour le moment, il s'en foutait complètement. De toute façon, elle ne savait faire que ça. Il soupira, se dirigeant vers son service. Il devrait plutôt se concentrer sur ses patients au lieu de penser à elle.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Dim 5 Mar - 18:00

En vue du sang sur cette blouse blanche et de cette petite égratignure abîmant la joue du médecin, qui avait l’air assez jeune rien qu’en un seul regard, l’idée qu’il soit le chef de service de la psychiatrie lui était venue à l’esprit. Il n’était pas rare les fois où elle avait entendu parler de ce jeune homme, depuis son arrivée. La jeune femme, en plus d’avoir l’œil, avait une certaine écoute, lorsqu’elle se rendait dans les chambres de ses patients pour vérifier leur état après une opération. Mais elle s’abstenait des idées que les infirmières et autres médecins se faisaient sur les membres du corps médical de cet hôpital. Seul son métier l’importait, peu importe ce qui était dit autour d’elle. Elle n’était pas ici pour se faire des amis, ni bien-même des ennemis. Seul le bien-être de ses patients comptait, et les ragots lui passaient au-dessus de la tête.
Les mains dans les poches de son jean, ce qui ne faisait pas très femme, et ce dont elle se fichait, elle regardait les chiffres des étages changer à chaque minute. Elle n’avait pas dossier à la main, et espérait que la réunion se fasse courte. Son patient, admis quelques jours auparavant, se trouvait en bien piètre état, et avait besoin d’une transplantation au plus vite. Le cœur était plus sensible qu’un tout autre organe, et la procédure prenait des heures et des heures à être réalisée. Si il n’y avait, que serait-ce, qu’un petit défaut, le fonctionnement, le battement, l’irrigation, tout pouvait tomber à l’eau. Mais étrangement, SuhAh était extrêmement calme, alors qu’un tout autre médecin pouvait ressentir une pointe d’angoisse. Mais elle savait parfaitement ce qu’elle devait faire, et connaissait le protocole sur le bout des doigts.
D’un léger chuchotement, et d’un hochement de la tête, la chef du service de cardiologie remercia le jeune homme, avant de sortir de l’ascenseur. Elle vérifia, d’ailleurs, son bippeur, pour s’assurer que son patient n’avait pas fait de crise cardiaque, d’arrêt ou d’infarctus. Autrement, elle ne se serait pas rendue à cette réunion, et aurait accouru vers son patient. La brune était ainsi, toujours à prendre les devants, prête à n’importe quoi pour le bien de son patient. Il était bien trop compliqué de voir un patient perdre la vie devant ses yeux, et les mauvais souvenirs pouvaient vite refaire surface, comme un mauvais cauchemar, qui hanterait les nuits comme les journées.

En chassant ces mauvaises pensées, elle pénétra dans la salle de réunion, saluant chaque chef de service et le directeur déjà présents. Elle s’asseyait à son siège, croisant l’une de ses jambes sur l’autre. L’ouïe encore attentive, elle observait la porte de la salle. Elle ne fût pas surprise en voyant l’homme qui était à ses côtés dans l’ascenseur passer le seuil de la porte. Le docteur Kim, une fois de plus, elle le rencontrait. Elle n’avait connaissance de son nom, jusqu’à présent, mais elle pouvait désormais mettre un visage sur ce nom que tout le monde semblait apprécier. Ou tout de moins, les quelques infirmières victimes de ce fantasme du magnifique médecin qu’elles n’auront, sûrement, jamais.

La vie du docteur Kim semblait si mouvementée, si bien que le directeur lui en faisait des remarques. Lui aussi, faisaient des gardes aussi longues ? Ce qu’on ne ferait pas, pour le bien de son service ? Malgré son début, la cardiologue avaient déjà fait deux gardes, même si celles-ci ne se suivaient pas, mais elle ne doutait pas que certaines allaient se suivre, évidemment, rien n’était vraiment rose, et elle en était bien consciente.
Des félicitations ? Envers elle ? Elle n’en était vraiment gênée, mais plutôt étonnée. Il était vrai qu’avant son arrivée, elle avait eu ouïe que le service de cardiologie était au plus mauvais état, et que l’ancien chef de la cardiologie s’en était allé. Ce qu’elle ne comprenait pas, puisqu’elle trouvait ce service d’une certaine richesse de connaissances.

« Je vous remercie. »
Ni plus, ni moins. Elle ne savait pas réellement quels mots elle devait rajouter, puisqu’elle ne voyait rien en l’idée d’en faire des caisses et des caisses encore. Des remerciements étaient simplement appropriés.
Lorsque le sujet des internes fût évoqué, un léger sourire étira ses lèvres d’un rose très pâle. Les internes désiraient apprendre, et n’étaient pas du genre très collants, à vouloir se voler les opérations aux uns et aux autres. Ils avaient tous ce besoin d’apprendre un peu plus sur la cardiologie, et n’hésitaient pas à demander de l’aide lorsqu’ils avaient un quelconque doute. Ce qui était vraiment plaisant, c’était leur passion d’apprendre.

« Je pense que les difficultés peuvent être surmontées, alors j’arriverai à gérer mon service comme il se doit. »

Rien n’était semblable à du narcissisme, mais elle était certaine d’avoir les épaules pour savoir gérer son service comme il se le devait d’être géré. De plus, ses internes l’aidaient beaucoup dans les soins après les opérations, sauf quand certaines de celles-ci avaient été lourdes, ou avaient eu des complications. Ils pouvaient être présents, pour apprendre. Elle était parfois sévère envers eux, mais il le fallait. C’était ainsi qu’ils apprenaient mieux de leurs erreurs.

Elle fût étonnée de cette petite dispute entre le chef de la psychiatrie et la femme devant lui. D’ailleurs, celle-ci était quelque peu... Disons, énervante. Elle parlait d’une manière si angoissante, qu’elle avait presque envie de lui rétorquer de se taire.
La remarque du jeune médecin Kim lui avait coupé le souffle. Et l’autre femme énervante ne semblait plus vouloir dire quoi que ce soit. Avait-il raison ? C’en avait tout l’air.

En le voyant partir, un léger soupire s’échappa de ses lèvres. Mais le pire dans cette histoire, c’est que cette femme commençait à parler de lui en son absence. C’était une chose que la cardiologue ne supportait pas, et d’ailleurs, elle allait très bien le faire comprendre.

« Vous devriez apprendre à vous taire. Disait-elle en se levant. Par la même occasion, elle prit le dossier du chef de service ayant déserté la salle de réunion. Veuillez m’excuser, mais je vous dis au revoir. »

Sortant de cette salle, où elle entendit la jeune femme reprendre la parole, elle soupira une nouvelle fois. Dis-donc, allait-elle casser du sucre sur son dos, aussi ? Ça n’allait l’étonner plus que cela, bien au contraire. Mais elle préféra partir à la recherche du chef de psychiatrie. Il n’allait tout de même pas partir sans son dossier, c’était le principal, dans un service, le dossier d’un patient.
Par chance, elle pût le trouver avant que celui-ci n’atteigne son service. Elle marchait assez vite, malgré ses petits talons.

« Docteur Kim ! Lança t-elle en s’approchant du concerné. Vous avez oublié votre dossier. »

Tendant ce dossier dont elle parlait vers lui, elle le regardait. Oh, bien évidemment, elle lui adressa un léger sourire, un signe de politesse, rien de plus. Mais à vrai-dire, elle comprenait pourquoi il était parti de la réunion. Cette femme avait le don de casser les pieds, et, à l’avenir, elle l’éviterait.
Revenir en haut Aller en bas

Ordre Gamma

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : -
Masculin Messages : 367
Points : 628
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !


Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :

MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Jeu 16 Mar - 20:34

SungKyu pourrait, il aurait shooter cette femme. S'il y avait bien une chose qu'il détestait, c'était les femmes comme elle. Trop vaniteuses et trop sûres d'elles. Trop arrogantes. Mais comme il avait une relativement bonne opinion des femmes, il avait toujours évité de trop s'énerver sur elle. Parce que ce n'était clairement pas son but -et qu'il avait autre chose à faire aussi-, mais surtout parce qu'il savait qu'il était bien du genre à s'énerver trop rapidement, comme toujours de toute manière. WooHyun le lui avait bien souvent reproché. Le psychiatre avait un naturel très calme, et honnêtement, il savait le rester, mais pas quand on le chauffait trop. Il avait un peu trop tendance à partir au quart de tour, même si, pour cela, il lui en fallait beaucoup. Mais quand ça partait en steak, c'était foutu.
Il soupira avant de continuer à avancer, apercevant déjà les portes de son service. Peut-être qu'il y avait été un peu fort avec elle ? C'était peu probable de toute façon, vu comment elle avait recommencé à parler dans son dos, elle avait dû s'en donner à cœur joie encore une fois. C'était sans doute dans sa nature d'être ainsi finalement, le coréen devrait peut-être l'osculter. Un léger sourire se peignit sur ses lèvres en pensant ça. Il devrait peut-être ne pas faire part de ses doutes intérieurs sinon c'était lui qu'on allait prendre pour un fou et non pas ses patients, ce serait dommage.

Il allait bientôt arriver lorsqu'il entendit des bruits de talons se rapprocher de lui. Théoriquement, il aurait pu s'en foutre. Après tout. Il y avait beaucoup de femmes dans les autres services également, alors ça aurait pu être simplement une de ses infirmières qui fantasmaient sur lui. Mais quand il entendit le « docteur Kim », il se douta qu'il devait finalement se retourner, parce que oui, docteur Kim, c'était bien lui, malheureusement. Légèrement ennuyé, il se retourna, avant d'entendre cette même femme continuer de parler et lui dire qu'il avait oublié son dossier. Le docteur Sung. Il n'aurait jamais pensé qu'elle lui aurait couru après pour le lui ramener, mais en tout cas, c'était réellement gentil de sa part.

-Docteur Kim!

Il eut à peine le temps d'ouvrir la bouge qu'une tornade brune se jeta sur lui, se collant étroitement contre lui, lançant un regard meurtrier à la chef de service. Il ne s'attendait pas non plus à ce que sa patiente décide à lui sauter dessus... D'ailleurs, il se demandait comment elle avait pu quitter sa chambre. Il vit du coin de l'oeil les deux internes à sa charge arriver en courant -et complètement paniquées aussi-, et le psychiatre soupira, attrapant les poignets de la jeune femme pour qu'elle lâche.

-Retourner dans votre chambre, vous ne devriez même pas être ici. Je passerais vous voir tout à l'heure, d'accord ?

Une moue se dessina sur les lèvres de l'adolescente, avant de tourner son regard vers SuhAh, mimant de l'égorger en chuchotant un « je vous surveille ». SungKyu soupira avant de se masser la nuque. La journée s'annonçait réellement compliquée.

-Je suis navré pour ça, elle n'était pas censée être ici. Un incident de parcours, sans doute.

Il avait dit ça de manière de désinvolte. Ce genre de chose lui arrivait souvent, même si en général, les patients ne quittaient jamais le service. Il n'y avait définitivement pas assez de personnel pour être vraiment efficace. Il lui sourit avant de reprendre son dossier, le calant sous son bras.

-Merci de me l'avoir ramené. Je n'aurais pas pu travailler sans. Mais vous n'étiez pas obligée de venir aussi loin.


Leur service était diamétralement opposé, elle avait donc dû faire une sacrée trotte pour venir jusqu'ici. Mais SungKyu était flatté.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Ven 14 Avr - 17:00

La folie de cette patiente n’allait pas effrayer SuhAh, étrangement, c’en était tout l’effet contraire. Non pas que ça faisait le bonheur de la responsable du service de cardiologie, mais en tant que médecin, il était de son ressort de garder un calme certain. Elle se voyait bien mal à être quelqu’un qui avait peur des risques… Peut-être qu’elle prenait plus de risques qu’elle ne le devait. Mais c’était dans sa nature, qui ne changerait pas malgré le temps qui s’écoulait. Car des risques, elle en prenait à chaque instant, à chaque confortée dans son métier. Parce qu’après tout, avoir une vie entre ses mains, avoir le pouvoir de la sauver était un risque à prendre. Une opération était un risque à prendre.

C’était d’ailleurs étonnant de voir une telle tornade humaine presque emporter le jeune psychiatre, bien qu’elle ne doutait pas du charme que celui-ci provoquait aux côtés de la gente féminine, mais une patiente… Tout était possible, après tout. Bien qu’elle n’insinuait pas là qu’il profitait de ça, il avait bien plus l’air d’une épaule sur laquelle ses patients pouvaient se reposer sans risquer d’être englouti par cette vague de peur qui était si compréhensible. La peur était présente, auprès de n’importe quel médecin : il pouvait amener de mauvaises nouvelles, pouvait être impressionnant avec certaines techniques de médecine. Pourtant, le docteur Kim avait l’air si doux, plus doux que les certains infirmiers qui résidait en son service. Le psychiatre avait ce sourire rassurant, et ces traits qui disaient « N’aie pas peur, je suis présent en tant qu’ami, oublie ce médecin qui pourrait réveiller les pires cauchemars. Parle-moi, je suis ton oreille. Repose toi, je suis ton épaule. ».

Il était si prévenant, que SuhAh n’écoutait que lui. C’était comme-ci, en lui prêtant une attentive oreille, elle apprenait. Mais son regard ne quittait pas la jeune demoiselle, et la brune se demandait pourquoi elle était ici. Certaines histoires avaient ce don d’attiser la curiosité, et lorsqu’elles étaient dévoilées, ça ne faisait place qu’à la douleur, et à une profonde détresse. D’autres étaient semblables à des maladies qui venaient et repartaient.
Son regard ne l’avait pas jugée, et avait été aussi doux qu’il ne l’était possible. Disons que ce masque froid tentait d’être brisé, surtout lorsqu’il s’agissait de patients. Levant les mains en guise d’innocence, elle adressa à la demoiselle un petit sourire, et murmura à son tour : « Il est tout à vous… ». Peut-être était-ce une bonne idée, ou peut-être pas, mais elle n’assurait pas sa sécurité, elle assurait le bien-être de la patiente. Ce qu’elle espérait, tout du moins.

« Ne vous inquiétez pas, docteur Kim. Disait-elle en secouant légèrement la tête. Vous n’avez à me présenter des excuses, ce n’est pas de votre faute. »

Peut-être que son service manquait bien de personnel, et s’il le fallait, ses internes se dirigeraient en psychiatrie. Cela pouvait leur donner la chance de goûter à plusieurs services, et l’aide ne serait pas de trop dans celui de psychiatrie. Celui de cardiologie se tenait parfaitement bien, alors il pouvait bien se permettre de se séparer d’un ou de deux internes.
Se tournant vers l’autre bout du couloir en entendant les paroles de son collègue, SuhAh eût un léger soupire. Elle n’avait eût un grand détour à faire, en réalité.

« J’étais encore en réunion, mais l’ambiance était tendue. Et travailler sans dossier est presque une mission impossible, alors ça m’a fait plaisir de vous l’avoir ramené. »

Observant la famille du patient qu’elle allait opérer dans quelques minutes, elle jeta un coup d’œil à son bippeur. La mère du patient avait l’air si détruire quant à l’espérance de vie de son fils, et SuhAh en oublia presque le jeune psychiatre. C’était une chose qui la touchait bien plus qu’on en le pensait.

« Je suis navrée, mais je dois vous laisser. J’ai une grosse opération, et la famille de mon patient vient d’arriver. Je dois expliquer la procédure. »

Elle ne s’était pas retournée vers lui, lors de ces paroles. Mais à sa fin, elle l’avait fait. Pendant quelques secondes, son mal-être s’était fait ressentir, mais elle avait bien vite repris le dessus. Montrant le brun avec son bippeur, elle souriait.

« Je voulais vous demander… Voudriez-vous boire un café avec moi ? Entre collègues, bien-sûr. »
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur

avatar
Je suis...
Féminin Messages : 64
Points : 2147483645
Date de naissance : 12/11/1998
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 19


MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Jeu 25 Mai - 17:47

Sujet clôturé pour inactivité. Veuillez contacter un membre du Staff pour le rouvrir.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur

avatar
Je suis...
Féminin Messages : 83
Points : 2147483482
Date de naissance : 23/04/1998
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 19
Localisation : -


MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Ven 26 Mai - 11:34

Rouvert le 26.05.2017.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Eheh.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://refuge-rpg.forumactif.org

Ordre Gamma

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : -
Masculin Messages : 367
Points : 628
Date de naissance : 28/04/1997
Date d'inscription : 09/08/2014
Age : 20
Localisation : Aha, vous aimeriez le savoir !


Feuille de personnage
Pouvoir de votre personnage :
Histoire de votre personnage :
Caractère de votre personnage :

MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Ven 26 Mai - 12:27

Ce n'était pas sa faute. Quelque part, si, cela l'était. Sa réaction était peut-être abusé, mais en tant que chef de service, c'était lui qui était responsable de tout, de la moindre erreur. Il devait être sur tous les fronts pour être certains qu'il n'y ait pas de grosses conneries de faîtes, et parfois, il se demandait comment il pouvait tout gérer. S'il y avait un problème, c'était forcément sur lui que tout retombait. Il ne se plaignait pas, il savait parfaitement les risques qu'il prenait, en acceptant de tout contrôler, mais parfois, il avait envie de balancer tout le monde par la fenêtre. Peut-être que c'était lui, qui devait se faire enfermer, au final.
Récemment, il y avait de nouvelles rumeurs qui circulaient. Celle qu'il y avait des humains en patients, dans l'hôpital. Lui, cela ne le dérangeait pas. Il était psychiatre, il devait sauver tout le monde, point barre. Il s'en foutait de savoir qu'ils aient des pouvoir ou pas, cela ne le regardait pas. Pour lui, depuis le départ, il n'y avait aucune différence, et cette guerre avait été complètement débile. Seulement, il savait que certains magiciens qui étaient dans son service n'aimait pas du tout les humains, il devait donc faire attention à ce qu'il n'y ait pas de comportements inadaptés. Normalement, il n'y aurait pas de problèmes, mais bon. Il valait mieux être prudent.

Il rit légèrement lorsqu'elle lui dit que l'ambiance était tendue en réunion. Cela n'étonnait pas vraiment l'Elu. A chaque fois qu'il mettait les pieds dans cette salle, c'était toujours pareil. L'autre lui sautait à la gorge. A croire qu'elle se sentait obligé de lui rappeler qu'elle ne l'aimait pas. Qu'il se rassure : il le savait parfaitement. Pas besoin de lui dire, il l'avait parfaitement deviné tout seul. C'était pour ça qu'il ne venait pratiquement jamais. Sauf aujourd'hui. Et il aurait dû s'en abstenir.

-C'est bien pour ça que je n'y vais jamais.

Il n'avait de compte à rendre à personne, et certainement à cette mongole de docteur. Il n'irait pas jusqu'à lui souhaiter sa mort, quand même, mais s'il pouvait ne jamais revoir sa sale tronche, cela arrangerait grandement le psychiatre.
Il hocha la tête lorsque la jeune femme en face de lui lui signala qu'elle devait partir, parce qu'elle avait une opération. Il n'allait pas lui souhaiter bonne chance, ce serait un peu décalé sans doute. Il se doutait parfaitement que c'était délicat, et qu'elle n'avait pas le droit à l'erreur. Personne, ici, n'avait le droit à l'erreur, ils avaient tous des vies entre les mains.

Il sourit légèrement lorsqu'elle lui proposa de boire un café avec tout ça. Depuis Lith, et à part avec WooHyun mais il n'était pas une femme, il n'avait eu d'autres « rendez-vous ». Ce n'était pas étrange pour autant, il avait parfaitement réussi à tourner la page depuis, plus ou moins bien, mais au moins, il y pensait largement moins. Mais l'idée de la jeune femme était bonne, cela les détendrait tous les deux. Et après une journée de travail, ils en avaient bien besoin.

-Bien sûr, avec plaisir. Disons à la fin de notre service ?

Il ne pouvait pas lui proposer avant sachant qu'il n'avait même pas le temps de manger à midi et la jeune femme devait sans aucun doute être très occupée également. Heureusement, il n'avait pas de garder avant un petit moment, il pourrait donc en profiter pour se reposer. A ce rythme, il allait vraiment finir par exploser.

♥♦♣ Le Refuge. ♥♦♣
Hey, sexy /PAN/:
 

Aish:
 



*^*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   Lun 29 Mai - 13:12

Pour elle, les réunions étaient comme un endroit où il était bon de débattre de l’avenir de cet hôpital. Après tout, c’était un endroit qui était jugé bon, il fallait, bien évidemment, discuter des nouvelles procédures, des nouveaux patients surprises : les humains. Cela n’avait jamais dérangé la jeune femme, car elle-même était de sang humain. Elle n’avait aucune magie, aucune raison qui la poussait à renier la magie. Cette guerre avait été une simple erreur de la part des Humains, car jamais les êtres magiques n’avaient cherchés à les nuire. Jamais ils n’avaient été blessés par ceux-ci, jamais les informations n’avaient passé de mauvaises nouvelles quant à la magie. SuhAh savait que les êtres magiques étaient des personnes de bon cœur, et que jamais ils n’auraient usé de leurs Dons à des fins noires. Elle était de cette partie d’Humains qui les avaient défendus et soignés durant cette guerre.

Cette rumeur d’humains en patients ne faisait pas bon vivre. Lorsqu’elle était sortie de cette réunion sans importance, tant elle était emplie de haine, la jeune chirurgienne s’était sentie quelque peu oppressée. Le docteur Kim n’avait pas été le principal sujet de conversation de cette femme à la langue de vipère, mais elle avait bien mentionné le nom des Humains. De manière si impolie, d’ailleurs. Était-elle, à ce jour, le seul médecin à être humaine ? Elle en avait bien cette pensée. Mais peu lui importait, elle n’était ni là pour se faire des ennemis, ni là pour se faire des amis. Ses patients passaient avant tout, peu importe s’il était de nature magique ou de nature humaine.

« Fin de notre service, c’est parfait. A ce soir, alors. »

Elle ne pouvait discuter de l’endroit ni de la boisson qu’ils allaient prendre. Bien-sûr, elle était ravie que le jeune homme accepte sa proposition, mais le devoir l’appelait. Lui adressant un signe de tête, la jeune brune passa ses mains dans les poches de sa blouse blanche avant de se diriger vers la famille de son patient. Il était bon de prévenir la famille des risques que son patient allait encourir, et surtout qu’elles étaient ses chances de survies après cette dure opération. La cardio-chirurgienne avait confiance en cette procédure, et avait confiance en ses talents de chirurgien. Ce patient n’était pas la premier, ni même le dernier. Elle se confrontait à la mort, et ce n’était pas une première, une fois plus.

Elle était prête, et choisissait les internes qui allaient prendre part à cette opération qui devait durer un peu plus de huit heures. Rien n’était laissé pour compte, la greffe de cœur n’était pas une plaisanterie, comme aucune autre greffe. Mais ici, il s’agissait de l’organe qui donnait vie au cœur, qui était placé au même rang que le cerveau. SuhAh n’avait aucune chance pour que l’opération soit échec, aucune. Non, cette greffe allait être sa plus grande réussite.
Revenir en haut Aller en bas


Je suis...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Je vous revois une fois de plus, Docteur Kim. » [SungKyu Kim & SuhAh Sung] (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si un étranger vous propose de la drogue acceptez là. Parce que la drogue, c'est cher. | Terminé
» Vous ne passerez pas ! Ah bon... Et pourquoi ne passerais-je pas ?... x:o (terminé)
» "Dressez vous sans relâche, jusqu’à ce que les moutons deviennent des lions." [Terminée]
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: