Refuge-RPG.
 
Pour voter pour le Forum. Clique

Partagez | 
 

 « La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. » [Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: « La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. » [Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok]    Sam 15 Oct - 14:56

La routine avait déjà pris un autre chemin. Tout était devenu si différent, et tout était redevenu comme avant. L’appartement plus vide d’espoir que de présence, humaine comme animale. Les souvenirs étaient accrochés à ces murs blancs, près de ces œuvres dîtes de l’art. Mais toit semblait si vide, lorsqu’un pas était franchi, c’était alors un violent courant d’air qui prenait la personne osant pénétrer cet appartement vide de toute vie. Personne n’avait rencontré la mort, personne n’avait eu la tristesse de connaître les dernières heures d’une vie, mais les dernières heures du bonheur avait été connues. La famille était loin de tous ces maux, mais les visites se faisaient rares. Alors la musique, la danse, étaient comme des refuges dont personne d’autre ne pouvait connaître le secret. N’y aurait-il qu’un seul secret, ou un seul pour chaque personne ? C’était une réflexion qui valait le détour, qui valait ce besoin d’attention. De l’attention, il en portait. C’était sa seule issue, lors chaque jour, il s’entraînait pour être meilleurs pour eux, pour elles. Ses études ? Il était toujours si studieux, et prenait soin de lui, pour le jour où son sourire reviendrait si merveilleux que jamais.

Ce soir-là, il avait observé l’automne. Il s’était arrêté, observant les feuilles mortes s’écraser sur le sol comme de vulgaires choses sans importance. Son regard brun était le seul encore voyant, lorsque le regard des personnes qui l’entouraient, osaient un regard envers sa personne. Beaucoup étaient ces personnes, car le monde aimait se regarder, comme-ci chaque personne était le reflet d’une autre, comme-ci le monde entier n’était qu’un miroir, reflétant toujours la même chose, et ce, sans cesse. Alors lui, il regardait la nature dépérir. Peut-être la regardait-il renaître, dans quelques mois encore.
Son style était d’une grande classe, et jamais il ne laisserait cela. Il était sobre, l’automne le reflétait mieux. Un long manteau noir était sur ses épaules, alors qu’il portait un jean de la même couleur que celui-ci. Il portait un pull crème ainsi qu’une écharpe grise. Ses chaussures étaient simples, et noires. Ses cheveux étaient devenus roux, tel que son meilleur ami l’avait repris. Avait-il triché ? Non, il avait pris exemple sur son jeune cadet.

Ce soir-là, son sac à la main, ce sac digne d’un homme d’affaire, il rentrait chez lui. Sa vieille voiture était restée dans l’un des garages de son immeuble, tout bonnement parce qu’il avait eu cette envie de découvrir un peu mieux la ville. C’était une évidence, en ces quatre années, il n’avait su y faire attention. Alors tout avait commencé en ce jour. Rien n’était jamais trop tard, sauf pour certaines choses.
Pertinemment, il savait que personne ne l’attendrait à la maison. Son jeune frère était parti dans une autre école, mais son ancien compagnon en avait fait de même. Il fût rassuré à l’idée que le jeune Hoseok venait de temps à autre, bien-même s’il devait être occupé, mais le jeune Jun, lui, ne venait pas. Depuis quelques temps, le rappeur avait coupé les ponts. Les relations à distance n’étaient pas réellement quelque chose qui lui était plaisant, car il savait que jamais il n’aurait su tenir. Reviendrait-il un jour ? Seul le destin pouvait l’avouer, alors il attendrait, espérant retrouver le seul homme qu’il n’ait pu jamais aimer un jour.

Prenant son courrier, il hésita un moment entre l’ascenseur et les escaliers. Mais ce fût la deuxième option qui fût choisie. En effet, le jeune EunJi prenait soin de lui, prenait de soin de l’image qu’il apportait aux regards des autres. Ce n’était en aucun cas du narcissisme, mais seulement le besoin de sentir, ne serait-ce, qu’encore un peu vivant.

Lorsqu’il entra dans son petit chez-lui, il enleva son manteau ainsi que son écharpe, les accrochant au porte-manteau. Après avoir enlevé ses chaussures, il eût pour réflexe d’allumer le chauffage bien qu’il sentait sa flamme en lui brûler. Son feu était sa seule véritable compagnie, lorsqu’il était seul. Elle était celle qui le réconfortait, et qui ne le quittait jamais. La compagnie, il en avait. Il y avait son jeune manager, son meilleur ami, ainsi que son modèle et camarade, HoWon. Il avait d’ailleurs connu sa jeune compagne, par le bais de MinJae. Une compagnie tout bonnement charmante.

La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. Alors qu’il semblait à se préparer une boisson chaude telle que le café qu’il n’appréciait qu’au petit matin, il entendit quelqu’un frapper à sa porte. Serait-ce le jeune JiHun, qui viendrait lui demander la confiture à la fraise, celle qu’il avait appris à aimer grâce à son jeune frère, Shin ? Il l’espérait.
Lorsqu’il ouvrit la porte, son regard eût cette lueur plus noire que la nuit. Il ressentait cette haine au plus profond de lui, celle qui bouillonait dans ses veines. C’était elle.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Je suis...
Invité



MessageSujet: Re: « La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. » [Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok]    Dim 23 Oct - 23:01

La soirée semblait avoir commencée. Dehors, le Soleil se couchait. Pourtant, la demoiselle ne savait pas bien quelle heure il était, ni même quel jour. Elle avait un peu perdu la notion du temps, depuis qu'elle restait enfermée chez elle. Mais s'il y avait bien une chose dont elle s'était aperçue, c'était le changement de saison. L'air s'était rafraîchi, et la pluie s'était installée. Le ciel était devenu gris, et parfois, quelques éclats de couleurs l'illuminaient à la tombée de la nuit, accompagnés de grondements effrayants. Ce que l'adolescente pouvait haïr l'orage. D'autant plus maintenant qu'elle vivait seule. Elle n'avait pas grand monde pour la rassurer lors de ces nuits agitées. Mais cela avait toujours était plus ou moins ainsi. Lorsqu'elle était enfant, elle avait bien une peluche à serrer dans ses bras, dans ses moments là, seulement elle ne l'avait pas emportée. C'était une des choses qu'elle s'était empressée d'oublier, d'enterrer dans ses lointains souvenirs. Elle préférait bien faire semblant, dire que cette époque là n'avait jamais existé. Qu'est-ce que les gens qui la haïssaient penseraient bien d'elle, s'ils savaient ? Elle ne voulait pas paraître ridicule.

Ce soir était un des soirs où la demoiselle s'ennuyait terriblement. Un de ces soirs où elle avait les yeux rivés sur son écran d'ordinateur, enroulée dans de grosses couvertures, parce qu'il faisait bien trop froid. Elle ne cherchait pas à allumer le chauffage, elle ne voulait pas. Comment pourrait elle payer les factures sans même travailler ? Tout cela lui paraissait bien trop compliqué. Et il était hors de question qu'elle trouve un boulot. Ces temps ci, elle ne pouvait encadrer personne.

Sa vie, elle n'était pas devenue si catastrophique que cela. En réalité, elle était même plutôt plaisante. La demoiselle passait ses journées dans son lit, et ne se levait que pour se laver, et manger quand elle en avait envie. A ce propos, son appétit avait diminué. Elle ne pouvait plus se permettre de manger autant qu'avant. Parce que de toute évidence, il n'y avait qu'elle pour payer ses courses. Elle n'avait plus personne chez qui aller, plus personne chez qui se nourrir. Elle commençait à comprendre ce qu'était la vie d'adulte, même si elle n'avait pas encore grandi. Elle vivait dans un monde qui n'était pas le sien, pour le moment. Peut-être un jour saurait-elle aller de l'avant, peut-être prendrait-elle la décision de devenir une vraie femme. Parce que sincèrement, il n'y avait que son corps pour rappeler son âge.

A sa vie, il ne manquait qu'une chose, et c'était EunJi. Pourtant, elle refusait toujours d'admettre que c'était uniquement de sa faute s'ils ne se voyaient plus. L'admettre serait admettre que sur ce coup là, elle avait été complètement immature. Et ça, c'était bien trop dur à avouer. Elle avait une immense fierté, et elle n'était pas prête de la remettre en cause. Pour qui que ce soit. Jamais elle n'avait été capable de le faire pour sa propre famille, alors pourquoi son meilleur ami ? Il fallait avouer que ce n'était point pareil. EunJi n'avait rien avoir avec sa famille. EunJi était différent, et EunJi elle l'aimait. Bien plus que son frère, bien plus que sa mère et son père. L'amour qu'elle lui portait n'était comparable. Elle se souvenait lui avoir dit qu'il ne lui avait jamais manqué, et qu'elle ne s'était jamais inquiétée pour lui. Elle lui avait dit que sa vie ne s'arrêterait point s'il n'était plus là, et pourtant. Pourtant, aujourd'hui elle ne faisait plus rien sans elle. Et il lui manquait bel et bien. Ce qu'elle avait pu lui mentir. De nombreuses fois, elle s'était demandé ce qu'il était devenu. Cela ne faisait pas si longtemps, qu'ils ne s'étaient pas vus. Mais il avait pu se passer bien des choses. Le jeune homme manquait à la demoiselle, mais ça, elle ne voulait pas se l'avouer non plus. Elle ne voyait pas cela comme quelque chose de si différent. En réalité, sa vision de lui n'avait point changée. Il restait son meilleur ami. Après tout, ils en avaient connu, des disputes ? Alors pourquoi celle-ci serait la dernière ? Non, ça ne pouvait pas se terminer ainsi.

Assise sur son lit, elle triturait ses doigts, se mordant la lèvre. Elle s'ennuyait, terriblement. Elle n'avait rien à faire. Lorsqu'elle regardait son téléphone, aucun message. Elle passait son temps à regarder cet écran, ne recevant jamais aucune notification. En réalité, son téléphone ne servait plus qu'à lui faire remarquer combien elle était seule sans EunJi. Et la solitude, elle la craignait. Cependant, elle l'avait voulue. Elle la cherchait constamment, comme pour se punir. Un soupir s'échappa de ses lèvres, alors que sa main glissait dans ses longs cheveux noirs qu'elle n'avait pas coiffés depuis de longs jours.

Prise d'un soudain courage qu'elle n'avait eu jusque là, elle se leva. Elle espérait que rien n'avait changé. Que lui aussi considérait que c'était toujours comme avant. Après tout, en temps normal, c'était elle qui allait le voir, jamais lui. C'était une habitude. Chez lui c'était un peu comme chez elle. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait le double de ses clefs. Même si techniquement, il ne l'avait jamais autorisée à faire cela dans son dos. Elle avait fait tant de choses, dans son dos. Comme lui voler des vêtements, par exemple. Mais il ne fallait pas lui en vouloir. Tout ce qui portait l'odeur du jeune homme, elle prenait. Il sentait si bon. D'ailleurs, elle portait un de ses t-shirts aujourd'hui. Malheureusement, son odeur s'en était allée à force des lavages.  

Attrapant sa veste, la demoiselle sortit de son appartement sans prendre la peine de verrouiller la porte. De toute façon, il n'y avait rien à voler chez elle. L'Hybride ne tarda pas à se retrouver devant la porte de chez le jeune homme. Elle connaissait encore par coeur tous les recoins de cet appartement. Elle frappa alors à la porte, et lorsqu'il vint ouvrir, un léger sourire étira ses lèvres malgré ce regard noir qu'il lui lançait. Hyun-Ae s'avança dans la pièce, comme si elle avait peur qu'il lui ferme la porte au nez. Elle soupira de nouveau, enlevant sa veste.

« - Fais pas cette tête là.»
Revenir en haut Aller en bas

Célébrité

avatar
Je suis...
Situation amoureuse : N'a d'yeux que pour Jun.
Masculin Messages : 50
Points : 11
Date de naissance : 08/04/1995
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 22


MessageSujet: Re: « La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. » [Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok]    Mer 26 Oct - 13:32

Elle n’avait même pas eu le temps d'enlever sa veste, qu’il l’avait attrapée par le dos de celle-ci. Pour qui se prenait-elle, exactement ? De quel droit entrait-elle dans son chez-lui ? Toutes ces choses étaient désormais terminées. Il n’allait plus être le gentil petit EunJi, envers elle. Oh non, tout avait été bien trop beau. Il avait été aveugle. Il l’avait soutenue même lorsqu’elle se battait en cherchant la personne en face d’elle. Il l’avait nourrie sans jamais rien demander en retour. Mais tout cela avait été ruiné, il avait mis un terme à tout ça. Ce n’était certainement pas en cette soirée que tout allait recommencer. Il ne comptait plus sur cette demoiselle pour égayer ses journées. Il avait l’impression d’être comme… Souillé. Il n’avait été que son jouet, d’après ce qu’il avait compris. Mais il n’allait plus se laisser avoir. Il n’était pas le pire des idiots.
Alors il l’avait remise devant la porte, la regardant de ce regard empli de mépris. Le jour où elle allait remettre les pieds ici n’était pas prêt d’arriver, ni même d’exister, d’ailleurs. Non, c’était certain, elle pouvait toujours aller voir ailleurs, ou se trouver un nouveau pigeon. C’était pas bien compliqué, après tout, elle savait jouer avec le cœur des gens qui l’entouraient, non ?

« Je ne veux plus te voir, petite peste. Tu m’as compris, la dernière fois, où t’a du mal à entendre les choses ? Non, parce que, si tu veux, je peux tout répéter. »

Il était vrai, que ce soir-là, il avait tout déballé. Il avait été éprit d’une colère si noire, qu’une violence aurait pu intervenir dans cette histoire. C’était une chose qui ne lui avait jamais plu. Surtout envers une demoiselle. Mais elle, était-elle vraiment une demoiselle, il en doutait.
Barrant la route, en s’étant appuyé contre le bail de la porte, il croisait les bras. Elle portait l’un de ses tee-shirts ou il rêvait ? En plus d’être venue sans payer quoi que ce soit, pas de loyer, pas de nourriture, pas de factures, elle lui volait ses affaires ? La squatteuse dans toute sa splendeur, dirait-on. Mais s’en était de trop, pour lui.

« Pour commencer, tu vas me rendre le double des clefs de mon appartement. Oui, je sais que tu en fais parce que je cache la deuxième clef m’appartenant. Ensuite… Ah oui, rend moi les vêtements que tu m'as volé, et habille toi avec ce que tu paies, pas avec ce que je paies. Et, tant qu'à faire, paie ce que tu me dois. Enfin… Son regard glissa de haut en bas, avant qu’un soupire ne passe la barrière de ses lèvres. Quand tu auras trouvé un travail. Chose en laquelle je doute, fortement. »

Il était malin, mais à la fois terriblement arrogant. Mais il avait de plus en plus de mal à supporter la jeune femme. Elle était une vipère, et elle pouvait bien lui cracher son venin à la figure. Il était désormais immunisé, et peu lui importait si elle voulait le frapper, car il savait se défendre. Et au pire des cas, son feu était présent, bien-même s’il ne viendrait pas à mettre l’immeuble en feu. Et fort heureusement.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
Chérie je peux bien être ivre, maintenant c'est toi que je bois. Jusque dans l'arrière gorge j'absorbe ce whisky que tu es.©️solosand

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administrateur

avatar
Je suis...
Féminin Messages : 63
Points : 2147483643
Date de naissance : 12/11/1998
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 18


MessageSujet: Re: « La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. » [Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok]    Sam 7 Jan - 21:37

Sujet clôturé pour inactivité. Veuillez contacter un membre du Staff pour le rouvrir.

♥♦♣ Le Refuge. Pouit nous accompagne. ♥♦♣
~ Que le sourire de Meow vous accompagne à chaque instant. (Il vous surveille aussi...) ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« La soirée avait cet air de douceur, mais cela ne risquait pas d’être pour fort longtemps. » [Hyun-Ae Choe & EunJi Hoseok]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]
» Une fois de plus, nos valises cabossées s'empilaient sur le trottoir; on avait du chemin devant nous. Mais qu'importe : la route, c'est la vie.
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Refuge  :: Bienvenue au Refuge ! :: Archives :: RP-
Sauter vers: